[IMPORTANT] Hogwarts Family fait le plein de nouveautés !
[ACTIVITÉ] La compétition reprend de plus belle grâce au premier tournoi intermaison HF !

Membres à l'honneur

Evens Trask Victoire Weasley

Breaking News

♫ 01/09/2018 - Une nouvelle déco !
♫ 01/09/2018 - La PA et la barre latérale ont été repensé !
♫ 01/09/2018 - Le Wizard Times N°24 est sorti !
♫ 01/09/2018 - Le RPG fait sa révolution !

Scénarios orphelins

testtesttesttest
testtesttesttest

Liens Importants

[♪] Rapeltout
[♪] Le Retourneur de temps
[♪] Listing Personnages
[♫] Coupe des 4 Maisons
[♫] Fonctionnalités du forum
[♫] Quêtes

Wizard Times

wt

Partagez|

Maloïs Reid - demi-loup/demi-vampire - non scolarisé - Angleterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
DC : Elise, Prudine, Josh, Luke, Erskine, Saoirse, Aaron, Isaac, Rose, Cody, Audric, Rafaël, Timothé, Amanda, Emily, Judicaëlle, Roxanne, Garrett, Simon, Davina, Jena
Points : 1470

RPG
Nom et Prénom : Victoire Weasley
Activité: Professeur de Métamorphose-Etudiante en Magie Avancée
Age: 20 ans et 3ème année à l'UMS
avatar
Préfète de Gryffondor • Langue de Plomb • Journaliste • Pubomage
Victoire Weasley
MessageSujet: Maloïs Reid - demi-loup/demi-vampire - non scolarisé - Angleterre Lun 24 Juil - 0:26
Informations Générales (obligatoire)
Avatar :

Nom Prénom : Maloïs Reid

Célébrité: Tyler Young

Âge: 14 ans

Date de Naissance : 02/03/2006

Race : Hybride

Hybride : Loup garou/Vampire/Sorcier

Statut de Sang :Sang-Mêlé

Caractère : Loyal, courageux, patient, pragmatique. Je suis tout ça oui, c'est ce que ma mère disait pour me décrire. En général elle accompagnait ça d'un bisous sur ma joue et d'un sourire tendre.
Moi tout ce que je sais, c'est que j'ai dû grandir bien trop vite. Seul avec mon frère pour m'occuper d'Heazzy et fuir le danger, j'ai dû apprendre à être mature. Je n'ai jamais regretté de ne pas avoir vécu mon enfance, peut être parce que je suis encore dedans, peut être parce que je n'en n'ai jamais eu le temps.
Je ne sais pas vraiment ce que signifie avoir un caractère quand je suis passé en mode survie depuis deux ans. Tout ce que je fais, chacun de mes gestes et action à pour but de protéger Heazzy ou de sauver Cillian, je n'ai pas vraiment le temps d'avoir du caractère propre.
Mais on peut dire que je suis du genre à m'adapter à tout, à réfléchir vite, et à me sortir de n'importe quelle situation.
Je peux me montrer d'une douceur sans borne avec Heather et être totalement renfermé avec d'autres. Je ne pleure pas, jamais. Je garde courage pour ma famille, ma meute décimée.

Physique : Physiquement, bah, j'ai pas vraiment la tête d'un gosse de 14 ans, j'en fais plutôt 16/17, mais que voulez vous, la rue, ma lycanthrophie, le deuil, ce sont des choses qui font grandir autant mentalement que physiquement.
J'ai peut être une peau lisse, un visage fin, des lèvres roses et un air doux, mais je ne fais pas enfant. J'ai une taille dans la moyenne par rapport à mon âge, je suis musclé, pas à outrance, mais un peu quand même. C'est vrai que vivre à la dure est un bon entraînement physique. Mes yeux sont d'une couleur caramel presque miel à l'image de mes cheveux, ils en ont vu des choses pour un gamin de mon âge.
Quand je suis loup, j'ai la taille normale d'un loup de mon âge, mes poils sont caramels comme mes cheveux. J'ai l'oeil vif, couleur miel. Mes muscles sont un peu plus évident que sous forme humaine.
On me verra souvent avec des bleus, des écorchures, des coupures en tout genre. Hé oui, vivre à la rue n'est pas de tout confort, ni de tout repos non plus. J'ai de nombreuses cicatrices, souvenirs de mes chasses avec papa, de mes entraînements, de ma vie de fuite, de certains combats.

Histoire : C'est près de Corks que j'ai vu le jour en une douce fin d'hiver comme mon frère avant moi. A ma naissance, il paraît que j'étais un bébé très silencieux et que je ne pleurais presque jamais. Peut-être que je savais déjà, à l'époque, que je devais garder mes larmes, mes cris, mes râles pour plus tard ? J'ai su marcher vite, déjà à 10 mois je galopais à quatre pattes dans toute la maison. Personne n'en a été très étonné ils en ont simplement déduits que c’est ma génétique lupine qui avait prédominé sur celle vampirique. Mon père en était fou de joie. Et là où ma mère, demi-vampire, a pris mon frère en charge, l'a "éduqué", c'est mon père, loup garou, qui s'est chargé de tout m'apprendre.

A l'âge de 4 ans, alors que ma mère m’avait emmené avec elle à Dublin pour une conférence, une sorte de réunion d’anciens élèves dans son ancienne université, une bande de sorciers lui sont tombés dessus au moment où nous rentrions à l’hôtel. Je ne m’en souviens pas, je n’ai jamais su pourquoi, mais aujourd’hui je le devine. Tout ce que je me rappelle, c’est le feu et la sensation de mon corps qui brûle sans s’arrêter, je pleure, je hurle, j’appelle ma mère, mon père. Il y avait des créatures dans le groupe, et je me suis fait empoisonner par l’une d’elle. De ce qu’on m’en a raconté, ils essayaient de me capturer sans me blesser, et l’un des loups s’était raté. Je n’ai rien contrôlé, j’étais encore trop jeune. Mon loup et mon vampire avaient toujours cohabités de manière égale malgré mes prédispositions lupines, mais là, cette espèce de piqûre a tout réduit à néant, donnant à mon loup une place beaucoup plus importante que celle de mon vampire. Je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé en moi ce soir-là, mais j’ai dû faire un choix et sacrifier mon côté humain pour survivre à ce truc, laissant mes créatures m’habiter pleinement. Je ne sais pas qui étaient ces gens, la première génération de Purificateurs j’imagine, et probablement qu’ils m’ont injectés une sorte de prototype de vaccin.

Depuis ce jour en tout cas, je suis un loup garou à 75% environ et je peux me transformer à la pleine lune. Ho bien sûr, quelques spécificités propres à mon ADN vampirique se manifestent tout de même. Je supporte mal le soleil, ai besoin de peu de sommeil, ai hérité d'un pouvoir de guérison limité aux blessures pas trop graves. Il complète mon loup, améliorant un peu sa rapidité et son endurance. Mais ce n'est rien en comparaison de mon loup et de la place qu’il prend en moi. Quand à mon côté sorcier, je ne suis jamais allé à l'école, j'ai tout appris de mes parents qui nous faisaient l'école à la maison, ou des livres que l'on trouvait à lire à droite et à gauche. Aujourd'hui après réflexion, je pense que nos parents nous cachaient, ils nous savaient d'une race rare et ne voulaient pas nous exposer.

Je sais me servir de ma baguette, je connais pas mal de sortilèges mais la magie n'a pas grand intérêt pour moi, je préfère être un loup qu'un sorcier. Et puis ma magie reste particulièrement instable. Mon père était donc un sorcier et un loup garou de naissance et ma mère, un demi-vampire descendu des contrées du Nord de l'Europe. Que venait-elle faire en Irlande ? Bonne question, je ne me la suis jamais posée. Toujours est-il qu'elle y a rencontré mon père et que, malgré leurs races respectives, ils sont tombés amoureux et ne se sont jamais quittés. A l'époque, papa était étudiant dans une petite université de Dublin et maman faisait un stage dans cette même école. Presque un mois après l'officialisation de leur couple, ma mère tombait enceinte au plus grand bonheur de son compagnon qui avait toujours voulu fonder une famille, sa propre meute. 6 ans plus tard, c'est moi, Maloïs qui venait au monde et 8 ans encore après ma petite sœur, Heather qui voyait le jour. Si j'étais proche de mon grand frère à qui je voulais tellement ressembler, j'ai tout de suite pris "possession" d'Heazzy. Encore plus quand il s'est avéré qu'elle aussi avait une prédominance du côté lupin. C'est vrai notre différence d'âge à tous était flagrante, certains la jugeait trop importante même. Mais ma mère était une femme sereine et positive qui prenait ce que la vie avait à lui offrir sans forcer les choses, selon elle, elle avait tout le temps d'enfanter, de prendre son temps.

Enfin c'est ce qu'elle croyait, ce qu’on croyait tous. Quand les Purificateurs se sont fait connaître officiellement en Irlande avec la promesse de supprimer les droits de toutes les créatures magiques pour "rendre aux sorciers légitimité et noblesse", mes parents se sont immédiatement rebellés. Nous savions, du moins Cillian et moi, qu'ils étaient impliqués dans une sorte de mouvement de rébellion. Mais je ne me doutais pas à quel point jusqu'à ce jour où le meilleur ami de mon père a débarqué, nous ordonnant de faire nos bagages et de quitter la ville le plus vite possible et nous faisant promettre de ne jamais revenir. Nous nous sommes exécutés, après quelques protestations et questions demeurées sans réponses. Tout ce qu'on savait c'est qu'on était en danger tous les trois. Heather n'avait que 4 ans, moi 12. J’étais flippé, mais je faisais tous ce que mon grand frère me demandait sans ouvrir la bouche. M’occuper d’Heazzy ? Ok. Préparer mon sac et le sien ? Ok. Faire un sac de provisions ? Ok. Rassembler nos capes ? Ok.

Nous avons rejoint Dublin, heureusement que nous étions soir de pleine lune, j’ai pu me transformer. J’étais aussi rapide que Cillian, merci la génétique. Nous portions notre cadette à tour de rôle. J'étais entraîné, endurant, et j'étais en parfaite harmonie avec mon loup, en moins de 2 heures nous y étions. D’une question davantage mentale que physique, nous ne pouvions pas aller plus loin. Nous éloigner encore de nos parents, de notre foyer, de toute notre vie. Si mon aîné ne se faisait pas d'illusion, j'espérais en silence que papa et maman et nous rejoindrais bientôt. Nous avions pris une chambre d'hôtel pour tous les trois avec l'argent que Cillian avait eu le temps de prendre au moment du départ. Nous sommes restés trois jours avant d'estimer qu'il était temps de repartir, j'ai espéré jusqu'au bout revoir mes parents, mais ils ne sont jamais venus. Grand frère savait ce qu’il se passait, il avait peur que quelqu’un nous poursuive et nous tombe dessus. Il m'avait expliqué. Je savais maintenant qu'en réalité papa et maman étaient à l'origine même de la rébellion et qu'ils s'étaient probablement fait assassiner par leurs ennemis. Après tout ils étaient des créatures magiques, et à présent nous devions aussi être pourchassés, surtout que nous représentions un danger en tant qu’hybrides Vampires/Loups. J'avais refusé d'accepter, non, impossible, mes parents étaient en vie, mon père était aussi doué en magie qu'avec son loup et ma mère était une demi vampire tout aussi forte, ils ne pouvaient pas juste être morts. Et pourtant ils avaient disparus, pouf ! Envolés. C'était inacceptable, injuste, dégueulasse.

Je n'ai pleuré qu’une fois et en cachette, je me suis muré dans le silence pendant des jours, n'acceptant de m'adoucir par moment que quand Heazzy avait besoin de moi. Elle avait déjà perdu ses deux parents, elle ne perdrait pas ses frères. Nous avons voyagé comme ça pendant près d'un mois, on vivait à la rue clairement. Moi je me démerdais pour chasser du gibier que je partageais avec ma petite soeur à qui j'apprenais à se calmer lors des soirs de pleine lune, elle venait tout juste de commencer à prendre ses marques en tant que demi-louve et papa n'était plus là pour s'en charger alors je le faisais pour lui. Cillian quant à lui, chassait discrètement la nuit, buvant sans tuer. Parfois nous volions, nous avions besoin aussi d’un minimum de nourriture humaine et nous n’avions pas d’argent. Nous dormions dehors, nous avions une tente moldu et des sacs de couchages. Pour le reste on se lavait dans les rivières, ou les fontaines la nuit. Ce n’était pas l'idéale pour nous qui avions toujours eu le confort d'une maison, d'un foyer, d'une famille. Mais heureusement pour nous, notre aîné s'occupait de nous de son mieux, il gardait la tête froide, assumait et remplissait son nouveau rôle à la perfection. Il continuait de m'apprendre des sortilèges et tout un tas de trucs utiles qu'il avait lu. J’essayais de m’en servir, mais je n’avais ni l’intérêt réel, ni la capacité de le faire, je n’y arrivais pas, je n’étais humain presque que d’apparence.

Quand enfin on a réussi à retrouver un semblant de quotidien, de vie normale, nous étions installés près de Belfast dans le Nord de l'Irlande. Nous faisions notre deuil, douloureusement, petit à petit. Mais d'un autre côté cette vie de fuite, de peur, de mouvements, me permettait de ne pas penser à tout ce que j'avais perdu. De fuir également mes pensées, les sentiments que j'enfouissais au fond de moi toujours plus profondément.

Je me rappellerais de ce jour-là toute ma vie. Cillian était partit chasser de nuit, je m'occupais d'Heather, lui faisant faire une balade sur mon dos. En retournant vers notre camp, j'avais perçu des bruits, du mouvement, chose inhabituel puisque nous faisions attention à être les plus discrets possibles et Cillian, de par sa nature, ne ferait jamais pareil boucan. Je pris Heather dans mes bras et m'approchais sans un bruit. Ils étaient là, un groupe de sorciers, baguette à la main, l'air passablement agacé. Ils puaient. Vu comment ils retournaient la tente, ils n'étaient pas simplement venus faire une visite de courtoisie. Je l'aperçu, là, attaché par des cordes magiques et retenus par deux hommes, mon frère. Furieux, je dû me concentrer pour ne pas péter un câble et sortir de ma cachette, ce n'était pas la solution, ils étaient bien trop nombreux et je ne voulais risquer la vie d'aucun des membres de ma famille, de ma meute. Car c'était cela, ils représentaient ma meute, tout ce qu'il me restait.

J'avais donc attendu, calmant difficilement mes nerfs, qu'ils s'en aillent, avec mon frère bien sûr, avait ramassé tout ce que je pouvais prendre, installé Heazzy sur mon dos et m'étais lancé à leur poursuite. Je ne devais surtout pas perdre la trace de mon aîné si je voulais le sauver. Je les ais suivis, perdant leur trace plusieurs fois, à distance pour ne pas me faire repérer, ils n'étaient pas très discrets, sûrement persuadés que j'avais pris la fuite avec ma soeur et qu'il était relativement peu probable que je sois dans le coin. Je les ais traqué aussi loin que j'ai pu avant de perdre définitivement leur trace en arrivant à Londres. Pourtant j'étais sûr et certain qu'ils n'étaient pas partis, non ils étaient là quelque part et je devais les retrouver avant qu'ils ne fassent du mal à mon frère. A ma meute. Sans mon frère, je devais emmener ma cadette partout avec moi, trouver des endroits pour dormir, chasser, j'étais devenu l'alpha de notre meute du haut de mes 13 ans. En vérité, je l'avais toujours été depuis la mort de mon père puisque mon frère avait choisis d'être un vampire, mais je venais seulement de m'en rendre compte, de le comprendre, de l’assumer.

Aujourd'hui, ça fait plus d’un an que je déambule dans les rues de Londres à la recherche de mon frère aîné disparu dans les entrailles de la capitale Anglaise. Heazzy à 6 ans, elle est toujours avec moi, je lui apprends tout ce que je sais, comme papa l'a fait pour moi, comme mon frère l'a fait pour moi. Elle est tout ce qu'il me reste même si je cherche toujours désespérément. Je suis un peu l'actualité du Royaume Uni dans les journaux et ce que je voix ne me plaît pas. Le Ministère de la magie est fou, des brigadiers, des purificateurs, des rafleurs. Je risque gros ici, surtout si ce sont les purificateurs qui ont enlevés mon frère, mais je ne partirais pas. Depuis un an, je survis, je traîne dans les bars les plus mal famé en tendant l'oreille, j'ai même fait un tour au marché noir, demandé de l'aide à des trafiquants qui ont bien faillit avoir ma peau. Même si du haut de mes 14 ans je ne suis qu'un gamon qui a dû grandir trop vite, je me débrouille, enfin j'essaie, pour Heather et pour mon frère.

Mais, lueur dans les ténèbres, à force de laisser traîner une oreille partout, j'ai entendu parler des Insurgés, un groupe qui lutte contre les purificateurs. Comme mes parents. Un groupe où créatures et sorciers combattent ensemble pour la liberté de tous. Et je sais que si quelqu'un peut m'aider à sauver mon frère, c'est eux. Depuis des mois je cherche à les contacter, à mettre la main sur eux. Mais bien sûr c'est impossible. Je ne renoncerais pas. Jamais. Pour mon frère. Pour Heazzy. Pour mes parents.


Scolarité ou Travail (obligatoire)
Maison à Poudlard: Pas concerné

Année à Poudlard : Pas concerné

Maison à Ilvermorny: Pas concerné

Année à Ilvermorny : Pas concerné

Vos options : /

Année à l'UMS : Pas concerné

Cursus UMS : Médecine

Autre Ecole : /

Ecole fréquentée : L'école de la vie ? Avec pour professeurs mon père, ma mère, mon frère, les purificateurs...

Job : /


Informations Complémentaires (facultatif)
Don : Je vis en parfaite harmonie avec mon loup.

Baguette : Chêne blanc : loyal, exige force, courage et fidélité de la part de son sorcier et s'associe bien aux sorciers dotés d'une puissante intuition et d'une grande affinité avec la nature. Coeur en Poil de rougarou

Orientation Sexuelle : /

Animal de compagnie : /

Patronus : Je n'en produit pas encore

Epouvantard : Mon frère et ma soeur morts

Camp : Insurgé

Signe Distinctif : Mon père portait en permanence une chaîne en argent autour de son cou, pour se prouver que rien n'était impossible. Quand j'ai appris à me maîtriser, il m'en a offert une similaire que je n'ai jamais porté mais toujours conservé. A la mort de mes parents, j'ai surmonté la douleur et commencé à la porter, petit à petit et depuis je ne m'en sépare plus.




« Dis-toi que rien n'est écrit, l'avenir se construit... ensemble »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maloïs Reid - demi-loup/demi-vampire - non scolarisé - Angleterre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Froisss, demi-hobbit
» → Grimm [Postes vacants]
» Mon RP ( TRES court... )
» Rachel Hunter, Chasseuse de Démon
» Entre démon, semi demi et demi dragon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Décrets Ministériels :: Bienvenue à Hogwarts ! :: Fiches Personnages Validées :: Enfants déscolarisés & Adultes - Royaume-Uni-
Sauter vers:
©️ 2016-2018 Hogwarts Family, le contexte, le design, les idées sont la propriété du staff d'HF. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.