Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionYou're not ready to change EmptyYou're not ready to change

more_horiz
You're not ready to changeVendredi 2 octobre 2020

A l’occasion de l’anniversaire d’Ariana, Isaac voulait lui offrir cette belle étole dont elle parlait sans arrêt pour couvrir ses épaules. Depuis qu’il avait repris les cours à l’école d’Ilvermorny, sa femme restait à la maison pour commencer l’apprentissage de la magie à leur fille aînée, Gabrielle. Elle avait atteint ses 7 ans et était en âge d’entrer à l’école mais Isaac l’avait bien vu : à la rentrée, le directeur Agilbert Fontaine avait annoncé les premières restrictions envers les créatures magiques. Ce mouvement allait s’étendre et bientôt tous les sympathisants des créatures seraient également traqués. Isaac souhaitait protéger sa famille le plus longtemps possible de tout ce désastre et il prenait toutes les mesures qui s’imposaient. Les enfants ne quittaient jamais l’un de leurs deux parents et la maison était sécurisée par divers enchantements. Il s’entretenait régulièrement avec sa cousine et filleule, Aaliyah, afin de savoir si elle allait bien. En tant que fille de Vélane, elle était l’une des premières concernées par toutes ces stupides politiques.

Bref, il y avait bien assez de soucis en ce moment dans le monde et Isaac voulait redorer le regard de sa femme qui paraissait bien trop triste en ce moment. Dans quelques jours, ils fêteraient son anniversaire et elle découvrirait cette magnifique étole. Enfin, il fallait déjà qu’il la choisisse. Dans le rayon des accessoires, Isaac étudiait chacun des articles avec un certain intérêt quand une voix s’écria : « Quelle magnifique chose ! » « Il s’agit d’une étole, madame, tressée dans les poils de Rougarou … » Isaac se retourna et découvrit une jeune femme extasiée par tous les articles du magasin. Un des vendeurs qui venait de lui répondre se retira pour répondre à un autre client. « Vous cherchez une étole ? »  demanda Isaac, prêt à profiter des conseils d’une experte.

« Je dois justement acheter un article de ce genre pour ma femme, sauriez-vous peut-être me conseiller ? Quelle couleur serait le mieux ? » Après tout, de femmes à femmes, elles devaient se comprendre, non ? Quelle était la différence entre ces deux roses ? « Celui-ci est un rose saumon tandis que celui-là est un rose magenta ! » lui répondrait sans aucun doute Ariana. Une autre voix d’homme se fit entendre et un homme aux traits familiers apparut derrière la jeune femme. « Deux fois en moins de six mois, on fait des progrès, mon ami … »  apostropha Isaac en regardant son ancien meilleur ami. Slevin Sovinski ne semblait pas du genre à se travestir et du fait de sa proximité avec la jeune femme, Isaac en déduisit qu’ils étaient de la même famille. Or, lors de leur dernière rencontre, l’homme avait dit ne pas avoir d’enfant. Etait-ce une nièce ? Une cousine ? « Ne me présentes-tu pas ? » demanda-t-il en désignant la jeune femme. Isaac n’était pas du genre mal poli, bien au contraire, aussi, même si la présence de Sovinski le dérangeait, il voulait être un véritable gentleman. Et puis, cette fois-ci, il n’y avait pas Gabrielle à protéger de cet individu.

© 2981 12289 0

descriptionYou're not ready to change EmptyRe: You're not ready to change

more_horiz

   
You're not ready to change
   Ft Isaac Anderson


Slevin avait décidé de faire sortir Aram du labo pour une fois. Il ne pouvait pas le faire trop souvent au risque de s'attirer une attention indésirable. Officiellement, la jeune femme n'existait pas, elle était morte lors de l'injection du vaccin contre la lycanthropie, un an après son arrivée. Il faisait toujours attention que personne ne la voit entrer et sortir du labo. Et plus encore, il faisait attention à ce que personne n'entre au labo sans lui. Il ne voulait pas prendre le moindre risque au MACUSA concernant la jeune femme. Rafaël avait sans doute raison, il serait capable de changer ses habitudes pour elle. Pour qu'elle soit en sécurité, pour la rendre heureuse. Même-ci cela voulait dire détruire les autres, non pas que ce fait le dérangeait vraiment dans le fond. Mais elle était sans doute la seule à l'avoir touché après Isaac.

Ce jour là, il l'avait emmené avec lui. Slevin voulait lui offrir des vêtements à sa mesure. Que la jeune femme puisse choisir les tissus, les couleurs... Même-ci il avait un goût sûr, il avait une tendance à porter des vêtements sombres. Couleurs qui n'allait pas à la rayonnante jeune femme. Il était attendrit par le comportement de l'hybride qui ne pouvait s'empêcher de s'extasier pour un oui ou pour un non. Elle était agaçante oui, mais et bien il s'y était attaché d'une manière ou d'une autre. Ils étaient donc aux Anneaux de Saturne et la jeune femme semblait remplie de joie devant toutes ces belles choses.

Aram était surexcitée, le doc ne l'autorisait que rarement à sortir. Et jamais seule. Oh elle comprenait bien, il avait peur que quelqu'un apprenne sa véritable nature. Les expériences qu'ils avaient mené n'avaient pas été approuvées. Non pas que l'indienne se soucia de ce genre de détail, elle ne connaissait pas grand chose au monde sorcier. Slevin essayait de l'instruire à ce sujet mais tout cela restait bien flou. Elle était no-maj après tout, même-ci elle n'était pas seulement cela aujourd'hui. Slevin lui avait appris qu'il fallait qu'elle connaisse ses ennemis pour pouvoir s'en défendre. Elle chassa ses pensées d'un mouvement de la tête. Elle était trop heureuse de sa sortie du jour. Elle courait d'une robe à un t-shirt, d'un pantalon à une jupe. Elle ne savait pas vraiment où porter son regard. Tout semblait tellement magnifique, elle voyait Slevin et son sourire amusé sur les lèvres. L'homme s'était d'ailleurs éclipsé ou alors elle l'avait semée à un moment. Quand elle s'extasia devant une étole particulièrement belle, un vendeur lui expliqua en quoi elle était faite. La jeune femme se demandait bien ce que pouvait être un Rougarou.

« Vous cherchez une étole ? » Lui demanda une voix masculine. Elle se tourna vers l'homme et se sentit rougir malgré elle. Il fallait avouer qu'elle était timide malgré sa spontanéité. Après tout à part le doc, les quelques cobaye et les deux demi-vampires ses relations étaient limitées. « Je dois justement acheter un article de ce genre pour ma femme, sauriez-vous peut-être me conseiller ? Quelle couleur serait le mieux ? » Aram répondit toujours spontanée.

"Je ne cherche rien de précis en fait. Mon... tuteur m'as emmené ici pour me faire plaisir et que je choisisse de nouveaux vêtements." Avoua Aram en hésitant sur la manière de nommer le doc. Elle se doutait bien que de le nommer le doc allait paraître bizarre et Slevin lui avait fait la leçon. "Ne m'appelle pas le doc en dehors du laboratoire, Aram." Avec son air sévère et tout ! Il avait cet air trop sérieux qui le vieillissait énormément. Elle sourit à l'homme. "Comment est-elle ? Votre femme ?" Précisa la jeune femme curieuse, il fallait qu'elle en sache un peu plus pour le conseiller. "Aram, qu'est ce que j'ai dit au sujet de disparaître sans prévenir ?" Soupira Slevin en levant les yeux au ciel. La jeune femme se retourna vers son tuteur penaude en lui faisant un grand sourire innocent. Alors qu'elle allait répondre au doc, une voix la devança.

« Deux fois en moins de six mois, on fait des progrès, mon ami … » A cette voix Slevin se raidit, il jeta un regard froid à Isaac. Aram fronça les sourcils avant de se tourner vers Isaac avec toute l'innocence d'une enfant. L'observant avec circonspection, le mot ami avait eut une consonance étrange à ses oreilles. Et l'air entre les deux hommes sembla devenir plutôt glacial. « Ne me présentes-tu pas ? » Demanda l'homme avec une certaine politesse, Slevin fit un claquement de langue agacé. La vérité c'est qu'il n'aimait pas vraiment être surpris par des connaissances avec la jeune femme. "Isaac. Je crains que nous n'ayons pas vraiment le loisir de faire les présentations." Salua un peu grossièrement Slevin sans présenter la jeune femme.

"Slevin ! Ne soit pas grossier." Le reprit avec désapprobation la jeune femme en croisant les bras sous sa poitrine. Slevin fronça les sourcils, lui et Aram se tutoyaient depuis plusieurs années maintenant. Mais c'était toujours perturbant qu'elle le reprenne sur son manque de qualité sociale comme maintenant. Il roula des yeux agacés. "Très bien. Aram je te présente Isaac. Isaac, Aram. Satisfaite ?" Souffla l'homme s'étant fait manipulé sans vergogne par la sale mioche encore une fois. Elle était peut-être innocente et naïve mais elle n'était pas aussi inoffensive que son sourire le laissait croire. Ou alors il se ramollissait. La jeune femme leva un pouce en l'air avec un grand sourire. Bon certes, Slevin avait fait le minimum... Mais c'était déjà quelque chose.
   

Lilith

descriptionYou're not ready to change EmptyRe: You're not ready to change

more_horiz
You're not ready to changeVendredi 2 octobre 2020

La jeune femme avait un teint légèrement rosé et lui répondit d’une voix enthousiaste. Malheureusement, elle ne semblait pas mieux s’y connaître qu’Isaac en matière d’étole, aussi sourit-il. « Ce n’est pas grave, je vais essayer de m’en sortir quand même ! » Eh oui, Isaac, il était sans doute temps de connaître un peu plus les goûts des femmes. « Comment est-elle ? » L’homme se retourna vers la jeune femme qui précisa qu’elle parlait de sa femme. Avait-elle changé d’avis ? « Oh ! Elle aime … elle aime les jolies choses. Ce qui est doux et ce qui est coloré, pour amener le soleil dans nos vies. » Ariana était d’une douceur exceptionnelle mais également d’une patience et d’un calme impressionnant. Il ne savait ce qu’il serait devenu sans elle. Il allait ajouter quelque chose quand une voix masculine l’arracha à ses pensées. Slevin Sovinski. Et il se trouvait qu’il était avec la jeune femme.

Isaac s’enquit d’une remarque bien trouvée, récoltant un regard glacial de la part de son ancien ami. De toute évidence, il ne semblait pas vraiment disposé à parler aujourd’hui. C’était étonnant, souhaitait-il préserver une certaine intimité, comme Isaac avait fait la dernière fois avec sa fille ? « Isaac. Je crains que nous n’ayons pas vraiment le loisir de faire les présentations. » Isaac haussa les sourcils regardant tour à tour la jeune femme et l’homme qui se tenait juste derrière lui. Elle le réprimanda et Isaac ne put s’empêcher d’avoir un sourire en coin en décelant une complicité certaine entre ses deux interlocuteurs. Il doutait cependant que Slevin retrouve un jour un véritable ami, ne s’étant que toujours soucié de sa petite personne.

« Très bien. Aram je te présente Isaac. Isaac, Aram. Satisfaite ? » La jeune femme semblait avoir un curieux tempérament et Isaac savait qu’il en fallait pour supporter le potionniste. « Enchanté très chère ! » répondit Isaac sur son ton le plus poli en regardant uniquement la miss, puisqu’elle était la seule à lui porter de l’attention. « J’ignorais tout bonnement que Slevin puisse être le tuteur légal d’une jeune femme telle que vous. Vous êtes un véritable soleil, au contraire de notre ami ici présent qui ne sait que bouder … » dit-il pour se moquer légèrement de l’homme qui avait rajouté à sa tête de cochon. « Vous cherchez des vêtements me disiez-vous auparavant ? » reprit-il sur un ton plus sérieux. « Ma femme a un plein carton de vêtements qu’elle ne porte plus depuis des années. Cependant, elles sont toujours en bon état, et je serais heureux de vous en faire cadeau, si Mr. Sovinski le permet ? »

Isaac Anderson n’était pas un mauvais garçon. Il aimait rendre service, même s’il s’agissait d’une connaissance du garçon qui l’avait longtemps rejeté à Ilvermorny. Son comportement l’avait blessé plus qu’il ne l’avouerait jamais. Seulement, il savait faire également la part des choses et la jeune femme, Aram, semblait d’un tout autre caractère. D’ailleurs, elle semblait très heureuse de la proposition mais également curieuse de savoir comment les deux hommes se connaissaient. Isaac releva alors les yeux vers l’autre homme. Ne lui avait-il jamais expliqué ? Isaac n’avait-il vraiment eu que très peu d’intérêt dans sa vie ?

© 2981 12289 0

descriptionYou're not ready to change EmptyRe: You're not ready to change

more_horiz

 
You're not ready to change
  Ft Isaac Anderson


Aram sourit à la description de l'épouse de l'homme. Elle pouvait facilement voir qu'il aimait son épouse d'un amour pur et sincère. "Elle a l'air vraiment gentille et une femme pleine de vie. Vous semblez beaucoup l'aimer." Nota Aram avec un léger sourire avant d'être interrompu par Slevin qui l'a cherchait et la réprimandait pour avoir disparu. Ils échangèrent ensuite quelques gentillesses... Slevin faisait sa tête des mauvais jours, il n'aimait pas les imprévus. Il détestait ça même, sentant son humeur Aram s'appuya contre lui doucement. Elle attrapa son bras, le serrant doucement comme aurait pu le faire une enfant. Elle sourit en sentant le doc se détendre légèrement. Son regard se tourna ensuite vers Isaac, l'ami du doc.

« Enchanté très chère ! » Répondit Isaac aux présentations,   elle inclina légèrement son buste en guise de salutation. «J’ignorais tout bonnement que Slevin puisse être le tuteur légal d’une jeune femme telle que vous. Vous êtes un véritable soleil, au contraire de notre ami ici présent qui ne sait que bouder … » La jeune femme eut un petit rire alors que Slevin prit un air vexé. Il fusilla du regard Isaac qui profitait allègrement de la présence d'Aram.

"Il n'est pas toujours aussi boudeur vous savez ! Il peut être très gentil quand il veut !" Sourit la jeune femme alors que cette fois Slevin levait les yeux au ciel. Gentil, ce qu'il ne fallait pas entendre. Il avait envie de vomir. "Je suis là vous savez." Rétorqua d'une voix plate l'homme, semblant fatigué par ces enfantillages.

« Vous cherchez des vêtements me disiez-vous auparavant ? Ma femme a un plein carton de vêtements qu’elle ne porte plus depuis des années. Cependant, elles sont toujours en bon état, et je serais heureux de vous en faire cadeau, si Mr. Sovinski le permet ? » Alors que Slevin allait répliquer qu'il n'avait pas besoin de charité Aram se décrocha de lui toute excitée. "Vous feriez ça ? Vraiment ? C'est adorable de votre part." Elle se tourna vers Slevin avec un air de chien battu, les yeux brillants. Slevin sentit une grimace prendre place sur son visage. Un gémissement de désespoir résonna quelque part dans son esprit. Il soupira tout en fusillant du regard Isaac, comme-ci il était coupable pour sa propre faiblesse.

"Si cela convient à Aram, je n'y vois pas d'objections." Tu parles oui ! Il n'aimait pas se faire avoir par les yeux de la jeune femme. Elle explosa de joie, allant même jusqu'à l'embrasser sur la joue, puis serra dans ses bras Isaac dans son euphorie. Misère. "Vous vous connaissez d'où au juste ?" Demanda Aram curieusement après s'être calmée un peu. Slevin vit bien le regard blessé d'Isaac même-ci il essayait de le cacher. La vérité c'est qu'il avait parlé d'Isaac avec Aram quelques fois. Sans jamais mentionné son nom en fait. "Ilvermorny,
tu te souviens, je t'en ai déjà parlé ?
" Souffla Slevin, il vit la réalisation sur le visage d'Aram quand elle comprit à qui elle avait à faire. "Oh."  Elle eut un air surpris puis Aram le regarda intensément, puis fronça les sourcils. Elle sembla hésiter à dire quelque chose avant de se raviser et de simplement hocher la tête. Oui elle se souvenait, il n'avait parlé que de deux personnes là bas. Deux garçons. L'un était mort et l'autre et bien cela devait être Isaac.
   


Lilith



Dernière édition par Aram Ponama le Mar 6 Fév - 10:39, édité 3 fois

descriptionYou're not ready to change EmptyRe: You're not ready to change

more_horiz
You're not ready to changeVendredi 2 octobre 2020

La jeune femme semblait très bien connaître Slevin et Isaac se questionnait de plus en plus sur comment ils s’étaient rencontrés, surtout que quand il avait croisé le potionniste il y a quelques mois, Slevin avait déclaré ne pas avoir d’enfants. « Vous feriez ça ? Vraiment ? » s’extasiait la jeune femme à la suite de la proposition d’Isaac sur le don de vêtements qu’il pouvait lui faire. « C’est adorable de votre part. » En tout cas, elle était très bien éduquée et Isaac sourit face à la manière dont elle parlait pour une jeune femme de son âge. « Si cela convient à Aram … » Le professeur leva la tête vers Slevin qui le fusillait du regard. « … je n’y vois pas d’objections. »

Aram éructa de joie, embrassant Slevin puis Isaac. Ce dernier se mit à rire, imaginant sans grand mal sa fille réagir comme cela quelques années plus tard. Il remarqua qu’elle avait une grande force et se sentit mal à l’aise à l’idée d’être écrasé. Il effaça rapidement sa grimace que le potionniste ne loupa pas, cependant. « Vous vous connaissez d’où au juste ? » demanda la jeune femme qui ne masquait plus sa curiosité. Isaac sentit une gêne s’installer et il se racla la gorge, levant les yeux vers son ami, se demandant s’il avait pris le temps de le mentionner dans son parcours impressionnant. « Ilvermorny, tu te souviens, je t’en ai déjà parlé ? » dit Slevin à voix basse comme craignant d’être entendu. La surprise se lut sur le visage de la jeune femme qui ne répondit pas grand-chose et Isaac se racla une nouvelle fois la gorge. Apparemment, ils partageaient des petits secrets.

« Je pense qu’il est temps pour moi de prendre congé. » dit-il en desserrant le col de sa veste. « Ravi de vous avoir rencontré, Aram. Je ferai parvenir le colis de vêtements dans la semaine suivante chez Mr Sovinski. Mes elfes devraient avoir ton adresse, je suppose ? » dit-il en arquant un sourcil à l’intention de l’homme. Son ton cordial avait laissé place à un ton plus neutre, plus froid, plus distant. Il n’aimait pas cet écho au passé et il n’aimait pas ne pas savoir ce que cet homme avait pu dire à son sujet à une inconnue.

« Merci pour vos conseils. Excellente soirée, à vous ! » Il salua d’un geste de tête les deux personnes et les contourna pour se diriger vers un vendeur à grand pas. Plus besoin d’hésiter, il prenait l’étole saumon.

Samedi 19 décembre 2020

Quelques semaines plus tard, les elfes avaient bien trouvé l’adresse du potionniste, mais n’ayant embauché que deux elfes de maison et le dressing de Madame remplissant trois cartons, Isaac avait suivi ses elfes pour se rendre chez Slevin. Il sonna à la porte et se plaça à l’arrière des elfes de maison. Il les payait, bien évidemment, et ils étaient bien traités, contrairement à la plupart de leurs congénères. La tenue était en revanche de rigueur et les elfes étaient vêtus d’un costard cravate. La porte s’ouvrit et Isaac souffla derrière son lourd carton : « C’est pour les vêtements de la demoiselle Aram ! » Les elfes de maison avancèrent devant lui et Isaac comprit que l’hôte les avait laissé entrer.

Il arriva ainsi dans le vestibule et déposa le paquet sur une chaise. « Posez ça là, Lennie, Dara ! » dit-il aux elfes qui s’interrompirent pour déposer les colis en douceur. « Je pense que Miss Aram sera contente de sa nouvelle garde-robe. » dit Isaac à Slevin qui le regardait de son humeur toujours boudeuse. Il portait une tenue de scientifique et semblait être dérangé dans son travail. « Je n’avais pas l’intention de m’éterniser. » annonça Isaac, passant sa langue sur une coupure de sa lèvre, causée par le froid qui s’installait petit à petit. « Je te présente mes excuses pour le retard de la livraison, j’ai été pas mal occupé ces derniers temps et Ariana a tenu à ranger tout correctement … Un truc de femmes je crois … » dit-il en se passant les mains dans les cheveux, ne sachant pas très bien quoi ajouter.

© 2981 12289 0

descriptionYou're not ready to change EmptyRe: You're not ready to change

more_horiz

You're not ready to change
Ft Isaac Anderson


Slevin n'avait plus pensé à Isaac depuis leur nouvelle rencontre, il y a déjà près de quoi trois mois déjà ? Il avait été drôlement occupé. Aram vivait chez lui maintenant, pour des raisons de sécurité. Il ne l'amenait au labo que quand il y était. Elle était bien évidement déjà venue à plusieurs reprises avant ça. Ça faisait un moment que Slevin ne la considérait plus comme une expérience. Et petit à petit, il devenait plus humains avec ses cobayes. Il ne les avait jamais maltraité, mais il était plus précautionneux ? Il avait bien du mal à définir ou même comprendre ce qui avait changé, mais c'était juste sous son nez.

Son regard s'attarda sur Aram, ils étaient dans le laboratoire de sa maison. Pour une personne qui vivait à travers la science comme lui, ce n'était pas vraiment étonnant qu'il ramène du travail à la maison. Cela faisait des mois qu'ils testaient les capacités d'Aram et c'était véritablement fascinant. Slevin n'avait pas peur, il était trop investi par sa découverte pour s'en inquiéter. Et la vérité malgré les sérums qu'il avait créé, il n'avait pas ça à cause de la haine. C'était juste un défi scientifique passionnant. Et puis, il avait toujours eut Jason dans un coin de sa tête. C'était Aram qui lui avait expliqué ce qu'il ressentait, de la culpabilité, des remords. La jeune femme lui fit un grand sourire semblant comprendre intuitivement qu'il s'enfonçait dans ses pensées.

"Ça a sonné doc !" S'amusa la brune avec son sourire enfantin. Slevin fronça les sourcils, il avait été tellement enfoncé dans ses pensées pour louper ça ? Au vu du sourire goguenard de la jeune femme, sans aucun doute. Il roula des yeux. Il détestait être dérangé chez lui, il ne prit pas la peine de quitter sa blouse pour aller ouvrir la porte. Ce n'est pas comme-ci il pousserait l'indésirable à rester chez lui. Cependant, il ne s'attendait pas vraiment à voir Isaac devant sa porte. Il laissa entrer ses elfes de maison un peu décontenancé. Il en avait oublié les vêtements de la femme de son ancien ami.

"J'espère bien, j'avais mieux à..." Il fut coupé par Aram qui déboula dans le vestibule et qui semblait extatique. Elle semblait ne plus savoir où regarder avant de se jeter au cou d'Isaac avec bonne humeur. Elle l'embrassa sur le joue en le remerciant, semblant littéralement trembler d'excitation. Cependant, elle était très intriguée par les petites créatures qui accompagnaient l'homme. Elles étaient plutôt vilaines, mais Arama n'aurait jamais dit ça à voix haute. "Merci beaucoup Isaac ! C'est trop cool ! Et c'est quoi ces petits êtres ?" Demanda candidement la jeune femme en regardant les elfes curieuses comme tout. Slevin se crispa, merde. "Ce sont des elfes de maison, Aram. Ils sont considérés comme les serviteurs des sorciers." L'homme fronça les sourcils, il n'aimait pas bien ça d'ailleurs. Cependant, vu l'aspect de ceux ci,ils devaient être des elfes libres. Ce qui n’enlevait rien au fait, qu'ils étaient nés pour servir. C'était dans leur nature, à savoir si c'était inculqué depuis tellement de générations qu'ils ne savaient pas faire autre chose.

"Nous te remercions Isaac, mais je pense que tu es un homme occupé. Nous n'allons pas te retenir." C'est Aram qui fronça les sourcils cette fois, elle se trouva à dévisager Slevin d'un air sévère. Elle se tenait à quelques centimètres de son visage. "Ce n'est pas très poli Slevin. On ne met pas les gens dehors, quand ils rendent service. Tu pourrais au moins l'inviter à boire quelque chose." S'insurgea l'hybride. Slevin recula d'un pas agacé, il croisa les bras avec un air résolument têtu. Il ne voulait pas d'Isaac ici. Point final. Le regard d'Aram semblait lui dire qu'il était un menteur. Il détestait quand elle avait raison. Il se tourna ensuite vers Isaac assez mal à l'aise, il regarda Aram comme pour se donner du courage.

"Veux-tu boire quelque chose, Isaac ?" Demanda l'homme d'un ton plat. Semblant vouloir que son ancien ami dise non et parte. Cependant, malgré lui... il y avait une pointe d'espoir. Aram se tourna alors de nouveau vers Isaac avec un sourire énorme. "S'il vous plais ! Se sera pour vous remercier de vous être dérangé. C'est tellement gentil de votre part." Surenchérit Aram avec un air suppliant. Slevin avait envie de se pincer l'arrête du nez avec fatigue.


Lilith

descriptionYou're not ready to change EmptyRe: You're not ready to change

more_horiz
You're not ready to changeSamedi 19 décembre 2020

De toute évidence, les deux semblaient être en perpétuel conflit sur la marche à suivre. Autant Slevin était renfermé, presque froid, autant Aram respirait la joie de vivre. Isaac n'avait pas vraiment l'intention de rester. Il rendait juste service à la brunette qui semblait être une jeune fille très bien constituée, à côté de son ... "tuteur" ? Mais ce fut quand celle-ci insista qu'Isaac céda finalement. Il sourit à la jeune femme. « Vous ne m'avez pas dérangé au contraire, c'est moi qui vous remercie d'avoir vidé le dressing de ma femme ! » ajouta-t-il en riant. « Vous êtes adorable ! » s’exclama la jeune femme ravie avant de l’emmener à sa suite.

Elle le conduisit dans la salle de séjour qui était une grande pièce à vivre. C'était spacieux et Isaac distinguait çà et là des objets typiquement russes, origines de Slevin si sa mémoire était bonne. « Un café sera parfait. » dit-il. « Je m’en occupe tout de suite ! » La jeune femme repartit immédiatement et Isaac se retrouva seul avec Slevin. Le silence était pesant. « Elle est pleine de vie cette jeune fille. » commenta Isaac sur un ton léger, s’agitant sur ses pieds. « Je ne t'ai pas demandé ... c'est ta fille ? » Son regard évitait de croiser celui de l'homme. Il voulait juste se montrer poli même si sa curiosité était depuis longtemps piquée au vif. « Je n’ai pas d’enfants. » répondit Slevin d’un ton sombre. « C’est compliqué. » Isaac fit mine de se retourner pour regarder les objets entassés sur le meuble derrière lui mais risqua en même temps un coup d’œil vers Slevin qui était hésitant sur sa façon de s’exprimer.

« Je ne sais pas vraiment définir mes relations aux autres. Biologiquement nous ne sommes pas liés si c'était ta question » expliqua Slevin clairement mal à l'aise. « Oh » répondit seulement Isaac en trépignant sur place. Le silence s'installa entre les deux hommes, bien qu'Isaac aurait aimé en savoir plus. Ce fut finalement Aram qui combla ce silence en revenant avec le café d'Isaac. « Merci Aram ! » dit-il avec un sourire poli. « C'est ... une jolie maison que vous avez là ... » dit-il en regardant la pièce. Il ne supportait pas les silences, clairement pas. « Oh oui et très confortable ! » s'exclama Aram avec un grand sourire, Slevin leva les yeux au ciel. « Merci Isaac. » Aram mit un coup de coude à Slevin comme pour le pousser à dire quelque chose.

« Je... Je ne sais pas quoi dire Aram » s'agaça Slevin, clairement perdu, regardant la jeune femme avec incertitude. « Le Doc voulait s'excuser... » Mais Aram fut coupée brutalement par Slevin qui s'était levé, mal à l'aise. Il fusillait la jeune femme du regard. « Je ne vais pas ... » Il soupira, clairement agacé. « C'était une mauvaise idée. » Aram s'était levée elle aussi et elle posa une main sur le bras de l'homme agité. « Calme toi. Tout est ok. » Il la regarda inquiet avant de jeter un œil vers Isaac. « Je suis navré. » Et il se tut. Slevin était tendu à l'extrême. Ses excuses n'avaient aucun sens. « Pour ce que j'ai pu dire. » L'homme se mura ensuite dans le silence sans jamais regarder Isaac. Sans rien préciser d'autre, Aram se contenta d'observer Isaac.

Ce dernier se sentait à son tour mal à l'aise. Bon sang, ce serait plutôt à lui de piquer une crise face à ce que lui avait fait son meilleur ami auparavant. Aussi, Isaac se dépêcha d'avaler son café, préférant prendre la fuite plutôt que de rester une minute de plus dans cette pièce tendue. « Ce n'est rien, je ne vais pas rester de toute manière, comme tu as dit, c'est une mauvaise idée. » Il haussa les sourcils et reposa son café. « Oh non, ne partez pas ! S'il vous plait... » s'exclama Aram tristement.

Même si le ton d’Aram aurait presque pu le convaincre, il savait qu’il valait mieux pour lui qu'il parte. Il se dirigea à grand pas vers le porte-manteau où il avait laissé il y a à peine quelques minutes sa veste. Ses elfes de maison s’agitaient autour de lui, attendant le signal pour lever le camp. « Je suis néanmoins curieux de savoir comment une si jolie fille, pleine de vie et attachante, puisse rester avec toi, Slevin. » commença Isaac. Et mince, il était trop curieux pour se taire plus longtemps ! « Explique-moi, je suis curieux. As-tu réellement changé de ce que tu étais à Ilvermorny ? As-tu une face cachée que je n'ai jamais réussi à voir pendant que j'étais censé être ton meilleur ami ? » Oops, c'était sorti sans qu'il le veuille. Et pendant qu'il déblatérait tout ça, il remettait son écharpe autour de lui, un peu de 36 façons, s'emmêlant les pinceaux, tandis que son ton montait.

« Je n'ai pas changé. Tu as raison. J'aimerais vraiment pouvoir m'expliquer... » Slevin jeta un œil à la jeune femme qui prit les devant sans demander son avis. « J'étais une expérience, un sujet d'étude. C'est pour me protéger qu'il ne veut pas répondre à vos questions. Je ne peux pas vous dire s’il a changé... Mais il s'en veut plus qu'il ne l'admettra jamais pour ce qu'il s'est passé. » Slevin dévisagea la jeune femme avec stupeur tandis qu'Isaac fronçait les sourcils. Une expérience ?!

« Aram, ce sont mes affaires ! » Slevin était blessé et il ne pouvait le cacher. « Je ne suis pas comme toi Isaac. » reprit-il cependant en se tournant vers son interlocuteur. « Je ne ressens pas les choses comme toi tu peux le faire. La moitié du temps je ne comprends même pas les émotions que je ressens. » Il marqua une courte pause avant de reprendre. « En fait, si j'ai changé, grâce à elle. J'ai compris que j'avais merdé avec Jason et avec toi. » Le ton était monté comme celui d'Isaac. Aram semblait à deux doigts de pleurer devant le désastre. De son côté, Isaac voyait que la discussion allait en tous sens et se sentait tirailler entre deux sentiments : l'envie de rassurer Aram et celle de continuer à s'insurger contre Slevin. Il avait toujours gardé son calme mais cet homme avait le don de le mettre hors de lui.

Mais en l’écoutant « s’expliquer », Isaac garda le silence, écoutant et enregistrant les paroles de Slevin. C'était la première fois qu'il entendait un semblant de remord de la part de cet homme. Son regard croisa celui d'Aram qui semblait prête à le supplier à nouveau de rester.

Isaac raccrocha finalement doucement sa veste sur le porte-manteau, accompagné d’un grand sourire de la part d’Aram, et prit une grande inspiration. « J'ai toujours su que quelque part tu pouvais ressentir quelque chose mais que tu étais ... je ne sais pas ... incapable de les exprimer. Seulement, à l'époque, j'étais tellement resté buter sur l'idée que tu m'avais repoussé que je n'ai jamais cherché plus loin. » Il leva finalement les yeux vers Slevin, le regard dur mais sérieux. « Je ressens les choses différemment de toi, c'est certain. Tes paroles m'ont blessé. Mais je n'ai jamais cessé d'avoir foi en toi. Encore aujourd'hui je me surprends à penser que tu es un homme de bien. » Son regard passa de Slevin à Aram, et il eut un faible sourire à son intention.

Slevin semblait interloqué. « Je n'ai pas d'empathie Isaac, ça n'a pas changé. Je ne suis pas quelqu'un de bien. » ajouta-t-il comme si cette idée lui était saugrenue. « Ne dis pas de bêtises Slevin ! Isaac a raison, tu sais ? » répliqua Aram presque peinée par le regard que portait l’homme sur lui-même. Slevin secoua simplement la tête. « J'aurais souhaité ne pas avoir dit ce que j'ai pu dire à l'époque. Tu étais la seule personne à m'avoir laissé une chance. Et puis, il y a eu Jason... » C'était la deuxième fois qu'Isaac entendait le nom de Jason depuis 20 ans. Il n'avait jamais osé reparler de cet événement, même pas à sa femme. Et l'entendre de la voix de Slevin lui-même lui donnait l'impression de rebasculer des années en arrière.

« Je n'ai jamais compris ce qu'il pouvait attendre de moi. Et puis... Et il s'est donné la mort parce que je ne pouvais pas lui donner ce qu'il voulait. » expliqua Slevin, il avait été horrible avec Jason. Mais cela n'avait pas été dans le but de lui faire du mal... Et c'était sans doute ça le plus triste.

Isaac serrait les poings, yeux baissés. Quelque part, il se sentait encore blessé par toute cette histoire. Mais il se sentait fier et heureux de voir que Slevin reconnaissait qu'il avait été une des seules personnes à lui accorder une chance. Il releva les yeux vers lui : « J'ai l'impression que les sentiments sont encore une chose qui te dépasse. »

Il y avait une pointe d'ironie dans ses paroles. Il avait envie de refaire confiance à cet homme mais il comprenait aussi que, incapable de sentiments, il ne pourrait jamais rien attendre de bon dans cette relation. « Je pense que je vais quand même partir. » Il releva les yeux vers Aram. « Merci pour le café. » Il tourna la tête vers Slevin. « Slevin. Je pense que l'on se reverra. » Et puis il prit manteau et écharpe avant de se faire téléporter par ses elfes de maison. Le temps allait surement devoir encore faire son œuvre.

© 2981 12289 0

descriptionYou're not ready to change EmptyRe: You're not ready to change

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum