Tout juste sorti de l'imprimerie magique: le Wizard Time du mois, cliquez !
Qui a gagné la Coupe des 4 maisons ? Cliquez ici pour le découvrir !
Apprenez toutes les subtilités du nouveau thème par ici !
Venez lire les règles du nouveau jeu exclusif de HF !

Partagez | 
 

 Adryan Avery (Recruteur et agent de joueurs de Quidditch)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DC : 3153
avatar
Evens
MessageSujet: Adryan Avery (Recruteur et agent de joueurs de Quidditch)   Mar 6 Juin - 17:59
Avatar :

Nom et Prénom : Avery Adryan

Célébrité: James Franco

Âge: 28 ans

Date de Naissance : 2 mai 1992

Race : Sorcier

Hybride :

Statut de Sang :Sang-Pur

Caractère : Adryan est un homme très imprévisible. Il a une personnalité volatile, pouvant passer d’un extrême à l’autre en une fraction de seconde. On dit de lui qu’il a plusieurs visages et qu’on ne sait jamais sur quel Adryan on va tomber.

Habituellement, l’aîné des Avery, est quelqu’un d’enjoué, blagueur, dragueur. Il aime se mettre sur le devant de la scène, être le centre de l’attention. Il parle fort, gesticule beaucoup. Il attire naturellement les regards et en joue énormément. Il a l’air parfait sous tout rapport, issu d’une famille respectable et respectée au sein de la communauté sang-pur. Il a tout du gendre idéal, des bonnes notes, un physique, de la tchatche… Il est à l’aise dans toutes les situations et arrive à se mettre dans la poche n’importe qui, des professeurs aux surveillants.

Mais en vérité, Docteur Jekyll cache un M. Hyde. Adryan a des colères sanguines, des montées de rage qu’il ne contrôle pas. Il peut devenir violent, très violent, il a un rapport très spécial avec la douleur. Elle fait partie de lui. Il peut être celui qui l’inflige ou celui qui la reçoit. C’est ce qui le fait se sentir vivant. C’est sa drogue, son adrénaline. Il traine dans des quartiers malfamés juste pour pouvoir provoquer un moldu qui aurait abusé de l’alcool et en venir aux mains. Il ne saurait dire combien de victimes il a abandonnées au détour d’une ruelle, au seuil de la mort.

Il est certain que sa jeunesse, les coups de son père, ont joué un rôle profond dans le caractère d’Adryan. Il reconnait son paternel dans sa propre personnalité et pendant longtemps, ce constat le dégoutait. Il fut un temps où il aurait souhaité être tout l’inverse de son géniteur mais ce désir est désormais révolu. Il a essayé de réfréner ses pulsions, mais il se sent mieux maintenant qu’il accepte pleinement ce qu’il est. Même s’il tente de le cacher à tous, en particulier à son frère et sa soeur.

Il aime duper les femmes qui tombent dans son filet. Les font se sentir si spéciales, choisies, élues… comme si elles étaient le centre de son univers. Comme s’il n’avait jamais vraiment vécu avant de les rencontrer… Il joue le rôle de l’homme à soigner, à sauver de la spirale négative qui le détruit. Sauf que tout cela n’est qu’un jeu. Du jour au lendemain, il disparait, lassé, et jète son dévolu sur une nouvelle proie.

Physique : Adryan est un grand brun aux yeux rieurs et au sourire omniprésent. Il est toujours impeccablement apprêté, dépense des fortunes en costumes sur mesure et son coiffeur lui rend visite à domicile tous les deux jours. Il appartient à un monde où l’apparence est primordiale, la première impression est l’élément déterminant dans son travail. Il ne laisse jamais rien au hasard.
Sa peau est parsemée de cicatrices, traces du violant passé qu’est le sien. Mais comme il a quitté son père et son influence depuis des années, elles se font plutôt discrètes, effacées avec le temps. Des traits blancs qui font partie de lui et qu’ils ne voient même plus mais il n’en a pas honte comme Aymen, au contraire, il les porte comme une fierté. Comme une preuve de sa force, de sa volonté d’affronter la vie en face, qu’il n’a peur de rien.
Il est très sportif, il a d’ailleurs été joueur professionnel de Quidditch si une vilaine blessure n’avait pas compromis son avenir. Il est élancé, adroit, précis, c’était un attrapeur de grand talent, atteignant des vitesses folles sur son balai à l’époque. Il avait d’ailleurs offert la Coupe à sa maison à 4 reprises lors de ses années d’études.
Aujourd’hui, il continue à faire beaucoup de sport, avec son frère Aymen. Surtout en salle, où il peut passer des heures jusqu’à ne plus sentir ses muscles.

Histoire : L’ainé des Avery est né le 2 mai 1992, 6 ans pile avant la bataille de Poudlard qui a vu la défaite de Lord Voldemort. Coïncidence ? Certainement. Mais peut-être que ce macabre anniversaire allait à jamais influencer sur la sombre vie de ce garçon.

L’arrivée d’Adryan fut accueillie avec une immense joie au sein de la famille. Un petit homme, un héritier qui fera la fierté des Avery. C’était une période sombre de l’histoire, le plus grand mage noir de notre époque préparait son grand retour et les Avery étaient à l’ouvrage. Son grand-père et son arrière-grand-père étaient tout deux des Mangemorts. Malgré son jeune âge, Adryan se souvient de la peur de sa mère, Aymeline, quand son beau-père débarquait au manoir. Il essayait d’embrigader son fils, Julyan Avery, qui était trop occupé par ses ambitions personnelles pour se joindre à ce projet. Il se faisait traiter d’incapable et de bon à rien, mais il encaissait. Il considérait que cette guerre ne mènerait à rien. Que Voldemort avait déjà été battu par le passé et qu’ils n’arriveraient pas à prendre le pouvoir. Néanmoins, il vivait dans la peur, il redoutait qu’ils viennent s’en prendre à lui s’il ne coopérait pas.

Adryan aussi redoutait les visites de son grand-père, parce qu’elles amenaient toujours avec elles les colères noires de Julyan. Lui qui restait si calme et modéré en leur présence, il évacuait toute sa frustration par des coups. Le jeune garçon ne se souvient pas de la première fois qu’il a vu sa mère pliée sous les violences de son père. C’était constant, routinier. Elle pleurait en silence, attendant que cela passe, gémissant de douleur. C’était la normalité. C’est pourquoi il l’imita quand vint son tour. Il ne se débattait pas, il attendait patiemment qu’arrive sa correction. Il obéissait à son père au doigt et à l’oeil, ne répétait jamais deux fois la même erreur. Il en devint minutieux, très attentif, observant toujours d’un coin de l’oeil les réactions de son père à ses actions. Et parfois, il n’y avait pas vraiment de raisons, c’était frapper pour frapper. Mais c’était comme cela.

Très vite, Adryan eut un frère, Aymen, et rapidement leur père lui infligea des coups à lui aussi. Adryan se sentait bête d’avoir cru que son cadet y échapperait. Mais même en essayant de veiller sur lui, il ne put empêcher les gifles et les coups de ceinturons. Et ce fut pareil après l’arrivée d’Adyson, la petite dernière, leur protégée. Pendant longtemps, ils essayèrent corps et âme de la préserver mais son tour vint aussi. Alors, s’il ne pouvait l’empêcher, il ne pouvait que tenter de rendre leur vie moins pénible. Adryan devint le clown de service. Dès que leur père avait le dos tourné, il égayait leurs journées en leur racontant des histoires qu’il avait lues sur Poudlard, sur le monde magique duquel ils feraient bientôt partie. Le Quidditch était le seul hobby que leur père leur permettait d’avoir, Aymeline étant agent au Siège de la Ligue britannique et irlandaise de Quidditch. Adryan en fit rapidement sa passion. Il était doué, très doué, il exécutait toutes sortes de cabrioles pour le plus grand plaisir de son frère et de sa soeur. Si Aymen ne souriait jamais, ça avait l’air d’amuser Ady.

Quand il entra à Poudlard, Adryan découvrit un nouveau monde. C’était encore mieux que tout ce qu’il avait lu ou imaginé. Il se sentait enfin à sa place. Réparti chez les Serpents, il se fit rapidement une bande d’amis, il était solaire, les gens aimaient sa compagnie, tout lui réussissait. Mais un jour de novembre, Adryan se mit en colère. Une colère monstre, à cause d’un Gryffondor plus âgé qui insultait sa famille à propos de son passé obscur. Il alla même jusqu’à injurier sa mère. Le cerveau du jeune garçon vrilla, il se jeta sur l’autre élève et lui porta des coups violents. Deux professeurs durent intervenir pour les séparer. Quand Adryan releva la tête, il croisa son reflet dans une fenêtre, un visage déformé par la haine et la colère. Un visage familier, celui de son père. L’élève resta plusieurs semaines à l’infirmerie et Adryan fut simplement collé pendant quelques jours. Mais ce qu’il avait vu dans ce reflet l’avait à jamais bouleversé. Il ne pouvait plus rentrer au manoir, il ne pouvait plus revoir son père, il ne pouvait pas devenir comme lui. Il devait s’éloigner de son influence. Cet hiver-là, il ne rentra pas pour les vacances. Et celles qui suivirent non plus. Il se lança corps et âme dans sa passion pour le Quidditch, fut rapidement remarqué par un recruteur et passa le reste à des stages de perfectionnement, à des camps d’entrainements et à des compétitions à l’étranger. Son avenir était tout tracé et être un Avery n’était plus sa priorité. Mais malgré ça, ses colères ne se calmèrent pas.

Quand Aymen puis Adyson arrivèrent à Poudlard, il les accueillis avec fierté, il était heureux de les revoir plus régulièrement. Il voulait les guider, les prendre sous son aile mais il remarqua que son départ de la maison avant changé les choses. Les deux autres s’étaient rapprochés, ensembles, seuls contre tous. Ils ne partageaient plus les mêmes souffrances, donc ils ne partageaient plus grand chose finalement. Si Adryan essayait de cacher ses accès de colère, il avait l’impression que son frère n’était pas dupe. Il l’avait déjà vu se battre après un match un peu chaud, il avait certainement déjà vu cette lueur de rage dans ses yeux quand il était à deux doigts de péter les plombs après une provocation de trop. Aymen savait que son aîné avait plus en commun avec son père qu’il ne laissait paraitre, Adryan en était sûr, et c’était ça aussi qui les éloignait.

Le jeune homme fut diplômé de Poudlard avec des notes exemplaires, il avait appris la discipline, le travail intensif, ces aspics n’étaient qu’une formalité. Il s’engagea dans des études sportives, la compétition professionnelle lui ouvrait les bras. Mais après deux ans chez les Pies de Montrose, Adryan est victime d’une terrible blessure de la colonne vertébrale après qu’il se soit battu avec des supporters des Frelons de Wimbourne dans un bar de Londres. Cet incident sonne la fin de sa carrière sportive.

Mais loin de se laisser abattre, le jeune homme se relance dans des études pour revenir agent de joueur. C’était ce qu’il avait toujours eu en tête pour quand sa carrière prendrait fin. Certes, c’est arrivé plus tôt que prévu mais n’empêche, il avait toujours nourri cette envie. Celle de repérer des jeunes talentueux, les sortir de leur marasme et de leur offrir ce que la carrière sportive avait de meilleur. Le fait d’avoir commencé si jeune, avec un dynamisme et un passif si respectable, lui confère aujourd’hui la réputation de meilleur chasseur de tête du royaume. Il a l’oeil. Et ses sportifs le lui rendent bien, tous sont aujourd’hui dans les plus grandes équipes d’Europe.

Adryan a été approché par les purificateurs par le biais de son frère, impliqué dès les débuts de cette organisation. Le jeune homme a tout de suite été séduit par ces idées, ancrées en lui depuis sa plus tendre enfance. Comme pour le Quidditch, il est un parfait recruteur, il trouve les mots, les arguments pour convaincre même les plus réfractaires. Sa cible préférée, les jeunes sportifs a qui il fait miroiter monts et merveilles, ceux-là font les meilleurs soldats, obéissants, disciplinés, ils croient presque que ce n’est qu’un jeu. S’ils savaient…

Julyan Avery est aujourd’hui décédé, une mort qui n’aura pas fait pleurer grand monde, au contraire. Il est possible que cette disparition permette enfin aux enfants de tourner la page sur ces souvenirs douloureux.


Maison à Poudlard: Serpentard

Année à Poudlard : Pas concerné

Maison à Ilvermorny: Pas concerné

Année à Ilvermorny : Pas concerné

Vos options : Vol et Arithmancie

Année à l'UMS : Pas concerné

Cursus UMS : Sport

Job : Recruteur et agent de joueurs de Quidditch


Don : Incroyablement doué sur un balai

Baguette : En bois d’Aubépinier, assez contradictoire, peu autant exceller dans les sorts de guérisons que dans les maléfices, convient aux sorciers de nature conflictuelle. Elle mesure 38 cm et contient un ventricule de coeur de dragon, puissant et facilite l'apprentissage de sortilèges mais est souvent générateur d'accidents.

Orientation Sexuelle : Hétéro

Animal de compagnie : /

Patronus : Pur-sang arabe

Epouvantard : Lui-même, avec le visage de son père

Camp : Purificateur

Signe Distinctif : Toujours parfaitement apprêté, un physique et une tenue irréprochable




 
Evens Grin

« My blood is flood of rubies, precious stones. It keeps my veins hot, the fires find a home in me.»
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Adryan Avery (Recruteur et agent de joueurs de Quidditch)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agent des joueurs
» Battle : Préfets/Joueurs de Quidditch 200 VS tous les autres 0
» Agents libres, ballotage, libération de joueurs et ajout de joueurs
» 2 joueurs nouveaux sur montréal cherchent du RPG
» ROOKIE + AGENT LIBRES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Décrets Ministériels :: Informations sur le RPG :: Fiches personnages validées :: Adultes Grande Bretagne-
Sauter vers: