Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Décembre 2021.

Partagez

descriptionWe're living different lives. Heaven only knows.  EmptyWe're living different lives. Heaven only knows.

more_horiz
We're living different lives. Heaven only knows.



La vie à Ilvermony n'était pas si différente de celle que Zach vivait à Poudlard. Enfin à part si on prenait en compte le fait qu'il n'avait plus ses parents sur le dos, du moins son père, et donc aussi le camp des Résurgents à qui il avait donné une seconde chance. Ils en avaient longtemps parlé, Jillian et lui et ils pensaient que c'était la meilleure chose à faire, surtout qu'Hamilton voulait par la même occasion donner une nouvelle chance à son père. Il l'aimait et tout ce qu'il voulait c'était avoir une relation avec lui, une relation père fils. Abraxas l'avait élevé avec indifférence, il voulait qu'il soit le meilleur dans tout, qu'il soit comme ci, comme ça, un parfait sang-pur et rien d'autre. Zachary ignorait à quand remonté la dernière fois que son père lui avait dit qu'il l'aimait ou au moins qu'il était fier de lui. Le Serpentard reconnaissait avoir ses tords mais à partir de maintenant il allait faire des efforts pour construire cette relation qu'il avait tant rêver avec Abraxas. Et il espérait qu'en retour, en suivant son cher père dans le camp des Résurgents, il en fasse de même.

Non la vie n'était pas si différente mais sa vie à lui l'était, loin de ses parents, loin de tout ce qu'il connaissait, il était bien. Ce break allait lui permettre, enfin il l'espérait en tout cas, de repartir sur de bonnes bases, de prendre les bonnes décisions cette fois-ci pour Jillian. Il était tellement heureux qu'elle l'est suivit jusqu'en Amérique, il était tellement heureux de l'avoir à ses côtés, il l'aimait tout simplement pour tout ce qu'elle faisait pour lui. Ce tournois n'était pas aussi facile que Zach l'avait espéré et avoir son soutien était des plus réconfortant. Dés fois, il se demandait ce qu'il serait devenu si Jillian n'était jamais rentré dans sa vie, s'il ne l'avait jamais connu, qui serait-il ? Probablement un crétin, un fils à papa, un sang-pur arrogant et présomptueux qui en finissant ses études serait devenu auror comme son père avec la fierté inexistante de sa chère mère. Rien n'avait encore changé de ce côté-là et Zachary ne savait pas comment y remédier et s'il n'avait pas changé il n'aurait pas la résolution de changer les choses. Il voulait aussi une vraie relation avec Inès, il voulait qu'elle aime parce qu'il l'aimait en retour, il voulait être son fils aussi simplement que cela puisse paraître. Lorsqu'il rentrerait en Angleterre, il comptait bien arranger les choses avec ses parents, avec ses amis aussi, sa bande lui manquait enfin il voulait repartir sur de nouvelles bases avec eux. Et oui, c'était le moment des résolutions pour l'année avenir et Hamilton avait l'intention de les tenir.

Pfiou... Ce que les profs pouvaient être agaçants quand ils s'y mettaient. Zach se réfugia dans les toilettes, posa les mains sur le lavabo et se regarda attentivement dans la glace. Bon, il fallait quand même qu'il se le dise, il était plutôt pas mal, carrément canon même. Lorsque cette pensée lui traversa l'esprit, un petit sourire se dessina sur son visage. Si quelqu'un débarquait il ne le prendrait pas du tout pour un fou, non pas du tout. Il continua malgré tout de s'admirer mais il pensa soudainement à autre chose. Son sourire mourut bien vite, il ignorait pourquoi il avait pensé à ça, c'était presque impensable mais dés fois son cerveau lui jouait bien des tours. Il repensa à cette lettre qu'il avait trouvé 2 ans auparavant, ce bout de papier dans le sac de maman qui disait qu'il avait un frère jumeau. C'en était vraiment irréel et pourtant il ne doutait en rien que c'était vrai. Il repensa à sa mère et la mine triste qu'elle arborait chaque jour, celle qui a du être la sienne lorsqu'elle a lu cette lettre de l'elfe de maison. Comment ses parents avaient-ils pu lui cacher ça ? Comment le pouvaient-ils encore ? Et lui il n'avait rien dit, non à personne, il avait prit cette décision sur un coup de tête, il l'avait prise lorsqu'il était l'ancien Zachary Hamilton. Il n'était pas sûr de penser la même chose aujourd'hui, de penser qu'il était de toute façon mieux qu'il ne connaisse jamais son frère, qu'il était bien content que ses parents l'ait abandonné. Il avait peur, peur de ses propres parents, s'il leur en aurait parlé, ils auraient voulut peut-être retrouvé ce gars, et puis ça aurait pu être lui, le nouveau-né abandonné. Mais il avait eu aussi peur de ce mystérieux frère, où était-il aujourd'hui ? Qui était-il ?

Sur ces dernières questions sans réponses, il préféra se passait la tête sous l'eau. Il remplit ses mains du liquide transparent pour s'en asperger le visage. Il avait tellement eut de choses à s'occuper lorsqu'il avait découvert ça, il en avait toujours aujourd'hui mais il était temps qu'il découvre la vérité. Sur cette dernière résolution, il se remouilla le visage mais lorsqu'il ouvrit les yeux, un gars apparu dans le miroir juste derrière lui. Il sursauta tout en se retournant brusquement, le gars ne bougeait pas et se contentait de le fixer avec un petit sourire moqueur. Zach s'apprêta à prendre la parole mais le mec le devança :


- Alors on cherche à fuir son meilleur pote ?!


Zach fronça les sourcils, fixant le jeune homme en face de lui. Il ne comprenait pas ce que celui-ci racontait et voulait le lui dire mais le gars poursuivit encore une fois sans laisser le temps au Serpentard d'ouvrir la bouche :

- Je t'ai cherché partout, et toi t'es là à t'admirer dans le miroir tout en te mouillant le visage. Tu te crois dans une pub moldue ou quoi ?!

Le gars continuait de lui parler comme s'ils se connaissaient et se mit à rire à gorge déployée sans aucune gène. Hamilton était perdu, était-ce une mauvaise blague ? Ou connaissait-il vraiment le gars et il l'avait oublié ? Non peut-être pas quand-même....

- Bon Cody, tu vas te bouger le cul ou tu vas continué de me fixer comme un idiot jusqu'à demain ?

Quoi ? Cody ? Qui était ce Cody ? Non sérieusement, Zach était vraiment largué, il ne connaissait pas ce gars et pourtant celui-ci lui parlait comme s'ils étaient meilleurs amis. C'était insensé et à chaque fois que le Serpentard voulait prendre la parole, il se remettait à parler. Et puis, il se sentait coincé dans les toilettes avec lui, ça en devenait vraiment glauque.

- Mais Chris t'étais où ? Ça fait dix minutes que je te cherche !

Un autre gars venait d'entrer dans les toilettes des hommes et s'était adressé au mec qui parlait à Zach depuis tout à l'heure. Mais ce n'était pas un gars ordinaire, Zachary avait l'impression de se regarder dans la glace, de contempler son propre reflet. Il faillit tomber à la renverse mais se retint de justesse au lavabo derrière lui. Il était stupéfait, il se sentait vraiment bizarre comme s'il avait une hallucination. C'était peut-être le cas et c'était plutôt flippant. En fronçant les sourcils et en prenant une voix peut-être un peu trop agressive, il questionna son hallucination :

- T'es qui ?

C'était idiot de poser la question, il connaissait déjà la réponse, et pourtant son cerveau l'avait obligé à le faire, probablement trop sonné pour réfléchir davantage. Il savait aussi que ce n'était pas une hallucination mais d'un côté ça l'arrangeait de le croire, parce qu'il savait qu'à présent, rien n'allait plus être comme avant. Sa vie allait être bouleversée par sa rencontre avec son frère jumeau...

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


"Personne n'a jamais aimé personne comme je t'aime."  

descriptionWe're living different lives. Heaven only knows.  EmptyRe: We're living different lives. Heaven only knows.

more_horiz
We're living different lives. Heaven only knows.
Mardi 27 octobre 2020

Les élèves de Poudlard et de Beauxbâtons étaient arrivés le dimanche au cours de la journée et ça avait créé pas mal d’animation autant auprès des élèves que des professeurs. Le directeur Nott avait suscité pas mal de débats d’ailleurs quant à ses actions lors de la guerre contre le mage noir qui avait terrorisé le Royaume-Uni et, récemment, pour bannir les créatures magiques de l’école Poudlard. Quant à la directrice de Beauxbâtons, elle restait assez discrète sur ses intentions. Aucune créature n’avait accompagné la délégation de ce que pouvait noter Cody et cela le dégoûtait encore plus que ses attentats perpétrés envers les Nés-Moldus, les gens comme lui. Enfin, c’était ce qu’il se considérait. Ses deux parents étaient des Nés-Moldus et ils avaient été très touchés par l’attentat à l’Eclipse. Et de ce fait, Cody devrait se considérer comme un Sang-Mêlé, mais il n’était sûr de rien. Ses origines étaient toujours floues et même si Rosie lui avait dit qu’elle l’aiderait, elle avait surtout été pas mal occupée avec son père, et c’était entièrement normal. Cody voulait la soutenir du mieux qu’il pouvait. Elle n’avait jamais eu la chance d’avoir de vrais parents, alors que lui si.

Bref, les choses n’avaient pas tellement changé en vérité ici. Le professeur Sambou était fier de ses progrès en Magie sans baguette et Cody ne pouvait s’empêcher de penser que ses parents avaient dû être de sacrés sorciers pour lui avoir transmis tout ce potentiel. Dans les autres cours aussi, tout se passait bien. Et fait à souligner : il avait une petite amie ! Bon, il avait espéré que pour une première petite amie, ça aurait été mieux. La vérité, c’était qu’Hailey Montgomery était une fille tout à fait désirable, amusante, sûre d’elle et débrouillarde. Mais … le problème était sans doute qu’elle était plus indépendante que Cody ne l’aurait voulu. Elle n’aimait pas la littérature et préférait passer du temps avec son meilleur pote, Austin, plutôt que lui. Ils ne se voyaient pas souvent en fin de compte, à part pour s’embrasser et faire des choses plus intimes. C’était plus physique entre eux. Chris lui disait qu’il ne devrait pas se plaindre de cette relation et en profitait. Mais pour Rosie, elle ne voyait clairement pas ça d’un bon œil. « Attends, il faut que j’aille rendre ça ! » dit-il à l’adresse de son meilleur ami entre deux cours.

We're living different lives. Heaven only knows.  Chace_Crawford

Il savait qu’il avait acquis la confiance du professeur de Magie sans baguette, et il ne voulait pas le décevoir. Aussi, se dépêcha-t-il de courir dans le couloir pour se rendre dans la classe du professeur Sambou qui racontait encore l’un de ses récits de voyage. Entre la marée d’élèves, Cody parvint à rentrer et à rendre le livre au professeur avec qui il discuta plus que nécessaire. Sorti au bout de 15 minutes, Cody était bien heureux de savoir qu’il n’avait pas cours ensuite. Seulement, dans le couloir, son meilleur ami avait disparu. Dingue, ce mec ne pouvait pas tenir en place plus de 5 secondes ! Au bout de quelques minutes à parcourir les couloirs de long en large, il aperçut Chris parler dans les toilettes. « Mais Chris t’étais où ?! Ca fait dix minutes que je te cherche ! » Il comptait vraiment emballer une fille dans un endroit pareil ? Seulement, ce n’était pas une fille en face …

C’était un garçon, aux cheveux courts et blonds avec des yeux noirs, presque sombres. Il avait un petit nez retroussé et ne devait pas mesurer plus d’1m75. En fin de compte, il était le portrait craché de Cody. « T’es qui ? » asséna le garçon ayant lui aussi repris ses esprits. Cody secoua la tête et c’est à ce moment-là que Chris choisit de prendre la parole. « P’tain les mecs c’est quoi le délire là ?! Vous vous êtes cru dans Matrix ou bien ? » Chris et ses références sorties de nulle part. En y faisant attention, Cody remarqua que le garçon d’en face portait un insigne de Poudlard. Il adopta une position défensive et croisa les bras. « On va la faire dans l’autre sens. Toi t’es qui ? T’es clairement pas d’ici et de ce que je vois, tu es sans doute un petit malin ayant tenté de prendre mon apparence. Seulement manque de pot, je suis très doué en Potions, et si tu as fabriqué du Polynectar, je n’hésiterai pas à te dénoncer. » Il tentait de prendre un air menaçant qui ne lui ressemblait pas vraiment. Mais Chris à ses côtés croisa lui aussi les bras, comprenant la supercherie. « Donne-moi ton nom. » répéta-t-il.

Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionWe're living different lives. Heaven only knows.  EmptyRe: We're living different lives. Heaven only knows.

more_horiz
We're living different lives. Heaven only knows.



Zachary était en plein cauchemars et bien éveillé. Il se tenait toujours au lavabo derrière lui, trop sonné pour que ses jambes le soutiennent plus de quelques secondes. Ça ne pouvait être possible, ça ne pouvait pas être lui, son frère jumeau. Il ne pouvait pas être ici et maintenant. Au fond de lui, Zach avait toujours pensé que l'elfe qui avait emmené son mystérieux frère s'en serait débarrassé, il entendait par là, qu'il l'aurait tué. C'était affreux de penser ça, il le savait et surtout de l'avoir espéré et pourtant il se disait que ça aurait mieux valu pour tous ainsi. Pour lui en premier, il se passait suffisamment de choses pour qu'il est en plus à gérer dans sa vie un revenant qu'il ne connaissait même pas. Pour ses parents aussi, qu'est-ce qu'ils feraient lorsque Zachary leur dirait pour sa rencontre, s'il leur disait bien sur et ça il n'y avait pas encore songé. A vrai dire, il était surtout choqué de la présence soudaine de celui qu'il devait appelé frère et non des conséquences que cela engendrerait. Pourtant il pensa à sa mère, à son air triste qui ne l'avait jamais quitté depuis la naissance d'Hamilton. Cette histoire en était peut-être la raison, et elle voudrait certainement connaître son deuxième fils plus que celui à qui elle a fait la gueule pendant toutes ces années. Cette pensée l'insupporta,  comment sa mère pourrait-elle aimé plus son fils qu'elle n'avait jamais connu que celui qu'elle côtoyait tous les jours à son grand damne apparemment. Et son père dans tout cela ? Que penserait-il ? Sachant que Zach l'avait énormément déçu ces derniers temps, peut-être préférera-t'il son deuxième fils ? Tout ceci inquiétait beaucoup le Serpentard, il n'appréciait pas beaucoup ses parents mais ils étaient sa famille et puis ce n'était pas une raison pour qu'ils ne l'aiment plus. Mais une question plus importante n'arrêtait pas de trotter dans la tête du jeune homme : pourquoi avoir abandonné son frère et pas lui ? S'ils ne voulaient pas d'enfants, alors pourquoi l'avoir gardé lui ? Vraiment il ne comprenait pas, c'était beaucoup trop de questions en seulement quelques minutes.

Son cerveau saturé, ses gestes étaient au ralenti et il n'arrivait plus à parler. Il essaya néanmoins de passer une main dans ses cheveux et d'essuyer en passant la sueur qui perlait de son front. Il croyait même que son cerveau fumé et que celle-ci sortait par ses oreilles mais il revint vite à la réalité lorsque son double parla :


 « On va la faire dans l’autre sens. Toi t’es qui ? T’es clairement pas d’ici et de ce que je vois, tu es sans doute un petit malin ayant tenté de prendre mon apparence. Seulement manque de pot, je suis très doué en Potions, et si tu as fabriqué du Polynectar, je n’hésiterai pas à te dénoncer. »


Alors là c'était le pompom ! Son frère ne semblait pas connaître son existence, savait-il au moins qu'il avait été adopté ? Tout cela, Zach l'ignorait et était dans l'incapacité de poser n'importe quelle question. Par contre son jumeau si et il le questionna encore, prenant une voix qui se voulait sans aucun doute menaçante mais qui ne le paraissait pas tellement au final.

« Donne-moi ton nom. »

Bon il était temps qu'Hamilton se réveille, il essaya pour commencer de se détacher du lavabo et de tenir sur ses jambes fébriles. Il avait presque oublié la présence de l'autre gars, qui semblait lui aussi attendre une réponse comme son ami. Mais comment était-il sensé dire à son frère qu'il était son frère ? Il ne le croirait probablement pas surtout s'il ne sait pas qu'il a été adopté. Il risquait de provoquer un gros électrochoc au jeune homme s'il lui disait tout et que bien évidemment il le croyait. D'un côté, il avait envie de tout raconter même s'il n'avait pas de quoi le prouver mais d'un autre, il pensait que ce serait préférable qu'il lui laisse croire qu'il a prit du polynectar. Cela les arrangerait tous les deux sans aucun doute et pourtant il savait très bien que cette idée était insensée.
Après un long silence, il réussit à ouvrir la bouche et à prononcer deux mots, il essaya malgré tout de prendre un ton moins apeuré qu'il ne l'était en réalité :


- Zachary Hamilton.


Cela ne suffisait pas et il le savait très bien, il fallait qu'il en dise plus et avec plus d'assurance, il était hors de question qu'il perde la face devant un autre et encore moins devant son frère caché.

- Écoute, je suis tout aussi surpris que toi, je ne m'attendais pas à te voir un jour.


Il marqua une pause après avoir parlé solennellement.

- J'ai trouvé une lettre dans le sac de ma mère il y a deux ans, une lettre écrite par un elfe de maison, il était écrit qu'il t'avait emmené sur ordre de nos parents juste après notre naissance. Après je n'en sais pas plus, je ne pensais pas que tu étais en vie, ni que je te trouverais ici.

Zach parla vite, pressé d'en finir, il voulait sortir de ces toilettes au plus vite. Il ne voulait même pas en savoir plus, il était convaincu d'avoir eu sa dose pour aujourd'hui. Il se doutait que toutes ces informations devaient être beaucoup plus difficiles à avaler pour son frère, découvrir son adoption et l'existence de son frère jumeau en quelques minutes dans des toilettes, ça n'allait certainement pas être son meilleur jour mais lui aussi était déboussolé de le rencontrer. Zachary savait qu'il avait eu deux ans pour se faire à l'idée mais il ne pensait pas devoir se préparer à la confrontation. Bon peut-être y avait-il songé un jour mais pas longtemps, il était convaincu qu'il était mort ou bien qu'il ne se rencontrerait jamais. Ça avait été une sorte de réponse à toutes ses questions et il s'en était contenté jusque là trop absorbé par ses autres problèmes qu'il n'avait d'ailleurs pour certains pas finit de résoudre.
Cette rencontre l'avait déboussolé mais pas seulement, il était en colère aussi même si au fond ce n'était peut-être pas à lui de ressentir ça mais plus à l'autre, être abandonné par sa famille et que ces derniers l'ait gardé Zach plutôt que lui. La pilule était dure à avaler, rien n'allait plus être pareil. Zachary avait à présent l'impression d'avoir de la concurrence, surtout en ce qui concernait ses parents mais aussi sur le regard des autres. Les gens allaient certainement sans arrêt les comparer et en préférer un et Zach savait d'avance que ça ne serait pas lui, il avait fait des erreurs dans le passé et certaines personnes n'étaient pas prêtes de les oublier. Comment allaient-ils faire pour cohabiter pendant un an ?

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


"Personne n'a jamais aimé personne comme je t'aime."  

descriptionWe're living different lives. Heaven only knows.  EmptyRe: We're living different lives. Heaven only knows.

more_horiz
We're living different lives. Heaven only knows.
Mardi 27 octobre 2020

Les deux garçons restèrent là à s’affronter du regard. L’Autre, comme voulait l’appeler Cody, l’observait de haut en bas, des pensées envahissant son esprit mais se reflétant surtout sur son visage. Cody, quant à lui, ne bougeait pas. Il n’aimait pas ce qu’il avait en face de lui et cela aurait dû l’effrayer mais il croyait dur comme fer que c’était une idiotie de la part d’un de ses camarades. Peut-être même de Chris qui s’amusait à jouer superbement la comédie.

L’Autre se détacha finalement du lavabo et fit un pas dans sa direction, prenant un ton assuré : « Zachary Hamilton ». Ok, il avait un nom. Un nom qui ne lui disait rien à vrai dire. Il n’avait pas une très bonne mémoire concernant les noms, prénoms, ou même les visages. Aussi, resserra-t-il un peu plus ses bras, attendant la suite. « Ecoute, je suis tout aussi surpris que toi, je ne m’attendais pas à te voir un jour. » L’Autre avait des gestes hésitants comme s’il s’apprêtait à sortir une bombe de sa robe de sorcier. « A me voir ? De quoi tu parles ? » répondit Cody. Tout ceci n’avait aucun sens. Se connaissait-il au juste ? Chris tourna la tête entre les deux garçons, feignant toujours à réfléchir.

« J’ai trouvé une lettre dans le sac de ma mère il y a deux ans. » Et il continua à parler, à expliquer qu’un elfe de maison l’avait emmené juste après « leur » naissance ? Les sourcils de Cody se fronçaient alors qu’il se refusait à voir la logique qui se dessinait inconsciemment dans son esprit. Non, cet idiot mentait. Ce ne pouvait pas être ça. « … je ne pensais pas que tu étais en vie, ni que je te trouverais ici. » Pardon ? Cody laissa retomber ses bras ballants, le long de son corps. Un silence s’imposa une nouvelle fois dans les toilettes … brisé quelques secondes plus tard par le rire de Christopher. « Mec, tu es en train d’avouer à demi-mot que Cody et toi êtes des frères jumeaux ?! »

Et voilà, Chris avait formulé à voix haute les pensées des deux garçons. Ceux-ci croisèrent une nouvelle fois leur regard. Zachary ne répondait pas, confirmant sans aucun doute les pensées de Chris. Cody relâcha ses épaules et sentit quelque chose lui tomber dessus. Une lourde responsabilité. Se pouvait-il que ce soit alors, la vérité ? Etaient-ils frères jumeaux ? Les vrais ? Zachary Hamilton était-il sa véritable famille ? Qui était-il ? Qui était ses parents ? Avaient-ils d’autres frères et sœurs ? D’où venait-il exactement ? Mais surtout …

« Pourquoi tes parents ont décidé de se débarrasser de Cody ? Il est nettement plus beau que toi. » Cody baissa les yeux, malgré le ton léger de son meilleur ami pour détendre l’atmosphère. Zachary prit son temps pour répondre une nouvelle fois, avouant qu’il ne savait rien de plus que ce qu’il venait de dire. Cody se mordit la lèvre. De toute évidence, ses parents n’avaient pas voulu de lui. Et ils avaient demandé à un elfe de maison de faire le sale boulot. « Tes parents ont un elfe de maison, … » commença Cody, le regard fixé sur un lavabo pour ne regarder personne. « … ils ne souhaitaient avoir qu'un seul enfant et de ce que je peux observer ta robe semble pratiquement neuve » Il reporta à ce moment-là son regard sur le sorcier en face de lui. « Tu dois certainement venir d’une de ces familles de riche qui ne font cas que de l’argent et du pouvoir, n’est-ce pas ? »

Le ton agressif de Cody ne suffit pas à calmer la conversation, au contraire. L’Autre répondit du tact au tact. « Une famille de Sang-Pur ? Encore mieux ! » ironisa Cody, d’un ton qui ne lui ressemblait pas. Christopher observait le match entre les deux frères comme un match de Quidditch. Hamilton balança une nouvelle réplique à Cody qui vit rouge. L’autre jeune homme comprit qu’il était temps d’intervenir. « C’était génial cet instant de retrouvailles, mais je crois qu’on a d’autres choses plus importantes à régler. Genre une petite-amie hystérique … » dit Chris en appuyant son regard sur Cody, attendu par Hailey. « … ou des mensonges racontés par les parents. Ah mince ! Non ça c’est toi en faites … » ironisa Chris. « Allez, on y va ! » Il tapota l’épaule de Cody, l’enjoignant de le suivre hors des toilettes. Le jeune homme jeta un dernier regard à son frère jumeau avant de suivre son meilleur ami. Cette histoire était pas croyable !

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


« Oh, I never knew you were the someone waiting for me, 'cause we were just kids when we fell in love »

descriptionWe're living different lives. Heaven only knows.  EmptyRe: We're living different lives. Heaven only knows.

more_horiz
We're living different lives. Heaven only knows.



Vous voyez ce moment où tout semblait droit, presque stable, comme si la Terre était parfaitement plate et que soudain tout s'écroulait, sans prévenir. Que tout ce que vous croyez être vrai, ne l'était plus et tout ce que vous avez pris pour des mensonges étaient réalité. La Terre s'était alors soudainement arrondie comme un ballon et il ne vous était plus possible de marcher droit, d'avancer sans tomber. Rester en équilibre comme sur un tonneau qui dévale une pente abrupte à grande vitesse. Essayez de tenir debout, de ne pas flancher, de ne pas tomber. Ce n'était pas possible... Vous finissez toujours par tomber, à cause de la fatigue surtout de devoir se tenir constamment droit, comme il faut pour rester sur le tonneau, sur la Terre. Il y avait toujours un moment dans la vie où tout flanchait, et le moment de Zachary Hamilton c'était celui-là.

Zachary venait de lui dire tout ce qu'il savait et il se doutait d'avance que ça n'allait pas lui suffire, comme ça ne suffisait pas Hamilton. Son "frère" allait lui poser des questions, des questions qu'il se posait lui-même, n'ayant point les réponses. Si seulement, il s'était occupé de cette lettre plus tôt, si seulement il était allé posé les bonnes questions mais il n'en n'avait jamais rien fait, trop arrogant à l'époque. Cette nouvelle l'avait presque réjouit, savoir qu'on l'avait gardé lui plutôt que l'autre, qu'il avait quelque chose de spéciale, qu'il était aimé. Cette lettre avait été sa seule preuve d'être désiré. Et puis, il ne l'avait pas prise suffisamment au sérieux. A ce moment-là, il était dans une mauvaise passe et ne voulait plus briser sa famille, ses relations avec son père et sa mère déjà bien compliquées.

« Mec, tu es en train d’avouer à demi-mot que Cody et toi êtes des frères jumeaux ?! »

L'ami de Cody venait de prendre la parole, le sortant de ses pensées, de ses regrets, de ses craintes. Des jumeaux... Zach en avait bien peur malheureusement. Un frère. Depuis 17 ans... Il ne savait dire qui il haïssait le plus, ses traitres de parents ou son putain de frère. Il semblait tellement heureux, tellement bien dans sa peau, dans sa propre vie. Il semblait avoir une existence parfaite, loin des contraintes d'une famille de Sang-pur. Loin d'Abraxas et d’Inès, des Résurgents, de toute la vie qu'avait hérité Zach en soi. Comment ne pouvait-il pas le détester ? Être jaloux de lui ? Bien évidemment, il ne se l'avouerait jamais directement, encore trop fière, trop Sang-Pur.

« Pourquoi tes parents ont décidé de se débarrasser de Cody ? Il est nettement plus beau que toi. »

Zachary aurait bien voulu utiliser l'ami de son soi-disant frère pour défouler ses nerfs. Il ne savait rien de plus et pourquoi Cody ne posait pas lui-même les questions. Toute cette situation, tout ça, c'était beaucoup trop pour le Serpentard. Il venait tout juste de sortir d'une phase assez complexe de sa vie et voilà qu'il replongeait dans une nouvelle tête la première. Zach n'avait pas envie de répondre à la question mais il essaya malgré tout de calmer ses nerfs et de répondre le plus cordialement possible même s'il avait une envie folle de lui répliquer quelque chose de pas très gentil :

- Je n'en ai aucune idée. Mais si tu as l'occasion pose leur la question mais pas sur qu'ils t'entendent d'ici...


Calme toi Zach ! Non mais comment pouvait-il faire de l'humour sur un tel sujet ! Merde ! Malgré tout il était fier de lui, il ne s'était pas trop emballé encore. Enfin espérons que le pire n'était pas à venir...

« Tes parents ont un elfe de maison, … ils ne souhaitaient avoir qu'un seul enfant et de ce que je peux observer ta robe semble pratiquement neuve. Tu dois certainement venir d’une de ces familles de riche qui ne font cas que de l’argent et du pouvoir, n’est-ce pas ? »

.... Respire... Non sérieusement il le cherchait là et s'il continuait sur cette lancée, c'était son poing qu'il allait trouvé. Même si Zach arrivait à contrôler son corps, sa tête fumait. Il commença à rire, avant de répliquer :

- Mes parents, ces familles de Sang-Pur comme on dit plus couramment,  savent au moins définir quel bébé vaut plus qu'un autre.

Zach reposa une main sur le lavabo derrière lui de peur de trop vite s'emballer et de faire une connerie qu'il pourrait vite regretter. Mais son jumeau ne semblait pas vouloir lui non plus lâcher le morceau.

« Une famille de Sang-Pur ? Encore mieux ! »

Zach s'abstient de répondre quoi que ce soit. Un silence s'installa alors mais il fut bien vite écourté par le troisième gars.

« C’était génial cet instant de retrouvailles, mais je crois qu’on a d’autres choses plus importantes à régler. Genre une petite-amie hystérique …  ou des mensonges racontés par les parents. Ah mince ! Non ça c’est toi en faites …  Allez, on y va ! »


Les deux amis sortirent des toilettes avant que Zach ne puisse répliquer quoi que ce soit, et heureusement... Hamilton se remit face au lavabo et à la glace juste au-dessus, espérant que cette dernière lui donnerait les réponses dont il avait besoin. Il rumina plusieurs minutes, cherchant les raisons qui avaient poussé ses parents à faire ce qu'ils avaient fait et surtout pourquoi lui plutôt que cette idiot de Cody ? Pourquoi ?
Sur ces dernières interrogations, il s'aspergea une nouvelle fois le visage, souhaitant que tout ceci ne soit qu'un stupide rêve...

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


"Personne n'a jamais aimé personne comme je t'aime."  

descriptionWe're living different lives. Heaven only knows.  EmptyRe: We're living different lives. Heaven only knows.

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum