Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyDon't speak Russkrainian !

more_horiz
« Russe » « Ukrainien » « Japonais »« Anglais »
Don't Speak Russkrainian
ft. Dima • Vendredi 17 juillet 2020
Nous voilà donc à New York. Pour l'instant, je suis curieuse. J'espère que je vais vite trouver de quoi aimer cette ville, sinon ça va mal se passer les prochaines années ! Quoi que je n'aie que deux années à faire ici. Ça reste deux années loin de mon frère, ma moitié. Aujourd'hui, il est avec moi. Les parents nous ont laissés libres de découvrir les pays où on va étudier à partir de septembre prochain, j'ai tenu à découvrir les Etats-Unis d'Amérique avec lui. Et puis, il faut l'avouer, sans lui je n'aurais rien compris ici !
En presque trois années au Japon, j'ai encore du mal avec cette langue, j'ai même du mal à gérer mes deux langues maternelles, alors maintenant on voudrait que je maîtrise comme un chef l'anglais ? De toute façon, je ne comptais pas retourner à Durmstrang, ni aller à l'école russe, donc me voilà ici. Nous sommes dans la rue marchande du New York sorcier. De ce qu'on a lu, c'est ici que se dérouleront les sorties mensuelles.

« Bon, c'est sympa... On visite quoi en premier ? »

Voilà, je le sais, j'ai encore mélangé les deux langues. Je n'y peux rien, certains mots me viennent plus naturellement en russe, d'autre en ukrainien... C'est comme ça. De toute façon, Dima me comprend, c'est tout ce dont j'ai besoin. Quand je devrai me faire comprendre par d'autres, je ferai des efforts, pour l'instant, on est en va-can-ces. C'est sacré, les vacances, OK ? Alors certes, on étudie un peu à la maison, même si on ne va pas à l'école depuis fin mars, mais là, maintenant, de suite, on est libres, pas d'école, pas d'étude, pas de torture mentale : on est en voyage. Ceci dit, c'est moins exotique que l'île aux cerisiers et l'île aux geysers. Eh bah, c'est mal parti ce truc ! Heureusement que ce que j'ai pu voir de l'école est plus sympa : elle est toute ronde, toutes les pièces sont rondes, comme des petites grottes. Ah ça, je l'aime déjà cette école !
Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz


Dmitry M. Romanov
 5ème Année - Serdaigle/color]



Don't Speak Russkrainian! - Feat Svetka

New York, La Voie Lactée, Eté 2020

Dmitry regardait avec intérêt les bâtiments autour de lui, pour être sûr de tout imprimer dans sa mémoire. Il avait déjà eu un aperçu de l'Angleterre et de Londres, et il les préférait aux Etats-Unis - plus d'histoire, plus de choses à découvrir! - mais cela ne l'empêchait pas de trouver la rue sorcière particulièrement intéressante.


Le jeune homme regarda sa sœur jumelle. Comment allait-il trouver la force de vivre sans elle, pendant un an ou plus? Au moins, il restait les lettres, et les vacances pour se voir... Dima commençait à maudire leur décision, alors qu'elle n'avait même pas encore pris effet!

- Ici, on parle Anglais, Setanotchka, dit-il dans la langue de Shakespeare. Et tu as encore parlé en Russkrainian, ajouta-t-il en riant.

Par la suite, il se dit que parler le dialecte de sa sœur serait peut-être mieux pour elle, et pour son intégrité physique - déjà qu'il avait osé l'appeler par le surnom que leur parents lui donnait pour la corriger! Non, mieux valait parler Russkrainian comme elle - Dima tenait un tant soit peu à ses os.

- Et bien, pourquoi pas dans le magasin de Quidditch, pour voir les nouveaux équipements de Papa? D'ailleurs, je compte bien m'inscrire dans le club de Poudlard, si j'en ai la possibilité.

Tout deux jouaient au Quidditch. Ils n'avaient pas de don, comme certains, mais se débrouillaient bien plus qu'honorablement. Dmitry faisait voleter un parchemin devant lui, qui représentait la carte de la Voie Lactée, pour les touristes. Du doigt, il montrait la boutique à sa sœur, un large sourire sur les lèvres.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz
« Russe » « Ukrainien » « Japonais »« Anglais »
Don't Speak Russkrainian
ft. Dima • Vendredi 17 juillet 2020
Peu enchantée, je demande à Dima où il veut aller en premier. Bon, c'est vrai, ce n'est pas vraiment la ville ou la rue que je n'aime pas. En réalité, c'est l'idée d'être séparée de mon jumeau mais tout ici me le crie ! Forcément, par association, je n'aime pas. Dmitry me gronde parce que je n'ai pas parlé dans la bonne langue. Enfin, « gronder », voilà un bien grand mot. Seulement il le fait en anglais. Je me prépare aussitôt à demander à nouveau en me corrigeant, en traduisant, non sans avoir soufflé et lever les yeux au ciel, lorsqu'il prononce le surnom. Svetanouchka. Celui que les parents utilisent lorsqu'on fait des bêtises. Ben oui, "on", puisque c'est jamais l'un sans l'autre ! Du moins ça l'étais...Bref. Le surnom. Je me fige, bouche ouverte. Un billywig aurait pu y faire son nid. Je cligne des yeux, me tourne vers lui, Dmitry, pas le billywig, prête à lui balancer à figure qu'il pouvait se le mettre où je pense, son anglais de malheur ! Et ce, en Russkrainien, tiens ! Ah, et le voici qui me le rappelle. Merci cher frère. Il semble comprendre son erreur et reprend en Russe, comme si de rien n'était. La boutique de Quidditch ? Oui. Pourquoi pas. Bon. D'accord. Se calmer.

« Ça passe pour cette fois Dimotchka... lancé-je d'une voix sifflante, petite vengeance. Va pour la boutique de Quidditch. Le beau garçon du Japon va devenir le merveilleux joueur de Quidditch au Royaume-Uni... Toujours aussi populaire mon cher ! »

De toute façon, il aime ça, être populaire... Tant que ça lui permet de se faire des amis ! Sur ce point-là, on est bien d'accord. Le truc, c'est que lui se fait très facilement des amis, tout le monde l'aime tellement il est génial ! Moi, j'ouvre trop ma bouche, du coup je me fais autant d'amis que d'ennemis. Tss, je vous jure. Je me contente de mes amis, les autres, oust, du balais ! Le plus important reste que je m'entende bien avec mon frère bien sûr. Même si on se taquine souvent, ou qu'on frôle le cataclysme comme à l'instant, jamais rien de grave entre nous !
Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz


Dmitry M. Romanov
 5ème Année - Serdaigle/color]



Don't Speak Russkrainian! - Feat Svetka

New York, La Voie Lactée, Eté 2020

Sans attendre la réponse de sa chère sœur, Dmitry prit sa main dans la sienne, et la tira jusqu'au magasin de Quidditch. Il avait tellement hâte de se remettre à ce sport qu'il se prenait à rêver de voler devant les vitrines.

- Je te propose de faire la paix, Svetka, dit le jeune garçon en prenant son air le plus diplomate. Je parlerais en Ruskrainien pendant le temps des vacances, ça te vas?

Ou comment calmer une tempête. Svetlana avait un colère aussi éruptif et imprévisible que le sien était calme - mais tout aussi imprévisible, il ne faut pas se mentir.

- Je ne sais pas si je serais aussi populaire qu'au Japon, très chère, lui répondit Dima sur le même ton.

Le jeune homme savait très bien à quoi était dût sa popularité - sa beauté androgyne de ses jeunes années, et sa baguette de cerisier... et aussi le fait qu'il était très doué en magie. Pas sûr que Poudlard réagisse aux même critères que Mahoutokoro.

Pourtant, Dima ne craignait pas d'être lâché dans un univers qu'il ne connaissait pas - à savoir, l'Angleterre. C'était un peu comme un défi à relever, et il adorait ça.

- Oh, regarde! C'est la dernière robe de Quidditch que Papa nous a montrée! s'écria-t-il, tout fière de la renommée de son père.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz
« Russe » « Ukrainien » « Japonais »« Anglais »
Don't Speak Russkrainian
ft. Dima • Vendredi 17 juillet 2020
Avant même que j'ai ouvert la bouche, je suis entraînée par mon frère à travers la foule. Il me propose la paix d'un air très diplomate qui me fait penser à nos parents, lorsqu'ils doivent être professionnels. Cela me fait rire, et je ne me retiens pas. Il propose même de parler mon mélange tout à fait personnel du russe et de l'ukrainien ! J'accélère un tout petit peu pour le prendre dans mes bras.

« Tu sais que tu étais déjà pardonné, hein ?  »

On arrive enfin à la boutique. Il y a plusieurs tenues, balais et autres affaires en vitrine. Je garde un bras autour des épaules de mon frère. Oui j'y arrive, même s'il est un peu plus grand... Je profite tant que je le peux encore ! Comme il veut s'inscrire dans le club de Quidditch de Poudlard, je lui parle de sa future popularité, dont je ne doute pas qu'il l'aura rapidement. Lui n'en est pas aussi certain.

« Peut-être pas aussiii populaire, mais tu seras parmi les gens populaire, c'est sûr. Déjà, tu seras nouveau, donc les gens seront curieux. Ensuite, tu vas être pris dans l'équipe de ta maison, et tu es doué, donc encore plus de popularité. Et enfin, tu es un gars super sympa, n'importe qui te voudrait comme ami ! C'est tout. Et ceux qui t'aiment pas, ce sont des sobaka*. »

Moi, vulgaire ? Noooon. Vous croyez ? C'est juste le mot le plus approprié. Du moins je trouve. Et puis c'est vrai quoi ! Faut le vouloir pour pas apprécier mon frère quand même ! Soudain, alors que j'avais oublié la boutique de Quidditch, il s'agite tout content et pointe une tenue. Oh eux aussi vendent des équipements de notre père, génial ! Il est vraiment sur tous les continents ! Je me demande qui reprendra le flambeau après. Pas moi en tout cas, je ne compte pas vraiment me lancer là-dedans ! Même si je ne sais pas quoi faire non plus.

« Je crois que je vais m'inscrire aussi, à Ilvermorny. Ça pourrait être amusant... »

Ça pourrait, mais ce sera sans lui. C'est ce qui me freine quelque part. On a tellement joué ensemble, juste lui et moi, que si je dois remonter sur un balai pour un match ou un entrainement sa présence me manquera. D'un autre côté, il faudra bien que je passe outre, alors ça peut être un moyen de le faire... Je verrai, on a encore un bon moment avant la rentrée.

*sobaka (russe) : chien
Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz


Dmitry M. Romanov
 5ème Année - Serdaigle - Préfet



Don't Speak Russkrainian! - Feat Svetka

New York, La Voie Lactée, Eté 2020

Dima laissa échapper un éclat de rire en entendant la phrase de sa sœur. Il lui ébouriffa les cheveux en souriant.

- T'inquiètes, je le sais! Je dois vraiment te rappeler que je lis en toi comme dans un livre? dit-il sur un ton suffisant.

Svetlana n'est pas quelqu'un de très compliqué à comprendre, en fin de compte. Et, étant son frère jumeau, il savait parfaitement ce qu'elle pensait quand il la voyait.

-  Tsss, tu n'en sais rien. Si ça se trouve, je serais quelqu'un de très ordinaire, à Poudlard. Et puis, tu ne sais même pas si je serais pris dans l'équipe. Imagine un peu qu'il ne reste plus de place dans l'équipe de ma maison? Et puis laisse les chiens en dehors de ça, ils n'ont rien fait, les pauvres.

Dmitry donna une tape sur l'épaule de sa sœur, pour lui donner un peu de courage. Il savait qu'elle ne s'amuserait pas autant qu'avec lui, tout du moins au début. Mais il fallait bien ça, non?

- J'aimerais bien que Papa vende mes créations aussi... Il m'a promis de regarder, mais je ne sais pas si il a eu le temps de s'y pencher.

Dima pensait aider son père, après ses études. Même si étudier l'histoire lui plairait beaucoup aussi. Au pire, il ferait les deux en même temps? Enfin, il avait encore le temps de se décider.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz
« Russe » « Ukrainien » « Japonais »« Anglais »
Don't Speak Russkrainian
ft. Dima • Vendredi 17 juillet 2020
Quand je dis à Dima qu'il est pardonné, il se met à rire avant de m'ébouriffer les cheveux. Mais qu'est-ce que j'ai dit encore ? Ah oui, il sait toujours ce que je ressens, il me connait trop bien, et je ne sais pas cacher mes sentiments. Ou plutôt je n'essaye pas, nuance. Et puis zut d'abord, ce n'est pas parce qu'il me comprend que je n'ai pas à le dire. J'ai quand même encore le droit de parler de toute façon. Je ne réponds pas à cette boutade, parce qu'il n'y a rien à répondre. Le sujet part alors sur le Quidditch, et la popularité qu'aura - ou n'aura pas selon qui parle - Dima à Poudlard. Il insiste encore sur le fait que je n'en sais rien, que s'il faut il sera un inconnu total dans l'école.

« Arg, comme tu veux ! Mais tu ne me feras pas changer d'avis. Tu as toujours été plus populaire que moi, donc tu seras populaire là-bas aussi, c'est tout. Et il y aura assez de place dans l'équipe de ta maison pour toi, j'en suis certaine ! »

J'émets ensuite l'idée de passer les sélections pour intégrer l'équipe de ma maison à Ilvermorny, quelle que soit ladite maison, tout en contrebalançant : sans mon jumeau, ce ne sera pas la même chose. Peut-être que oui, peut-être que non... Dima tente de m'encourager en me tapant gentiment l'épaule, je lui souris. Oui, ça ira.

« Dès qu'il les aura regardées plus qu'un simple coup d'oeil, je suis sure que tu recevras un commentaire de sa part ! Ça m'étonnerait qu'il ne soit pas fier de son fils. » je réponds un sourire aux lèvres.

Oui, papa sera fier de lui, parce qu'il n'y a pas de raisons qu'il ne le soit pas. Il est doué mon frère, et il est génial. Je suis tellement heureuse de l'avoir. Et d'autant plus triste de le perdre un peu... Mais la décision a été prise à deux. C'est pour notre bien. Ça n'en est pas moins difficile. Un an loin de l'autre, à vivre deux histoires différentes, parce que le Royaume-Uni et les États Unis d'Amériques, ce n'est pas la même chose, on n'aura pas les mêmes professeurs, les mêmes camarades, les mêmes anecdotes. J'ai tellement peur que toutes ces différences finissent par nous éloigner l'un de l'autre, si l'on reste jusqu'à la fin de la scolarité séparés. On pourra toujours se retrouver lors des grandes vacances, mais c'est tellement peu, deux mois. Oui, j'ai peur que l'on évolue de deux manières trop différentes et qu'on ne se retrouve pas totalement au mois de juillet prochain.
Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz


Dmitry M. Romanov
 5ème Année - Serdaigle - Préfet



Don't Speak Russkrainian! - Feat Svetka

New York, La Voie Lactée, Eté 2020

Dima continua a rire de la réaction de sa sœur. Elle voulait avoir absolument raison, et n'en démordrait pas! Mais ça lui donnait un air mignon, donc le jeune homme ne lui fit aucune remarque.

Le jeune homme haussa les épaules. Il se doutait que son père ne verrait pas ses créations avant longtemps, avec tout le travail qu'il avait. Mais le fait qu'il ait promis d'y jeter un coup d’œil lui faisait déjà chaud au cœur.

- Arigatô, Onê-chan! * lança-t-il en l'enlaçant.

Dmitry préférait appeler sa sœur "grande sœur". Un "petite sœur" de sa part avait un bon potentiel pour l'énerver, donc il n'osait pas. Sauf pour l'embêter, bien sûr!

- Tu ne t'inquiéteras pas trop, pendant l'année, d'accord? On se verra pendant les vacances, dans le Manoir de Russie de Grand-père! Et puis je t'enverrais des lettres, toutes les semaines, tous les jours si tu en a besoin, même!


made by lizzou – icons & gif by tumblr

* Merci, grande sœur!

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz
« Russe » « Ukrainien » « Japonais »« Anglais »
Don't Speak Russkrainian
ft. Dima • Vendredi 17 juillet 2020
Dima hausse les épaules, il n'a pas l'air très convaincu, mais il me remercie. Je le prends aussi dans mes bras, un grand sourire aux lèvres.

« Avec plaisir grand frère ! »

Oui, il m'appelle grande sœur et je l'appelle grand frère. En même temps, il fait bien une tête de plus que moi, je ne vais pas l'appeler "petit frère" ! Il me demande ensuite de ne pas trop m'inquiéter, je lui fais un petit sourire. Je ne pense pas que je vais m'inquiéter, mais il va me manquer. La seule chose qui va m'inquiéter, ce serait qu'il m'oublie un peu, qu'on ne soit plus aussi proches - alors que c'est le but, qu'on apprenne à vivre l'un sans l'autre. Puis il me propose de m'envoyer des lettres et je ris.

« Exagère pas, ça va le faire ! Tous les jours c'est carrément trop ! Enfin, si ça te fait plaisir de m'en envoyer autant, je vais pas t'en empêcher ! Mais tu vas me manquer tu sais, lettres ou pas lettres. »

Mon frère. Oui, il va me manquer, même plus que ça ! Mais bon... On se reverra pendant les vacances comme il a dit. Et puis c'est pas tout de suite. Il nous reste encore quelques semaines avant la grande séparation. Un océan entre nous, c'est si grand...
Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionDon't speak Russkrainian ! EmptyRe: Don't speak Russkrainian !

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum