Tout juste sorti de l'imprimerie magique: le Wizard Time du mois, cliquez !
Qui a gagné la Coupe des 4 maisons ? Cliquez ici pour le découvrir !
Apprenez toutes les subtilités du nouveau thème par ici !
Venez lire les règles du nouveau jeu exclusif de HF !

Partagez | 
 

 Adyson Avery • Rafleuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DC : Morticia, Lilith, Aiden, Ashley, Slevin, Logan, Hazel, Alvin, Gwen, Alex, Nostradamus, Kirsten, Seth, Aram & Callum

RPG
Nom et Prénom : Lilith Anguis
Maison/UMS/Job : Serpentard
Age & Année : 15 ans & 4ème année
avatar
Lilith
MessageSujet: Adyson Avery • Rafleuse   Jeu 9 Mar - 23:40
Avatar :

Nom et Prénom : Adyson Avery

Célébrité: Zoey Deutsh

Âge: 23 ans

Date de Naissance : 5 mars

Race : Sorcier

Hybride :

Statut de Sang :Sang-Pur

Caractère : je suis quelqu’un… d’assez froid avec ceux que je ne connais pas ou que je n’apprécie guère. Avec mes frères et mes amis proches, je peux être exubérante et drôle, mais avec les autres, tout est contrôlé et je fonctionne surtout au sarcasme. J’aime que le travail soit bien fait, je suis ambitieuse, perfectionniste, casse-cou. Maniaque tant dans le rangement que dans mes tenues, j’ai hérité cela d’un « traumatisme », comme diraient les psychomages. Il faut dire que notre père n’était pas un tendre, si quelque chose n’était pas à sa place J’éprouve également des difficultés avec le contact physique. Je suis mal à l’aise quand on me touche, parce que je n’ai jamais vraiment compris le rapport au corps. Quand mon père me giflait ou m’infligeait des coups de ceinture, ma mère me prenait dans ses bras pour me faire un câlin. Quand Aymen limitait ses contacts avec moi, Adryan lui, cherchait à me chatouiller pour me faire rire. Quand tout le monde vantait les mérites de l’amour, moi je n’ai rien ressenti quand un homme a fait de moi une femme. Autant dire que je ne suis pas portée sur la chose ou sur les câlineries. Pour le reste, je suis plutôt un garçon manqué.

Physique : je ne suis pas très grande, par contre j’ai hérité de la tignasse et des yeux des Avery. Je ne me trouve pas spécialement jolie, ni moche d’ailleurs, je ne me suis jamais posé la question. J’ai très vite appris à me servir de mon corps comme d’une coquille. Ou plutôt une carapace, capable d’endurer les coups de mon père dans un premier temps puis de les rendre, de frapper avant qu’on ne le meurtrisse. Je m’entraine dur, sous l’impulsion de mes frères. J’ai pratiqué le Quidditch, auquel j’aime toujours assister. Je pratique également plusieurs sports de combats. J’ai quelques cicatrices sur le corps, vestiges du temps passé avec mes parents.

Histoire : je suis venue au monde dans la famille Avery . Une des 28 familles de Sang-Purs d’Angleterre. J’étais la dernière et seule fille du couple qui avait l’air si bien sous tout rapport. Très tôt, les premiers mots et gestes de mes frères, Adryan et Aymen ont été pour me cacher, pour m’apprendre à dissimuler mes erreurs, ou tout simplement à ne pas en commettre. J’ai vite compris certaines choses. Si nous n’étions pas parfaits, notre père sévissait, et durement. J’ai été longtemps épargnée, mais j’ai vu mes frères la peau bleuie et ensanglantée, j’ai vu ma mère dissimuler ses marques sous des sorts ou du maquillage. Pour moi, la vie se résumait à tout ranger, à sourire, à être polie. A ne rien ressentir, à ne rien montrer, jamais. La moindre erreur devait être corrigée, avant que notre père le voie. Ne jamais crier, ne jamais faire honte, ne jamais se faire remarquer. C’était le mot d’ordre. Je n’ai jamais joué avec les autres enfants. Mes frères et moi, nous ne les comprenions pas réellement. C’était… des êtres vraiment étranges à nos yeux. Et moi, je semblais une folle pour eux. Comme cette fois où j’ai rangé la chambre des enfants de nos hôtes d’un soir. C’était en désordre, et je savais ce que le désordre voulait dire. Alors j’ai rangé. Ils m’ont regardé avec des yeux tous ronds.

L’obéissance, c’était le mot d’ordre. la seule exception que je faisais, c’était la nuit. Il n’y a rien de plus terrible pour une fillette que d’entendre son frère retenir ses larmes et trembler dans l’obscurité. J’avais une petite réserve de bougies dans ma chambre et dès que c’était possible, j’en déposais une au pied de son lit. J’ai vu mon premier frère partir, disparaitre presque de ma vie, et je restais avec Aymen. Puis ça a été à son tour de partir. et mon tour de découvrir les coups, de les ressentir. Tout cela à cause d’une petite pièce. Je devais compter des pièces et il en manquait une. Une seule. J’ai découvert le ceinturon, la brûlure et la déchirure de la peau. Ce que mes frères avaient enduré avant. J’ai retrouvé la pièce quelques jours plus tard, dans une rainure du parquet. Depuis, cette pièce ne me quitte jamais.

Trois ans à supporter d’être seule, à ne parler presque à personne, sinon à des adultes guindés. Trois ans à tout museler en moi pour être absolument parfaite. Jusqu’à ce que ce soit mon tour d’intégrer Poudlard. J’ai supplié le Choixpeau qu’il m’envoie à Serpentard, comme un homme. Parce que je n’aimais pas du tout les filles de mon « milieu », princesse ou objet, inutiles et fades. je voulais être un bonhomme, comme mes frères. J’ai obtenu gain de cause, et il a bien fallu que je m’habitue à tout ce monde autour de moi. J’ai intégré l’équipe de Quidditch et j’ai commencé à découvrir la vie. Oh, juste un peu. Juste à travers les bals de Poudlard.

Après mes ASPIC, je suivis mon frère, Aymen, qui voulait qu’on coupe les ponts avec nos parents. Je n’arrivais pas réellement à me libérer de mes habitudes. J’ai essayé pourtant. En sortant avec un garçon. Un échec cuisant, je n’ai pris aucun plaisir. Je crois que je suis cassée. J’ai intégré l’UMS, en protection magique. Obéir, ordonner, c’était mon points forts après tout. Je gardais les options de combats moldus, j’avais besoin de cela. Et je suis devenue Bourreau de créatures dangereuses. L’ordre, la loi, la sanction. Dès que j’ai été diplômée, j’ai intégré les Purificateurs. Un choix raisonné et éclairé. La logique c’est le sang. Le reste n’est que débordement.

Mon père est mort il y a plusieurs mois. C’était si étrange. Mais nous étions tous déjà passé à autre chose. Et en février dernier, j’ai livré bataille aux côtés des Purificateurs, contre ces abominations. Les créatures. J’ai appris qu’Aymen avait été… mordu par l’un d’eux. J’ai vomi de dégoût et de colère. Mon frère… Je n’ai pas pu me résoudre à le tuer ou à le dénoncer. Parce que c’était lui, parce que c’était nous. Mais je lui ai promis qu’on trouverait une solution, ensemble. Quant à moi, je suis devenue Rafleuse, mais je me ferai Bourreau de nouveau, si telles sont les exigences.


Maison à Poudlard: Serpentard

Année à Poudlard : Pas concerné

Maison à Ilvermorny: Pas concerné

Année à Ilvermorny : Pas concerné

Vos options :

Année à l'UMS : Pas concerné

Cursus UMS : Protection Magique

Job : anciennement bourreau d’animal dangereux, fraîchement Rafleuse


Don :

Baguette : prunellier

Orientation Sexuelle : hétéro

Animal de compagnie :

Patronus :

Epouvantard : son père

Camp : Purificateur

Signe Distinctif :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Adyson Avery • Rafleuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luna Avery (en cour)
» Where is my mind ( Finn Avery )
» TEX AVERY, TOONS ET COMPAGNIE...
» [Finie]Présentation d'Avery Blackson | Validée
» M - Henry Avery - Mangemort - Médicomage // Julian Morris (neg).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Décrets Ministériels :: Informations sur le RPG :: Fiches personnages validées :: Adultes-
Sauter vers: