Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz
Maloïs Ft.Elisabeth Hiilos [2 décembre]
Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
Le lendemain, juste après que les deux loups nous aient découverts dans notre cachette de la zone commerciale désaffectée, j'étais en stress total. Parce que je ne m'étais pas attendu à ce que des créatures puissent nous retrouver, ayant misé sur le fait que notre odeur décourage les loups et les vampires de s'aventurer dans le coin. 
Donc je me retrouvais avec un problème sur les bras. Je me rendais compte que changer d'endroits ne changerait rien, si Prudine et Jayce nous avait trouvé, n'importe quel memebre de leur meute particulière le pouvait aussi. 

On n'était plus en sécurité, nulle part. Il suffisait qu'une créature, une seule, fasse partie des rangs des Purificateurs et ils pourraient nous retrouver à la trace et nous tomber dessus avant même que je n'ai levé ma baguette. 
Même si, au fond, ça ne servait à rien, j'avais quand même préféré partir du bâtiment désaffecté. 
J'avais repéré un lotissement à quelques kilomètres dont le garage était une option à la location. Certains garages n'étaient donc pas occupés et ça avait été un jeu d'enfant de faire sauter la grille d'aération sur le côté. Evidemment, couper le cadenas aurait été plus simple mais carrément plus visible aussi. 
Ce n'était pas le grand luxe, comme ça ne l'avait jamais été depuis notre première nuit de fuite, mais au moins on avait un abris et notre condition lupine nous permettait de ne pas avoir froid.
A défaut de vraie nourriture, on chassait régulièrement dans la forêt de derrière et on grignotait des barres énergétiques à l'occasion. 

Un matin, alors que je dormais encore, Heazzy était tombée la tête la première sur un vase en porcelaine que les anciens locataires avaient dû oublier. C'était moche, le sang coulait sans s'arrêter, sa blessure ne se guérirait pas avec un simple pansement et elle ne pouvait pas compter sur sa condition de créature parce qu'elle, comme moi, était trop affaiblis. Je voyais des morceaux de porcelaine ridiculement petits incrustés dans sa peau.
Maintenant il fallait que j'aille voler des médicaments pour ma soeur, ce qui voulait dire sortir en ville, nous exposer. Nous, parce que je ne pouvais pas la laisser seule, pas dans ces conditions. L'odeur du sang risquait d'attirer d'autres créatures.

Donc j'avais refais, à nouveau, nos affaires. Pas qu'on en ait des masses mais on pouvait pas se permettre d'en perdre. Je lui avais fait une sorte de bandage de fortune avec un bout de mon tee-shirt mais ce n'était pas suffisant, loin de là. Mais bon il faudrait bien que ça tienne le temps que je trouve de quoi la soigner.
Heazzy me regardait avec ses beaux yeux plein de culpabilité, croyant que j'étais en colère contre elle bien que je lui ais assuré le contraire. Elle sentait que j'étais préoccupé.


Ne t'inquiète pas Heazzy, tout sera bientôt terminé, lui avais-je dit en la serrant contre moi. On va retrouver Cillian, je te le promets.

J'étais tellement désolé qu'elle doive vivre ça. Et tellement en colère aussi. Ma soeur était si jolie, si pleine de vie et d'énergie, elle n'aurait pas dû avoir cette vie, personne ne mérite ça. Et mon frère, qu'était-il en train de subir là bas avec ses enfoirés de Purificateurs ? Je me sentais si frustré devant mon incapacité à aider mon frère. J'avais envie de hurler, de taper dans les murs.

Les médicaments moldus, ce n'était même pas la peine d'essayer, trop lent et pas assez puissants, quasiment inutile sur nous. Peut être sur toutes les créatures, ou peut être parce qu'on est hybrides je ne sais pas mais c'est des trucs de sorciers dont elle a besoin.
Si seulement j'avais de l'argent, je détestais voler, c'est Cill' qui s'occupait de ce genre de trucs quand il était encore là.
Je savais exactement où aller, je connaissais les moindres coins et recoins de Londres à présent, je passais ma vie à fouiner à la recherche de la moindre info sur les Purificateurs et les Insurgés. Le Chemin de Traverse, c'est là bas que je trouverais mon bonheur. Enfin, façon de parler. J'avais aperçu une boutique d'apothicaire, je pouvais toujours essayer d'y trouver une potion, des plantes pour un cataplasme ou un truc dans le genre.

Notre sac de sport contenant toutes nos affaires sur l'épaule, je pris Heather dans mes bras et elle enfouit sa tête dans mon cou. Sa blessure aurait pu attirer l'oeil alors autant essayer de la cacher. Je sortais du bâtiment et commençait à marcher, heureusement nous n'étions pas trop loin, à 15/20 minutes de marche environ, un peu plus peut être si les routes étaient trop fréquentés et que je devais passer par les petites ruelles moins peuplées.
En arrivant, je me dirigeais tout droit vers la boutique, je ne m'étais pas trompée. Je dissimulais mon sac dans une petite impasse tout près, déboulonnant une grille d'aération pour l'y poser. Je déposais me petite soeur à terre et la prit par la main, entrant dans la boutique d'un air serein au cas où il y aurait eu quelqu'un.

Mais elle semblait vide, l'odeur lupine me sautait au nez. Une présence forte, un mâle alpha, et une autre, plus douce, celle d'une femme, sorcière. Je fronçais les sourcils quand une troisième odeur, plus faible, me parvint, celle d'une louve étrangement similaire à celle de la sorcière. Bizarre...comme si l'odeur de la louve était lointaine mais ne parvenait pas à disparaître totalement.
J'intimais à Heazzy de rester dans un coin, près de la porte et me dirigeais vers les étagères de potions.
Je jetais un coup d'oeil vers le comptoir et la porte qui dissimulait sans doute l'arrière boutique et tendis la main vers la première potion de soin que je vis avant de la glisser sous ma veste.
Allez hop, on prend et on se tire vite, mais alors que je retournais à grands pas vers là où j'avais laissé ma soeur, on m’interpellait.
Et merde...
code by Silver Lungs
[

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz

Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
Je sens encore les effets de la dernière lune sur moi, ce 30 novembre. Son attraction est encore vibrante, puissante. Je ne me souviens pas de la nuit que j'ai passé. Je n'ai plus le contrôle sur ma louve depuis que Liam m'a retransformé, mais j'y travaille. Je suis encore bouleversée d'avoir retrouvé ma louve. Une louve plus sûre et plus stable que l'ancienne. Une louve à l'image de la femme que je suis devenue depuis mes 11 ans. J'ai évolué, grandi, je me suis bâtie une vie pleine et heureuse. J'ai quitté mon pays, j'ai eu un enfant, j'ai trouvé l'homme de ma vie. Et j'ai enfin l'assurance d'une alpha, même si... en ce moment c'est compliqué.

Liam est distant, physiquement j'entends, il n'a pas envie que notre relation soit biaisée par le fait qu'il est devenu mon créateur. Alors plus de contact physique avant que le lien créature/créateur soit clair. Il se trompe, mon amour pour lui été là bien avant qu'il me morde. L'attraction entre nous existait bien avant la morsure du 31 octobre. Mais il a besoin de se rassurer, ou de se punir ? Je ne sais pas vraiment. Il a besoin de retomber amoureux. Il a besoin de savoir si ma louve le reconnait comme son alpha parce que c'est notre destin et non pas parce que c'est prévu dans les gènes de la transformation. J'ai besoin d'avoir accès à elle, à ses pensées, à son cœur pour rassurer mon homme. N'a-t-il pas vu au combien je suis heureuse, combien je suis enfin moi même ? De nouveau louve, je me sens complète, épanouie, et c'est grâce à lui. Je sais qu'il m'a vu souffrir, je sais que cette nuit précédent ma nouvelle transformation a été dure pour lui, il m'a vu souffrir, il m'a vu perdre le contrôle. Mais je le retrouverai, et là, il n'y aura plus aucun doute pour lui.

Je travaille à la boutique aujourd'hui. Liam a eu beaucoup à faire avec Tarek, le demi-frère de Reagan. Toutes ces révélations, ce sortilège, le serment inviolable. Je n'en reviens pas moi même, et j'imagine combien c'est dur pour lui et Reagan. Il était le seul à savoir qu'elle avait un demi-frère. Et j'en reviens toujours pas que cet abruti de Tarek le soit. Alors je prends soin de sa boutique, de son petit bébé. Ça me permet de me concentrer, de m'entrainer avec les clients, de retrouver la maitrise que j'avais avant. Je ne supporte pas trop trainer avec des alpha, Tarek, Amadeus, c'est encore un peu compliqué. Tout comme avec les vampires, Casey, Tobias, Ludwig. Alors je viens travailler ici. La seule relation qui n'a pas changé, c'est celle entre ma fille et moi. Manen a été perturbé quelques minutes, de la nouvelle louve de sa maman, mais l'amour maternel est plus fort que tout. Il transcende tout. Et elle a reconnu de son père en moi. Son père de cœur. J'ai reconnu son odeur, profonde, mienne. Mon enfant, ma chair, ça a résonné en moi. Nous en avons tous été soulagé.

Alors que je range les plantes à l'arrière de la boutique, j'entends des pas avant même d'entendre le petit cliquetis de la porte. Et quand celle ci s'ouvre, je relève mon nez pour humer l'air. Je pousse une grimace. Un vampire et un loup. Je pense à deux choses, Insurgés et Lune Rousse. Il n'y a que dans ce cas de figure qu'un loup peut trainer avec un vampire. Les deux seules meutes que je connaisse pour l'instant. Vu que je ne reconnais pas l'odeur, je pense tout d'abord à des membres de la Lune Rousse venu voir Liam ? Je pose calmement la plante dans son sachet en papier et respire lentement. Contrôle toi Eli. Respire tranquillement. Et alors que j'arrive dans la pièce, je suis surprise de voir deux enfants. Je fronce les sourcils et me radoucit, cependant le plus grand a un comportement bizarre, je le sens...fuir, serrant sa veste contre lui.

"Minute !" Je transplane juste devant la porte du magasin que je ferme à clef. Rapidement je baisse les rideaux qui viennent cacher ce qui se passe dans le magasin.

Je dépasse le comptoir pour venir à leur rencontre. Je les observe. Ce n'est ni un vampire, ni un loup. Ce sont des hybrides loup/vampire. Je recule d'un pas, je n'avais encore jamais vu ça. Comment un vampire peut-il s'unir à un loup ? C'est...contre nature. Pourtant, mon regard tombe sur la petite fille, bien que plus âgée que Manen, elle est magnifique. Magnifique mais blessée.

"Tu crois la soigner avec la fiole que tu as volé ?" Je relève un sourcil l'air menaçante.

Mais ils ne sont que des gosses, je ne suis pas vraiment en colère. Ma louve est tout de même perturbée par l'odeur ténu du vampire qu'ils ont en eux.

"Que faites-vous, seuls, ici avec les lois qui sont dehors ?"

Au delà d'être médecin, Insurgée, je suis aussi une maman. Je m’accroupie devant la petite. Il faut que je vois sa plaie. Ça a beaucoup saigné.

"Est-ce que je peux regarder ta blessure ? Je ne te ferai pas de mal, je suis médicomage."

Je lance un regard à son frère. Oui, ils ont de la chance de tomber sur moi, louve et soigneuse.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Es-tu heureuse dans ce monde moderne?

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz
Maloïs Ft.Elisabeth Hiilos [2 décembre]
Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
Elle avait surgit. La jeune femme, plus vite que ce que je ne l'aurais pensé. Il ne lui avait pas fallut longtemps pour comprendre. Je serrais les dents, je n'étais pas fait pour ça, Cillian lui savait comment être rapide, discret. Moi je détestais l'idée même de devoir voler.
D'un coup de baguette elle ferme la porte et les rideaux.
Je rejoins Heazzy et me poste devant elle dans un geste protecteur avant de tourner les yeux vers la brune.

C'est une louve, je me suis trompée. Il y a quelque chose d'étrange en elle, comme si...comme si elle avait deux odeurs, l'une plus ancienne que l'autre qui restait presque imperceptible mais refusait de disparaître. Vraiment étrange.
Elle a un mouvement de recul quand elle comprend ce que nous sommes. Des hybrides. Mi-loup, mi-vampire. Elle paraît comme dégoûtée, je me hérisse. Mon loup a envie de grogner mais je le fait taire, c'est une situation délicate, je n'ai pas envie d'en arriver à me battre. Contre une femelle adulte et probablement Alpha, j'ai peu de chances de triompher.
Son regard se porte sur Heather, qui se cache à moitié derrière moi. Elle a peur, je le sens.
Elle comprend que j'ai peut être faillit à mon rôle de frère, de protecteur. Pourtant elle sait que je ferais tout pour la protéger. Mais elle a peur tout de même, pour elle, pour moi.


Je suis désolé, je marmonne sans pouvoir dissimuler la honte que je ressens.

J'ai honte d'avoir tenté de voler, honte de m'être fait prendre, honte de décevoir Heather, honte de moi, honte de tout en fait.
Je suis fatigué de tout ça. J'ai juste envie d'une maison, d'une famille, ma famille. C'est tout ce que je veux, est-ce trop demander ? Il faut croire que oui.
Je m'excuse dans l'espoir d'arrondir les angles, histoire qu'elle ne nous cherche pas trop de problèmes. Je serais bien embêté moi si je me retrouvais interrogé par le Ministère de la magie. Que pourrais-je leur dire ? Que je suis un gamin en fuite avec ma soeur, que mes parents sont morts, que mon frère s'est fait enlever par les Purificateurs ?
Et après ? Ce Ministère et pourrie jusqu'à la moelle, ils s'empresseraient de me jeter dans un de leur foutus labo au milieu d'un tas d'autres créatures. Et le pire c'est que je ne saurais pas ce qu'ils feraient à Heazzy. Cela me rendrait dingue.

J'acquiesce une fois quand la louve me demande  si je projetais de soigner ma soeur  avec la fiole que je viens de voler.
Je n'ai même pas envie de jouer le dur comme d'habitude, comme avec Jayce et Prudine. Je suis fatigué de tout ce manège. J'ai envie d'être un banal gamin de 16 ans qui met la misère à ses parents et se chamaille avec ses frères et soeurs. Mais je ne baisse pas les yeux, j'ai honte mais je dois faire preuve de force, pour ma soeur.


Je cherchais juste de quoi soigner ma soeur, c'était urgent, répondis-je très vaguement.

Elle s'accroupit devant Heather, je me tends, prêt à réagir au moindre mouvement suspect. Je n'aime pas qu'elle s'approche aussi près d'elle. Je n'aime pas ça du tout, je ne la lâche pas du regard.
Mais elle semble porter un regard comme...professionnel sur la plaie de ma cadette. Je regarde autour de moi, après tout elle gère une boutique d'apothicaire, elle doit s'y connaître pas vrai ?
Ha bah oui tiens, voilà qu'elle déclare être médicomage et demande à ma soeur l'autorisation de regarder sa blessure.

La louve me lance un regard et j'acquiesce à sa question silencieuse. Oui elle peut regarder. Pourquoi je la laisse faire alors que j'ai eu tant de mal à laisser Jayce et Prudine approcher ? Parce que c'est eux qui sont venus à moi, là c'est moi qui ait besoin d'elle. Peu m'importe à ce moment précis que la louve soit une Purificatrice, une psychopathe, une cannibale, tout ce qui m'intéresse c'est la santé de ma  jeune soeur.
Cette dernière me lance, elle aussi un regard interrogateur, je lui répond d'un signe qui se veut rassurant. Elle tourne son regard bleu vers la jeune femme et s'avance pour lui permettre de mieux regarder la plaie. Je l'aide à défaire doucement le bandage de fortune que je lui ais fait à l'aide d'un vieux tee-shirt, faute de mieux.


Elle...elle est tombée sur un vase en porcelaine. Il s'est brisé sous sa tête, expliquais-je à titre d'information des fois qu'elle se demanderait pourquoi la tête de cette petite fille est incrustée de bris de porcelaine.
code by Silver Lungs
[[/quote]

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz

Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
"Montre moi ça." Je souris tendrement à la petite, déglutissant lentement quand je sens son odeur de vampire. Ça me demande un effort supplémentaire, mais je sais qu'en me forçant, en luttant contre le dégoût, j'arriverai à dépasser cela, comme je l'avais fait avec mon ancienne louve. J'ai grandit avec des vampires, et c'est comme si je l'avais oublié. Mais cette louve est difficile à convaincre et contraindre. Certainement car Liam n'a grandit qu'avec des loups. Alors c'est plus ancré en elle. Arriver à soigner l'enfant est un pas de plus vers le contrôle total.

Après l'approbation de son frère, la petite se montre moins peureuse. "Comment tu t'appelles ?" Heather. "C'est très beau !" Elle est très belle. Ils s'aiment et se protègent tous les deux. Je n'ai pas eu de sœur, mais j'ai nourri un amour fraternel pour Tobias et Ludwig, et je donnerai ma vie pour eux, même si en ce moment c'est compliqué avec la gestion de mes émotions et mes impulsions de louve.

"C'est très bien de vous protéger. Tu prends bien soin de ta sœur. Mais tu as été imprudent en sortant dans la rue en plein jour."

Je lui lance un regard bien entendu avant de m'intéresser de nouveau à sa sœur. Il a été irresponsable. Il aurait pu sortir la nuit, avec ses gènes il a des particularités qui sont des avantages, des atouts. Rapidité, odorat pour fuir, meilleure vision dans le noir que n'importe quel Purificateurs. Mais l'urgence de la situation l'a poussé à ne pas réfléchir. Il est jeune. Il apprendra.

"Où sont vos parents ?"

Je touche doucement le petit front de la petite et hoche la tête quand il me parle des bouts de tasses en porcelaine. Sauf que la porcelaine est sale, bien trop sale pour venir d'une maison. Où étaient-ils ?

"Est-ce que vous êtes en fuite ?"

Je tends la main Heather.

"Viens par là, tu vas monter sur le bureau, tu peux garder tes chaussures, mais il ne faudra surtout pas le dire à Liam si tu le vois. Liam c'est mon amoureux et il râle quand Manen, notre fille fait ça."

Je mets un doigt sur ma bouche pour lui faire signe de se taire pour le secret. Heather regarde son frère, un sourire amusé, mais hésite. Il lui donne alors l'autorisation et l'encourage en l'aidant même à grimper sur le comptoir. Je retourne quelques secondes au fond de la boutique et revient avec plusieurs fioles et une sacoche au fond à rallonge.

"Il faut que tu boives ça, c'est un anesthésiant. Ca veut dire que ça va endormir la douleur. Tu ne vas pas avoir mal. Je suis désolée, je ne me sers plus de ma baguette magique, mais la potion a le même effet, c'est sans danger. Il faut que j'enlève les bris de verre."

Je lui montre alors une petite pince.

"Tu veux essayer sur moi ?"

Je lui tends la pince et lui présente mon bras. La petite se met à me pincer la peau à plusieurs endroit, à se familiariser avec l'objet. Je lui ouvre ensuite ma main à plat.

"Je peux la reprendre pour te soigner ? Je suis sûre que tu vas être courageuse, avec cette potion tu ne sentiras rien. Et après, on pourra monter pour manger un bout. Tu as faim ?"

Elle me rend la pince et je regarde son frère.

"Vous auriez pu tomber sur des Purificateurs, et eux ne vous auraient pas laissé le choix que de vous vacciner." Je montre la potion. "Ceci n'est pas un vaccin." J'ouvre le flacon et bois la moitié de l’anesthésiant pour lui montrer qu'il peut me faire confiance. De toute façon il ne fallait qu'une demi dose pour Heather.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Es-tu heureuse dans ce monde moderne?

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz
Maloïs Ft.Elisabeth Hiilos [2 décembre]
Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
Elle n'est pas à l'aise. Je le vois même si elle fait comme si de rien n'était. Quelque chose la gêne. Peut être notre odeur de demi-vampire qui, malgré la domination de nos gènes lupin, reste toute de même bien présent en nous. Malgré tout, elle se penche sur ma petite soeur qui cherche mon approbation avant de se laisser faire.


C'est très bien de vous protéger. Tu prends bien soin de ta sœur. Mais tu as été imprudent en sortant dans la rue en plein jour.

Je hoche la tête. Oui je sais, je n'aurais pas dû, nous avons eu de la chance, enfin j'en ai l'impression, de ne pas tomber sur des sorciers mal intentionnés. J'ai mis Heather en danger, et moi aussi. Et je le regrette. Cillian n'aurait jamais fait cette erreur. Mais d'un autre côté, ma soeur avait besoin de soin rapide, j'avais peur que la blessure ne s'infecte, et je ne pouvais me résoudre à la laisser seule dans ce garage. Surtout avec tout ce sang qui aurait pu attirer d'autres créatures.


J'ai paniqué, je ne voulais pas que ça empire et elle est trop faible pour se soigner toute seule.

Avec son don d'hybride je veux dire. Nous avons, en temps normal, la capacités de guérir extrêmement vite. Mais la fatigue doublée d'un manque de nutrition bride quelques peu ce don qui demande tout de même beaucoup d'énergie.


Nos parents...j'aimerais bien le savoir, je murmure tout en sachant qu'elle m'entendra.

Elle me pose une question à laquelle je n'ai pas de réponse. Où sont mes parents ? Des fois je me dis que techniquement, n'ayant pas eu de preuve concrète, je ne serais jamais sûr que mes parents sont morts.Et je peux entretenir le minuscule espoir qu'ils se cachent pour reprendre des forces, ou qu'ils ont été enlevés par des Purificateurs, mais qu'un jour ils reviendront nous chercher et arrangeront tout ça.
Mais ce ne sont que les rêves d'un gosse de 15 ans qui fait son deuil. Le désespoir, c'est comme ça que ça s'appel. Ou peut être simplement l'espoir.
Et si ils sont véritablement morts, je ne sais même pas si ils ont eu le droit à un enterrement digne de ce nom. Probablement pas. Alors où reposent leurs corps aujourd'hui ? Pourrais-je un jour aller me recueillir sur la tombe de mes parents ? Et cette tombe sera t-elle vide de corps ? Où auront-ils été retrouvés ?
J'ignore tant. Et l'Irlande me manque.


Quelque chose comme ça oui, je réponds quand elle me demande si nous sommes en fuite.

Nous sommes en fuite et en recherche en fait. Je ne sais même pas si on nous recherche encore. Ils ont eu mes parents, mon frère, alors quoi maintenant ? Vont-ils s'acharner à ce point ? N'ont-ils aucune pitié ? Non. Je le sais. Sinon ils ne briseraient pas des familles de la sorte.
Par peur, je m'obstine à bouger continuellement, ne pas rester trop longtemps dans un même endroits pour que l'on ne nous retrouve pas. Pourtant je ne peux pas me résoudre à quitter Londres. C'est ici que j'ai perdu la trace de mon aîné, il est sûrement là, quelque part, bien caché par les Purificateurs, ces enfoirés. Je ne peux pas repartir d'ici sans lui, ce serait l'abandonner, lui tourner le dos.

La louve demande à Heather de monter sur le bureau pour qu'elle puisse la soigner. Ma cadette me demande l'autorisation d'un regard interrogateur et je lui donne en la portant pour l'aider à monter pendant que la gérante de la boutique s'éloigne pour prendre des trucs dans l'arrière boutique.
Je serre doucement la main d'Heather dans la mienne, elle est un peu chaude, j'espère qu'elle n'a pas de fièvre.


Il faut que tu boives ça, c'est un anesthésiant. Ca veut dire que ça va endormir la douleur. Tu ne vas pas avoir mal. Je suis désolée, je ne me sers plus de ma baguette magique, mais la potion a le même effet, c'est sans danger. Il faut que j'enlève les bris de verre.

Je reste pas trop loin, je n'aime pas trop qu'Heather boive un truc comme ça, mais je n'ai pas le choix que de faire confiance. Je me tais donc et l'observe en silence quand elle sort une pince et propose à ma soeur de la tester sur elle.


Vous auriez pu tomber sur des Purificateurs, et eux ne vous auraient pas laissé le choix que de vous vacciner.

Je me hérisse. Rien qu'à entendre leur nom, mon loup s'énerve.


C'est plutôt eux qui nous tombent dessus en général, je réponds énervé avant de me radoucir. Pardon, ce n'est pas de votre faute, je réagis comme un enfant.
code by Silver Lungs

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz

Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
Je donne le flacon à la petite fille qui le boit d'un seul coup, comme si elle était morte de soif. Je reste concentrée mais je relève mes yeux sur le jeune homme et sa réponse vindicative. Il est en colère, et il y a de quoi avec les Purificateurs.

"Vous êtes en sécurité ici. Je n'ai rien à voir avec ces gens là, bien au contraire."

Je souris et reporte mon attention sur Heather. Je m'occupe de lui retirer tous les morceaux de verre. Elle est vraiment courageuse, elle me fait penser à Manen. Elle ne dit rien et se laisse faire, l'anesthésiant a fonctionné.

"Vous avez un refuge sûr ? Un endroit stable ? Où vous vadrouillez là où il y a de la nourriture ?"

Une fois les morceaux de verre retirés, je désinfecte la plaie de la petite et lui met un cataplasme apaisant dessus, puis un bandage pour protéger.

"Tu vas voir, demain tu n'auras plus rien, c'est grâce à tes gènes, une plaie bien soignée cicatrise vite. C'est chouette d'être une créature."

Je lui chatouille le ventre et elle éclate de rire.

"Et tu es une très belle créature, une hybride comme j'en ai encore jamais vu."

Je hume un peu l'air entre nous. Du sang de vampire et de loup. Un truc à dire à Tobias à l'occasion, pour voir sa tête. Je souris dans mes songes. Puis je regarde le jeune.

"Il faut qu'elle prenne un antibiotique pendant trois jours."

Je recule de la table pour aller fouiller sur les étagères, en coulisse. Quand je reviens je les donne au grand frère. Et tend une fiole à Heather.

"Il faut en prendre une maintenant. Ce n'est pas très bon, mais c'est efficace, je ne sais pas où vous avez trainé, je préfère ne pas prendre de risque."

Je rassure le petite et l'encourage quand elle fait une grimace.

"Si c'était bon, les microbes voudraient rester dans ton corps ! C'est pour ça que les médicament sont siii mauvais." J'ai l'air de la convaincre, car elle finit le reste du flacon.

"Bon et si on montait à l'étage pour manger quelque chose de meilleur ? Depuis quand vous n'avez pas manger correctement ?"

La petite me tire le haut et me tend les bras. Je comprends qu'elle veut que je la prenne. Elle a confiance en moi à présent. Où est sa mère ? Ça me fend le cœur et me prend aux tripes, je serai dingue si Manen venait à disparaitre. Les parents sont-ils morts ? Ou sont-ils en fugue ? J'aimerai le savoir. Il dit ne pas savoir où ils sont et qu'ils sont en fuite. Mais que s'est-il passé ?

Je vais vers la porte de la boutique pour mettre le panneau "Pause déjeuner". Puis j'avance dans les escaliers et l'invite à me suivre, sa sœur toujours dans mes bras. Son odeur de vampire est plus forte à cette distance, mais je prends sur moi, car c'est un quasi bébé. J'arrive dans l'appartement. Manen est à la sieste dans sa chambre et Liam est partir pour récupérer des plantes pour la boutique, à cette période de l'année, il y a des plantes rares qui résistent au froid, importantes pour les potions et baume de soins. Je les installe dans la cuisine et je commence à ouvrir le frigo avant de me tourner vers lui, tout en sortant de quoi manger et surtout à boire.

"Je m'appelle Élisabeth. Et toi ?"

La petite trépigne sur place, elle a l'air d'avoir très faim. Je leur sers deux énormes verres d'eau.

"Qu'est-ce que vous manger ? Est-ce qu'elle boit du sang ? Je suis intriguée par votre nature."

Faut-il que je fasse des pancakes ? Du lard avec des œufs ? Un verre de sang ? Un bout de viande ? Tout ça à la fois ?

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Es-tu heureuse dans ce monde moderne?

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz
Maloïs Ft.Elisabeth Hiilos [2 décembre]
Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
La louve ne se formalise pas de mon agressivité. J'ai tendance à être tous le temps sur les nerfs et à partir au quart de tour quand il s'agit de ma soeur ou des Purificateurs. Je sais que si je me retrouve un jour face à l'un d'entre eux, je perdrais complètement le contrôle et mon loup se déchaînera. En ce sens, Cillian a toujours été beaucoup plus calme que moi. J'ai toujours pensé, et j'imagine que je ne me trompe pas, que c'était parce que mon loup prédomine sur mon vampire et que c'est l'inverse pour mon frère aîné.
La jeune femme m'affirme que nous sommes en sécurité et qu'elle n'a rien à voir avec ces enfoirés. "Bien au contraire" ajoute t-elle. Cette précision m'interpelle. Que veut-elle dire par là ? Si j'osais, je me laisserais penser qu'elle fait parti de ceux que je recherche depuis mon arrivée à Londres, les Insurgés. Mais c'est peu probable, ce serait bien trop simple que sois tombé sur une Insurgé par hasard. Elle a sûrement voulu dire qu'elle n'adhérait pas du tout à leurs idées.
Elle continue de me poser des questions, je ne réponds pas tout de suite, on voit tout de suite que c'est une maman.



Non, je répond du bout des lèvres. On se déplace régulièrement pour éviter d'être retrouvés, nous ne sommes pas du tout d'ici, nous ne connaissons personne.

Elle continue de s'affairer sur la blessure d'Heazzy. Je n'ai aucune idée de ce qu'elle est en train de faire mais bizarrement, je m'efforce de lui faire confiance. Elle a l'air de savoir ce qu'elle fait et le fait qu'elle ait un enfant m'apaise.
De plus, Heather semble en confiance, elle rit sincèrement lorsque la louve la chatouille et la complimente. C'est vrai que ma petite soeur est très belle, et que notre métissage est plutôt rare j'imagine.
Je hoche la tête quand elle me donne ses recommandations à propos des antibiotiques qu'elle me confie. Je les glisses dans la poche de ma veste pendant qu'elle demande à ma cadette d'en avaler une.



Aller Heazzy, tu n'auras plus mal après, je l'encourage aussi.

Finalement, la jeune louve nous propose de monter à l'étage pour que nous mangions un peu. J'hésite un instant. Je suis entrée dans sa boutique pour lui voler des médicaments et elle soigne Heather puis nous propose à manger. Tout cela par gentillesse ? Je ne peux pas m'empêcher d'être un poil méfiant. Probablement parce que je ne suis plus habitué à ce genre de choses. Il y a bien eu Prudine et Jayce, les deux loups de la...meute de Tarek ? Mais je leur ai fait confiance parce qu'ils étaient jeunes et qu'ils avaient un lien fraternel fort.
Mais d'un autre côté, nous mangeons peu et au point que ma soeur ne peut même plus user de son hybridisme pour se soigner. Elle a besoin de se nourrir alors...je n'ai pas trop le choix. Et puis si la gérante de la boutique nous voulait du mal, elle aurait eu mille fois le temps de le faire.



Depuis un certain temps, j'avoue en regardant Heather tirer sa sauveuse et lui tendre les bras pour qu'elle la prenne dans les siens.

Je les suis à l'étage sans protester. On entre dans un appartement et l'odeur d'un mâle alpha me saute au visage. Je me hérisse, je viens de pénétrer sur le territoire d'un autre mâle et j'ai l'impression de ne rien avoir à faire ici. Son odeur est puissante. J'entends la respiration paisible de ce qui doit être le fils du couple. Son odeur est présente aussi, mais plus faible et moins agressive.
Elle nous conduit dans la cuisine et se présente. Je me rends compte que je ne connais même pas son prénom.




Maloïs, je réponds simplement.

Elisabeth pose deux grands verres d'eau devant nous et m'interroge sur notre mode d'alimentation.


 De tout,on s'adapte aussi bien au régime vampire, qu'à celui des loups ou des humains, je dis en prenant une gorgée d'eau. Heazzy boit du sang, elle a commencé plus tôt qu'en général, je veux dire...le sang est l'aliment le plus simple à trouver quand on est dans notre situation. Mais nous avons aussi besoin de nourriture humaine et de viande pour contenter nos loups et notre côté humain, j'explique peut être un peu maladroitement.

Elle est intriguée alors ?



Nous sommes les premiers hybride que vous rencontrez ?

Finalement je lui parle, je lui donne des informations sur nous malgré le risque que ça pourrait représenter. Mais elle a soigné Heather alors je peux répondre à ses questions. 
code by Silver Lungs

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz

Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
Je les observe, tout en sortant tout ce que je peux leur proposer à manger. Je pense qu'il commence à me faire confiance. Je suis contente qu'ils aient un peu de répits. Ils ont l'air de beaucoup bouger. Ils sont toujours sur le qui vive. Je n'aime pas ça, et je sais que Liam n'aimera pas savoir ça aussi. Ce ne sont que des enfants... Beaucoup trop jeunes pour vivre dans de telles conditions. J'espère pouvoir avoir une accroche avec eux.

"Enchantée Maloïs."

Je lui fais un sourire bienveillant, maternel. Je l'écoute, fascinée par ce qu'il me raconte. Ils mangent de tout, sont capables de s'adapter. C'est une chance, une force. Ils semblent pourtant plus loup que vampire.

"Les premiers hybrides loup-vampire oui. Mais je connais beaucoup de créatures magiques. J'ai grandi avec des vampires."

Je souris, il faut les mettre en confiance. Qu'il voit que je suis tolérante, et surtout que je n'ai aucun rapport avec la Loi et la politique du pays actuelle.

"J'ai été transformé jeune, et j'ai perdu ma mère et mon père, si je peux dire, avec ma transformation. Alors, j'ai été en quelques sortes élevé par des vampires. Je suis soigneuse, je me spécialise dans la médicomagie des créatures. Pour leur éviter d'aller à Mangouste ou dans d'autres Centres qui n'acceptent pas les créatures et qui surtout, ne s'y connaissent pas."

Je prépare une tartine à Heather qui en salive d'avance, ce qui m'amuse et me fait sourire. J'ai tellement hâte d'avoir une grande famille. Ailis anime bien la cuisine, mais j'ai envie de plus. J'ai besoin d'être entourée. Voir Heather me donne une furieuse envie d'agrandir la meute, j'espère que le printemps sera propice. L'année dernière, j'avais perdu la mémoire à cette période, et Liam, homme de valeur et de parole, n'a pas abusé de la situation. Ça a été dur pour lui. Voir ces deux enfants dans ma cuisine ravive mon besoin de maternité, ça m'en tord les boyaux.

"Vous êtes les bienvenue ici, si vous avez besoin de soins. Mais... si vous n'avez pas d'endroit où dormir en sécurité, je connais des refuges. Je sais que mon compagnon serait d'accord avec moi. Je ne suis pas vraiment rassurée de savoir que vous avez besoin de fuir pour survivre. Ce n'est pas des conditions pour des créatures, pour des enfants."

Je regarde surtout Heather, elle est si petite, tout peut arriver. J'en serai malade si Manen était dans une même situation. Ça aurait pu nous arriver, et c'est pour cela que je suis reconnaissante envers mes frères, Tobias et Ludwig, de nous avoir accueilli, protégé. Maloïs doit être fatigué de courir partout, de devoir la surveiller, la protéger, la soigner. Une trop grosse responsabilité pèse sur ses épaules. Quand on est loup, ou vampire, on a besoin d'une meute, d'un clan. C'est primordial pour vivre en sérénité.

Je donne la tartine à Heather qui se jette littéralement dessus. Je sors ensuite une poche de sang que j'ai dans le congélateur pour la passer sous un filet d'eau chaude pour la décongeler. Je sers ensuite le sang dans deux verres que je pousse vers eux.

"Les Lois nous menacent, mais nous avons des solutions pour ne pas être à la rue, et sans défenses. Tu comprends ce que je veux dire ?"

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Es-tu heureuse dans ce monde moderne?

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz
Maloïs Ft.Elisabeth Hiilos [2 décembre]
Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
Je hoche poliment  la tête.


Moi aussi.

Son sourire, je détourne les yeux. Il était chaleureux, maternel, plein de gentillesse, comme une mère sourit à son enfant. Sauf que je ne suis pas son fils, et elle n'est pas ma mère. Mais je n'arrive pas à lui rendre son sourire. Parce que je ne peux pas le rendre à ma mère non plus. Elle était belle quand elle souriait, elle avait l'air si désinvolte et heureuse. Même si dans les derniers mois des plis d'inquiétude et de fatigue venait vieillir son visage si lisse.

Elisabeth explique qu'elle n'avait jamais vu d'hybrides comme nous. Pourtant elle a grandit avec des vampires. Je cille quand elle évoque avoir perdu ses parents. Elle travaille comme soigneuse et se spécialise dans la médicomagie pour les créatures magiques.
En parlant elle prépare une tartine pour ma petite soeur qui la fixe presque sans cligner des yeux. Amusé, un sourire en coin se dessine peu à peu sur mon visage.
Je reporte mon attention sur la louve quand elle reprend la parole. Elle nous propose de nous trouver un refuge. Je repose mon verre d'eau sur la table et secoue la tête.


Heazzy et moi on ne se sépare pas, je commence d'un ton catégorique. Et nous ne pouvons pas quitter Londres, c'est impossible. J'aimerais la mettre en sécurité, mais nous ne quitterons pas la ville, pas encore.

Parce que c'est là que j'ai perdu la trace de notre frère. Et je suis persuadé que c'est ici que je la retrouverais. Il n'a pas pu disparaître, je sais qu'il n'est pas mort. Il est là, quelque part, bien caché. Avec un peu de chance il reste caché parce qu'il a réussit à s'enfuir et que les Purificateurs sont sur ses traces, et c'est pour cela qu'il ne réapparaît pas. Sinon, les Purificateurs sont parvenus à vraiment, très bien le cacher.


Nous devons trouver les Insurgés, je lâche finalement en regardant Elisabeth droit dans les yeux. Nous avons besoin de leur aide.

Je l'ai dit, mais elle me propose son aide, et si ce n'est pas pour un refuge, elle peut peut être m'éclairer à l'aide d'un ou deux indices pour en localiser un.
code by Silver Lungs

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz

Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés
Est-ce que c'est à cela que j'aurai ressemblé, si Tobias et Ludwig ne m'avaient pas pris sous leurs ailes ? Heazzy aurait pu être Manen. On aurait pu errer sans but, sans fin elle et moi, si mes frères ne m'avaient pas recueillie et protégée. Je ne serai pas devenue cette femme, cette mère, cette guerrière. J'aurai été perdu, j'aurai du me cacher. Peut-être que je n'aurai jamais quitté la Norvège. On serait peut-être mortes traquées. Je n'aurai jamais rencontré Liam. Je n'aurai pas connu Reese et Riley.

Aujourd'hui, je me bats pour des choses justes, et dans cette insécurité, je suis à l’abri. J'ai un foyer, un homme qui m'aime, une famille, un clan, une meute. Ces gosses sont paumés, mais ils ne se lâchent pas, ils sont une équipe. Une équipe dont il faut prendre soin. Aussi je les restaure, je leur offre un moment de répits, de sérénité. Un moment ou ils peuvent se reposer, relâcher leur garde.

Je sens que le jeune ne veut pas s'attarder, mais je propose quand même mon aide. Je ne veux pas qu'ils partent sans rien, comme avant. Je veux pouvoir les aider. Il est inquiet, et je le comprends. "Je ne te parle pas de vous séparer. Bien au contraire. Je crois qu'elle a besoin de toi, et que tu as besoin d'elle. Vous fonctionnez bien tous les deux."

Je dis cela en souriant, de manière bienveillante. Je le pense vraiment. Je termine alors la tartine et la donne à la petite, qui me regarde ravie avant de croquer dedans avec appétit. Je rigole doucement en la voyant faire. Depuis quand n'ont-il pas eu accès à de la nourriture en cette quantité ?

"Je pense qu'il y a possibilité de rester sur Londres, et d'être plus en sécurité que vous ne l'êtes."

Qu'est-ce qu'il y a à Londres pour qu'il ne veuille pas en partir ? Cherchent-ils quelqu'un ? Sont -ils du coin ? A-t-il du mal à quitter... l'endroit où vivaient ses parents ? C'est possible, certaines personnes ne veulent pas s'éloigner parfois du lieu de mort des parents. Et il finit par parler des Insurgés. Un sourire grandit sur mon visage. Alors il nous connait. Je suis ravie de savoir que le message passe parmi les notre. Ravie de savoir que les créatures opprimées savent qu'elles peuvent compter sur nous. Ces petits n'ont pas seulement eu de la chance de me rencontrer, ou plutôt de venir voler dans la boutique, non... ces petits me cherchaient. Ils cherchent notre aide.

"Alors sois soulagé. Tu parles à une Insurgée."

Je lui fais un clin d’œil.

"Je dirai même que tu parles à l'une des dirigeantes de cette organisation. Avec mon compagnon, on gère le groupe. Alors tu es tombé sur la bonne personne."

Il peut se détendre, il est en lieu sûr, et de l'aide peut lui être apporté.

"Et maintenant, si tu me disais ce qu'on peut faire pour toi. Je serai ravie de vous aider. Tu cherches quelqu'un ? Peut-être est-il déjà arrivé parmi nous ?"

Maintenant cela me parait évident, ils n'étaient peut-être pas en train de fuir, mais en train de chercher.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Es-tu heureuse dans ce monde moderne?

descriptionJe me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés EmptyRe: Je me bats tellement contre mes démons que la nuit je dors à poings fermés

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum