Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyEvery scar is a story I can tell

more_horiz

     
Every scar is a story I can tell

Vendredi 22 mai 2020

     
Les choses semblaient finalement se terminer pas si mal que ça pour cette fin d'année scolaire. Ca avait assez mal débuté au départ avec l'annonce des sentiments de Tristelle à son égard, puis la découverte que Prudine était un loup-garou, Lya qui semblait se détacher de plus en plus de lui pour trouver du réconfort auprès de Teddy, la lettre de sa mère lui apprenant, entre autres, que Julian Nott, soit le directeur de l'école, était son grand-père et les nouvelles règlementations à Poudlard qui avaient pas mal perturbés tout le monde. Enfin bref, cette année n'avait vraiment pas été de tout repos. Mais ça s'était un peu amélioré. Si le monde sorcier plongeait toujours dans le chaos et qu'un certain Brigadier collait un peu trop aux basques de Prudine à son goût, Tristelle avait su revenir vers lui et mettre les choses au clair. Désormais ils étaient amis. Lya le laissait toujours voir Noun même s'il espaçait un peu plus ses visites pour laisser désormais la place à Teddy. Le directeur les avait aussi laissé organiser un spectacle de fin d'année avec le Club de Musique. Bon, ce n'était clairement pas gagné d'avance mais ils débutaient tous doucement.

Le vendredi soir, Luke donnait un cours d'option de Vol aux élèves de 3èmes années et plus. Ils avaient été cette année plus nombreux que l'an dernier, et Luke sentait des recrues prometteuses. D'ailleurs, ces dernières semaines, il avait demandé à chaque élève de rester un peu pour parler de son avenir. En tant que professeur de Vol, Luke devait guider au mieux ses élèves, notamment s'ils souhaitaient poursuivre une carrière dans le Quidditch ou plus largement dans le sport. Ce soir, il allait s'attaquer à Anna Woods. Le meilleur pour la fin, s'était-il dit avec un petit sourire. La jeune femme était assez difficile à cerner à vrai dire. Froide et distante, elle restait une assez bonne élève appliquée et consciencieuse de ce qu'elle faisait. Elle était douée sur son balai et elle était également dans son nouveau groupe du Club de Musique. Il y avait certains points qu'il devrait aborder avec elle, en espérant qu'elle soit coopérative.

"Le cours est terminé ! Rangez vos balais dans le débarras et pensez à prendre une douche !" Il désigna du menton les garçons qui séchaient occasionnellement cette partie. Luke accourut auprès d'Anna qui, sans traîner, obéissait. "Miss Woods ! Vous auriez un moment ? Il faudrait que je vous parle." Il lui lança un regard appuyé, la défiant de se défiler de cette corvée pour elle. Son directeur de maison l'avait sans doute prise à part déjà l'an dernier pour commencer à parler avec elle de son avenir. "Prenez le temps de vous changer, je vous attends dans les gradins." Et il contourna la jeune femme pour aller aider un 3ème année qui n'arrivait pas à faire obéir son balai.   
codage by Wiise

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz


Every scar is a story I can tell
ft. Luke Stanger


La semaine finissait comme toujours avec le cours de vol. Malgré le fait qu'il y avait trop de jeunes à son goût, Anna appréciait ce cours plus que les autres. Il fallait dire qu'elle était habile sur un balai et, jusqu'à peu, elle pensait que c'était la seule matière dans laquelle elle excellait bien plus que les autres, la seule dans laquelle elle pouvait se vanter. Entre temps, la musique s'était rajoutée. Elle n'en parlait jamais ouvertement aux autres élèves - de toute façon, elle ne parlait pas aux autres - mais cela restait une forme de fierté pour elle.

Le cours s'était plutôt bien passé. Anna s'était bien débrouillée et elle était plutôt contente d'elle. En descendant de son balai, elle n'aspirait cependant qu'à une chose: se laver et se changer. Le soleil était de sortie, la chaleur refaisait son apparition. Cependant, le professeur Stanger l'intercepta, demandant à la voir. Elle le jaugea d'un air prudent.

- Très bien.

Anna ne s'inquiétait pas outre mesure de cette demande. Elle avait vu le professeur s'entretenir avec de nombreux élèves, presque à chaque fin de cours, en fait. Elle ne savait rien de ce qu'ils se disaient, et elle s'en fichait pas mal, mais aucun n'avait l'air traumatisé par l'entrevue avec le professeur. De toute façon, Anna n'avait rien à se reprocher, elle le savait très bien.

Bien que le professeur Stanger lui avait assuré qu'elle avait le temps, elle se dépêcha pour arriver parmi les premières sous la douche. Elle n'aimait pas faire patienter les gens, et encore moins des personnes représentant l'autorité. Et puis plus vite ça serait fait, mieux ça serait...

Après s'être habillée et légèrement recoiffée et maquillée, Anna sortit vers les gradins où le professeur Stanger l'attendait. Le professeur la laissait plutôt indifférente. Il n'était pas pire, pas mieux qu'un autre, selon elle, quand bien même il était professeur de vol et coordinateur du groupe de musique. Elle arriva enfin à sa hauteur et s'assit à une distance respectueuse.

- Vous vouliez me parler ?

Bien que poli, le ton d'Anna restait froid, tout comme son visage, qui paraissait dénué de toute émotion.
Code by Joy

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz

     
Every scar is a story I can tell

Vendredi 22 mai 2020

     
Luke alla s'installer dans les gradins après avoir aidé chacun des élèves à remettre son matériel au bon endroit. Il n'y avait plus personne sur le Stade et Luke prit le temps d'admirer la vue. Ce Stade abritait sans doute de nombreux conneries des élèves et de sa part. Barth était le meilleur de leur génération, évidemment, et Luke ne faisait clairement pas le poids à côté de lui. Mais il ne l'avait jamais laissé tomber pour autant et eux deux avaient vécu de nombreux matchs sur ce terrain. Luke sourit à cette pensée mais il fut vite interrompu par Anna qui revenait déjà. Elle était l'une des premières à sortir, certains remontaient déjà au château. Luke ne la regarda pas mais il sentit qu'elle s'installait non loin de lui, gardant tout de même une distance respectueuse. Anna Woods était une personne assez étrange mais qui n'en était pas moins respectueuse des convenances.

"Vous vouliez me parler ?" demanda-t-elle, aussi glaciale qu'un glaçon. Luke attendit un moment avant de désigner de son doigt le terrain. "Tu aimes voler, n'est-ce pas ? Ca se voit à ta manière de jouer.", ajouta-t-il avec un petit sourire, n'attendant pas forcément de réponses. "Ne t'inquiètes pas, si je te convoque aujourd'hui, c'est pour qu'on parle un peu, toi et moi, comme j'ai fait avec les autres élèves, tu as du le remarquer ?" Il attrapa son sac qu'il avait glissé sous les gradins et en sortit un bloc-note avec une Plume à Papottes. Il n'utilisait pas souvent cet instrument que sa soeur lui avait offert à Noël, mais pour ces petites entrevues, il avait eu à l'utiliser. "Je vais te poser quelques questions Anna, et je veux que tu me répondes le plus sincèrement possible, d'accord ?" dit-il en tournant la tête vers la jeune femme qui l'observait silencieusement. "Pour commencer, tu es en 6ème année c'est ça ? Est-ce que tu as eu l'occasion de parler avec ta directrice de maison, Miss Carrow, de tes projets d'avenir ?"

Il leva la tête vers la jeune femme, la Plume à Papottes prête à noter chacune de ses paroles. Avec les autres élèves, il avait eu des réponses assez étonnantes mais Luke avait toujours su s'adapter. La plupart avait des paillettes pleins les yeux et n'avait pas trop les pieds sur Terre. Intégrer l'équipe de Quidditch professionnel oui, mais pour cela il fallait avoir quelque chose qui fasse se démarquer des autres, et surtout, ce que ses élèves avaient tendance à oublier, il fallait des notes assez correctes.   
codage by Wiise

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz


Every scar is a story I can tell
ft. Luke Stanger


Le professeur Stanger ne répondit pas immédiatement à la question d'Anna, laissant planer un silence pendant quelques secondes. Elle espérait qu'il n'allait pas tourner autour du pot; elle n'avait pas de patience pour cela. Le professeur prit la parole, posant une question bateau. Elle haussa un sourcil, presque méprisant. Evidemment qu'elle aimait voler, sinon elle ne ferait pas partie de l'équipe de Quidditch, elle ne prendrait pas le jeu tant à cœur. Anna regarda le professeur sortir une plume et un parchemin. Elle lui lança cette fois un regard interrogateur.

- Oui, je l'ai vu.

Anna joint ses mains sur ses cuisses, à défaut de pouvoir croiser les bras. Elle savait que ça ne serait pas très respectueux face à son professeur - mais en même temps, prendre des notes sur elle, était-ce vraiment respectueux ? Elle tourna à nouveau son regard vers Stanger lorsqu'il lui posa des questions.

- Non, pas de discussion avec Miss Carrow...

Le regard d'Anna était fixé sur la Plume à Papotte.

- Qu'est-ce que vous allez faire de ces notes ?


Son ton était cassant et dans le fond, Anna était un peu inquiète. Elle n'osait jamais penser à son avenir. Elle savait qu'elle serait forcée à faire quelque chose qui plaisait à sa mère, et pas forcément quelque chose qui lui plaisait à elle. Sa mère voudrait probablement la voir faire le droit, la Médicomagie, accéder à un métier respectable. Mais Anna, ce qu'elle voulait ? Eh bien, elle ne s'était jamais autorisée à y réfléchir, en vérité. Elle n'avait jamais défié l'autorité de sa mère... enfin, pas avant de s'être mise à jouer d'un instrument.
Code by Joy

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz

     
Every scar is a story I can tell

Vendredi 22 mai 2020

     
Anna était très sèche, comme à son habitude, nota Luke, et ses paroles étaient courtes. Elle ne gaspillait pas sa salive pour ne rien dire. Il se retint de rire ou de sourire, sachant pertinemment que ça finirait de la braquer. "Non, pas de discussion avec Miss Carrow..." Luke haussa un sourcil interrogateur. Cette bonne femme était de toute façon aussi méprisante que Julian Nott et semblait bien plus préoccupée par ces nouvelles réglementations que par le bien-être de ses élèves. Luke soupira et se dépêcha de s'expliquer. "Excuse-moi, ce n'est pas contre toi ..." Il n'en dit pas plus, sachant que la jeune femme ne devait pas être friande des potins entre professeurs.

"Qu'est-ce que vous allez faire de ces notes ?" Luke leva la tête vers la jeune femme et remarqua qu'elle ne cessait de fixer la Plume à Papottes. Il n'avait pas pensé que cela pourrait la mettre mal à l'aise. Bon, s'il avait terminé par Anna, ce n'était pas un hasard. C'était surement une de ses élèves les plus difficiles à cerner, en mettant de compter Lilith Anguis. "C'est seulement pour moi. J'en fais bien souvent un rapport que je classe dans un dossier nominatif pour mes élèves." La jeune femme releva la tête vers lui, jugeant peut-être s'il disait la vérité ou non ? Elle était curieuse et Luke pensait que savoir l'aiderait peut-être à se détendre ? "Ca me permet de rassembler mes idées et d'aider les élèves à trouver un avenir, quand par exemple les directeurs de maison délaissent cette partie. Ou quand l'élève se révèle intéressé pour poursuivre dans le domaine du sport, ou en l'occurrence pour toi dans la musique." Il jugea un instant la Serpentard et se décida à ranger la Plume à Papottes dans son sac. "Ou si ça te met plus à l'aise, on peut juste en parler comme ça ?"

Il appuya ses deux coudes sur ses jambes et se passa une main derrière la nuque, hésitant avant de poursuivre. "On va commencer par une question simple : est-ce que tu as déjà pensé à ton avenir ? As-tu une idée bien précise de ce que tu veux faire ?" Il marqua une pause, avant de sourire. "Oui, je te l'accorde ça fait deux questions, désolé !" Il fit une grimace, devant sa maladresse. Allen Spencer avait toujours été plus doué pour parler à ce genre d'élèves.   
codage by Wiise

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz


Every scar is a story I can tell
ft. Luke Stanger


Anna remarqua le sourcil levé du professeur Stanger lorsqu'elle affirma ne pas avoir eu de discussion avec Carrow. Quoi, il allait le lui reprocher ? Si Anna mettait un point d'honneur à respecter ses professeurs, elle n'était pas du genre à attendre la fin des cours ou à se rendre dans leur bureau pour leur parler. Elle n'était pas une lèche-botte et ne voulait pas paraître comme telle. Cependant, Luke Stanger s'empressa d'expliquer que son regard n'était pas contre elle. Il ne manquerait plus que cela. La Serpentard comprit ainsi que le professeur de vol ne devait pas être un grand amateur de Carrow. Il n'y avait pas grande monde pour qui c'était le cas, surtout parmi les élèves, visiblement. Anna, elle, se fichait pas mal de la personnalité de ses professeurs. Leur rôle était d'enseigner, point. Pour elle, leur rôle n'était pas de rassembler des informations comme Luke Stanger semblait le faire, avec sa Plume à Papotte.

Le professeur expliqua qu'il cherchait seulement à aider les élèves. Anna restait méfiante: les gens n'aidaient jamais gratuitement, jamais. Il fallait toujours une contrepartie derrière, même lorsque l'on affirmait le contraire. Le professeur Stanger consentit finalement à ranger la Plume, plume qu'Anna fixa jusqu'à ce qu'elle soit bien en dehors de sa vue. Elle releva alors le regard sur son interlocuteur qui commençait à lui poser des questions sur son avenir. Anna haussa les épaules, comme pour essayer de se dérober de cette conversation. Elle n'avait aucune envie de parler de sa vie avec un professeur, ou qui que ce soit, en vérité.

- Pas vraiment.

Sous le regard du professeur, Anna savait qu'elle devrait en dire plus si elle voulait en être quitte.

- Je pense que ma mère a de grands projets pour moi. Elle aimerait que je fasse un métier renommé, au Ministère par exemple.

Jusqu'à présent, Anna avait passé sa vie à essayer de satisfaire sa mère, pensant qu'un jour, elle y parviendrait et la rendrait fière. Mais plus le temps passait, et plus elle avait l'impression de poursuivre une chimère. Cependant, sa mère avait raison: il lui fallait un boulot stable, être bien entourée. La musique, c'était bien beau, elle adorait ça, mais elle ne pouvait pas avoir d'avenir là-dedans.
Code by Joy

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz

     
Every scar is a story I can tell
     Vendredi 22 mai 2020

La jeune femme ne parlait pas beaucoup et il n'était pas évident de saisir ce qu'elle pouvait ressentir à ce moment-là. Son visage restait complètement fermé et Luke n'avait jamais été très observateur. "Pas vraiment", répondit-elle en haussant les épaules, comme un peu désintéressé de ce qui se passait. Pourtant, il s'agissait là de son avenir et non d'une broutille dont on ne parlerait plus dans 3 mois. Il allait ouvrir une nouvelle fois la bouche pour l'encourager à poursuivre quand elle le fit d'elle-même. "Je pense que ma mère a de grands projets pour moi. Elle aimerait que je fasse un métier renommé, au Ministère par exemple." Luke se mit à rire. Ce n'était peut-être pas l'attitude à adopter avec la Serpentard mais il avait du mal à ne pas être lui-même. "Anna, si j'avais voulu m'adresser à ta mère, je lui aurai envoyé un hibou, ne crois-tu pas ?" dit-il en tournant la tête vers elle.

Si ses paroles n'avaient pas pour but de blesser, il voyait clairement que la jeune femme était de moins en moins encline à cette conversation, mais Luke n'était pas prêt à céder. "Ce que je veux dire c'est que je me moque royalement de ce que ta mère veut que tu fasses comme études. Moi, je m'intéresse à toi !" dit-il d'un ton plus conciliant en la pointant du doigt. Son ton était sérieux et ses yeux scrutaient le visage d'Anna Woods qui n'exprimait toujours aucun sentiment. Il retint un soupir, ça allait être plus compliqué qu'il ne pensait.

Il décida de se lancer une nouvelle fois, espérant ne pas envenimer la situation. "Si ta mère te voir peut-être au Ministère, moi je te vois violoncelliste. Mais, comme je t'ai dit, ça ne dépend pas de ta mère, ni de moi. Seulement de toi, et de ce que tu as vraiment envie." Elle était douée un peu partout, ses notes étaient correctes, mais elle avait un petit quelque chose de particulier en musique qui faisait qu'elle pourrait surement percer dans ce domaine si elle le voulait. En vérité, elle avait un large panel qui s'offrait à elle. Etant douée dans tous les domaines, elle pouvait se diriger dans n'importe quelle filière.

"Qu'est-ce que tu aimes faire Anna ? Quels sont tes gouts ? Tes préférences ? Tes passions ?" ajouta-t-il en énumérant un peu les synonymes. "Ton métier, c'est quasiment pour toute la vie. Donc autant faire quelque chose que tu aimes, tu ne crois pas ?"      

©Lilith


_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz


Every scar is a story I can tell
ft. Luke Stanger


Le professeur Stanger se mit à rire. Anna, oubliant un peu ses bonnes manières, croisa les bras devant elle. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Il l'avait conviée à discuter pour se moquer d'elle ? Elle n'avait pas trop de temps à perdre avec cela, si c'était le cas. Il reprit la parole, lui disant qu'il se fichait pas mal de ce que sa mère pouvait penser. Si elle avait été quelqu'un d'autre, Anna aurait probablement hurlé. Il ne connaissait pas la relation qu'elle avait avec sa mère. Il ne savait pas le contrôle qu'elle exerçait sur Anna, alors que pourtant cette dernière la haïssait. Mais elle lui faisait peur, aussi, quand bien même elle n'arrivait pas à l'admettre. Il y avait des violences qu'elle n'était pas prête d'oublier, que ça soit dans les paroles ou même parfois dans les gestes...

Le professeur reprit la parole. Maintenant, c'était Anna qui riait, de manière nerveuse. S'intéresser à elle ? Personne ne l'avait jamais fait, et personne ne le ferait jamais. Elle avait beau avoir une haute estime d'elle-même, du moins en apparence, Anna savait qu'elle n'avait rien de particulier pour que les gens s'intéressent à elle. Et c'était plutôt une bonne chose. Elle n'aimait pas être le centre des attentions, vulnérable à la critique. Le professeur Stanger commençait à poser beaucoup de questions, beaucoup trop au goût d'Anna. Elle n'aimait pas cela, oh non.

- Qu'est-ce que cela peut faire, ce que j'aime ? Je n'ai pas le choix.

Son interlocuteur insista à nouveau.

- Je ne peux pas défier la volonté de ma mère, c'est comme ça, répondit-elle d'un ton cassant. Peut-être que j'aime jouer de la musique, mais ce n'est qu'un passe-temps, rien de plus. Ça n'est pas un métier.

Anna venait d'utiliser l'un des arguments de sa mère, l'un de ceux qu'elle utilisait lorsque Anna lui demandait si elle pourrait un jour rencontrer son père. Elle savait qu'elle se mentait à elle-même: la musique était bien plus qu'un passe-temps. C'était presque devenu une raison de vivre, en fait, c'était devenu la seule chose positive qu'elle avait. Mais jamais elle ne pourrait en vivre. En tout cas, pas tant que sa mère était là.
Code by Joy

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz

     
Every scar is a story I can tell
     Vendredi 22 mai 2020

Elle riait, de manière nerveuse, quand il disait s’intéresser à elle. Que croyait-elle ? Qu’un métier était forcément déterminé par les parents ? C’était une bien autre époque ! On était au 21ème siècle désormais et les enfants, les ados, avaient leurs propres cartes en main. A eux de décider de leur avenir. « Qu’est-ce que cela peut faire, ce que j’aime ? Je n’ai pas le choix. » Luke eut envie de se taper la tête contre un mur. Elle avait le choix, bien sûr qu’est-ce qu’elle racontait ? On lui avait fait un lavage de cerveau ?! Luke essaya d’insister en parlant du métier qui durait en général toute une vie. « Je ne peux pas défier la volonté de ma mère, c’est comme ça » répondit-elle de sa voix froide.

Par Merlin, Luke n’était pas Allen Spencer et n’avait pas ce don pour réfléchir posément et allait dans le sens de ses élèves. Non Luke était toujours obligé de rentrer dans le tas et parler à une élève comme Anna Woods ou Lilith Anguis, c’était mission impossible pour lui. « Peut-être que j’aime jouer de la musique, mais ce n’est qu’un passe-temps, rien de plus. Ca n’est pas un métier. » Luke ricana, abandonnant la manière douce. « C’est aussi ta mère qui t’a dit de dire ça ? » La jeune femme s’agaçait à son tour. « Anna, tu es une fille intelligente et remplie de qualités et de compétences qui pourraient te permettre d’exercer le métier de ton choix. En revanche, ce qui t’entrave, c’est ton lien avec ta mère. »

Le professeur de Vol avait conscience d’être dur mais en vérité cette conversation le soulait plus qu’autre chose et il ne comprenait pas qu’une fille aussi douée qu’Anna soit retenue par des chaînes par sa mère. Pour sûr qu’il aurait une discussion avec cette dernière. « Tu dois te détacher de ta mère, de ce qu’elle pense, de ce qu’elle voudrait pour toi. C’est de TON avenir qui s’agit, de TA vie, et non celle de ta mère. Tu veux patiner ? Vas-y ! Tu veux élever des dragons ? Lance-toi ! Tu veux exercer le métier de professeur ? Je te demanderai juste de ne pas être ma collègue ! » Luke faisait de l’humour mais pas sûr que ce soit du goût de la jeune femme. Elle avait ramassé ses affaires et s’apprêtait à partir. « Anna ! Réfléchis à ce que je t’ai dit, s’il te plait … » dit-il en se levant à son tour. Bon, il faudrait qu’il prenne sérieusement des cours de patience auprès de Spencer.      

©Lilith


_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz


Every scar is a story I can tell
ft. Luke Stanger


Anna pouvait voir que le professeur Stanger perdait patience, un peu comme elle. Mais la différence, c'était que lui ne comprenait pas. Il pouvait bien lui reprocher son lien avec sa mère, mais il ne le connaissait pas, il ne connaissait pas sa mère. Il ne savait pas l'emprise qu'elle avait sur Anna. Ça n'était pas de sa faute, bien sûr, mais Anna pensait que ça n'était pas de son ressort de la juger à ce propos.

- Je crois que vous ne comprenez pas, et que vous ne pourrez jamais.

Le ton de la jeune femme était plus froid que jamais. Une colère commençait à l'animer. Elle ne savait pas très bien contre qui cette colère était dirigée. Si elle y avait réfléchi, elle se serait sûrement rendue compte qu'elle était en vérité en colère contre elle-même, plus qu'envers le professeur Stanger ou sa mère. Quelque part, elle s'en voulait de n'avoir jamais vraiment essayé de se rebeller contre sa mère. Le peu de fois où elle avait essayé, elle avait été confrontée à une telle rage de la part de sa progénitrice, à tel point qu'à chaque fois, Anna faisait demi-tour. Elle ne vivait qu'à travers cette femme qu'elle détestait pourtant. Elle cherchait toujours à la rendre fière, tout en sachant pourtant qu'elle n'y parviendrait jamais. Sa vie aurait probablement été très différente si elle avait eu un père...

Anna ne parvenait pas à contrôler sa colère. Elle commença à rassembler ses affaires alors que le professeur Stanger lui disait, grosso modo, de croire en ses rêves. Elle le regarda pour la première fois dans les yeux.

- C'est tellement facile à dire quand on vient d'une bonne famille. On vous a sûrement laissé le choix de ce que vous vouliez faire, vous avez sûrement une grande famille aimante. Moi, je n'ai que ma mère, point. Sans elle, je n'ai pas d'endroit où vivre, pas d'argent, rien !

Anna tremblait presque tellement la colère l'envahissait. Ses jambes étaient trop faibles pour la porter et la faire s'éloigner du professeur Stanger pour qui tout paraissait simple.
Code by Joy

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz

     
Every scar is a story I can tell
     Vendredi 22 mai 2020

« Je crois que vous ne comprenez pas, et que vous ne pourrez jamais » pestait-elle en rassemblant ses affaires, bien décidée à en finir là. Mais Luke n’avait pas dit son dernier mot et devait absolument recueillir des informations sur son avenir à elle. Décidément, il avait vraiment du mal avec la pédagogie, surtout pour des élèves comme Anna Woods. « C’est tellement facile à dire quand on vient d’une bonne famille » rebondit-elle soudain en se retournant d’un coup sec vers lui.

« On vous a surement laissé le choix de ce que vous vouliez faire, vous avez sûrement une grande famille aimante. » Toute l’animosité qu’elle semblait retenir explosait sur Luke qui n’avait rien demandé de plus qu’une réponse sur son avenir. A cet instant d’ailleurs, elle ressemblait beaucoup à la harpie que son père avait trouvé une fois au fond de la cave. Beurk ! Il en frissonna à ce souvenir. Et la jeune femme qui continuait à déblatérer toute sa colère.

« Et quoi alors ? Faut-il que je m’excuse ? » Luke avait décidé d’abandonner la méthode douce. « Tu veux m’entendre dire que je suis désolé d’avoir eu des parents aimants, que je suis désolé d’être entouré aussi bien par un frère, une sœur et des amis qui m’aiment, que je suis désolé d'avoir eu plus d'opportunités que les autres ? On n’a pas les mêmes chances dans la vie, Woods, et ça, ni toi ni moi n’y pouvons rien. Mais laisse-moi te préciser une chose : tu ne connais rien de ma vie, et tu ne sais pas ce qui s'est passé avant que j'arrive ici. » Elle s’apprêtait à prendre la parole mais le professeur de Vol préféra la couper, il n’en avait pas fini. « Et ne me réponds pas que je ne comprends rien. J’ai peut-être du mal à comprendre ta rage parce que je n’ai pas la même personnalité que toi. Parce que moi à ta place j’aurai fait un minimum attention aux autres et j’aurai tenté de me faire des amis au lieu de les envoyer balader comme tu fais tout le temps. »

La Serpentard écarquillait les yeux devant le manque de tact de son professeur. Mais Luke en avait plus qu’assez de devoir chouchouter des élèves. Et puis, il fallait bien qu’un jour ou l’autre quelqu’un le lui dise. « Tu es froide, et tu n’as pas laissé les autres t’aider alors que tu cries tous les jours à l’aide. Tu crois qu’on ne le voit pas ? Tu crois qu’on ne remarque pas que tu es malheureuse ? Tu te caches derrière tes masques mais aujourd’hui j’ai compris ce qui clochait : ta mère t’empêche de vivre, Anna. » Ce fut sans doute le signal pour la jeune femme qui fit demi-tour mais Luke posa sa main sur son épaule, l’obligeant à se retourner.

« Je ne dis pas ça pour t’accabler, au contraire. Je te dis ça pour te secouer et pour que tu prennes ta vie en main, Anna. Tu as des capacités mais tu ne les exploites pas. Tu as une vraie personnalité mais tu ne nous la montres pas. Cesse de te cacher de nous, de ta mère, de toi. Et révèle qui est la véritable Anna Woods ! » La jeune femme se dégagea et descendit quatre à quatre les marches. Elle en avait assez entendu. Et Luke craignait de subir une remontée de bretelles par Spencer ce soir …
     

©️Lilith


_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz


Every scar is a story I can tell
ft. Luke Stanger


Anna resta figée sur place, écoutant ce que Stanger avait à dire. Elle avait les bras qui pendaient, son sac à la main droite qui effleurait le sol et qui continuait de se balancer. Elle devait avoir les joues roses, les cheveux ébouriffés. Jamais elle ne s'était exprimée ainsi, et encore moins face à un adulte ou une figure d'autorité. Qu'est-ce qu'elle voulait ? Eh bien, elle n'en savait rien. Elle aurait voulu qu'on puisse lui offrir une vie différente, c'était sûr, mais c'était surtout impossible. Elle grinça des dents.

- Je ne veux rien savoir de votre vie.

Qu'est-ce que ça changerait, de toute façon ? A montrer à quel point la vie d'Anna était misérable ? Merci, mais elle était déjà au courant. Elle était tellement sur les nerfs qu'elle en manquait de respect à l'un de ses professeurs, mais ça ne comptait plus en cet instant. Cependant, Luke Stanger avait continué à parler, n'entendant certainement pas les mots d'Anna. Le poing gauche de la jeune femme se serra, comme si elle était prête à le diriger en plein dans le visage de son interlocuteur. Il essayait de lui faire la morale, à lui dire qu'elle aurait mieux fait d'agir d'une autre façon. Mais qu'est-ce qu'il en savait ? C'était toujours bien facile de dire "Si j'étais toi, j'aurais fait ça", mais la vérité, c'était que personne ne savait ce qu'elle vivait, personne ne pourrait comprendre.

Et puis, le professeur Stanger alla plus loin, trop loin, peut-être: il était presque en train de psychanalyser Anna. Elle avait horreur de ça. A chaque fois, c'était faux, archi-faux ! En tout cas, elle en était convaincue. Elle ne voulait pas entendre de la bouche de quelqu'un d'autre qu'elle était malheureuse, que sa vie était minable. Elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi, mais ces mots étaient douloureux, bien plus que des insultes.

- Personne ne peut m'aider ! s'exclama-t-elle telle une furie en tournant le dos.

Elle avait enfin retrouvé assez de contenance pour marcher, ou bien c'était la rage qui l'habitait qui l'aidait à bouger. Mais le professeur Stanger ne l'entendait pas comme ça et la força à rester. Anna se tourna à nouveau vers lui sans masquer son air excédé. Il sortait un laïus de hippie ou elle ne savait quoi. Vis ta vie, montre qui tu es. Mais bien sûr. Si seulement c'était si facile ! Cet homme était vraiment à côté de la plaque, jamais il ne pourrait la comprendre. Cette fois, Anna en avait assez. Elle se dégagea vivement après avoir lancé un dernier regard froid, mais profondément blessé, à l'adresse du professeur de Vol.
Code by Joy

descriptionEvery scar is a story I can tell EmptyRe: Every scar is a story I can tell

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum