Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyLe châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz

Le châtiment suit toujours de près l'insolence

ft. Olympe

Cela faisait déjà quelques mois que James était entré "en fonction" en tant que préfet. Et autant le dire platement: ça le faisait grave chier. On aurait pu lui offrir un balai Moldu pour jouer au Quidditch qu'il aurait été encore plus ravi que le jour où il avait reçu son insigne. Il avait toujours trouvé que les préfets étaient d'insupportables lèche-culs, des rapporteurs horripilants. James ne voulait pas être l'un d'eux, plutôt crever.

Du coup, James faisait juste semblant d'être un préfet. S'il voyait quelqu'un en faute, il ne le punissait pas - à moins qu'il ne s'agisse de quelqu'un qui détestait particulièrement. Il savait que certaines familles trempaient dans les histoires de Purificateurs, et c'était ceux là qui s'en prenaient le plus dans la tronche. Bon, parfois James n'était pas trop sûr de ce qu'il faisait, mais mieux valait en faire trop que trop peu, dans ces cas là.

En général, James essayait de faire sa justice loin des yeux indiscrets - c'est-à-dire loin des Brigadiers. Il essayait de se la jouer ami-ami avec eux, mais c'était au-delà de ses forces, particulièrement avec Baker et Avery, ces sales petits enfoirés. Avec Jena, ils avaient pensé que ça serait bien d'en apprendre plus sur les Brigadiers et encore mieux, sur les Purificateurs, mais même faire semblant de les apprécier, c'était trop pour lui. Du coup, ses actes de rébellions étaient de plus en plus fréquents.

L'autre soir, pendant sa ronde, il avait surpris un plus jeune Serdaigle dans les couloirs, bien après l'heure du couvre-feu. Le plus jeune s'était confondu en excuses, cherchant à ne pas avoir une punition. James haussa les épaules et sortit sa carte du Maraudeur pour lui trouver un moyen de rentrer sans se faire repérer. Il ne lui restait que 2 étages à gravir, ça devait être faisable ! James lui montra un chemin sur sa carte. Le Serdaigle était parti dans la précipitation, comme si James pouvait changer d'avis. Il l'observa sur la carte et... mais quel con ! Il ne prenait pas du tout le couloir indiqué par James ! Il se rendait directement dans les griffes d'Olympe, une Brigadière ! Les Serdaigle étaient pas censés être intelligents ?! Bon, y avait plus qu'à prier Dumbledore ET Merlin pour que cet imbécile ne dénonce pas James.

Le lendemain, James reçu une lettre pendant le petit-déjeuner, signé Olympe. Eh merde. Il chercha furieusement le Serdaigle du regard. Ce petit enfoiré ne payerait rien pour attendre ! La prochaine fois, James ne lui ferait pas de fleur, oh non. Donc, Olympe demandait à James de se rendre immédiatement dans son bureau. Ouais ouais, bien sûr. Le Gryffondor prit bien le temps de finir son petit-déjeuner, se resservant alors même qu'il n'avait plus vraiment faim.

Il alla jusqu'au bureau des Brigadiers sans frapper à la porte - et puis quoi encore ? - et une fois face à Olympe, demanda d'un air détaché, presque insolent:

Oui, c'est pour quoi ?


DEV NERD GIRL

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyRe: Le châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz
Olympe Ft.James Potter
Le châtiment suit toujours de près l'insolence
Depuis le début de l'année, nous avions à l'oeil l'un des nouveau préfet. James Potter. Même avant que l'on sache concrètement à quoi nous avions à faire, nous nous doutions qu'il causerait des problèmes. Déjà c'est un Potter, moins 1 points pour lui. En plus sont père s'est fait assassiner au cours du procès de Hermione Granger il y a quelques mois, deuxième point en moins pour lui. Et enfin, il était déjà chiant l'année dernière, je ne vois pas pourquoi au cours de deux mois cela aurait changé, troisième point en moins.

La rentrée à Poudlard a été aussi inintéressante que ma précédente année au sein de l'école en tant que Brigadière. Je n'aime pas être là, je ne suis pas Brigadière, je suis Tireuse d'Elite, je ne suis pas faite pour m'ennuyer ferme derrière un bureau à reprendre des mioches qui ont dépassés le couvre feu. Mais j'ai atterris là, parce que je suis une louve et que si je quitte le Ministère je n'aurais plus aucune protection d'assurée. Et si Baker et Avery, les deux petits cons de service, prennent un malin plaisir à torturer et traumatiser les gosses, ce n'est pas mon cas. Je ne suis peut être pas quelqu'un de très sympathique mais quand je suis méchante, je le suis pour une raison, bonne ou mauvaise mais pour une raison, pas pour le plaisir pur et simple.

En parlant de ça, hier soir alors que j'étais de corvée, je faisais une ronde quand je suis tombée sur un petit serdaigle. Je l'avais pris en flagrant délit de dépassement de couvre feu, oulàlà ! Mais c'est mon boulot alors quand je lui avais demandé ce u'il faisait là et pourquoi il n'était pas dans son dortoir, il m'a répondu qu'il arrivait de la bibliothèque où il travaillait sur je ne sais quel devoir. Concernant le couloir d'où il venait, il avait déjà dû croiser un préfet.
Quand je lui ais demandé pourquoi le préfet ne l'accompagnait pas, il m'avait d'abord répondu qu'il n'en avait pas vu mais devant mon air incrédule et intransigeant il s'était empressé d'ajouter qu'en fait on lui avait indiqué le chemin pour rentrer à son dortoir sans problème. Il n'avait même pas eu de punition.
Je n'ai pas été surprise quand il m'a précisé que c'était James Potter et sa carte du maraudeur le coupable.
J'avais renvoyé l'élève dans son dortoir avec une heure de colle et avais fait envoyer une lettre au préfet dès le lendemain. Quel idiot !

Le lendemain le jeune homme se présente, enfin entre sans frapper dans le bureau, avec son air indifférent d'une insolence remarquable.
Il m'agace déjà.

Assieds toi et enlève moi ce regard de Gryffondor belliqueux, ce n'est pas moi qui ait fait une connerie,
répondis-je blasé en lui désignant le fauteuil face à moi.

Je soupirais, quelque chose me dit que je n'en ai pas fini avec celui là. D'un autre côté il à de la chance de tomber sur moi, je suis plus ou moins juste en ce qui concerne les punitions et châtiments contrairement au duo infernal qui me tient lieu de collègue.

J'imagine que tu te fous totalement de perdre ton insigne de préfet, alors peux-tu au moins m'expliquer pourquoi tu n'as pas simplement puni ton camarade hier soir au lieu de me l'envoyer dans les pattes ? Mauvaise idée tu ne crois pas ?


Une plume à papote rédigeait le rapport selon la procédure.

Je ne te retirerais pas ton insigne de préfet, ça te ferait bien trop plaisir Potter, par contre je peux toujours te confisquer ta carte, alors parle et on verra ce que je ferais de toi après.

Je levais les yeux au ciel avant d'ajouter :

Crois moi, ça ne me fait pas plus plaisir que toi d'être ici, que ce soit ce bureau ou poudlard, alors plus vite on en aura terminé, mieux ce sera pour nous deux ok ?


Je parlais d'un air agacé, je l'étais d'ailleurs.
code by Silver Lungs

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyRe: Le châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz

Le châtiment suit toujours de près l'insolence

ft. Olympe

Ohla, c'est qu'elle ne rigolait pas la Brigadière ! James obtempéra, enfin du moins, quand il s'agissait de s'asseoir. Il avait maintenant un sourire narquois au coin des lèvres. Il sentait déjà qu'il énervait Olympe, parfait ! S'il pouvait faire chier les Brigadiers de quelque manière que ça soit, il le faisait, les yeux fermés. Il se balança en arrière sur la chaise en répondant:

Quelle conneries ?


La chaise retomba sur ses quatre pieds quand Olympe parla de confisquer l'insigne de préfet de James. Voilà qui était intéressant ! C'était négociable, oh oui, là on pouvait parler ! Un sourire un peu plus franc se dessina sur les lèvres de James. Peut-être qu'il avait fait d'une pierre deux coups: non seulement il avait fait chier Olympe, mais en plus, il en serait récompensé en étant débarrassé de cette corvée ! Il répondit toujours avec nonchalance aux questions de la Brigadière, ne réprimant même pas un bâillement:

Ah, j'étais censé faire ça ?


Et là, c'était le drame: Olympe annonça d'emblée qu'elle n'allait certainement pas retirer le badge de préfet de James. Et merde ! Il croisa les bras sans masquer son mécontentement. Et voilà que Olympe se la jouait démagogue, genre ils étaient les mêmes, ça serait mieux d'en finir au plus vite. Mais bien sûr. Qui allait croire à ça ? James se pencha à nouveau en avant, posant ses coudes sur le bureau, puis sa tête dans ses mains.

Je vais être sympa et être honnête avec vous: j'en ai rien à branler de ce truc de préfet là. Franchement, faut même pas compter sur moi, ça m'intéresse pas et je sais même pas ce que je dois faire. Même si je savais, je le ferais pas, alors...


James regarda Olympe dans les yeux, sans aucune gêne. Il se demandait vraiment comment elle allait réagir. Il avait envie de se marrer, c'était beaucoup trop drôle d'en avoir rien à foutre à ce point.

DEV NERD GIRL

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyRe: Le châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz
Olympe Ft.James Potter
Le châtiment suit toujours de près l'insolence
Mais c'est qu'il se fout de ma gueule en plus le gosse avec sa nonchalance et son sourire en coin. Y a pas à dire il à une tête de petit con tête à claque du genre à finir l'année qui vient à peine de commencer en passant tous ses samedis en colle. Il s'en fout peut être, mais moi au pire j'ai rien à perdre alors je peux faire ce que je veux de lui, on verra qui craque en premier.
Il s'assoit sur la chaise que je lui indique et commence à se balancer. D'un coup de baguette je fixe les pieds de la chaise en question au sol.

C'est dangereux, j'ai pas envie que tu t'explose le crâne par terre avant d'avoir pu te punir, je lui lance en rangeant ma baguette.

Il paraît beaucoup plus intéressé quand je lui parle de lui retirer son insigne. Un peu trop prévisible en plus, comme si j'allais lui faire se plaisir. Non, son rôle de préfet il l'a obtenu et il va l'assumer jusqu'au bout comme un grand garçon. Et que ça lui plaise ou non.
Il baille ostensiblement et feint l'ignorance.
Je ne réponds même pas, il est dans la provoque, il à envie de m'emmerder, ça non plus je ne lui en ferais pas le plaisir. Enfin si il m'emmerde clairement et je ne le cache pas mais je ne suis pas du genre à perdre mon sang-froid face à un gamin arrogant qui à 15 ans de moins que moi.
J'éprouve une certaine satisfaction en lui annonçant que je ne le virerais pas de son job de préfet et qu'il perd son sourire, commençant à faire la moue.
Quand il reprend la parole, j'éclate de rire.


Alors c'est ça dont tu as besoin ? Un cours de soutient pour "tout connaître du rôle d'un préfet" ? Un manuel d'utilisation ? Désolé choupi, va falloir que tu te débrouilles comme un grand pour devenir un gentil petit préfet si tu ne veux pas passer tes week-end en colle avec moi, Shane et Aaron.

Je n'étais pas convaincue que la menace ait un quelconque effet sur lui, le problème c'est que les adultes en font beaucoup, de menaces, mais qu'ils ne les mettent jamais à exécution. Donc au final les gosses comme Potter n'ont plus peur de rien. Sauf que moi quand je fais une promesse, je m'y tiens, et je promets de faire en sorte que Potter junior ait la vie dure à Poudlard si il continue à se la jouer petit rigolo de service.


Bon alors pour commencer je vais te confisquer ta carte du Maraudeur, ensuite tu seras de corvée ménage tous les samedis matins dans la Grande Salle, je déclare en pianotant des doigts sur le bureau d'un air pensif. Un bon préfet doit se préoccuper du bien des autres élèves, c'est ta première leçon, j'ajoute en précision. Et le samedi après midi tu seras en colle avec l'un d'entre nous.

Je rebaisse les yeux sur lui.


Si ça ne te suffit pas tu peux aussi revenir le dimanche et chaque soir de la semaine après les cours, je m'occuperais personnellement de t'expliquer ce qu'est ton rôle en tant que préfèt Potter.

Je le regarde dans les yeux même si ça ne le perturbera pas.


Moi je m'en fous je suis payée pour ça, toi en revanche j'imagine que t'a autre chose à faire, mais je vais te dire je m'en contrefous totalement. Je vais envoyer un mot à ton directeur de maison pour l'informer des sanctions qui prendront effet dès ce week-end.

Je souris, amusée.

Sauf si t'as envie de t'excuser platement et d'arrêter d'être un enfant en prenant tes attributions au sérieux ou au moins en faisant semblant de le faire parce que si monsieur fait un caprice à la moindre contrariété, t'ira vraiment pas loin dans la vie, j'ajoute sans pouvoir résister à une petite pique supplémentaire. Je m'attendais pas vraiment à mieux de ta part Potter, personne ne s'attendait à mieux en fait mais je pensais pas que tu serais idiot à ce point.
code by Silver Lungs

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyRe: Le châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz

Le châtiment suit toujours de près l'insolence

ft. Olympe

Cette garce avait l'air coriace. James connaissait plus d'un prof qui auraient déjà péter les plombs. Pourtant il savait qu'il faisait chier Olympe, elle ne pouvait décemment pas approuver son comportement. Même si elle ne le montrait pas, le savoir faisait déjà plaisir à James.

Cependant, Olympe avait du répondant, un peu trop. Et en plus, elle avait l'air de se foutre de sa gueule, avec son petit rire ! Insupportable. Elle jouait avec lui, c'était clair. Elle balançait autant de menaces qu'elle pouvait. James croisa les bras. Ça n'était pas la première fois qu'il entendait ce genre de choses dans sa carrière, oh non. Et quand bien même elle mettrait ses menaces à exécution, qu'est-ce qu'il en avait à foutre ? Des retenues, il en avait déjà eues des tonnes - il avait certainement astiqué ce château plus que le concierge lui-même. Bon, la perspective de passer ces samedis avec Baker ou Avery ne l'enchantaient pas du tout. Mais est-ce que James leur ferait le plaisir de montrer ou de dire quoi que ce soit ? Bien sûr que non !

Un gentil petit préfet ? Rien que à la manière dont vous le dites, vous savez que c'est pas un truc que je peux faire. J'aime pas trop jouer les lèche-culs.


Allez, vas-y, balance-moi tes retenues du week-end, j'en ai rien à secouer. Tant qu'il lui restait encore la semaine pour ses entraînements avec Emily... Pour le coup, il ferait les tâches de ses retenues avec beaucoup d'application... comme ça, on lui lâcherait la grappe. Et en plus, ça clouerait le bec des Brigadiers quand ils verront qu'ils n'avaient rien à redire au travail de James. Ça serait presque jouissif. Ce qui l'était moins, par contre...

Quelle carte ?


Autant feindre l'ignorance, on ne savait jamais. James fit semblant de soudainement comprendre ce que Olympe voulait dire.

Ah, ça ! Vous savez, tout le monde aime bien en rajouter dans ses histoires, y compris mon père. Y a jamais eu de carte, j'arrive pas à croire que les gens y croient encore, c'est complètement dingue cette histoire !


Il secoua la tête pour appuyer ses propos. Olympe semblait commencer à perdre patience. Elle enchaînait menace sur menace, sauf s'il présentait des excuses. James faillit éclater de rire. Merlin, cette femme était tombée sur la tête ou quoi ?

Avec toutes mes excuses, Miss, de quoi devrais-je m'excuser ?


Il ajouta un sourire charmant, comme pour prouver de sa bonne foi. En vérité, il avait envie d'en rajouter. James passa son regard dans le bureau, se rappelant de chacun des Brigadiers et de à quel point il les détestait. Il rajouta alors:

Vous voulez que je m'excuse de ne pas être le petit chien des Brigadiers, qui sont à la solde de ceux qui ont tué mon père - euh, pardon, je voulais dire le Ministère - c'est ça ?


DEV NERD GIRL

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyRe: Le châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz
Olympe Ft.James Potter
Le châtiment suit toujours de près l'insolence
Si il espérait me faire craquer mentalement, il était né au moins 1000 ans trop tôt pour y arriver. Parce que pour être une garce, je suis un maître en la matière. Et ce n'est pas un jeune crétin écervelé qui me surpassera.

Et bah tu vas apprendre, ça tombe bien non ? De toute façon t'auras plus que ça à faire maintenant, en colle, ha et pour que tu ais plus de temps pour ton apprentissage je pense qu'on peut te trouver un remplaçant dans l'équipe de Quidditch. Personne n'est indispensable après tout.


Je réussis enfin à trouver un point sensible quand je lui parle de sa carte du Maraudeur, un cadeau du défunt papa Potter je suppose.
Et en plus il me prend pour une conne en faisant comme si cette carte n'était qu'une légende urbaine, qu'elle n'avait jamais existé.

Donc je suppose que ton petit camarade a mentis c'est ça ? Une carte magique sur laquelle on peut voir tout le château et tout ceux qui s'y trouvent. Je me demande d'où il sort ça,
répondis-je sur un ton ironique. Arrête de te foutre de ma gueule crétin, j'ai tous les droits si j'ai envie d'aller fouiller dans tes affaires.

Il rit quand je lui propose de faire des excuses. Il me demande de quoi il devrait le faire avec un sourire et répond à nouveau.

Si tu le vois comme ça,
répondis-je en m'appuyant sur le dossier de mon fauteuil. Rien à foutre de ce que tu penses, vas-y insulte nous, le ministère, insulte la vie qui est injuste en chouinant à cause de la mort de ton papa chéri.

Je tapote sur la table du bout de mes doigts d'un geste désinvolte.

Mais en gros oui, c'est à peu près ce que je veux. Des excuses et la promesse que tu vas arrêter de faire de la merde. Ou tu peux aussi rentrer chez toi, je suis sûre que Ginny Weasley serait ravie de te voir rentrer auprès d'elle. Et honnêtement, nous, on ne demande que ça.

Je hausse les sourcils et penche la tête sur le côté.

Alors, qu'est-ce que tu en penses bébé Potter ?

code by Silver Lungs

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyRe: Le châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz

Le châtiment suit toujours de près l'insolence

ft. Olympe

James soupira. Elle avait réponse à tout, cette conne. Il aimait bien mieux le temps où il n'y avait pas de Brigadiers, c'était bien plus facile d'emmêler les pinceaux des profs. Les nouveaux surveillants étaient bien trop méfiants.

Vous en faites pas, je trouverai le temps d'aller au Quidditch. Pas la peine de chercher.


James voulait absolument lui tenir tête. Il ne fallait pas craquer et s'énerver, c'était ce qu'elle cherchait, James en était sûr. Il ne cilla même pas lorsqu'elle continua de baver à propos de la Carte. Et maintenant elle se mettait à l'insulter, allez, on avait plus de limites ! Même James ne faisait pas ça avec les profs, en tout cas, pas en face. Il croisa les bras d'un nouveau geste désinvolte.

Allez-y, fouillez, j'ai rien à cacher.


James allait trouver une planque pour sa carte. Et puis quand bien même Olympe la chopperait, tant pis. Rien que de lui faire perdre du temps, c'était un cadeau pour lui. De toute façon, il connaissait toutes les planques de Poudlard, maintenant. Ça serait plus difficile de sortir maintenant, mais ça restait possible.

Malgré toute la volonté de James, Olympe ne s'énerva pas avec ses provocations. Elle surenchérissait, même. James avait l'impression que l'école entière pouvait l'entendre grincer des dents. Elle allait trop loin. Genre elle le traitait de chouineur ? Eh bah, c'était mal le connaître, clairement. Et pour qui elle se prenait d'appeler son père "papa chéri" ? Pour parler de sa mère, pour lui donner un surnom ridicule. Ah non, ça, ça n'était pas possible. James se leva brusquement.

Ce que j'en pense ? Je pense que vous pouvez allez vous faire foutre, voilà tout.


James prit son sac à dos et fit volte-face. Il ne doutait pas que Olympe allait lui barrer sa route, peut-être même que sa porte était déjà verrouillée, mais il n'allait pas lui faire le plaisir de rester là, à se faire insulter copieusement. Il était un Gryffondor, un Potter, pas un toutou de compagnie.

DEV NERD GIRL

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyRe: Le châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz
Olympe Ft.James Potter
Le châtiment suit toujours de près l'insolence
Son expression est un régal, mon dieu que c'est satisfaisant d'être à l'origine de sa peur soudaine. Elle aurait beau essayer de le cacher en reprenant contenance, je sais ce que j'ai vu à chaud et ça me satisfait pleinement. Un sourire insolent se dessine sur mon visage. Elle peut toujours s'énerver ça ne changera rien, c'est pas comme si elle me faisait peur.


Ouuuh alors je suis censée me mettre à trembler de peur ? je lui demande en baissant la voix sur un ton moqueur avec un sourire amusé.

Comme si tout ça n'était pas déjà une torture, être une louve j'entends, elle peut me promettre tout ce qu'elle veut, elle n'imagine pas à quel point c'est horrible. Et rien, non vraiment rien, n'est pire. Même si elle s'imagine pouvoir provoquer davantage de douleur, ce ne sera jamais le cas.
Mon sourire ne disparaît pas, si elle s'emporte c'est parce qu'elle a peur, elle panique pour le petit secret de son frère. Comme si ça m'intéressait en vérité qu'Aymen Avery soit un loup-garou. Je pourrais compatir tout au mieux. Mais j'avoue qu'emmerder Adyson est un vrai plaisir.

En général j'emploie plutôt le terme de cauchemars mais l'idée est la même,
je réplique alors qu'elle insonorise la pièce avec un assurdiato, les yeux braqués sur moi et mon visage presque rayonnant.

Si j'étais de mauvaise humeur toute la journée, là ce n'est plus du tout le cas. Je pourrais presque la remercier d'avoir rendu ma journée un peu plus heureuse. Bouh, ses yeux lancent des éclairs, j'ai l'impression qu'elle va me foudroyer sur place, c'est trop drôle.

Oui j'ai vécu à peu près la même chose, pas besoin de me faire un dessin Adyson,
je réplique d'un air mauvais au souvenir de ma transformation.

C'était horriblement douloureux comme souvenir. Un magma de douleur, de terreur, de chaleur, de semi-conscience. Je hurlais comme une folle, j'étais toute seule. Je ne sais même pas comment j'en suis arrivée là. J'ai totalement perdu ma mémoire antérieurement à ça.

Pas encore, mais j'ai l'intuition que tu veux me faire du chantage,
je me lève de ma chaise, bras croisés, mes longs cheveux blonds tombant sur mes épaules, je commence à marcher autour d'elle comme un prédateur. Réfléchissons ma chère Adyson,je lance d'un air faussement interrogatif,  d'un côté il y a moi, si tu révèles que je suis une louve je risque quoi ? De perdre mon job, et c'est à peu près tout.  De l'autre, ton frère qui est quand même haut placé dans la balance et risque de se faire virer, voir tuer, probablement même.

Je m'arrête, dos à elle.

Alors tu vois, tu n'aurais pas grand intérêt à me dénoncer à Poudlard,
je conclus avec un sourire toujours aussi satisfait sans me retourner vers elle.

Elle me demande pourquoi je ne suis pas vaccinée et je suppose qu'elle veut parler des Purificateurs. Je lève les yeux au ciel, des questions, toujours des questions, c'est quoi son délire ? Y a trois secondes elle me menaçait et maintenant elle s'intéresse à ma vie ? Qu'elle n'espère pas qu'on va finir à se faire mutuellement des tresses en échangeant des recettes de cuisines, parce qu'il n'y a pas de place pour une meilleure amie dans ma vie. Désolée, il va falloir qu'elle trouve quelqu'un d'autre.

Ils ont une mission pour moi avant de devoir se passer de mes quelques avantages génétiques,
je répond vaguement. Mais rassure toi, je n'attend que ça. D'ailleurs, ton frère aussi j'imagine ? J'ajoute innocemment en battant les cils.

Je jubile de lui lancer des piques, de la voir hors d'elle. Si drôle. Rien qu'avec mon instinct de louve, je sens son angoisse, sa colère.
Elle peut être sûre que je ne dirais rien de toute manière, j'ai pas envie de m'attirer d'ennui, je veux mon vaccin un point c'est tout, le reste je m'en balance.
Quoique...tiens, mais l'information pourrait bien être mon ticket de sortit au final. Peut être que si je leur échange un vaccin contre cette bombe, je retrouverait enfin ma liberté ?

code by Silver Lungs

descriptionLe châtiment suit toujours de près l'insolence EmptyRe: Le châtiment suit toujours de près l'insolence

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum