Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionDouble-jeu EmptyDouble-jeu

more_horiz

Double-jeu

Lundi 13 juillet 2020

Depuis la soirée étudiante organisée à l’UMS à l’occasion de la journée portes ouvertes, le Royaume-Uni tout entier avait eu connaissance de ce nouveau groupe, se faisant appeler les Résurgents. Partageant les idéaux des Purificateurs, il semblait aussi combattre pour ramener l’apprentissage de la magie aux Sang-Purs seulement. Ca faisait froid dans le dos puisque désormais nous avions pas un, mais deux ennemis à combattre, et j’écartais encore Samuel Hansen du lot. Il n’avait pas refait d’apparition mémorable mais des Insurgés quittaient encore notre camp pour se joindre à sa lutte, quand ce n’était pas pour fuir. Des rumeurs courraient comme quoi les créatures et hybrides loup-garou et vampire n’auraient bientôt plus le droit de se rendre en cours. J’étais désormais convaincue que ce que m’avait dit Reagan une fois, comme quoi nous devrions à présent attaquer sur le terrain des lois, se révélait être vrai.

En attendant, je ruminais mes idées noires en nettoyant le comptoir du Chaudron Baveur. Le bar se remettait petit à petit de ses blessures et le patron avouait ne plus avoir autant de clients qu’avant. D’ailleurs, en ce lundi après-midi, nous n’avions qu’un couple au fond et deux habitués devant moi. « Eh Saoirse, tu m’en remets un verre ? » Je levais les yeux vers l’homme qui avait une quarantaine d’années. Je travaillais ici depuis un moment déjà et il me connaissait de ce fait assez bien. « Ca dépend, Ronan, tu as de quoi payer ? » Il se mit à rire. « Tu es dûre en affaire … » Je haussais les épaules mais il me sortit deux pièces de Gallions et j’attrapais son verre pour remettre de la Bièreaubeurre. « Et voilà ! » dis-je en ramassant les pièces pour les mettre dans la caisse. « Saoirse ? Tu peux aller t’occuper de la commande des personnes là-bas ? » me demanda Adrianna qui travaillait avec moi. Elle désigna le couple du fond et j’attrapais un parchemin que je faisais léviter à côté de moi pour me rendre auprès d’eux. « Messieurs-dames bonj… » Je reconnus Seth Green et une jeune femme en face de lui.

Le regard du jeune homme croisa le mien et je sentis mon cœur faire un bond dans ma poitrine. Nous ne nous étions pas revus depuis le 8 mai, où j’avais appris son adhésion aux Purificateurs. Il m’avait dit de l’oublier et Wolfgang m’avait ordonné de ne plus le revoir. J’avais eu envie de n’en faire qu’à ma tête cette fois-là encore mais je devais avouer être plus blessée que je ne l’aurai voulu. Et puis après tout, qu’est-ce que j’en avais à faire de ce type ? En plus, Rowan était entré dans ma vie et même si celui-là ne plaisait pas non plus à mon frère, au moins il avait le mérite de ne pas être un Purificateur. « Bonjour », repris-je d’une voix plus neutre. Mon odorat m’indiquait que la jeune femme était une louve. Je retenais un rire, alors comme ça il s’intéressait toujours aux louves ? Il s’amusait un bon coup avant de les balancer entre les griffes des Purificateurs ? « Qu’est-ce que je vous sers ? » demandais-je avec un grand sourire. Seth avait décidé de faire comme s’il ne me connaissait pas et je repartis en direction du bar, furieuse, avec leurs commandes. Adrianna me regardait, intriguée. Je secouais la tête et attrapais quelques verres … quand j’eus une idée. Mauvaise. Sans intérêt. Idiote. Mais … m’en voudrait-il si je gâchais son rendez-vous ?    
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz

     
Double-jeu
     Ft Olympe & Saoirse

Après le piège tendu aux insurgés Seth avait coupé tout contact avec Saoirse. Il avait tout fait pour ne pas la croiser à vrai dire. Il n'avait pas besoin d'être sauvé, il pouvait se sauver tout seul merci bien. Il aurait sans doute pu trouver un autre moyen que coucher à droite à gauche pour ne simplement pas penser. C'était facile de s'aveugler n'est pas ? En tenant jour après jour son esprit occupé, il ne pensait pas à elle. Ni à ce qu'elle devait penser de lui. C'était facile.

Ce jour là, il avait invité Olympe. Une purificatrice comme lui et surtout une ancienne tireuse d'élite. Ils se connaissaient pour avoir déjà travaillé ensemble. Et Seth ne l'appréciait sans doute pas pour sa conversation. C'était vraiment un beau brin de femme, une belle blonde. De toute façon, la jeune femme ne parlait jamais vraiment d'elle. Il fallait être honnête, elle était très secrète et ça convenait à Seth. Il n'était pas très bavard lui même. En fait à part celui qui l'avait amené à rencontrer les purificateurs, il doutait que qui se soit, soit au courant de ses réelles motivations.

« Messieurs-dames bonj… » Seth se raidit imperceptiblement à l'entente de la voix de la serveuse. Sérieusement ? Merlin lui en voulait ou quoi ? Son regard croisa celui de la jeune femme et il l’ignora superbement. Jouant très bien le gars indifférent, qui ne connais pas la pauvre serveuse. Il retourna simplement un regard interrogateur à Olympe, afin qu'elle commande ce qu'elle avait envie. Une fois fait, il se tourna de nouveau vers Saoirse.

"Se sera un whisky pur feu, pour moi s'il vous plais Mademoiselle." Demanda t'il avec sonb sempiternel sourire charmeur. Qui devait être bien agaçant au vu du raidissement de la jeune femme. Son regard se tourna vers Olympe qui lui lançait un regard interrogateur. Ouais, il ne pouvait pas vraiment tromper un autre tireur d'élite, il en était conscient.

"Juste la petite sœur d'un collègue qui a craqué sur moi." Il leva les yeux au ciel avec un air taquin. Il semblait vouloir dire par cette simple phrase qu'elle était sans doute un peu jalouse. Il était vraiment un bon menteur, parfois il se demandait comment il pouvait mentir avec un tel aplomb. C'était juste si facile de mentir.
     

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz
Olympe Ft.Seth Green&Saoirse Parkinson
Double-jeu
J'étais retournée travailler au Ministère aux côtés des Tireurs d'Elites, enfin plus ou moins, je n'étais pas dans les petits papiers du gouvernement en tant que louve, mais je gagnais des points en tant que Purificatrice. J'étais demandée pour des missions sans importances, et ennuyantes à mourir mais c'était toujours mieux que de me taper les patrouilles de nuit. Et puis, ça ne durerait que deux mois, soit le temps des vacances d'été, avant de retourner à Poudlard en tant que brigadière. Le point positif c'est que là au moins mon boulot restait le même que celui de mes collègues et qu'en plus on trouvait toujours quelqu'un ou quelque chose pour se divertir. Le point négatif c'est que j'allais retrouver et subir pendant un an supplémentaire les deux affreux inséparables. Avery et Baker qui d'autres ?

En ce lundi 13 juillet, je suis en compagnie de Seth Green qui m'a invité à boire un verre après notre journée de travail. Seth est un Purificateur mais aussi un Tireur d'Elite et j'ai déjà été plusieurs fois amenée à travailler avec lui. Il est doué dans ce qu'il fait, et je dois avouer qu'il n'est pas désagréable mentalement et physiquement.
Une fois n'est pas coutume, j'ai accepté. Et oui, je ne suis pas qu'une louve froide et supérieur, je peux aussi me montre...sympa...des fois. Et aujourd'hui j'ai envie de me changer un peu les idées et comment ne pas profiter de l'offre de Seth Green qui propose justement de m'aider à cela ?

Au début ça se passait bien, l'un comme l'autre assez secret, nous parlions de choses banales et bateau qui nous convenait et nous permettait de discuter sans trop nous dévoiler.
Une jeune femme se présenta alors devant nous, de toute évidence nue serveuse du bar.
Avec un sourire faux et une phrase qu'elle devait ressortir à peu près 3000 fois par jours,
elle se lança avant de poser son regard sur mon collègue. Elle parut décontenancée, perdue l'espace d'un instant mais se reprit t redevint la bonne petite serveuse professionnelle qui connaît son discours par coeur.
Immédiatement il m'était apparût qu'elle était une demi-louve.
De toute évidence, elle connaissait Seth et ne semblait pas ravie de le voir avec moi. Amusée devant la colère de la jeune femme, je lui adressais un grand sourire, faux évidemment,
en lui répondant.

Je prendrais la même chose s'il vous plaît.


Quand elle repartit préparer nos commandes d'un pas furieux, je me tournais vers Seth et lui lançait un regard interrogateur.
Il répondit simplement que la jeune femme était la petite soeur de je-ne-sais-qui et qu'elle avait le béguin pour lui.
Je haussais les épaules, il faisait ce qu'il voulait, je m'en fichais. J'aurais bien dit que je ne voulais pas me mettre en travers de quoi que ce soit, mais il n'y aurait jamais rien entre Seth et moi donc je m'en fichais pas mal. Je veux dire jamais rien de sentimental.

Elle à l'air en colère,
remarquais-je en la regardant préparer avec force nos boissons. Comment s'appelle notre charmante serveuse transpirante de jalousie ? demandais-je en me demandant si elle nous écoutait, assurément avec son ouïe de demi-louve elle devait nous entendre de là où elle était.
code by Silver Lungs

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz

Double-jeu

Lundi 13 juillet 2020

Alors que je préparais les deux Whisky Pur Feu, je laissais mes oreilles traînées vers leur table. Je n'avais pas l'ouïe aussi fine qu'un véritable loup, mais je pouvais saisir l'essentiel : "Juste la petite sœur d'un collègue qui a craqué sur moi." Je serrai les dents. "Elle à l'air en colère. Comment s'appelle notre charmante serveuse transpirante de jalousie ?" Savait-elle que j'écoutais ? Je reposais les verres avec force, luttant pour ne pas utiliser ma Légilimencie sur Seth. Etait-ce vraiment ce qu'il pensait de moi ? Il n'allait pas être déçu. Je ramenais les verres avec un grand sourire et posais le premier devant la louve. "J'espère que vous saurez l'apprécier, il est préparé avec beaucoup d'amour !" Je me retournais ensuite vers Seth, toujours avec mon sourire hypocrite, et posais son verre devant lui. Mais le verre m'échappa et le liquide se déversa sur les habits du Tireur d'élite. "Oh, quelle maladroite !" dis-je, faussement désolée. Je sortis ma baguette et la pointais sur les habits du jeune homme qui me foudroyait du regard. "Je vais vous arranger ça ! Aguamenti !" Un jet d'eau sortit de ma baguette et sortit volontairement en éclaboussant un peu beaucoup le Tireur d'élites.

"Oh lala ! Je suis confuse ..." Je ne pus contenir plus longtemps mon sourire moqueur et m'éclipsais pour retourner dans la réserve pour rire ouvertement, Adrianna m'y rejoignit, ne comprenant pas ce qui se passait. Heureusement que le patron n'était pas là et me faisait suffisamment confiance. Sinon j'aurai surement écopé de quelques heures de ménage. "Je m'occupe de leur table, ne t'inquiètes pas", dis-je à Adrianna qui repartit en levant les yeux au ciel, riant elle aussi. Pauvre Seth qui venait de prendre une douche froide. Je retournais les manches de ma chemise et attrapais un sachet dans une corbeille en haut. Une Potion qui permettait de rendre les gens plus heureux en buvant leur breuvage. Il fallait seulement en mettre deux gouttes. Qu'est-ce que ça ferait si j'en versais la moitié de la fiole ? J'en attrapais une autre qui portait le nom de Veritaserum. Je retournais derrière le comptoir et préparais deux nouveaux Whisky Pur Feu, pour me faire "pardonner". Je revins ensuite vers la table.

"Oh je vois que vous avez réussi à vous sécher. Tenez, cadeau de la maison." Afin de couvrir l'odeur de la potion aux sens de la louve, j'y avais rajouté une forte dose de sirop de pêche. Je donnais le verre de Veritaserum à la jeune femme, et celui d'Allégresse à Seth. Ce service promettait encore d'être marrant.   
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz

     
Double-jeu
     Ft Olympe & Saoirse

Seth fit comme de rien quand il vit qu'Olympe se moquait de Saoirse. Que pouvait-il faire de toute façon ? Il ne pouvait plus parler avec la demi-louve. Il ne voulait pas qu'elle s'attache à lui, pas quand il était dans les problèmes jusqu'au cou. Pas quand lui même ne savait pas vraiment ce qu'il voulait. Ou ce qu'il était prêt à concéder. Actuellement, il ignorait plutôt tout ce qui concernait la jeune femme. C'était facile, c'était déjà ça de moins à penser ! Il avait assez de problèmes dans sa vie sans se rajouter une gamine sur le dos. Il était sévère avec la demi-louve, mais elle avait quoi 6 ans de moins que lui ? Quelque chose comme ça. Elle était trop impulsive, trop immature aussi, sans doute. Et lui pas près à s'attacher à quelqu'un. Pas encore, peut-être ne le pourrait-il jamais ? Il recentra son attention sur Olympe, la belle blonde.

"Mmh ouais, sans doute. Elle prend pas non comme une réponse." Il haussa les épaules pas vraiment à l'aise avec la situation. D'une manière ou d'une autre, il doutait pas que la demi-louve pouvait entendre la conversation.

"C'est la sœur de Parkinson... L'auror, tu vois qui c'est ?" Demanda Seth plus pour faire la conversation qu'autre chose. Son ton était parfaitement normal, comme-ci la conversation était parfaitement banale. C'est ça parfaitement banale. Il n'y avait rien de dramatique dans cette fichue conversation, et Saoirse n'allait pas faire de vagues n'est ce pas ? Si il essayait de se convaincre il devrait être plus persuasif, il n'y croyait pas une seconde. Et la suite des événements lui donna malheureusement raison. Quand elle tourna son regard vers lui et que leurs regards se croisèrent elle lâcha sciemment le verre qu'elle lui tendait. Il se retrouva plein de whisky. Il la foudroya du regard quand elle commença à s'excuser faussement. Il n'eut pas le temps de réagir qu'elle le trempait de la tête aux pieds avec un aguamenti bien trop puissant. Il la regarda un peu hébété une seconde avant de froncer les sourcils agacés, ses enfantillages commençaient à bien faire ! Il jeta un regard désolé à Olympe qui l'aida à sécher ses vêtements.

"Je suis désolé pour ça, elle est vraiment remontée contre moi." Grinça Seth remonté comme une pendule. Elle ne perdait rien pour attendre cette sale petite peste ! Sérieusement ! Elle lui faisait quoi là ? Ils n'étaient même pas ensemble, il n'avait jamais été un couple ou quelque chose d'approchant ! Elle n'avait pas le droit de lui en vouloir comme ça. Il était un connard ça il avait bien compris merci, un connard sans cœur sans doute. Et un putain de menteur mais quand même ! Il ne comprenait pas qu'elle lui en veuille autant, il n'avait brisé aucune promesse ! Ils ne s'en étaient même pas faite, sa réaction était disproportionnée.

"Oh je vois que vous avez réussi à vous sécher. Tenez, cadeau de la maison." Elle leur posa deux verres sur la table. Seth voulu dire quelque chose, mettre les choses au clair. Mais ce n'était pas le moment et il n'allait pas laisser cette petite peste gagner. Il lui lança un regard polaire qui laissait entendre que cela se payerait de gâcher sa soirée. Il ne pu cependant retenir une pique.

"Ce n'est pas empoisonné au moins ?" Il fixa Saoirse du regard, elle était une moins bonne menteuse que lui. Il ne toucha pas à son verre dans le doute, pas tant qu'elle n'aurait pas répondu. "Ne faites pas cette tête, vu vos piètres qualités de serveuse, je préfère m'en assurer avant de boire ce whisky." Il lui fit un sourire moqueur. La taquinerie était grinçante, il pouvait presque voir le sourire d'Olympe. C'était bien le genre de femme à s'amuser de ce genre de situation.
     

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz
Olympe Ft.Seth Green&Saoirse Parkinson
Double-jeu
Seth m'expliqua que la serveuse ne prenait pas très bien le rateau qu'il lui avait mis. Quand je lui demandais à qui nous avions l'honneur il répondit qu'il s'agissait de la petite soeur de l'un de nos collègues au Ministère.

Parkinson, comment l'ignorer,
grinçais-je à la mention de l'Auror. Il n'était pas en très bonne posture au ministère ces derniers temps, de même que sa compagne Reagan qui, elle, faisait partit de notre équipe. Encore une fois, j'étais bien contente d'être protégée par les Purificateurs.

Rapidement la jeune fille, une gamine de toute évidence, une vingtaine d'année à tout casser, revint avec nos verres. D'après ce qu'elle en disant elle "espérait que nous saurions l'apprécier". Ha ! Et en plus il était préparé avec beaucoup d'amour ? Quel honneur !

On en a de la chance,
ironisais-je avec un petit sourire amusé.

Elle se tourna ensuite vers Seth mais au moment de poser le verre, en le renversa "par mégarde" sur l'homme. Plutôt bonne actrice, elle prit un air désolé et s'empressa de saisir sa baguette pour soit disant tout arranger.
Idiote, gamine, immature et à l'opposé de la subtilité sont les quelques adjectifs que j'emploierais pour qualifier la brune lorsqu'elle lance un Aguamenti et trempe totalement mon collègue.
Je regarde se dérouler la scène d'un air perplexe, ne sachant pas vraiment si je devais intervenir dans cette querelle. De toute évidence la jeune fille avait besoin d'extérioriser quelque chose. Je me demandais bien quoi. Ou pas.
Alors qu'elle filait et que j'entendais le rire qu'elle tentait de dissimuler, je me tournais vers Seth. Il venait de sortir sa baguette, je fis de même et l'aida à se sécher. Il s'excusa.

Oui j'ai cru comprendre,
répondis-je doucement alors que je finissais de sécher l'eau qui avait coulé par terre. Je ne suis pas certaine que ce soit une bonne technique pour fidéliser leur clientèle, fis-je remarquer.

Je m'apprêtais à ajouter quelque chose quand la petite brune refit surface. Agaçante, elle ne pouvait pas juste nous lâcher et aller transformer d'autres tables en fontaine ? Non parce que je ne suis pas fan de l'eau, et ma louve non plus d'ailleurs. Je la fusillais du regard tandis qu'elle posait deux nouveaux verres  devant nous en affirmant que c'était offert par la maison.
Je fronçais les sourcils, bizarrement je n'avais aucune confiance en cette gamine. Et apparemment mon collègue non plus puisqu'il s'assura que ce n'était pas empoisonné, il se moqua d'elle et je ne pus réprimer un petit sourire amusé.
Elle dément, soutenant que nos boissons sont safe mais au moment où je porte la mienne à mes lèvres, une douce chaleur m'enveloppe.
Perplexe, je sens l'intérieur du récipient et la foudroie du regard. Véritaserum. Bitch. Quelle peste, elle a essayer de me faire boire un sérum de vérité alors que je suis un loup et une tireuse d'élite. A t-elle vraiment cru pouvoir me berner à ce point ?
Je n'en ai bu qu'une gorgée, l'effet ne devrait pas être trop puissant ni durer trop longtemps.

code by Silver Lungs

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz

Double-jeu

Lundi 13 juillet 2020

Seth pouvait bien s’excuser autant de fois qu’il le voulait auprès de sa charmante compagnie, je n’en avais pas fini. Amenant les nouveaux verres à leur table, je les vis réprimer un sourire amusé. « Ce n’est pas empoisonné au moins ? » Je le regardais, ne cachant pas mon rictus. Il osait me regarder droit dans les yeux avec cet aplomb. Il voulait s’assurer du bien fondé de ce verre ? « Vous voulez une preuve très cher monsieur ? » Je reposais mon plateau sur leur table et pris son verre en en buvant une grande gorgée, vidant son verre d’un tiers. J’écartais mes bras et fis un tour sur moi-même. « Vous voyez, vous pouvez avoir une entière confiance en moi. En revanche, je ne me risquerais pas à dire le contraire … » ajoutais-je avec un sourire méprisant.

J’entendis le verre de la blonde rencontrer durement la table. Je me retournais tandis que qu’elle me foudroyait du regard. Quoi ? Elle avait bu de travers ? Un peu de vérité ne ferait pas de mal à cette table. « Dites-moi, M. Green, j’avais cru comprendre que vos penchants étaient plutôt tournés vers les idées des Purificateurs, n’est-ce pas ? » tonnais-je d’une voix forte, faisant se retourner les personnes du comptoir vers nous. « Ne vous cachez pas, après tout, les Purificateurs semblent avoir une bonne côte de popularité dans notre pays. » ironisais-je. « Mais expliquez-moi, comment se fait-il qu’un homme comme vous paye un verre à l’une de ses ennemis ? » Je me tournais vers la jeune femme qui continuait à me foudroyer du regard. « Vous êtes bien l’une de ces créatures magiques, je ne me trompe pas ? » demandais-je très sincèrement.

Est-ce que je mettais en danger l’un des miens ? Peut-être. Mais elle l’avait cherché. Elle dinait avec un Purificateur et ce n’était clairement pas une Insurgée venue récolter des informations sur le camp adverse. Et si elle n’était pas une Insurgée et qu’elle pactisait avec l’ennemi, c’était aussi mon ennemi. « Eh ma belle viens voir ! » Mon regard toujours rivé dans celui de la jeune femme, je finis par me retourner pour me diriger vers le comptoir où Ronan m’appelait. Il me fit s’asseoir sur ses genoux et je ne rechignais pas. Après tout, j’avais bu dans le verre de Seth et le filtre d’Allégresse commençait peut-être à faire effet ? « Tu me servirais un autre verre ? » Je me mis à sourire. « Mais bien sur mon trésor ! » dis-je en l’embrassant au coin des lèvres. Adrianna me regardait, sourcils froncés. « Il n’a pas payé son verre ! » Je passais mes doigts sur son épaule et murmurais à son oreille : « Pas de soucis, t’inquiètes ! » J’attrapais la machine à Bièraubeurre et commençais à servir un verre. « Et voilà pour toi, mon beau ! » Mon regard se dirigea vers la table de Seth et de la jeune femme qui commençaient à s’agiter.

Finalement le jeune homme se leva et se dirigea vers moi. Il voulait mettre les choses au clair ? Parfait ! « D’accord, mais pas ici ! » Je l’indiquais de me suivre dans la réserve et je le vis, méfiant, puis me suivant dans la petite pièce. Je refermais la porte et insonorisais la pièce pour pas que la louve nous écoute. « Tu n’osais pas le dire devant elle mais tu voulais me retrouver en tête à tête, c’est ça ? » dis-je en riant à moitié. Oui, la moitié du flacon d’Allégresse, c’était vraiment beaucoup. Je marchais vers lui et tombais dans ses bras avec un sourire hilare. « Alooooors, vas-y ! Je t’écoute mon … très … cher … monsieur ! » dis-je en jouant avec son col.
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz

     
Double-jeu
     Ft Olympe & Saoirse

Seth ricana ouais ce Parkinson là. Seth devait bien avouer que ses allures de héros lui donnait de l'urticaire. Sans doute parce qu'une part de lui aurait voulu être aussi droit et avoir une morale moins discutable. Parce que lui avait encore sa sœur alors que la sienne était morte parce qu'il n'avait pu la protéger d'elle même. Il avait de nombreuses raisons de ne pas apprécier le jeune homme, même ci il ne pouvait nier qu'il était bon dans son domaine. Il acquiesça à la remarque de la blonde, oui c'était un assez mauvais moyen de fidéliser la clientèle. Cependant, Saoirse était déjà de retour avec son affreux sourire factice. Il vit du coin de l’œil Olympe tremper les lèvres dans son verre avant de fusiller la demi-louve du regard. Dans le même temps, la jeune femme lui faisait son numéro.

"Je n'ai jamais prétendu que tu pouvais me faire confiance Saoirse." Cracha t'il les dents serrées, de plus en plus agacé par l'immaturité de la jeune femme. Il jeta un œil à Olympe qui semblait écouter leur conversation. Il avait arrêté de prétendre qu'il ne la connaissait pas. C'était inutile de toute façon. Il n'avait pas touché à son verre, même après qu'elle en ai bu le tiers. Il se raidit quand elle commença à évoquer ses prétendues idées dans ce bar. Était-elle complètement stupide ? Et pire encore quand elle exposa le statut d'Olympe. Il se demanda tout de même-ci elle mentait juste pour les énerver ou si il y avait une part de vérité.

"Mes idées ne regardent que moi. Et Olympe n'est pas une ennemie." Persifla entre ses dents Seth. Alors que la brune était attirée ailleurs près du bar. Il se tourna vers Olympe, fronçant les sourcils. "Qu'est ce qu'elle sous entendait Olympe ?" Demanda Seth en la regardant sans émotions. Il n'était pas au courant que son camp utilisait des créatures non vaccinées parmi les leurs. Il leva finalement la main et secoua la tête. "Laisse tomber, ça ne me regarde pas. Je ne veux pas savoir." Il se leva,regarda vers le bar. Il allait devoir mettre les choses au clair une bonne fois pour toute. Une autre scène comme celle-ci et elle allait le mettre en difficulté. "Je vais mettre les choses au clair, tu devrais rentrer. La soirée est fichue de toute façon. Je paye, et je suis désolé pour ce qui c'est passé." Souffla Seth avec un air indéchiffrable pourtant. Il se dirigea vers le bar déterminé à remettre les pendules à l'heure.

"Il faut qu'on parle." Le regard de Seth était dur. Il la regarda avec méfiance quand elle lui fit signe d'aller dans la réserve. Il finit par céder, il n'avait pas envie de faire une esclandre en public. Merci bien ! Elle installa de suite un sort d'insonorisation et attaque sans hésitation.

« Tu n’osais pas le dire devant elle mais tu voulais me retrouver en tête à tête, c’est ça ? » Il la regarda incrédule. Qu'est ce qui lui prenait maintenant ? « Alooooors, vas-y ! Je t’écoute mon … très … cher … monsieur ! » Il l'avait rattrapé alors qu'elle se prenait les pieds dans un obstacle imaginaire. Elle n'était pas dans son état normal. Elle triturait son col, il n'aimait pas ce qu'il ressentait face à cette proximité non voulue. Il n'était pas près à faire face à ce qu'il voulait vraiment, ni même à ce qu'il ressentait. Il se réfugia donc dans la colère. C'était facile.

"Ça suffit Parkinson. Je n'ai pas envie de jouer. Je sais pas ce que tu as foutu dans ce verre, mais tu es une idiote ! C'était quoi cette scène ? Je t'ai clairement dis que j'en avais rien à foutre de toi. Il faut que je le dise en quelle langue ?" Ses mots étaient durs, il l'avait repoussé et tenait ses épaules de ses mains. Son regard froid se fixa dans ses yeux. Il n'avait rien à envier au sang-pur méprisant à cet instant. Il était détestable en cet instant il le savait, mais c'était nécessaire. Son regard fût néanmoins attiré par ses lèvres, il essaya de regarder ailleurs... Mais malgré la scène qu'elle venait de faire, il avait encore envie de l'embrasser. Et de l'étrangler dans le même temps. C'était un sentiment très bizarre, il n'aimait pas ça. Plutôt que d'analyser ses propres émotions, il géra ça pas l'agressivité. "Je suis un connard, j'avais bien compris. Maintenant, on va juste reprendre nos vies comme avant et tu vas arrêter de me faire des scènes débiles. On est rien l'un pour l'autre, on ne se doit rien, pas même la vérité." Grinça Seth glacial.
     

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz

Double-jeu

Lundi 13 juillet 2020

Sa voix claqua comme un fouet. « Ca suffit Parkinson » Je le regardais, mon petit sourire aux lèvres. « Je n’ai pas envie de jouer. Je sais pas ce que tu as foutu dans ce verre, mais tu es une idiote ! » Je haussais les épaules alors que mon petit sourire disparaissait. Il paraissait vraiment énervé. « Je n’ai jamais prétendu le contraire … » dis-je du bout des lèvres. « C’était quoi cette scène ? Je t’ai clairement dit que j’en avais rien à foutre de toi. Il faut que je le dise en quelle langue ? » disait-il en me secouant presque, ses deux mains sur mes épaules comme pour me ramener à la raison. « C’est bon Seth, j’ai clairement vu que cette nana n’était pas faite pour toi. Tu es un Purificateur, tu ne vas pas encore te foutre dans la merde en traînant avec une louve. » Oui, j’essayais de montrer que j’avais un raisonnement logique mais il était clair que pour Seth ça ne tenait pas debout.

« Je suis un connard, j’avais bien compris. » Je levais les yeux au ciel. « Tu es un connard, mais ça ne m’arrête pas. » dis-je en saisissant à nouveau son col. Mais l’homme récupéra mes mains, continuant son discours glacial : « Maintenant, on va juste reprendre nos vies comme avant et tu vas arrêter de me faire des scènes débiles. On est rien l’un pour l’autre, on ne se doit rien, pas même la vérité. » Son regard dur m’intimait d’arrêter et quelque part, je savais que c’était plus raisonnable. Mais est-ce que j’étais raisonnable ?

Il relâcha mes mains et poussa un long soupir alors que je me contentais de l’observer. « Un jour, tu devras arrêter de repousser les gens, Seth. » repris-je d’une voix plus calme. Il roula des yeux et je tentais de poser mes mains sur lui. « Ecoute, je … » Mais l’homme en avait assez entendu. Il plaqua mes mains le long de mon corps et sembla vouloir ajouter quelque chose, et puis rien. Il ouvrit la porte avec fracas et quitta le bar. Adrianna rentra tout de suite après, s’inquiétant pour moi. Je lui servis un grand sourire lumineux : ce philtre d’Alégresse était franchement utile et efficace.
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionDouble-jeu EmptyRe: Double-jeu

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum