Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Contact

Partagez

descriptionContact - Page 2 EmptyContact

more_horiz
Rappel du premier message :


   
Contact
Ft Azel • 5 juin 2020

Hazel avait été contacté à plusieurs reprises. Un couple sympathisant des créatures magiques avaient signalé un enfant. Un enfant se baladant seul dans les rues moldus, faisant les poubelles. Ils lui avaient décrit un gamin sale et blessé. Décrivant un comportement sauvage, se demandant si l'enfant n'était pas un loup-garou. Elle était tout de même soulagée qu'on l'ai contacté elle plutôt que le ministère.

De toute évidence, même-ci l'enfant les mettait mal à l'aise... Personne ne lui voulait de mal. Le fait qu'il soit dans un quartier moldu avait dû aider à ce qu'il passa inaperçu. Dans les rues sorcières, il aurait sans doute déjà été amené au ministère. Cela faisait plusieurs heures déjà, qu'elle guettait dans ce quartier. C'est là qu'il avait été aperçu à plusieurs reprises. Un cracmol et une sorcière vivaient là, c'étaient eux qui avaient lancé l'alarme. Elle se demandait comment diable, ils avaient pu avoir ses coordonnées. Mais pour l'heure elle était plutôt concentré sur sa mission. Trouver l'enfant. Essayer de le soigner et gagner sa confiance.

Elle su que c'était lui au moment où elle le vit. D'une part l'odeur ne pouvait pas la tromper. C'était un demi-loup. Pas un loup-garou, elle comprenait mieux qu'il soit passé au travers des mailles du ministère. Il était sauvage, vraiment sauvage. Son odeur même le démontrait, à force de côtoyer toute sorte de créatures magiques. Elle pouvait distinguer à l'odeur ce genre de chose. Vu l'état de l'enfant, il ne devait avoir personne pour s'occuper de lui, Hazel fronça les sourcils. Comment les non-sorciers avaient-ils pu laisser un gamin vagabonder ainsi ? Il y avait sans doute quelque chose là dedans qui n'allait pas. Elle était née-moldue, elle savait comment ça fonctionnait de leur côté. L'enfant aurait dû être placé si il n'avait plus de famille. Est ce que quelque chose était arrivée à sa famille ? Qu'il se soit retrouvé soudainement seul ? Elle le suivi du regard, avant de le suivre tout court. Il fouillait dans les poubelles pour manger. Ok, il y avait un gros problème.

Son look atypique l'avait fait remarqué des passants, pourtant personne ne dis rien quand elle suivit l'enfant. Elle savait pourquoi, instinctivement ces gens savaient qu'elle et le gamin n'était pas des humains à part entière. Elle se posta à distance du gamin qui avait relevé la tête en entendant des bruits de pas près de lui.

"Bonjour gamin ! Dis moi, ta famille est dans l'coin ?" Demanda la louve avec un sourire. Comme-ci c'était parfaitement normal de parler à un gamin qui faisait les poubelles. Et que la situation était anodine. Elle l'observa attentivement, elle pouvait voir les traces de blessures plus ou moins récentes. Elle s'accroupit pour se mettre à la hauteur de l'enfant. Fixant son regard dans le sien. Le but étant de lui montrer qu'elle n'était pas une ennemie.

"Tu as faim n'est ce pas ?" Elle chercha quelque chose dans la veste de son perfecto noir. Elle en sortit une barre de céréale. Et une petite bouteille d'eau. Elle les lui proposa en tendant les deux vers le gamin. Observant ses réactions.

"C'est quoi ton petit nom, gamin ?" Lui demanda t'elle toujours souriante.
   

©Lilith


_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
L'autre Hazel semblait voir un aussi mauvais présage que lui à l'apparition de ces deux personnes qui le recherchait. Aussitôt l'enfant y vit une raison supplémentaire de se méfier. Si même la brune s'en inquiétait alors il avait eut raison de fuir. Voilà qu'elle lui en demandait davantage, quel genre de gens ? Des gens un peu bizarres ? A ses yeux tous étaient étranges mais ce n'était sans doute pas ce genre de réponses que l'autre attendait, si ?

-Ils étaient bizarres...

Finalement il l'avait dit... Alors qu'il y réfléchissait encore voilà qu'une scène du passé lui revenait. Comment sa mère appelait-elle ces personnes déjà ? Ah oui...

-C'était des assistantes sociales...

Son visage s'éclaira d'un sourire. Le gamin n'était pas peu fier d'avoir retenu un terme aussi compliqué. Compliqué pour lui s'entend, de même que la leçon suivante :

-Elles viennent quand on sort de la maison pour nous chercher...

On aurait un peu dit une mauvaise superstition, encore que le gamin n'entendait rien en matière de présage. Son sourire ne s’effaçait toujours pas de son visage. Si désobéir au point de provoquer le mauvais sort aurait dû l'inquiéter il restait très fier d'avoir battu celles qui étaient venues le chercher. Bien sur, il ne s'agissait que du hasard si le gamin avait visé juste dans ses affirmations. Ces deux femmes auraient pu être n'importe qui et si Azel pensait leur avoir échappé, rien ne disait qu'elles ne repointeraient pas le bout de leurs vilains museaux le lendemain ou encore la semaine suivante.

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz

   
Contact
Ft Azel • 22 juin 2020

Hazel eut un sourire un peu attendrit, ouais ils étaient bizarres. Ce qui voulait tout dire et rien dire à la fois. Mais c'était de sa faute elle supposait, bizarre n'était pas un adjectif vraiment descriptif. Elle fronça les sourcils, des assistantes sociales ? Et c'est maintenant que se réveillait le monde moldu ? Elle devait avouer ne pas être vraiment rassurée non plus. Un enfant comme Azel serait considéré comme une sorte de curiosité scientifique de par sa nature double. La louve devait bien avouer de trouver plutôt embêtée par la marche à suivre. En plus, il y avait quelque chose qui la faisait tiquer sur la manière qu'avait de décrire le gosse les bonnes femmes. Cela fit remonter de vieux souvenir de sa mère dans la mémoire de la jeune femme. Pas de souvenirs très heureux d'ailleurs.

"Elles sont pas méchantes, t'sais. Elles veulent juste que tu sois en sécurité  Je sais pas qui t'as raconté qu'elle viendrait te chercher mais c'est pas ça leur job. Elles doivent juste faire en sorte que les enfants seuls soient en sûreté. " Sauf que... le gamin était pas le genre d'enfant qui pouvait et pourrait se glisser dans le moule. Il était différent et rien ne pourrait changer ça. Les moldus pour la plupart ne seraient pas près à accepter ça. Pas plus que les sorciers en fait. Mais elle, le pouvait-elle ? Elle réfléchit attentivement une minute.

"Même-ci... tu es différent et qu'ça pourrait te causer des ennuis. Les gens comme ces femmes, ils comprennent pas." Ils voulaient pas comprendre. Ils ne pouvaient pas, personne ne le pouvait vraiment. Ils étaient pas vraiment humain après tout, plus tout à fait.

"T'as vu personne d'autre ? Y'a des gens d'là d'ou je viens qui sont de mauvaises personnes. Je veux pas qu'ils te fassent du mal. Tu comprends ?" Ou comment ramer pour amener un sujet de discussion ! Hazel reçoit la palme du coup de pagaye le plus lent de l'humanité ! Ou comment s'embourber dans ses explications made in Hazel. Quand on sait pas faire de le raffinement et la délicatesse on s'y essayait pas.
   

©Lilith



Dernière édition par Hazel Blake le Jeu 17 Aoû - 13:33, édité 1 fois

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
Azel se fit silencieux alors qu'il écoutait les propos de la brune au sujet des assistantes sociales. Le petit fronça les sourcils sans pour autant emmètre le moindre son. Voir bousculer ce qui était pour lui un acquit quant au rôle de ces personnes était quelque peu perturbant. On lui avait tellement fait rentrer cette vérité à grand coup de burin mental que se voir renseigner du contraire ne lui plaisait pas beaucoup. Et puis qui se souciait de ces vilaines mégères ? Azel continuerait de les fuir, voilà tout.

-Ma mère l'a dit...

Comme si ça remettait toute la tirade de l'autre Hazel en question. Pas que sa génitrice ait eut raison sur tout, c'était d'ailleurs plutôt le contraire, il en avait bien conscience et surtout pas que ça soit très important au final. Voilà que la conversation embrayait sur sa différence. Oui Azel avait conscient qu'il n'était pas comme tous les autres, pas qu'il ait eut un entourage très proche pour comparer mais il avait bien remarquer que les autres ne se comportaient pas comme lui. Nul ne grognait, nul ne fouillait dans les poubelles. Il remarquait bien les regards que certains lui lançaient, encore qu'il ne soit pas très doué pour décoder les expressions faciales de ses pairs. Long soupir, toujours fixant le sol devant lui. Quelle conversation déprimante.

-Je suis différent car je suis attardé...

C'était la raison qu'évoquait une nouvelle fois sa génitrice pour justifier son isolement auprès des voisins trop curieux. Malade mental, attardé, taré, autant de mot qu'il ne comprenait pas et qu'il n'était pas sensé entendre d'ailleurs.

La conversation déviait à nouveau. De mauvaises personnes ? Encore d'autres ? Il n'avait vu personne, il daigna poser une nouvelle fois son regard en direction de la brune, son ton avait l'air sérieux. Est-ce qu'il comprenait ? En partie...

-Y a personne d'autre...

Il balaya les environs du regard à la recherche de ces mauvaises personnes. S'il devait en plus se mettre à craindre ceux là...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz

   
Contact
Ft Azel • 22 juin 2020

La louve dévisagea l'enfant, sa mère hein ? Si elle était le genre de personne à abandonner son gamin et à lui raconter des conneries... Sans doute qu'elle lui avait dit que ces bonnes femmes lui voulait pas du bien. Au vu de la désocialisation de l'enfant, sa mère, même-ci elle ne s'occupait plus de lui aujourd'hui avait dû lui donner une drôle d'éducation. Voir pas du tout songea la brune fataliste.

"Et ta mère a pas la science infuse, personne d'ailleurs !" Répliqua Hazel sans doute un peu brutalement. Elle pinça les lèvres, elle était de mauvaise humeur. La pleine lune la rendait vraiment de mauvais poil ! Elle se tourna rapidement vers le garçon, attardé ? Qu'est ce que c'était ces conneries encore ? Si elle avait eut la personne qui avait bourré ça dans le crâne du gamin, elle lui aurait fait bouffer le sol. Elle était cependant rassuré qu'il n'ai vu personne d'autre. C'était déjà un soulagement.

"T'es pas un attardé." Gronda la louve ses yeux passant à une couleur ambre de mauvais augure. Qui pouvait dire des horreurs pareil à un gamin ? Sérieusement ? "T'es différent pour une autre raison, j'sais pas qui t'as mis cette idée stupide dans la tête. Mais c'est des conneries. Des mensonges. Si t'avais été un attardé, t'aurais pas pu t'en sortir tout seul gamin. T'es différent, comme moi." Hazel poussa un soupir, essayant de se calmer et d'exprimer clairement ce qui se bousculait dans sa tête. C'était pas évident pour quelqu'un comme elle qui balançait toujours tout en vrac en espérant que la personne comprendrait. Elle devait sans cesse se souvenir que le gosse avait pas été vraiment éduqué. Elle ne voyait pas d'autres explications à ses nombreuses lacunes. Mais une chose était sûre, il était loin d'être bête. Attardé ? Et puis quoi encore ?

"J't'ai dit que j'étais un loup-garou, mais je t'ai pas expliqué ce que c'était. Et j'doute que tu me crois sans le voir de tes propres yeux. Mais toi t'es ce qu'on appelle un demi-loup, mi humain mi loup. C'est pour ça que t'es différent des autres. Tu ne sera jamais comme eux, parce que t'es pas entièrement humain Azel." C'était sans doute brutal encore une fois d'annoncer les choses ainsi. Mais la louve n'avait jamais été douée pour tourner autour du pot. Et encore moins pour fermer sa gueule, même quand elle devrait.
   

©Lilith



Dernière édition par Hazel Blake le Jeu 17 Aoû - 13:33, édité 1 fois

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
Une fois de plus Azel voyait ses acquis être bousculés. Le gamin leva les yeux vers la brune, écoutant sa tirade mais n'y répondant pas, faute de savoir quoi dire ou d'en comprendre toutes les nuances. Il regrettait presque de s'être aventuré sur cette pente glissante. Les grandes conversations et surtout les grands mots ce n'était pas son truc, il leur préférait le silence, les gestes et les actes. Qu'était-il sensé répondre à la brune quant à sa remise en question quand il ne comprenait pas la moitié de ce qu'elle lui disait ?

Alors que le ton de Hazel s'était durcit le gamin se figea quelque peu. Il se traîna d'une grosse dizaine de centimètres pour prendre plus de distance d'avec la jeune femme tout en continuant de la fixer avec méfiance. Le lien de confiance qu'il lui avait accordé était encore bien fragile et ne demandait qu'à se rompre, quand bien même son humeur ne sembla pas dirigée vers lui. La brune parlait trop et trop vite, le gamin ne parvenait pas à assimiler ce qu'elle voulait lui dire. Conneries, mensonges, différent. Tant de mots à connotation négative... Le gamin se frotta les tempes, poussa un bref grognement, un râle plus exactement. L'orage lui sembla alors passer. Le gamin posa une nouvelle fois le regard en direction de Hazel, cette dernière avait enchaîné avec des explications qui n'éclairaient pas davantage l'enfant sur ce qui était réellement. Les loups, le gamin connaissait ces grandes bêtes semblables à leurs cousins chiens par le biais de la télévision mais voyait mal comment relier leur existence à la sienne. Il soupira, secoua la tête comme pour en chasser toutes les pensées parasites et posa son regard devant lui, sur le sol. Ses doigts effleuraient les pavés comme s'il cherchait à se donner une contenance, puis c'est finalement d'une voix un peu plus teintée de tristesse qu'habituellement qu'il répondit enfin :

-Je comprends pas...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz

   
Contact
Ft Azel • 22 juin 2020

Hazel prit une grande bouffée d'air essayant de calmer son loup intérieur. Il grondait agacé, pas après l'enfant. Mais après ceux qui lui avait inculqué toutes ces conneries. Face à son impuissance à expliquer les choses clairement. Elle n'avait jamais été doué avec les enfants, elle ne savait pas comment faire. A quoi jouait-elle ? Pourquoi c'était-elle embarqué là dedans ? Elle le regarda reculer, elle vit bien qu'il était inquiet et le fait qu'il puisse avoir peur d'elle... Cela lui tordit l'estomac. Elle baissa la tête, elle avait... elle avait juste envie de pleurer ou crier. Elle ne savait pas trop. Expulser cette colère, mais pas devant l'enfant. Sa louve s’apaisa doucement, pas devant un louveteau. Il n'était pas responsable.

"Je suis désolée. C'est de ma faute." Répondit la brune à l'air désolé du gamin. Bien sûr qu'il ne comprenait pas. Comment le pourrait-il ? Il ne connaissait pas le monde magique, il ne connaissait même pas vraiment le monde dans lequel il vivait. Il avait très clairement des lacunes à cause de la personne qui c'était occupé de lui jusqu'à présent.

"Je suis en colère, pas contre toi Azel. Contre ces gens qui ont pensé que tu n'étais pas normal. Que parce que tu étais différent, tu n'avais pas le droit d'agir à ta façon." Elle passa une main fatiguée sur son visage. "Etre différent c'pas une mauvaise chose." Elle soupira frustrée de ne pas arriver à s'expliquer correctement. Elle se tourna vers l'enfant encore une fois, il y avait de la tristesse dans le regard de la louve. Elle avait été différente pour chaque personne qu'elle avait rencontré, une sorcière pour sa mère, une sang-de-bourbe pour les sang-purs et un monstre pour une partie des sorciers.

"Je t'ai dis que j'étais un loup-garou. Une fois par mois quand la lune est pleine, je me transforme en loup. Un loup agressif, fort, qui attaque l'homme. Les gens ont peur de moi, et ton père ou ta mère devait être une personne comme moi. C'est ce qui fait de toi un demi-loup, c'est pour ça que tu es différent. Mais ce n'est pas une mauvaise chose." Souffla Hazel doucement, semblant triste elle aussi. Pour tout un tas de raisons. "Est-ce que... jm'inquiète de t'savoir dehors tu sais. Est ce que tu voudrais pas juste venir avec moi ? J'aime pas te savoir dehors, pas en ce moment. Pour les gens comme toi et moi c'est dangereux. Pas aujourd'hui, mais pense y d'accord ? " Elle soupira son inquiétude la faisant aller sans doute trop vite. Mais elle avait peur, et sa louve supportait mal qu'elle laisse un louveteau seul.
   

©Lilith


_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
Alors que Azel hésitait fort à repartir, voilà que la brune s'excusait, invoquant une faute que l'enfant ignora quelle eut commise. Quelle faute ? Le gamin ne chercha pas davantage à comprendre. Son regard maintenant familier d'incompréhension avait été bref, il le garda toutefois posé sur le visage de l'autre, écoutant attentivement chacune de ses paroles.

Azel avait beau se concentrer sur les mots il avait peine à comprendre. Oh il avait bien entendu que Hazel ne considéra pas le fait d'être différent comme quelque chose de mauvais. Un principe à mille lieux de ce qu'on lui avait enseigné. Aussi loin qu'il se rappela il avait été encouragé à se comporter autrement que comme celui qu'il était. "Conduis toi normalement", si encore il avait su ce qu'avait été normalement...

Le reste du discours fut un peu plus cryptique pour le petit. Encore des histoires de loups et de loups-garous. Ainsi donc Hazel se transformait ? Le petit qui possédait à la fois la crédulité de l'enfance et une vision altérée de la réalité par une enfance bercée bien trop souvent par la télévision n'avait aucun mal à envisager la chose, bien qu'à y réfléchir il n'eut encore jamais vu personne se transformer dans le monde réel, autrement moins fantaisiste. Le garçon fronça les sourcils, se demandant si Hazel tentait de lui faire une plaisanterie mais à la place elle lui fit une proposition qui immédiatement réactiva la méfiance du gamin. Tout de suite l'enfant se redressa et prit ses distances, un mètre, puis deux pour enfin s'arrêter à trois mais la jeune femme n'avait pas insisté, lui conseillant d'y songer. C'est seulement pour cette raison que le petit ne prit pas de suite ses jambes à son cou. Le danger rodait, il en était bien conscient mais il avait apprit à composer avec. Après quelques secondes au bout desquelles il fini par se détendre légèrement il répondit finalement.

-Pas le droit de partir, je dois attendre, maman va revenir...

Pourtant le gamin ne semblait pas bien sur de lui, il avait bien conscience qu'après autant de temps elle ne reviendrait plus. Il sembla hésiter un long moment, fit même un pas vers la brune prêt à la suivre puis se ravisa avant de faire demi-tour et de rejoindre la ruelle par laquelle il disparaissait toujours.

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz

   
Contact
Ft Azel • 22 juin 2020

Hazel ne savait pas quoi faire, de toute évidence elle était pas douée en communication. Encore moins avec un enfant de sept ou huit ans. Enfin, elle supposait que ça n'avait jamais été le cas. Elle parlait beaucoup mais n'était pas souvent comprise. M'enfin c'était une chose à laquelle elle c'était habituée. Elle essayait de lui expliquer des choses, sans en expliquer les bases. Forcément, que l'enfant ne comprenait pas ce qui coulait de source pour elle. Mais ça Hazel avait du mal à le voir, elle n'était pas bonne pédagogue. Elle ferma les yeux en voyant l'enfant reculé à sa proposition. Ouais bravo Hazel ! T'es vraiment nulle, maintenant tu le fais flipper. D'jà qu'il pige rien de ce que tu lui dis grande nouille ! Se fustigea t'elle mentalement. Elle rouvrit les yeux en entendant la voix du gamin. Cette fois elle le regarda tristement. Voilà presque vingt jours qu'elle venait ici, si sa mère avait dû rentrer elle l'aurait déjà fait.

"Elle ne reviendra pas." Souffla t'elle alors que le petit s'enfuyait de nouveau. Hazel pensa tout de même que l'enfant devait le savoir. Mais il s'accrochait à cette idée. Maintenant, elle savait que c'était sa mère qui c'était occupée de lui jusqu'à récemment. Sans doute elle aussi qui lui avait dit toutes ces conneries. Elle devait être moldu pour réagir ainsi, un sorcier aurait au moins laissé l’enfant à l'orphelinat sorcier. Elle ne pouvait imaginer que qui que se soit puisse abandonner son enfant ainsi. C'était cruel et égoïste. Peut-être qu'Azel ne correspondait pas à la normalité, mais qu'est ce que ça voulait dire être normal ?    



28 juin 2020

Hazel était revenu les deux jours suivants. La nuit du 24 au 25 juin, c'était la pleine lune, la fatigue l'avait empêchée de venir. Et après ça avait été le chaos, le mot attentat résonnait dans son esprit. Les nés-moldus avaient été visé. Elle avait perdu un ami dans cet attentat et plus que tout elle avait passé la nuit qui avait suivi et la journée suivante à aider les autorités pour sortir les gens des décombres. Elle soignait comme elle pouvait. Elle n'était pas médicommage mais clairement, les médicommages c'étaient occupés des cas les plus graves. Ils étaient soulagés que des personnes comme elle avec des connaissances en soin puissent prendre le relais. Il y avait eut temps de mort et de blessés plus ou moins graves. Il avait été une dizaine de personne à proposer spontanément leur aide. Des infirmières et bien s'autres personnes ayant eut une formation en soin.  Elle était épuisée moralement et physiquement. Entre la pleine lune et cet événement tragique, elle était à bout de nerfs.

Elle c'était réveillé ce matin là en réalisant que cela faisait trois jours qu'elle n'avait pas été voir l'enfant. Elle avait pris une douche rapide, était partit en coup de vent chercher à manger dans un resto moldu. Elle s'était sentie trembler en se rappelant cette nuit cauchemardesque. La vérité, c'est qu'elle n'avait pas été très loin du lieu de l'attentat quand cela c'était produit. Elle avait été appelé dans la soirée pour un hibou malade à la ménagerie. Le commerçant ne savait plus quoi faire et l'avait contacté en dernier recours. Ils avaient vu tous les deux le Chaudron Baveur s'embraser. Entendu les cris. Elle marcha plus vite, essayant de se vider la tête. Ne pas penser. Ne pas penser bordel !

Il n'était pas là. Elle était à leur lieu de rencontre et il n'était pas là. Il avait sans doute cru qu'elle ne viendrait plus. Elle se laissa glisser contre le mur tenant toujours les sandwitchs qu'elle avait acheté plus tôt. Un sanglot lui échappa, et c'est comme ci les vannes avaient été ouvertes. Elle pleura, elle ne semblait pas pouvoir s'arrêter. La peur et la douleur mélangée, sa louve pleurait avec elle. Elle le sentait dans son âme, elles étaient tristes autant l'une que l'autre. Hazel était du genre à ne jamais se laisser abattre, mais ça ne l'empêchait pas de pleurer. Elle avait peur pour elle et pour Azel, ce pauvre gosse seul quelque part. L'angoisse l'étreignait parce que si ils s'attaquaient au nés-moldus, la prochaine étape serait les moldus n'est ce pas ?   


©Lilith


_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
Et bien sur que l'enfant avait cru qu'il en était fini des visites de Hazel. Le gamin était venu comme de coutume le premier, puis le second jour seulement pour constater l'absence de la brune.Il avait pourtant attendu un long moment que la jeune femme reparaisse, après tout elle ne lui avait jamais fait faux bond, pas même quand de son côté il avait disparu une semaine durant. Le troisième jour pourtant l'enfant avait hésité à se rendre à l'endroit où tout deux se retrouvaient habituellement, s'il n'était guère assez patient pour attendre indéfiniment pour finalement essuyer une nouvelle déception, son estomac hurlait sa faim depuis des heures quand bien même il n'eut pas totalement rompu avec ses vieilles habitudes de fouiller dans les entrailles des poubelles à la recherche de quelque chose d'encore potentiellement consommable.

La faim l'emporta finalement sur l'obstination bien que le petit ne se fit que peu d'illusion. Il était plus tard que l'heure à laquelle il se rendait habituellement dans la ruelle dans laquelle il attendait toujours Hazel. Certes il n'avait pas de montre mais il sentait ces choses là.

Quand enfin le gamin arriva sur place il eut pourtant la bonne surprise de remarquer la brune, cependant cette dernière lui semblait quelque peu bouleversée. Azel se stoppa, dérouté, incertain quant à la conduite qu'il devait tenir. Il se tint à distance pendant un petit moment ne sachant que faire. Les larmes de la brune le renvoyait à son passé, à sa mère, toujours elle, qui pleurait souvent et il faut l'admettre, souvent à cause de lui. Le gamin n'aimait pas vraiment ça, il avait toujours l'impression qu'elle attendait quelque chose de lui sans qu'il comprenne quoi. Le garçon fit un pas en avant ne sachant pas très bien ce qu'il allait faire au juste. Il lui arrivait parfois d'observer les gens à la dérobée dans les rues, de les voir passer par multitude d'émotion qu'il lui sembla être incapable de manifester à leur façon, cependant il avait ainsi une vague idée de la façon dont-il devait agir. Lentement il s'approcha, hésitant, il se sentait mal à l'aise, pas à sa place et terriblement gauche. Il s'assit finalement aux côtés de la brune pour poser une main hésitante sur son avant bras. Telle proximité, tel contact ne lui plaisaient pas. L'enfant demeurait habité par la peur. "Trop prêt" continuait de hurler sa voix intérieure, il l'ignora et demeura sans bouger, luttant pour ne pas se dérober au moindre geste que pourrait amorcer l'autre Hazel.

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz

   
Contact
Ft Azel • 28 juin 2020

Hazel sentit plus qu'elle ne vit Azel s’asseoir à ses côtés. Elle remercia intérieurement Merlin. Il était en vie et il allait aussi bien qu'il pouvait aller en vivant dans ces conditions. Elle sentie sa petite main se poser sur son avant bras. Il transpirait presque d'anxiété. Et elle, elle sursauta surprise par son geste. Parce qu'il ne semblait pas  du genre tactile. Ou peut-être parce qu'on ne l'avait jamais été avec lui. Elle releva la tête et tourna son visage vers celui du petit. Elle lui fit un pâle sourire à travers ses larmes.  

"Hey Azel... Désolé pour ça." Elle essuya les dernières larmes d'un revers de la manche. Elle avait envie de le serrer dans ses bras de soulagement aussi. Mais elle se sentait encore trop vulnérable pour supporter un rejet. Ou pour mettre l'enfant mal à l'aise. Enfin bref, elle ne le fit pas. Elle se contenta de lui ébouriffer les cheveux de sa main libre. Azel tenant toujours fermement son autre bras.  

"J'suis désolé de pas avoir pu venir ses derniers jours. Je... j'étais... C'est compliqué. J'sais pas vraiment par quoi commencer. " Elle soupira et se passa une main fatiguée sur son visage. On pouvait encore voir ses yeux rougis par les larmes. Même-ci elle était soulagée qu'il soit en vie et qu'il aille bien, cela ne changeait rien à l'horreur de ces derniers jours. "Il y a eut des attentats, beaucoup de blessés et des victimes. J'étais sur les lieux, alors j'ai aidé avec mes compétences en soins." Elle souffla épuisée. Sans un mot elle lui tendit la nourriture, elle lui fit un léger sourire.

"Tu as réfléchis ?" Hésita la jeune femme doucement, comme pour ne pas le brusquer. Et c'était un peu le cas en fait. Surtout que son inquiétude avait grimpé d'un cran avec les derniers événements.


©Lilith


_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
Azel avait faillit tout lâcher et prendre ses jambes à son cou quand Hazel avait sursauter. Pourtant il parvint à tempérer ses réactions et à demeurer immobile au lieu de prendre ses jambes à son cou. Alors que la brune passait une main dans ses cheveux pour les ébouriffer le gamin voulait même bien admettre que ce n'était pas si terrible. Quand bien même il demeura tendu il laissa finalement son bras retomber le long de son corps sans pourtant s'éloigner, il écouta attentivement les excuses et les explications de la jeune femme quand bien même, sans surprise il n'en comprenait pas la moitié, tout ce qu'il en retenait c'est que de terribles choses avaient retenues la brune, l'empêchant de venir comme chaque jour.

Le gamin accepta le sandwich sans un mot tout en ressassant les paroles de la jeune femme. Blessé, victimes, soins, il jeta un bref coup d'oeil vers sa cheville qui avait bénéficié des soins de la brune alors que cette dernière lui posait une question dans un sourire. L'enfant cessa de manger quelques secondes alors qu'il hésitait à quoi répondre. Bien sur qu'il avait réfléchit, d'autant plus au cours de ces trois jours sans visite. Il était évident que dans ce court laps de temps supplémentaire le petit n'avait pas revu l'ombre de sa génitrice et bien sur, il avait cru ne jamais revoir Hazel à son tour. De là la réponse était toute trouvée, pourquoi continuer à crever la dalle quand d'autres opportunités s'ouvraient à vous si ce n'était la peur, toujours dévorante qui ne cessait de le mettre en garde contre ce qu'il pourrait se cacher derrière le sourire et les gestes de bonté de l'autre Hazel. Froncement de sourcil, revers de main imaginaire pour chasser les mauvaises pensées, il répondit :

-Je viens avec toi...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz

   
Contact
Ft Azel • 28 juin 2020

Hazel sourit légèrement passant de sa peine précédente à la joie de revoir l'enfant. C'était fou la vitesse à laquelle elle pouvait passer d'une émotion à l'autre. Il ne s'éloignait pas cette fois remarqua t'elle. Vu la tension dans son corps, il se forçait à rester ci près. Quelque part cela la touchait qu'il fasse cet effort pour elle. Elle s'attachait à lui, elle le savait. Et elle savait aussi que ci il lui disait qu'il ne venait pas. Elle serait littéralement morte d'inquiétude de le laisser dans la rue tout seul. Il semblait d'ailleurs réfléchir à sa proposition. Elle n'attendait pas vraiment à ce qu'il accepte, sa méfiance était encore trop présente. Pourtant il le fit, Hazel imita avec un talent certain une carpe hors de l'eau. Elle cligna des yeux une fois, deux fois avant de réaliser. Elle aurait voulu le serrer dans ses bras mais elle ne voulait pas tenter le diable.

"J'en suis vraiment heureuse Azel." Elle se retenait à grand peine de ne pas lui faire un câlin d'ours. Pourtant, dans sa voix la joie était palpable. Comme ci son humeur plus tôt n'avait jamais existé. Elle se sentait revigoré par la décision du petit. Et franchement soulagée aussi.

"Tu auras ta chambre et toujours de quoi manger !" Le rassura t'elle, elle grimaça une minute en se souvenant de l'état de son appartement. Sous la pile de bordel on devait à peine apercevoir le sol. Et bien tant pis, ce n'était pas comme ci elle pouvait y changer quelque chose de toute façon. C'était un peu tard pour y penser.

"Je te laisse manger et on ira après si tu veux. Je te laisserais apprivoiser les lieux." Hésita la jeune femme doucement, comme pour ne pas le brusquer. Et c'était un peu le cas en fait. Surtout que son inquiétude avait grimpé d'un cran avec les derniers événements. Elle le regarda un peu et elle allait essayer de lui faire prendre une douche. Elle sentait que ce n'était pas gagné,mais elle était pleine d'espoir maintenant !


©Lilith


_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
Azel n'était pas certain que le choix qu'il eut fait soit le bon mais maintenant il était trop tard pour se dédire, n'est-ce pas ? Ce n'est pas non plus comme s'il en avait envie. A la place il fixait l'autre qui semblait plus que ravie de sa décision. Sa détresse précédente semblait envolée et quelque part le gamin en fut soulagé. L'autre Hazel continua de parler, sentait-elle ses doutes quant au fait qu'il eut accepté ? En tous cas les arguments choisis étaient les bons, de la nourriture autant qu'il en aurait besoin ? Ca sonnait presque trop beau pour être vrai. Pourtant il n'avait pas toujours crevé la dalle comme ça, il avait presque oublié ces temps passés. La brune avait également mentionné qu'il aurait sa chambre. D'autres souvenirs affluaient à présent. Mécaniquement il murmura :

-Il faut rester caché dans la chambre, ne pas sortir, pas être vu.

Il avait récité ça sur un ton dépourvu de tout naturel, comme si on lui avait martelé le crane de ces mots jusqu'à ce qu'il soit capable de les recracher en l'état, ce qui était sans doute le cas. Une fois sa leçon récité il cligna des yeux comme pour sortir de sa torpeur, Hazel lui avait rappelé indirectement qu'il n'avait pas fini son repas. Une grande première. Le garçon entreprit donc de mettre un terme à la vie du pauvre sandwich avec moins de précipitation qu'habituellement toutefois, sans doute parce qu'il gardait un peu d'appréhension à l'idée de ce qui allait suivre. Malgré ça, il mangeait toujours plus rapidement que la moyenne et ses mains furent très rapidement vides de toute nourriture. Le gamin les fixa bêtement, une seconde, deux secondes, dix secondes même puis redressa la tête, déposant son regard sur le visage de la brune, attendant le signal pour la suite.

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz

   
Contact
Ft Azel • 28 juin 2020

Hazel se figea à l'entente des mots du gamin. Et un doute horrible mais légitime l'a pris. Avait-on enfermer ce  gosse dans sa chambre des heures durant en lui demandant en gros de ne pas exister ? Nan parce que c'était ça, fallait pas tortiller du cul pour chier droit ! Sa mère n'avait pas pu faire ça ? C'était un enfant bordel de merde ! Elle jeta un drôle de regard au gamin avant de parler d'une voix étranglée.

"T'auras pas à rester cacher Azel, j'me fiche de ce que penserons mes voisins." Affirma Hazel avec un air outrageusement comique. Parce que ouais le mélange de dégoût, stupeur et d'horreur donnait à la brune une tête assez chelou en fait. ET puis c'était vrai d'abord, elle se fichait pas mal de l'opinion de ses voisins. Qu'ils parlent, elle s'en fichait. Bon elle mettrait sans doute quelques sorts juste pour que personne ne voit que le gamin était pas tout à fait humain... Mais c'était pas pour le cacher, juste pour le protéger des connards dehors. Il avait fini de manger et lui lança un regard incertain.

"Suis moi boule de poil !" Sourit Hazel en se redressant enfin. Elle s'épousseta sommairement, ce qui était un peu ridicule vu que son maquillage avait coulé. Et que bon le bitume c'était jamais vraiment propre. Elle tendit une main à l'enfant pour qu'il se lève lui aussi. Elle l’entraîna à l'écart dans la ruelle où ils ne pouvaient pas être vu. Elle s'accroupit à la hauteur d'Azel. Pour lui donner l'impression qu'elle était son égal.

"Je vais faire quelque chose d'un peu magique. On va disparaître de la ruelle pour arriver ailleurs. Tu va avoir l'impression de passer dans un tube, c'est pas très agréable je préfère prév'nir mais c'est sans doute le moyen le plus sûr pour nous deux. Tu me lâche pas et tu me tiens très fort ok ? " Elle l'aurait sans doute porté si elle n'avait pas pensé que cela le stresserait encore plus. Elle se contenta de mettre une main sur son épaule.

"3, 2, 1" Et ils avaient disparu dans un pop sonore. Les seuls témoins de cette disparition étaient les ordures dégueulant d'une poubelle à quelques pas seulement d'ou se tenait le duo quelques secondes plus tôt.

édit : @Azel : la suite là (clique). Tu peux évidement répondre ici d'abord Laughing


©️Lilith


_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
C'eut été mentir que de dire que Azel ne craignait pas ce qui allait suivre. Il demeurait campé, assit sur le bitume alors que Hazel, elle semblait presque prête à repartir. Le gamin hésita puis accepta de se saisir de la main qui lui avait été tendue, c'est pourtant d'un pas lent et mesuré qu'il suivit la brune dans une ruelle un peu plus à l'écart.

Voilà qu'alors qu'ils étaient maintenant à l'écart Hazel se mettait à sa hauteur, le gamin fronça les sourcils s'attendant à à peu prêt n'importe quoi, il s'efforça d'être attentif se doutant que se montrer distrait ne pourrait rien lui apporter de positif. Encore une fois la brune lui parla de magie. Froncement de sourcils plus prononcé. Ce qu'il retenait de l'histoire c'est que ça n'aurait rien d'agréable pour lui. Bien loin de fuir il se contenta de suivre les directives de l'autre, il lui adressa un bref hochement de tête afin de confirmer à la fois avoir comprit et son intention d'obéir.

Alors que la jeune femme énonçait un compte à rebours le gamin demeura immobile, le ventre noué d'appréhension alors qu'il regretta qu'il soit à présent trop tard pour changer d'avis

descriptionContact - Page 2 EmptyRe: Contact

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum