Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_n35l4s7May1qc2oe7o1_250
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Dean

Vendredi 4 octobre 2019

"21h30. Forêt Interdite, suis le loup.

Signé : La princesse des menaces en l'air." (Référence )


Est-ce que Dean était assez crédule pour venir ? Ou était-il assez intelligent pour comprendre la signature ? Difficile à savoir avec Dean McGregor.

J'étais retournée en cours hier. Avec l'aide de Crowley, une rumeur avait circulé début septembre que j'avais quitté le pays pour immigrer aux Etats-Unis. Mon père était parti en personne me retrouver et cette idée suffisait encore à me faire trembler. Il était prêt à tout pour me retrouver et je me doutais qu'il me faudrait encore longtemps avec que les recherches ne soient abandonnées.

Pendant ce temps, j'étais restée cachée dans le magasin de Crowley sur l'Allée des Embrumes. A l'aide d'un Polynectar long effet, Crowley m'avait fait prendre l'apparence d'une fille moldue. Le Polynectar gardait son effet durant environ 8h mais le professeur me conseillait de boire ma Potion au moins toutes les 4h. J'en avais repris à midi, mais pas depuis. D'ailleurs, les effets s'étaient dissipés mais j'étais restée sous ma forme de loup depuis un petit moment, attendant Dean à la lisière de la forêt.

Crowley n'avait pas voulu que je reprenne les cours immédiatement mais avait finalement considéré ce week-end cette solution : sous une toute autre apparence, avec de nouvelles manières, je me nommais à présent Crystal Griffin. J'étais une simple Née-Moldue, fille unique, de Poufsouffle en 7ème année.

Lorsque j'avais revu Dean jeudi matin, en cours, je n'avais pas pu m'empêcher de le regarder toute l'heure. L'un de ses potes m'avait surpris et avait du lui en glisser un mot puisqu'il n'avait pas cessé de me jeter des œillades ensuite. Mais je ne pouvais jouer à ce jeu avec lui. J'avais donc arrêté de le regarder et évité toute discussion avec lui. C'était difficile. Mais j'avais trouvé une autre solution. Ce vendredi matin, je lui avais envoyé un hibou et avais épié sa réaction dans la Grande Salle puis dans les autres cours de la journée.

J'espérais à présent qu'il allait venir. Il devait venir. Il le devait. A moi. A nous. Je lui devais la vérité. Assise en lisière de forêt, sous ma forme d'Animagus (loup brun avec quelques tâches blanches), j'attendais patiemment le Gryffondor que j'allais conduire jusqu'à mon jardin secret. Crowley serait surement furieux de voir que je risquais ainsi ma couverture, mais ... je pense que j'avais confiance en Dean. Et il le fallait.
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_mikwjfpPCJ1r89ca9o1_500
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Elise/Crystal

Vendredi 4 octobre 2019

Le retour aux habitudes ne s’était pas fait sans mal mais j’avais fini par m’y faire. A l’absence d’Elise. J’étais heureux dans ces couloirs, mon vrai chez-moi, avec Jacob, mes amis,… J’étais désormais capitaine de l’équipe de Quidditch des Gryffondors et je m’étais donné pour mission de ramener cette coupe dans notre salle commune à la fin de l’année. C’était un peu le seul objectif derrière lequel je courais. J’étais toujours aussi naze en cours, et j’avais bizarrement l’impression que les profs s’étaient fait à l’idée eux-aussi. Je n’étais pas fait pour les études. Mon avenir se jouait sur mon nimbus, c’était évident pour tout le monde.

J’avais retrouvé mon équilibre, chassé la morosité qui avait empoisonné les derniers mois écoulés. Je m’étais même remis à draguer. Un peu à tout va, tout comme Jacob d’ailleurs, il avait l’air en chasse perpétuelle, on s’était d’ailleurs lancé dans une petite compétition. Et c’est qu’il menait au score, ce salopard… Bon, il faut dire que je m’étais laissé entrainer sur une pente glissante. Selah Janes. La plus dragueuse et sulfureuse des Gryffondors avait mordu à l’hameçon et sans que je ne comprenne trop comment, nous étions désormais en couple. Ouais… Jacob aussi ça l’avait bien fait marrer. Je ne pensais pas qu’elle cherchait à se caser mais voilà qu’elle m’attendait le matin pour quitter la salle commune, elle m’attrapait la main quand on marchait dans les couloirs et me gardait toujours une place à ses côtés dans la Grande Salle… Oups…

Je ne vais pas me plaindre pour autant, la jeune femme était de très bonne compagnie, elle était drôle, fougueuse, gentille et franchement jolie. Je ne savais pas trop où cela allait nous mener mais j’en étais au stade où je ne me posais pas de question. Carpe Diem.

Un sujet sur lequel je me posais pas mal de questions par contre, c’était ces horribles flashs incontrôlables et inexplicables dont je n’osais parler à personne. Pas même à Seamus, pas même à Jacob, même si je sentais bien qu’ils se doutaient de quelque chose. J’en avais de plus en plus, j’apprenais à les gérer et à paraitre normal alors que ma tête partait en vrille et que je perdais pied avec la réalité. Les images n’avaient souvent aucun sens, je ne comprenais pas ce que je voyais, je ne savais pas à qui appartenaient ces souvenirs. Ce n’était pas les miens, en tout cas, ça je l’avais compris. J’avais décidé d’être plus attentif aux cours de divination, espérant peut être y voir une explication mais tout cela ne semblait n’avoir rien à voir. Ce que je voyais venait parfois du passé, parfois du futur, et c’était tellement aléatoire. Il était peut-être temps que j’en parle au professeur Conlon…

Cette semaine, les flashs avaient été particulièrement nombreux. Et étrangement, ils semblaient avoir été déclenché par une personne. Une nouvelle. Une pouffy qui était arrivée après la rentrée. Crystal Griffin. Une jolie blonde, discrète et studieuse. Pas vraiment un comportement de blaireau si vous me demandez mon avis. Enfin, depuis qu’elle était arrivée, j’avais de nouvelles crises, des images d’elle. Toujours dans des endroits sombres, glauques, des ruelles malfamées. Je la voyais aussi se planquer au détour d’un couloir pour boire le contenu d’une fiole. Et puis je sentais son regard dans mon dos pendant les cours. Je savais que je devais la confronter, essayer de comprendre ce qu’elle avait déclenché. Mais tout cela me faisait peur et me paralysait. Je ne savais pas ce que j’allais apprendre, et une part de moi n’avait pas envie de le savoir.

Ce matin, j’avais de nouveau surpris son regard au moment de la distribution du courrier. Et je m’étais dit qu’il fallait que j’aille lui parler. Je devais comprendre d’où elle venait et pourquoi nous avions cette… connexion… Sauf que je n’avais pas prévu qu’une petite enveloppe tombe pile dans mon assiette d’oeufs brouillés au lard. Je ne recevais jamais de courrier. Sauf quand c’était des mauvaises nouvelles. Cela avait suffit pour me faire oublier Griffin. J’avais déplié le bout de papier, et lu les deux lignes sans rien n’y comprendre. Je dus relire une demi-dizaine de fois avant que le franc tombe. Eludant la question la question de Selah qui s’inquiétait que ce message n’apporte de bonnes nouvelles, je rangeai le parchemin dans la poche de ma robe et essayai tant bien que mal de finir mon assiette. « La princesse des menaces en l'air » Cela ne faisait pas de doute, c’était elle. Elise O’Colin. Personne d’autre ne lui enverrait un message aussi énigmatique.

La journée passa tellement lentement que je crus devenir fou. Je ne tenais pas en place, ma jambe sautillait sans cesse et je regardais les horloges toutes les minutes. J’essayais de me raisonner, peut-être n’était-ce pas O’Colin, peut-être avais-je rêvé ce message ? Un simple passage de ma main dans ma poche me prouva pourtant le contraire mais je continuais de douter. Je devais avouer que j’avais l’espoir que ce soit elle. Je voulais la revoir malgré toutes les promesses que je m’étais faites. Juste pour être certain qu’elle allait bien…

J’avais avalé mon souper en quelques instants devant les regards éberlués de mes camarades. Je marmonnais une excuse à propos de Seamus qui m’avait demandé de venir dans sa cabane. Dieu merci il n’était pas à la table des professeurs. Il mangeait de plus en plus souvent seul dans son coin pour éviter Victoire. Il était à peine 21h quand je quittais la salle commune, chaudement habillé, me félicitant d’être si prévoyant. Mais il était trop tôt, je décidai donc de passer rapidement voir mon frère qui travaillait sur ses cours de la semaine. David n’était pas là, il n’était pas souvent là… Je sentais que Seamus souffrait beaucoup de cette séparation mais qu’il l’acceptait parce que c’était sa faute au fond. Mon frère avait besoin de sa dose de malheur quotidienne. C’est comme s’il fuyait le bonheur… Je savais que c’était en lien avec notre famille, il n’avait pas encore guéri et je me demandai de plus en plus souvent s’il y arriverait un jour.

A 21h25 précise, je me levai d’un bond et lui souhaitai bonne nuit. Ca y était, l’heure était venue. Je claquai la porte derrière moi et jetai un oeil par la fenêtre pour être certain que mon aîné ne m’escortait pas du regard jusqu’au château. Non, il avait trop à faire pour se soucier de moi et c’était tant mieux. Je me dirigeai alors vers la lisière et la forêt, le coeur battant, redoutant ce que j’allais y trouver. Le message évoquait la présence d’un loup et j’espérai intimement que c’était un genre de métaphore, ou que quelqu’un se contenterait d’imiter son cri pour m’amener au point de rendez-vous.  Mais quand mes yeux s’habituèrent à la pénombre, j’aperçus une silhouette canine, immobile entre deux grands pins. Je déglutis. Ouaip. Super la métaphore… J’osai encore quelques pas puis la silhouette s’anima et je me demandai subitement si j’avais bien fait de venir jusqu’ici.
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________



Seamus McGregor
 

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_n544bw3oSU1syjjzho8_250
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Dean

Vendredi 4 octobre 2019

Et puis je le vis. Il était là. La démarche hésitante, le regard légèrement troublé, il s'approchait vers moi, ou du moins vers le loup que j'étais. Fière de moi, je me détournais et commençais à trotter au cœur de la Forêt. Je jetai malgré tout un regard derrière moi pour voir si le Gryffondor me suivait.

Dix minutes étaient passées depuis que nous avions quitté la lisière de la Forêt et nous arrivions à présent dans mon jardin secret. C'était une petite clairière où un unique tronc d'arbres trônaient en son centre. Les arbres étaient moins nombreux mais son feuillage épais ne permettaient pas au rayon de la lune de passer. Je remarquais que rien n'avait changé depuis ma dernière visite qui remontait à la fin de l'année dernière.

Je m'approchais jusqu'à l'arbre et me retournais pour faire face à Dean qui semblait toujours aussi perplexe. Me concentrant, je fermais les yeux et quelques secondes plus tard je les rouvris. Dean se trouvait presque à ma hauteur, avec cette nouvelle apparence je faisais presque sa taille alors que, quand j'étais Elise, il me dépassait d'une tête. Malgré ça, je savais que mon apparence de Crystal Griffin allait bientôt s'atténuer. Les effets de la potion devraient prendre fin dans quelques minutes encore...

Je vis à son regard qu'il était plutôt surpris. Je m'approchais de lui, comme pour le rassurer et dis d'une voix un peu hésitante :

- N'aies pas peur, je vais tout expliquer ...
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_mikwjfpPCJ1r89ca9o1_500
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Elise/Crystal

Vendredi 4 octobre 2019

Seamus m’aurait étripé s’il savait ce que j’étais en train de faire. Il me balancerait son vocabulaire le plus fleuri, maudissant la soi-disant bravoure des Gryffondors qui nous attirait plus souvent au coeur des ennuis plutôt qu’évitait au monde une nouvelle guerre mondiale. N’était pas Harry Potter qui veut…

J’étais donc là, dans cette nuit noire d’octobre, sans lune, à suivre un loup brun entre les arbres menaçants. Du moins, j’espérais que ces arbres soient la seule chose menaçante que je croiserais ce soir… S’il m’arrivait quelque chose, mon aîné viendrait personnellement s’assurer que j’y passe.

Les minutes passèrent alors que je gardai un distance raisonnable avec la bête. Elle n’avait pas une attitude menaçante - contrairement aux arbres qui faisaient tout pour rendre cette balade plus compliquée… Je me prenais les pieds dans des racines proéminentes toutes les deux minutes, mes chaussures étaient pleines de boue. J’aurai du piquer des fringues à Seam’, mes godasses allaient être bonnes à jeter !

Soudain, nous atterrîmes dans une charmante petite clairière plus dégagée et le loup ralentit pour me faire face, s’immobilisant à la hauteur d’un vieux tronc. J’avais gardé cette distance de sécurité pour avoir un certain temps de réaction s’il décidait de me sauter dessus mais au lieu de cela, le loup ferma les yeux et je compris que ce n’était pas un animal ordinaire. C’était un animagus.

Je m’approchai sans m’en rendre compte tandis que les traits canins de l’animal se fondaient dans ceux d’un humain, les poils disparurent, laissant place à de longs cheveux blonds et quand les yeux se rouvrirent, c’étaient deux pupilles bleu-gris qui me dévisagèrent. Crystal Griffin ?!

Je ne pus retenir ma surprise. Bouche bée, les yeux ronds, je n’y comprenais rien. J’étais persuadé de voir Elise ce soir, pas cette mystérieuse nouvelle venue qui faisait pèter les plombs à mon cerveau !

« N'aies pas peur, je vais tout expliquer … »

Je secouai la tête en passant une main sur mon visage stupéfait. Peur ? Cela n'avait rien à voir avec la peur...

« C’est quoi ce bordel ? »

Mon ton était plutôt dur et avait des accents de reproches. J’étais déboussolé et déçu que ce ne soit pas O’Colin. Crystal s’était faite passée pour elle pour m’attirer ici et ça ne me plaisait pas du tout.

« Pourquoi tu m’as amené ici ? Si tu voulais qu’on cause, on pouvait le faire au château ! Pourquoi tu t’es servi d’elle ? »

Je poussa un soupire, essayant de calmer ma soudaine colère. Je n’aimais pas qu’on se joue de moi. Cette histoire avec O’Colin n’avait que trop duré, j’en avais marre d’être encore sous son emprise alors que j’essayais tant de passer à autre chose.
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________



Seamus McGregor
 

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_n544bw3oSU1syjjzho8_250
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Dean

Vendredi 4 octobre 2019

- C’est quoi ce bordel ? s'écria Dean.

Je ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel. Ce crétin était toujours le même, à s'emporter pour un rien et surtout : toujours en train de râler pour un oui ou pour un non ! Malgré ça, je trouvais ce côté un peu attachant. Mais, le ton qu'il employait était plutôt agressif et tendu.

- Pourquoi tu m’as amené ici ? Si tu voulais qu’on cause, on pouvait le faire au château ! Pourquoi tu t’es servi d’elle ?

Elle ? J'arquais un sourcil. Il avait donc compris qui se cacher derrière le message. Il n'était pas si idiot que ça en fin de compte ... Je ne pus retenir un sourire mais je me doutais que ça allait l'énerver. Il pensait que je me moquais de lui alors qu'il n'en était rien. Je choisis de prendre un ton calme pour le calmer, sans m'approcher davantage de lui pour autant. C'était pour dire : au moins 5 bons mètres nous séparaient.

- On ne pouvait pas parler au château. Le seul moyen pour moi de ne pas éveiller les soupçons était de t'emmener loin de tout regard et de toute oreille indiscrète.


Je fis un pas vers lui et penchais la tête sur le côté, mes longs cheveux blonds tombant sur le côté.

- Tu ne comprends toujours pas ?

Je fis un nouveau pas vers lui et lui souris, comme si c'était une évidence pure, comme s'il pouvait comprendre en un claquement de doigt.

- Tu ne me reconnais pas ? Bon, il est vrai que j'ai dû opérer quelques changements d'apparence, mais, dans quelques secondes, tu comprendras que je ne me suis pas jouée de toi.

Et ce fut le cas. Tout d'un coup, je sentis le goût amer de la potion remontait dans ma gorge et je rapetissais de 10 bons centimètres. Mes cheveux foncèrent et devinrent moins longs. Mon nez s'élargit légèrement et mes yeux perdirent leur couleur clair. J'étais redevenue Elise O'Colin. La Sang-Pur la plus recherchée d'Angleterre à l'heure qu'il était et je savais que si quelqu'un d'autre nous voyait, je risquais ma vie.

Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_inline_mp28rtVTVx1qz4rgp

- Salut McGregor..., lançais-je, sourire en coin, en souvenir de nos anciens cours particuliers où je ne l'appelais que par son nom.
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_mikwjfpPCJ1r89ca9o1_500
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Elise/Crystal

Vendredi 4 octobre 2019

Mon petit coup de gueule semblait la faire rire. Elle était sérieuse ? Mais d’où elle sortait celle-là ? Je la connaissais depuis 5 minutes et elle me tapait déjà sur les nerfs ! Après m’avoir dévisagé et attendu patiemment que je la ferme, elle consentit enfin à s’expliquer… Enfin… Plus ou moins..

« On ne pouvait pas parler au château. Le seul moyen pour moi de ne pas éveiller les soupçons était de t'emmener loin de tout regard et de toute oreille indiscrète. »

Elle s’approchait doucement alors que mes sourcils fronçaient tellement qu’on ne voyait presque plus mes yeux. Les soupçons ? De quoi ? Qu’est-ce qui pouvait être si grave qu’elle devait le rencontrer à la tombée de la nuit au milieu de la forêt interdite ? C’était clairement pas pour que je lui prête mes notes d’histoire de la magie… Ceci dit, n’importe quelle personne censée savait que je n’étais absolument pas l’élève idéal pour ce genre de requête.

« Tu ne comprends toujours pas ? »

A mon tour de lever les yeux au ciel, excédé. Argh, elle me rendait déjà dingue celle-là ! Si je l’achevais et abandonnais son corps ici, est-ce qu’on le retrouverait ? Il existait au moins une demi-douzaine de créatures qui se raviraient d’une dépouille de cette taille !

Nouveau rapprochement, nouveau sourire. Un drôle de sentiment qui grouille dans mon estomac, un sentiment de déjà-vu, un truc familier dans notre échange. Et je n’arrivais pas à oublier sa signature. « La princesse des menaces en l'air » Personne d’autre qu’O’Colin n’avait entendu ces mots. C’étaient les miens. Je me souvenais encore exactement du jour où je les lui avais balancés, espérant que ça la fasse réagir.

« Tu ne me reconnais pas ? »

Je la connaissais alors ? Mes intuitions avaient vu juste. Mais d’où ? Quand ?

« Bon, il est vrai que j'ai dû opérer quelques changements d'apparence, mais, dans quelques secondes, tu comprendras que je ne me suis pas jouée de toi. »

Non ce n’était pas possible. Ce n’était quand même pas…

Soudainement, son visage se crispa et ses traits commencèrent à se fondre dans d’autres. Ses cheveux foncèrent. Cette fois, ce fut moi qui franchis les quelques pas qui nous séparaient. C’était à présent une évidence, les yeux furent les derniers à changer et quand le visage complet d’Elise O’Colin m’apparut, j’avais la bouche bée. Toutes les pièces se remettaient en place et tout me semblait désormais plus logique.

« Salut McGregor… »

Je refermai ma bouche et secouai la tête, mi-agacé, mi-amusé, encore sous le choc de cette révélation. Un mince sourire finit par naître sur mon visage.

« Elise O’Colin… Dans quel pétrin tu t’es encore foutu ? »

Je la dévisageai comme si je ne l’avais jamais vu.

« C’est quoi ton truc ? Du polynectar ? De la métamorphose ? Et ce loup, c’était quoi ? »

Je passais une main dans mes cheveux, essayant de remettre de l’ordre dans mes idées et mes interrogations.

« Shino m’a dit que tu avais disparu… Tu étais où pendant toutes ces semaines ? Pourquoi une décision si radicale ? »
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________



Seamus McGregor
 

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_inline_mp28rtVTVx1qz4rgp
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Dean

Vendredi 4 octobre 2019

Pour la première fois, j'avais l'impression que Dean avait perdu ses mots, lui habituellement si bavard. Il s'était rapproché de moi, comme s'il craignait que je ne m'échappe.

- Elise O’Colin… Dans quel pétrin tu t’es encore foutu ?

Un petit sourire était apparu sur ses lèvres. Il semblait réellement surpris. Il avait l'air heureux de me voir, enfin je croyais. Il paraissait hésité entre l'agacement et l'amusement. Est-ce qu'il craignait que je ne lui cause que plus de problèmes en revenant ainsi dans sa vie ?

- C’est quoi ton truc ? Du polynectar ? De la métamorphose ? Et ce loup, c’était quoi ? Shino m’a dit que tu avais disparu…

Shino ... J'avais beaucoup pensé à lui ces dernières semaines. Comment il avait encaissé la nouvelle de ma fuite ? Comment avait-il réagi à ma lettre ? Avait-il pleuré ou avait-il au contraire sauté de joie ? S'inquiétait-il à mon sujet ou espérait-il secrètement qu'on retrouve un jour mon corps, l'informant qu'il était désormais libre comme l'air ? Craignait-il qu'on me retrouve et que nous retournions tristement à notre vie monotone ?

- Tu étais où pendant toutes ces semaines ? Pourquoi une décision si radicale ?

Dean n'arrêtait pas avec ses questions et je l'arrêtais en mettant mes deux mains devant lui, lui faisant comprendre d'y aller mollo.

- Dis-moi McGregor, on t'a bâillonné pendant combien de temps pour que tu me débites autant de choses en même pas 10 secondes ?!

Je souris, amusée, et laissais retomber mes mains. J'étais contente de le retrouver. Il me rappelait une époque où je n'étais pas encore mariée, où je n'étais pas en fuite, où je me nommais encore Elise O'Colin et où je n'étais pas obligée de me cacher. Sa présence seule me rassurait, me calmait.

- Pour te répondre ...,
commençais-je en essayant de prendre un ton détaché, les mains dans les poches. J'ai fui mon ... ma maison ... et pendant plusieurs semaines, je suis restée enfermée chez une personne qui a pris soin de moi.

Je commençais à marcher un peu, préférant regarder mes pieds, me sentant un peu mal à l'aise de déballer ma vie. Je ne parlais quasiment jamais de moi mais je savais que je devais des explications au Gryffondor.

- Mon père a lancé des recherches. Pendant un moment, la rumeur a circulé que j'étais partie en Amérique, à Ilvermony... J'ai attendu patiemment que les choses se tassent. Et, même si mon père n'a pas abandonné les recherches et n'abandonnera probablement jamais ... j'ai décidé de reprendre mes études sous une nouvelle identité.

Je relevais la tête vers Dean. Je m'étais un peu éloignée de lui, à faire les cent pas dans cette clairière. C'était étrange de raconter tout ça à voix haute, surtout à une personne comme McGregor. Il y a un an, je n'aurai jamais pensé me retrouver dans cette situation. Je ne parlais quasiment pas au Gryffondor, j'étais convaincue d'être dans mon droit chemin, je n'étais pas encore fiancée et Rosie n'était pas revenue. La vie était étrange parfois...

- Et sinon, je suis un Animagus.

J'écartais les bras et les laissais retomber le long de mon corps. J'imaginais que ça devait faire beaucoup pour Dean à encaisser. Je voulais juste qu'il comprenne... J'espérais qu'il comprendrait.
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_mikwjfpPCJ1r89ca9o1_500
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Elise/Crystal

Vendredi 4 octobre 2019

« Dis-moi McGregor, on t'a bâillonné pendant combien de temps pour que tu me débites autant de choses en même pas 10 secondes ?! »

Je grimaçai en croisant les bras sur ma poitrine. Cette gonz était incorrigible. Elle s’attendait vraiment à ce que j’accepte tout cette situation avec un simple « Salut McGregor »?

« Pour te répondre ... J'ai fui mon ... ma maison ... et pendant plusieurs semaines, je suis restée enfermée chez une personne qui a pris soin de moi.
Mon père a lancé des recherches. Pendant un moment, la rumeur a circulé que j'étais partie en Amérique, à Ilvermony... J'ai attendu patiemment que les choses se tassent. Et, même si mon père n'a pas abandonné les recherches et n'abandonnera probablement jamais ... j'ai décidé de reprendre mes études sous une nouvelle identité.
Et sinon, je suis un Animagus. 
»


J’avais les sourcils froncés et la bouche bée, essayant d’encaisser toutes les informations. Elle avait donc fuit, réalisant qu’elle ne pouvait donc pas vivre aux côtés de Shino. Mais pourquoi ? L’avait-il violenté ? Ou forcé ? Non, Shino m’avait promis. Qu’est-ce qui l’avait poussé à fuir et à prendre une décision aussi drastique ? Mais la question qui me brulait le plus les lèvres était bien plus légère.

« T’es sérieuse ? Tu vas vivre le restant de tes jours sous l’identité d’une pouffy ? T’avais un million de possibilités pour recommencer une vie et t’as choisi une petite blonde de chez les blaireaux ? T’es gravement atteinte ma grande ! »

Je la vis lever les yeux au ciel et hausser le ton. Miss O’Colin et ses grands chevaux étaient de retour…

« Et toi alors ?! C'était quoi ce petit numéro que tu as joué lors de mon mariage ? Et que tu joues avec Janes ?! »

J’écarquillai les yeux à son évocation du mariage. Elle avait donc remarqué mon départ… Evidemment, tout le monde avait remarqué ! Mais je ne pouvais pas lui parler de mes visions. De ce sentiment de claustrophobie qui m’avait étouffé et obligé à fuir.

« Poufsouffle était la meilleure couverture possible que j'ai trouvé. Personne n'oserait chercher des noises à une née-moldue de Poufsouffle. »

Elle n’avait pas tout à fait tort mais j’étais trop remonté pour lui accorder le moindre point.

« Ton mariage ?! Parlons-en de ton « mariage » … » Dis-je en mimant les guillemets. « Cette mascarade grotesque ! J’étais entouré de tant d’hypocrisie que j’ai préféré me faire la malle que de voir deux abrutis gâcher leur vie tout ça pour plaire à leurs parents ! Et qu’est-ce que ça peut te faire que je sois avec Selah ?! »

Boum ! Prends ça ma grande ! Cette déclaration eu l’effet d’une bombe. Elle était hors d’elle, scandalisée par mes propos.

« Dans ce cas, tu n'aurais pas du venir ! Tu le savais très bien avant de venir que ce n'était qu'une "mascarade grotesque" comme tu me l'as si bien dit l'an dernier. Pourquoi t'es venu ? Juste pour te faire une nouvelle fois remarquer pendant MON mariage ?! »

Elle avait complètement ignoré ma question sur Selah, elle préféra retourner la situation et que je passe à l’interrogatoire. J’hésitais brièvement à faire une pirouette pour changer le rapport de force mais j’en avais ma claque de ces non-dits. Elle voulait la vérité ? Et bien qu’elle l’entende ! Je n’avais plus rien à cacher, moi !

« Il se trouve que j’avais l’impression que j’étais peut-être ton seul ami et que tu avais peut-être envie que je sois présent pour le pire jour de ta vie ! »

Je repris mon souffle, fier de ne pas m’être trop énervé mais je ne pus m’empêcher de rajouter d’un ton cinglant qui était un peu sa marque de fabrique :

« Mais j’étais complètement à côté de la plaque puisqu’Elise O’Colin ne se soucie que d’elle-même et n’a visiblement pas besoin que quelqu’un d’autre le fasse ! »

Et ce fut la goutte qui fit déborder le vase. Des deux côtés. Toutes les créatures de la forêt allait nous entendre. Et probablement Seamus aussi s’il faisait sa ronde habituelle. Mais tant pis. Il fallait que ça sorte.

« Elise O'Colin avait peut-être besoin d'autre chose pour le pire jour de sa vie comme tu dis ! A la place de t'enfuir, tu aurais mieux fait de venir me parler et me soutenir ! Mais non ! Monsieur préfère rentrer chez lui, dans sa petite vie bien rangée, et d'aller traîner avec des poufiasses dans le genre de Selah Janes ! »

Voilà qu’elle devenait vulgaire. C’était peu digne des O’Colin !

« Hey ! Selah n’a rien n’à voir dans tout ça ! »

Mais ce qui me mit hors de moi était son allusion à ma vie tranquille. Comment pouvait-elle évoquer ça ? Elle ne savait rien de moi, au fond… De ma famille, de mes années à Sainte-Mangouste, que je n’avais pas de chez moi et que je vivais chez Jacob pendant les vacances. Vacances pendant lesquels j’avais essayé de ne pas penser à elle. Une véritable torture de la savoir promise à quelqu’un d’autre. Des semaines et des mois à essayer de me convaincre que je n’en avais rien à faire. Qu’elle était juste ma tutrice. Qu’elle était la pire chieuse de l’univers et que c’était tant mieux qu’elle ait disparu de ma vie.

« « Ma petite vie bien rangée » ? Mais qu’est ce que tu sais de ma vie, Elise ? »

J’avais la mâchoire serrée, j’avançais vers elle, le doigt tendu, menaçant. Et ma seule arme était la vérité.

« La vérité c’est que t’en as rien à faire de moi et que ma présence ou non à ton mariage n’aurait absolument rien changé… »

Elle ne prit pas peur, non. Elle semblait soudainement sereine, les yeux vissés dans les miens, avec un air de défi. Cette gonz était vraiment lunatique…

« Ah oui tu crois ça ? Moi je vais te dire ce que c'est la vérité, la vraie… »

Mes sourcils se levèrent d’étonnement. Il y avait encore une autre vérité à entendre ? Qu’est-ce que je pouvais bien ignorer à ce stade ?
Elle s’avança, les yeux brillants, dangereusement proche… Comme ce jour-là dans la salle de potion…

« Tu m'as manqué, McGregor… »

Wait, what ?! Sa voix était tremblante mais je n’eus pas plus le temps d’encaisser ses paroles. Elle franchit le dernier pas qui nous séparait et nos lèvres se scellèrent dans un baiser avide et vorace. J’en avais le souffle coupé. C’était une surprise, mais en même temps, ce serait mentir que d’affirmer ne pas y avoir songé. Mes yeux avaient trainé sur ses lèvres plus longtemps que j’aurai voulu l’admettre. Dès que je pensais à elle, je repensais à ce baiser volé au printemps dernier. A cette envie insatiable qui me tiraillait les entrailles quand j’étais à proximité.

Ma main se posa sur sa joue, écartant les cheveux de son visage alors que je savourais chaque seconde de ce moment que je savais éphémère. Il n’existait pas d’autres filles comme Elise, j’avais essayé de la remplacer mais personne n’était à sa hauteur. Les derniers baisers que j’avais échangé n’étaient rien comparés à celui-ci. Même si Selah était adorable… elle n’était pas… Heu, mec… T’es pas genre casé avec Selah ?!

Je rompis le baiser un peu abruptement, la repoussant délicatement en détournant mon regard vers la sombre forêt. Je me raclai la gorge et passai une main sur mon front, pensif, mal à l’aise, évitant à tout prix de croiser ses grands yeux bruns.

« ... C’était quoi ça ? ... Pourquoi maintenant ? Pourquoi tu as fuit Shino ?Pourquoi est-ce que c'est à moi que tu racontes tout ça ?! »

FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________



Seamus McGregor
 

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_ma5azph5aH1rbqm81o3_250
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Dean

Vendredi 4 octobre 2019

Si je devais décrire notre relation en trois mots, je dirais : passion, tempête, chaos.

Nous parlions, non, nous crions plutôt, nous hurlions notre soif d'amour, notre désir insatisfait d'avoir été et d'être encore si loin l'un de l'autre. Toute notre rage, contenue jusqu'ici, semblait sortir comme un gigantesque ouragan que nous gardions depuis longtemps enfoui. Ce baiser, nous le voulions, nous le désirions depuis cette fois-là au printemps où je l'avais rompu. Mais aujourd'hui, les rôles semblaient s'être inversés.

Il me repoussa, un peu trop brusquement à mon goût et évita ensuite soigneusement mon regard alors qu'un nouveau flot de questions se déversait sur moi encore une fois.

- … C'était quoi ça ? … Pourquoi maintenant ? Pourquoi tu as fui Shino ? Pourquoi est-ce que c'est à moi que tu racontes tout ça?!

J'avais encore le goût salé de ses lèvres qui m'avait soudainement arraché. Il voulait des réponses. Encore une fois. Il voulait savoir pourquoi lui. Et encore une fois, je semblais comme incapable de mettre des mots sur ce que je ressentais.

- Pourquoi faut-il toujours que tu poses tant de questions? sifflais-je d'une voix furieuse.

Il m'avait repoussé. Il ne me voulait pas. Il se rendait compte qu'il faisait une connerie. Peut-être avais-je mis trop d'espoir dans cette relation qui n'aurait jamais pu voir le jour ? Ce baiser au printemps semblait remonter à une éternité. Peut-être l'avais-je rêvé, peut-être l'avais-je imaginé ? Peut-être avais-je trop idéalisé l'image du Gryffondor ? Peut-être que j'étais complètement à côté de la plaque ? Peut-être avait-il un jour voulu de moi mais, comme j'aurais du le comprendre, il était passé à autre chose. Il avait … Il avait Selah à présent.

Détournant le regard et me reculant, les mains dans les poches, je me mordillais nerveusement la lèvre. Depuis que mon père n'était plus sur mon dos, je me laissais trop allée. Avec lui, il fallait totalement masqué ses émotions. Et je devais cacher ma nervosité. De toute évidence, Dean ne ressentait rien pour moi, ou du moins plus maintenant.


Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Tumblr_n5449c9hve1syjjzho1_250


D'un air décidé, j'affichais alors le masque de l'impassibilité que j'avais porté tant d'années. Au placard celui de la véritable Elise, c'était fini.

- Tu as raison …

Je sortis mon flacon de Polynectar et en bus une longue gorgée. Quelques instants plus tard, j'étais redevenue Crystal Griffin.

- ... Je n'en ai rien à faire de toi.

Et sans un regard de plus, je le laissais là, planté, seul, dans la Forêt Interdite. J'avais commis l'erreur de dévoiler un pan de ma vie. J'avais commis une seule erreur. Une seule erreur qui, ce soir, me coûtait.

Avec cette musique de fond quand elle part ♥ :

FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! Giphy
Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!
With Elise/Crystal

Vendredi 4 octobre 2019

Et voilà qu’elle s’énervait à nouveau. Cette meuf était insupportable. Y’avait moyen d’être plus bipolaire ? J’avais juste besoin de comprendre d’où sortait ce revirement de situation ! C’était elle qui avait mis fin à notre inexistante histoire. Elle s’était mariée, rien que ça, devant mes yeux - ou presque - Je n’avais eu aucune nouvelle pendant des mois et elle débarquait comme une fleur en espérant reprendre comme s’il ne s’était rien passé ? J’avais le droit d’avoir quelques explications ! Un simple « tu m’as manqué » ne suffisait pas ! Je voulais qu’elle me dise ce qu’elle voulait de moi ! Qu’est-ce que j’étais pour elle à part un imbécile né-moldu très peu doué en potion !?

Elle était plus énervée que jamais, elle qui faisait toujours tant attention à garder son masque de poker en toute occasion. Elle semblait sur le point d’exploser.

A mon tour d’être nerveux, je ne voulais pas la mettre dans un état pareil, elle devait juste comprendre, se mettre à ma place deux secondes ! Je fis un pas vers elle, comme pour la retenir, j’hésitai à lui dire que je m’en foutais de ces explications au fond. Que s’il le fallait, je mettrais tout ça de côté. Parce que c’était la vérité, j’étais dingue de cette fille, qu’elle m’avait manqué de ouf et que je voulais juste la sentir contre moi.

Mais quand elle releva les yeux, je revis ce regard que je ne connaissais que trop bien. Celui auquel on avait droit quand on ne connaissait pas Elise O’Colin, quand elle ne nous considérait que comme un insecte à écraser sur son parfait chemin pavé. J’eus un mouvement de recul.

« Elise…? »

« Tu as raison … »

Elle sortit une fiole de sa poche, la débouchonna et en pris une grosse lampée.

« J’ai juste… Mets toi deux sec… »

« ... Je n'en ai rien à faire de toi. »

Son visage se déformait peu à peu pour reprendre les traits de la jolie Poufsouffle blonde.

« Elise… Come on… Ne prends pas ça comme ça… »

Mais déjà, elle me contournai et s’éloignai, s’enfonçant dans la forêt et me laissant seul. Je la suivis des yeux en secouant la tête, Merlin qu’elle était bornée ! C’était dingue d’être si… ! Je jurai et donnai un violent coup de pied dans une branche morte qui s’envola sur plusieurs mètres. Cette fille allait vraiment me rendre fou.

FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________



Seamus McGregor
 

descriptionPourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?! EmptyRe: Pourquoi ça ne pouvait pas être "suivez les papillons" ?!

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum