Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyQuand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz

Quand les démons de notre âme nous guettent...

Seth avait consciencieusement évité tout contact avec Saoirse depuis son retour des USA. Voilà donc plus de deux mois qu'ils ne s'étaient pas vu. Si il devait être honnête avec lui même, la jeune femme lui manquait. Mais heureusement, il n'avait que peu de temps pour y penser. Il avait abandonné son travail de Tireur d'Elite. Ce travail qui le passionnait, pour lequel il était bon. Il ne pouvait décemment pas abandonner le poste de Rafleur sans paraître suspect. Alors, il avait abandonné son rêve pour avoir le temps de mener son enquête. Il voulait en apprendre plus sur sa sœur.

Et il avait déjà découvert un certain nombre de choses. Elle avait quitté l'Angleterre peu après sa fausse mort. Et elle avait même emprunté un autre nom: Iris Abernathy. Il n'avait pas encore trouvé grand chose au sujet de ce nom d'emprunt. Il savait juste que cette fameuse Iris se procurait de l'alcool britannique pour il ne savait quel établissement. Comment en était-il arrivé là ? Il avait d'abord commencé par fouiller l'ancien bureau de Carrow chez les purifs. Ce qui avait été une plutôt bonne idée. Il avait trouvé des infos sur le blondinet vu auprès de sa sœur. Son hybridisme improbable avait stupéfié le jeune homme. Cependant, d'après les observations de Carrow... Seth en avait déduit que le jeune homme ne c'était pas retrouvé à le servir de son plein gré. Ce qui ne rassurait pas le brun outre mesure. Sa sœur ne pouvait donc pas compter sur le blond en cas de conflit avec Carrow.

C'est aussi dans les papiers de Carrow qu'il avait trouvé le lien entre Iris et Amanda. Ensuite il devait ses nouvelles infos à sa pugnacité et sa détermination. Il avait réussi après de nombreuses heures à chercher dans les rues, dans les registres et compagnie le lien entre Iris et des cargaison d'alcool. Il avait surprit une conversation entre deux marchands parlant de leurs clients. Le nom d'Abernathy avait tout de suite retenu son attention. Il avait attendu son jour de repos avec impatience. Il avait retrouvé le commerçant, attendant le bon moment avant de le surprendre alors qu'il traînait dans l'allée des embrumes. Il avait commencé directement dans le vif du sujet. Ce qui avait suivi n'était sans doute pas à marquer où que ce soit. L'homme n'avait pas voulu parler, secret professionnel... Mon œil ! Bref, après l'avoir menacé, il ne parlait toujours pas... Seth lui avait brisé un doigt sans paraître éprouver la moindre émotion. La détresse de l'homme ne semblait pas l'atteindre le moins du monde. L'avantage de cette allée... C'est que personne ne posait de questions.

"Si tu veux pas que j'te brise le poignet... tu f'rais mieux de me répondre. Qui est Iris Abernathy ? Pour quelle entreprise elle te passe des commandes ? Ma patience est limitée. J'attends." C'était simple, il voulait savoir quelle était son entreprise bordel. Il pouvait pas juste parler ? Qu'il puisse avancer ! Son regard noir fixait l'homme froidement.

"Je peux pas le dire. Nooooooooooon, s'il vous plais. J'peux vraiment rien dire." Le pauvre homme pleurait presque de terreur. Seth gronda frustré, putain sa sœur était-elle parano au point d'avoir instauré un seau du secret sur ses activités ? Il l'attrapa à la gorge, le fixant de son regard sombre. Il avait toujours été plus ou moins violent, sombre. Il ne niait pas sa part de noirceur. Cette facilité qu'il avait de passer de l'ombre à la lumière pouvait donner le vertige.

"Tu es donc inutile." Constata Seth d'une voix plate, il allait l’assommer contre le mur quand une voix raisonna dans son dos. Une voix bien connue qui lui fit plus d'effet qu'il ne l'aurait souhaité. Saoirse. Il n'y avait bien qu'elle pour se mêler de ce qui ne la regardait pas. "Ton jour de chance mon gars." Sourit-il ironique en lâchant l'homme qui surpris mis du temps à se relever pour partir à toutes jambes. Un sort de confusion l'atteignit dans le dos avec une précision mortelle. Il ne pourrait pas parler, trop désorienté, les dernières minutes ne seraient floues pour lui. Il se tourna vers la demi-louve.

"Chérie, tu m'avais manqué !" S'exclama Seth sombrement. Oh il n'était pas d'humeur, encore moins quand on l'interrompait dans ses recherches. Il avisa rapidement que la jeune femme n'était pas seule. "Tu ne me présentes pas ton amie ?" Il reluqua Calla sans gêne. Une manière sans doute d'éloigner Saoirse de lui, de la dégoûter de  sa personne. Ça n'avait pas vraiment fonctionné jusqu'à maintenant. Mais qui ne tentait rien à rien, pas vrai ?

       
©️Lilith

_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyRe: Quand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz

Quand les démons de notre âme nous guettent ...

Mardi 6 octobre 2020

Fréquenter Calla ne pouvait m'empêcher de me rappeler de mauvais souvenirs. Ce n'était pas contre elle, évidemment, mais quand je l'avais rencontré, je faisais encore le deuil de maman. Quand Wolfgang et moi on était parti en France, je n'avais pas eu beaucoup de mal à sociabiliser. Mettant les études entre parenthèse, j'en avais profité pour découvrir d'autres choses, apprendre une nouvelle langue, mieux apprivoiser ma Légilimencie, même s'il me restait des progrès à faire. Et Calla m'avait été un soutien important. Si elle ne s'était jamais vraiment confiée sur elle, elle avait été dans l'autre sens une oreille attentive et une bonne amie. J'étais heureuse qu'elle soit là aujourd'hui et je voulais profiter d'elle. Elle étudiait encore à l'UMS mais elle n'y était pas en sécurité. J'essayais petit à petit à la convertir à l'école clandestine que dirigeaient Reagan et Wolfgang. Ils avaient d'ailleurs fixé la date de leur mariage, qui devait se dérouler le 22 octobre en Papouasie, auprès de la meute de Sko. Je n'étais pas vraiment impatiente d'y retourner, il y avait longtemps que je n'y avais pas mis les pieds et Sko aurait sans doute un tas de reproches à me faire après ce qui lui aura raconté Wolfy.

Non, ce n'était pas le genre de Sko. Et Wolfy et moi avions décidé de faire la paix. On s'était trop éloigné et il était temps de retrouver notre complicité. J'avais notamment accepté de ne plus me mettre en danger inutilement et j'avais rejoint l'école clandestine. Il gardait plus facilement un œil sur moi et moi sur lui. « Bon, dis-moi chère miss Andrews, apprécies-tu ta journée ? » Quand j’étais venue en France, Calla m’avait fait découvrir les variétés de son pays. Elle m’avait présenté la plus belle avenue, et nous avions fait divers magasins. Aujourd’hui, c’était à moi de lui faire découvrir toutes ces choses sur le Chemin de Traverse : Zonko, Ollivander, Florian Fortarôme, …etc « Il reste une chose que je voudrais te faire découvrir ! » Je lui fis un signe de la tête et l’amenais dans l’Allée des Embrumes, une rue adjacente à celle du Chemin de Traverse. Ce n’était pas une rue bien famée mais une boutique y avait retenu mon attention. Eh oui, je connaissais pas mal de trucs. Et puis, il fallait que je fasse découvrir à Calla les joies de l’alcool britannique. « Tu verras cet homme a les alcools les plus improbables. Et je ne te parle même pas des autres objets et aliments que l’on peut trouver dans sa boutique. »

Un homme sortit de nulle part s’enfuyait à toutes jambes. Cette allée avait des objets improbables, mais également des personnes hors du commun. Cependant, je me demandais bien ce qui l’avait effrayé. Et ma réponse ne tarda pas à apparaître. « Chérie, tu m’avais manqué ! » Seth Green. Bien sûr. Nos rapports étaient … comment dire … assez étranges. C’était un peu le jeu du chat et de la souris. Je m’étais tellement accrochée à lui ce printemps et cet été, jusqu’à me rendre à New-York avec lui, avouant mes sentiments par le même temps. Et puis, depuis ma dispute avec Wolfgang fin juillet, j’avais pris de la distance avec le Purificateur. Car oui, ce qui était important à savoir, c’était que j’étais tombée amoureuse de l’ennemi, même si j’avais appris que Seth n’en était pas vraiment un. Son histoire avec sa sœur jumelle l’avait remué et il n’avait pas été ainsi autrefois. J’étais persuadée qu’il restait du bon en lui et qu’un jour, il redeviendrait cet homme. « Je ne sais pas si je dois répondre que c’est réciproque, Seth … »

Quoi ? D’habitude, j’étais tactile, et je faisais tout pour rester près de lui mais … Il fallait bien que je le remette parfois à sa place aussi, non ? « Tu ne me présentes pas ton amie ? » Mince, avec cet idiot, j’en avais oublié Calla. Et elle était du genre très discrète. Je roulais des yeux à l’adresse de Seth : « Je ne suis pas sûre que cela soit nécessaire. Ce n’est pas une personne très intéressante … » dis-je à l’intention de Calla. « Qu’est-ce qui s’est passé avec cet homme ? » dis-je en désignant l’endroit par lequel l’homme s’était enfui quelques secondes plus tôt.
codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyRe: Quand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz

Quand les démons de notre âme nous guettent ...

Mardi 6 octobre 2020

"Quand une chanson vous fait pleurer, mais que vous n'avez plus envie de pleurer, vous cessez de l'écouter. Mais échapper à soi-même, c'est impossible. On ne peut pas décider de ne plus se voir. De couper le son à l'intérieur de sa tête." . L'autre jour, je suis tombée sur cette citation de Jay Asher, elle m'a beaucoup fait réfléchir car je la comprenais. Moi aussi j'avais envie de couper le cordon avec le monde, de m'en éloigner le plus possible et je croyais que c'était possible rien qu'en le décidant. Mais c'était faux, on ne pouvait pas, on ne pouvait pas s'isoler du monde extérieur, on ne pouvait pas ignorer les gens, on ne pouvait pas se fuir soi-même. On devait y faire face, ce n'était pas toujours facile même très rarement mais au fond nous n'avions pas vraiment le choix. Nous étions là comme le monde était là, on était un tout et on ne pouvait se séparer. Alors voilà, il fallait que je me réconcilie avec moi-même, que j'arrive à trouver un terrain d'entente, il fallait que j'arrive à me pardonner pour pouvoir avancer, pour oublier et recommencer. Le problème avec la vie, c'était qu'on ne pouvait pas échapper à soi-même...

Depuis un mois que j'étais rentrée à l'UMS, j'avais retrouvée Saoirse. Je l'avais rencontré le premier mois de mon arrivée en France. Une fille qui faisait le deuil de sa mère à ce moment-là mais pleine de vie et qui m'avait permis de me changer les idées. A cette période-là, j'avais moi aussi perdue des gens que j'aimais, je m'étais bien sur gardé de le dire, je ne voulais pas ressassé le passé. Il était temps pour moi de recommencer et j'avais convenu que de n'en parler à personne  me permettrait de me pardonner aussi. Malgré tout, aujourd'hui j'en étais au même point, j'avais l'impression de ne pas avoir avancé et de ne pas avoir fait la paix avec moi-même. Et le pire dans tout cela, c'est que je ne savais donc pas comment faire.

En attendant, je me promenais dans les rues du chemin de travers avec Saoirse, elle me faisait découvrir quelques boutiques et je l'écoutais distraitement. Je réfléchissais à comment me sauver de la vie, pas chose facile, je peux vous l'assurer.


« Bon, dis-moi chère miss Andrews, apprécies-tu ta journée ? Il reste une chose que je voudrais te faire découvrir ! »

Elle était comme une pile électrique aujourd'hui, elle n'arrêtait pas de bouger sans arrêt, de sauter partout. Probablement excitée et impatiente de tout me montrer, je hochais la tête pour lui confirmer que cette petite ballade m'avait plu, j'étais contente de passer du temps avec elle, nous étions toutes les deux louves et cela nous faisait un point commun qui nous avez rapproché. Je ne pouvais pas tout lui confier mais sa présence suffisait à m'apaiser un peu quelque fois, elle ne connaissait pas ma vie d'avant et la moi d'avant mais elle me connaissait au présent et elle était toujours là, ça me suffisait pour le moment.

« Tu verras cet homme a les alcools les plus improbables. Et je ne te parle même pas des autres objets et aliments que l’on peut trouver dans sa boutique. »

Je suivais Saoirse de près alors qu'elle s'engageait dans une ruelle plutôt inquiétante. Un homme s'en enfuyait et ça me donnait de moins en moins envie d'avancer. Et puis, cette voix, un homme qui semblait s'adresser à mon amie, ils semblaient bien se connaitre tous les deux.

« Chérie, tu m’avais manqué ! »

« Je ne sais pas si je dois répondre que c’est réciproque, Seth … »


Ok... Leur rapport avait l'air compliqué et leur échange me donner l'impression d'être en trop. A vrai dire je ne savais pas trop où me mettre, est-ce que je devais partir ? Les laisser discuter tranquillement de leurs différents ou bien rester planter comme une idiote à tenir la chandelle ? Je n'étais pas très douée pour comprendre certaines situations et donc savoir comment y agir. Ce qui fit que je restais debout à écouter leur petit échange que je ne comprit pas vraiment, Saoirse ne m'avait jamais parlé de ce Seth auparavant et sa façon de me reluquer ne m'en donnait pas plus envie aujourd'hui.

« Tu ne me présentes pas ton amie ? »


Bon il allait arrêter de me déshabiller des yeux ou fallait-il que je le morde pour ça ? Je grognais pour montrer mon agacement, non mais pour qui il se prenait celui-là ? En tout cas dés le premier abord, il ne me plaisait pas, il semblait être le genre de gars qui prétendait pouvoir tout avoir rien qu'en faisait son petit sourire charmeur. Je détestais ce genre de gars et je ne me cachais de le montrer même si je tenais à rester discrète, je ne voulais pas vraiment m'immiscer dans leur conversation. Pourtant c'était déjà fait.

« Je ne suis pas sûre que cela soit nécessaire. Ce n’est pas une personne très intéressante … »

Bon, c'était bien ce que je pensais, et le fait qu'il continue de me reluquer ne fit qu’accentuer ma haine envers lui. Je finis même par sortir les crocs pour qu'il arrête de balader ses yeux sur moi. Pourtant j'avais envie d'en savoir plus et pour cela il fallait peut-être que je rentre dans son jeu. Je décidais de me présenter moi-même, après tout je pouvais bien m'amuser un peu :

- Je m'appelle Calla, je suis une amie de Saoirse.

Je lui fis mon sourire le plus faux, pour se foutre de sa gueule, il voulait me reluquer ? Qu'il continue cet idiot, j'allais lui faire ravaler son sourire qui avait commencé à se dessiner sur ses lèvres.
Puis Saoirse en vint à demander pour l'homme qui venait de s'enfuir, oui il était peut-être temps de s'en préoccuper. Mais une chose était sûre pour moi, ce gars n'était pas net et je préférais rester sur mes gardes, on ne savait jamais avec tout ce qui passait ces temps-ci...

codage by Wiise

_________________

Calla Ashley Sawyer
Si mon amour était l'océan
il n'y aurait plus de continents.
Jay Asher.

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyRe: Quand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz

Quand les démons de notre âme nous guettent...


Seth roula des yeux, il se fichait pas mal de ce qu'elle pouvait dire. Si elle avait enfin pu se sortir cette idée d'imprégnation de la tête... Cela lui allait très bien. Il n'était pas le genre de mec gentil avec qui avoir une vie de famille tranquille. Il était comme un dragon, solitaire et féroce. Préférant donner des leçons à coup de poings ou de sorts peu recommandables. Certainement pas quelqu'un dont Saoirse aurait dû se soucier.

« Je ne suis pas sûre que cela soit nécessaire. Ce n’est pas une personne très intéressante … »  Lui répondit-elle distante. Doux Merlin aurait-elle finit par renoncer ? Se serait déjà un problème en moins. Même-ci, il en ressentit un pincement au cœur. Il ne pu s'empêcher de réagir à la remarque qu'elle fit à son amie.

"Tu me blesses chérie, vraiment." Se moqua Seth avec un sourire goguenard son attention portée sur Saoirse et non plus sur Calla. Elle n'avait pas changé, toujours aussi belle. Et bien que cela lui fit mal de l'admettre, toujours aussi désirable. Cependant, il n'avait pas de temps à perdre. « Qu’est-ce qui s’est passé avec cet homme ? » Lui demanda la brune tout de même en montrant vaguement de la main l'homme qui avait pris la fuite.

"Rien de bien intéressant." Il lui fit un sourire moqueur. Il n'allait certainement pas parler de tout cela juste parce qu'elle le lui demandait. Il se tourna vers l'autre jeune femme qui se présentait enfin à lui. Il lui fit une courbette moqueuse, en lui adressant un clin d’œil face à son sourire hypocrite. "Enchanté Calla... une amie, hein ?" Lui sourit-il sarcastique.

"A moins que tu connaisses une Iris Abernathy, je ne vois pas en quoi ceci te regardes Saoirse." Répliqua-t-il d'une voix traînante fort désagréable en regardant de nouveau la demi-louve. Après tout c'était ses affaires, pas les siennes. Elle n'avait aucune raison d'encore mettre son nez dans les affaires des autres, encore. C'était une manie bien assez désagréable comme ça !
       
©️Lilith

_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyRe: Quand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz

Quand les démons de notre âme nous guettent ...

Mardi 6 octobre 2020

Calla avait du sentir l’aura que dégageait Seth et se mit à grogner. Ou bien contestait-elle les mauvaises manières du jeune homme ? L’un ou l’autre ne m’aurait pas étonné. Wolfgang aurait réagi de la même façon, voire pire. « Tu me blesses chérie, vraiment » continua Seth en usant de ce surnom qui m’arracha des frissons. J’adorais jouer habituellement, mais je savais aussi que c’était plus qu’un simple jeu avec lui. Je laissais mon regard porté sur lui mais je ne répondis pas à sa remarque. Au contraire, je le questionnais sur l’homme qui s’était enfui juste avant que nous arrivions. Bien dommage d’ailleurs que je n’ai pas pu m’entretenir avec celui-ci. Je suis sûre que l’échange aurait été prometteur !

« Rien de bien intéressant. » répondit le Purificateur de son insupportable sourire moqueur. Je croisais les bras et allais répliquer une floppée d’insultes quand Calla jugea que c’était le moment d’intervenir. « Je m’appelle Calla, je suis une amie de Saoirse. » Je remarquais son sourire hypocrite. Elle me sauvait la mise et restait sur mes gardes. Ça m’allait totalement ! Mais Seth était d’humeur joueuse aujourd’hui. « Enchanté Calla … une amie hein ? » demanda-t-il, intrigué.

Je penchais la tête sur le côté et, d’un sourire aussi ironique que le sien, je demandais : « Cela t’étonne Green ? » dis-je en usant de son nom de famille, comme il faisait avant avec le mien. « On n’est pas tous des solitaires comme toi. » Ouille ! Piquante … et mordante. Je n’étais pas une louve pour rien. Et il le savait très bien. Nos regards se croisèrent à nouveau et il répliqua d’une voix aussi lassée que d’habitude : « A moins que tu connaisses une Iris Abernathy, je ne vois pas en quoi ceci te regarde Saoirse. »

Iris Abernathy ? « S’agirait-il d’une nouvelle sœur cachée ? » Mince, je touchais une corde sensible je crois … Et au vu de son regard, cela ne lui plaisait pas. Désolée mon chou, mais j’avais promis à mon frère de me protéger. Et même si je voulais te sauver, je ne pouvais le faire si tu ne m’en laissais pas la possibilité.

C’est à ce moment-là que Calla prit une nouvelle fois la parole. Je pensais que c’était pour me sauver une nouvelle fois la mise mais en réalité, elle semblait connaître cette Iris. Je tournais la tête, intriguée, vers elle. La louve croisa mon regard, hésitant à poursuivre. Elle semblait sincère quand elle disait la connaître, et il fallait que je la protège. « Il y a cependant un prix pour ce genre d’informations … » avertis-je Seth, lançant un regard disant que je protégerais Calla.

Le Purificateur nous regarda tour à tour, évaluant surement si cela valait le coup. Seulement, j’espérais qu’il comptait dans sa balance que j’avais été une ennemie redoutable lors de notre précédent combat. « Tu pourrais commencer par nous dire pourquoi ce nom t’intéresse donc ? » Et puis, j’étais très curieuse de ce qu’avait à nous apprendre Calla. Je ne connaissais rien de son passé et elle avait toujours été une amie honnête et précieuse pour moi. Pourquoi mentirait-elle ? Et que nous apprendrait-elle ? Qui était cet Iris Abernathy et pourquoi intéresserait-elle autant Seth ? Etait-ce encore un boulot pour les Purificateurs ? Ou bien était-ce en rapport avec sa sœur ?

codage by Wiise

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyRe: Quand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz

Quand les démons de notre âme nous guettent ...

Mardi 6 octobre 2020

Rester sur ses gardes, c'était mon premier instinct à chaque fois que je rencontrais quelqu'un. Tous mes sens  étaient en alerte, je guettais chaque mouvement qui pourrait s'avérer brusque, j'écoutais les battements de cœur voir s'ils étaient lents ou accélérés, je sentais quelle aura l'inconnu renvoyée. Je contrôlais tout, enfin c'était comme cela que je me rassurais, chaque personne sur cette Terre pourrait me vouloir du mal, les Purificateurs étaient partout et l'un pourrait un jour me reconnaître. J'avais peur que les assassins de mes parents me retrouvent et me règlent mon compte, peur qu'ils s'en prenne ensuite à ma fille si ce n'était pas déjà le cas, j'avais peur tout simplement. Rien ne pouvait me rassurer, j'étais constamment sur mes gardes, prête à déchiqueter la gorge à celui qui tenterait quoi que ce soit, je voulais me protéger moi en espérant que je protégeais aussi ma fille à distance, j'espérais vraiment qu'elle était en sécurité et heureuse. Malheureusement je n'avais aucun moyen de le savoir et à chaque instants de ma misérable vie, je tentais de me convaincre que j'avais fait le bon choix, qu'elle était protégée là où elle était, plus qu'elle ne l'aurait été avec moi. J'avais fait tout cela pour elle, même si au fond c'était à moi que j'avais pensé en premier mais au final c'était mieux ainsi pour toutes les deux. Oui j'en étais convaincue...

Le dénommé Seth Green me fit une révérence tout en disant :


"Enchanté Calla... une amie, hein ?"

Je reculais d'un pas, ce gars, je ne le sentais pas, littéralement, il dégageait une aura particulière, mauvaise. Toujours sur mes gardes, j'écoutais distraitement ce que disait Saoirse à Seth. Un homme qui s'était enfuit, cela ne présageait rien de bon, et puis son air hautain, ses charmes, non il valait mieux rester prudente. Lui et son amie semblaient être beaucoup plus que de simples connaissances, mais la louve ne m'en avais jamais parlé, pas que je lui en veuille bien au contraire, ce serait vraiment de mauvaise foi de ma part. Saoirse ne connaissait rien de ma vie d'avant, et elle ne m'avait jamais posé la question à mon plus grand soulagement enfin en tout cas elle n'avait pas insisté. De ce fait il était malhonnête que je lui en veuille de ne pas m'avoir parlé de ce Seth avant mais pourtant j'aurais aimé en savoir un peu plus, pour pouvoir le cerné, savoir ce qu'il cherchait, comment se comporter en sa présence parce qu'à vrai dire je ne savais pas vraiment si je devais intervenir ou non. Mais à un moment donné, en plein milieu de leurs taquineries, un nom que prononça le jeune homme retint mon attention :

"A moins que tu connaisses une Iris Abernathy, je ne vois pas en quoi ceci te regardes Saoirse."

Je fouillais un instant dans ma mémoire pour essayer de savoir où j'avais déjà entendu parler d'une Iris Albernaty. Alors que je me souvenais soudain de qui c'était même je ne comprenais pas le lien qui pouvait bien les unir, Seth et elle, Saoirse prit la parole et répliqua :

« S’agirait-il d’une nouvelle sœur cachée ? »

Iris ayant pour frère : ça ! Non je ne comprenais vraiment rien mais je ne pensais pas que ça ait grande importance, j'avais des informations sur cette Iris Albernaty et si cela pouvait aider mon amie, je n'allais les priver de mon savoir.

- Je connaissais une Iris Albernaty.

Saoirse se tourna vers moi, fronçant un peu les sourcils mais apparemment confiante de ce que je pouvais apporter comme informations. Elle dit alors à l'adresse de Seth :

« Il y a cependant un prix pour ce genre d’informations … Tu pourrais commencer par nous dire pourquoi ce nom t’intéresse donc ? »  

Le jeune homme nous regarda tour à tour, doutant peut-être de la fiabilité de la source mais il semblait ne pas avoir d'autres pistes et semblait vraiment vouloir connaître le plus de choses sur cette Iris. Seth répondit à Saoirse pour pouvoir accéder aux informations que je possédais. Je pris alors la parole peu après, pas très sûre que ce que j'avais à dire était intéressant :

- C'était ma voisine lorsque j'habitais en Amérique. Elle était mariée à un Bastian Albernaty.

Je marquais une pause, voyant si ce que je disais avait de l'importance. Je ne tardais pas à avoir ma réponse, Seth m'encouragea à poursuivre, voulant avoir plus de détails. Sous le regard curieux de Saoirse et du gars, je poursuivis :

- Ils sont arrivés en 2015, ils ont rénové la maison d'à côté pendant plusieurs mois pour en faire une discothèque. Je lui parlais quelques fois, elle n'a que 8 ans de plus que moi.

Je ne savais pas si je parlais bien de la bonne personne, probablement pas, même si je ne connaissais pas vraiment la vie de ma voisine, je ne voyais pas ce qu'elle ferait avec un gars comme Seth. J'avais du mal à croire qu'il puisse être son frère comme le disait Saoirse, elle était pleine de vie et gentille et lui tellement présomptueux et charismatique. Pourtant tous les frères et sœurs ne se ressemblent pas toujours.

- Je suis partie en 2018, je ne sais pas ce qu'elle est devenues mais ça m'étonnerait qu'elle habite toujours là-bas, Iris et son mari ne semblaient pas vouloir se poser enfin je crois, si c'est bien de la même personne qu'on parle.

Le jeune homme me regarda un moment, espérant peut-être que je lui fournisse plus d'informations mais je n'en savais pas plus, Iris était simplement une voisine sympathique. J'avais mes propres problèmes à ce moment-là, d'ailleurs j'en avais loin d'avoir finit...
codage by Wiise

_________________

Calla Ashley Sawyer
Si mon amour était l'océan
il n'y aurait plus de continents.
Jay Asher.

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyRe: Quand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz

Quand les démons de notre âme nous guettent...


Seth porta une main à son cœur d'un air un peu théâtral. Il était blessé par la remarque mais il n'allait certainement pas le montrer, plutôt crever ! Oui il était excessif mais ce n'était pas cette petite peste de Parkinson qui allait devenir raisonnable. Tout virait toujours à la confrontation avec elle. Dommage qu'elle soit si tenace parce que vraiment une nuit avec elle aurait sans doute valu le coup d’œil. Il ne voulait pas s’appesantir sur ses sentiments pour elle, alors autant les ignorer, non ? Il était vraiment tr_s bon pour ça, comme être un connard d'ailleurs.

"Tu me brise le cœur, bébé." Il lui fit un sourire ironique.  « S’agirait-il d’une nouvelle sœur cachée ? » Son regard c'était fait cependant plus froid. Il en avait un peu marre de jouer ce soir, il voulait des informations. Pas perdre du temps inutilement. Et encore moins prendre des remarques comme celle-ci. Il fusilla la demi-louve du regard.

"Je connaissais une Iris Albernaty." S'éleva alors la voix de l'autre jeune femme. Seth se tourna vers elle en un éclair en fronçant les sourcils. Il vit le regard qu'échangèrent les deux jeunes femmes. « Il y a cependant un prix pour ce genre d’informations … Tu pourrais commencer par nous dire pourquoi ce nom t’intéresse donc ? »  Il leva les yeux au ciel devant sa tentative de lui arracher des informations. Ce n'était pas comme ci lui dire allait changer grand chose de toute façon.

"Iris Abernathy est Amanda Green, contente ?" Souffla t'il agacé en serrant les dents. Son regard ne quittait plus Calla, la fixant d'un air insistant attendant qu'elle cause bordel de merde ! "Qu'est ce que tu veux, des noms ? Sarah Grengrass devrait être votre première cible, c'est elle qui a repris le flambeau de Carrow pour les vaccins." Il lui lança un regard dédaigneux en balançant l'information, ne sachant pas si les Insurgés étaient au courant ou non.

"C'était ma voisine lorsque j'habitais en Amérique. Elle était mariée à un Bastian Albernaty.  Ils sont arrivés en 2015, ils ont rénové la maison d'à côté pendant plusieurs mois pour en faire une discothèque. Je lui parlais quelques fois, elle n'a que 8 ans de plus que moi. Je suis partie en 2018, je ne sais pas ce qu'elle est devenues mais ça m'étonnerait qu'elle habite toujours là-bas, Iris et son mari ne semblaient pas vouloir se poser enfin je crois, si c'est bien de la même personne qu'on parle." Il écouta attentivement la jeune femme, fronçant les sourcils par moment. Quelque chose ne collait pas, Bastian et sa sœur semblaient filer le parfait amour. Même-ci cela lui répugnait de l'admettre, comment en était-elle arrivée à devenir la femme qu'il avait revu ? Que c'était-il vraiment passé ? Les dates collaient, il ne doutait absolument pas qu'il était question d'Amanda.

"Merci, Calla." Une discothèque hein ? Voilà qui expliquait certaines choses. L'homme réfléchit plusieurs minutes, avant de poser une question directement à la jeune femme. N'essayant même pas d'être charmant, il était juste sincère. "As-tu des raisons de penser qu'Iris et Bastian aient pu avoir des différents ?" Demanda t'il, quelque chose ne collait décidément pas avec la douleur et la colère qu'il avait vu dans les yeux d'Amanda quand il avait mentionné le vampire.
       
©️Lilith

_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyRe: Quand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz
Quand les démons de notre âme nous guettent And I find it kinda funny, I find it kinda sad, The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. I find it hard to tell you, I find it hard to take, When people run in circles it's a very very. Mad world, mad world
Mardi 6 octobre 2020

« Chérie » « Bébé » et puis quoi encore ? Il se faisait un plaisir de jouer monsieur je me la pète, monsieur le séducteur, monsieur je m’en fous et ça m’énervait plus que je ne lui dirais jamais. Aussi, si je le titillais, ça renvoyait bien la monnaie de la pièce ?! « Iris Abernathy est Amanda Green, contente ? » me balança-t-il, m’ignorant superbement. Attendez, sa sœur avait deux identités ? Je ris jaune. « Ouah, vous ne faites pas les choses à moitié chez les Green ! » ajoutais-je alors qu’il s’agaçait. Il nous donna le nom de Sarah Greengrass, une Sang-Pur. Résurgente ou Purificatrice ? Peu importait. Si elle avait repris le flambeau concernant les vaccins, elle était l’une de nos ennemis. Je notais le nom dans un coin de ma tête, me réjouissant déjà de pouvoir aller me pavaner devant Tobias avec un nom intéressant.

Calla reprit alors la parole, comprenant que toutes les attentes du jeune homme reposaient sur elle désormais. « C'était ma voisine lorsque j'habitais en Amérique. Elle était mariée à un Bastian Albernaty. » Ce que j’apprenais était de plus en plus intéressant remarquez. Amanda était mariée ? Quand j’avais vu cette fille, j’ignorais totalement qu’elle puisse avoir un jour connu un homme. Calla expliqua alors qu’elle avait souvent parlé avec elle et du ton sur lequel elle en parlait, ce ne devait pas être une femme désagréable à l’époque. Que s’était-il passé pour qu’elle en arrive là ? « Merci, Calla. As-tu des raisons de penser qu’Iris et Bastian aient pu avoir des différends ? » La jeune femme secoua la tête, ne semblant pas être au courant de ce genre de choses.

« Cela signifierait donc qu’il a du se produire un événement inattendu dans leur vie, après entre 2018 et 2020 pour qu’elle devienne ce qu’elle est. » résumais-je. « Ça nous donne un large panel de date … » L’homme tourna alors la tête vers moi, ne semblant pas très bien apprécier le « nous », comme il me le fit comprendre. Je soupirais : « Ok ok ! Je voulais juste aider mais si tu es convaincu que tu peux tout faire seul, vas-y fonce. » Je fronçais les sourcils. Il était têtu. Et il semblait surtout en avoir terminé avec nous, demandant à Calla de rester joignable au cas où il aurait d’autres questions. J’émis un rire, bras croisés. « Eh Sherlock ! Tu penses vraiment continuer à filer ta sœur ainsi ou vas-tu te décider à aller lui poser les questions par toi-même ? »

Ouais, je savais qu’elle nous avait jeté comme de vieux sacs, mais si elle et Seth étaient véritablement proches auparavant, peut-être pouvait-il avoir une autre chance ? Pourquoi ne pas essayer ? Mais le jeune homme ne semblait pas d’humeur à discuter et avait d’autres chats à fouetter. « Tu veux un conseil Calla ? Ne t’attache jamais … » soufflais-je à la jeune femme, lui indiquant la porte du magasin que je voulais initialement montrer à la jeune femme. Lui ouvrant la porte, je jetais un dernier regard en direction de Seth Green qui disparut dans un « plop » quelques pas plus loin.

© 2981 12289 0

_________________


« We are one clan. We are one pack. »

descriptionQuand les démons de notre âme nous guettent...  EmptyRe: Quand les démons de notre âme nous guettent...

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum