Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionUn petit air EmptyUn petit air

more_horiz
Un petit air Tumblr_inline_n543zgg7kW1rw5uj9
Un petit air
Feat Shino

Vendredi 4 octobre 2019

Ce matin j'avais envoyé un hibou à Dean pour qu'il me rejoigne ce soir dans la Forêt Interdite. Mon esprit ne cessait de vagabonder à présent vers McGregor que je voyais pourtant flirter avec Selah Janes. Je trouvais ça tellement pathétique. La sonnerie retentit et je rangeais rapidement mes affaires. C'était notre dernière heure de cours et j'étais bien contente de pouvoir fuir le gloussement idiot de la Gryffondor.

Je m'arrêtais un moment aux toilettes. Cette nouvelle condition était très dure. Chaque matin, devant la glace, je répétais peut-être 10 fois mon nom pour ne pas faire de gaffe. Je m'appelais désormais Crystal Griffin. Crystal Griffin. Crystal Griffin. Je posais mon sac à table et passais un coup d'eau sur mon visage. Je relevais la tête pour jeter un coup d'oeil à ma tête. J'avais toujours l'impression de voir quelqu'un d'autre. Dire que j'allais garder ce visage pendant je-ne-sais-combien de temps encore.

Je me séchais rapidement le visage et repris mon sac en bandoulière avant de sortir dans les couloirs. Ceux-ci étaient désormais moins "peuplé" et je pouvais naviguer tranquillement sans craindre d'être bousculée. Il fallait que je me détende. Cette soirée, cette confrontation avec Dean me stressait au plus haut point. Si seulement je pouvais aller jouer quelques notes... Je décidais de fredonner un petit air. Un petit air que j'avais appris maintenant il y a un peu plus de deux mois....


Spoiler :


FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________

descriptionUn petit air EmptyRe: Un petit air

more_horiz
Je faisais ma ronde comme il avait été décidé et je décidais de commencer à regarder un peu partout. Il était encore tôt, mais il me fallait déjà rappeler à l’ordre certains élèves qui se baladaient sans se rendre au dortoir. Une fois ma ronde à peu près fini, je me dirigeais vers ma salle commune. Il c’était passé beaucoup de chose cet été. Mon mariage, l’annulation du mariage de ma sœur et l’évasion d’Elise. C’était beaucoup à supporter, mais je tenais bon. Je pouvais vivre maintenant comme je le décidais.

En revanche je ne pouvais me résoudre à penser à mon ex-femme. Que devenait-elle ? Était-elle en danger ou avait elle besoin d’aide ? Je savais que cela n’était pas quelque chose dont je devais me préoccuper mais c’était plus fort que moi. Mon amie était partie à cause de ces stupides traditions et dut fait qu’elle n’avait pu être avec la personne qu’elle aimait. Perdu dans mes pensées j’avançais tranquillement dans le couloir quand soudain une mélodie que je ne connaissais que trop bien fredonnait dans mes oreilles. Cette chanson était assez peu connu pour que quelqu’un la connaisse. Aussi j’avais réfléchis, mais ça ne pouvait être Jillian, elle ne la chantait que rarement, voir même jamais. Et ce n’était pas moi non plus qui la fredonnait. La seule personne a la connaître était les gens de ma famille et…. Non c’était pas possible… Je l’aurais vue pourtant.

Ni une ni deux je fonçais vers le son de la chanson. On m’aurait prit pour un fou. Mais cette mélodie, cette musique, je savais qu’il y avait qu’une seule personne autre que Jillian et moi qui la connaissions ici. En tournant dans un coin de couloir je tombais sur une fille au loin qui n’était pas Elise. Je reprenais mon souffle et je tournais les talons. Pourtant j’étais sûr que c’était elle. Enfin ma tête me jouait des tours, peut-être que ce n’était pas le cas. Je retournais et me reposais cinq minutes. Je commençais à perdre la tête ou quoi ? Ce n’était tout simplement pas possible que ça soit elle, je l’aurais vu dans le train… Enfin j’allais refaire une ronde pour me changer les idées et je me dirigeais vers le rez-de-chaussé.

descriptionUn petit air EmptyRe: Un petit air

more_horiz
Un petit air Large
Le temps changent les gens
Feat Aiden Trask

Vendredi 4 octobre 2019

Les derniers jours m'avaient épuisé. Il y avait deux semaines que la Pleine Lune était passée mais j'étais très fatiguée. J'étais irritable et le fait d'avoir passé ma première véritable Pleine Lune avait fait que j'avais eu plusieurs insomnies au cours des nuits suivantes. Les filles se posaient de plus en plus de questions, je le sentais, je le voyais bien. Je savais qu'il fallait que je leur parle mais j'avais encore beaucoup de mal à ... à quoi au juste ? Assumer ce que j'étais devenue ? Je soupirais.

J'étais allée faire un tour dans le parc. L'air frais de début octobre me rafraîchissait la mémoire et pour la première fois, je ressentais le besoin d'être seule. Seule pour réfléchir, me poser et voir comment était ma vie à présent. Avant, j'avais toujours ce besoin constant d'être entourée, d'avoir du monde avec moi. Maintenant, j'appréciais les moments où j'étais seule, où personne ne parlait, où l'on entendait que le vent soufflait dans les feuilles du Saule Cogneur, ou encore le mouvement de l'eau du lac.

Il était 18h30. Les derniers cours étaient terminés depuis un petit moment et chacun était dans son dortoir, en train de travailler leurs cours de la journée ou des prochains jours, attendant le repas bientôt servi dans la Grande Salle. Je décidais de retourner au château et alors que j'arrivais au 3ème étage, mon ouïe plus développé sentit des bruits de pas approcher. Je haussais un sourcil et m'approchais vers la source du bruit. Discrètement, je passais ma tête et vis Shino qui arriver. Je souris et m'avançais au centre du couloir. Je le vis sursauter. Je m'avançais plus silencieusement désormais et il ne m'avait pas vu arriver. Les mains sur les hanches, un sourire en coin je dis :

- Monsieur le préfet-en-chef prend son rôle très au sérieux !


Je m'approchais de lui et resserrai sa cravate.

- Là, tu seras plus crédible ainsi.


Je lui souris doucement et me reculais un peu, consciente que j'étais peut-être un peu trop près. Attendez, quoi ? Un peu trop près ? Jamais un garçon n'était un peu trop près pour Prudine Stanger ! Pourtant, j'avais bien fait remarquer l'autre jour à Tristelle que le contact avec les garçons me donnaient presque la nausée en ce moment. C'était étrange mais je ne ressentais pas vraiment ça avec Shino.

- Bon ... Je dois retourner à mon dortoir ! dis-je, essayant de mettre de côté ma drôle impression. A plus tard !

Je lui servis un petit clin d'oeil avant de partir dans l'autre sens, laissant un Shino toujours aussi perplexe. Il fallait que j'arrête de penser à mon ami de ce point de vue-là.
FICHE PAR DITA | EPICODE

descriptionUn petit air EmptyRe: Un petit air

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum