Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Décembre 2021.

Partagez

descriptionA party in the USA EmptyA party in the USA

more_horiz


- A party in the USA -
Brooke Yaxley&Slevin Sovinski
Cela faisait des semaines que cette soirée était prévue. Un gala auquel Chad et moi avions été conviés. Un riche Sang-Pur Américain auquel mon mari avait sauvé la vie il y a quelques mois de cela et lequel s'était pris d'affection pour lui. 
Après que mon père m'ait renié, je ne savais plus quels droit il me restait. Pouvais-je continuer de prétendre au titre de Nott ? De Sang-Pur ?  Après tout je perdais peut être la reconnaissance de mon père, mais les faits biologiques demeuraient, eux.

Chad s'inquiétait pour moi, j'étais perdue, triste et un poil déprimé, et même si je faisais en sorte que cela ne se voit pas, il me connaissait mieux que quiconque. Avec lui je n'avais pas besoin de faire semblant. Il savait. 
Quand je lui avais parlé d'aller à cette soirée sans moi, il avait tout de suite insisté pour que je vienne. Il ne voulait pas que je reste seule à ruminer mes pensées. Il me persuada que se serait l'occasion de passer quelques jours de vacances aux Etats-Unis, rien que lui et moi. 
Devant son air suppliant, et son regard inquiet, je ne pus que céder. 

Le gala se déroulait dans une magnifique salle de réception au somment d'un gratte ciel en plein centre de New-York. La salle recouverte de baie vitrée, donnaient une vue époustouflante. Nous étions tellement hauts, tellement petits et insignifiant. 
Je n'étais pas à l'aise bien sûr, les nouvelles circulaient vite dans ce monde. Mais je n'en montrais rien. Chad m'avait convaincue qu'il n'y avait aucune chance que des sorciers américains sachent quoi que ce soit à propos de ma relation avec mon père. Il m'avait aussi affirmé que je restais sa femme, Mme.Yaxley, et que comme je portais son nom, je resterais admise dans ce monde. C'était horrible à dire, mais c'était aussi simple que cela. 

L'hôte de la soirée se montra bientôt, il y avait un paquet de monde et mon mari s'éclipsa pour aller le saluer. Je restais seule, ne connaissant personne. Une coupe de champagne à la main, je me dirigeais vers l'une des baie vitrée. Je m'émerveillais de cette vue splendide donnant sur tout New-York. 
Juste en face se dressait le Rockefeller Center. 
Chad était en pleine discussion avec notre hôte.
Je me tenais droite, dans une posture élégante, portant la coupe de champagne à mes lèvres. Je pensais à mes enfants. Mona et Alexa auraient-elles aimé New-York ?


© M (엗랜)


descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


A party in the USA
Slevin avait été invité à cette réception grâce à ses écrits sur le vampirisme et la lycanthropie. Contrairement à la croyance populaire, les USA n'étaient pas aussi ouvert qu'ils le paraissaient envers les no-maj et autres créatures magiques. L'homme avait aidé les anglais qui était venu le trouver, ils avaient apparemment pas mal suivi ses travaux sur le sujet. Ils les avaient aidé, il ne leur avait pas donné tous les éléments mais d'assez bonnes pistes. Si il n'avait pas une morale irréprochable, il n'était pas certain de cautionner ce que ces hommes tentaient de faire. Mais n'étant pas un homme stupide ou suicidaire, il valait mieux qu'il les aide plutôt que de ce voir sa mémoire effacer ou pire encore. On ne savait jamais avec ces anglais. Et il avait suivi scrupuleusement l'actualité sorcière d'Angleterre, ils avaient mis au point un vaccin pour la lycanthropie. Lui de son côté avait sortie une licence quelques mois avant l'officiel existence du vaccin en Angleterre. Le fait que comme il travaillait sur le sujet depuis des années, cela n'avait pas été une surprise.

Il avait mit au point avec son équipe une potion qui annihilait la lycanthropie, le gouvernement américain avait été plus diplomate sur la nécessité de prendre la potion. Ne la rendant pas obligatoire afin que les loup-garou viennent d'eux même. Pour le vampirisme, Slevin savait qu'il était impossible de rendre un vampire humain, non sans plus de perte que de vies sauvées. Tests illégaux à l'appui. Il avait donc opté pour quelque chose d'autre réduisant l'instinct vampirique, un peu comme la potion tue-loup mais version vampire.

Bref, suite à cela il était un peu la personne à inviter pour faire bien. Ces derniers mois avaient été intense. Il se retrouvait encore à une de ces innombrables soirée mondaine où il s'ennuyait ferme et draguait ou récoltait des informations selon son envie. En voyant cette femme seule, d'une rare élégance il se décida à jouer les séducteurs. Elle devait sans doute être mariée mais quand cela l'avait-il arrêté ?

"Bonsoir, il ne me semble pas avoir déjà eut le plaisir de vous rencontrer." Sourit Slevin charmant avec son sourire en coin.

"Slevin Sovinski, pour vous servir." Ajouta t'il dans une présentation succincte avec un sourie enjôleur.

© 2981 12289 0

descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


- A party in the USA -
Brooke Yaxley&Slevin Sovinski
Je pensais à Garrett. Je savais qu'il partageait les idées de son grand-père et je m'inquiétais de savoir jusqu'où cela le mènerait. Aurait-il été capable d'administrer lui même la vaccin à ses soeurs ? Oui, j'en étais certaine. Parce que lui, comme tous les autres, étaient persuadés que cela leur rendait service. Mais mes enfants, mes filles n'étaient pas mortes. Je refusais de le croire. Elles étaient toujours bien là, différentes peut être mais elles étaient toujours là. 
Et pourtant même si je n'approuvais  pas ses choix, j'aimais profondément mon fils, mon tout premier enfant. Je m'inquiétais terriblement pour lui néanmoins. 

Mes pensées furent interrompus lorsqu'un homme vint à ma rencontre. Je me tournais vers lui, tandis qu'il me saluait et se présentait. 

Bonsoir, il ne me semble pas avoir déjà eut le plaisir de vous rencontrer. Slevin Sovinski, pour vous servir.

Je n'avais pas  vraiment le coeur à ces mondanités, mais je voulais le faire pour Chad. Et puis ce serait plus simple face à tout ses Américains que je ne connaissais pas.


Brooke Yaxley, c'est un plaisir, répondis-je en souriant.

A mon accent anglais, il comprendrait sûrement rapidement pourquoi il ne m'avait encore jamais rencontré. En revanche, son nom ne m'était pas inconnu. Où avais-je donc pu entendre parler de lui ?

C'est une magnifique soirée, n'est-ce pas ? demandais-je en couvrant la salle du regard.

La reception était en effet incroyable. L'homme qui l'avait organisé s'était surpassé.
© M (엗랜)


descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


A party in the USA
Les yeux de Slevin eurent une lueur étrange en reconnaissant l'accent anglais. Il n'avait pas vraiment apprécié ses échanges avec les derniers anglais qu'il avait rencontré. Ce Carrow qui pensait que tout lui était dû, si il n'avait pas eut peur pour son intégrité physique Slevin ne l'aurait sans doute pas laisser avoir le dessus lors de leurs échanges. Le tout avait été assez gagnant gagnant au final, même-ci il n'était pas d'accord avec leur méthode. Au moins lui faisait signer des déclarations à ses cobaye stipulant qu'il ne garantissait pas leur état suite au traitement. Si ils étaient assez stupide pour ne pas lire le contrat ou poser plus de questions ce n'était pas son problème.

"Une anglaise ?"
S'amusa le sorcier.

"Vous êtes bien loin de votre terre natale, qu'est ce qui peut bien vous amener sur la terre des droits de l'homme ?"
Ajouta le sorcier avec un sourire charmant. La curiosité était réel, Slevin était curieux de nature. D'ailleurs son accent s'entendait à lui aussi, un léger accent russe. Vestige de sa jeune enfance dans son pays natal.

"Il est vrai que notre hôte c'est surpassé."
Il se fichait pas mal de la soirée pour être franc. Il était complètement désabusé face cet débauche de richesse, de faste. C'était trop pour lui qui se contentait de chose simple, malgré des goût luxueux pour certaines choses.

© 2981 12289 0

descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


- A party in the USA -
Brooke Yaxley&Slevin Sovinski
 Une anglaise ? Vous êtes bien loin de votre terre natale, qu'est ce qui peut bien vous amener sur la terre des droits de l'homme ?

Je souris. En effet Chad et moi étions bien loin de la Grande Bretagne, de nos enfants, de notre maison. Mais mon mari tenait à entretenir de bonnes relations avec les autres familles de Sang-Pur, en particulier les familles étrangères. Il disait que cela valait le coup, et qu'en cas de besoin, avoir un réseau et des contacts pouvait s'avérer utile.
Car bien évidemment, hormis quelques proches connaissances, ce genre de réunion n'était qu'hypocrisie et intérêt. Et pour tout le monde j'entends.

Mon mari à aidé notre hôte il y a quelques mois lors de l'un de ses déplacement en Angleterre, il tenait à le remercier et nous en avons profité pour prendre quelques jours de vacances, expliquais-je.

"Aidé notre hôte" voulait dire "sauvé la vie". Mais cela aurait parut prétentieux vis à vis de Chad. Ces règles de conduites, merlin.... Parfois j'aurais aimé m'esquiver de toute cela comme Susan l'avait fait 22 ans plus tôt. Mais maintenant il était bien trop tard pour défaire mon éducation. Quoi qu'il n'était pas trop tard pour mon père pour me renier. Mais cette vie me satisfaisait au final. J'avais eu la chance d'épouser l'homme que j'aimais, d'avoir des enfants merveilleux et un travail dans lequel je m'épanouissait pleinement. Alors de quoi devrais-je me plaindre ? J'avais l'amour, le bonheur, l'argent et des fêtes comme celle-ci pour me divertir. Ma vie n'était certes pas parfaite, j'avais perdu ma mère jeune, été privé de ma soeur tout aussi jeune, mes filles s'était faite transformer en vampires durant la pire période possible pour les créatures magiques et maintenant j'étais rejetée de mon père. Mais j'avais toujours Chad. Quoi qu'il arrive, il était là.


Êtes vous de New-Yorkais ? demandais-je curieuse à mon tour. Je crois déceler un léger accent nordique dans vos mots, si ce n'est pas indiscret.

© M (엗랜)


descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


A party in the USA
Mariée donc, dommage... Mais il n'allait certainement pas arrêter de lui parler. Ses paroles avaient retenues sont attention, il aimait toujours savoir le fin mot de l'histoire. Etre bien informée était une manière d'avoir l'assurance qu'on le prenne en considération. Et surtout qu'on ne lui fasse pas faire des choses contre son gré. Il détestait être mis au pied du mur. Comme avec ces fichus anglais, ce Carrow était un putain de connard. Si Slevin avait été honnête avec lui même, il aurait sans doute réalisé que ce Carrow lui ressemblait bien plus qu'il ne voulait l'admettre. Mais Slevin c'était senti acculé et il ne s'embarrassait pas avec sa mauvaise fois. Pour la première fois, il repensa à Liam. Lui aurait certainement sur se défaire de ce genre de situation. Aujourd'hui il pouvait reconnaître que les sentiments qu'il avait nourrit pour son ami avait détruit leur amitié justement. Il avait fait des choses pour le faire réagir, mais son incapacité à verbaliser ses sentiments, à les comprendre avait gâché leur amitié. Il ne regrettait rien, sauf peut-être la mort de Jason. Pour le reste il valait mieux qu'il s'éloigne de Liam pour sa santé mentale. Les émotions qu'il lui faisait ressentir étaient trop dangereuses. Il revint à la femme d'une beauté aristocratique face à lui.

"Je suis New-Yorkais en effet, et vous avez une bonne écoute. Je suis d'origine russe, mes parents ont émigrés au Etats Unis quand j'étais tout jeune." Répondit Slevin sans vraiment que ça lui importe. Parler de ses parents cependant, n'était pas quelque chose qu'il appréciait. Malgré les années, il leur en voulait toujours. Ils ne se parlaient plus beaucoup, s'envoyant une carte lors de grandes occasions. Mais cela faisait longtemps qu'il ne les avait pas vu, préférant toujours repousser leurs entrevus.

"Le rêve américain sans doute !" Il eut un léger rire charmant, pourtant il était faux. Factice, comme lui, mais il était difficile de voir à travers le masque de l'homme. Il regarda la femme, belle mais triste lui semblait-il.

"New York vous plait-elle ? J'imagine que cela change de Londres." Demanda poliment L'homme son sourire charmant toujours en place. A défaut d'être à l'aise en parlant de sa famille, il détournait la conversation.

© 2981 12289 0

descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


- A party in the USA -
Brooke Yaxley&Slevin Sovinski
Je suis médicomage vous savez, je rencontre des gens de toutes origines en permanence, répondis-je quand il me complimenta sur ma bonne écoute. Mais des Russes en revanche, c'est plus rare, il faut croire que l'Angleterre ne fait pas partit de vos destinations favorites, ajoutais-je en souriant.

Il ajouta que c'était sans doute le rêve américain qui avait fait émigrer ses parents aux Etats-Unis.
Ha l'American Dream ! Je constatais avec amusement que c'était un concept qui ne faisait pas exception au sorciers. C'est vrai que l'Amérique fait rêver, donne envie, attire sans trop que l'on sache pourquoi. Peut être ce sentiment de liberté ? De puissance ? Sans doute, après tout c'est la première puissance mondiale. Mais au delà de ça, ce continent es-il tellement différents des autres pays occidentaux ?
La vérité est que je n'ai pas la réponse. J'ai beau connaître des gens de dizaines de différentes provenance, je n'avais que peu voyagé dans ma vie. Ce n'était pas une question de moyens, mais plutôt de besoin.
J'aimais l'Angleterre, je savais que je ne la quitterais jamais de façon permanente, sauf pour Chad, s'il me le demandait je pourrais le faire mais seulement pour lui, ou pour mes enfants.
Je n'aimais pas particulièrement voyager, bien sûr cela était toujours très agréable. Mais ce n'était pas quelque chose de très important pour moi.

C'est vrai que New-York n'a rien à voir avec Londres,
acquiesçais-je en tournant mon regard vers l'immense baie vitrée donnant vue sur le ville Américaine. Mais c'est une ville magnifique, tout semble démesurément grand.

Je reportais à nouveau mon regard sur Slevin.

Et quelle profession exercez-vous ? demandais-je curieuse.

Slevin était un homme charmant, et je me demandais bien dans quel domaine il travaillait. Était-il un collègue de notre hôte ?
© M (엗랜)


descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


A party in the USA
Slevin lui servit un sourire charmant, belle et intelligente alors. Il ne fallait pas être stupide pour être médicomage. Il n'était pas ce genre de personne, bien qu'il trouva le travail vraiment intéressant. Il était un créateur, il s'épanouissait à trouver des solutions à des problèmes. Avant d'être administrée de manière plus large, ses dernières créations seraient testées sur des volontaires. Il doutait cependant, que les tests durent bien longtemps, le gouvernement semblait bien trop content de se débarrasser des créatures magiques dites sombres. Slevin au fond ne s'en souciait pas vraiment, créatures ou non, ils étaient tous magiques. C'est ce qui comptait, non ?

"Peut-être, je ne sais pas. C'est peut-être culturel et puis certaines pratiques sont interdites en Angleterre et pays limitrophes depuis de nombreuses années." Il faisait référence aux magies dites sombres évidement. Les russes étaient réputées à ce niveau, aller en Angleterre les restreignaient grandement. Aux USA ces magies n'étaient pas interdites, bien qu'enseignées intelligemment. Il sourit à la femme à ses côtés, oui tout était démesuré ici. Parfois, cette démesure était étouffante, écrasante. Il serait peut-être plus heureux ailleurs, mais quitter son travail qu'il adorait très peu pour lui.

"Je suis un maître des potions, je travaille dans la section de recherche du MACUSA." Précisa l'homme avec désinvolture. Il aimait sincèrement son boulot, c'était peut-être bien la seule chose capable de lui tirer des émotions positives ou négatives. Il aimait être simplement avec son chaudron et ses ingrédients. Créer était ce pour quoi il était fait, il en était intimement convaincu.


© 2981 12289 0

descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


- A party in the USA -
Brooke Yaxley&Slevin Sovinski
Je ne répondis pas lorsqu'il évoqua les quelques interdictions magiques que nous imposaient l'Angleterre et autres pays d'Europe. Je savais qu'il faisait référence à la magie noire. J'avais eu pas mal de contact avec cette forme de magie au cours de mes années en tant que médicomage. C'était plus courant que ce que l'on pouvait penser. Mais bien souvent les blessures relevant de cette forme de magie était insoignable, et nous ne pouvions en général que la contenir pour laisser plus de temps aux victimes.


Mon interlocuteur était Maître des potions pour le MACUSA, l'équivalent du ministère de la magie au Royaume Unis.
J'hochais la tête, Chad avait un ami proche qui exerçait la même profession mais en Espagne.

Puis-je me permettre de vous demander dans quel domaine de recherche exercez-vous ?


Il pouvait tout aussi bien chercher de nouveaux remèdes que des potions de nettoyage ou des filtres d'amour, ce genre de choses. Il pouvait tout aussi bien travailler à un vaccin pour le gouvernement, comme celui que mon père voulait injecter à mes filles et dans ce cas je devrais mettre un terme à cette conversation, sans doute. J'étais curieuse de savoir quel était son domaine d'attrait.
Pourtant cet homme m'était agréable, et son nom me disait toujours quelque chose, j'étais un peu frustrée de ne pas réussir à le remettre dans un contexte. Et je le serais d'autant plus si notre conversation prenait fin avant que je n'y parvienne. 
© M (엗랜)


descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


A party in the USA
Slevin eut un haussement d'épaules à la question de Brooke. Cela ne le gênait pas de parler de son boulot, c’était le travail de sa vie. Peut-être que si il avait eut quelqu'un pour juguler sa notion du bien et du mal aurait-il réalisé que certaines de ses méthodes étaient douteuses, ou il s'en serait au minima soucié. Ce qui n'était pas le cas, seul comptait les résultats.

"Je peux être amené à faire de nombreuses choses, mais majoritairement développer des potions pour la protection des sorciers. Dernièrement, j'ai créé une potion afin de soigner la lycanthropie, j'ai longtemps travaillé sur la potion tue-loup afin de l'améliorer. Tous les loup-garou ne sont pas fait pour en être." Justifia gravement Slevin. La vérité c'était que sa passion pour ce sujet précis était son ancien petit-ami décédé. Sa  mort contrairement à ses dires l'avait profondément ébranlé, ses recherches à ce sujet précis avait été un moyen de se racheter. Mais ça Slevin lui même faisait de gros efforts pour le nier.

"Et mon équipe et moi même sommes encore sur une phase de test afin de juguler la soif des vampires." Et diminuer leur capacités mais ça, il ne pensait pas que c'était quelque chose à dire à voix haute. Contrairement aux idées reçues les américains étaient très fermés aux créatures magiques. Elles étaient une menace pour le secret. Après tout c'était le gouvernement qui payait pour ses recherches. Il savait que les anglais avait créé un ersatz de "vaccin" pour lycanthrope et pour vampire, mais ce n'était pas comparable à ses propres travaux, il en était certain. Slevin avait une très haute opinion de lui même tout comme il manquait cruellement d'empathie. Après à cause de son aide les anglais étaient en train d’oppresser les créatures magiques.


© 2981 12289 0

descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


- A party in the USA -
Brooke Yaxley&Slevin Sovinski
Je me figeais à sa réponse. Oui, ça y est je me souvenais parfaitement d'où je connaissais son patronyme. Slevin Sovinski, l'écrivain connu pour ses écrits sur le vampirisme ainsi que la lycanthropie. Géniale Brooke, parfait, tu ne pouvais pas mieux tomber.
"Soigner" la lycanthropie. Depuis la transformation de mes deux filles en vampires, j'avais un regard plus poussé et bien plus concerné sur les créatures magiques. Et, médicomage, je refusais de considérer cela comme une maladie à soigner. Mona et Alexa ne sont pas malade, elle sont même en meilleur forme que n'importe quelle personnes de cette pièce. Mon regard se refroidit, ma voix aussi sans doute lorsqu'il précisa qu'il s'interessait aux vampires.

Je jetais un regard à Chad non loin, qui discutait près du bar avec un couple. Serait-ce les hamilton ? Je ne les avais pas vu depuis longtemps, je n'en étais pas sûre.

Ho je vois, dis-je tout de même poliment. C'est intéressant, ajoutais-je d'un ton qui suggérait que je ne cautionnais pas du tout. C'est donc à vous que l'on doit tout cela ? Incroyable, continuais-je avec un sourire ironique et un regard plein de colère sans formuler clairement ma désapprobation.  

Je reculais d'un pas et posais mon verre sur un plateau alors qu'un serveur passait à proximité.

Si vous voulez bien m'excusez, je crois qu'il est temps que je rejoigne mon mari, bonne soirée Mr.Solinski, dis-je en commençant à m'éloigner de l'homme qui avait créer le vaccin qui, aujourd'hui, menaçait mes filles et avait rendu mon père fou.

 
© M (엗랜)


descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz


A party in the USA
Slevin se sentit plus qu'hérissez par le ton de la femme, il lui fit un sourire encore plus hypocrite que celui qu'elle venait de lui servir. Il avait bien du mal à comprendre qu'on puisse le juger mal à ce sujet, cela n'était pas partie d'une mauvaise intention. Il était inquiet pour les créatures magiques, du fait de ses origines russes, il savait qu'elles étaient indispensables à l'équilibre magique. Cependant, valait-il mieux ne rien faire ? Et puis il avait des financements et des cobayes au moins. Ses travaux auraient mis des années à être opérationnel si il n'avait pas accepté ce que le gouvernement lui avait imposé. De plus il ne voyait pas ce qu'il y avait de mauvais à brider les vampires incontrôlables et les loup-garou qui ne voulaient pas en être.

"Si vous faîtes référence à ce qu'il se passe dans vôtre pays, je crains en effet d'être responsable par ricochet. Ils se sont basés sur des années de travail pour faire leur propre vaccins." Il y avait de la désapprobation. Slevin n'avait peut-être pas de morale, mais un génocide comme il se préparait en Angleterre... Il ne pouvait pas cautionner cela, il n'avait malheureusement pas bien eut le choix quand ils étaient venu sonner à sa porte. Il acceptait tenir trop à la vie pour la fermer. Il était lâche, il le savait. Il essayait juste de ne pas penser qu'il était responsable du gâchis en Angleterre. Et peut-être que le gouvernement américain ne ferait pas mieux. Il espérait juste ne pas se retrouver avec tout le monde sur le dos, alors qu'au départ il n'avait souhaité que se racheter après la mort de Jason.

"Bonne soirée à vous aussi Madame Yaxley." Répondit d'une voix traînante Slevin. Son regard glacé la suivant alors qu'elle prenait congé. Il détestait ça, les gens imaginaient toujours le pire de lui. Comment pouvaient-ils ensuite s'étonner qu'il fasse pire ou pour des raisons moins égoïstes qu'il le laissait paraître ? Il préféra quitter la soirée, de toute façon il s'ennuyait ferme. Et son humeur avait chuté drastiquement.

© 2981 12289 0

descriptionA party in the USA EmptyRe: A party in the USA

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum