Membres à l'honneur

test

Meilleur Double Compte
Lya

test

Meilleur Reporter
Abygaël

Wizard Times

wt

Breaking News

♫ 01/04/2018 - Wizard Times édition n°19 dans les bacs !
♫ 01/04/2018 - Activité de Pâques en cours ! Venez nombreux !

Liens Importants

[♪] Les lois du contexte
[♪] Le Retourneur de temps
[♪] Listing Personnages
[♪] Liens importants du RPG
[♪] Rapeltout
[♫] Coupe des 4 Maisons
[♫] Fonctionnalités du forum
[♫] Activités Maraudeuses
[♫] Top 5 des élèves
[♫] Quêtes

Partagez|

Lilith Anguis - Cher Journal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
DC : Aiden, Alex, Alvin, Amélia, Aram, Ashley, Callum, Cillian, Damian, Dawn, Hazel, Lilith, Logan, Min Qin Wen, Morticia, Noah, Seth, Slevin, Taylor
Points : 4285

RPG
Nom et Prénom : Lilith Anguis
Maison/UMS/Job : Merlin Castle
Age & Année : 16 ans
avatar
Ministre de la Magie • Langue de Plomb • Maraudeuse • Journaliste
Lilith
MessageSujet: Lilith Anguis - Cher Journal Lun 15 Aoû - 11:53
Pensine de Lilith Anguis
Chronologie► 22 Décembre 2004 - Janvier 2014 : A vécu en Russie jusqu'à ses 9 ans. Elle y a rencontré un maitre violoniste qui lui a apprit beaucoup.
► Septembre 2016 : Entrée à Poudlard, Serpentard.
► 2019-2020 : 4ème année, mise en couple avec Abygael en milieu d'année. Leur relation ne survivra pas aux vacances d'été.
► Aout 2020 : Contrat de fiançailles conclues entre les Enwhistle et les Anguis.
► Noël 2020 : Lilith après manipulations et menaces parvient à rompre les fiançailles. A la même période elle se rapproche d'Alexa Yaxley. Une vampire.
► 21 Janvier 2020 : Lilith aide les Insurgés afin de se débarrasser de son père.
► Novembre 2020 : Démasquée par Shane Baker, Lilith fuit finalement Poudlard.
► Décembre 2020 : Elle devient un vampire du clan Shafiq.

RP(s) en Cours

RP(s) en TerminésGarder le contact
Curieuse rencontre
Parce qu'on le doit bien...
Sautera, sautera pas ?
Brise les chaînes de l'avenir !
Quand deux asociales se rencontrent
Can't sleep, girl ? Let's chat !
Quand ton professeur pense que c'est amusant de mixer les maisons en potions... ça fait boum !
Des aveux fortuits
Mission Manoir Anguis
Crier en silence...
Enregistrement des élèves de Serpentard
Rencontre au milieu des livres
Loin des regards indiscrets...
Préparation du spectacle de fin d'année
Ils avaient un espoir, un souhait et un rêve. Le projet audacieux d'éduquer des élèves. Ainsi naquit Poudlard, sous leurs quatre étendards.
La vie est belle mais cruelle parfois
Une nouvelle année à Poudlard !
Cohabitation Explosive
Rien n'est figé dans le marbre
Quand les masques tombent...

RPs Ancien ForumUn moment de solitude bienvenue.
Cauchemar en cuisine.
Les étoiles sont pleines de secrets.
Dans le bureau du professeur d'histoire de la magie.
Bienvenue au pique-nique géant.
Une solitude recherchée, une solitude détestée.
Dans une salle de classe vide... la musique s'envole !
Envolée musicale...
Une serpentard de mauvais poil
Recherche de liens familiaux désespérément
Feu de camp, dernier jour de cours !
Un duel imprévu
Premiers pas à Londres
En route pour Poudlard
Un horrible cauchemar
La Répartition
Lilith essaye de sociabiliser
Un défi de taille
Bim Bam Boom ! Outch ça fait mal !
Une blessée bien désagréable...
Sorts et Violon !
Comment fabriquer un violon ? Contactez Lilith Anguis.
Un samedi de solitude, ou pas vraiment.
Les convenances sont faites pour être brisées.
Le RP Polynectar
Devenir amies ?
Vipères pas toujours très aimables ou pas.
Bal de la Saint Valentin
Poussez vous, Sid est dans la place !
Entre deux serpentard(e)s
Un fiancé non désiré.
Pâques - Préaulard
L'art sous toutes ses formes
Petites discussions entre serpents
           
Lilith





Dernière édition par Lilith le Lun 5 Mar - 16:55, édité 42 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Aiden, Alex, Alvin, Amélia, Aram, Ashley, Callum, Cillian, Damian, Dawn, Hazel, Lilith, Logan, Min Qin Wen, Morticia, Noah, Seth, Slevin, Taylor
Points : 4285

RPG
Nom et Prénom : Lilith Anguis
Maison/UMS/Job : Merlin Castle
Age & Année : 16 ans
avatar
Ministre de la Magie • Langue de Plomb • Maraudeuse • Journaliste
Lilith
MessageSujet: Re: Lilith Anguis - Cher Journal Lun 15 Aoû - 11:54
Citation :
Майстер Alekseï,

Votre lettre a éclairé ma journée.

Si vous saviez comme il est dur de vivre dans un château sans musique. Je me languis du temps que nous passions à jouer dans ce restaurant. La musique et la Russie me manque, je n'aime pas beaucoup l'Angleterre. Cela fait déjà trois pourtant, mais je n'arrive pas à aimer ce pays. Je me demande encore pourquoi mes parents ont voulu retourné ici. Tout est tellement gris, et la musique est différente.

etc...

C'est avec joie que je vous annonce la nouvelle ! Mère a décidé que nous passerions l'été en Russie cette année, elle n'a pas laissé le choix à Père ! Je suis tellement heureuse, nous pourrons peut-être jouer de nouveau ensemble ? Je l'espère de tout cœur, bien que je sois inquiète. Mère m'a lancé ce regard, celui qu'elle me fait toujours quand je fais quelque chose qui ne lui convient pas. Pourtant, je m'efforce d'être le plus parfaite possible. Toujours.

etc....

Vous me manquez Майстер, mon ami,
Amicalement,
L.A.

PS : Essayez d'écrire en russe ou en anglais, mon ukrainien est toujours aussi médiocre. Un professeur de mon école m'a gentiment aidé à traduire votre lettre.


Lilith Anguis a écrit:
Chère Mère,

Je souhaitais vous remercier pour votre insistance auprès de Père. Sans votre soutien, il n'aurait sans doute point accepté de passer les prochaines vacances d'été en Russie. L'Angleterre est bien trop fade et triste, je m'ennuie du folklore russe et de notre Manoir là bas. Pourriez-vous le remercier pour moi ? Je n'ose le déranger, je le sais terriblement occupé.

Avec toute mon affection,
votre fille dévouée.
Lilith Anguis.

@Lilith a écrit:
Майстер Alekseï,

Je suis trop imprudente, des élèves de mon école m'ont entendu jouer. Vous savez à quel point je déteste que quelqu'un puisse m'écouter. Et puis, j'ai peur que mes compétences reviennent aux oreilles de mes parents. Si il venait à savoir que je m'instruis avec des gens de basse classe, je ne sais pas comment mon paternel réagirait. Il ne m'apprécie déjà pas beaucoup...

Mère m'a confirmé notre retour en Russie cet été. D'après ce que j'ai pu lui soutirer, on y retournerait de mi-juillet à mi-aout. Je souhaiterais que l'on puisse se voir, mais je... je crois que mes parents ne retournent pas en Russie pour le plaisir. Je crains qu'il m’ait trouvé un fiancé. Mère ne dit rien, mais aux vacances de Pâques, j'ai vu le regard calculateur de Père sur ma personne. Je n'aime pas ça. Mais, je ne pense pas que j'ai beaucoup de latitude pour me plaindre auprès d'eux.

Vous me manquez Майстер,
Amitié,
L.A.


Lilith à son journal a écrit:
Je ne pensais pas un jour m'abaisser à écrire dans un journal, mais je n'ai pas d'ami. A qui pourrais-je parler de mes problèmes ? Personne ne voit, personne ne s'en donne la peine. Je suppose que je suis la grande fautive. C'est dur de supporter leurs moqueries, leurs humiliations... je ne sais quoi faire, je me suis vengée au début. Cependant, les choses ne s'arrangent pas, elles vont de mal en pis. Je ne suis pas agréable je le sais, mais est ce que je mérite toute cette haine ?
La peur, elle me tétanise quand ils approchent. J'ai pourtant une langue acérée, mais la peur étreint mon cœur et me paralyse. Pourquoi je n'en parle à personne ? Simplement parce que j'ai peur de représailles. Il y a un de ces loup-garous parmi eux. Ais-je déjà dis à quelle point ils m’effraient ?
J'aimerais être plus forte et un peu plus courageuse, je réussis à les éviter la plupart du temps. Mais parfois ça ne suffit pas. Ils disent que personne ne verra rien, que je n'ai pas assez d'importance pour les autres élèves et encore moins pour mes parents. Que personne ne me défendrais à cause de mes convictions. Ils n'ont pas tord, qui défendrait une sang-pur affichant clairement son dégoût pour les créatures magiques ? Un né-moldu, ils comprendraient, mais pas quelqu'un comme moi. Mère et Père renifleraient simplement de mépris devant ma faiblesse et les autres ne me voient pas...

C'est étonnement libérateur d'exposer les problèmes ainsi, peut-être que je continuerais à le faire quand mon cœur souffrira de trop.


@Lilith a écrit:
Майстер Alekseï,

Mon violon a été détruit, j'ai donc décidé d'en façonner un de toute pièce. Cependant, j'aurais besoin d'aide. Je sais que vous possédez plusieurs ouvrages sur le sujet, pourriez vous me les faire parvenir ou me conseiller sur les livres à me procurer ?

Je suis en Russie cet été, cependant je ne pourrais pas vous retrouver. Mes parents ont décidés qu'il était temps. Ils me présentent aux autres familles, j'ai l'impression désagréable d'être une vulgaire créature de foire. Je déteste ça. Ils espèrent me trouver un fiancé, rien que d'y penser me donne la nausée.

Je crois que je commence à les haïr. Ma magie brûle par moment, je suis tellement en colère... Mais je suis la seule fautive n'est ce pas ? Comme le dit l'adage moldu, qui ne dit mot consent.

Vous me manquez Майстер,
Amitié,
L.A.

Journal a écrit:
Je croyais que je n'écrirais plus dans ce journal. Et bien j'avais tort.

Je suis en colère, folle de rage en vérité. Je les hais, me voir écrire ses mots me fais souffrir presque physiquement. Je les déteste, je pensais naïvement ne pas devoir craindre la violence du fait de ma famille. Quand j'y repense, je me trouve ridicule, n'ont ils jamais montré plus qu'un intérêt froid pour moi ? Comment ai-je pu croire une seule minute qu'ils m'appréciaient au moins un peu ? Je suis leur enfant, non leur héritière. Et c'est bien là ma seule fonction, faire un bon mariage et devenir une épouse modèle.

Ils me débectent, ils me vendent, voilà ce qu'ils font. Il m'a giflé pour la première fois il y a une heure. Mère n'a rien dit, me regardant avec hauteur. Declan Anguis, mon père est furieux je lui ais exprimé poliment mon refus devant le 'bon' parti qu'il m'a trouvé. Et là tout avait dérapé, il m'a giflé avec une telle force qu'il m'a projeté au sol. Il a hurlé que je n'étais qu'un ingrate et qu'il n'avait pas perdu son temps avec moi pour que je sois désobéissante. Je l'ai écouté abasourdi, comment pouvait-il se montrer si hypocrite ? Je n'ai pourtant pas hurlé, je l'ai juste regardé avec une colère froide. Ma magie est devenu presque palpable, j'ai vu la stupeur dans les yeux de Ksénia Anguis, ma mère.

Je me suis relevée et j'ai parlé d'une voix que je ne me connaissais pas. Je leur ai jeté au visage leur incompétence en tant que parents, sorciers et êtres humains. Je leur ai dit à quel point je ne souhaitait pas devenir comme Ksénia, une potiche sans cervelle qui passe son temps à comploter dans le dos de son époux ou à parler chiffons avec des idiotes. J'ai ajouté que je ne voulais pas non plus ressembler à Declan, qui représentait certainement ce que le monde sorcier faisait de plus rétrograde, misogyne et lâche. Sur ces dernières paroles, je me suis enfermée dans ma chambre. Ma magie a éclatée, elle avait ravagé sa chambre, qui était méconnaissable.

Je les déteste. Je vais devenir plus forte et je vais leur imposer mes choix quoiqu'il puisse m'en coûter.

Journal a écrit:
Je commence à saturer, l'hypocrisie et la surveillance dont je fait l'objet, me sortent par les yeux. Pourquoi ne veulent-ils pas comprendre que je ne souhaite pas être liée ? Auraient-ils oublié qu'ils sont aussi coupables que moi ? Ils m'ont élevé, enfin si on peut appeler cela ainsi. Je les supporte de moins en moins. J'ai envie de tout envoyer en l'air, de partir, de vivre pour moi, pour qui je suis et non pour ce qu'ils voudraient que je sois. Est-ce trop demander ? Je ne suis pas gentille, ni même sympathique mais j'ai le droit à une vie que j'aurais choisi, non ?

Suis-je donc seulement leur héritière ? Ne m'aiment-ils pas, au moins un peu ? Pourquoi cela fait-il si mal ? Je suis habituée à leur indifférence ! Ne l'avais-je donc pas réalisé jusqu'à aujourd'hui ?

Je m'entraine depuis l'incident, il n'aurait pas dû lever la main sur moi. Jamais, j'en subi bien assez à Poudlard. Il n'avait pas le droit, s'abaisser à une méthode moldue. Ils me font rire tous les deux, à se croire au dessus des autres de part leur sang ! Ils sont stupides, et il est plus que tant que je montre mes opinions. Dés cette année, je vais arrêter de cracher des insanités sur des choses auxquelles je ne crois pas. Je ne serais pas plus sympathique aux yeux des autres, puisque de toutes les façons je les trouve stupide et trop sentimental !

Ce qu'ils ont fait l'année dernière et cet été mon changé, je ne pensais pas trouver le courage de m'opposer à mes parents. Mais je l'ai fait, les petites frappes qui s'en prenaient à moi et qui ont détruit mon violon le regretteront. Il est impensable que je laisse encore qui que ce soit me faire du mal, qu'ils aillent tous en enfer !

@Lilith a écrit:

Майстер Alekseï,

Je vous remercie sincèrement pour votre assistance. J'apprécie énormément votre geste.
Comme toujours, vous parvenez à me faire sourire, vous êtes un rare privilégié, vous savez ? Je n'aime pas sourire, peut-être parce que ma vie ne s'y prête pas. Seule la musque parvient à me faire ressentir.

J'ai parfois l'impression d'être une coquille vide sans âme. Quand je joue je me sens vivre, je n'arrive pas à expliquer cette si grande différence entre mon moi de tout les jours et la personne que je semble être quand je joue. Je me sens si libre...

Vous me manquez Майстер,
Amitié,
L.A.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Aiden, Alex, Alvin, Amélia, Aram, Ashley, Callum, Cillian, Damian, Dawn, Hazel, Lilith, Logan, Min Qin Wen, Morticia, Noah, Seth, Slevin, Taylor
Points : 4285

RPG
Nom et Prénom : Lilith Anguis
Maison/UMS/Job : Merlin Castle
Age & Année : 16 ans
avatar
Ministre de la Magie • Langue de Plomb • Maraudeuse • Journaliste
Lilith
MessageSujet: Re: Lilith Anguis - Cher Journal Lun 19 Sep - 11:04
@Lilith a écrit:
Майстер Alekseï,

Vous ne recevrez jamais cette lettre, mon cœur s’emplit d’effroi de ne pas avoir été là. Ma stupéfaction a été grande d'apprendre votre décès, alors que je venais tout juste de recevoir votre courrier. J'aurais dû être là, au moins assister à votre mise en terre. C'est la première fois que j'éprouve de la culpabilité, et j'aurais souhaité n'avoir jamais expérimenté cette émotion.

Je suis encore là à vous parler de mes problèmes, alors que vous n'êtes plus. A qui pourrais-je parler avec franchise désormais ? Je suis égoïste, je le sais, mais vous allez me manquer sur plus d'un point. J'aurais aimé pouvoir vous dire adieu, mais même de cela j'en ai été privé.

Reposez en paix Майстер,
Amitié,
L.A.

Une unique larme avait coulée sur sa joue, tâchant le parchemin en rencontrant l'encre encore fraiche. C'était une perte douloureuse, parce que cet homme avait été la bouée de sauvetage de la jeune femme. La seule personne à l'estimer vraiment et à savoir ce qu'elle était sans artifices.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Aiden, Alex, Alvin, Amélia, Aram, Ashley, Callum, Cillian, Damian, Dawn, Hazel, Lilith, Logan, Min Qin Wen, Morticia, Noah, Seth, Slevin, Taylor
Points : 4285

RPG
Nom et Prénom : Lilith Anguis
Maison/UMS/Job : Merlin Castle
Age & Année : 16 ans
avatar
Ministre de la Magie • Langue de Plomb • Maraudeuse • Journaliste
Lilith
MessageSujet: Re: Lilith Anguis - Cher Journal Mar 20 Déc - 0:30


Souvenirs de Noël 2019
Don't care about my future anymore

Lilith était rentrée pour les vacances de Noël. Cette année mettrait fin à la dictature parentale. Ses parents regretteraient de ne pas avoir tenu compte de son opinion. Elle briserait la réputation de leur famille et leur carrière si il le fallait. Toutes ses conneries n'avait aucune importance pour elle. Elle était vêtue d'une robe de sorcière couleur vert d'eau avec des liserés argentés. Elle était belle et elle le savait, une beauté froide et venimeuse. Elle trouva sa mère en premier. Ksénia était dans le petit salon du manoir en pleine lecture. Lilith y entra et se posta près de sa mère et lui balança sèchement une série de photos sur les genoux.

"Puis je savoir la raison de tant de brusquerie, Lilith ?" Questionna sa mère avec agacement d'être interrompu dans son activité. Lilith la regarda avec un regard polaire avant d'avoir un sourire hypocrite.

"Excusez ma brusquerie Mère. Mais vous devriez regarder ses images de plus près." Conseilla la jeune femme avec un air innocent. Ksénia fronça les sourcils et jeta un œil aux photographies. Sa respiration se bloqua dans sa gorge. Lilith se délecta de voir sa mère pâlir.

"Comment ?" Ksénia paraissait inquiète, Lilith regarda ses ongles faisant mine de réfléchir.

"Le comment importe peu, cependant je suis sûre que vous ne voulez pas faire face à une répudiation pour adultère, Mère. Vous seriez moins bien vu qu'une traitre à son sang pour avoir trahi votre époux. Nous le savons toutes les deux, et nous savons aussi que vous tenez à vôtre train de vie et les avantages que présente l'argent de notre famille. Je ne vous demande qu'une seule chose en échange de mon silence, extraire de vos esprits à Père tout projet de fiançailles ou de mariage à mon encontre. Je choisirais qui il me conviendra d'épouser." La menace était clair, limpide.

"Petite peste ! Comment osez vous me menacer dans ma propre maison ?" Gronda sa Mère en colère mais surtout effrayé. Elle pouvait le voir. Lilith plissa les yeux en voyant sa mère prête à la gifler. Sa main était levée, pourtant elle semblait hésiter.

"Frappez moi, ça n'effacera pas les preuves de votre traitrise envers Père." Persiffla la jeune femme. "Je suis sûre qu'il serait ravi de vous punir comme vous le méritez." Alors que sa mère allait la gifler pour de bon elle attrapa son poignet et serra de toutes ses forces ainsi que de sa magie. Sombre et agitée, dans le silence soudain elles entendirent parfaitement le poignet de Ksénia se briser par la poigne magique de Lilith. Ksénia haleta de douleur, pour la première fois, elle prit sa fille aux sérieux. Elle eut peur en voyant la détermination et la froide colère de son enfant.

***

Après avoir convaincu sa mère, la jeune femme laissa passer quelques jours. Elle toqua au bureau de son père avec la ferme intention de lui forcer la main. Elle ouvrit sans attendre de réponse. Sa mère avec ce qui c'était passé lors de leur discussion n'oserait pas contester la décision de son père.

"Lilith ? Je croyais avoir dit de ne pas me déranger quand j'étais dans mon bureau." Assena Declan Anguis avec un air dédaigneux. Sa fille lui accorda un regard méprisant. Il haussa un sourcil plutôt surpris.

"Ce que vous voulez ou non m'indiffère Père." Elle eut un reniflement dédaigneux en refermant la porte derrière elle et en instaurant un sort d'intimité.

"Vous allez annuler le contrat de fiançailles entre Céleste et moi et ne plus jamais reparler de mariage si cela ne vient pas de moi. Sinon, certaines informations compromettantes sur vos activités pourraient bien paraitre dans la presse. Et quand je fais mention d'informations, j'entends aussi des preuves." Annonça la jeune femme avec un air absolument détestable.

"Endoloris." Cracha l'homme haineux face au chantage de sa fille unique. Elle fit simplement un pas de côté en évitant le sort. Continuant de fixer son paternel avec mépris. Il ajoutait des preuves au dossier qu'elle avait contre lui tout seul cet imbécile.

"Tu ne sais rien, petite ingrate !" La main qui tenait sa baguette tremblait de rage.

"En fait, je sais beaucoup de choses Père. C'est une honte que vous sous estimiez mes capacités. Je sais par exemple que vous trompez mère, que vous blanchissez de l'argent sale pour un groupe nommé les Purificateurs. Que vous possédez des artefacts illégaux. En fait j'en sais assez pour vous faire enfermer à Azkaban. Cependant, je ne tiens pas encore à en arriver à une telle extrémité." Ce qui sous entendait par la même occasion qu'elle y arriverait si c'était nécessaire. Son père la regardait calculateur et un peu estomaqué bien qu'il le cachait plutôt bien.

"Je pourrais aussi bien t'effacer la mémoire ou te forcer à obéir Lilith." Sa fille lui fit un sourire retors. Il frissonna.

"En fait, si il devait m'arriver quoique se soit d'anormal, soyez assuré que tout ce que je sais ou aurait pu savoir sortira. Vous l'aurez provoqué. Vous seriez alors le propre instrument de votre perte. Je vous déconseille fortement d'avoir recours à une telle extrémité si vous ne voulez pas voir le nom des Anguis trainé dans la boue." Elle même se contrefichait de son nom et de sa famille. Ils l'avaient définitivement perdue, et elle n'avait pas eut la moindre hésitation à rassembler des informations contre sa famille pour arriver à ses fins. Elle pouvait voir dans le regard de son père de la suspicion, il ne la croyait pas vraiment. Elle balança un dossier sur son bureau avant de quitter la pièce sans un mot. Faire plier Père. C'était le nom du dossier, toutes les informations et preuves qu'elle avait, étaient regroupées dans cette copie de l'original. Original qui était bien en sécurité...

Quelques jours plus tard Declan avait envoyé une lettre annonçant la rupture des fiançailles avec les Enwhistel.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Aiden, Alex, Alvin, Amélia, Aram, Ashley, Callum, Cillian, Damian, Dawn, Hazel, Lilith, Logan, Min Qin Wen, Morticia, Noah, Seth, Slevin, Taylor
Points : 4285

RPG
Nom et Prénom : Lilith Anguis
Maison/UMS/Job : Merlin Castle
Age & Année : 16 ans
avatar
Ministre de la Magie • Langue de Plomb • Maraudeuse • Journaliste
Lilith
MessageSujet: Re: Lilith Anguis - Cher Journal Lun 4 Déc - 23:15

Who I am is not good enough
La douleur qu'elle ressentait ne semblait jamais vouloir cesser. Tout son corps semblait brûler, littéralement. Elle s'entendit hurler encore, des images se superposaient les unes aux autres. Elle était en train de mourir, elle le savait. Pourquoi cela devait-il faire aussi mal ? Pourquoi devait-elle se souvenir ? La haine, la colère se mélangeaient à la douleur. Ses terminaisons nerveuses lui envoyaient des signaux douloureux à travers tout son corps. Une main passa dans ses cheveux, comme pour l'apaiser. Elle hurla une nouvelle fois à s'en arracher les cordes vocales. Sa haine se cristallisa dans son agonie, les souvenirs de sa vie d'avant s'imprimant avec une précision et une clarté qu'elle avait tenté d'effacer. Sa famille, ceux qui l'avaient harcelé, Baker... Tout tournait à une vitesse folle dans sa tête.

Tout ses sens étaient en alerte et puis soudain la douleur reflua alors que son cœur ralentissait progressivement. Puis se fût le silence absolu, son cœur s'était arrêté dans une dernière embardée. Puis ce fût le noir... Elle accueillit se changement avec soulagement, s'abandonnant aux ténèbres. Elle se réveilla au son d'un battement de cœur. Elle fronça les sourcils avant qu'une odeur délicieuse emplisse ses narines. Elle battit des cils, et feula presque immédiatement en ouvrant les yeux. Le mince filet de lumière lui agressant la rétine. A une vitesse fulgurante, elle se retrouva à l'autre bout de la pièce dans le recoin le plus sombre.

"Tout doux, Lilith. Tu es en sécurité." Lui assura une voix mélodieuse, le regard rouge de la jeune femme se dirigea vers la personne qui avait prononcé ces paroles. Lilith plissa les yeux ayant bien du mal à se souvenir de quoi il était question. Son regard se porta cependant rapidement à l'animal que tenait l'autre entre ses mains. Une soif dévorante l'a prit aux tripes. Elle s'approcha de l'autre d'un pas mesuré avant de littéralement lui arracher l'animal des mains pour se repaitre de son sang. L'animal était mort avant même qu'elle l'ai mordu. La blonde n'avait pas réalisé sa force et l'avait brisé. Elle s'était aussi mit du sang partout mais ce n'était que secondaire. Son regard se focalisa une nouvelle fois sur le vampire, celui qui l'avait mordu.

"Où sommes nous ?" Demanda la jeune vampire d'une voix un peu rauque. Elle sentait la force vive qui courait dans ses membres. Elle observa ses bras et fit la moue. Malgré la quasi disparition de la plupart de ses cicatrices, certaines l'avaient suivie dans la mort. Le vampire plus âgé lui répondit finalement, qu'ils étaient dans une veille bâtisse abandonnée. Le temps qu'elle puisse s'acclimater à sa nouvelle nature et surtout à gérer sa soif et sa force. "Il va me le payer." Promit-elle à son créateur, il lui fit un sourire carnassier pour toute réponse. Cela n'avait sans doute pas beaucoup de sens d'en vouloir autant à Baker. Mais elle était devenue une paria par sa faute
Elle pencha la tête sur le côté. changeant de sujet.

"Me laisseras-tu la tuer ?" Demanda la vampire en s'approchant de son créateur. Elle avait l'envie étrange de se lover contre lui, son attitude était charmeuse. "Pour que les choses soient clair, tu parles de Ksénia ?" Demanda le vampire alors que sa protégée décidait de ne plus se battre contre son instinct et se collait à lui en respirant son odeur. Elle émit une sorte de ronronnement de contentement. La jeune femme se contenta d'hocher la tête. Le vampire eut un petit rire glaçant. "Évidement, Angel." Ce petit surnom avait une connotation étrange maintenant. Lilith eut un rire rauque, presque heureux. Alors qu'il était question de la mort de celle qui avait été sa mère.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lilith Anguis - Cher Journal

Revenir en haut Aller en bas
Lilith Anguis - Cher Journal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Meredith › Cher Journal, un écureuil m’a demandé mon nom ce matin. J’ai dit que c’était Joe. Ce mensonge me hantera à jamais.
» Mon cher journal, Abby • J'écris tout tout tout!
» Cher Journal, aujourd'hui, j'ai vu une fille ...
» (erika) + cher journal, un écureuil m'a demandé mon nom ce matin. j'ai dit que c'était joe. ce mensonge me hantera à jamais.
» ANNE ❦ Plus présomptueuse que Lucifer - mon cher journal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Décrets Ministériels :: Hogwarts Family • Le RPG :: Pensines-
Sauter vers:
©️ 2016-2018 Hogwarts Family, le contexte, le design, les idées sont la propriété du staff d'HF. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.