Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionJe voulais ne plus rien ressentir ... EmptyJe voulais ne plus rien ressentir ...

more_horiz

Je voulais ne plus rien ressentir ...

Mardi 3 novembre 2020
Avoir passé la 1ère année à l’Université était en général une grande victoire … pour la plupart des étudiants. La 1ère année était très sélective et de nombreux étudiants se surprenaient à abandonner. Mais pas Garrett. Il n’était pas une forte tête, mais il savait se montrer appliqué dans son travail. Ses résultats étaient convenables et surtout suffisants pour passer à l’année suivante. C’est aussi avec un nombre restreint que le jeune homme avait entamé il y a deux mois sa 2ème année en Sciences Politiques. Mais il avait pour amis un cercle encore plus restreint : son grand-père lui avait fait remarquer il y a quelques jours encore qu’il laissait entrer n’importe qui de nos jours. Il faisait évidemment allusion aux Nés-Moldus tout particulièrement qui pensaient pouvoir réussir dans le domaine de la politique. Seulement, ils ne trouveraient certainement plus leur place d’ici quelques années. Si tout se passait selon leurs plans, dans 20 ans, les créatures magiques se feront de plus en plus rares et les Nés-Moldus n’existeront pratiquement plus. Des Moldus ne pouvaient engendrer des personnes sorcières et ces enfants devaient rester dans le monde des Moldus.

Cependant, une jeune femme de la table d’à côté semblait porter un tout autre discours. Garrett n’écoutait pas vraiment les discussions à sa table, ni sa petite-amie qui tenait son bras comme s’il pouvait s’échapper. Agatha Rosier et lui se connaissaient depuis tout petit mais ce n’était que depuis le printemps dernier qu’ils se fréquentaient sérieusement. Il aimait les allures qu’elle se donnait, et elle était plutôt sexy. Stephen lui en avait longtemps voulu de l’avoir enlevé du marché alors Garrett ne pouvait que se pavaner. Seulement, il ne savait pourquoi, mais il lui manquait un truc. Ce fameux truc que ses parents ressentaient quand ils se retrouvaient, ce fameux truc qu’ils ne les avaient jamais fait douter de leur amour l’un pour l’autre. Romantique, Garrett ? Oui, surement beaucoup plus qu’il ne voudrait jamais l’avouer. Mais revenons à notre point de départ ! La fille de la table d’à côté discutait avec deux filles en face d’elle et semblait s’insurger contre un garçon, un Sang-Pur, qui l’avait apparemment pris de haut. Certainement, une Née-Moldue.

Ne serait-ce pas sacrément divertissant de la remettre un peu à sa place, justement ? Il n’en fallut pas plus pour le jeune homme qui embrassa le sommet de la tête d’Agatha avant de se lever de table, sous le regard de sa chère et tendre. Et il se positionna en face de la jeune femme, dans le dos de ses deux interlocutrices. « Excusez-moi, miss, de vous déranger. Mais j’ai cru comprendre que vous parliez de l’un de mes amis. » Les deux jeunes femmes se retournèrent, intriguées : « Vous voulez bien … » dit-il en faisant un geste avec la main, les intimant de partir ou de se déplacer. Et puis, sans attendre, il s’installa pile au milieu et surtout pile en face de la jeune femme qui le regardait, sourcils froncés. Les deux jeunes autres femmes partirent en chuchotant. « Garrett Yaxley, Sang-Pur » dit-il en tendant sa main vers la jeune femme, un sourire amusé aux lèvres.

« Eux, ce sont mes potes, mais tu as l’air de bien nous connaître dis-moi … » dit-il en désignant la table d’à côté, où quelques personnes s’étaient retournées pour les observer. Ils étaient un peu une grande famille, alors quand l’un sortait des rangs, ça attisait toujours les regards. « Puis-je connaître ton nom, ma douce ? » Il était curieux d’en apprendre sur la jeune femme qui avait un avis bien tranché sur ce qu’il était.
© 2981 12289 0

_________________


« Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse ... »

descriptionJe voulais ne plus rien ressentir ... EmptyRe: Je voulais ne plus rien ressentir ...

more_horiz

Je voulais ne plus rien ressentir ...


Taylor mangeait avec des amies et comme souvent elles n'étaient pas d'accord. Certaines bavaient clairement sur le prestige des sang-pur. Quelle horreur, franchement comment on pouvait aduler ou baver sur des gens qui prenaient clairement les autres pour des merdes ? N'ayons pas peur des mots avec leur petit air supérieur, on pourrait croire qu'ils étaient constipés à longueur de temps.

"Nan mais t'es sérieuse ? Tu crois vraiment qu'ils sont autres choses que des fils à papa ? Franchement regarde les faire, ils croient que le monde leur appartient ! Mais merde, ils sont juste comme n'importe qui ! Sauf qu'ils se la racontent pour que dalle ! Ils ont quoi de plus, du fric ? Wow ça me fait de belles jambes !" Répondit Taylor sarcastique à son amie. Qui n'allait sans doute pas l'être encore longtemps à cette allure.

"Tu es super dure Taylor ! Ils ne sont pas tous comme ça !" La black ricana. "Ah ouais et bien donne moi un exemple !" La défia Taylor avec un sourire moqueur. "Shino Wen, il est gentil..." Ajouta la deuxième. Elle leva les yeux au ciel, nan mais franchement ! "C'est surtout Mr Impassible avec de grands airs ! Tss" Rétorqua la jeune femme de parfaite mauvaise fois. Sa relation avec Shino ne c'était pas arrangée et en fait ils évitaient de se parler la plupart du temps.

«Excusez-moi, miss, de vous déranger. Mais j’ai cru comprendre que vous parliez de l’un de mes amis. » Taylor leva le regard vers le jeune homme qui venait de parler. C'était qui celui là ? Monsieur Propre ? Elle lui jeta un regard méprisant, avec son air supérieur et son air propret, elle était sûre que c'était un sang-pur. Y'avait que ceux là pour se croire au dessus de tous comme ça. Et la suite lui donna raison quand il congédia ses amies sans avant de s'installer en face d'elle. Elle se sentit bouillir de rage. Déjà d'une il interrompait son repas et virait ses amies et en plus il se croyait chez lui.

"Ravie de l'apprendre, tocard !" Le provoqua Taylor avec un sourire presque aimable, le tout sans se présenter évidement. Elle entendit le hoquet de surprise d'une de ses amies. Elle regarda la main tendue avec un air franchement dégoûtée. "Tu peux ranger ta paluche, j'vais pas la serrer parce que tu la mets sous mon nez." Elle croisa les bras clairement réfractaire à son petit numéro, la rage vibrant dans son cœur. Elle le fusilla du regard avant de froncer les sourcils. "Tu sais ou tu peux te le foutre mon nom, connard ?" Répondit elle d'une voix chargée autant de mépris que de colère.

"Maintenant, si sa Majesté le veux bien, j'me casse. Je voudrais pas salir sa réputation..." Rajouta la jeune femme avec une ironie mordante, bien décidée à juste se barrer de là vite fait. Elle avait pas besoin de voir Mr et sa cour glousser comme des abrutis. Les humiliations elle en avait trop subi, il fallait pas pousser mémé dans les orties.
   
©️Lilith

_________________


Tu vas crever si tu ne te bats pas, alors relève la tête et écrase les !

descriptionJe voulais ne plus rien ressentir ... EmptyRe: Je voulais ne plus rien ressentir ...

more_horiz

Je voulais ne plus rien ressentir ...

Mardi 3 novembre 2020
Le regard méprisant de la jeune femme se leva jusqu’à sa hauteur, le réduisant presque à l’état d’insectes. Dommage pour elle, cet air ne marchait pas tellement avec Garrett qui avait davantage envie de se moquer de la jeune femme que d’en avoir peur. « Ravie de l’apprendre, tocard ! » Ouah. Elle y allait fort. « Tu peux ranger ta paluche, j’vais pas la serrer parce que tu la mets sous mon nez. » ajouta-t-elle en croisant les bras. Le jeune homme rit doucement. « Intéressant de voir que des spécimens dans ton genre existe encore sur Terre … » répondit-il avant de lui demander son nom pour plus d’informations. Mais bien évidemment la jeune femme surenchérit sur le même ton qu’au départ. « Tocard, connard, tu veux peut-être ajouter un dernier mot, trésor ? »

Garrett devait avouer que finalement c’était amusant de parler avec elle. Elle semblait partir au quart de tour et n’avoir aucune conscience de ce qu’elle disait. S’exprimait-elle vraiment comme ça tous les jours ? Merlin, cela devait être véritablement dur de la supporter. Surtout qu’elle reprenait la parole et qu’elle en avait des choses à dire. Garrett ne l’écoutait de toute façon que distraitement et affichait presque un air intéressé. « Cher journal, j’ai adressé la parole à une inconnue frappée d’incontinences verbales. Curieuse rencontre … » dit-elle la regardant remballer ses affaires et, elle, en le fusillant du regard. Il avait volontairement utiliser "Cher Journal" faisant mention des petits journaux intimes que les jeunes filles dans son genre devaient tenir.

Ses amies, qui s’étaient installées pour le coup un peu plus loin, observaient l’échange avec des yeux éberluées. « Mesdemoiselles, est-elle sincèrement comme cela à longueur de journées ? Merlin, ce que cela doit être ennuyant à supporter. » Il se tourna une nouvelle fois vers la jeune femme : « Tu as pensé à te faire éduquer ? Non, parce que même le fait de ne pas avoir de parents n’est plus une excuse. » Il semblait très sérieux en lui répondant ce genre de choses et leur discussion avait attiré les regards des Sang-Purs qu’il avait quitté un instant plus tôt. « Je serai curieux de savoir comment ton petit-ami fait pour te supporter. J’espère seulement pour lui qu’il est au maximum un Moldu, voir un Cracmol. Le pauvre. » mimait-il en imaginant sérieusement la scène.

« Tu peux dire ce que tu veux des Sang-Purs, mais sache que nous au moins, on est de véritables gentlemans. Même quand on déteste la personne en face de soi. Tout dans le respect, très chère ! » dit-il en se levant de son banc et en faisant une courbette.

© 2981 12289 0

_________________


« Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse ... »

descriptionJe voulais ne plus rien ressentir ... EmptyRe: Je voulais ne plus rien ressentir ...

more_horiz

Je voulais ne plus rien ressentir ...


Taylor avait envie de lui écraser sa sale gueule sur la table du réfectoire. Elle sentait la moutarde lui monter au nez. Tant d’hypocrisie c'était puant, elle avait des envies de meurtres. Il était à vomir ce gars. Elle lui fit son pire sourire méprisant.

« Tocard, connard, tu veux peut-être ajouter un dernier mot, trésor ? » Elle leva les yeux au ciel clairement, il était vraiment con ! Elle se demanda même pourquoi elle prendrait la peine de lui répondre. Cependant, elle avait une grande gueule... Même-ci parfois il aurait sans doute mieux valu qu'elle la ferme. "Crevard, pour rester dans l'unité. Se serait dommage de gâcher une si belle suite." Répondit elle avec une ironie grinçante. Les petits surnoms ridicules qu'il lui donnait étaient peut-être moins vulgaire. Mais ce n'est pas en enrobant de miel une vacherie que cela la rendait plus acceptable.

« Cher journal, j’ai adressé la parole à une inconnue frappée d’incontinences verbales. Curieuse rencontre … » Elle le fusilla d'un regard polaire, serrant la mâchoire. Putain, elle avait envie de le cogner jusqu'à lui enlever cet insupportable sourire, à ce connard. Qu'est ce qu'il croyait qu'elle était du genre à écrire un journal ? Il l'avait bien regardé ? Ses amies observaient le spectacle, enfin amies... C'était un bien grand mot, Taylor n'avait pas vraiment d'amie fille de toute façon. Elle était bien plus à l'aise avec les gars. « Mesdemoiselles, est-elle sincèrement comme cela à longueur de journées ? Merlin, ce que cela doit être ennuyant à supporter. » Brittany buvait littéralement les paroles du jeune homme hochant la tête sans même réfléchir. Qu'elle crétine celle là ! Taylor lui lança une œillade clairement dégoûtée.  « Tu as pensé à te faire éduquer ? Non, parce que même le fait de ne pas avoir de parents n’est plus une excuse. » Le bâtard ! Elle allait lui casser la gueule, il était sérieux ?

"Je suis éduquée n'en déplaise à Monsieur je pète plus haut que mon cul ! Juste j'ai aucune envie de jouer les hypocrites, comme toi et tes petits amis savent si bien le faire. Mais je suppose que tu ne peux pas comprendre une chose aussi simple... Quand on passe son temps à prendre de haut tout ce qui n'appartient pas à son petit monde étriqué." Sa voix semblait exprimer tout son mépris pour lui. Le prenant clairement pour un demeuré maintenant.

« Je serai curieux de savoir comment ton petit-ami fait pour te supporter. J’espère seulement pour lui qu’il est au maximum un Moldu, voir un Cracmol. Le pauvre. » Taylor se sentie piquée au vif, agacée qu'il préjuge de ce qu'elle était juste par ses mots. Juste parce qu'elle avait mal reçu qu'il s'incruste dans une discussion où il n'était pas invité. "Et moi, je serais curieuse de savoir... C'que va donner un énième mariage consanguin ? A quel point tes marmots seront débiles ou complètement cinglés ? Vraiment je me pose des questions, à force de se marier entre cousins, votre sang doit être complètement dégénéré." Persifla t'elle sans répondre à sa question, de une parce que ça ne le regardait absolument pas. Et de deux, parce que de toute façon c'était sans intérêt.

« Tu peux dire ce que tu veux des Sang-Purs, mais sache que nous au moins, on est de véritables gentlemans. Même quand on déteste la personne en face de soi. Tout dans le respect, très chère ! » Elle eut un rire, un rire grinçant. Elle sentit bien son incompréhension, mais à dire vrai elle en avait rien à foutre. Putain, il était sérieux le con ? Le respect, c'était l’hôpital qui se foutait de la charité ! "Le respect ? De quel respect tu parles ? Tu viens interrompre mon repas et une discussion avec des amies... Et tu appelle ça du respect ? Pour ta gouverne, j'me fiche que tu sois un gentleman ou non ! J'préfère des paroles honnêtes à tes mots remplis de poison ! C'est à ce demander comment tu peux même sortir autant de conneries sans t’étouffer." Cracha t'elle glaciale. Brittany s'était levée.

"Taylor, ça suffit il ne t'a rien fait !" Le regard que lui balança Taylor la fit taire. "C'est vrai, il ne m'as encore rien fait. A par mépriser mon sang et ma seule présence comme je méprise la sienne. Mais c'est moi qui suis fautive n'est ce pas ? C'est ce que tu penses Brittany ? Dis moi tu crois que ça va t'apporter les faveurs de ses potes ? Tu n'es bonne qu'à écarter les cuisses avant qu'ils trouvent une bonne petite sang-pure pour se marier avec. Tes rêves de princesse sont stupides. La vie n'est pas un putain de contes de fées !" Craqua Taylor qui c'était contenue pendant des semaines. L'entendre jacasser sur les sang-purs et leur foutu prestige de connards. La brune face à elle se décomposa, elle vit les larmes. Mais c'était trop tard, elle avait encore parlé trop vite, sans réfléchir. Non pas qu'elle ne pensait pas chaque mot attention, mais cela avait été dit de manière sans doute bien trop brutale. Le regard que lui lança Marley en était une preuve flagrante. L'autre jeune femme allait prendre Brittany dans ses bras quand celle-ci la repoussa et se rua sur elle. Elle pointa un doigt sur sa poitrine alors que les larmes coulaient le long de ses joues.

"Tu n'es qu'une grosse conne Taylor ! Tu es sans cœur et une horrible garce, tu le sais ça au moins ? Tu ne vaut pas mieux qu'eux. Je plains ta famille." Et la jeune femme allait la tarter mais elle ne pu jamais finir son geste arrêté par... Elle ne savait même pas qui en fait, elle n'y avait pas prêté attention. Les paroles de Brittany avaient touché une corde sensible. "Tu n'as aucune idée de quoi tu parles..." La voix de Taylor était presque vide, bien sûr que Brittany ne savait pas. En fait, personne ne savait qu'elle avait perdu une sœur ici à l'UMS. Parce que la Gazette c'était bien gardée de mettre les noms des moldus morts. Juste leur nombre, comme ci ils n'étaient que du bétails. Toute la pitié que la brune avait pu lui inspirer c'était évaporé. Ses deux "amies" partirent ensuite, elle se tourna ensuite vers le jeune homme qui n'avait pu s'empêcher de faire une remarque. Son regard sur lui était polaire.

   
©️Lilith

_________________


Tu vas crever si tu ne te bats pas, alors relève la tête et écrase les !

descriptionJe voulais ne plus rien ressentir ... EmptyRe: Je voulais ne plus rien ressentir ...

more_horiz

Je voulais ne plus rien ressentir ...

Mardi 3 novembre 2020
Elle semblait bouillir sur place et Garrett ne cachait pas son sourire moqueur sur les lèvres. « Je suis éduquée n’en déplaise à Monsieur je pète plus haut que mon cul ! » Le jeune homme sourit et lança un clin d’œil encourageant à la jeune femme qui continuait à déblatérer ce qu’elle pensait sur les Sang-Purs. Elle avait un avis bien tranché sur la question, tout comme ceux qu’elle accusait finalement. Il reprit alors les rênes de la discussion, déviant sur un éventuel petit copain de la jeune femme qui s’offusqua une fois de plus. « Et moi, je serai curieuse de savoir … C’que va donner un énième mariage consanguin ? » Ah oui, ça c’était une réplique fétiche des Nés-Moldus. Ils n’y comprenaient vraiment rien. S’ils n’existaient pas, il y aurait davantage de famille de Sang-Purs. En attendant, Garrett n’avait jamais vu le nom des Rosier sur son arbre généalogique et même si tel était le cas, il préférait cela à savoir qu’une fille comme celle à qui il parlait fasse parti de sa famille.

« Quelle vie palpitante tu mènes … » commenta-t-il, appuyant sa tête sur l’une de ses mains, à moitié endormi par le discours qu’elle lui servait. « Et sinon, c’était à quel moment que tu répondais à ma question, ma jolie ? » Et il enchaîna sur les Sang-Purs qui avaient de toute manière une meilleure éducation qu’elle. Elle se mit à rire. Y avait-il quelque chose de risible là-dedans ? « Le respect ? De quel respect tu parles ? Tu viens interrompre mon repas et une discussion avec des amies... Et tu appelles ça du respect ? Pour ta gouverne, j'me fiche que tu sois un gentleman ou non ! J'préfère des paroles honnêtes à tes mots remplis de poison ! C'est à se demander comment tu peux même sortir autant de conneries sans t’étouffer. » Ses mots remplis de poison ? Il fit mine de réfléchir mais il devait avouer qu’elle avait raison. C’était ce qu’on appelait la subtilité, eut-il envie de répliquer mais l’une des amis de la jeune femme venait d’interrompre leur échange.

Mais c’est que ça commençait sérieusement à devenir intéressant. Encore debout depuis sa courbette, il regarda la dispute entre les deux jeunes femmes. Elle y allait dire avec cette Britanny. « La vie n’est pas un putain de contes de fées ! » Garrett rentra les mains dans ses poches et se garda bien d’ajouter quelque chose. Qu’est-ce qui avait au juste brisé cette jeune femme au point de lui détruire ces rêves de princesse ? « Tu n’es qu’une grosse conne Taylor ! » Oui, pensait-il. Tout le Cicero les avait entendus et on pouvait voir les yeux moqueurs de certains garçons. « Tu es sans cœur et une horrible garce, tu le sais ça au moins ? Tu ne vaux pas mieux qu’eux. Je plains ta famille. » Ca, c’était certain. Avoir un esprit aussi étriqué et un vocabulaire aussi familier, on pouvait largement plaindre sa famille. « Tu n’as aucune idée de quoi tu parles … » Le regard de Garrett se reconcentra sur la dénommée Taylor qui avait perdu toutes ses couleurs étonnamment. Tiens, il y avait enfin quelque chose qui l’atteignait ? Les deux autres filles partirent et Garrett se pencha alors sur la table, soufflant à la Taylor : « Des paroles trop honnêtes ne sont pas toujours bonnes à être reçues, chérie … »

Le regard polaire qu’elle lui jeta le fit se redresser. Il lui glissa un sourire, comme satisfait d’avoir semé le trouble et se dirigea vers Agatha qui l’attendait debout. Bras dessus, bras dessous, ils quittèrent le Cicero, le menton fier et les yeux levés. Toute son éducation avait été basée là-dessus. Pourquoi changerait-il ?

© 2981 12289 0

_________________


« Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse ... »

descriptionJe voulais ne plus rien ressentir ... EmptyRe: Je voulais ne plus rien ressentir ...

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum