Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

So raise your glass if you are wrong in all the right ways

Partagez

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptySo raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
Rappel du premier message :

So raise your glass if you are wrong in all the right ways
Aaliyah Hayes & les Insurgés avec invités surprises

11 avril

Je ne sais pas qui a eu cette brillante idée, de nous réunir pour un verre, hors du QG, encore moins en autorisant ceux qui pourraient être intéressés dans la famille proche. J’ai relayé l’information, laissé un message codé dans l’Insurgent Time pour les membres qui le liraient. Mais c’est une bonne idée. Il y a eu tellement d’événements dramatiques, tant de reculs que trainer au Speluncae est… déprimant. On se perd les uns les autres. Certains... pètent des câbles, d'autres disparaissent. Beaucoup souffrent. Oui, on se perd. On s'est pris des sales coups et tous ne l'encaissent pas bien. Tout change. Samuel n'est plus là. Tobias est en passe de prendre la tête des vampires insurgés. Un loup a fait son apparition... Et ça génère des tensions. Et puis Hermione à Azkaban, arrêtée devant moi. Des membres en convalescence. La désintégration progressive de nos droits. A cause d’Aymen. Et moi, je l’ai embrassé cet imbécile ! Ce… ce… rah !

Il faut que je sorte. Non, en fait, il faut que je me le sorte de la tête. Que j’oublie ce qui s’est passé entre lui et moi. Ce n’est pas possible, ce n’est pas normal. Je déteste tout ce qu’il représente. Alors j’ai enfilé une robe blanche, ma veste en cuir noir, mes bottines. J’ai passé du temps à me maquiller, à mettre mes lèvres en valeur et à donner l’effet que je voulais à ma crinière. J’ai transplané, avant de ranger ma baguette dans l’intérieur de ma veste. Et je me suis rendue au pub retenu pour cette soirée. Une ambiance plus détendue, plus « humaine », qu’au QG, cela ne peut pas nous faire de mal. Et quand je découvre l’enseigne, je me dis que c’est forcément un jeune qui a eu cette idée. Jamais feu Vladimir ou Aamos n’aurait eu pareille idée.

Je pénètre dans le pub, tout un tas d’odeurs me sautent presque littéralement au nez. Surtout des parfums alcoolisés. Quelques personnes sont déjà en train de prendre un apéro bien chargé, mais est-ce que les Insurgés sont là ? Bonne question. Je parcours la pièce du regard. Hum… j’ai bien l’impression d’être la première arrivée. Soit. Je demande un verre de vin blanc au bar et j’avise des tables de billards dans le fond. Ça va me rappeler des souvenirs, j’y jouais souvent quand j’ai fait mon année à New-York. J’attrape une queue et je commence à me concentrer après avoir avalé une gorgée de vin.

Je me demande s’il va y avoir beaucoup de monde. Si ces tables, là, derrière le billard seront désespérément vides ou se rempliront. J’aimerais bien pouvoir écrire une article heureux pour l’Insurgent au moins une fois, qui soit sincère. Parce que des articles dégoulinant de bons sentiments, malheureusement, j’en produis pour la Gazette. Mais je n’en pense pas un mot. Toujours est-il que je pourrai comprendre si personne ne pointe le bout de son nez. Autant d’insurgés réunis au même endroit… Potentiellement un tas de créatures aussi. Créatures… rien que ce mot déjà, c’est dégueulasse.

J’entends la porte qui s’ouvre et je relève la tête pour savoir qui a répondu à l’appel, qui se sent encore uni aux autres, dans une volonté d’avancer tout en n’oubliant pas qu’on a le droit de vivre, pas seulement de nous terrer pour survivre. On a le droit de vivre. D’être heureux. De passer du bon temps. Alors, qui vient de franchir la porte.

black pumpkin

_________________

Ne tombez pas amoureuse de lui
"La femme de ma vie... je l'ai sous mes yeux."
"Un jour, tout le monde le saura aussi, combien... combien je t'aime."

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
So raise your glass if you are wrong in all the right way
Insurgés, invités surprises & Tobias Valdemar

Qu'il aille se faire foutre, je n'ai pas soumis Reese. Bien évidemment que j'ai douté, comme n'importe qui aurait douté, mais ça ne s’est pas passé comme il le pense. Comment pourrait-il réellement concevoir ce que moi-même je peine encore à réaliser ? De toute manière, son avis importe peu. Il est temps de régler le conflit qui nous oppose et qui traîne en longueur. Il est temps qu'on en finisse, qu'il cesse de menacer les miens et les Insurgés. Que sa nana que je n'avais jamais vu jusque là cesse de me menacer avec sa baguette. Et ça semble fonctionner, son orgueil ne peut que le pousser à m'affronter. J’éprouve un certain soulagement quand il annule le sort lancé aux colliers.

Mes crocs sortent immédiatement, et je pars sa première attaque. Je frappe, son visage, son torse, chaque partie de son corps accessible à mes poings. Mais Samuel et moi, bien que nous le nierions vigoureusement aujourd’hui, avons été forgé dans le même acier. Chaque coup que je donne s’accompagne d'un coup violent reçu. Je sens qu'une de mes épaules se déboîte, je lui explose la mâchoire, je sens le goût de mon propre sang dans la bouche. Je sens aussi celui de Samuel. Je ne songe même plus aux êtres autour de moi. Je ne sais qu'une chose : je dois le tuer, ou mourir. Et je n'ai pas vraiment prévu de crever sous les coups de ce chacal. En revanche, je me ferai une joie de lui arracher la tête et de le faire cramer sur un bûcher. Peut-être même que j'amènerai des marshmallows. Oh oui, je veux le buter pour ce qu'il a menacé de faire à ma famille.

Ma famille, où sont Eli et Lud ? Le temps que cette question me prenne une micro-seconde, Samuel se fait déjà la malle. Bordel ! Et voilà un de ses sbires qui se met en travers de mon chemin ! Je l'envoie valser à l'autre bout de la pièce quand je remarque Evens. Un regard à Samuel, momentanément neutralisés par Liam et l'Auror, et je me précipite vers elle, qui semble s'en prendre à Ludwig. Je l'attrape pour la plaquer au sol, mais la garce s'agite. Elle n'a jamais voulu que je l'attrape, mais elle a toujours aimé faire galérer les types. Pas de chance pour elle, son frère m'a passablement énervé. Son regard est haineux, mais si elle savait à quel point j'm'en fous. Il a voulu me prendre ma famille ? Je vais lui prendre la sienne, et sans une once de remords. Je lui agrippe les poignets après lui avoir hurlé dessus en lui montrant les crocs et je la soulève, la maintenant fermement contre mon torse pour l'empêcher de s'échapper. Et je pense que si Seamus ne s'était pas pointé là, maintenant, j'aurais été capable de la tuer. Je me tourne pour voir Samuel transplaner. C'est ça, lâche. Barre-toi.

J'écarte sèchement Seamus pour enserrer le cou d'Evens, l'obligeant à me regarder droit dans es yeux.

« J'te préviens, que tu sois avec lui de ton plein gré ou non, t'as intérêt à te tenir tranquille ou je te jure que ton protecteur ici présent ne pourra rien pour sauver tes fesses ! »

Je lance un incarcerem sur l'hybride. On n'est jamais trop prudent.

« Je pense que c'est le moment d'aller aux chiottes pour passer cette bière, non ? »

Je soutiens le regard noir de Seamus qui n'a pas l'air heureux de me voir ligoter son ex. Eli et son mâle de mes deux prennent les choses en mains. Ouais, il va falloir qu'on cause avec Seamus, c'est plus que nécessaire vu ce qu'il s'est passé ce soir.  Et Eli qui s'approche et énerve encore plus Evens...

« Mais oui, mais oui, chérie, c'est ça, tu vas tous nous détruire, j'ai très peur. »

Eli l'endort. Je la trouve un peu trop gentille sur ce coup-là mais soit. Et un peu trop maternelle aussi.

« ça va aller. »

Je n'ai pas envie de ses soins. Ce n'est qu'une épaule, ça ne va pas venir à bout du vampire que je suis. Est-ce que je suis injuste envers elle ? Peut-être. Mais elle nous a rejetés. Tous. Et même si elle a mis Reese et ma fille en sécurité, il va falloir plus de temps que ça pour que je lui pardonne. C'est un loup-garou, elle le revendique désormais, elle a choisi ce qu'elle voulait être. Une meute, sa meute, pas notre clan. Elle l'a choisi lui, elle nous a quittés pour lui.

« Et depuis quand nous donnes-tu des ordres, Elisabeth ? »

La réponse est simple : depuis qu'elle est avec lui et se la joue Alpha. Je gronderai presque quand Liam se la joue chef de meute. C'est le moment sérieux ?

« Ok, on va juste changer de toilettes. »

Un regard à Ludwig pour m'assurer que tout est ok, et je pose une main sur Evens, l'autre sur Seamus, avant de donner le signal aux autres vampires, pour nous faire transplaner. Sauf que nous trois arrivons sur la plage et non au centre de soin. Je couche lourdement Evens sur le sable et désigne l'eau à Seamus.

« Les plus vastes chiottes du monde ! Maintenant qu'on est seul, on va pouvoir se parler. Tu ne m'aimes pas, et rassure-toi, je ne t'aime pas non plus. Ça nous fait déjà un point commun. J'avais des ordres. T'aurais peut-être préféré crever et laisser ton gosse avec un autre père que toi, mais c'est comme ça. Par contre, j'aurais dû m'occuper de toi. Si Samuel n'était pas intervenu, tu serais un vampire fort et digne de ce nom. Mais il est intervenu. Et je sais qu'il était ton meilleur ami avant de devenir ton mentor. T'as pas ouvert ta gueule quand il a fait son petit speech. Si tu adhères, barre-toi. Mais si tu es resté ici par choix, j'ose espérer que ce n'est pas pour servir de mouchard. Parce que crois-moi, si c'est le cas, Eli ne te sauvera pas. »

Chaque information sera filtrée et je l'aurai à l’œil. Samuel a prouvé sa détermination, même s'il est reparti la queue entre les jambes, et aucun risque ne saurait être toléré.


black pumpkin

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz

     
So raise your glass if you are wrong in all the right ways

Samedi 11 avril 2020

     
Le ton montait dans la salle, les corps et les esprits s'échauffaient. C'était un véritable combat de coqs. Mon cerveau fonctionnait à toute vitesse tandis que je m'accrochais au bras de Seamus. Du coin de l'oeil, je vis Dominique et Alex toujours dans la même position, pétrifiés. Il fallait que je les sorte de là. "Annule le sortilège, libères-les des colliers." Je haussais un sourcil en direction du demi-vampire qui parlait à une femme à laquelle je n'avais pas prêté attention jusqu'ici. Un souffle se fit sentir dans la salle comme si un enchantement était levé. Rien qu'une seconde. Rien qu'un instant. Et puis ... "On dirait que c'est pour ce soir alors ?" L'instant d'après, les corps s'entrechoquèrent alors que Tobias et Samuel venaient de lancer le signal du combat. Des sorciers, créatures magiques nous sautèrent dessus. Je lâchais le bras de Seamus, sans réfléchir et courus vers Dominique et Alex. Evitant les sortilèges qui commençaient à fuser, je saisis les épaules des deux Gryffondors et transplanais instantanément.

Le calme soudain au côté de la Cabane Hurlante où j'étais venue les chercher une heure auparavant me parut bizarre. Je dépétrifiais Dominique et Alex qui semblaient sous le choc de l'émotion. "Je suis désolée ...", dis-je maladroitement. Et sans perdre un instant de plus, je transplanais une nouvelle fois dans le bar que j'avais quitté. Le chaos était toujours là et je sentis un sort atterrir dans mon dos me faisant tomber au sol. Je me retournais et lançais un Expulso au sorcier qui avait osé s'attaquer à moi. Rapidement, je me relevais, cherchant du regard le vampire que j'avais quitté quelques secondes auparavant. Mais le chaos de la bataille était tel qu'il était difficile de saisir quoi que ce soit de net. Je reculais et rencontrais le dos de Saoirse Parkinson. Un coup d'oeil. Elle ne m'aimait pas, je le savais. Mais ce soir on était dans le même camp. Un coup d'oeil et on se baissa en même temps, les sorciers qui nous attaquaient se rencontrant avec leurs sorts.

Je vis une chauve-souris passer au-dessus de ma tête et se transformer l'instant d'après en Samuel Hansen. Je le fusillais du regard bien qu'il ne me prêtait aucune attention. Cet idiot se servait de ma magie, des cours que je lui avais donnés, pour mettre le chaos dans la salle. Je serrai les poings mais déjà il transplanait avec sa petite copine. Le silence revint peu à peu dans la salle tandis que les sorciers partisans du groupe de Samuel partaient eux aussi. "Il faut nettoyer ce bazar, et rapidement, avant que les Rafleurs ne soient avertis de notre présence ici." « Saoirse a raison, commencez à oubliéter tout le monde. » Les dirigeants des Insurgés essayaient de reprendre les choses en main mais il était évident que tout avait dérapé.

J'allais obéir aux ordres, me tournant vers les sorciers sonnés par cette bataille. Certains avaient déjà transplané mais la plupart était endormi ou blessé, à terre. Je m'approchais d'un, lançant des Oubliettes à ceux que je pouvais. Mais mon attention fut retenue par Liam qui donnait l'ordre à tout le monde de se rassembler au "QG". Devais-je m'y rendre ? Après tout, je n'avais pas vraiment rejoint l'association et je n'étais pas très désireuse de m'y investir. Mais après tout c'était juste pour débriefer ? Un regard et je vis Seamus disparaitre avec Tobias et Evens. Je grinçais des dents et me dirigeais vers Gabriel qui venait de finir de discuter avec Elisabeth. "Gabriel ..." Je n'avais jamais été proche du jeune homme. Nous avions été dans la même année à Poudlard mais lui était de Serpentard et moi de Gryffondor. Nous avions échangés plusieurs fois quelques mots mais rien qui faisait que nous étions amis. Et depuis la fin de Poudlard, à part ses accolades avec Seamus, rien de plus. Mais ce soir, on devait se serrer les coudes. "Je veux venir au QG avec vous." Mon ton était ferme. Je ne plaisantais pas. "Je m'inquiète pour Seamus et ... je pense que je peux apporter quelque chose au groupe. Peux-tu m'y emmener ?"      
codage by Wiise


Dernière édition par Victoire le Sam 17 Juin - 16:35, édité 1 fois

_________________

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz

     
So raise your glass if you are wrong in all the right ways

Samedi 11 avril 2020

     
De là où ils étaient, Erskine et Jon ne saisissaient que les paroles de ce jeune homme qui poussaient les Insurgés à le rejoindre. Une division au sein du groupe de leurs ennemis ? Si Erskine avait pu, un large sourire serait apparu sur son visage. Mais voilà, il ne pouvait pas. Et Jon ne semblait pas en meilleure posture. Ses yeux tournaient rapidement autour de lui, à la recherche de quelque chose qui pourrait les aider. Mais soudain, le charme se rompit et Erskine tomba en avant, Greene sur lui. Le Résurgent se débarrassa du corps de son ami, se remettant sur pied, mais déjà le bar était sans dessus-dessous. Un sort avait du fuser dans leur direction et les déptrifiais sans vraiment le vouloir. Un coup d'oeil à son collègue et sans hésiter, il transplana avec lui dans la rue.

Greene le repoussa, ne comprenant pas l'intérêt de cet enlèvement soudain. "Tu n'aimes pas quand je te touche ?" glissa malicieusement Erskine. Puis, redevenant un peu plus sérieux : "Il faut qu'on aille chercher du renfort. Ils sont en train de se battre et nous devons intervenir au plus vite avec les Rafleurs qui sont tout le temps de garde. Allez, bouge tes fesses Greene !" Et sans attendre un instant, il se mit à courir en direction du Ministère de la Magie qui n'était guère loin. Ils déboulèrent quelques minutes après dans le hall et Erskine tomba sur une personne de garde. "O'Colin Erskine ! Je viens signaler un débordement de créatures magiques dans le bar L'Hyppogriffe. Il est plus de 22h, elles sont interdites d'être dans les rues et se battent férocement dans ce lieu où des sorciers lambdas se trouvent en danger." L'homme saisit directement l'information mais il fallait du temps pour rassembler les hommes nécessaires, d'autant plus que Jon et Erskine n'avaient pas pu bien saisir le nombre exact de créatures.

Quelques dizaines de minutes plus tard, une armée de Rafleurs et Purificateurs transplanèrent dans la rue, à quelques mètres du dit-bar, tous armés de vaccins et du masque fier des Purificateurs. Erskine était un Résurgent mais il était un Purificateur du fait qu'il était pour l'extermination des créatures magiques. Il avait bien compris qu'on ne pouvait se mettre les Purificateurs à dos comme les Insurgés le faisaient. Le bar était redevenu silencieux et des faibles lumières clignotaient. Un groupe fit le tour par-derrière, afin d'y accéder par les toilettes du bar. Un autre groupe plus important se précipita alors par la porte d'entrée. Il ne restait plus grand monde. Des sorciers semblaient sonnés à terre mais beaucoup avaient déserté. Tout de même, ils restaient un petit groupe d'Insurgé. "Attaquez maintenant !" cria le chef du groupe, sortant sa propre baguette et d'une autre main une seringue..     
codage by Wiise

_________________


« Knock, knock, knockin' on heaven's door ! »

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
ft. Insurgés

So raise your glass if you are wrong in all the right ways

Soirée entre insurgés mais pas que !

Contrairement aux autres Kirsten avait fermé sa bouche, il ne servait à rien de palabrer avec un traître. Elle regarda Vladimir immobilisé, il valait peut-être mieux que cela reste ainsi pour le moment. Il pourrait encore dire une parole malheureuse et ils n'avaient pas besoin de ça. L'autre fils de pute avait ensorcelé leurs colliers, il avait été bien placé pour le faire. Une vraie merde ce type, il continuait avec ses coups bas. S'entendait-il parler ? Prendre l'ascendant sur les sorciers, voilà sa solution ? L'histoire avait pourtant enseignée durement que c'était une erreur de vouloir supplémenter une espèce. Cela ne durait jamais et le retour de flamme était violent, c'était ce qui se passerait avec cette guerre aussi. Peut-être pas de leur vivant à tous, mais ça arriverait tôt ou tard. Les purificateurs gagneraient peut-être des batailles mais ils ne gagneraient pas.

Quand les combats commencèrent, elle mit à l'abris Vladimir à défaut de pouvoir le dépétrifier. Elle se sentait inutile, faible. Le jeune vampire mis à l'abri, Kirsten se lança à corps perdu dans la bataille. Un vampire l'alpaga avec un sourire vicieux. Du côté d'Hansen bien sûr. Elle ne c'était pas vraiment lié avec les autres gens de son espèce. Si ce n'est Tobias et Volodia. Mais apparemment celui-là, la connaissait clairement. Son visage lui était vaguement familier mais sans plus.

"Tu es devenu faible sans ta magie Hakar." Il ricana en voyant la mâchoire de la jeune vampire se serrer. "Oui on est au courant pour ce qui t'es arrivé. Tout ça à cause de la faiblesse des dirigeants des insurgés. Tu devrais nous rejoindre, tu pourrais te venger." La tenta ce connard. Elle allait lui faire ravaler ce putain de sourire moqueur à ce bâtard ! Elle ne répondit pas, elle lui fit simplement un sourire méprisant et la seconde d'après il se trouvait à la merci de la vampire. Elle avait prit l'ascendant sur lui.

"J'ai perdu ma magie, pas mes capacités en combat. Crétin." Et elle lui asséna un violent coup sur le crâne. Elle aurait pu ne pas le tuer vraiment, mais elle lui arracha la tête sans état d'âme. Quand elle se releva Hansen et la plupart de ses sbires étaient parti après avoir foutu un bordel monstre. Elle broya son collier dans sa main, le réduisant en poussière avec sa poigne. Ils commençaient à partir et à oubliéter tout le monde. Des bruits se firent entendre à l’extérieur. Alors que les autres transplanaient les uns après les autres, elle se retrouva dans le bar. Sans aucun moyen d'en partir rapidement. Et il y avait Vladimir, il ne fallait pas qu'elle l'oublie. Elle commença à avoir peur. Cette sortie avait été une putain de mauvaise idée bordel de merde. Elle alla récupérer Vladimir toujours pétrifié caché derrière le bar. Elle se dirigea vers les quelques insurgés encore présents.

"Quelqu'un peu dépétrifier Vladimir ? Je ne peux pas transplaner." Il y avait une certaine urgence dans sa voix. Elle commençait à flipper quelque chose approchait et pour sûr si ils étaient encore là quand les rafleurs et compagnie arriveraient, cela n'allait pas être bon du tout.

 

_________________



Are you shining just for me ?

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
So raise your glass if you are wrong in all the right ways Feat Insurgés, Purificateurs &
Neutres
Hazel détourna les yeux, ouais c'était vrai. Ce n'était pas comme-ci elle pouvait le cacher maintenant. Elle c'était déclaré pour ne pas mettre ses clients dans une position délicate. Elle était fichée merde. Aaliyah ne le savait même pas réalisa t'elle. Personne à part Liam et les autres créatures dans la pièce ne savait qu'elle était une louve. Même pas ses amies, enfin peut-être que Sai' avait senti la différence, elle était une demi-louve tout de même. Hazel garda les oreilles grandes ouvertes et elle devait avouer se trouver incrédule, avec tout ce qu'il se passait ils trouvaient le moyen de se tirer dans les pattes ? Elle était bien contente de pas s'être intégré à un mouvement, ça leur montait à la tête. Elle se retrouva soudain libre.

« Je t'expliquerai tout si tu me le demandes, je te le promets, mais j'ai besoin que tu te mettes à l'abri là ! » Hazel se contenta d'hocher la tête, vu ce qu'il se passait, elle comprenait bien l'urgence dans la voix de son amie. Elle n'allait pas se foutre au milieu de ce bordel sans connaitre tous les détails. Elle se retrouva dans la rue, son amie les avait transplané à l'extérieur. Hazel avait un air grave.

"J'te promets Aaliyah." Souffla la louve en courant se cacher dans un endroit assez éloigné pour ne pas être arrêtée si tout le grabuge attirait des rafleurs. Son cœur cognait fort dans sa poitrine, sa louve grondait sous son crâne. Elle n'avait pas aimé ce qu'il c'était passé dans cet endroit. Elle attendait le cœur battant que son amie revienne, en un seul morceau. Elle ne pouvait pas prendre le risque de se faire prendre après le couvre feu, pas depuis qu'elle avait des papiers attestant de sa nature. Elle ne doutait pas que bientôt on leur ferait porter un moyen d'identification rapide pour les gens comme elle qui c'était déclaré au Ministère. Elle n'avait pas honte de sa nature, mais c'était personnel. Ça ne regardait pas les gens et ne dévalorisait pas ses capacités.
 
© 2981 12289 0

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz










 ❝So raise your glass if you are wrong in all the right ways❞
11 avril 2020



Shani n'écoutait plus vraiment ce que Samuel disait, même lorsqu'il s'adressa à elle. Elle ne le reconnaissait vraiment pas... Qu'était devenu le préfet-en-chef avec qui elle effectuait ses rondes ? Lui qui l'avait amenée chez les Insurgés était maintenant en train de les trahir ? Cela avait déjà commencé lors de la fameuse bataille au cours de laquelle Lena avait été récupérée, mais Shani gardait un espoir pour Samuel. Mais là... il n'était plus que l'ombre de lui-même.

Mais il y avait pire que ça. Shani ne reconnaissait pas Samuel, mais il en allait de même pour sa sœur Evens. Elle avait un peu changé ces derniers temps, mais elle était là méconnaissable. Le regard de l'ancienne Serdaigle était fixé sur son amie et colocataire, comme si elle cherchait à attirer son attention, qu'elle la remarque. Evens ne pouvait pas faire du mal à ses amis, pas vrai ? Elle ne pouvait pas les trahir, faire comme son frère. Il y avait quelque chose qui n'allait pas...

Shani avait toujours le regard posé sur sa meilleure amie quand la bagarre éclata. Elle fût presque projetée en arrière subitement. Elle lâcha un cri strident avant de se rendre compte que c'était Kolia qui l'avait poussée derrière lui, pour la protéger. Tout se passait très vite, trop vite pour un œil humain. Shani hoquette en voyant des nuques se briser, le sang couler à flot. Elle se sent défaillir mais s'accroche au billard, tandis que Kolia est devant, la protégeant. Soudain, la lutte semble se stopper. Le regard de Shani se pose à nouveau vers Evens, dans les bras de Tobias. Elle hurle, elle hurle à la mort.

- EVENS !

Shani se met à hurler, elle aussi. Elle veut s'avancer, courir vers elle, mais Kolia la retient alors que Tobias et quelques autres transplanent avec Evens. Shani tremble de tous ses membres, impuissante. Elle aurait voulu l'aider, pouvoir faire quelque chose, mais elle était clouée sur place. Kolia lui disait quelque chose, mais elle ne comprenait, n'entendait pas tout mais il voulait rentrer, transplaner au QG comme quelqu'un l'avait demandé. Shani entendit Victoire demander à Gabriel de l'y emmener. Elle regarda Kolia:

- On prend Vic avec nous.

Son ton est ferme. Elle a beau être sous le choc, elle ne veut pas abandonner une autre amie. Gabriel serait sûrement plus utile sur place pour le moment, de toute façon. Kolia semble approuver et se dirige vers la blonde avec qui ils transplanent au QG. A peine arrivée, Shani se laissa tomber par terre, tremblante. Jamais elle n'aurait pensé que les Insurgés pourraient se déchirer entre eux... et encore moins d'une manière aussi violente.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
ft. Erskine & des Insurgés
Londres - 11 avril 2020

So raise your glass if you are wrong in all the right ways
Soudain, Jon fût pétrifié. S'il avait pu parler, il aurait grommelé quelque chose du genre: "C'est quoi ce bordel ?" Dans un premier temps, il soupçonna Erskine de lui jouer un nouveau tour - il ne savait pas quoi, mais cela ne présageait rien de bon. Cependant, un regard vers O'Colin informa Jon que ça n'était pas son action, puisqu'il était lui-même pétrifié. Rapidement, ils comprirent ce qu'il se passait.

Des Insurgés. Beaucoup. Ils se disputaient. Alors ainsi, il y avait des dissensions dans leurs rangs ? Jon avait envie de se frotter les mains. C'était parfait. Un affrontement éclata. Il y avait du sang, des morts. Jon n'aimait pas vraiment assister à ce genre de scène, mais là, ça en devenait presque jouissif. Ils s'entretuaient. Bientôt, les Purificateurs ne devraient plus rien faire, si c'était comme ça. Les créatures allaient s'auto-exterminer. Ça n'était pas vraiment comme cela que Jon voulait régler les choses - les vaccins étaient bien plus humains qu'une sorte de génocide - mais il n'allait pas non plus les empêcher de faire leur affaire...

Soudain, ils furent dépétrifiés. Jon tomba en avant, en plein sur Erskine. Oh Merlin, il sentait déjà le genre de blagues bien lourdes qu'il allait lui servir. Mais à la place, ils transplanèrent. Jon voulu protester, mais il devait admettre que O'Colin avait raison. Il fallait prévenir les Purificateurs. Eux aussi allaient jubiler. Ce fût le branle-bas de combat dans le QG, mais rapidement, ils s'organisèrent. Il fallait frapper rapidement, tandis que les créatures restantes étaient déboussolées.

Vaccin et baguette en main, masque de Purificateur couvrant sa tête, Jon suivit le groupe de Purificateurs dans le bar. Beaucoup de créatures avaient disparus, mais il en restait en suffisance. L'attaque des Purificateurs serait utile. Des créatures seraient vaccinées, ce soir, d'autres capturées, probablement. Il y aurait peut-être des tués, mais c'était le prix à payer, parfois... Les Purificateurs commencèrent à encercler les Insurgés restants.

_________________

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz


Seamus McGregor
Garde-chasse de Poudlard / Vampire / Insurgé


So raise your glass if you are wrong in all the right ways

Londres, Samedi 11 avril 2020 

Le discours de Tobias me crispe. J’ai la sensation d’être un jouet que deux enfants se disputent. Se rendent-ils seulement compte que c’est avec ma vie qu’ils jouent ? Ceci dit, Tobias n’a pas tort. Que ce serait-il passé si je n’avais pas apporté mon soutien à Sam ? Aurais-je été à ses côtés aujourd’hui, comme sa sœur ? Je pose les yeux sur le regard vide d’Evens. J’essaie de l’attraper, mais elle reste impassible, comme si je n’existais même pas. Elle n’est pas vraiment là, elle n’est que l’ombre d’elle-même. Une coquille vide. Ca me retourne l’estomac.

Les menaces se font de plus en plus directes entre les deux anciens alliés. Je sens le vent tourner, la tension monter, Sam ne se contentera pas de bla-bla ce soir. Mon cerveau tourne à toute vitesse. Si cela éclate, je dois prendre les bonnes décisions.

L’instant d’après, c’est le chaos. Je reste momentanément pétrifié par cette scène. Samuel et Tobias en viennent aux mains. C’est violent, plus violent que je ne l’avais imaginé. Je n’avais jamais vu deux vampires s’affronter. Et ce n’était pas beau à voir. Je reprends conscience de la situation quand Victoire file à l’autre bout de la pièce pour faire transplaner sa sœur et son copain hors du bar. Je n’ai pas l’occasion de réagir qu’un vampire de Sam me fonce dessus dans un plaquage digne d’un match de rugby. Une table cède dans mon dos, sous la force de l’impact. Je lui balance un coup de batte avec l’un des pieds de la table puis le repousse à travers la pièce. Je le reconnais, il était dans les rangs des insurgés, il y a encore quelques semaines de cela. Dans ma tête, il reste un allié, je ne peux me résoudre à le blesser. Le temps de récupérer ma baguette et de le mettre hors d’état de nuire, il retombe mollement contre le parquet.

Mon regard balaie la pièce et je vois Evens aux prises avec Valdemar. Il n’y a plus aucune humanité dans leur regard, ils vont s’entretuer. Et c’est Tobias qui a l’avantage, ses mains se rapprochent dangereusement du cou de la jeune femme. Il va la tuer. Si je ne fais rien, il va l’exécuter. Je traverse la pièce en un instant et arrête le scandinave dans son geste.

« Tobias, non ! Elle n’est pas elle-même ! Elle est innocente ! »

Nos yeux glissent vers Samuel, qui constate la scène avec le plus grand désarroi. Il ne peut rien faire. Alors, il transplane et abandonne sa jumelle. Je suis abasourdi. Il la laisse comme ça ?! Ça n’a aucun sens ! Puis je comprends, il compte sur moi. Je serre les dents. Il compte sur moi, après tout ce qu’il a fait ? Bien sûr que je veillerai sur Evens, mais pas pour lui !

J’encercle son visage pour capter son regard.

« Evens… Calme-toi, Evy. On va le sortir de ta tête, ok ? Chut… Ecoute-moi… »

Déjà, Tobias me repousse et la menace à nouveau puis l’immobilise. Elle se débat comme une possédée, les liens lui lacèrent la peau. Je remercie Eli de l’endormir, ce sommeil lui offre un peu de répit.

« Je pense que c'est le moment d'aller aux chiottes pour passer cette bière, non ? »

Je lance un regard noir à mon créateur, même si je suis d’accord sur le fond. Notre discussion ne peut plus attendre. Eli et Liam distribuent des ordres à tout va. J’ai du mal à respecter leur autorité, pourtant, je me tiens à carreau. Je ne suis pas dans la meilleure des situations en cet instant. Tout le monde me voit comme l’allié du traître mais je ne peux pas abandonner Evens et repousser les explications à plus tard comme j’aurais eu envie de le faire…

Valdemar m’attrape le bras et je comprends que nous allons discuter ailleurs. C’est mieux pour tout le monde. Mon regard se pose rapidement sur Vic’ qui s’agite à oublietter les témoins gênants. Elle n’a rien. Ouf. Nous transplanons.

« Les plus vastes chiottes du monde ! »

J’écoute ce qu’il a à dire mais j’ai un mal fou à croiser son regard. Alors, je retourne Evens sur le dos et vérifie ses pupilles, juste pour avoir l’air d’être occupé.

« T'as pas ouvert ta gueule quand il a fait son petit speech. Si tu adhères, barre-toi. Mais si tu es resté ici par choix, j'ose espérer que ce n'est pas pour servir de mouchard. Parce que crois-moi, si c'est le cas, Eli ne te sauvera pas. »

Je me redresse, craque mon cou et soupire.

« Je ne suis pas avec lui, mais je ne suis pas contre lui. Je comprends son message mais je ne cautionne pas sa façon de faire. Je lui ai apporté mon soutien parce que j’espérais pouvoir empêcher ce genre d’évènement. »


Je passe une main sur mon visage. Mes pensées se bousculent. Encore aujourd’hui, j’ai du mal à m’avouer la vérité. Mon meilleur ami n'est plus celui qu'il était. Il a flippé et je ne pense plus qu'il est récupérable. J’aimerais éviter de devoir faire un choix mais ce n’est plus possible, je suis au pied du mur.

« Il pense que je suis dans son camp, que je le soutiendrai quoi qu’il arrive mais il se trompe. Pas après s’en être pris à Eli et à Evens. Pas après avoir déclenché une guerre en présence de la mère de mon fils. Il l’a mise en danger et c’est impardonnable pour quelqu’un qui se dit être mon meilleur ami. »

Mon regard se perd dans l’horizon.

« Je ne trahirai pas les Insurgés. Même si tu es l’un des individus les plus détestables de ce monde, je te dois d’être encore auprès de ma famille aujourd’hui. Je te suis redevable. »

Je me racle la gorge, mal à l’aise de lui avoir avoué le fond de ma pensée.

« Je peux vous aider à récupérer Evens. Il n’y a que moi qu’elle écoutera après ce que Sam lui a fait subir. Elle nous sera utile face à lui. Laissez-moi la sortir de son emprise. »


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________



Seamus McGregor
 

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz

So raise your glass if you are wrong in all the right ways


Rapidement je nous transplane à l'appartement. Je mords l'intérieur de ma joue quand je la vois courir aux toilettes. J'avance vers elle mais elle me fait reculer d'un geste. Je ronge mon frein.

"Je suis désolé..."

C'était une urgence, je n'ai pas réfléchit. Je préfère qu'elle vomisse plutôt qui lui arrive malheur. Mais sur le fait accompli, je ne suis pas fier de la voir dans cet état. Je vais dans la cuisine et ouvre les placards à la volée, je lance un accio pour dégoter du chocolat et je reviens près de la salle de bain en transplanant.

"Je suis vraiment, vraiment désolé..." Mes sourcils s'affaissent.

Tout ça c'est mon idée non ? Tout a failli virer u drame, et je m'en veux, mais on a pas le temps de s’apitoyer. On a de gros ennuis, encore une fois. Mais Lena est à l'abris et c'est tout ce qui compte. Je frissonne quand elle dit qu'elle va redevoir sonder un esprit. Encore ? En a-t-elle toujours la force ? Mais c'est notre amie, notre coloc... L'une des autres, aux prises avec son frère. C'est injuste, mais je crois qu'elle a raison.

"J'y retourne, voir que tout va bien. Je vais m'assurer qu'on la récupère ?! Ok ? Je reviens te chercher quand tout est sécurisé. Je pense qu'on va tous se réunir après ça, au QG peut-être ? Je reviens te chercher !"

Je l'embrasse et transplane immédiatement. Je ne perds pas de temps, j'écoute, j'analyse et je fonce pour oublieter tout le monde, je suis rejoins par Ludwig. Je dis deux mots à Elisabeth, il faut vraiment qu'on parle de tout ça.

Victoire vient vers moi, me demande à rejoindre le QG, j'hoche la tête, mais je vois Shani et Kolia débarquer. Je leur fais un geste ! "Allez y ensemble, je vous y rejoindrai avec Lena. De toute façon tout le monde dans une heure doit être au QG. Allez y !"

Bon sang à peine le temps de faire quelques oubliettes que déjà de nouveau du grabuge se fait entendre dans le bar. Mais c'est pas Samuel, ni ses sbires, c'est les Purificateurs ! Vaccin et baguettes en mains, ils tirent dans le tas ces cons ! Ils s'en foutent des "civils", ils s'en foutent des conséquences. S'ils tuent des humains, ça sera tout bénéfique pour eux, ça sera dans la presse, encore un coup des Insurgés, voilà les gros titres !

"Transplanez ! Transplanez !" Que je hurle à qui veut l'entendre. Il ne faut pas rester là ! Plus on reste, plus ils resteront ! Et les renforts vont arriver !

Je lance des sortilèges, je protège des clients du bar aussi. Je ne veux pas de victimes, je ne veux pas leur donner des gros titres. Je crois que Ludwig fait pareil, Parkinson aussi et sa nouvelle copine. On se retrouve à quatre pour protéger les innocents, les autres transplanent un par un en lançant des sorts offensifs ou de défense contre les Purificateurs avant de disparaître.

Je reconnais Jon, l'ami de Reese. Je sais qui il est car je les ai souvent vu traîner ensemble depuis deux ans sur le campus. Je le regarde juste avant de transplaner et lui adresse un message que lui seul comprendra.

"Elle était là. Elle s'amusait, elle était heureuse, tu aurai pu la blesser !"

Et je disparais dans un craquement pour rejoindre Lena. Je souffle un peu en arrivant, prenant de grandes inspirations. Elle est inquiète.

"Samuel n'était pas le seul problème. Les Purificateurs ont débarqué. Avec un petit groupe on a protégé les civils, mais je sais pas... Il a fallu partir. J'espère que personne n'est resté dans le bar. J'ai vu Jon, l'ami de Reese. Il était là, avec un vaccin à la main... C'est terrifiant."

Je m'affale dans le canapé.

"On doit tous se rejoindre au QG dans une heure. Ça va toi ? Viens là !"

Je tire doucement sur son bras pour la faire venir sur mes genoux.

"Je suis vraiment désolé qu'on est encore à vivre ça. Je peux y aller seul si tu veux ?"


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Une fois la tempête passée, tu te demanderas comment tu as fait pour la traverser, comment tu as fait pour survivre. Tu ne seras pas très sûr, en fait, qu'elle soit vraiment achevée. Mais sois certain d'une chose : une fois que tu auras essuyé cette tempête, tu ne seras plus le même. Tu es le sens de cette tempête. H.M

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
So raise your glass if you are wrong in all the right way
Insurgés, invités surprises & Tobias Valdemar

Il espérait pouvoir empêcher ce genre d'événement ? Mais môssieur est grand seigneur. Môssieur pensait pouvoir sauver un abruti perverti, un mage noir en devenir. Eh bien môssieur avait tort ! Il lui a fallu tout ça pour ouvrir les yeux , il a fallu attendre que Samuel s'en prenne aux gens auxquels on tient et aux Insurgés ? Cette situation, c'est du grand n'importe quoi. Vraiment ! Je respire un grand coup. Pour la forme hein, parce que ce n'est pas comme si j'en avais réellement besoin. J'observe Seamus un instant. Lui aussi, il a dû considérer Samuel comme un membre de sa famille. Et Samuel l'a trahi, comme nous tous. Effectivement, il aurait pu tuer Victoire... Je suppose qu'ils vont tous essayer de titiller la corde sensible que je n'ai pas en comparant la situation à moi et Reese alors qu'il n'y a rien de comparable ?

« Verse pas dans le sentimentalisme, McGregor, j'ai seulement obéi aux ordres. »

En tout cas, monsieur le preux chevalier veut monter sur son cheval blanc pour sauver la princesse Evens de sa terrible malédiction. Je déteste les contes, ça se sent non ?

« Que toi qu'elle écoutera ? Encore faudrait il qu'on arrive à savoir ce qu'il lui a fait et s'il y a encore quelque chose à sauver de son cerveau. »

Et ça, j'en suis moyennement convaincu. Samuel est capable de faire de sacrés dégâts. Et je ne sais pas encore ce qu'on va faire pour elle. J'en sais rien du tout. Déjà, parce que je ne sais pas si le QG ou le Centre de Soin seront suffisamment protégés contre lui. Mais d'un autre côté, je n'ai pas envie qu'elle mette Reese et Thara en danger. Va falloir qu'on cause sérieusement avec les autres du cas de la demi-vampire.

« On rentre au QG. Tu m'excuseras, mais tant qu'on n'aura pas renforcé les sorts de sécurité, tu restes avec moi. T'iras voir ton gamin après la réunion. »

Et qu'il fasse pas la tronche, parce que j'me punis ici en ne rentrant pas au manoir. A cause de lui, je ne peux pas rentrer pour m'assurer que ma fille et sa mère vont bien. Mais je dois faire confiance à Ludwig sur ce coup là.

Un petit sœur de Tetenbulle pour tout le monde et on rentre au QG. Je fais enfermer Evens dans l'un des bureaux, tout en réfléchissant à un nouveau moyen de communication que les colliers et surtout à une nouvelle... « porte d'entrée », pour éviter que Samuel et ses sbires ne parviennent à entrer.

Au bout d'un moment, le premiers retour se font. Beaucoup n'ont pas attendu une heure. Comme Reese que je découvre avec mon frère. Je la récupère dans mes bras, embrasse le haut de son crâne. C'est perturbant. Son cœur bat vite et il est doublé par celui de Thara. Je jette un regard à mon frère, pour le remercier d'avoir pris soin d'elles. Et du coin de l’œil, je vois apparaître Eli avec son « alpha ». Toujours fourré dans ses pattes celui là.

« Assieds-toi princesse et bois un peu, tu as eu trop de sensations fortes à mon goût. »

Eli s'approche de moi et me désigne Gabriel et... Merlin, j'ai encore oublié son nom. Lara ? Ils veulent nous parler. Évidemment... Je leur désigne ce qui était jusqu'à il y a peu le bureau de Vlad. Je ferme la porte en jetant un coup d'oeil provocateur à Liam. Et non toutou, tu ne rentres pas. Personne ne rentre à part nous quatre, visiblement c'est important pour les tourtereaux.

« Bon, c'est quoi cette grande annonce ? Si c'est pour nous dire que Samuel va nous attaquer... hum... trop tard. Mais toi, tu es sa petite protégée. Il t'avait parlé de quelque chose au sujet de tout ça ? T'as pu lire ses pensées ? »

Je regarde Gabriel qui semble monter au créneau pour défendre sa douce. Il va redescendre, merci, je ne fais que poser des questions. Et en plus, elle est legilimens non ? Si elle est si douée que ce que tout le monde raconte, elle a bien dû voir des choses.

« Ok, Tobias, je ne savais pas ce qu'il prévoyait. Je te rappelle que j'étais prisonnière quand il s'en est pris à vous et que je ne suis pas vraiment sortie de chez moi depuis. Mais Samuel a une théorie. Il pense qu'il faut être brisé pour mieux renaître. C'est ce qu'il essaie de faire avec vous. Mais... Bref, ça n'avait rien à voir avec Samuel en fait. Ça a rapport avec moi... et Doug Hopkins. »

Pourquoi elle dit ça ? Pourquoi son cœur s'accélère comme ça ? Je croise les bras. Elle sait quelque chose qu'on ignore ?

« Je sais ce qu'il cherche. Et ce n'est pas une arme... »

Elle regarde Eli en disant cela. On cherche depuis fin décembre ce qui met Hopkins dans cet état, ce qui l'a poussé à tuer les Ecklin et à déclencher tout ça. Je crois qu'on s'attendaient tous à ce que ce soit une arme capable de tous nous tuer. Et ce ne serait pas ça ?

« C'est moi. C'est moi qu'il cherche. En fouillant dans les dossiers des parents, on a trouvé. Et on est sûr que c'est vrai. Hopkins a eu une fille et cette fille, c'est moi. Il ne connaît pas mon identité, c'est pour ça que ses hommes de main n'ont pas su que j’étais à leur merci. »

Quoi ? Non mais ? Quoi ? C'est risible, c'est... ridicule. On en aurait forcément entendu parlé si Hopkins avait eu un gosse. Et... je pige plus rien, c'est pas... merde...

« Attends, c'est quoi ton nom déjà ? 
- Standford, mais il s'avère que c'était déjà des parents d’adoption. »

Je ne comprends rien. C'est officiel. Il veut sa gamine et sa gamine... c’est elle ?

« Si ce que tu dis est vrai... t'es un danger pour les Insurgés, mais tu es aussi un argument de poids pour faire céder Hopkins sur certaines lois... »

Quoi, pourquoi ils me regardent tous comme ça. Qu'ils ne mentent pas, ils y ont forcément tous pensé !

black pumpkin

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz


Ludwig Strofki Valdemar
UMS 1ère Année


11 Avril 2020 - Bar de Londres

Riley me canalise quand Seamus surgit dans le bar. Je suis tendu, comme rarement je l'ai été. Oui je la regarde, sentant ses mains sur mon visage, je ferme quelques secondes mes yeux pour capter sa douceur et son calme. Je hoche la tête, oui elle a raison, je vais laisser gérer mon frère, je n'ai pas d'autre chose à faire de toute façon, sinon je vais perdre mes moyens. Je réponds à son sourire et apprécie son baiser.

Je ne quitte pas la conversation et les mouvements. Riley propose un billard et c'est appréciable. On se change les esprits. C'est agréable de se mêler, à mon sens, à des humains. Je reprends des repères vieux de plus de trois cent ans. Je m'amuse véritablement et je finis par me détendre avec ma chère et tendre. Shani et Kolia sont vraiment agréables et je crois que Riley se sent bien dans cet esprit plus humain et normal. C'est des choses qu'elle connait.

Mais très vite la soirée s'assombrie. Samuel entre dans le bar et ma tension grimpe en flèche. Je sais le danger qu'il représente et quand je vois Elisabeth transplaner à nos côtés je suis soulagé. C'est ma soeur et elle a retrouvé la mémoire, je n'hésite pas une seconde à lui confier Riley. Je la regarder confiante. "Allez y !" Elle fait la même chose avec Reese. A présent on ne sera pas préoccupés et inquiets pour elles. J'avance pour écouter le discours de mon ancien frère. Il a changé, ce n'est plus le même, ni même sa soeur. Qu'a-t-il fait à Evens ? Elle n'est qu'ombre et noirceur dans son regard, on dirait qu'elle a reçu un baiser de Détraqueur.

Le combat éclate et je neutralise des vampires du côté adversaire, mais de mon côté il y a encore si peu de temps, c'est discutable mais je ne prends pas plaisir à les frapper. Je vois alors foncer Evens sur moi.

"Arrête, je ne veux pas me battre avec toi Eve' !"

Mais elle ne s'arrête pas, elle me saute dessus. Elle me frappe, me mord. J'essaie d'éviter de la briser ou de lui faire mal, mais je me résous à répondre de mes poings tout de même.

"Arrête ça Evens ! Ressaisi toi !"

Elle ne répond pas, elle semble ailleurs, comme si ma voix ne l'atteint pas.

"Qu'est-ce qu'il t'a fait ?"

Elle arrive à briser une fiole contre ma poitrine. Une fumée s'en dégage et je ne peux faire autrement que la respirer. Je tousse fortement. Mes yeux me brûlent et pas seulement. Je sens le produit parcourir toutes mes veines alors que ce n'est pas logique, je n'ai pas de coeur pour faire battre le produit dans tout mon corps. Il agit comme le vaccin des Purificateurs. Je regarde Evens quand la douleur me transperce. Je titube un instant, comme si j'avais le vertige ou que j'étais drogué.

"Tu veux dire ce qu'il nous a fait !" Dit-elle avec un sourire affreusement sadique. Tobias arrive alors et la plaque avec moins de tact et de douceur que moi. Je reprends un peu mes esprits et je vais l'aider. On s'y met à deux pour la maintenir.

« Samuel ! Ta sœur l'a fait »

Une femme rappelle Samuel qui me regarde alors. Mais qu'a-t-elle fait ? Je regarde Evens qui donne l'impression d'être un Inferius, sauf qu'elle n'est pas un cadavre. Il a créé une marionnette j'en suis presque sûr. Ce n'est pas vraiment Evens. Pas la Evens qu'on connait. Samuel transplane et le calme revient. Elisabeth nous rejoint rapidement pour savoir comment on va.

"Oui...oui, je...j'ai reçu un sort, mais ça va aller."

Je n'en sais rien encore, je ne sais pas ce qu'elle m'a fait, ce qu'il m'a fait. Je ne veux rien dire parce que ce n'est pas grave pour le moment, il y a d'autre chose à s'occuper. Seamus arrive et ça me dérange. Faut que je m'éloigne, je ne suis pas prêt à lui parler. Il faut oubliéter tout le monde. Ce n'est pas une mince à faire. Heureusement j'ai de l'aide. Je ne me sens pas bien. Le produit me brûle, par moment je tousse, comme pour essayer de le faire sortir, mais rien ne s'échappe. Mes veines semblent virer au noir un instant avant de reprendre une couleur insipide. J'ai l'impression que ça veut dire que la fumée est partout à présent dans mon organisme. Est-ce que je vais bien ? Est-ce que je me sens bien ? Je n'en sais rien, ça ne brûle plus à présent. Je me sens étrange, mais pas si mal que ça. Ca devrait être un sort pour les humains et inefficace pour les vampires ? Ca n'a pas du marcher. Je me concentre de nouveau sur les sortilèges d'oubliette.

Je pense que Samuel revient quand j'entends de nouveau des sorts et explosion, mais c'est en réalité les Purificateurs qui débarquent. Ils ont été prévenu ou ont entendu le grabuge. Gabriel nous conseille de fuir. Bonne idée. Je lance quelques sorts et l'aide pour les innocents puis nous transplanons. Je vais à la maison retrouver les filles. Je sais que Tobias est parti avec Seamus et Evens.

Je me dirige vers la salle sécurisée. Je pose une goutte de mon sang dans le mécanisme et la porte s'ouvre sur les deux filles totalement surprises. Riley fond dans mes bras et je la serre en respirant l'odeur de ses cheveux. "Ca va, ça va !" Reese regarde derrière moi et je sens la panique la submerger quand ses yeux se posent effrayés sur moi. Elle pense que s'il n'est pas là, c'est qu'il lui est arrivé malheur.

"Il va bien ! Reese ! Il va bien. Il n'est pas venu, c'est tout. Il est certainement au QG. Je suis venu vous chercher, mais il va bien Reese, calme toi. Je t'amène le voir."

Elle tremble en prenant ma main. Je passe mon autre bras de libre autour de la taille de Riley et je transplane au QG. Reese fait les cents pas en arrivant. J'explique alors la situation à Riley. Samuel, le combat, sa sœur. Je ne lui dis rien pour la fumée, je ne sais pas pourquoi, mais je n'y arrive pas. L'information est comme verrouillée au fond de moi. De toute façon ce n'est rien de grave, je suis toujours là, j'ai juste cette sensation bizarre, rien d'alarmant.

Tobias débarque alors et je lui adresse un sourire. De rien frère. Riley va rejoindre Reese. Le passage dans l'eau avec le sort de tête-en-bulle n'a pas été de tout repos pour Riley. Même si j'ai aidé les deux femmes à nager, elles sont fatiguées. Je vois débarquer Elisabeth aux côtés de Tobias et je m'avance.

"Manen va bien ?" Je le demande à Liam. J'essai vraiment de passer à autre chose. Je dois admettre que s'il n'avait pas été là, Elisabeth serait perdue à jamais. Il a pris soin d'elle, peut-être mieux que nous en huit ans. Je regarde Tobias et Elisabeth rentrer dans le bureau de Vladimir avec Gabriel et Lena. Leur fameuse annonce. Je me retrouve donc coincé avec le loup. On se regarde.

"Je regrette, tout ce qu'on lui a fait. Je ne te demande pas de me croire. Mais j'ai passé huit ans à m'excuser. Comprend qu'on a prit soin d'elle, on a vu Manen naître, on les a protégé, on l'a vu chassé le père. Se battre pour gagner le contrôle de la louve. On l'a vu grandir. On l'a connu comme tu l'as vu. Révoltée, apeurée. Et regarde la femme qu'elle est devenue malgré notre présence. Peut-être qu'on ne lui a pas donné la norme, les valeurs des loups, mais elle a arrêté d'avoir peur à nos côtés. Du moins, je le pensais, jusqu'à ce que tu arrives.

Elle est plus forte depuis qu'il est là, c'est indéniable. Plus louve, plus affirmée.


"On est venu sur Londres pour qu'elle étudie, alors que l'importance des études pour nous est dérisoire. Tout ce qu'on a vu en toi, c'est un loup friant d'une louve seule. Elle n'est jamais partie en huit ans pour un homme. Je comprends aujourd'hui, depuis que Riley est dans ma vie, pourquoi elle a attendu. Pour toi. J'ai compris. Mais Tobias... il a juste vu sa soeur et sa nièce partir. Tu as débarqué et elle a perdu la mémoire. Il se dit certainement qu'elle ne l'aurait jamais perdu avec lui. Il finira par accepter, comme il a accepté Reese et Riley. Il lui faudra peut-être plus de temps, parce que t'es un loup et qu'elle est véritablement sa sœur."

Il trouve peut-être ça dingue, parce qu'on est des vampires, et je sais qu'entre nous c'est pas l'amour fou. J'ai toujours tris siècle de plus que lui, il ne m'apprendra rien, c'est depuis la nuit des temps que c'est ainsi. Pourtant ici, avec les Insurgés, on change la donne, on chance les logiques. On évolue.


"N'as-tu jamais eu à perdre quelqu'un qui t'était cher pour la laisser vivre loin de toi ? Au point d'en sentir de la révolte ? C'est dur de laisser partir les gens. Pour les vampires aussi. Elle est notre clan, et tu nous demandes de la laisser partir dans ta meute. Laisse nous du temps."


made by lizzou – icons & gif by tumblr

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz


Vladimir Artiom Porskoff
Professeur de langues slaves orientales - UMS



So raise your gless if you are wrong in all the right ways

Bars de Londres, 2020  

Vladimir ne comprenait pas bien ce qui s'était passé. Un chaos ambiant régnait dans la pièce. Il se fit la réflexion que c'était sûrement cela que verrait un œil extérieur examinant son esprit. Un sourire lui monta aux lèvres, sans qu'il put l'achever. Ah oui, c'est vrai. On l'avait pétrifié. Qui? Sans importance, seul le résultat compter.

Il se laissa trimballer par quelqu'un, quelque part. On le soignerait sûrement quand tout sera terminé, ou alors le sort se défera de lui même. Puis il demanderait des explications à Kirsten. Il avait compris quelque petites choses... Un traitre, une organisation parallèle aux Insurgés, et beaucoup de drama. Voilà qui promettait d'être intéressant.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________


La folie est peut-être la chose la plus saine en ce monde

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz

Student Party 2


On y va. Ensemble. On débarque au QG rejoindre les autres et parler de ce qu'on a appris quelques semaines plus tôt. Je ne crains pas Élisabeth, mais surtout Tobias. Je n'ai jamais eu de problème avec lui, je crois qu'on se respecte assez pour ne pas se chercher des poux de troll. Mais Tobias reste quand même un esprit parfois obtus et il ne fait pas dans la dentelle ni dans l'empathie.

Il accepte de nous voir, on se retrouve très vite dans l'ancien bureau de Vladimir, tous les quatre. C'est très bien, moins il y a de monde, moins ça s'ébruite. Je peine à ne pas lever mes yeux au ciel quand Tobias questionne Lena. Bien évidement il ne voit que ce côté là, je ne peux que le comprendre, il est à la tête des Insurgés, il veut des réponses, des indices.

Samuel a pété un câble et il veut savoir pourquoi et comment. Et Lena avait un lien avec lui. Et c'est certainement pas Tobias qui va prendre de nos nouvelles, savoir comment on s'en sort depuis l'enlèvement, la torture, mon coma. Il n'en a que faire, il n'est pas là pour discuter, mais pour entendre.

"Hey calme moi Tobias, deux secondes, on est pas venu pour parler de ça. Lena se remet à peine de ses tortures je te rappelle !"

On se toise deux secondes avant que Lena prenne la parole. Je regarde Élisabeth, je crois qu'elle est navrée, de tout ce qui s'est passé. Elle a soigné Lena, elle a essayé pour moi. Je ne lui en veux pas, je ne lui en ai jamais voulu, elle a fait son travail. Cet interrogatoire l'a met mal à l'aise je crois.

« ...Mais Samuel a une théorie. Il pense qu'il faut être brisé pour mieux renaître. C'est ce qu'il essaie de faire avec vous. »

Ce mec est flippant, c'est vraiment un danger. Qu'il essaye seulement de venir briser Lena.

« ...Ça a rapport avec moi... et Doug Hopkins. »

Je relève ma tête vers Tobias et Élisabeth. Ils ne percutent pas tout de suite.

"Doug ? Comment ça ?" Demande la louve.

Elles se regardent toutes les deux. J’essaie de rester neutre, pour Lena, pour ne pas accentuer son angoisse. Elle fini par leur annoncer, par tout leur avouer. Il a une fille et sa fille c'est elle. Tobias se fout de sa gueule, il n'encaisse pas l'information. Mais Élisabeth, son regard, il est révélateur. Elle a percuté. J'avale ma salive.

« Si ce que tu dis est vrai... t'es un danger pour les Insurgés, mais tu es aussi un argument de poids pour faire céder Hopkins sur certaines lois... »

Je tourne ma tête vers Tobias. Mon regard est sombre. Pardon ? Il sous-entend quoi ?

"Qu'est-ce que tu racontes ? On ne va pas se servir de Lena, il en est hors de question. On est venu vous dire la vérité, mais pas pour que Lena serve de chair à baguette. On sait maintenant qu'il ne cherche pas une arme. Et pour l'instant ni lui ni personne ne sait pour ce lien. C'est pour cela qu'on vous a informé."

Je me tiens droit face à Tobias.

"Tu ne mettrais pas Reese en danger. Ne crois pas une seconde que j'y mettrais Lena."
"Ne commencez pas les garçons ! Bien évidemment qu'on ne va pas se servir de Lena. Merci de votre honnêteté. La situation est compliquée. Il va falloir plutôt te protéger, qu'il ne mette jamais la main sur toi. Ton pouvoir est très recherché au Ministère. Pire si tu es sa fille. Vous l'avez appris comment ? Tu as d'autre info ?"

Élisabeth se tourne vers Tobias.

"Ce n'est pas tellement parce qu'elle est la fille d'Hopkins qu'elle est un danger, c'est aussi parce qu'elle est légilimens. Regarde Samuel."

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Une fois la tempête passée, tu te demanderas comment tu as fait pour la traverser, comment tu as fait pour survivre. Tu ne seras pas très sûr, en fait, qu'elle soit vraiment achevée. Mais sois certain d'une chose : une fois que tu auras essuyé cette tempête, tu ne seras plus le même. Tu es le sens de cette tempête. H.M

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
ft. Insurgés

So raise your glass if you are wrong in all the right ways

Soirée entre insurgés mais pas que !

Kirsten dû finalement trouver une autre alternative dans la panique. Personne ne semblait assez concentré pour comprendre sa demande ou même l'écouter. Elle décida de foncer dans les étages et de faire une fuite par le toit avec Vladimir sous le bras. Ils allaient sans doute boucler le transplanage. Mais ça ne l'empêchait pas de courir sans se faire repérer. Elle entendit les voix des purificateurs à l'intérieur du bâtiment alors qu'elle faisait un bond sur le toit voisin. Elle couru de toit en toit plusieurs  minutes avant de s'arrêter. Elle n'était pas vraiment essoufflée, mais il lui fallait trouver quelqu'un pour défaire le sort de Vladimir.  

Elle trouva un bar sorcier encore ouvert et força la main du gérant pour rendre sa mobilité à Vladimir. Une fois le vampire libéré, Kirsten souffla.

"Fais nous transplaner à la maison. Il faut qu'on parle." Répondit sèchement Kisrten au regard interrogateur de son protégé.

"Efface la mémoire de ce brave homme, on ne voudrait pas qu'il colporte notre présence ici." Souffla t'elle pour que lui seul l'entende. Une fois la besogne faite, Volodia les fit transplaner au cottage. Et là bas Kirsten lui expliqua les grandes lignes, sans pour autant dire des choses importantes.

 

_________________



Are you shining just for me ?

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
So raise your glass if you are wrong in all the right ways
Insurgés & Invités surprises

« Je sais. Ne t'inquiète pas pour moi. Il faut qu'on s'occupe des nôtres. »

J'embrasse sa joue tout en regardant notre fille. Je me suis toujours méfié des vampires, comme quoi, je n'avais pas tort ! Mais pour l'instant, ça n'a fait que nous déchirer davantage.

« Il faut absolument que les Insurgés fonctionnent comme une meute, qu'ils s’entraînent, qu'ils suivent les ordres. Je sens qu'on va avoir du pain sur la planche. Quant à Evens, je crois qu'il va falloir l'enfermer. Au centre de Soin ? »

Il faut qu'on l'interroge oui qu'on sache précisément quel était son rôle dans cette histoire. Parce que oui elle a fait quelque chose. Et là, on nage tous dans l'inconnu. Je déteste ça.

« Tobias va l'interroger. Mais je crois que vous avez des legilimens dans l'équipe. Il vaudrait mieux passer par eux pour ne pas perdre de temps. Et ne pas lui faire plus de mal. »


On a oubliété tout le monde et on a extrait du bar tous ceux qui devaient l'être. Mais le plus dur reste à venir. Elle a raison, ils vont perdre confiance. L'organisation se délitait déjà… Il faudra que je concerte cette Victoire, elle m'avait paru pleine de sens. Je crois qu'il est important que les meneurs de chaque race travaillent communément, même si je sens qu'avec les vampires, ce sera une gageure. Échanger avec les sorciers, les vélanes, les hybrides. Ce serait tellement plus simple s'ils pouvaient se contenter d'obéir comme dans une vraie meute !

Je dépose un baiser sur le front de ma fille endormie, et avec Elisabeth, nous transplanons sur le bord de plage, pour regagner le QG. Il y a déjà du monde. Alors que ma compagne est accaparée, j'entends Ludwig qui m'interroge.

« Elle va bien, elle est en sécurité. Je vois que les filles aussi... »

Je ne peux m'empêcher de suivre du regard ma compagne et Tobias qui s'engouffrent dans un bureau avec le couple qui s'est officialisé plus tôt. Et c'est ce moment là que Ludwig choisit pour me parler. Pour évoquer son passé, leur passé commun à Elisabeth et lui. Les souffrances que les Inséparables lui ont infligées, ses regrets. J'ai du mal à leur pardonner, mais ma compagne, elle, elle l'a fait depuis longtemps. Je me demande pourquoi il me dit tout cela. Je n'ai rien à voir avec leur relation, elle en est libre.

Je comprends un peu mieux en revanche quand il s'explique. Ils ont fonctionné en autarcie durant si longtemps… Je suis un étranger dans leur relation, je suis un loup-garou, je joue et j'agis avec d'autres règles. Parfois, il faut quitter la meute pour fonder la sienne, c'est ce qui se passe avec Elisabeth. Et Tobias a voulu jouer à l'alpha protecteur, comme s'il était le seul à pouvoir la protéger. Comme si j'allais mal m'y prendre ! Alors oui, elle a été amnésique, sous ma protection, mais je l'ai aidée, je ne l'ai pas abandonnée et je l'ai ramenée.

Quant à la suite… Mon loup gronde. Est-ce qu'il sait ? Est-ce qu'Elisabeth leur a raconté pour Reagan ? Parce que ce qu'il décrit c'est… ça me fait chier. C'est exactement ce que j'ai vécu cette année. J'ai dû la laisser partir dans… quoi… c'est même pas une meute ce qu'il a ! Elle était dans ma meute depuis ses quinze ans. On avait tout traversé, elle a grandi sous  ma tutelle, elle a chassé à mes côtés. On devait tout refonder ici. Et elle est parti avec un hybride sans meute.

« Je n'ai pas pardonné à la personne que j'ai perdue. Et je n'ai pas pardonné à celui qui me la prise. Je ne contrôle pas Elisabeth. Je me plierai à ses décisions, parce qu'elle est ma compagne, la seule devant laquelle je plierai. J'ai plus confiance en toi qu'en ton frère, mais je ne vous empêcherai pas de voir Elisabeth et Manen. Et pourtant, c'est en grande partie à cause de vampires que ma meute a été décimée. Ne me demande pas plus pour l'instant, je vous confie déjà les deux personnes les plus importantes de ma vie. »

Je prends congé de Ludwig. Ses mots heurtent mon crâne. Du temps, du temps… Et puis il fallait forcément faire référence à ce qui s'est passé ? Comme si les situations étaient similaires ! Je vais voir quelques insurgés, m'assurant qu'ils vont bien. Victoire, notamment.

« Tu es décidée à nous rejoindre ? J'en suis ravie, je crois que tu as beaucoup à apporter à ce groupe. »

Une sorcière sage, à l'odeur de Vélane. Toutes les races doivent avoir leur mot à dire après tout.

black pumpkin

_________________

Le cerveau a la pensée, le coeur a l'amour,

le ventre a la paternité et la maternité.


descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz

     
So raise your glass if you are wrong in all the right ways

Samedi 11 avril 2020

     
Gabriel n'eut pas le temps de répondre à ma requête puisque Shani et Nikolaï arrivèrent immédiatement. "On prend Vic avec nous." Je soupirai de soulagement en l'entendant s'exprimer ainsi et hochai la tête alors que Gabriel disait nous y rejoindre dans un moment avec Lena. Je me saisis du bras de Nikolaï qui nous fit transplaner, sa copine et moi. C'était la première fois que je venais ici et je devais dire que ce n'était pas un lieu désagréable. Shani se laissa tomber sur les canapés qui avaient été mis dans un coin. Je m'assis à côté d'elle, Nikolaï restant tout près également. "Ca va aller ?" demandais-je en attrapant sa main pour la serrer fort. "Je sais qu'Evens et toi êtes proches." La scène qui s'était déroulée devant mes yeux quelques minutes plus tôt avait été troublante et même si je n'avais jamais bien échangé avec la jeune femme, je ne l'avais jamais connu ainsi. Et même si elle avait eu une aventure avec Seamus, ça restait loin derrière moi en voyant ce qu'elle était devenue. J'eus un frisson rien que d'y penser.

Un craquement sonore se fit entendre et je redressais la tête pour voir de qui il s'agissait. Saoirse Parkinson qui vint nous rejoindre sur les canapés. Elle poussa un long soupir avant de déclarer : "Les Purificateurs viennent de débarquer. Wolfgang et Reagan m'ont obligé à venir ici." Je souris mais ne dis rien. Wolfgang protégerait toujours sa soeur, à n'importe quel prix. D'ailleurs, le voilà qui arrivait avec Reagan, et petit à petit des Insurgés débarquèrent. Tobias, Reese, Ludwig, Liam, Elisabeth et Seamus, entre autre. Je me levais pour me diriger vers lui et sans une hésitation, je le pris dans mes bras. Les siens trouvèrent rapidement leur place dans mon dos et je laissais aller ma tête contre son torse tandis que Tobias, Eli, Gabriel et Lena s'enfermaient dans un bureau. Les discussions allaient bon train, tout le monde était agité, surtout que les Purificateurs n'avaient pas tardé pour venir. Dire que j'aurai pu être vu. J'aurai été considérée comme une Insurgée, ma tête mise à prix si on m'avait reconnu. Mais ne tentais-je pas déjà assez le diable en me rendant à ces réunions ?

Comme s'il avait lu dans mes pensées, j'aperçus Liam se détacher de la foule pour venir dans notre direction. Je relâchais Seamus et me déplaçais vers le loup qui était sur le qui-vive mais avait tout de même une voix posée. « Tu es décidée à nous rejoindre ? J'en suis ravie, je crois que tu as beaucoup à apporter à ce groupe. » Je resserrai les pans de mon gilet et pris une grande inspiration pour lui répondre que je devais encore réfléchir. Mais mon regard se posa sur Saoirse qui charriait son frère une nouvelle fois, sous le regard attendri de Reagan. Shani et Nikolaï se tenaient serrés l'un contre l'autre, le visage dur, révolté mais surtout blessé par ce qu'ils avaient vu. Ludwig observait également les gens et semblait hanté par de nombreux souvenirs. Et je revis le visage de Samuel alors qu'il se défaisait de la métamorphose que je lui avais enseigné. Il m'avait trahi. Il nous avait tous trahi. Les Insurgés avaient besoin de bras, ils avaient besoin de personnes motivées et ils avaient surtout besoin d'espoir. Je n'étais pas sûre que je pouvais amener tout ça, mais une recrue de plus pouvait toujours apporter quelque chose au groupe. "Je crois aussi", répondis-je alors à Liam avec un sourire d'encouragement.      
codage by Wiise

_________________

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz

Tense Student 2


A l'instant où j'ai libéré mon Patronus j'ai su que ça allait mal partir. Ce vampire est de la pire espèce, aussi noir que les mages que je rencontre. Ça se voit ça se sent, il pu la magie noire, c'est très caractéristique avec le temps j'ai le nez pour ça.

Avec Reagan on se déploie rapidement, comme en mission. Je cherche Saoirse mais je ne la voit pas, d'un côté c'est rassurant, elle n'est pas sur le champ de bataille, mais ça veut dire aussi qu'elle est avec ce Seth. Je grogne intérieurement pendant que je mets KO un vampire de Samuel. Je cogne, je lance des sorts. Ça se passe très vite. Je passe ma frustration de ne pas trouver ma sœur sur les vampires.

Je jette des regards vers Rea, je sais qu'elle les déteste et je vois justement un vampire fondre sur elle et lever sa baguette, je transplane immédiatement juste devant ma compagne et ai le temps de dégager un bouclier pour nous protéger. Je saute alors sur le vampire et le neutralise, je le ficelle au sol. Je continue de traverser la pièce pour aller aider et protéger aussi les civils qui sont complètement pétrifiés. Et d'un coup, Samuel et sa troupe décident de se replier. Tant mieux. Ce n'est pas pour autant que c'est gagné.

Je rejoins Reagan et vient embrasser son front. Elle n'est pas blessée. Je vois enfin Saoirse arriver. Je ne dis rien, je ronge mon frein, mais où était-elle fourrée ? Mais je ne vais pas me plaindre, j'étais soulagé qu'elle ne soit pas au milieu de tout ça. Elle a raison oui, bien sur qu'elle a raison, il faut oubliéter tout le monde. Monsieur big boss parle, Merlin qu'il m'agace, torse nu, à se pavaner.

On rassemble tout le monde, les gars commencent déjà à lancer les sorts d'oubliette quand je sens la présence de Breaden près de moi. Je tourne à peine ma tête pour l'attendre me dire de mettre Rea en sécurité en l'enfermant. Il se fout de ma gueule ?! Je lève mes yeux noirs sur lui. Il se fout VRAIMENT de moi ? Il croit que je suis comme lui ? Il croit que je vais la séquestrer comme il l'avait fait la dernière fois, quand je ne la trouvais pas ? Quand il lui avait confisqué sa baguette ?

Pas le temps de lui rentrer dedans pour lui dire ses quatre vérités que des Purificateurs débarquent. J'ordonne à Saoirse de rentrer au QG et pour une fois elle m'écoute... Il faut dire que mon ton est sec et tranchant, le ton d'un alpha contrarié. On s'assure que les derniers blessés partent et je rejoins mo barion pour transplaner avec elle sur la plage de l'UMS. Je suis tendu, agacé. Liam m'a foutu en rage. Je ne dis rien, mais Reagan le sent quand je marche sur le sable d'un pas vif sans l'attendre. Elle finit par me faire arrêter de marcher et me retourner vers elle.

"Je ne suis pas comme lui OK ? J'ai rien à voir avec ce mec... Je ne suis pas comme lui !"

Ma voix gronde, je grogne littéralement. Elle ne comprend pas trop. Je pense qu'elle sait de qui je parle, mais elle ne comprend pas ma colère. Elle me retient par le bras, mais je m'en dégage. Je m'éloigne un peu, je sens la rage bouillir en moi. Que je la séquestre ? C'est son mode de fonctionnement c'est ça ? Comment elle a pu vivre avec lui ? Dès qu'il a peur, il enferme les gens ? Oui j'ai peur pour Reagan, mais je ne me vois pas la laisser à la maison, pas après ce qui s'est passé. Puis je me sens con. Elle n'est pas Insurgée, peut-elle venir au QG ? De nouveau elle m'attrape le bras, plus fermement cette fois et me retourne vers elle, plaque autoritairement ses mains contre mon visage et approche le sien du mien. Je me calme doucement, ferme mes yeux. Mes muscles se relâchent lentement.

"Mets la en sécurité et enferme la ou elle te suivra" Lâché-je dans un souffle. Voici les propos de Liam.

Elle m'embrasse et je me laisse aller dans son cou, la serrant dans mes bras. Oui je sais que je ne suis pas comme lui. Et c'est l'occasion de lui montrer, qu'il arrête de croire que Reagan puisse n'être qu'une bêta. Je ne fonctionne pas comme lui.

Je soulève alors ma louve dans les bras et la flanque sur mon épaule. Elle se débat et je claque ses fesses. "J't'amène au QG femme ! Sois louve et tais toi !" Bon Ok, c'est moitié marrant. Je la repose après quelques mètres et l'embrasse de nouveau. Je lui fais signe qu'il faut aller sous l'eau. Saoirse m'a montré le chemin il y a quelques jours.

On débarque au QG ensemble, main dans la main. Personne ne relève, tout simplement parce qu'elle n'est pas une ennemie. Ça ne sert à rien de cacher l'endroit aux sympathisants. Surtout clairement à Reagan. Mais apparemment ça dérange quelqu'un. Liam, qui me fusille du regard. Je lâche la main de Reagan, la regardant avant de m'avancer vers le loup-garou qui se trouve avec mon ex.

"Je l'ai mise en sécurité, et en sécurité c'est à mes côtés. Pas enfermée dans une pièce sans sa baguette."

Je gronde à peine, surtout parce qu'il y a du monde autour de nous et qu'une dispute ne servirait à rien après ce qui vient de se passer dans ce bar. Je me tourne vers Victoire. "Ça va toi ? Et Seamus ?" Je tourne ma tête pour croiser le regard du vampire. "Si tu veux que je passe chez toi pour renforcer la sécurité pour David ? Tu me le dis ?"

Je retourne vers Reagan qui passe ses mains autour de ma taille. Saoirse débarque pour faire de l'humour sur notre couple et ma coupe de cheveux, qui s'est peut-être désorganisée dans la bataille tout à l'heure.

"Et toi, fais la maline, mais on parlera de Seth."

Elle fait alors demi-tour sans demander son reste pour venir se remettre sur le canapé avec les autres filles. J'ai entre temps aperçu Lena et Gabriel entrer dans la même pièce qu'Elisabeth et Tobias. Tiens, gros-loup n'est pas avec elle ?

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


"Je dois maintenir le calme avant la tempête. Ouais ma vie est ce pour quoi je me bats. Je ne peux scinder la mer, ne peux atteindre le rivage. Et ma voix devient une force conductrice. Je ne laisserai pas ça me faire chavirer."

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz


Seamus McGregor
Garde-chasse de Poudlard / Vampire / Insurgé


So raise your glass if you are wrong in all the right ways

Londres, Samedi 11 avril 2020 

Tobias ne cesse jamais d’être Tobias. Même une demi-seconde, même quand j’accepte de laisser tomber le masque et que je le remercie d’avoir sauvé ma vie (tout en en ayant fait un cauchemars…). Je lève les yeux au ciel, blasé par son personnage. Je sais qu’il essaie de duper tout le monde, de passer pour le gros dur sans foi, ni loi, sans sentiment, sans attache,… Mais il a une famille, et même lui est un sentimentaliste si il accepte d’être humain.

« Que toi qu'elle écoutera ? Encore faudrait il qu'on arrive à savoir ce qu'il lui a fait et s'il y a encore quelque chose à sauver de son cerveau. »

Je serre les dents, passablement énervé par son manque de jugeote.

« Ne me fais pas croire que tu la considères comme une vulgaire prisonnière dont tu pourrais te débarrasser comme d’une chaussette trouée. Elle est notre meilleure arme contre Sam et il n’aurait jamais rien fait d’irréversible sur sa jumelle, c’est la seule personne pour qui il sacrifierait sa propre vie. »

Il a l’air de réfléchir au sort qu’il voudrait lui réserver. A-t-il vraiment ce pouvoir entre les mains ? Ok, il est à la tête des insurgés, mais il n’est pas le seul à décider ce n’est pas une organisation basée sur la tyrannie, il pourrait dégringoler du sommet de la pyramide aussi vite qu’il l’a atteint.

« Bon nombre des insurgés sont des amis d’Evens, réfléchis bien à la façon dont tu vas la traiter parce que ça pourrait être l’implosion définitive de ce drôle de groupe… »

Il semble prendre la mesure de mes paroles puis annonce :

« On rentre au QG. Tu m'excuseras, mais tant qu'on n'aura pas renforcé les sorts de sécurité, tu restes avec moi. T'iras voir ton gamin après la réunion. »

J’hausse les épaules. Vic est certainement au QG à l’heure qu’il est, et David est sécurité là où il se trouve, j’hoche la tête et nous transplanons.

Mon regard trouve instantanément celui de Vic et je la rejoins à mi-chemin pour la prendre dans mes bras. Son coeur bat vite, ses joues sont rouges, les évènements l’ont bouleversé, elle se sentait à l’abris jusqu’à maintenant, elle avait été préservée de tout ça. Je la serre contre moi un long moment, son pouls se calme, ça m’apaise après cette discussion désagréable avec Tobiatch. Je dépose un baiser sur son crâne alors qu’elle se détache pour aller rencontrer Liam. Je rejoins Shani et Nikolaï mais je laisse mon ouïe errer vers la vélane et le loup. Il la recrute officiellement, c’est fait, elle a accepté, elle est une insurgée. Je déglutis, cela ne me rassure pas et en même temps, c’était tellement inévitable. C’est dans son tempérament, dans ses gênes de Weasley, elle sera en effet d’une grande aide. Mais je ne peux m’empêcher de craindre pour David. Désormais, ses deux parents sont impliqués dans un conflit qui nous dépasse tous.

J’aperçois Ludwig non loin. Je me décide à aller à sa rencontre. Autant crever l’abcès directement.

« Et mec… Je sais pas si t’as remarqué mais j’ai mordu personne ce soir ! Alors que c’était vachement tentant… C’est que je me maîtrise pas si mal, hein ? » Mon ton est léger, j’essaie de prendre toute cette situation à la rigolade. Après tout, l’ambiance est déjà vachement tendue, pas besoin de rajouter une dose de stress.

Mais Ludwig n’est pas de cet avis, son regard est noir, si je n’étais pas un vampire, j’aurai craint qu’il me saute à la gorge et me vide de mon sang d’un trait.

« Arrache-toi Seamus, ton humour ne fait rire personne. Certainement pas moi. Lâche-moi, vas jouer ailleurs »

Bon, c’était bien essayé. Mon visage se ferme face à cette réaction démesurée. Qu’il est lourd, je venais arranger le truc, pas l’envenimer. J’aurais voulu être capable de garder mon flegme, mais je ne peux m’empêcher de répondre.

« C'est quoi ton problème ? Je suis autant insurgé que vous tous ici... Qu'est-ce que tu me reproches ? »

Il s’avance, menaçant. A qui croit-il faire peur, sérieusement ?!

« T'as encore rien fait et mieux vaut que ça reste comme ça. Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu es pas avec Sam ? Vous faites la paire tous les deux. Sors de ma vie, sors de la vie de Tobias, t'es pas notre frère, tu le seras jamais. »

Bordel, qu’ils me saoulent tous avec Sam. Ils étaient tous proches de Sam, même plus que moi à une époque, c’étaient des frères ! Ils ont réussi à le rayer de leur vie en un battement de cil, désolé, je n’ai pas été capable de prendre une décision aussi radicale qu’eux aussi rapidement. J’ai souhaité lui laisser une dernière chance.  Oui, je m’en mords peut-être les doigts ce soir, mais je ne regrette pas. Sam a changé, il n’est plus qui il était mais une petite part de moi espère toujours qu’on pourra le ramener à la raison.

Mais le discours de Ludwig est étrange, que sous-entend-t-il ? Que je veux rejoindre leur bande de tordu ? Ahah, quelle blague ! C’est la meilleure de l’année !

« Parce que Sam a perdu mon respect et mon amitié en menaçant les gens auxquels je tiens. Et rassure-toi je n'ai aucune espèce d'intention de rejoindre votre clan. Encore moins d'être votre frère, Merci, mais j'ai ce qu'il faut à la maison… »

Mon regard glisse rapidement vers la porte par laquelle Tobias s’est engouffré quelques instants auparavant.

« Tu pourras dire à Tobiatch que je ne souhaite pas d'un nouveau mentor, je m'en sortirai seul. »

Ludwig avance encore, il est tellement proche que je ne peux plus le regarder dans les yeux sans loucher. Je fronce les sourcils, il est vraiment, vraiment bizarre, je ne l’ai jamais vu comme ça. C’est ma présence qui le met dans cet état ?

« Mais t'as rien compris. Il t'a transformé, ça sera pour toute ton éternité. Tu ne te doutes pas de ce que représente ce lien n'est-ce pas ? Y'a des jours où ça te dévorera de l'intérieur McGregor. Là tu ne le sens pas, parce que tu avais le substitut de Sam. Mais parfois, l'appel du maitre est plus puissant que le sang. »

Il suit mon regard vers la porte.

« Y'a des jours où tu ne t'en sortiras pas seul. Mais viens pas toquer à notre porte. »

Il m’énerve. Il m’énerve grave. Je ne peux pas croire que je sois lié à Tobias sous l’éternité tout ça parce qu’il m’a filé un peu de sang. C’est un quasi inconnu pour moi. Oui, mon vampire a des réactions étranges en sa présence mais j’arrive à le contrôler, c’est comme l’appel du sang, on apprend à le contrôler. Je refuse de croire que je n’ai pas le choix, on a tous le choix (d’aimer sa vie ou pas…). Je serre les dents.

« C'était peut être parce que tu étais trop faible pour voler de tes propres ailes... Je ne suis pas toi. Je n'ai pas besoin de lui... Et s'il veut tant jouer la figure paternelle, qu'il attende la naissance de son enfant, il aura bien assez de boulot… »

Sans que je ne sente le vent tourner, Ludwig me fonce dessus, son bras contre ma gorge me plaque contre le mur de la pièce. Tous les regards se tournent vers nous et le silence se fait dans la salle. Personne n’a jamais vu Ludwig user de violence. Je suis le premier surpris. Je retiens son bras sans me débattre.

« Tu parles comme Samuel ! J'ai pas pleuré quand je me suis fait mordre comme toi. J'ai accepté, j'ai demandé ce destin à Tobias. Toi t'as pas eu les couilles de te dire que c'était une chance ! J'ai traversé les siècles par choix ! Ne parle pas de faiblesse, Sam a du te babysitter parce que tu flippais McGregor. J'ai accepté ma condition avant que tes parents ne naissent. C'est seul que j'ai appris à être végétarien. Toi on a du te montrer. J'ai appris seul, avec un frère qui ne l'était pas. Dis-moi, c'est qui le faible ici ? »

Un sourire narquois vient se loger au coin de mes lèvres. Voyons donc qui donne des leçons de savoir-vivre vampire. La blague. Je connais leur histoire, Tobias a été son professeur et son guide, bien sûr qu’en des siècles, il en a appris plus que moi en 4 mois. C’est absolument risible de comparer nos histoires. Etre vampire n’était pas mon choix, comme pour 80% des vampires de ce monde d’ailleurs…

« Ne me fais pas croire que tu as accepté cette vie sans jamais broncher. Tu sais comme moi qu'au fond c'est une malédiction… »

De voir ses proches vieillir, d'être esclave de ses pulsions, de sa faim. Bien sûr, on est en vie, mais quelle vie ! Il me faudra du temps pour accepter pleinement qui je suis, faire le deuil de mes 20 premières années pour accepter celles qui suivront.

« J’ai toujours accepté sans broncher, parce que jusqu'à présent je n'ai vécu qu'avec Tobias. Pas par faiblesse, parce que c'était ma nouvelle vie »

Les gens autour de nous n’osent pas intervenir. Ludwig semble soudain réaliser ce qu’il fait et me relâche. Je le dévisage. Il y a quelque chose qui cloche chez lui. Est-ce parce qu’il a peur que je me rapproche de mon ‘créateur’ ? Il sait bien que ce n’est pas mon intention…

« Aller, sors de là, j'ai plus envie de te voir McGregor. »

Je lève les yeux au ciel en réajustant mes vêtements.

« Ca aurait été avec grand plaisir mais mon ‘maitre’ adoré réclame ma présence ici. Et il parait que ça ne se fait pas de refuser quoi que ce soit à son ‘créateur’… »

Je mets toute l’ironie du monde dans ma tirade, je n’ai pas envie d’être ici. Je n’ai pas envie d’obéir à Tobias, par orgueil, certes. Mais il dirige malgré tout cette organisation et je ne peux pas me mettre en porte-à-faux si vite après les derniers événements. Je ne serai plus le bienvenu. Je fais demi-tour sans réclamer mon reste et retourne auprès de Victoire comme si de rien n’était. Elle me dévisage sans comprendre. J’hausse les épaules et je fais la moue.

« Il a pris un coup sur la tête, je crois. Il est à côté de ses pompes le Lulu… »


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________



Seamus McGregor
 

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz










 ❝So raise your glass if you are wrong in all the right ways❞
11 avril 2020



La tête de Shani paraissait sur le point d'exploser. Elle leva la tête vers Vic, hagarde.

- Je ne sais pas... Elle avait l'air tellement... différente. Je m'en veux, depuis combien de temps est-elle dans cet état, sans que je ne l'aie remarqué ?

Des craquements se font entendre fréquemment, mais la jeune femme ne les remarque presque pas. Elle enfouit son visage contre le torse de Kolia. Quelques larmes coulèrent le long de sa joue. Alors, c'était ça la guerre maintenant ? C'était prendre avantage des faiblesses de ceux qui nous étaient proches, comme Samuel l'aurait fait avec Evens ? Shani finit par relever la tête, qui lui tourne toujours. Son regard tombe sur Seamus et Vic. Le premier avait transplané avec Evens, si Shani ne se trompait pas. Tout s'était passé tellement vite...

Shani se leva, les jambes tremblantes. Kolia voulait essayer de la forcer à rester assise, mais elle devait savoir comment son amie allait. Elle posa sa main sur l'épaule de Seamus; était-ce pour l'informer de sa présence, ou simplement pour ne pas vaciller ? Probablement un mélange des deux.

- Evens... comment elle va ?


Elle lança un regard vers Vic, espérant ne pas avoir interrompu une conversation importante, ou ne pas provoquer sa colère en parlant d'Evens à Seamus. Mais elle devait savoir, c'était important.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________

descriptionSo raise your glass if you are wrong in all the right ways - Page 4 EmptyRe: So raise your glass if you are wrong in all the right ways

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum