[IMPORTANT] Hogwarts Family fait le plein de nouveautés !
[ACTIVITÉ] La compétition reprend de plus belle grâce au premier tournoi intermaison HF !

Membres à l'honneur

Lya Stark Seamus McGregor

Breaking News

♫ 01/10/2018 - Le nouveau Wizard est dans les bacs !
♫ 17/09/2018 - Le tournoi de dés inter-maisons a commencé !
♫ 01/09/2018 - Le Wizard Times N°24 est sorti !

Scénarios orphelins

testtesttesttest
testtesttesttest

Liens Importants

[♪] Rapeltout
[♪] Le Retourneur de temps
[♪] Listing Personnages
[♫] Coupe des 4 Maisons
[♫] Fonctionnalités du forum
[♫] Quêtes

Wizard Times

wt

Partagez|

Feel like you still have a choice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
DC : Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Luna Garokan
Activité: Merlin Castle, louve et gitane
Age: 25 ans
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Luna Garokan
MessageSujet: Feel like you still have a choice Jeu 5 Oct - 21:57
Feel like you still have a choice
Evens Grin & Luna Garokan

Par bonheur, les enfants ici sont nettement moins pots de colle que ceux de la meute de mes parents de cœur. Ici... c'est la mentalité européenne, individualiste. Les gamins n'approchent pas trop, même les loups, généralement plus tactiles. J'aime bien être ici, grogner une fois ça suffit à les faire décamper. Ce qui était très insuffisant en Papouasie.

Reagan semble plus forte à présent et chaque jour que je passe auprès d'elle me confirme ce que j'ai senti dès que je l'ai vue, chez Sko. Elle est l'autre enfant de la Lune, celle à qui mon âme est liée, celle que je renforce et qui me renforce. Je le sens, je sens ma magie pulser quand elle est là. Je mis un terme à la magie gitane, j'ai brisé l'existence même des Chovihanis. C'était une décision consciente. Je suis devenue l'une des créatures que mon don devait chasser. J'ai accepté cela, en partie. J'ai enfoui ma magie, parce que je n'en étais plus digne. Je suis allée dans cette meute parce que, que je le veuille ou non, je suis une louve. Et il fallait que j'en apprenne davantage.

Sauf qu'ici, tout est baigné de magie. Des magies inhabituelles, profondes, qui viennent de la terre, de la nature, des âmes. C'est comme la voyante, Jaya. Elle me perturbe. Je suis d'une culture qui a un profond respect pour les voyantes, et elle est particulièrement douée. Et il n'y a pas que des créatures lambda. Je sens que quelque chose est sur le point de changer. Je sens ce besoin, depuis que je côtoie Reagan, de redonner une chance aux Chovihanis. Parce que les Chovihanis sont des protectrices et qu'il y a ici de la magie et des êtres qui méritent d'être protégées. Et pourtant, même des créatures que jadis je repoussais.

Je fais mon tour dans les couloirs. Il y en a toujours qui essaient de faire des bêtises. Ça, ça ne me change pas de chez Sko. Ici, j'enseigne la survie mais je sers aussi de gardienne. Je m'assure que les enfants ne fassent pas de bêtises, et que les points de protections demeurent bien intacts. J'aime bien leur grogner dessus ou leur faire les gros yeux et les voir décamper.

Ce soir, je m'aventure jusqu'à la forêt. On annonce un orage important, et je veux m'assurer que tous les gosses soient rentrés et que les majeurs qui souhaiteraient passer la nuit dehors soient bien informés des risques. Et il y en a. Il y en a une notamment. Elle a beau être une demi-vampire, je me reconnais un peu en elle. Elle évite les autres, elle ne dort pas au dortoir, elle passe plus de temps dans la forêt que dans les salles d'études. Pourtant, elle a un certain don pour les sorts et enchantements, d'après ce que j'ai pu voir. Mais il y a quelque chose qui la bloque. J'ai cru comprendre qu'elle était passée par quelque chose de compliqué, mais je me fous royalement de l'avis des autres. Si je dois apprendre son histoire, je l'apprendrai par elle même.

Et si j'ai eu du mal à accepter ma transformation, elle a un avantage : mon odorat. Je trouve aisément toutes les créatures que je voulais voir, pour les prévenir et je sens facilement la présence de la demi-vampire. Tout comme elle a dû sentir la mienne. La Lune soit louée, elle n'essaie pas de m'esquiver, même si je sais qu'elle préférerait que je ne sois pas dans sa zone.

« Un orage est prévu pour cette nuit, avec des vents violents. Si tu désires rester ici, je dois m'assurer que tu possèdes un abri. Si tu n'en possèdes pas, tu m'accompagnes pour la fin de ma tournée et nous t'en préparerons un. »

Et cela n'est pas négociable.

black pumpkin



   
REMIND ME TO FORGET
It never fades away, it's staying
Your kiss like broken glass, on my skin
And all the greatest loves end in violence
It's tearing up my voice, left in silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Points : 813

RPG
Nom et Prénom : Evens Trask (Grin)
Activité: Elève au Merlin Castle
Age: 21 ans
avatar
Préfète de Serpentard • Langue de Plomb • Maraudeuse
Stephen Liam Nott
MessageSujet: Re: Feel like you still have a choice Sam 7 Oct - 16:59

Feel like you still have a choice
Je suis venue ici pour le bien de tout le monde, peut-être le mien, mais pour l'instant je n'en sais rien, pour l'instant c'est douloureux. J'ai besoin de temps, et même si on m'a attitré une chambre, je suis incapable d'y poser mes valises. Quelles valises ? Quel bagage je ramène sur cette île, dans cette école ? Même si je n'ai pas fait le mal qu'à fait Ludwig aux siens, c'est de ma faute, c'est moi qui est répandu la chose en lui. J'ai fait confiance à mon frère, à mon jumeau, et il a noirci mon coeur. Il m'a fait voir la vie d'une manière si obscure, il a tronqué la personne que je suis et j'ai fais du mal, malgré moi, mais j'ai blessé tellement de monde. Et j'ai du mal à revenir dans le présent, à être moi même.

Je suis toujours en colère maintenant. Et je pense à Samuel, mort pour que je vive. Est-ce que c'était la solution ? Je perce parfois ma peau de mes dents pour y faire couler le sang, le sien. J'ai le sang de mon frère en moi. Et je ressens sa magie, je ressens sa présence alors qu'il n'est plus là, c'est...étrange.  Alors je préfère rester autour de l'école, dans les bois. De temps en temps, parce qu'on me le demande, je me présente de temps en temps dans une salle de cours, que ceux intéressants. Ceux de survie par exemple et de défense contre les forces du mal. Parce que je sens que c'est ce que je suis, une survivante et que j'ai besoin de me défendre maintenant. Je préfère prendre le temps, m'isoler le plus souvent, le contact des gens m'est insupportable pour l'instant. J'ai trop d'instinct à vifs. Je n'ai pas envie de me faire des amis, même si autour de moi il n'y a que des créatures magiques. Savent-ils que c'est à cause de mon sang qu'un vaccin les attentent à la sortie ?

J'ai besoin de savoir qui je suis, et pourquoi je suis encore là ? Quel est mon but ? Mon utilité ? C'est peut-être fou, mais je ne me sens plus à ma place. Je pense ne jamais être une élève, pour apprendre quoi ? Et pour faire quoi plus tard ? Professeur dans cette école ? Non parce que clairement notre avenir n'est pas bien rose et plutôt défaitiste. Les Lois sont contre nous, et j'en ai marre de subir. Marre d'écouter les gens, les Lois, le monde. Marre de subir des tests, de subir la vie, mes émotions. J'ai très mal vécu mon enfermement, c'est pour ça que j'ai besoin d'être dans la nature, dans cette forêt.

Je ne suis pas vraiment en paix pour l'instant. Aiden vient me voir, mais si lui a eu besoin de découvrir qui il était et partir en Amérique, moi aussi maintenant j'ai besoin de ce temps. Je suis désolée de lui avoir dit toutes ces horreurs, je sais qu'il comprend, que je n'étais pas moi même, mais j'ai dit et fait des choses qui dépassaient mes sentiments pour lui. Je l'aime et je sais qu'il m'aime, même si il semble qu'on est ensemble, il me manque une partie de moi, et le temps arrangera sans doute les choses. Je l'espère. J'ai besoin de me retrouver, sans la magie de Samuel, sans être enfermée, sans être un cobaye. Je veux vivre ma vie, et je ne veux voir personne pour l'instant.

Je sens que le fond de l'air change, je crois qu'ils avaient parlé d'un orage. Et apparemment ici ça peut-être violent, à cause de l'océan. Je croise des créatures, perchée sur un arbre, ils rentrent tous, mais je ne veux pas les suivre. Hors de question de m'enfermer dans un dortoir comme à Poudlard. J'observe une louve, c'est la gardienne du domaine, elle donne aussi des cours de survie avec Reagan. C'est pas vrai, c'est elle qui dit à tout le monde de rentrer. Je saute de mon arbre, et j'attends qu'elle arrive. Il est hors de question de...

Ah, elle ne m'oblige pas en fait, mais elle veut que je la suive. Ma poitrine se gonfle, je suis prête à lui dire non quand, je ne sais pas... Son regard, son aura, l'intonation autoritaire de sa voix ? Il y a un truc qui fait que je baisse mes épaules et hoche la tête. Ok je l'accompagne, et surtout je l'observe, je ne décroche pas mon regard d'elle, et on sillonne la forêt à la recherche d'âmes perdues. Je ne la perds pas de vue, ou alors c'est elle qui ne me perd pas de vue, difficile à dire. Elle me donne des conseils, comme ça, sans arrières pensées, sans jugement. Je crois qu'elle en a rien à faire de qui je suis et de ce que je fais là.

Elle veut m'aider à faire un abris, c'est ce qu'elle a dit. Je n'avais jamais pensé à faire un abris ici, je ne sais même pas si j'ai le droit, mais après tout, c'est elle la gardienne ? Je crois que c'est l'amie des Directeurs, en fait je sais très peu de choses sur elle. Elle m'intrigue et c'est pour ça que je la suis. On a bientôt fait le tour, sans vraiment s'adresser la parole. Sa présence n'est pas envahissante. Et quand le dernier élève est dirigé vers le château, on voit un éclair fendre le ciel et calciner un arbre du domaine. A quelques mètres de nous, et ni elle ni moi avons reculé. La nuit est tombée et le feu qui embrase l'arbre est presque hypnotisant. Mais il est aussi très dangereux, il faut l'arrêter avant qu'il ne se propage. Elle part la première et j'arrive à ses côtés. Sa magie est efficace, je trouve qu'elle s'est approchée très près du feu, ce que je suis incapable, puisque je suis une vampire, mais elle...

Et quand je la rejoins, l'aidant à éteindre les dernières cendres, la pluie éclate et rapidement on est trempée.  Mes cheveux me collent au visage et elle, ça la rend encore plus mystérieuse. Va-t-elle nous forcer à rentrer ? Visiblement non.

"Par quoi on commence ?"

Il faut choisir un bon arbre, qui ne soit pas creux, un gros tronc. Et c'est sous la pluie battante qu'on en trouve un. Elle m'indique ce qu'il faut qu'on récupère. Du bois, pour le métamorphoser et en faire un abris. On récupère ce qu'il faut, et elle me guide dans la construction d'une petite cabane, qui n'est pas fermée, du coup, quand on se faufile à l'intérieur, on voit l'eau tombée et rebondir sur le sol devant nous. Ni elle ni moi on utilise la magie pour se sécher, on reste mouillée. Je passe juste une main sur mon visage pour dégager mes cheveux. J'ai envie de rire, parce que ça fait tellement de bien, c'est tellement ressourçant et apaisant cette pluie, d'être mouillée, de sentir cet élément, de revenir à la nature.

J'aime la pluie, ce que je préfère par dessus tout, c'est juste après, quand on sent l'odeur de la terre humide. Aiden sent le Pétrichor. Et Luna, Luna elle sent quelque chose de totalement fou, de totalement indomptable, quelque chose d'indéterminé, mais de pur. Un mélange d'encens. Sur les milliers de questions que je me pose sur elle, je n'en pose qu'une.

"Pourquoi tu es venue sur cette île ?"

Je tourne ma tête vers elle. Oui pourquoi s'enfermer ici ? Pourquoi venir sur une île perdue au milieu de l'eau ?

Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Luna Garokan
Activité: Merlin Castle, louve et gitane
Age: 25 ans
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Luna Garokan
MessageSujet: Re: Feel like you still have a choice Ven 20 Oct - 18:37
Feel like you still have a choice
Evens Grin & Luna Garokan

Bien, les gamins sont rentrés, je crois bien qu’il n'y a que nous désormais à l'extérieur. Et ça vaut mieux. L'orage est bien installé au dessus de nos têtes, la foudre s'abat même littéralement sur nous. La nature est puissante, bien plus que notre magie, et ça, beaucoup de sorciers ne le voient pas, ou l'ignorent à dessein. Je reste quelques instants à regarder l'arbre en feu, et, mentalement, j'entonne un chant gitan. Un hommage silencieux. Puis je fais un signe à la demi-vampire. Nous devons protéger l'enceinte de l'école, et empêcher l'incendie de se propager. Je me mets à courir en direction de l'arbre, auprès duquel je m'agenouille, pour placer ma main au sol, au plus près de ses racines. Je ferme les yeux pour me concentrer et je chante. Je sens la magie parcourir mes veines et rejoindre la sève de l'arbre, qui se pare d'une belle aura qui étouffe les flammes.

Quelques secondes après, je constate que la gamine y mêle sa magie. La nature parachève son œuvre en laissant éclater la pluie. Je lève mon visage vers le ciel un instant, avant de regarder la créature. Dire qu'autrefois, elle n'aurait jamais pu franchir mes cercles de magie. Je l'aurais même probablement tué avant qu'elle n'y songe seulement. Elle ne bouge pas. Elle semble déterminée à rester dans les bois. Cela me convient. L'homme n'a pas besoin de la technique, la nature le protège.

« Par trouver l'arbre qui t'accueillera. »

Celui qui acceptera sa présence et acceptera d'être mutilé en conséquence.  Et nous le trouvons. Je dicte quelques consignes à la demi-vampire qui s'exécute. J'en profite pour observe sa magie, sa pratique, pour comprendre à quelle force elle fait appel pour la mobiliser. Elle écoute, ce qui en soi est déjà une force. Et elle se débrouille assez bien pour qu'on puisse nous protéger de la pluie en quelques minutes. Je ne cesse de l'observer. La plupart des sorciers auraient dégainé leur baguettes, Reagan la première, pour créer un feu ou se sécher. Elle, elle ne le fait pas. Elle accepte. C'est la nature qui a décidé de cette pluie, et elle a été bénéfique puisqu'elle a contribué à éteindre un feu. Il faut la respecter.

« Parce que je cherche ma place depuis bien trop longtemps à mon goût. Et que j'ai une chance de la trouver ici. Du moins je l'espère. »

J'étais la Chovihani de mon clan, je me suis confortée à ses règles en me mariant, même si je savais que je condamnais la lignée. Ou me serais-je résolue à porter un enfant ? Nul ne le saura jamais.

« J'ai été maudite. Tout ce en quoi je croyais a été brisé, toutes mes valeurs. Il est compliqué de trouver un point d'ancrage, cela prend du temps. »

Je suis devenue l'une des bêtes que je devais tenir à distance. J'ai tué certains des miens, j'ai tué la Chovihani des Lagrene. Il a fallu que je cesse de penser exclusivement comme une gitane, que j'apprivoise la bête en moi, à défaut de réellement l'accepter. Ou l'accepter à défaut de la contrôler ? Je ne saurais le dire. C'est pour cela que j'ai rejoint dans un premier temps la meute des Garokan. Mais quand j'ai rencontré Reagan, j'ai su que j'étais liée à elle. J'ignore si ma place est réellement ici, mais je sais qu'elle est auprès d'elle, même si je ne la comprends pas encore.

« Et toi ? Pourquoi es-tu ici ? »

Parce qu'elle n'a pas l'air heureuse de se trouver sur cette île. Et comme je l'ai dit, je ne veux entendre les histoires que de la bouche de ceux qui les vivent.

black pumpkin



   
REMIND ME TO FORGET
It never fades away, it's staying
Your kiss like broken glass, on my skin
And all the greatest loves end in violence
It's tearing up my voice, left in silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Points : 813

RPG
Nom et Prénom : Evens Trask (Grin)
Activité: Elève au Merlin Castle
Age: 21 ans
avatar
Préfète de Serpentard • Langue de Plomb • Maraudeuse
Stephen Liam Nott
MessageSujet: Re: Feel like you still have a choice Dim 22 Oct - 22:16

Feel like you still have a choice
Je tourne ma tête vers elle quand elle parle de place à trouver. C'est précisément un sentiment que je connais. Je suis perdue, il faut le dire. Je ne sais plus qui je suis, ce que je fais ici, sur cette terre. J'ai perdu mon jumeau, je n'ai pas revu ma mère, j'ai été enfermé pendant des mois, je me suis sentie seule, et maintenant, au dehors, je me sens toujours abandonnée. Le choix de vivre dans la forêt c'est fait tout seul. Le besoin de retourner aux sources, à la nature. Dans un monde qui veut bien m'accueillir. Je suis contente de trouver quelqu'un qui cherche aussi des réponses.

Je plisse mes yeux quand elle parle de malédiction. Et plus elle parle, plus je me reconnais en elle. Elle est devenue quelqu'un d'autre en quelques sortes. Disons qu'elle n'aurait pas été ce qu'elle est si elle n'avait pas été maudite. Il est rare de maudire un sorcier, j'ignore qui a pu lui faire ça, mais ne pas avoir le choix, subir, je sais ce que s'est. Je sais les ravages que cela fait. Je suis étonnée et touchée de cette révélation. On ne se connait pas. J'ai conscience que ce qu'elle me livre est précieux, et ça m'aide, à me sentir quelqu'un.

Je souris avant de regarder droit devant moi. Je marque un silence. Pourquoi je suis ici ? Trouver un point d'ancrage ça prend du temps, c'est ce qu'elle vient de dire. Qu'est-ce que je cherche ? Qu'est-ce que je veux ? Pourquoi je suis ici ? Je tourne de nouveau ma tête vers elle pour capter son regard sauvage et rassurant.

"Je prends du temps."

Avalant difficilement ma salive, je ressens le besoin de lui livrer aussi des instants de ma vie.

"Je viens de perdre mon jumeau. Il a donné sa vie pour me permettre de trouver ma place dans ce monde. Après qu'il m'ait maudite, d'une certaine manière. Il est devenu un mage noir, et... il m'avait condamné à être quelqu'un de terrifiant, il a noirci mon âme au point que je veuille faire du mal aux miens. Il avait perdu l'esprit. Je suis ici parce que j'ai peur de le perdre aussi."

Je ramasse un cailloux plutôt aiguisé et trace un sillon dans la chair de mon poignet faisant couler le sang. Son sang, celui de mon frère.

"J'ai sa magie en moi, et j'ai peur de ne pas bien m'en servir. Alors je me suis dit que venir ici..."

Je montre la forêt autour de nous.

"...ça m'aiderait à comprendre qui je suis et à ne pas faire les mêmes erreurs que lui."

Je viens lécher ma plaie pour arrêter le saignement et regarde la cicatrice qui disparaitra bientôt. Sa magie à elle est belle, étrange et tout aussi sauvage qu'elle, elle a du corps et de l'esprit, je vu le respect de la nature dont elle a fait preuve quand elle a éteint le feu.

"Comment tu vas t'y prendre ? Pour trouver ta place ? Est-ce que je peux t'aider ?"

Je lui adresse un nouveau sourire, plus doux, plus timide. Elle est époustouflante et impressionnante. Elle dégage une attraction que j'apprécie, les autres ont peur d'elle au château, la craigne, l'évite. Ils respectent à la lettre ses ordres, d'un regard elle devient autoritaire. Et moi, elle m'attire, me soulage. Sa voix, sa force. Quelque chose de brisé en elle, un espace vide et abyssal m'aimante à elle.

Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Luna Garokan
Activité: Merlin Castle, louve et gitane
Age: 25 ans
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Luna Garokan
MessageSujet: Re: Feel like you still have a choice Sam 4 Nov - 14:23
Feel like you still have a choice
Evens Grin & Luna Garokan

Voilà qui est bien, prendre du temps. Les gens ici ne savent pas le faire. Il suffit de voir Amadeus et Reagan, ils vont vite, très vite. C'est leur style, c'est leur vie. Moi j'aime les gens posés, tranquilles, qui ne brusquent rien. J'ai grandi dans le respect des forces de la nature. C’est elle, après tout, qui détient la magie la plus puissante. Je la regarde, quand elle m'explique ce qui l'a réellement conduite ici. Ainsi donc, elle aussi a été maudit, elle aussi a été amenée à être un monstre. Cette malédiction des Lagrene, elle m'a conduite à commettre des crimes abominables contre les miens. Je vois donc que je ne suis pas la seule. Mais ça reste son frère, son jumeau qu'on lui a pris. Et toute en colère qu'elle ait pu être, elle a le droit de porter le deuil.

« Tu as déjà la conscience du danger, c'est une excellente chose. Moi, je ne l'avais pas. S'il te faut du temps, prends le. Nul ne doit te dire quoi faire, chacun de tes pas sera celui que tu as choisi de faire. »

C'est aussi pour cela que je n'interviens pas lorsqu'elle s'entaille la peau. Les malédictions qui touchent au sang sont particulièrement puissantes. Elles peuvent effectivement détruire la personne si sa puissance se déverse sans contrôle. Mais ça s’apprend. Tout s'apprend, je l'ai découvert chez les Garokan. Je fais une légère grimace quand elle lèche son sang. Ça c'est sa part vampirique, et je ne suis toujours pas réellement à l'aise avec cela. J'ai tant lutté contre les vampires et les loups-garous. Pourtant aujourd'hui, j'évolue autour d'eux. La malédiction m'a forcée à changer de point de vue, à revoir mes ambitions, mon rôle et ma place.

« C'est une excellente idée. Quand je suis devenue la créature que je suis aujourd'hui, j'ai trouvé refuge dans une meute qui vivait... à la sauvage. Mais ils m'ont laissé être la plus sauvage, sans se formaliser du fait que j'avais besoin d'être seule. Je pense qu'ici, tu auras la chance d'avoir ce respect. »

Je lui souris quand elle propose son aide, pour me permettre de trouver ma place. Le monde, surtout de nos jours, a besoin de protecteurs. Plus que jamais. Quelque part, elle pourrait en faire une excellente, si elle parvenait à intégrer sa malédiction, à s'accepter.

« Je ne sais pas encore. Tout ce que je sais, c'est que ma rédemption se trouve quelque part ici. Lors que j'ai croisé la route de Reagan, la directrice, j'ai su que j'étais liée à elle. Et j'ai su que je devrais la suivre pour faire quelque chose de bien, qui compensera ce que j'ai fait, à défaut de me pardonner. »

Parce que je ne me pardonnerai jamais ce que j'ai fait.

« Tout ce que je sais pour l'instant, c'est que je dois l'aider, la protéger. Ça me permet de réunir ce que j'ai été, une Chovihani, une protectrice, et ce que je suis au fond de moi. Je crois qu'elle est mon âme sœur. Littéralement, pas amoureusement. Ma mère en a appelé à la Lune pour m'avoir et je sais que ma vie est liée à un autre enfant. Je suis presque sûre que c'est elle. Chaque âme possède une sœur. Les hommes ont simplement tendance à confondre les âmes sœurs avec les amoureux. Ce n'est pas toujours le cas. J'ai été un monstre, elle me donne la chance d'être une protectrice. »

Pour l'instant, c'est ça ma place. Ce ne sera peut-être pas la mienne éternellement mais je prends le temps, comme elle l'a dit.

« ça fait du bien de protéger les autres. On s'oublie un peu. Si tu te débrouilles en sortilège et enchantement, n'hésite pas à venir me trouver, je pourrais te donner deux trois trucs à faire, tu vas vite t'ennuyer et te perdre, seule dans cette forêt. »

Et ça, je ne le sais que trop bien.

black pumpkin



   
REMIND ME TO FORGET
It never fades away, it's staying
Your kiss like broken glass, on my skin
And all the greatest loves end in violence
It's tearing up my voice, left in silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Points : 813

RPG
Nom et Prénom : Evens Trask (Grin)
Activité: Elève au Merlin Castle
Age: 21 ans
avatar
Préfète de Serpentard • Langue de Plomb • Maraudeuse
Stephen Liam Nott
MessageSujet: Re: Feel like you still have a choice Dim 3 Déc - 21:40

Feel like you still have a choice
La conscience du danger ? Je ne sais pas si je l'ai. J'ai peur de ne pas l'avoir, et de me couper de tout, juste pour ne pas être un danger justement. Je ne vais laisser d'espace à rien d'autre, je me connais. Je ne sais même pas si j'arriverai à avancer seule, sans qu'on me dise quoi faire, elle semble entendre et voir les choses différemment. J'ignore comment je vais arriver à ce degré de conscience alors que j'ai peur de moi même.

"Amadeus connait cette meute d'où tu viens ?"

Je la regarde. Elle a quitté une meute refuge pour venir ici ? Ce qui veut dire qu'un jour je pourrai partir d'ici aussi. Ce n'est pas une fatalité.

"Il m'a dit quelque chose de similaire quand il a accepté que je reste en retrait de la communauté et des cours. Je lui en suis reconnaissante."

Je masse mon cou en regardant droit devant nous. Une excellente idée, je ne sais pas, mais c'était la seule que j'avais sous la main. C'était soit rester à Londres avec ces Lois, soit venir ici recommencer une vie. Et il me semblait plus logique de venir me mettre à l’abri, dans tous les sens du terme. Ici au milieu des créatures, c'était la meilleure solution, avec des semblables qui peuvent comprendre ce besoin de solitude. Amadeus et Reagan ont compris. J'ai un nouveau départ, une nouvelle chance. Je ne veux pas rater le bon chemin. Et sur ma route, je la croise : Luna. Et a-t-elle besoin d'aide ? Je ressens le besoin de me lier à elle, d'une manière ou d'une autre.

Elle parle de rédemption, qu'a-t-elle fait pour dire cela ? Quelle est son histoire ? Faire quelque chose pour se faire pardonner, ça me parle. Je fronce mes sourcils, elle en dit trop ou alors pas assez. Mais maintenant je suis curieuse. Je relève ma tête quand elle parle de Chovihani, je ne connais pas très bien cette branche là, mais j'aimerai en savoir plus. Une protectrice. Je regarde son regard qui se fait lointain, et quand elle parle d'âme sœur, ça fait aussi écho en moi.

Aiden est mon âme sœur. On est certes amoureux, mais c'est au delà de ça. L'amour est venu après. Le lien était là bien avant, immédiatement et le pouvoir qu'on a quand on est ensemble est décuplé. Je suis capable de matérialiser des images dans sa tête, et d'avoir des visions courtes sur l'avenir, des choses qui se passent dans les secondes qui suivent. Ça fait un moment que ça ne m'est pas arrivé, et ce n'est qu'en présence d'Aiden, quand il s'agit de le...protéger. J'ai un nœud dans la gorge, parce que je réalise que tout ce qu'elle me dit, c'est comme si ça avait des reflets de ma propre existence. Quel monstre a-t-elle été ?

"Je veux apprendre, je veux apprendre avec toi."

Ma poitrine se soulève, comme si je cherchais de l'air. Mes cheveux virent de couleur, et je sens que mes yeux brillent d'une lueur qui ne leur sont pas habituels. Il y a soudainement une connexion. C'est si soudain, mais je ce besoin qu'elle soit présente dans ma vie, qu'elle soit sur le chemin que je veux prendre. J'ai peur qu'elle parte, qu'elle se lève. Un beau discours et puis plus rien. Je peux améliorer ma magie, et j'ai envie de le faire avec elle. Je ne veux pas que deux ou trois conseils, je veux tous ce qu'elle a à m'apporter. C'est une louve, et si je ressens ce besoin avec elle, c'est qu'il y a fort à faire, parce que j'ai du mal avec les loup-garou, en dehors d'Aiden.

"Dis moi ce que tu as fait, dis moi comment tu es devenue louve... Ou dis moi ce qui s'est passé...quand tu es devenue louve..."

Cela fait des semaines que je suis toute seule sur cette ile. Je refuse de m'approcher des autres. Je ne suis que furtivement les cours de Luna, de loin, mais je sais qu'elle m'a déjà repéré, mais elle n'a jamais rien dit du fait que je ne suis pas avec le groupe. Elle me fascine.
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Luna Garokan
Activité: Merlin Castle, louve et gitane
Age: 25 ans
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Luna Garokan
MessageSujet: Re: Feel like you still have a choice Mar 19 Déc - 18:04
Feel like you still have a choice
Evens Grin & Luna Garokan

« Oui,il est très attaché à eux d'ailleurs. »

Sko et Siphera le considèrent et l'estiment comme leur Fils. Tout comme je suis leur fille à leurs yeux, moi, la gitane qui excellait dans les sorts de protection contre les loups. Quelle ironie tragique. Les Lagrene ont réussi leur baroud d'honneur, je dois bien leur reconnaître cela.

« Il sait que chaque chose vient en son temps. Il sait que parfois, on a seulement besoin de se reconnecter. »

Oh oui, il en sait quelque chose. Lui comme Reagan s'étaient coupés de leur nature profonde, à cause du chagrin et de la douleur. Et parfois, c'est précisément au cœur de tout cela qu'on se retrouve. C'est ce qui est arrivé à celle qui est désormais directrice. Ça m'est arrivé, en un sens. Et ça arrivera à la jeune demi-vampire à côté de moi. Elle est juste perdue, elle a été déconnectée. Elle doit demander pardon et se pardonner à elle-même. Et c'est cette étape la plus dure. Je n'y suis toujours pas parvenue, en dépit des années. Mon regard se porte sur elle lorsqu'elle affirme vouloir apprendre avec moi.

« Apprendre quoi exactement ? »

Apprendre à vivre ? A survivre ? A faire une force de sa nouvelle situation ? L'homme est un être fragile, il se brise en mille morceaux à la moindre rafale de vent. J'ai appris à me réparer. Ou à être un roseau. A ployer, jusqu'à avoir le visage dans la boue, mais à me redresser, toujours. Veut-elle apprendre des sorts ? Veut-elle apprendre à protéger ? Qu'espère-t-elle ? Autant de questions auxquelles elle devra fournir des réponses. De ma vie, je n'ai jamais été encline à former de Chovihani, comme l'aurait pourtant exiger la tradition. Et la raison en est simple. J'étais la dernière de la Cour des Miracles a être douée de magie. La prochaine Chovihani aurait donc dû être ma fille. Or si j'avais accepté de me marier, je n'ai jamais été prête à enfanter, puisque je savais que mon cœur aspirait à autre chose. A un amour différent, non reconnu par mes pairs. Et puis avec ce qui est arrivé, j'ai compris que notre magie ne devais plus être. Peut-être à tort. J'ai mis un terme à la magie gitane, en donnant la mort aux derniers Lagrene. Il ne reste plus que moi. Et je ne serai jamais mère, je ne porterai jamais la semence d'un homme.

Je tourne la tête vers elle quand elle me demande le pourquoi de ma rédemption. Je l'observe un instant. Très rares sont ceux qui savent. Ce n'est pas quelque chose que je me suis pardonnée, ce n'est pas une chose que l'on dit facilement. Mais ça s'est passé et le passé ne peut être effacé.

« J'ai tué les miens. Je m'en suis pris à mon clan, parce que je n'avais aucun contrôle sur l'animal en moi. Je suis partie pour me réguler, et je me suis vengée des personnes qui m'avaient infligé cela. Puis j'ai compris que je ne pourrai pas fuir la bête éternellement. »

J'ai passé des mois seule, avant de me décider à exterminer les Lagrene pour leur malédiction, celle qui m'a fait m'en prendre à la Cour des Miracles. Après ça, il a bien fallu avancer. Je porte la mort en moi, c'est ainsi.

« Qu'importe ce que tu as fait. C'est fait. Maintenant, il faut avancer et trouver ta place. J'ai décidé de protéger cette école. Sauver, une vie pour chacune que j'ai prise. Réfléchis à cela. D'ailleurs nous allons commencer maintenant. »

L'orage est passé, je veux m'assurer de l'état des protections avant que les gamins ne sortent de nouveau. J'avance un instant, l'invitant à s'approcher.

« Est-ce que tu vois ? »

Je lève une main et, d'un bout du doigt, je touche une toile invisible. Un léger son se fait entendre et si elle est attentive, elle pourra voir des reflets. Un sort de protections que j'ai disposé il y a un moment. Je sais que Rowan en a installés d'autres très puissants.

« Dans ma culture, les Chovihanis apportent protection et soutien à ceux qui le désirent et le méritent. Elles puisent leur magie dans celle de la nature, sculptant les forces élémentaires. A l'origine, nous étions là pour protéger les êtres des forces de la nuits. Magie noire, magie du sang, loup-garou, vampire... »

Et la Cour des Miracles était réputée dans cet art. Ça me manque parfois, la marche perpétuelle, ces vies que nous croisions. Ici, on ignore ce que j'étais, j'ai perdu ce contact avec les autres.

« Une âme pour une âme. »

Elle devrait essayer. D'ailleurs on va essayer.

« Il y a une Vélane qui peine à se contrôler. Te penses-tu être capable de lui créer un gri-gri qui l'aidera à maintenir son apparence humaine ? »

Un pas après l'autre. Si j'ai appris une chose, c'est qu'il n'y a pas de petite victoire.

« Et quand tu seras prête, tu pourras me raconter ton histoire. »


black pumpkin



   
REMIND ME TO FORGET
It never fades away, it's staying
Your kiss like broken glass, on my skin
And all the greatest loves end in violence
It's tearing up my voice, left in silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Points : 813

RPG
Nom et Prénom : Evens Trask (Grin)
Activité: Elève au Merlin Castle
Age: 21 ans
avatar
Préfète de Serpentard • Langue de Plomb • Maraudeuse
Stephen Liam Nott
MessageSujet: Re: Feel like you still have a choice Jeu 11 Jan - 19:04

Feel like you still have a choice
Elle me regarde, hésite-t-elle ? Quand elle commence à parler, j'apprends alors l'envers du décors. Pas fuir la bête éternellement. Oui ça me parle. Elle est si différente de moi et en même temps, je n'ai ni peur, ni sentiment négatif à son encontre. Finalement nous ne sommes pas si opposées que cela, même si nos chemins ne sont pas les mêmes. Après avoir passé dix ans de ma vie à être étudiée régulièrement dans un laboratoire au Département des Mystères, quand j'ai débarqué à Poudlard à 11 ans passé, je fuyais tout et tout le monde. Je suis allée à Serpentard, en suppliant le ChoixPeau de faire ce choix, pas par ambition quelconque, mais parce que j'avais peur de moi, peur de faire du mal aux gens. Mon père m'a tellement dit que j'étais dangereuse. Je voulais aller dans les cachots, sous terre, sous le lac pour me cacher des gens et de la lumière.

Je n'ai pas eu la chance d'avoir un père qui m'a aidé à contrôler mon vampire. Je pensais que c'était ce qu'il cherchait à faire en m'amenant dans le laboratoire, mais ce n'était pas ça. J'ai appris bien plus tard qu'il était Purificateur, et que ma mère était sous l'influence de l'impérium. Qu'il n'a jamais couché avec elle, et qu'elle était aussi une victime.

C'est en rencontrant Aiden et Carl que j'ai réussi à sortir de ma grotte. Un demi-loup et un loup-garou. J'ignore pourquoi je suis aussi proche de cette race plus que de la mienne. Et il y a eu Samuel. Élevé par des vampires en Norvège pour qui cela semblait si facile d'être, juste "être". Mon lien avec Aiden m'a permis de vivre au grand jour, me faire des amis, comme Shani. Mais il y a des fois où j'ai failli faire du mal - gravement - à des gens, comme Charlie, avant que Samuel ne soit avec elle. Alors je comprends Luna. Mais je ne suis pas encore à effacer mon passé. La mort de Samuel vibre encore en moi, comme son sang parcourt mes veines.

« Qu'importe ce que tu as fait. C'est fait. Maintenant, il faut avancer et trouver ta place. J'ai décidé de protéger cette école. Sauver, une vie pour chacune que j'ai prise. Réfléchis à cela. D'ailleurs nous allons commencer maintenant. »

Les créatures qui sont ici, les vampires, les demi-vampires. Ceux qui se cachent des vaccins. Ils sont là par ma faute. Tout découle de mon sang. Le vaccin découle de mon sang. Combien de vie parce que je suis née ? Parce que j'ai été étudié ?

"Alors je vais avoir du travail, une vie pour chacune que j'ai prise, malgré moi..."

Je souris. Je ne crois pas encore l'avoir dit à quelqu'un que je me sentais coupable pour ça. Pas comme ça en tout cas, mais je souris à Luna. Il va y avoir du boulot. Mais je veux commencer dès maintenant, elle me demande d'être attentive, ce que je suis. Je regarde sa main et son doigt délicat qui vient toucher un voile presque invisible, mais je vois la différence, perceptible, grâce à quelques gouttes d'eau qui tombent encore des feuilles d'un arbre. Ça a vibré, je les plus "ressentis" que vu réellement. Comme une micro onde.

« Est-ce que tu vois ? »
"Je...je le sens..."

Je suis fascinée. Un sort de protection que je n'aurai peut-être pas remarqué sans elle. Et je le suis encore plus quand elle me parle de sa culture. J'ai envie d'en savoir plus, d'en apprendre plus. Se servir de la nature pour protéger, puisant d'éléments naturels et de ce fait extrêmement puissant. La magie de Luna doit être spectaculaire.

"Et tu es devenue un être de la nuit, on t'a maudit c'est cela ? Et tu arrives à faire la même magie ? Est-ce que parce que tu es une louve, tu arrives à protéger comme avant ?"

Elle n'a jamais parlé de morsure. De la nuit où elle a été mordu. Elle était une gardienne, et elle est devenue ce qu'elle devait garder éloigné. Elle dit que sa mère en a appelé à la Lune pour l'avoir et que sa vie est certainement liée à Reagan. Est-ce que quelqu'un aurait pu détourner cette lune pour qu'elle soit une louve ? Elle a parlé de vengeance, de ceux qui lui ont fait ça.

"Je l'ignore. J'ignore si je sais toujours protéger comme avant. Ma magie est toujours là, j'ai pu constater que mes grisgris fonctionnaient encore. Mais j'ai tu cette magie quelques temps pour laisser s'exprimer cette chose en moi. Je crois qu'il fallait que j'accepte, avant de me voir encore comme une gitane."

"Et est-ce que tu sais si, moi, demi-vampire, je peux aussi faire une magie si proche de la nature ? Est-ce que la nature ne va pas se méfier de moi ? Parce que je suis une force de la nuit comme tu dis ?"

"Tu dois laisser la nature t'adopter. Tu dois accepter qu'elle te teste. Quand elle sentira que tu n'es pas une menace, que tu la respectes, que tu l'honores, cela ira. Chez nous, la Chovihani suit une sorte de rite initiatique, durant lequel elle doit témoigner son respect aux forces de la vie. Alors qui sait."

"Tu vas en refaire, de cette magie ?"

Elle hausse les épaules.

"Cela me manque, de parcourir le monde, et il y a des êtres ici que je voudrais protéger, aider, de toute mon âme. Peut-être que j'en referai, mais dans ce cas, il faudra que je parte, pour me retrouver"

Je souris. Et mon regarde plonge dans la forêt qui nous entoure. Partir. Je soupire. Comme Aiden, qui a eu besoin de s'éloigner. Est-ce que je serai capable de partir ? Certainement oui. Je tourne ma tête vers Luna qui me dit qu'une vélane a du mal à garder son apparence normale, et si je me sens capable de lui faire un gri-gri. Et bien, pourquoi pas ? Je n'ai jamais fait ça. Mais si je n'essaye pas.

"J'en ai envie." Dans tous les cas.
« Et quand tu seras prête, tu pourras me raconter ton histoire. »

Je hoche la tête.

"Il y a un livre de minéral ici ?"

Nous rentrons au château. Je marque un arrêt avant de passer la porte. Je n'y suis pas rentrée depuis des semaines. J'inspire doucement et franchit le pas. On se dirige vers l'appartement de Jaya, la prof de divination. Dans le couloir on croise le Directeur. Il lève un sourcil en regardant Luna, puis moi. Il faut dire qu'on est trempée par la pluie toutes les deux.

"Evens ?!"
"Bonsoir monsieur Parkinson."

Il rigole doucement.

"Bonsoir Evens."

Je le regarde à peine, mais un sourire effleure mes lèvres quand je passe à côté de lui. Il est venu plusieurs fois me voir pour me dire que la porte était ouverte, qu'un lit m'attendait. Et je ne suis jamais rentrée dans le château après ses visites.

Luna parle à Jaya et cette dernière, toute enjouée, court nous chercher un grimoire de pierre. Je la remercie et commence à l'étudier. Je tourne les pages, et je tombe sur ce dont j'ai besoin. L'Onyx noir, mat, une pierre d'Algérie, une sorte d'agate, composée de dioxyde de silicium. Dans le livre il est dit qu'elle a des propriété de maitrise de soi et d'équilibre. C'est une pierre d'enracinement. Elle ancre les personnes inconstante dans un mode de vie plus stable et aide à la maitrise de soi et au self control. Si je sais ça, c'est que j'ai eu recours à une de ses pierres, mais ça n'avait pas marché. Je le montre à Luna en lui expliquant mon idée.

"Si on prend un cheveux de la vélane, et qu'on taille des perles d'onyx noir pour en faire passer le cheveux et en faire un bracelet ? Elle pourrait le porter autour du poignet gauche ? Ça pourrait marcher ?"
"L'onyx noir apporte force et stabilité à l'âme, elle éloigne les mauvaises influences. Par conséquent, elle aide au contrôle. Cela pourrait être une bonne idée. La magie blanche contrebalancera la voie de la main gauche. Essayons "

Nous allons ensuite fouiller dans un carton de mes affaires dans ce qui est censé être mon dortoir. Je trouve alors la pierre mate. Je la portais en collier. Un sort simple pour la métamorphoser en petites perles trouées et le tour est joué. Nous passons voir la vélane, et je lui expose la situation. Il est facile de lui expliquer que je ne juge pas sa difficulté de contrôle, je lui dis qu'il fut un temps, moi aussi, j'avais du mal. Et qu'on est là pour l'aider. Luna me laisse parler, me regarde faire. La jeune vélane a l'air perplexe mais pas réticente. Je prélève alors précautionneusement un cheveux, il est dur, je comprends pourquoi il sert pour certains cœur de baguette. J'enfile les perles dans le cheveux et lui demande de me tendre son poignet gauche. J'y attache le bracelet de fortune.

"Alors ?"

La vélane semble réfléchir, ressentir, et on voit son visage s'apaiser, elle semble soulagée. Je me retourne vers Luna.

"Quand est-ce qu'on part ?"

Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Feel like you still have a choice

Revenir en haut Aller en bas
Feel like you still have a choice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Don't you know I had no choice ? [Livre 1 - Terminé]
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Maybe a pop star is not such a bad choice.
» Rosemary > Can you make it feel like home ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Monde RPG :: Merlin Castle :: Les Extérieurs-
Sauter vers:
©️ 2016-2018 Hogwarts Family, le contexte, le design, les idées sont la propriété du staff d'HF. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.