Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. EmptyAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

more_horiz
On danse encore,
sur les mêmes musiques, les mêmes pas.

Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

Première semaine de vacances, j'avais fait des efforts pour ne pas rester à Poudlard. Je ne voulais pas blesser encore plus Molly. On avait donc fait un compromis, je rentrais pendant les vacances mais je restais au Terrier. C'était toujours préférable que de passer encore deux semaines à me disputer avec mes parents.

Je n'avais pas vu Minho depuis le début de notre pause scolaire. On était ensemble depuis septembre,j'étais bien avec lui. On s'entendait super bien, on se prenait pas la tête, on s'aimait tout simplement.
Mais je l'avais sentit tendu ces dernières semaines, je me disais qu'il s'inquiétait sûrement pour ses parents. Par les temps qui courraient, les Aurors étaient réquisitionnés un peu partout pour réguler et empêcher cette menace de guerre qui désormais planait sur nous.
Je m'inquiétais pour lui mais quand j'avais voulu lui parler, il m'avait assuré que tout allait bien. J'en étais pas convaincue, mais n'avais pas voulu insister.

Hier il m'avait envoyé une lettre par hibou, il voulait me voir, aujourd'hui. Bien spur j'avais accepté mais, même si j'étais heureuse de le voir, je sentais qu'il y avait un truc qui ne me plairait pas.

Je l'attendais, là où il m'avait donné rendez vous, à Londres, côté moldu, devant une sorte de salon de thé coincé entre une petite ruelle et un vendeur de macaron et autres pâtisserie française.
J'étais vêtue d'un simple jean et d'un débardeur bordeaux mais les températures commençaient à augmenter en vu de l'été et j'avais déjà chaud.





Dernière édition par Lucy le Ven 12 Mai - 23:00, édité 1 fois

_________________

Lucy Weasley
Put your wings on me,
when I was so heavy

Récompenses :


Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. Conteu11
Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. Bannav10

descriptionAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. EmptyRe: Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

more_horiz


Minho Hong
Poufsouffle 5ème Année




Lucy. On sort ensemble depuis le mois de septembre. Au début je ne voulais pas trop rendre public notre relation, juste à cause de la grande famille Weasley. Je ne voulais pas qu'on se mêle de notre couple, qu'on fasse des commentaires. Mais très vite, j'ai voulu le crier sur tous les toits. Je l'aime cette fille, et notre relation est paisible. Elle est simple, sans fioritures, j'aime son caractère, sa douceur, sa présence. C'est une fille intéressante et intelligente. J'aime réviser avec elle. Je suis un bon élève, et elle m'aide pas mal, je prends de l'avance. Elle tolère les conneries que je fais avec les Maraudeur, Josh, Louis et James. Elle vient me voir à chacun de mes matchs, et parfois elle traine sur les bancs de mes entrainements le soir après les cours, avec des parchemins pour faire ses devoirs, on traine après les vestiaires. Les week end on se pavane sur le Pré-au-lard quand on ne voit pas nos potes respectifs. On s'entend vraiment bien tous les deux. C'est différent de la relation tumultueuse que vivent Jillian et Josh mon meilleur pote. Non vraiment, cette relation me convient, seulement...

Seulement mes parents sont Auror. Et avec les nouvelles lois qui sont tombées en février, puis en Mars, il ne veulent plus rester au Ministère de la Magie. Ils ont envoyés leur candidature au MACUSA, en Amérique et les réponses viennent de tomber. Ils sont pris, ils ont trouvé du boulot là bas. Je vais devoir quitter Londres, Poudlard. Pour habiter à New-York et étudier à Ilvermorny. Je vais tout perdre, mes potes, et surtout elle. Je sais qu'on s'aime, mais on est des adolescents, la distance va nous perdre. On aura pas les mêmes vacances et faire le voyage coûte cher. Et je suis pas sûr que ses parents voudront qu'elle vienne, ou moi venir. Ca se fera sur quelques mois, mais il me reste 2 ans d'étude. Je sais que je reviendrai, mais deux ans c'est long. Elle aura fini avant moi, et peut-être qu'elle voudra faire sa vie. Je dois la quitter, même si ça me crève le cœur et que j'en dors plus depuis des jours. J'veux pas l'enchainer à moi, on peut se promettre de s'attendre, mais si elle trouve quelqu'un, j'veux qu'elle soit libre, qu'elle se pose pas de question. Je veux pas la rendre triste, mais je vois pas comment on pourrait faire. Les hiboux ça va 5 min, moi j'ai besoin de la voir, de la sentir, de lui parler, de l'embrasser. Écrire ça maintient pas une relation, pas comme on le voudrait en tout cas.

Alors je lui ai donné rendez-vous du côté moldu. Dans un petit salon de thé que j'adore, le "Et si c'était Français", ils font les meilleures pâtisseries du quartier. Des Françaises ! Un régal. Je sais que Lucy va apprécier.

Il faut qu'on parle, il faut que je lui dise tout ça, j'ai repoussé jusqu'à maintenant, car je n'étais pas sûr que mes parents auraient le poste au MACUSA. Maintenant c'est sûr et on déménage fin juin pour avoir l'été pour s'installer et faire tous les papiers administratif et mon inscription à Ilvermorny. Je pense qu'il serait bien de se quitter maintenant, plus on attend, plus ça sera dur non ? Je suis triste, je vais pas le cacher, j'ai l'impression qu'on va m'arracher le cœur. Lucy, j'en suis tombée amoureux depuis gosse chez les Weasley. Cela fait 7 mois que je profite de cet amour enfin libre et réciproque, et tout doit s'arrêter, à cause de ses salopard de Purificateurs ! J'en veux à mes parents, de pas rester ici et se battre. Mais ils m'ont expliqué qu'il était hors de question pour eux d'appliquer les lois. Ils peuvent pas arrêter des créatures magiques. Ils ont connu Rémus et Tonk, ils connaissent les Weasley, Louis, mon meilleur pote ! Tout ce côté vélane. Ils ont des amis loup-garou, et aussi Teddy ! Non, ils ne peuvent pas. Mais moi j'aurai aimé resté, seulement ils ont refusé, ils ont peur qu'il m'arrive quelque chose.

J'arrive dans le salon de thé et Lucy y est déjà. Elle est belle, même habillée simplement. j'ai un jean et un t-shirt gris. Je m'approche d'elle tout sourire et l'embrasse. Je suis toujours heureux et enthousiaste quand je la vois, je ne fais pas semblant. Je suis triste de ce qui va se passer, mais heureux et épanouie de la voir, toujours.

"Salut ma puce, ça va ? Je suis content de te voir, tes vacances ça va au Terrier ?" Je m'installe en face d'elle. "Tu as déjà commandé ? Je vais le faire !" Je fais signe à un serveur et lui demande la formule goûter. Du thé et des pâtisseries. Ils sont moins rapides que du côté sorcier. Il nous informe qu'il revient avec notre commande.

Mon regard se pose sur elle, très tendre. "J'ai pas mal de choses à te dire. J'attendais d'avoir plus de nouvelles pendant ces vacances avant de te l'annoncer..." Mon sourire se fait plus vague. J'ai mal au ventre, mal au cœur.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

En fait, petit rectification, il me semble qu'ils sont ensemble depuis Mi-septembre.
Parce qu'à Halloween c'est sûr qu'il était ensemble, Minho l'a annoncé à ses potes lors de la soirée.
On situe se rp pendant les vacances de Pâques ?
Donc ça ferait 7 mois qu'ils sont ensemble Very Happy si ça te va, sinon j'édite mon message.

_________________

descriptionAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. EmptyRe: Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

more_horiz
Hrpg : Oops ! Désolé, oui oui tu as raison, j'ai pensé septembre et j'ai écris décembre, j'ai modifié Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. 3355349114 

On danse encore,
sur les mêmes musiques, les mêmes pas.

Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

 Quand je le vois arriver tout sourire, je ne peux pas m'empêcher de sourire à mon tour. Après 7 mois de relations - je crois que j'ai rarement tenu aussi longtemps avec quelqu'un - il me fait toujours autant d'effet. Je l'aime, c'est un truc de dingue par merlin, je suis certaine de n'avoir jamais aimé quelqu'un comme je l'aime. Notre relation est tellement simple et paisible. Tellement plus saine que certains autres couples. Je ne réfléchis pas avec lui, il me prends et m'accepte comme je suis et je fais de même. C'est comme ça qu'on fonctionne, et ça marche très bien.

Je crois que Louis a eu du mal à s'y faire mais ce n'est pas plus bizarre, finalement, que Teddy et Victoire à l'époque. Enfin à mon sens. Au début c'est vrai on avait un peu peur des réactions de tout le monde, surtout Minho, mais finalement je  crois que ça leur importait peu tout ça.

Quand il se penche pour m'embrasser, je pose une main sur sa joue.

Tu m'as manqué, je lui glisse avant qu'il ne s'écarte pour s'installer sur la chaise d'en face. Nous sommes en terrasse et le soleil me brûle le dos, c'est trop agréable. Il me demande si j'ai déjà commandé et je secoue la tête négativement. Comme il semble connaître le salon de thé - ça m'aurait étonné tiens ! - il prends la commande.

J'ai pas mal de choses à te dire. J'attendais d'avoir plus de nouvelles pendant ces vacances avant de te l'annoncer...

Je note un changement dans son comportement. Son sourire est moins joyeux et ses yeux deviennent un peu triste.
Je me redresse sur ma chaise. J'ai peur tout d'un coup, comme si une ombre venait de s'abattre sur nous. Je sens mon coeur s'accélérer un peu et mes mains jouent avec une petite serviette en papier. Je n'aime pas le ton qu'il a employé, je n'aime pas les mots qu'il a choisi, je n'aime pas cette hésitation dans sa voix. Tout ça ne me plaît pas, pas du tout et j'ai un très mauvais pressentiment. Par merlin, que se passe t-il Minho ? Est-ce que j'ai fait quelque chose ? Est-ce qu'il t'est arrivé quelque chose ? Dis moi vite quel est  le problème, parce qu'il y a un problème je le sens, et on trouvera un moyen de le surmonter. Tous les deux. Ensemble. On va trouver une solution, ça ne peut pas être si grave que ça.

Est-ce que je dois m'inquiéter ? je lui demande avec un petit sourire qui disparaît bien vite quand je vois qu'il est très sérieux et que je comprends que, oui, je dois m'inquiéter. Minho ? Qu'est-ce qu'il se passe ?

Je cherche son regard, j'ai besoin d'y voir une lueur rassurante, quelque chose qui me dirait qu'en fait tout va bien. J'attend qu'il se mette à rire en me disant que c'était une blague, qu'en fait il voulait juste me taquiner et qu'il n'avait rien à m'annoncer. Qu'on allait manger les pâtisseries, boire du thé, et se promener un peu, et que tout irait bien. Au bout de quelques secondes je n'attends plus, j'espère.




_________________

Lucy Weasley
Put your wings on me,
when I was so heavy

Récompenses :


Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. Conteu11
Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. Bannav10

descriptionAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. EmptyRe: Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

more_horiz


Minho Hong
Poufsouffle 5ème Année




Je vois son regard inquiet, je m'en veux de provoquer ça. Je ne devrai pas lui faire avoir ce genre d'émotion. Je l'aime et je devrai la rendre heureuse, la faire rire, sourire, lui apporter joie et réconfort comme je l'ai toujours fait depuis sept mois. Ma gorge se paralyse de la voir ainsi, j'aimerai pouvoir lui dire que c'est rien, mais si, c'est quelque chose.

J'attrape ses mains qui tentent de trouver une contenance en faisant des morceaux avec le tissu de la serviette. Je les caresse doucement pour essayer encore de la rassurer. Je prends une grande et longue inspiration comme s'il me fallait tout le courage du monde pour parler.

- Minho ? Qu'est-ce qu'il se passe ?
"Je...je voudrai apporter de bonnes nouvelle mais, avec les nouvelles lois, mes parents partent..." Ma voix se trouble alors.
"Je vais déménager, pour New York ma puce, je...je vais quitter Poudlard, ils veulent que je finisses mes études à Ilvermorny." Je serre ses mains un peu plus fort pour me trouver du réconfort à présent, de la force.

"J'ai essayé de les en dissuader, mais mes parents ont peur pour moi. Depuis l'arrestation d'Hermione ils ne croient plus à un retour en arrière. Ils ont des difficultés à respecter les lois au Ministère, alors ils démissionnent pour aller au MACUSA. Ils ne sont pas en accord avec ce qu'il se passe, et ils veulent s'éloigner du conflit et ne veulent pas être responsable de tout ça, ils aiment trop les Weasley et sont dévastés par la mise à Azkaban d'Hermione."

Mon visage se fait triste. Je les comprends, et ce qu'ils font est honorable, démissionner plutôt que subir les lois et arrêter leur amis. Mais...c'est injuste pour moi, ils savent que mes meilleurs amis sont ici, que Louis à besoin de moi, et ils savent pour Lucy et moi, que je n'ai jamais aimé quelqu'un comme ça avant elle.

"Ils ne veulent pas que je reste...je...je ne sais pas comment faire, je crois...je crois qu'on se reverra pas après le mois de juin." Je n'ose presque pas la regarder dans les yeux, tenant toujours ses mains, presque tremblant.

"Je t'aime Lucy, je veux pas te perdre mais...je sais pas quoi faire ma puce..." Je relève alors mon regard sur le siens. Moi qui habituellement suis si joyeux, la tristesse me terrasse à l'instant et les larmes me montent aux yeux.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

descriptionAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. EmptyRe: Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

more_horiz
On danse encore,
sur les mêmes musiques, les mêmes pas.

Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

Il essaie de m'apaiser, prends mes mains dans les siennes et les caresses avec douceur. Mais ça ne suffit pas, je veux entendre de sa bouche que tout va bien, j'ai l'impression qu'il tente simplement d'atténuer les choses. De me mettre en confiance avant de me dire ce qu'il y a de si important, de si grave.

Je...je voudrai apporter de bonnes nouvelle mais, avec les nouvelles lois, mes parents partent...Je vais déménager, pour New York ma puce, je...je vais quitter Poudlard, ils veulent que je finisses mes études à Ilvermorny.


...
Douche froide. J'ai l'impression qu'un bloc de glace vient de me tomber sur la tête. Tout s'arrête autour de moi. Sauf Minho qui continue de parler mais je n'arrive pas à écouter, ni même à entendre ce qu'il m'explique. Je veux qu'il se taise, qu'il ravale ses mots. Je refuse d'accepter ce qu'il vient de me dire. C'est impossible, il ne peux pas s'en aller. Tout est flou autour de moi, mon regard est fixé sur mon copain mais ne le vois plus. Je ne remarque même pas le serveur qui vient déposer notre commande en nous souhaitant une bonne dégustation. Il ne peut pas partir comme ça.
Un flot de pensées m'assaillent, plantant leurs griffes dans les moindres recoins de mon esprit. Elles créent un vacarmes assourdissant que je ne parviens à faire taire. J'ai envie de crier. Mais je suis trop abasourdie par les révélations de Minho pour ne serait-ce qu'ouvrir la bouche.

Quand il se tait - j'ai vaguement compris qu'il parlait de ses parents et du Macusa. Il a dû parler de ma famille et d'azkaban aussi. - il pose sur moi un regard triste.
Tandis que des larmes pointent dans ses yeux, je retiens les miennes.
Il n'a pas lâché mes mains, je le sens fébrile.
Il attend quelque chose de moi, je ne sais pas quoi lui dire.

Pour reprendre contenance, je rejette doucement ma tête en arrière et fixe le plafond un instant, le temps de cligner des yeux pour chasser les quelques larmes qui se sont faufilées. Pleurer ne m'avancera à rien, mais en même temps je ne vois pas comme on pourrait avancer dans le cas présent.

Je comprends tes parents Minho, soufflais-je difficilement. Ils se préoccupent de toi, de ton avenir, de ta sécurité, tu as de la chance. Ils t'aiment c'est tout.

Je croise les jambes sous la table. Il faut relativiser, ce n'est pas la fin du monde. Allez Lucy, il y a des solutions à tout. Ne pleure pas, il faut que tu sois forte.

Je t'aime aussi Minho, comme je n'ai jamais aimé quelqu'un mais si tu n'as pas le choix, il faudra faire avec, repris-je d'une voix que je voulais assurée mais qui tremblait tout de même d'émotion. Je ne dis pas que ce sera facile...tu vas terriblement me manquer.

Peut être que ses parents, aurors, avaient des raisons de penser que leur fils serait plus en sécurité aux Etats-Unis ? Mais c'était injuste qu'il parte, après tout ce que nous avions traversé, nous étions enfin heureux tous les deux et on nous séparait à nouveau.
Je me lève pour m'asseoir plus près de lui.
Je prend délicatement son visage entre mes mains et appuie mon front contre le sien.

Mais ça va aller, je te promets que ça va aller,
murmurais-je en sentant des larmes que je ne pu retenir, comme je ne pouvais retenir Minho,  couler sur mes joues. Cette guerre se terminera bientôt, je l'espère.

J'avais envie de lui parler des insurgés. Au moment d'enregistrer les créatures de Poudlard, John Wallas, directeur de ma maison, nous avait parlé à Dominique et moi d'un groupe réunissant Sorciers, Hybrides et créatures magiques se battant contre les nouvelles lois pour leur liberté. Peut être pourrions nous y prendre part dès notre rentrée à l'UMS, si nous le souhaitions bien sûr. Moi-même je ne savais pas encore si j'allais m'inscrire à l'université dès l'année prochaine mais la haine que m'inspirait Hopkins me donnait une occasion de porter un intérêt particulier à la cause. Il avait quand même fait emprisonner ma tant à Azkaban.
Mais en attendant, que va t-il nous arriver ? Qu'allons nous faire lui et moi ? Je n'avais pas envisagé qu'il ne ferait pas partit de ma vie d'après Poudlard. C'était tellement évident ! 




_________________

Lucy Weasley
Put your wings on me,
when I was so heavy

Récompenses :


Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. Conteu11
Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. Bannav10

descriptionAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. EmptyRe: Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

more_horiz


Minho Hong
Poufsouffle 5ème Année




Son esprit est ailleurs, il n'est plus avec moi. Je sais que c'est une bombe qui déflagre dans sa tête, comme ça l'a été pour moi. Et ça emporte tout, notamment le bonheur et la paix qu'on avait d'être ensemble. Il lui faut quelques secondes quelques minutes pour intégrer l'information et revenir à moi, mais il lui faudra du temps pour digérer tout cela, plus de temps, des semaines, des mois, peut-être jamais ? si ça se passe comme pour moi. Je fais pas mon mec viril en versant des larmes, je m'en fous d'être solide ou pas en cet instant, je sais que les gars se foutraient de ma gueule d'être sentimental. Mais avec Lucy je suis vrai et je l'aime au point de m'exposer émotionnellement parlant. Je risque rien à ses côtés.

Je suis un peu soulagé quand elle reprend la parole, je suis plus capable d'aligner un mot. Elle...elle comprend mes parents ? Mais pas moi, enfin si, bien sûr mais, c'est révoltant. Je leur en veux encore. J'aurai pu resté, l'école de Poudlard est sûre non ? Y'a Lucy, et les mecs...mes meilleurs potes. Mes repères. "Ils m'aiment". C'est un constat effrayant, ils m'aiment au point de m'arracher à la femme que j'aime infiniment.

"Il faudra faire avec". Cette phrase est aussi effrayante qu'apaisante. S'il faut faire avec, ça veut dire qu'elle veut faire quelque chose ? Ça veut dire qu'elle ne veut pas baisser les bras ? Qu'elle me veut toujours ? Mon ventre est plein de nœud. Je me sens mal et je n'ai même pas faim.

"Tu vas terriblement me manquer aussi, je...j'aimerai rester et te protéger, être à tes côtés, je vais devenir dingue sans toi..."

Elle s'installe à mes côté et je souris doucement quand elle a ce geste de tendresse. Je ferme mes yeux quand elle colle son front au mien. Ça va aller, le pense-t-elle vraiment ? Je sens ses larmes qui se mêlent aux miennes. Les gens dans le bar doivent nous prendre pour des gens drôlement bizarre.

"J'espère aussi. Et qu'il n'y aura pas de graves conséquences."

Je l'embrasse, le baiser a un goût salé, mais je m'en fiche, je l'embrasse parce que je me rends compte que je ne veux pas la quitter. Je veux me battre pour elle, pour notre amour. Je ne veux pas que la distance nous brise, ça serait aussi faire gagner les Purificateurs. Mes parents ont commencé à avancer des arguments, ils me cachaient la vérité, mais je voulais des raisons valables et ils ont du me parler des Purificateurs, un groupe qui veut purifier la races. Ils s'en prennent aux créatures magiques. Comme Louis, je l'ai bien vu. Mes parents pensant que cela peut dégénérer, et surtout, ils ne veulent pas prendre partie à ça. Il ne veulent pas traquer les créatures magiques, faire du mal à leurs amis, alors ils fuient et m'embarquent avec eux.

"Je ne veux pas qu'on se quitte, je veux continuer à entendre ta voix, recevoir des lettres et on se débrouillera pour se voir ? Hein ?"

Non je veux pas qu'on m'arrache à elle aussi brutalement. On peut survivre à la distance ? Est-ce qu'elle le veut ?

"Est-ce que tu penses que tu y arriveras ? Qu'on y arrivera ?"


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

descriptionAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. EmptyRe: Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

more_horiz
On danse encore,
sur les mêmes musiques, les mêmes pas.

Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

 Je ne réalise pas vraiment, je refuse d'accepter que Minho ne passera même pas l'été avec nous, que je ne le retrouverais pas à la rentrée, que tout ce qu'on a pu vivre ensemble cette année n'aura jamais de suite.Je ne veux pas qu'il parte loin de moi. J'aimerais être une enfant, pouvoir faire un caprice, me rouler par terre en pleurant et criant que c'est hors de question et obtenir gain de cause.
Mais non, j'ai 17 ans depuis plus d'un mois, je suis majeur, l'année prochaine j'entre à l'UMS,ou pas je verrais, je suis censée me montrer adulte, responsable. Je dois être pragmatique, garder mon sang-froid et réfléchir calmement.  

Ne t'en fais pas pour moi, je ne risque rien, lui murmurais-je tendrement. Enfin je ne risquais rien tant que je n'avais pas encore rejoins les Insurgés. Après c'était une autre histoire. Mais je n'avais pas envie d'aller tranquillement à l'université pendant que d'autres dont mes amis et mes cousins, sous prétextes d'être des créatures magiques, seront beaucoup plus bridés. D'ailleurs je n'avais pas envie d'aller à la fac tout court. Au départ je comptais aller faire un grand voyage avec Jake et peut être Emma si elle voulait. Mais au vu de la situation, je me disais que j'aurais pu laisser mes études de côté et rejoindre à cent pour cent la cause des Insurgés. De toute manière je ne savais toujours pas ce que je voulais faire plus tard.

Moi aussi je vais devenir folle...

J'essaie de le rassurer, de le convaincre que tout ira bien et que la guerre sera bientôt fini. En vérité j'essaie de m'en convaincre moi-même. J'espère que la paix brillera bientôt sur nous. Parce que je commence à perdre foie, pas en la magie ni en la communauté magique, mais en l'humanité tout entière. Nos deux mondes confondus. Pourquoi la guerre devrait-elle être si présente dans nos quotidiens, pourquoi l'Homme s'entête t-il à ne dévoiler que le mauvais côté de lui même quand il ya tant de Beauté en lui ? C'est à n'y rien comprendre.
Les lèvres douce de Minho se posent sur les miennes.
J'ai peur de le perdre. J'ai peur qu'il m'oublie, qu'il passe à autre chose, qu'il tourne la page. J'ai peur parce que je sais que moi je n'y arriverais pas.

Je te le promets Minho, on trouvera des moyens de se voir le plus souvent possible, promis-je. Je viendrais si il le faut, de toute façon je ne serais plus à Poudlard l'année prochaine.

Il s'inquiète. Allons-nous tenir ? Y arriver ? Les relations à distance ne sont pas l'idéale mais je lui fais confiance et je sais que c'est réciproque, si on le veut vraiment, on y arrivera, on fera tout ce qu'il faut pour que ça marche.
Après tout il allait garder le contact avec Louis, Josh et James, pourquoi ne pourrions nous pas non plus ?
Je l'embrassais en guise de réponse.

Je t'aime, murmurais-je.

Pour moi ça voulait tout dire. Il n'y avait plu de questions à poser, plus de doutes à avoir, je l'aimais, lui aussi, ça marcherait forcément. Il n'y avait pas à tortiller, ça fonctionnerait, il ne pouvait en être autrement.




_________________

Lucy Weasley
Put your wings on me,
when I was so heavy

Récompenses :


Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. Conteu11
Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. Bannav10

descriptionAussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau. EmptyRe: Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau.

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum