Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyLove, I have wounds only you can mend

more_horiz

Love, I have wounds only you can mend

Samedi 18 juillet 2020

S’il y avait une qualité à accorder à Tobias, je dirai que c’était son don de n’avoir aucun sentiment à l’égard des autres. Nous étions en guerre et il passait outre les sentiments pour les missions risquées. Est-ce que ma mission l’était ? Certainement un peu. Mais Tobias avait trouvé l’idée bonne. Un soir dans un pub, j’avais eu l’occasion de voir Seth se bourrer la gueule avec surement quelques-uns de ces collègues. Ils parlaient d’une Amanda Green, connue pour avoir laissé son nom après l’attentat aux Etats-Unis. Je ne saisissais pas toutes les informations qu’ils échangeaient mais O’Colin, ou Croupton comme ils se faisaient appelés en ce moment, l’avait encouragé à se rendre aux Etats-Unis.

J’avais saisi l’occasion : ma relation avec Rowan se passait plus que bien mais il manquait quelque chose entre nous. Et de toute manière, Wolfgang s’opposerait aussi à cette relation s’il savait. Mais il n’était au courant de rien : lui et Reagan étaient partis assez précipitamment courant juin. Ils en avaient besoin, tous les deux, pour souffler, pour se retrouver. Et d’un côté, Wolfy me lâchait un peu la grappe. Depuis la mission du 8 mai, mon frère était sans arrêt sur mon dos et j’étouffais de plus en plus en sa présence. J’avais besoin de m’affirmer, d’être quelqu’un, et pas seulement la petite sœur d’Amadeus. Alors, cette mission, filer Seth aux Etats-Unis pour savoir ce qu’il manigançait, c’était une opportunité.

D’un côté, je ferai une nouvelle fois mes preuves auprès des Insurgés, confirmant que je pouvais agir seule. J’apporterai des informations et Wolfgang n’aura pas été sur mon dos. D’un autre côté, j’en apprendrai peut-être plus sur Seth Green. Hors de question de penser que quelque chose était possible entre nous. Il me l’avait bien fait comprendre, Ama aussi, et j’étais bien avec Rowan. Non, c’était purement et simplement une histoire de mission à la solde des Insurgés, qu’on soit bien clair.

Le Purificateur avait pris le bateau moldu hier. J’étais également là-dessus. Mes vêtements étaient sombres et à l’aide de quelques sorts, j’avais déformé les traits de mon visage pour passer les postes de surveillance des Purificateurs. C’était de plus en plus difficile de sortir du pays mais je ne manquais pas de ruse. Arrivé aux Etats-Unis, Seth était allé louer une chambre dans un hôtel de New-York. J’en avais fait de même et l’avais surveillé toute la nuit. Mais rien. Jusqu’à 4h du matin ! Plutôt matinal ? Je l’ignorais mais je me dépêchais de m’asperger d’eau le visage pour me réveiller. J’attrapais également ma baguette et mes deux épées que je camouflais à l’aide d’un sort dans mon dos et sortis de la chambre. C’était surement mon pas de demi-louve qui faisait que j’étais plus discrète que la moyenne.

Seth se dirigeait d’un pas décidé vers une ruelle sombre. En levant la tête, j’aperçus un panneau indiquant le nom de la rue : le Black Hole. Flippant. Je fronçais les sourcils et avançais à pas de loup pour ne pas perdre de vue Seth qui semblait savoir exactement où il allait. Je le suivis quelques minutes avant qu’il ne tourne brusquement à gauche et frappe à une porte. Il espérait sincèrement avoir une réponse à 4h du mat ? Bien évidemment, le silence lui répondit. Il jeta quelques sorts, essayant peut-être d’enfoncer la porte ? Que se cachait-il là-dedans ? Une vieille barraque toute miteuse avec quelques objets vieillots en vitrine. Pas de quoi éveiller une folle envie de dévaliser le magasin si vous voulez mon avis …

Au bout d’un moment, Seth perdit patience et se retourna d’un air rageur, laissant la porte tranquille. Rapidement, je me collais contre le mur, retenant mon souffle. Je m’étais peut-être un peu trop avancée. Peut-être m’avait-il vu ? Mon ouïe fine m’indiquait qu’il se déplaçait rapidement dans ma direction. Je fermais les yeux, inspirais, expirais par la bouche, d’un geste rapide j’attrapais ma baguette et …

« Qu’est-ce que tu veux ? » J’ouvris les yeux. Une voix venait de se faire entendre et ce n’était pas celle de Seth. Celui-ci répondit alors, il était surement à un mètre de moi tellement sa voix paraissait proche. « Les Résurgents hein ? » L’autre homme ricana et une autre voix se fit alors entendre : « T’es qui d’abord ? Qu’est-ce’ tu leur veux ? » Je m’efforçais à capter les bruits mais je n’arrivais pas à savoir combien d’hommes se trouvaient dans la ruelle. Je fronçais les sourcils en entendant un combat s’engager. De toute évidence, Seth n’avait pas réussi à les convaincre. Les Résurgents ? Qu’est-ce qu’il leur voulait aux Résurgents ? Je me risquais à jeter un œil et vis qu’un homme tenait Seth par les cheveux, trois autres hommes l’entourant, baguettes pointées sur lui. Il allait avoir de sérieux ennuis … A moins que …

« Il est avec moi ! » Je sortis de l’ombre et deux baguettes se tournèrent vers moi. L’un d’eux ricana. « Et t’es qui toi maintenant ?! » Merlin, réfléchis Saoirse. Tu es une demi-louve qu’est-ce que … Mais … Attendez Résurgent = Sang-Pur ? Et les Résurgents aux Etats-Unis ne sont pas souvent très bien informés de ce qui se passe au Royaume-Uni. « Je suis Saoirse Parkinson, Sang-Pur, fille de Ian Parkinson et de Rebecca Black. » Ma voix était ferme bien qu’elle n’était pas trop forte pour ne pas attirer d’autres personnes. L’homme qui tenait Seth par les cheveux le relâcha et je m’efforçais de ne pas le regarder. Je repris d’une voix qui se voulait affirmée : « C’est Erskine O… Croupton qui m’envoie ! » Je croisais les doigts derrière mon dos, espérant que ça allait fonctionner.

Après tout, il était tant que mon Sang-Pur fonctionne. Peut-être ignoraient-ils que mon père avait été un loup-garou ? Les Américains étaient bien trop préoccupés par leur petite personne pour se soucier des autres pays alentours. Mais j’étais presque sûre que les noms Parkinson et Black allaient réveiller quelques lointains souvenirs. « Seth Green est avec moi ! » répétais-je. Les hommes avaient déjà entendu le nom de Seth, prétendant qu’il était le frère d’Amanda, mais ils ne semblaient pas le croire. Peut-être qu’avec ma parole cela donnerait plus de force ?
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Seth avait passé une soirée de merde ou plutôt une succession de soirées merdiques ! Sa vie était une blague pourrie. Il ne savait pas comment ni pourquoi il avait écouté la suggestion d'Erskine. Sans doute parce que l'incertitude était pire que de vraiment savoir. Seth avait dû vivre avec la mort de sa sœur.  Mais voir son nom écrit sur ce journal avait réveillé des choses qu'il avait fermement cloîtré dans une boite au fond de son crâne. Il avait évité d'y penser pendant des années pour ne pas souffrir inutilement et voilà que tout ça lui sautait au visage. Il s'était mit dans un état pitoyable dans le bar. A tel point qu'il avait dormit sur place, il se sentait pathétique.

Le lendemain, il avait posé des congés. Il reprendrait le travail pour le procès d'Hermione Granger. Il avait justifié son absence auprès des purificateurs comme étant une affaire de famille. Cela n'avait clairement pas plus, mais il n'en avait rien eut à cirer. C'était pas une demande. Il avait prit un billet pour un bateau moldu. Passant sans encombre auprès des autres purificateurs. Il avait des papiers en règles. Le trajet l'avait rendu plutôt malade mais il préférait encore ce moyen de transport à l'avion. Il avait prit une chambre à New York, il avait profité de ses jours de congés avant son départ pour se renseigner un peu sur les Résurgents. Autant dire qu'il ne trouva pas grande chose. Une fois dans sa chambre d’hôtel à New York, il passa des coups de fils. Il avait bien sentit qu'il était suivi et avait donc revêtu un déguisement pour sortir par une porte dérobée. Il avait parcourut les rues de la voie lactée, posant des questions. Menaçant parfois pour avoir des réponses. Il rentra à l’hôtel, il savait désormais ou trouver les Résurgents. Ou tout du moins où prendre contact avec eux. Il sentait l'adrénaline parcourir ses veines, il décida de dormir un peu avant d'affronter ces connards.

Quatre heure du matin, il quitta l’hôtel bien décidé à savoir le fin mot de cette histoire. Si quelqu'un usurpait l'identité de sa sœur, il jurait de le crever.  Si c'était sa sœur... il ne savait pas mais il pensait qu'il y aurait beaucoup de cris et de reproches. Il était autant en colère que désespéré ce soir. Il se dirigea vers la rue sorcière malfamée sans une hésitation. Il trouva l'indication de son contact et commença à frapper à la porte comme un bourrin. A mesure il devenait de plus en plus agacé. Il sortit sa baguette essayant sans aucun doute de défoncer la porte. Cependant il était pas briseur de sorts et ça se voyait ! Il ragea tout seul et commença à faire demi-tour près à étranglé celui qui l'avait informé. Sauf qu'une voix l’interpella finalement. Il fit demi-tour.

"Je cherche les Résurgents." Expliqua Seth d'une voix placide à l'homme qui venait de sortir de la porte qu'il avait essayé de forcer. "Les Résurgents hein ?" L'homme ricana et une autre voix se fit alors entendre : "T’es qui d’abord ? Qu’est-ce’ tu leur veux ?". Seth roula des yeux, vraiment ? Il se la jouait gangster de bas étages ? Ridicule. Il n'avait pas envie de jouer ce soir, il n'avait pas de temps à perdre. "A votre avis ? Prendre le thé ?" Se moqua Seth d'une voix grinçante. Il croisa les bras les regardant de haut dans une attitude méprisante rappelant les sang-purs. "Je cherche Amanda Green, ma sœur." Ajouta t'il néanmoins en voyant que ses paroles avaient échauffé l'esprit des deux hommes. Ah non quatre, oh super Seth ! Vraiment t'es un génie, t'attirer des ennuis dans un lieu aussi malfamé qu'ici !

Une bagarre éclata et malgré ses réflexes de tireur il ne faisait pas le poids contre quatre homme armé tout seul. Ils ne l'avaient pas cru ces abrutis. Seth enrageait alors qu'un des hommes lui tirait les cheveux. C'était quoi ça ? Un combat de fillettes ? Il était en mauvaise posture il devait bien l'avouer. Il était qu'un putain de crétin ! Bordel de merde. Il se raidit et ferma les yeux. Il aurait dû s'en douter, il n'y avait qu'elle pour le suivre. Et qu'est ce qu'elle leur racontait comme conneries maintenant. Il l'écouta incrédule, mais se gardant tout de même bien de faire la moindre remarque. Elle lui sauvait la mise, pour le moment. Elle sembla les convaincre un minimum puisque l'homme qui lui tenait les cheveux le relâcha. Il devait avouer qu'elle jouait bien les sang-purs hautaine et fière. Les hommes semblaient tout à coup un peu effrayé.

"Désolé mon gars, tu peux prouver que t'es son frère ?" Demanda l'homme qui l'avait maintenu immobile. Seth sortit une dague des plis de sa cape et s'entailla la main sans une hésitation. "Par mon sang et ma magie, je jure que je suis le jumeau d'Amanda Green." La magie sembla vibrer dans l'air un instant. Un vieux serment, peu usité de nos jours. Connu pourtant des vieilles familles et des gens un peu curieux. Un serment qui ne permettait pas de mentir. Ils leur lança un regard polaire, semblant franchement en colère. Il ne se tourna pas une fois vers la demi-louve qui venait de lui sauver la mise. "Peut-on nous conduire à elle ?" Demanda Seth avec un semblant de politesse en intégrant Saoirse dans la demande. La vérité c'était qu'il ne voulait pas perdre le semblant de confiance en ne voulant pas voir la jeune femme l'accompagner. Il devait faire avec que cela lui plaise ou non.
 

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

Love, I have wounds only you can mend

Samedi 18 juillet 2020

« Désolé mon gars, tu peux prouver que t’es son frère ? » demanda l’un des hommes. Il semblait tout d’un coup plus enclin à l’écouter. Je regardais Seth s’entailler la main, sans une once de douleur. Soit il était très bien immunisé, soit il s’était protégé avec un sort ou une potion contre la douleur. Le sol vibra légèrement, comme semblant répondre à l’incantation du jeune homme qui lâcha d’un ton placide : « Peut-on nous conduire à elle ? » Nous ? Je souris, fière de voir qu’il avait compris qu’il ne pourrait rien faire sans moi. L’homme qui parlait depuis le début lança un regard aux autres trois qui finalement baissèrent leur baguette. Sans un bruit, il s’engouffra par la porte que Seth avait tenté d’enfoncer quelques minutes plus tôt. La porte se referma sur les deux hommes derrière moi et on se retrouva durant un moment plongé dans le noir.

Love, I have wounds only you can mend 62d56a4c30c211573583c36bfea21110

Finalement, il alluma la lumière à l’aide de sa baguette et nous regarda tour à tour. « Vos armes. Vous les laissez ici. » Il croisait les bras, l’air pas du tout commode. Je jetais un coup d’œil à Seth qui hésita avant d’obtempérer. Je ne faisais pas confiance à ses brigands et surtout pas à ce barbu qui ne faisait pas du tout son âge. Une main sur mon épaule me rappela que les deux autres balourds étaient là. Je soupirais et retirais les deux épées présentes dans mon dos. Je retirais également les deux dagues cachées dans mes bottes ainsi que le poignard dissimulé dans ma manche. L’homme siffla en me voyant déposer tour à tour mes armes. « Je n’avais jamais vu une femme aussi armée ! » remarqua-t-il. « Et je n’avais jamais vu un sorcier aussi agile … pour son âge … sans vous offenser ! » L’homme éclata d’un rire franc et décroisa les bras.

« Vos baguettes ? » Ce fut à mon tour de ricaner. « Quoi ? Parce qu’en plus il faut vous laisser nos baguettes ? » Je lançais un regard furieux à Seth qu’il me rendit. Ouais il m’avait peut-être pas demandé de l’accompagner mais je ne comprenais décidément pas pourquoi il se lançait dans ce piège. « On va juste les sécuriser un peu … » plaisanta l’un des hommes. Je tendis ma baguette, lançant au passage un regard peu amène. Ma chère baguette en bois de sorbier avec une corne de Serpent Cornu à l’intérieur. L’homme incanta quelques sortilèges et me la rendit, faisant de même avec celle de Seth. Ma baguette semblait plus lourde, comme incapable d’exécuter les sortilèges que je voudrais. « Ne vous inquiétez pas, les effets sont temporaires … » nous informa le propriétaire de la boutique avant de nous emmener dans son arrière-boutique où un miroir était posé.

« Je préfère vous avertir que je ne suis pas sûr que Miss Green sera enchanté de votre venue. Elle n’est pas tellement du matin … » Les hommes éclatèrent de rire comme s’il s’agissait d’une bonne blague. Mon regard croisa à nouveau celui de Seth, incrédule. Après un sort, l’homme nous invita à passer par le Miroir. L’un des quatre homme le franchit en premier, surement pour aller avertir la dite Amanda Green, puis Seth en fit de même. Je m’apprêtais à le suivre quand l’un des hommes me retint. « Les Black n’ont-ils pas péri avec le Lord ? » Je levais mon menton et répondis : « Vous êtes mal informé. Une branche a persisté à travers deux femmes : ma mère et sa sœur, Johanna O’Colin. » L’homme me relâcha. Evidemment, ma tante devait sans doute être plus connue que ma mère. Femme politique très influente, son nom devait évoquer des souvenirs à certains. L’homme me laissa finalement passer et je franchis alors le miroir. On était arrivé dans le hall et je croisais le regard de Seth. « Tu étais inquiet pour moi, trésor ? » le charriais-je.

Nous étions seuls et la pièce était sombre. Le feu s’était éteint dans l’âtre et les rideaux, remplis de poussière, étaient fermés. Je me dirigeais à grands pas vers ceux-ci, essayant de visualiser l’endroit où nous nous trouvions mais je me rendis compte que les rideaux étaient bloqués. Je soulevais ma baguette mais je peinais à exécuter correctement un sortilège. Je me retournais vers Seth, un peu inquiète. « J’espère que tu sais ce que tu fais … » dis-je en me repositionnant à ses côtés.

Des pas se firent entendre. Désormais, seule ma condition de demi-louve pouvait m’aider. Je rangeais ma baguette à la ceinture et vis alors un homme blond entrer dans la pièce. Son visage était encore un peu enfantin mais ses traits étaient durs et tirés. Il m’était impossible de lui donner un âge à dire vrai. « Ta sœur serait-elle devenue un homme ? » chuchotais-je à l’oreille de Seth qui me chassa de la main.
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz
Love, I have wounds only you can mend
Samedi 18 juillet 2020

Les enfants que nous avions enlevés quelques jours plus tôt avec Cillian n’avaient pas encore donné de résultats concluants. L’un d’eux était d’ailleurs en très mauvais état m’avait-on confié mais j’avais refusé d’aller y voir. Les choses n’allaient pas aussi bien que je le voudrais. Je refoulais toujours mon besoin de sang, prétendant que le vaccin m’avait guéri, mais c’était bien tout le contraire. Je passais parfois plus de 6h sans boire une goutte de sang et je m’affaiblissais. Depuis deux jours, je n’avais pas bougé de l’hôpital. J’étais plus en sécurité entre ses murs pour boire du sang. Oh, j’avais les visites régulières des fantômes de ce bâtiment mais ils ne me dérangeaient pas tant que ça.

Il était 4h et je n’arrivais pas à fermer l’œil. Les vampires ne dormaient pas, ou très peu. J’essayais tant bien que mal de me convaincre que j’en avais besoin … J’avais finalement commencé à arpenter les lieux, ignorant les bruits médicaux que j’entendais au sous-sol. « Cillian … » Le jeune homme se tenait près d’une fenêtre et ne sembla pas étonné de ma présence. Il m’avait entendu venir, sans aucun doute. Après tout, je ne cherchais pas à dissimuler ma présence. « Tu es venu trouver un peu de repos en ces lieux ? » demandais-je en faisant de l’ironie. Comment trouver du repos en ces lieux hantés ? Peut-être avait-il une requête à me faire ? Je posais une main sur le lit près de moi. Le lieu était une ancienne chambre de malade et était aussi blanc que la neige, comportant seulement un lit, une armoire ainsi qu’une plante verte toute défraîchie. D’un coup de baguette, je lui redonnais un peu de vie.

Le blondinet allait répondre quand on toqua derrière moi. Je repris mon masque de fer et lissais les plis de ma robe noire. « Scott ! Que me vaut votre visite à cette heure-ci ? » demandais-je d’un ton agressif. Oui, je faisais remarquer l’heure alors que ni Cillian ni moi ne dormions. Le jeune homme hésita, tournant surement 7 fois sa langue dans sa bouche, avant de m’informer : « Une personne veut vous voir, Miss Green. » Je haussais un sourcil, méfiante. « Une … personne ? Soyez plus précis Scott ! Et ayez un peu plus de tenue ! » D’un coup de baguette je rentrais son tee-shirt dans son pantalon et reboutonnai sa chemise jusqu’en haut. « Il prétend être votre frère, Miss … » Ma main sur les barreaux du lit se resserra. « Comment ?! » L’homme fit un pas vers moi et répéta : « Il dit qu’il s’appelle Seth Green et qu’il est votre jumeau … » Seth. Mon frère. Ici ?

Je déglutis et mon cerveau sembla faire demi-tour. Seth Green, il y avait bien longtemps que plus personne n’avait prononcé ce nom en ma présence. Mon frère, mon sang, celui qui avait toujours veillé sur moi et que j’avais lâchement abandonné. Non, il ne pouvait être là. Je relevais la tête alors que Scott parlait toujours inutilement dans le vide, comme si Cillian pouvait prêté attention à ses paroles. « Il suffit ! » lançais-je d’une voix forte. D’un coup de baguette, je fis léviter le corps de l’homme contre le mur, lâchant les barreaux du lit qui avaient pris une forme étrange sous ma pression. « Où est-il à présent ? Est-il seul ? Réponds ! » Je resserrai ma prise sur sa gorge, laissant faiblement l’air passer afin qu’il me serve une réponse compréhensible. « En bas … dans le … hall … Miss … Il est avec … une fille Parkinson … » Je relâchais ma prise, laissant retomber le corps de l’homme au sol. « Une fille Parkinson ? Seth se serait-il acoquiné d’une Sang-Pur ? »

Je m’étais souvent demandée ce qu’était devenu mon frère pendant tout ce temps mais c’était un homme bon, généreux et tolérant. Loin d’être un … un Résurgent. Je relevais les yeux et vis que Cillian m’observait. Il avait été là lorsque j’avais tué cet homme, mercredi, parlant de mon frère. Personne d’autre ne devait savoir pour mon frère. Personne. « Scott ? » « Oui Miss ? » Je me retournais et d’un simple sort, je l’attachais aux barreaux du lit. « Vous avez l’air souffrant, vous devriez vous reposer. » L’homme balbutia, ne comprenant pas très bien ce qui lui arrivait. Je fis signe au demi-vampire de sortir tandis que je refermais les rideaux de la chambre. « Je … Je vais très bien Miss Green, je … » Je lançais un « Accio », faisant venir à moi une Potion que me confectionnait un très bon ami à moi. Oui, j’avais même des amis. « Buvez ça, et sans discussion. » ordonnais-je à l’homme en lui tendant le flacon. « Et à présent, aucun bruit ! » Je refermais la porte derrière nous, laissant l’homme attaché au lit.

Cillian m’observait, silencieux. Il savait très bien ce que j’avais fait. Je m’étais débarrassée d’une personne gênante mais je n’allais pas restée là à le regarder mourir. Je fis signe à Cillian de me suivre. « Je voudrais que vous fassiez quelque chose pour moi Cillian. » C’était étrange comment j’alternais entre le tutoiement et le vouvoiement avec lui. Le vouvoiement semblait s’appliquer à toutes circonstances, en revanche j’employais le tutoiement quand nous avions une discussion plus intime, comme cet autre soir ou quelques instants plus tôt. « Je voudrais que vous descendiez jusqu’au hall afin de vous assurer qu’il s’agit véritablement de mon frère. Pour les autres instructions, vous n’aurez qu’à tendre l’oreille. » Il était demi-vampire, même si je murmurais, il pouvait tout entendre. Je haussais un sourcil pour savoir si je m’étais bien faite comprendre.

Mais le jeune homme hocha la tête et descendis les marches qui menaient au hall. Je retins ma respiration, me forçant à respirer par la bouche. Je savais que je pouvais sentir son odeur. Et si c’était pas lui ? Et si c’était simplement un imposteur ? Est-ce que j’en serai soulagée ? Je serrais la rampe d’escalier, ignorant les cris d’étouffement de Scott dans la pièce d’à côté. Le poison faisait vite effet et dans quelques minutes, il serait mort. Peut-être y avaient-ils d'autres hommes qui avaient accueilli Seth et sa compagne ? Je me contenterai d'un Oubliette sur eux, Scott me servirait de garde-manger pour les prochains jours. Cillian venait d’arriver dans le hall. Je tendis l’oreille pour savoir ce qu’il s’y disait.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


« Et à la fin, il ne restera que nous. Et le déni, le refus, la peur, la culpabilité, la dépression... l’acceptation. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Il était soulagé que l'homme se décide enfin à le mener à sa sœur, ou à l'imposteur. Peu importe, tout ce que voulait Seth c'était éclaircir cette connerie. Ils retrouvèrent plongés dans le noir quelques instants, la lumière s'alluma soudain. On leur demanda de laisser leurs armes. Très bien. Il commença à sortir ses armes, une dague dans sa botte, un flingue moldu, deux autres dagues fixées à ses poignets. Il écouta vaguement le grisonnant et Saoirse échanger des banalités. Puis on leur demanda leurs baguettes, il se retourna pour fusiller du regard la demi-louve. Bien la tension était toujours aussi électrique entre eux. Génial vraiment. Il tendit donc sa nouvelle baguette. Il regarda la dite nouvelle baguette un instant, se rappelant du jour où il avait brisé l'ancienne.

"Très bien." Gronda Seth. Il récupéra son bien quand ils eurent finit de lester les baguettes. "Y'a intérêt !" Marmonna Seth d'humeur particulièrement exécrable. Si les effets duraient, il allait faire un malheur. Il écouta la remarque sur Amanda en fronçant les sourcils. Il y avait de la crainte dans l'attitude de ces hommes. Seth l'avait assez vu dans son métier pour ne pas le louper. Il haussa les épaules au regard de la demi-louve. Ouais ils faisaient une blague débile et alors ? Il était censé en tirer une conclusion ? Il suivi le premier homme à travers le miroir sans un mot. Il attendit que sa coéquipière forcée arrive. Il leva les yeux au ciel.

"Evidemment, amour." La singea t'il acide. Ils étaient seuls dans la pièce. L'endroit laissait une drôle d'impression à Seth. Lui rappelant un peu les labos des purificateurs. Labos qu'il se donnait un mal fou à éviter. Il lui lança un regard éloquent. C'était elle qui l'avait suivi, il n'était pas vraiment le temps d'avoir peur. Idiote ! "C'est un peu tard pour y penser. " Marmonna t'il. Elle se repositionna près de lui. Il la chassa de la main quand elle lui chuchota une remarque dans l'oreille. "Ce n'est pas ma sœur crétine." Siffla t'il agacé. Il jeta un regard au blond, il se déplaçait sans bruits, son aura était différente. Assez rapidement Seth se rendit compte qu'il n'avait pas un humain face à lui. Il avait vu assez de vampires ces derniers mois pour en reconnaître un. Pourtant quelque chose semblait différent chez lui.

"Qui êtes vous ?" Gronda Seth glacial. Il se tourna vers la porte. "Tu te caches encore derrière un homme Amanda ?" Il y avait tellement de colère dans cette simple question. De la déception, de l'amertume.  "Je ne te savais si lâche. On aurait pu penser que vivre avec une sangsue t'aurais donné un peu de courage !" Se moqua Seth avec le tact d'un troll. Il ne pouvait pas croire que cela ne soit pas sa sœur après tout.

"Ça suffit !" Claqua la voix de Cillian, Seth lui lança un regard torve. Il lui fit même un sourire provoquant. L'air de dire "sinon quoi le blondinet ?" Le blond leva les yeux au ciel.
 

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Cillian avait rejoint le QG des Résurgents, il avait besoin de réfléchir sans doute. Sans l'agitation perpétuelle de la ville. Même la nuit et puis ici il était sûr d'être laissé seul. Les autres évitaient sa présence,ressentant surement qu'il n'était pas comme eux. Un vulgaire humain, fragile et sans intérêt. Non pas qu'il pensa ainsi, mais il savait comment était perçu les vampires par les gens de ce lieu. Jour après jour, il était difficile de fermer la bouche aux horreurs que racontait ces abrutis. Peut-être qu'au fond ils n'avaient pas tort, mais eux se montraient ils humains ? En faisant ce qu'ils faisaient. Il préférait être ce qu'il était plutôt que se vautrer dans le mensonge comme lui semblait faire ces hommes.

Il entendit des pas dans la pièce, il reconnu les faibles battements de cœur d'Amanda. Sa présence froide et dangereuse qui l'attirait comme un papillon su du miel. Bien malgré lui d'ailleurs. "Amanda." La salua t'il sans démontrer la moindre émotion. Il doutait pouvoir trouver du repos où que ce soit. Il n'essaya pas de répondre, il avait entendu les pas d'un des hommes se rapprocher. Il écouta la conversation qui suivit malgré lui. On ne pouvait lui en vouloir d'avoir été là. Seth Green, était donc son jumeau. Il avait bien compris qu'elle avait eut un frère. Mais aux dernières nouvelles, il était en Angleterre. Il se tourna ensuite, fixant son regard sur la brune. Elle était désarçonnée par la nouvelle, il pouvait le voir. L'entendre, son cœur avait accéléré à sa simple mention. Sa respiration avait changé elle aussi. Il sortit de la pièce sans dire mot quand elle lui demanda. Il était loin d'être un imbécile, il avait compris que Scott allait mourir. Il aurait sans doute dû s'en émouvoir, mais c'était un Résurgent de moins... Pour ce que cela lui faisait, il ne s'en souciait guère.

Il observa la jeune femme quand elle ressortit de la pièce, elle avait l'air bouleversé. Elle s’efforçait de le cacher. Mais c'était inutile. Il écouta sa requête avec attention. "Je ferais ce que vous demandez, Amanda." Le comme toujours n'avait pas été dit, mais s'entendait parfaitement. Il la salua de la tête avant de descendre l'étage et d'entrer dans la pièce ou se trouvait les deux intrus. La première chose qu'il remarqua c'est la jeune femme, qui faisait une blague douteuse à l'homme qui l'accompagnait. La tension entre les deux était palpable. Il écouta Seth déblatérer tandis qu'il les observait tous les deux. La fille était une demi-louve, Cillian pouvait le sentir. Elle avait une odeur vraiment proche de celle de Malo, son frère. Son regard s'attarda sur elle un instant. Puis il se tourna vers Seth qui continuait de provoquer Amanda, qui devait tout entendre de la conversation. Il lui ressemblait. Cela ne faisait aucun doute. L'air de famille était trop important pour passer à côté. Il avait cependant l'air très différent de sa sœur. Plus accessible en un sens. La dernière provocation le fit sortir de son mutisme.

"Ça suffit !" Claqua sa voix claire et froide. "Vous ne gagnerez rien par la provocation. Seth c'est ça ?" Le dit Seth se renfrogna, bien qu'il hocha la tête. "Je suis Cillian, pour répondre à vôtre interrogation précédente." Il se tourna vers la demi-louve, il haussa un sourcil en sa direction. "Une Parkinson ? Je doute que nos hommes ai pu se fourvoyer à ce point. Je croyais que les familles de sang-pures anglaises ne se mélangeait pas aux créatures..." Son regard se tourna de nouveau vers l'homme qui semblait prêt de  lui sauter à la gorge. "Amanda m'a chargé de déterminer si vous étiez qui vous prétendez d'être. Vous lui ressemblez suffisamment pour que je n'en doute pas... Cependant, avez vous des preuves de ce que vous avancez ? Demanda le blond avec un air dépourvu d'émotions. Il ressemblait à un simple soldat.

"Vous êtes quoi au juste, son p'tit soldat ?" Se moqua Seth. Cillian eut un léger sourire, laissant entrevoir une canine bien trop visible pour être anodine. "Quelque chose comme ça." Répondit simplement l'hybride.
 

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

Love, I have wounds only you can mend

Samedi 18 juillet 2020

Seth était toujours d’une humeur très aimable et c’était un véritable plaisir de parler avec lui. « Ce n’est pas ma sœur crétin » Je levais les yeux au ciel et marmonnais un : « Je trouvais un petit air de ressemblance pourtant … » Mais Seth ne riait plus (s’il avait ri un jour d’ailleurs). Le blond qui venait d’arriver dans la pièce dégageait une drôle d’odeur. Je fronçais le nez. Tobias avait la même mais il y avait quelque chose en plus. Alors quoi un demi-vampire ? Et pourtant, j’en avais croisé pas mal au QG mais aucun n’avait cette odeur particulière. Qu’est-ce qu’un vampire faisait dans les rangs des Résurgents ? Je n’aimais pas ça. J’écoutais Seth s’emporter une nouvelle fois envers sa soi-disante sœur qui de toute évidence envoyait son larbin faire le travail pour elle. « On aurait pu penser que vivre avec une sangsue t’aurait donné un peu de courage ! » Je tournais la tête vers lui. Sa sœur avec un vampire ? Mais il était … et elle était … Je ne comprenais décidément pas grand-chose et quelque chose me disait que les enfants Green avaient plus d’un secret.

La voix du vampire claqua, interrompant la magnifique tirade de Seth pour ramener sa sœur auprès de lui. Il était tel un dément, incapable de raisonner deux secondes. Ne voyait-il pas qu’il se risquait à avoir plus d’ennuis ainsi ? Etait-ce sa sœur qui provoquait ça en lui ? C’était totalement insensé. Quoi que … Si les rôles étaient échangés et que Wolfgang se trouvait ici … Mais c’était impossible. Wolfgang n’était pas cette Amanda, et je n’étais pas Seth. « Je suis Cillian, pour répondre à votre interrogation précédente » Cillian ? Drôle de nom ; pas sûr qu'il soit américain. Et cet homme était bien trop calme pour moi. « Une Parkinson ? Je doute que nos hommes aient pu se fourvoyer à ce point. Je croyais que les familles de Sang-Pures anglaises ne se mélangeaient pas aux créatures. » Je me mise à rire. Il était bien doué et son sang de créature devait ainsi permettre aux Résurgents d’avoir un certain atout. « Je croyais que les créatures ne se mélangeaient pas à leurs ennemis … » répondis-je du tact au tact.

Il se tourna une nouvelle fois vers Seth annonçant qu’il devait se charger de s’assurer qu’il était bien son frère. L’ambiance était palpable entre les deux hommes. « Vous êtes quoi au juste, son p’tit soldat ? » « Quelque chose comme ça » Je levais les yeux au ciel, on n’allait pas avancer comme ça. Et je détestais le fait d’être vulnérable. Sans mes armes, je n’étais rien ou presque. J’avais toujours refusé de m’entraîner au combat moldu, jugeant que j’étais assez bien armée avec mes épées et ma baguette. Mais quand les deux disparaissaient qu’est-ce que je faisais ensuite ? Un murmure parcourut mon échine mais il était trop faible pour que je saisisse quoi que ce soit. Immédiatement après, le dénommé Cillian ouvrit la bouche pour nous demander de partir. Elle lui donnait ses ordres de plus haut. Très bien, je détestais ça, mais aujourd’hui je devais me servir de ma Légilimencie.

Je concentrais toute mon énergie dans cette tâche et envoyais un message à Seth : « Ta sœur est à l’étage au-dessus et donne ses ordres à Cillian. » Le jeune homme tressaillit, comme la première fois que j’avais fait usage de mon don sur lui mais ne dit rien. Il fallait trouver un moyen pour accéder à sa sœur car de toute manière il n’était pas prêt à décoller d’ici. Je ne pouvais envoyer de messages à des personnes que je ne connaissais pas, que je n’avais jamais vu, mais je pouvais essayer autre chose. « Tu veux la voir ? Je peux t’aider. Au signal, tu cours dans les escaliers sur ta droite. » dis-je mentalement à Seth. Je pris une nouvelle inspiration pendant que le Tireur d’élite distrayait Cillian avec ses tirades toujours aussi provocantes. Je concentrais mes pouvoirs pour donner un lourd sentiment de fatigue au demi-vampire ou quelque chose dans ce goût-là. Je n’avais pas fait ça depuis mon séjour en France il y a un peu plus d’un an et je sentais que mon pouvoir ne résisterait pas bien longtemps. « MAINTENANT ! »

Seth hésita mais s’élança finalement. Le demi-vampire qui se trouvait d’un coup très fatigué eut du mal à raisonner et à trouver sa baguette pour arrêter Seth. Mais je m’épuisais et le don ne tint pas longtemps. Je sentis mon nez saigner et je tombais en arrière. Le demi-vampire libéré de mon don se précipita sur Seth et le projeta à l’autre bout de la pièce. A demi-sonné, je me relevais péniblement tandis que Cillian ricanait de notre bêtise. Mais une silhouette sombre était arrivée derrière lui et l’homme s’écarta.
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz
Love, I have wounds only you can mend
Samedi 18 juillet 2020

Dès les premiers mots de Seth, je sus que c’était lui. Mon cœur s’accéléra en l’entendant déblatérer son baratin habituel quand on lui tapait sur le système. Il avait toujours fait les choses par lui-même, et à sa manière. Fonçant tête baissée quand la colère ou la tristesse prenaient le dessus, quand quelque chose ou quelqu’un menaçait sa famille, sa sœur. Je resserrai mes doigts autour du collier que je portais au cou, pourtant il représentait ce qui m’avait éloigné de Seth. Cillian interrogea la demi-louve, je la reconnaissais sans aucun mal à son odeur, même si nous avions évité de les croiser avec Bastian. Je m’étonnais que Seth se trouve avec une telle personne mais peut-être jugeait-il qu’elle était une bonne alliée pour me sortir de ma caverne ? La femme répondit du tact au tact et je laissais apparaître un sourire moqueur sur mon visage. Je comprenais mieux pourquoi elle accompagnait Seth.

« Amanda m'a chargé de déterminer si vous étiez qui vous prétendez d'être. Vous lui ressemblez suffisamment pour que je n'en doute pas... Cependant, avez-vous des preuves de ce que vous avancez ? » Seth répliqua, le jugeant de soldat. Je baissais la tête. J’avais de nombreux petits soldats, mais il semblait que Cillian soit le plus compétent dans cette tâche. « Quelque chose comme ça » Je laissais un nouveau sourire apparaître sur mes lèvres. Qu’est-ce que je devais faire à présent ? Est-ce que je voulais vraiment revoir Seth ? Oh oui. Il me manquait depuis que nous nous étions quittés, mais encore plus depuis que je m’étais retrouvée toute seule, sans protection. Mais est-ce que je voulais qu’il me voie ainsi ? Non. Je murmurais à l’intention de Cillian : « Dis-lui de partir. Je ne veux pas le voir » Ma voix était neutre, dénuée d’émotions. Pourtant ces mots m’en coûtaient. Il valait mieux que mon frère parte, qu’il garde une bonne image de moi plutôt que celle-ci.

Mais Seth insista. Evidemment. Seth ne serait pas Seth sinon. Cillian perdait patience de son côté et même s’il obéissait à mes ordres, je sentais que cette situation l’agaçait. Il se retrouvait en plein cœur d’une situation familiale plus qu’étrange.

Soudain, les choses changèrent en bas. La jeune femme cria un ordre à Seth et des bruits de chute se firent entendre. « Seth … » dis-je dans un soupir. Il avait encore du forcer le passage. Il fallait que j’intervienne. Je descendis les marches d’un mouvement gracieux comme le faisaient un peu tous les vampires dans chacun de leur geste et arrivais dans le hall. « Merci Cillian » dis-je avec un sourire sincère au demi-vampire. La jeune femme, une brune, se relevait. Du sang perlait sur son visage et mon cœur s’emballa. Il fallait que je me maîtrise. Mais un nouveau mouvement attira mon attention. Seth s’approchait. Mon cœur rata un battement. Mon frère, mon jumeau. Je retins mes émotions mais mon vampire voulait les laisser s’exprimer, toutes démesurément. La tristesse, le manque, la joie, les souvenirs. De ces derniers, je ne gardais qu’en mémoire jour et nuit les persécutions des autres élèves. Mais en revoyant le visage de Seth …

Une première pique fusa de sa bouche et je fus tenter de baisser les yeux, comme les fois où il m’avait grondé. Mais je maintins le menton lever et mon regard rivé dans le sien, fière, et froid. « Ravie de te voir en forme mon frère. » dis-je simplement. « Je vois que tu as su t’entourer … » ajoutais-je en jugeant la jeune femme qui me fusillait du regard avant de reporter mon attention sur Seth. « Mais mon « p’tit soldat » t’a demandé de partir. Tu as assez fait de dégâts ainsi et j’ai du travail. » Je resserrai mes mains, cachant mon mal à l’aise, mes émotions contradictoires. Je sentis Cillian se rapprocher et cette proximité me fit du bien, comme si je me sentais soutenue.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


« Et à la fin, il ne restera que nous. Et le déni, le refus, la peur, la culpabilité, la dépression... l’acceptation. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Seth avait envie d'éclater la gueule du blondinet. Son sourire était insupportable et il lui bloquait l'accès à sa sœur. Connard. Il pouvait se montrer patient pour beaucoup de chose, surtout le travail. Mais pour le reste il avait la patience limitée, pire quand ça concernait sa sœur prétendue morte. Saoirse confirma ses suspicions en renvoyant la question du blond à l'envoyeur. Il était bien une créature magique, sa sœur avait le chic pour se dégoter des vampires ! Putain de merde ! Et ou était se fichu Bastian qui lui avait volé sa sœur d'ailleurs ? Il détestait ça et en plus maintenant quoi, il leur demandait de partir.

"Va te faire voir, connard !." Beugla Seth enragé, ne contrôlant sans doute plus grand chose à la situation présente. "Ramène tes fesses de lâche ici Amanda Green, ou je vais te botter le cul !" Gronda Seth hors de lui, il y avait pourtant un certain désespoir dans ses paroles. Et puis soudain il entendit la voix de la demi-louve dans sa tête. Putain il détestait quand elle faisait ça ! Il acquiesça cependant mentalement, il avait confiance en elle. Confiance en ses capacités. Elle aurait du être une ennemie et rien d'autre... Pourtant... Il ne dit rien, continuant de déverser son fiel et sa colère.

"Sort de ta cachette Amanda ! De quoi as tu peur maintenant ? De toute façon tu as tout gâché pour un putain de vampire ! Tu crois que tu peux faire pire ?" Provoqua Seth, distrayant ainsi efficacement Cillian qui était plus occupé par lui que par Saoirse qui ne disait rien. Le signal de la demi-louve l'interrompit brutalement, il hésita une demi seconde et s'élança dans la direction qu'elle lui avait indiquée. Sauf que le vampire repris rapidement du poil de la bête alors que la brune s'effondrait. Seth se retrouva à valdinguer dans la pièce alors que le blond ricanait. Connard. Son regard se trouva cependant vite accaparée par sa sœur qui était finalement descendue l'affronter.

"Tu daigne enfin te montrer ?" Se moqua t'il avec colère. Il prit note du lien de subordonné entre Cillian et elle. Il lui obéissait c'était une évidence. Seth se sentit blessé par ses paroles, mais il n'allait pas la laisser faire ça ! Oh non pas maintenant qu'il lui avait remis la main dessus. Elle était différente, il le voyait bien. Elle avait changé. Tout comme lui. "Ne te moques pas de moi Amanda ! Pourquoi tu as fait croire à ta putain de mort ?" Une des questions qui l'obsédait le plus depuis qu'il avait vu son nom dans le journal. "Je ne partirais pas ! Tu me dois des explications ! Tu as mis ta mort en scène, comment tu as pu me faire ça ?" Malgré la colère, on pouvait distinguer le déchirement que le mensonge de sa sœur lui avait fait. "Tu nous as trahi, je t'ai toujours soutenue et protégée ! Je ne méritais donc que des mensonges en retour ?" Il était blessé plus qu'il n'aurait sans doute dû le montrer. Mais c'était sa sœur, sa jumelle, son sang. Il n'avait plus eut confiance en personne après sa mort. Il ne laissait personne prendre cette place dans son cœur de peur de souffrir encore, et pire depuis qu'il savait qu'elle était en vie.

"Et qu'est ce que tu fous ici bordel ? Qu'est ce qui c'est passé pour que tu devienne ce que tu déteste le plus ? Je croyais que t'en avais rien à foute de ses histoires de sang débile. " Il était déchiré, il se sentait mal. Il sentit la demi-louve se rapprocher de lui, mais il lui lança un regard peu amène. Il n'avait pas besoin d'elle ok ? Il n'avait besoin de personne, plus jamais. Son regard croisa ensuite celui du blond qui c'était rapproché d'Amanda pendant sa tirade. Il y avait de la compréhension et de la tristesse dans son regard, bien cachée sous une pile d'indifférence.
 

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Cillian observait les relations entre la brune et Seth, ils avaient l'air proche et en même temps pas vraiment. Son regard se tourna de nouveau vers la demi-louve. Il haussa un sourcil, c'était de bonne guerre il supposait. Il l'avait cherché, mais Cillian n'était pas du genre à mentir.

Ami ou ennemi cela a peu d'importance à mes yeux." Il protégait son frère et sa sœur. C'est tout ce qui comptait vraiment, même-ci pour cela il devait commettre des horreurs. Sans doute n'aurait il jamais prêté serment si il n'avait pas été aussi faible. Mais en sortant de cellule son esprit avait été brisé, Carrow s'en était assuré. Il avait obéit et avait prêté serment. Il avait dans un éclair de lucidité demander à protéger Malo et Heazzy, surprenant sans doute l'homme qui avait accepté. Son regard se tourna de nouveau vers Seth qui braillait de plus en plus, apostrophant sa soeur.

"Partez, elle ne veut pas vous voir." répondit Cillian sans émotions apparentes. La situation ne lui plaisait pas du tout, il n'avait pas signé pour se retrouver au milieu d'une affaire de famille. Et dans le fond, il comprenait l'homme en face de lui. A sa place, il aurait sans doute agit de même. Il sentit soudain un vague de fatigue le prendre. Son regard se tourna vers la demi-louve, c'était elle ? Il l'avait quitté des yeux pour écouter Seth. Erreur de débutant. Cependant, il fût rapidement libre alors qu'elle s'écroulait, du sang coulant de son nez. Il arrêta l'humain dans un ricanement.

"Vous pensiez sérieusement pouvoir être assez rapide ? Vous êtes trop faible pour ça." Se moqua Cillian cruel et décidément agacé par la tournure des événements. Il redressa la tête en entendant les pas d'Amanda. Elle venait donc finalement. Il haussa les épaules à ses remerciements, se postant près d’elle sans un mot. Il pouvait sentir que le sang de Parkinson la mettait mal à l'aise. Il la regarda discrètement, observant le frère et la sœur. Il grimaça devant les paroles dures de son frère. Il se demandait pourquoi elle avait fait croire à sa mort. Le vampire avait il utilisé son charme pour la pousser à tout quitter ? C'était étrange de tout sacrifier quand on avait une famille qui tenait à nous. Il se rapprocha d'elle, en signe de soutien. Parce que peu importait le passé, c'était le présent qui comptait. Et il ne doutait pas un instant que les paroles de Seth blessaient Amanda. Il ressemblait à un animal blessé, crachant plus fort pour repousser la douleur. Le blond n'osa pas intervenir dans cette histoire. Il jeta un œil à la demi-louve. D'un mouvement de baguette et d'un murmure discret, il nettoya le sang et arrêta le saignement. Son regard croisa celui de la jeune femme.

Ils semblaient tout les deux un peu de trop dans la scène qui se jouait devant eux. Chacun essayant de soutenir celui qu'il accompagnait. Le brun ne semblait pourtant pas très réceptif à l'aide que voulait lui apporter la demi-louve.
 

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

Love, I have wounds only you can mend

Samedi 18 juillet 2020

Seth distrayait assez bien le « p’tit soldat », même un peu trop bien sans doute. Il parlait d’un vampire qui avait gâché la vie de sa sœur ? Cette discussion devenait de plus en plus étrange et je me disais que j’avais bien fait de venir ! Ma Légilimencie n’était pas aussi puissante que je l’aurai voulu et j’échouais à occuper l’esprit de Cillian. En quelques mouvements il mit Seth KO. Une nouvelle personne venait d’arriver et le Tireur d’élites qui s’était vite remis de sa chute lança un « Tu daignes enfin te montrer ? » C’était sa sœur, Amanda Green. Elle était brune comme lui, et ses yeux sombres reflétaient toute l’horreur qu’elle avait sans doute vécu. Elle était majestueuse avec sa robe noire et ses gestes tous calculés. Mais ce qui était le plus étonnant était son odeur, une vampire. Une vampire à la tête des Résurgents ? Etrange, non ? Je pensais que les Résurgents et Purificateurs partageaient cette lutte en commun. Pourtant, Cillian et Amanda étaient tous deux des créatures.

Je me redressais, un peu chancelante devant l’énergie que je venais d’utiliser. Seth apostrophait sa sœur, n’hésitant pas à se montrer blessant. « Pourquoi tu as fait croire à ta putain de mort ? » Beaucoup trop d’informations arrivaient à mon cerveau mais si je comprenais bien Amanda avait gâché sa vie avec un vampire qui de toute évidence l’avait transformé. Mais avec Seth du coup ? Elle lui avait fait croire qu’elle était morte ? Ah bah tu m’étonnes qu’il soit énervé ! Je sentis quelque chose me chatouiller le nez. J’y portais mes doigts et vis que le sang avait disparu. Le blondinet me regardait et sa baguette était encore tendue vers moi. A quoi jouait-il ? Craignait-il encore le sang ? Ou avait-il peur que sa maîtresse s’en prenne à moi ? Il n’était pas clair dans son jeu. Il s’était rapproché d’Amanda comme s’il cherchait à la soutenir mais on voyait bien qu’il n’obéissait qu’à des ordres. Et à la tête d’un groupe comme celui-ci, je pouvais facilement imaginer que les leaders pouvaient faire du chantage à leurs soldats.

Amanda répondit enfin à Seth, d’une voix étonnamment calme et qu’il finit d’énerver le jeune homme. « Et qu’est-ce que tu fous ici bordel ? » Sa voix perdait de son intensité. Ca se voyait qu’il souffrait et qu’il avait souffert. C’était sa sœur et il la retrouvait. Il devait penser qu’elle était morte et voilà qu’en réalité elle dirigeait un groupe semant le chaos … Un peu comme lui au final. Etait-ce pour cette raison qu’il avait rejoint les Purificateurs ? Parce qu’un vampire lui avait pris sa sœur ? Je fis un pas vers lui. « Seth, je pense que … » Le brun me lança un regard foudroyant, me déconseillant de dire ou d’avancer plus. Mon regard s’assombrit mais je respectais son choix. La jeune femme reprit la parole, étonnamment troublée par les paroles de Seth. Mais elle reprit presque immédiatement son visage de départ et usa alors de menace envers lui … et envers moi ? Je fronçais les sourcils. « Je ne vous laisserai pas m'approcher. » dis-je avec une lueur de défi.

La vampire reporta son regard sur moi puis tourna la tête vers Cillian, un air d’indifférence sur le visage. En un éclair, le demi-vampire se trouvait devant moi et m’attrapa les cheveux. D’un geste rapide, je le mordis, enfonçant mes crocs dans sa chair. Il arracha un cri de douleur et je me retournais pour lui filer un coup de poing dans le ventre. Ma force de demi-louve aidait mais le jeune homme était tout aussi entraîné que moi. En quelques autres mouvements, je me retrouvais bloquée, une main sur mon épaule, l’autre sur mon menton, prête à me casser les cervicales à l’ordre d’Amanda. Celle-ci reporta son regard sur son frère. Moi aussi, et me concentrant malgré l’effort que j’avais fourni. « Fais ce que tu as à faire. De toute manière, je n’étais pas vraiment venue ici pour toi » dis-je, espérant le convaincre de m’abandonner.
codage by Wiise
[/color][/b]

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz
Love, I have wounds only you can mend
Samedi 18 juillet 2020

La voix de Seth persista. « Ne te moque pas de moi Amanda ! Pourquoi tu as fait croire à ta putain de mort ? » Je déglutis, resserrant mes mains et continuais à le fixer, essayant d’ignorer le sang qui émanait de la demi-louve. Les reproches, les uns après les autres, sortaient de la bouche de celui qui autrefois m’avait aimé. Il voulait des explications sur la mise en scène de ma mort, sur ma trahison envers lui, sur mes mensonges. Son ton montrait qu’il était énervé mais sa tristesse transperçait aussi dans sa voix. Mon vampire pouvait sentir tout ça à la fois. Mon cœur battait alors que j’étais morte, ou du moins j’en avais la sensation. C’était étrange, mais il semblait que la vue de Seth produisait ce genre de choses en moi. Comme s’il me rendait plus vivante. A nouveau. Et ces paroles me faisaient toutes comme l’effet d’un coup de poignard, de coups de seringues, comme celles que les Purificateurs avaient enfoncé dans mon corps pour prélever mon sang et autre produit scientifique.

« Tu ne peux pas comprendre Seth. Et je ne peux rien pour toi. Je regrette que tu aies fait ce voyage pour rien. » dis-je d’une voix plate, essayant de contenir mes émotions qui menaçaient d’exploser. Je sentis le pas de Cillian se rapprocher de moi et sa proximité me donna un peu plus de courage. J’étais une Résurgente, il n’y avait aucune émotion à montrer. Seulement le chaos et la destruction faisaient partis de mon quotidien. Et Seth n’y avait pas sa place. « Et qu’est-ce que tu fous ici bordel ? » Mon jumeau n’en avait visiblement pas terminé. « Qu’est-ce qui s’est passé pour que tu deviennes ce que tu détestes le plus ? Je croyais que t’en avais rien à foutre de ses histoires de sang débiles ! » Je fronçais les sourcils, premier signe d’émotions. De quoi parlait-il ? J’essayais de comprendre mais c’était comme s’il me manquait quelque chose, un souvenir, une émotion.

La demi-louve qui était restée silencieuse réapparut dans le tableau. Son sang avait disparu. Tant mieux. Elle essayait de raisonner Seth mais il était déterminé à avoir ses explications. Faudrait-il que j’en vienne à plus le blesser alors pour qu’il daigne partir ? « Je ne vois pas de quoi tu parles, Seth. » avouais-je très sincèrement. « Mais ceci constitue mon dernier avertissement. Pars, ou toi ou ta copine pourraient bien le regretter … » Ils ne semblaient pas très soudés mais je doutais que Seth mette en danger la vie d’une innocente. Presque instantanément pourtant, sa copine réagit au quart de tour et j’indiquais à Cillian d’agir. Un combat s’engagea entre les deux. Elle était douée, connaissait quelques prises et aurait pu rivaliser avec Cillian si elle avait encore sa baguette. A présent, il était prêt à mettre un terme à sa vie. Je reportais mon regard sur Seth. « Je ne veux pas de toi ici Seth. Tu as raison, je t’ai menti et je me suis servie de toi. Je voulais ma liberté et tu m’empêchais de l’obtenir. Alors je suis partie. »

Je me détestais pour ses paroles qui n’avaient jamais été le reflet de ma pensée, ni lors de ma vie avec Bastian, ni lorsque j’avais reçu le vaccin. Jamais je n’avais eu envie de partir loin de mon frère, pourtant je l’avais fait. Jeune et conne, c’est ce qu’on disait ? « Toutes les personnes que tu côtoies partent un jour. Tu les oppresses. Tu m’oppressais. Un jour, tu te retrouveras seul, parce que tu ne penses qu’à toi, qu’à ton bien-être, qu’à ta sécurité. Même quand tu disais veiller sur moi, c’était en réalité pour ne pas faire face à la solitude. » Oh que j’étais mauvaise. Mais je ne pouvais plus m’arrêter. C’était le seul moyen pour qu’il parte. Pour qu’il me laisse tranquille. Pour qu’il ne soit pas pris au piège comme moi je l’avais été. « Alors, dis-moi Seth, vas-tu vraiment abandonner la seule fille qui est aujourd’hui prête à risquer sa vie pour toi ? »
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


« Et à la fin, il ne restera que nous. Et le déni, le refus, la peur, la culpabilité, la dépression... l’acceptation. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Seth fronça les sourcils, il ne pouvait pas comprendre ? Elle se fichait de lui ? Il avait envie de lui mettre un coup de poing dans la tronche juste pour qu'elle ferme sa gueule. Elle disait des conneries. Elle regrettait ? Il lui lança un regard glacé, il était un tireur d'élite, un purificateur et un rafleur. Elle croyait quoi que ses menaces le touchait ? Et bien soit le frère était anéanti par les paroles de sa sœur. Mais l'homme avait la rage, une rage féroce. Les mensonges, la trahison, la mort étaient de bonnes raisons d'être en colère.

"Qu'est ce que tu vas faire Amanda ? Nous tuer ? Et bien vas y ! Fais toi plaisir.." Gronda Seth le visage dur et fermé. Il ne regarda même pas le blond sauter sur Saoirse. C'était une grande fille et elle lui avait dit de faire ce qu'il avait à faire hein ? Elle le regretterait sans doute plus tard. Il l'écouta stupéfait malgré la colère. Qu'est ce qu'elle lui chantait maintenant ? Qu'il l'avait étouffé ? Ses paroles le blessèrent plus que sa prétendue mort. Et puis, il comprit ce qu'elle essayait de faire. Il avait fait la même chose avec Saoirse, il jeta un œil à la demi-louve. Il lui avait dit des horreurs pour l'éloigner, la protéger. Ce qui vu la situation présente avait été totalement inutile. Il tourna son regard vers sa sœur et il lui sourit. Un sourire cynique et amer. Il eut même un petit rire jaune, d'un amusement un peu noir.

"Je sais ce que t'essaies de faire Amanda... Ça ne marchera pas sur moi. " Il secoua la tête avec quelque chose comme de l'amusement, rendant sans doute les personnes présentes confuses. "Si loin, l'un de l'autre et pourtant on reste les mêmes. Dis moi ton cher Bastian en a eut marre et il t'a laissé tombé comme une vieille chaussette ? Parce que ton petit discours tu peux aussi te l'appliquer à toi même !" Cette fois il était condescendant au possible. C'était mauvais de sa part de remarquer l'absence de son vampire adoré. Seth n'était pas près de pardonner, ni même d'oublier ce qu'elle venait de lui servir pour le faire partir. Il entendit le blond gronder.

"Risquer sa vie pour moi ? Laisse moi rire Amanda, ça fait longtemps que personne ne risque plus sa vie pour moi. Vois tu je suis un purificateur et elle une demi-louve... Je dois te remercier n'est ce pas, pour avoir embrassé une carrière aussi sanguinaire ?  " Se moqua Seth. Il voulait lui faire mal, parce que la peine était trop forte. Parce qu'il ne voulait pas penser à Saoirse et le danger qu'elle courrait actuellement. Il était aveuglé par sa colère, sa peine et sa rancœur.

"La sœur que j'ai connu et que j'aime ne se serait jamais abaissé à ça. Même pour te venger tu étais nulle. Je me souviens de ces abrutis de no-maj, ils ont sans doute regretté longtemps de t'avoir fait du mal. Mais toi, toi tu ne leur en a jamais vraiment voulu et maintenant tu rejoins une cause en laquelle tu ne croyais pas ? On a même pas été élevé comme de véritable sang-pur..." Il secoua doucement la tête. Il n'avait jamais été le gentil des deux jumeaux. Il était celui qui était impulsif, celui qui tapait avant d'avoir des explications. Celui qui avait ridiculisé ces imbéciles. Celui qui avait fait en sorte qu'ils ne recommencent jamais. Il se détourna d'elle, il n'avait même plus envie de l'écouter. Il se dirigea vers Saoirse et Cillian.

"Lâche là, on se barre." Ordonna Seth avec froideur. Cillian sembla hésiter mais relâcha finalement sa prise sur la demi-louve incertain. "Si c'est ton souhait de devenir un monstre Amanda, fait le. Mais je crois pas que c'est ce que tu ais envie d'être." Lacha Seth sans la regarder, examinant plutôt la brune. Vérifiant qu'elle n'avait pas été blessée plus que nécessaire. Il évitait son regard, parce qu'elle saurait elle. Qu'il n'allait pas bien du tout, que son visage bien qu'inexpressif ne reflétait pas une once ses émotions. Il ne voulait pas qu'elle lise dans sa tête. Il prit le bras de Saoirse prêt à partir sans attendre de réponse. En aurait-il même une ? Finalement Amanda avait eut ce qu'elle voulait, il partait...

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Cillian leva les yeux au ciel, cette demi-louve était vraiment téméraire. Elle ne pouvait pas juste se taire ? Il regarda Amanda qui n'avait d'yeux que pour son jumeau. Cillian les regarda s'échanger des vacheries plus grosses qu'eux avec une pointe d'incrédulité. Il espérait que si un jour par bonheur, il retrouvait son frère et sa sœur... leurs retrouvailles soient plus joyeuses. Un an, un an déjà depuis qu'il ne les avait vu. Heazzy devait avoir tellement grandi, et Malo. Il devait le chercher encore, son frère était têtu. Il espérait néanmoins qu'ils soient en sécurité. Un signa d'Amanda et il se battit contre la demi-louve. Elle se débrouillait bien, mais elle n'avait pas sa baguette. Et la magie qu'elle avait utilisé plus tôt l'avait affaiblit. Il gronda de douleur quand elle le mordit violemment. Il finit par ^rendre le dessus menaçant de lui briser les cervicales.

L'échange entre Amanda et Seth prit un nouveau tournant. Cillian se donnait l'impression d'un no-maj devant un match de rugby. Il en apprenait beaucoup trop sur Amanda, il n'aimait pas ça. Il sentait qu'il la prenait en pitié, elle et son frère. Ce qui les avait séparé semblait un tel fossé. Pourquoi avait-elle trahit se frère qu'elle semblait chérir ? Il ne comprenait pas. Mais il se garda bien de dire quoique ce soit. Il réalisa que les deux se ressemblaient sans doute plus qu'ils ne le voulaient. Ils avaient la même manière horrible de se servir de leur passé pour attaquer l'autre. C'était moche. Lui était toujours immobile tenant la demi-louve dont ne semblait pas vraiment se soucier Seth.

Cillan se retrouva surpris devant le changement de tactique du brun. Il le regarda s'approcher de Saoirse et lui. Il ne su quoi faire quand il lui ordonna de lâcher la brune. Il ne le savait sans doute pas, mais il avait le même ton dur qu'Amanda. Il était effrayant à sa manière, même-ci il semblait plus détendu. Et justement, c'était ça qui l'inquiétait, c'était comme ci le feu grondait sous la glace. Il relâcha finalement la jeune femme. S'écartant d'elle, d'eux. Seth n'était qu'un humain, mais il avait cette aura d'autorité naturelle autour de lui. Cela aurait pu, si il l'avait voulu être un bon meneur d'homme. Cillian avait relevé qu'il était purificateur. Mais étrangement, il ne paraissait pas vraiment s'en soucier.

"Amanda ?" Sa voix n'était qu'un souffle. Que devait-il faire ? Qu'attendait-elle de lui maintenant ?
 

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

Love, I have wounds only you can mend

Samedi 18 juillet 2020

En les voyant se renvoyer la balle tour à tour, je comprenais qu’ils avaient un point commun. Ils prétendaient ne pas être capable d’amour, ne pas souffrir, ne pas connaître la différence entre le bien et le mal. Ils étaient pareils. Ils s’étaient retrouvés séparés d’une drôle de façon et voilà qu’aujourd’hui, ça crevait les yeux qu’ils s’aimaient toujours. « La sœur que j'ai connue et que j'aime ne se serait jamais abaissé à ça. Même pour te venger tu étais nulle. Je me souviens de ces abrutis de no-maj, ils ont sans doute regretté longtemps de t'avoir fait du mal. Mais toi, toi tu ne leur en a jamais vraiment voulu et maintenant tu rejoins une cause en laquelle tu ne croyais pas ? On a même pas été élevé comme de véritable sang-pur... » Je fronçais les sourcils. Des Sang-Purs pas élevés dans la tradition ? Ca ne m’étonnait qu’à moitié : premièrement, Seth n’avait pas rejoint le mouvement des Résurgents aux dernières nouvelles, et deuxièmement, plus rien ne m’étonnait venant de lui.

Ayant surement fini de déballer son sac, il se détourna de sa sœur pour se diriger vers Cillian et moi. Quoi ? Il abandonnait ? « Lâche la, on se barre ». Je fronçais les sourcils. Il n’était pas persévérant ou bien il mijotait quelque chose. Ou alors il se la jouait à nouveau victime. Quoi qu’il en était, le demi-vampire finit par relâcher sa prise et je m’écartais doucement de lui, le foudroyant du regard, juste pour la forme. De son côté, Amanda avait croisé les mains et ne semblait pas prête à retenir son frère. Qu’est-ce que c’était que cette famille ?! Je reportais mon regard sur Seth qui venait de lâcher une dernière phrase très théâtrale. Il ne regardait ni sa sœur, ni moi. Et je pensais savoir pourquoi. Si je le voulais, je pouvais parfaitement savoir ce qu’il ressentait en ce moment. Voulais-je le savoir ? D’habitude, je ne me gênais pas tellement avec les autres. Ceux qui m’étaient proches, non, je me l’interdisais. Wolfgang, Reagan. De toute manière, pour mon frère, je n’avais pas besoin de Légilimencie pour savoir ce qu’il pensait.

Le Tireur d’élite attrapa mon bras et je fus tenter de me dégager. Wolfgang agissait pareil et je refusais qu’on me dise quoi faire. Seulement, même si je ne pouvais lire dans sa tête, je doutais que ce soit la bonne chose à faire en ce moment-même. Soudain, sa sœur nous rappela. Tiens, elle avait changé d’avis elle aussi ? Je tournais la tête vers elle alors qu’elle nous ordonnait de la suivre. Je levais les yeux. Cette nana me plaisait de moins en moins. Mais Cillian ne nous laissait pas le choix. J’en profitais pour reprendre mon bras, non sans un regard noir de la part de Seth et emboîtais le pas à « Madame ». Le bâtiment était grand et très ancien. On arriva devant une porte, bien fermée. Je croisais les bras et laissais aller un sourire ironique. Et maintenant, on faisait quoi ? Elle nous bandait les yeux ? Oh là minute papillon ! « Qu’est-ce que c’est que ça encore ?! » soupirais-je en voyant un masque noir sur mes yeux dont je ne pouvais me défaire. Je ne reçus aucune réponse mais je me sentis d’un coup transporter dans les airs. Instinctivement, je tendis le bras et me raccrochais sans doute à celui de Seth. Je tombais lourdement sur une caisse en bois qui fit du bruit. Je pestais et lançais un « Finite » sur mes yeux. Je retrouvais enfin la vue et vis qu’on avait atterri dans une sorte de petite ruelle.

Seth était déjà debout et semblait prêt à exploser. « Quelle réussite ! » ironisais-je. « Puis-je savoir quel était le but de cette excursion au juste ? » Si c’était botter le cul à sa sœur ou la ramener dans le droit chemin, c’était un peu fichu !
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz
Love, I have wounds only you can mend
Samedi 18 juillet 2020

L’homme qui se tenait en face de moi n’était plus le frère que j’avais connu. Si je l’avais blessé, il n’en montrait rien. Oh bien sûr il avait toujours été le meilleur pour contenir ses émotions. Ma mère disait qu’il ressemblait beaucoup aux Green pour cela et à présent que je côtoyais cette branche de la famille, j’y trouvais une ressemblance aussi. Il ne montrait rien, rien d’autre que la froideur. Son sourire finir par me glacer d’horreur. « Je sais ce que t’essaies de faire Amanda … Ca ne marchera pas sur moi ». Je roulais des yeux et retins un soupir. Je rentrais également mes mains dans les manches de ma robe afin d’éviter d’avoir l’air troublé. Je n’avais plus le soutien physique de Cillian même si je savais que son regard allait de Seth à moi. Il en apprenait beaucoup, sur moi, sur mon passé. Je n’aimais pas ça. Cette arrivée soudaine de mon jumeau risquait de compromettre qui j’étais.

Il parla de Bastian et je me forçais à rester impassible. Même si ses paroles étaient terriblement vraies. Oui, il m’avait laissé tomber. Oui je m’étais retrouvée seule. Il m’avait trahi et je n’avais plus eu personne. Enfin si, il y avait Seth, mais ce jour-là, les Purificateurs s’étaient bien gardés de m’en parler. Il m’apprit alors qu’il était devenu un Purificateur. Oh Seth, que faisais-tu sur cette pente-là ? Le remercier ? Parce que quoi, un vampire avait emmené sa sœur ? Je secouais la tête, essayant d’ignorer ses paroles. Mes doigts rentraient dans ma peau sans que je ne ressente plus de douleur que les paroles de mon frère. « La sœur que j'ai connu et que j'aime ne se serait jamais abaissé à ça. Même pour te venger tu étais nulle. Je me souviens de ces abrutis de no-maj, ils ont sans doute regretté longtemps de t'avoir fait du mal. Mais toi, toi tu ne leur en a jamais vraiment voulu et maintenant tu rejoins une cause en laquelle tu ne croyais pas ? On a même pas été élevé comme de véritable sang-pur… »

J’avais baissé les yeux, me refusant de le regarder. De toute manière, je ne comprenais que la moitié de ce qu’il disait. Je sentais mon vampire qui grondait. Les émotions devenaient trop fortes et il voulait répondre par la violence. Et finalement, quand je menaçais d’exploser réellement, il abandonna. Je relevais les yeux et vis Seth forcer Cillian à lâcher sa copine. Je hochais la tête et le demi-vampire la relâcha presque immédiatement, comme poussé par l’ordre de Seth. Je desserrai mes mains. « Si c’est ton souhait de devenir un monstre Amanda, fais-le », dit-il sans un regard pour moi. « Mais je ne crois pas que c’est ce que tu aies envie d’être. » Je pinçais les lèvres alors qu’il prenait le bras de la jeune femme prêt à retourner dans le miroir. Seulement, je doutais que Lloyd m’interrogerait en les voyant ressortir indemne. « Amanda ? »

« Seth ! Attends … » dis-je, chassant cet élan de tristesse dans la voix, surprenant surement le blond. Je me raclais la gorge. Il n’y avait aucun autre moyen de sortir de cet endroit. Sauf si on faisait appel à la magie noire. Les membres de ma famille étaient de grands adeptes de ce côté-ci même si comme l’avait dit Seth on n’y avait pas beaucoup goûté. Je ne me souvenais pas de grand-chose de mon enfance. « Suivez-moi ! » dis-je. Je fis signe à Cillian de fermer la marche, obligeant les deux à me suivre. Les portes avaient été condamnés mais ce n’était pas ça qui allait m’arrêter. Je me retournais pour leur faire face. « Vous n’êtes pas autorisés à voir nos lieux. Surtout pas elle. » dis-je en appuyant mon regard sur la demi-louve. Si elle prétendait être une Sang-Pur, elle n’en restait pas moins une créature. A mes paroles, Cillian sembla comprendre et leur jeta un sortilège qui leur banda les yeux. « Qu’est-ce que c’est que ça encore ?! » râla la jeune fille.

Je ne lui répondis pas mais je regardais une dernière fois le visage de mon frère, laissant mon regard s’attarder sur son menton qui ressemblait bien trop à celui de notre père, ses cheveux noirs de jais qui rappelaient les miens. Je tendis la main comme pour caresser cette joue qui me rappelait de bons souvenirs mais suspendis mon geste. Cillian ne disait rien mais je savais qu’il observait. Je ramenais ma main à ma taille, prenant ma baguette et d’un sort qu’on m’avait enseigné, j’envoyais les deux imposteurs dans une rue du Black Hole, dans une fumée noire.

Le silence qui se fit, à présent seule avec Cillian, me mit mal à l’aise. Pourtant il fallait mettre les choses au clair et vite. « Vous avez appris beaucoup de choses Cillian. Mais cela ne doit pas être divulgué. Vous m’avez bien comprise ? » dis-je, sourcils froncés. Devais-je utilisé un Serment Inviolable pour cela ? Je soupirais. Non, Cillian n’était pas le sujet le plus préoccupant. « Renseignez-vous sur les hommes qui ont accueilli mon frère et sa … copine, et oubliétez-les ! » Mon p’tit soldat, comme disait Seth. Le demi-vampire se détourna, prêt à obéir sans plus discuter mais j’ajoutais. « S’il vous plait Cillian ». Je vis ses pas s’arrêter un moment avant de reprendre. Il disparut par le miroir, sans aucun doute, et je me décidais de remonter dans ma chambre, le pas lourd, la démarche hésitante. Je refermais la porte, lançais un sortilège pour ne pas être entendu, et laissais mon cœur exploser.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


« Et à la fin, il ne restera que nous. Et le déni, le refus, la peur, la culpabilité, la dépression... l’acceptation. »

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Seth savait qu'il avait touché une corde sensible avec Bastian. Mais honnêtement, il se fichait complètement d'être un parfait connard. Ça faisait trop mal de la voir réagir ainsi, qu'elle ait pu le rayer de sa vie comme ça. Sans un regard en arrière, sans un remord. Il était son jumeau bordel ! Il ne comprenait pas, et ne le comprendrait sans doute jamais. Même son p'tit soldat semblait plus humain qu'elle en ce moment. Un bébé, un bébé qui avait sans doute déjà tué plus d'une fois. Il sentit bien que la demi-louve n'apprécia pas qu'il prenne les choses en mains. Mais il s'en fichait, il voulait juste partir. Se barrer d'ici, elle n'était plus sa sœur. Elle n'était plus sa sœur... Putain mais qui essayait-il de convaincre bordel de merde ? Il eut un microscopique espoir quand Amanda les rappela. Mais ce n'était pas, ce n'était pas pour parler. Les suivre ?

Seth fronça les sourcils, se rendant bien compte qu'il n'avait pas le choix. Qu'on ne leur demandait pas leur avis. Il savait aussi qu'il ne pouvait pas lutter, pas désarmé. Pas contre deux sorciers, et encore moins contre deux créatures magiques. Parce qu'il avait vu la réaction d'Amanda à la vue du sang de la brune. Ce n'était pas anodin, et ce n'était pas de la peur qu'il avait vu dans ses yeux. Il sentit son monde s'effondrer sous ses pieds. Putain mais qu'est ce qu'il avait foutu en intégrant les purificateurs ? Il ne dit pas un mot quand on leur banda les yeux contrairement à Saoirse qui râla comme à son habitude. L'instant d'après ils disparurent du QG des Résurgents.

"Quelle réussite ! Puis-je savoir quel était le but de cette excursion au juste ?" Ironisa Saoirse en colère contre lui pour il ne savait quelle raison. Elle était de toute façon toujours en colère après lui. Sans doute parce qu'il jouait bien souvent au gros connard avec elle.

"Je voulais vérifier que c'était bien elle. Qu'elle était vraiment en vie." Souffla Seth regardant le mur en face de lui, il avait l'air comme vidé de toute la rage qui l'avait animé précédemment. Il ne fallait pas s'y tromper il était vert de rage encore, parce qu'elle l'avait foutu dehors. Mais elle ne les avaient pas blessé, il y avait peut-être un espoir. Son regard croisa finalement celui de la demi-louve. "Et que voulais tu que je fasse au juste Saoirse ? Tu as vu comme moi que le blond n'était pas humain. Ma sœur non plus n'est ce pas ?" Demanda Seth avec un air un peu incertain. Il avait un doute, elle paraissait humaine. Mais quelque chose dans sa manière de réagir, de se déplacer avait quelque chose de différent.

"Tu ferais mieux de rentre chez toi Saoirse. Je ne suis pas venu ici pour les purificateurs. Me suivre ne te seras d'aucune utilité. Et je n'ai pas vraiment envie de t'avoir dans les pattes encore une fois." Il avait repris son ton moqueur, cachant sa déception, sa rancœur et sa colère derrière cette façade d'emmerdeur sans cœur. C'était facile, à un moment c'était devenu un masque. Une manière facile de tenir les gens à distance. Seulement, elle avait sans doute entendu et vu trop de chose ce jour là pour se fier à cette mascarade.

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz

 
Love, I have wounds only you can mend
 Ft Amanda et Seth Green & Saoirse Parkinson &
Cillian Reid

Cillian avait du mal à comprendre les actions d'Amanda. Elle aimait son frère il pouvait le voir. Qu'avait il bien pu se passer pour qu'elle renie sa famille de la sorte. Son frère aurait pu la protéger, il avait l'air fort pour un humain. Il y avait ce quelque chose dans son regard, cette chose qui vous faisait hésiter à l'attaquer de front. Il était sans doute relativement impressionnable, rare était les humains à lui tenir tête. Il finissait mort la plus part du temps.

Il lança un sort pour les aveugler, il n'était pas vraiment étonné. Elle ne voulait pas avoir à faire face aux questions que poseraient les hommes en les voyant repartir. Il obéit donc à son ordre silencieux sans poser de questions. Effectivement, il ne valait mieux pas qu'ils voient où ils les emmenaient. Pour leur sécurité à tous les quatre. Il regarda l'espace vide ou avait disparu les deux intrus. Il aurait aimé pouvoir leur demander si ils avaient vu deux gamins traîner dans les rues de Londres. Entre une demi-louve et un purificateur peut-être était-ce le cas ? Il voulait juste savoir si ils allaient bien, ou qu'ils soient.

"Limpide Amanda." Répondit le jeune homme sans émotions apparente. Un bon petit soldat, ça faisait mal quelque part d'en être réduit à ça.Lui qui avait connu la liberté avant. Il hocha la tête, la mémoire des hommes étaient si fragile. Il n'allait pas être bien difficile de leur faire oublier. Il se retournait prêt à partir quand les derniers mots d'Amanda résonnèrent dans le silence. Il s'arrêta une seconde, puis repris sa marche sans un mot. Mais c'était un accord tacite, il ferait le nécessaire. Pour elle, pas pour la résurgente. Mais pour Amanda.
 

©Lilith


_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLove, I have wounds only you can mend EmptyRe: Love, I have wounds only you can mend

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum