Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionWhen it comes apart to start again and open up your heart EmptyWhen it comes apart to start again and open up your heart

more_horiz
When it comes apart to start again and open up your heart

Lundi 28 décembre 2020

La guerre que livraient les Résurgents continuait toujours mais depuis les attentats, ils avaient appris à se faire discret. J’attendais tout particulièrement les ordres de Logan Carrow qui se planquait quelque part au Royaume-Uni pour lancer un nouveau coup d’état mais pour l’instant, rien. On continuait à ramener des gosses, parfois des hommes ou des femmes d’âges plus mûrs. On organisait quelques réunions, pour discuter des mêmes choses. On m’avait invité à des réceptions également, notamment à celle qu’organisait les Green pour Noël, mais j’avais poliment décliné l’offre.

Je n’avais pas célébré Noël depuis 2 ans maintenant et je ne voulais surtout pas la compagnie d’hypocrites pour cette occasion. Il y avait un an que mon ancienne vie m’avait été arrachée, un an que j’étais devenue celle que j’étais, un an de haine et de colère aveugle, un an où je m’étais perdue dans les profondeurs de mon âme. Mon vampire avait pris le dessus bien que j’avais conscience d’avoir perdu l’immortalité. Je buvais toujours du sang, mon vampire en réclamait, et pendant quelques minutes, chaque jour, je me transformais en un monstre sanguinaire. J’avais du mal à me regarder dans une glace. Je faisais régner la terreur dans mes rangs comme me le conseillait mon grand-père. Il n’y avait que cela qui fonctionnait.

J’étais plus seule que jamais. Seule, au sommet. Je régnais sur les Résurgents, je dirigeais d’une poigne de fer mes hommes, les obligeant à me donner l’excellence. Mais j’étais surtout une prisonnière. J’étais morte aux yeux des autorités, pourtant mon nom était réapparu le jour des attentats. Il n’avait semble-t-il pas alerté bien longtemps les citoyens américains, mais je ne pouvais me montrer. Je restais enfermée dans cet ancien hôpital qui tombait en ruine. Divers sortilèges le protégeaient et divers gardes s’assuraient que je restais bien entre ces quatre murs. Oh j’avais le droit de sortir, mais je m’étais rendue compte que je ne pouvais disparaître plus de 12h sans qu’on lance d’avis de recherche.

La seule lumière dans ce sombre tableau ? Cillian. Ce demi-vampire envoyé par Logan. J’avais acquis petit à petit sa confiance et lui, la mienne. Il n’était pas là par plaisir, comme moi, et un Serment Inviolable l’obligeait à rester à mes côtés. Il veillait à ma sécurité mais je savais que si Logan le lui ordonnait il me ferait disparaître sans cérémonie. Il n’aurait pas le choix.

Le sol était givré et une fine couche de neige reposait sur le sol. Je m’étais vêtue de mon habituel robe noire et rouge sang, et avais enfilé une cape supplémentaire sur mes épaules. Mes pas foulaient le sol de North Island Brother et je remarquais combien le sol était aride. Aucune plante, aucune créature ne souhaitait s’établir ici, comme s’il savait tout le mal qui emplissait cette terre. Les fantômes qui flottaient entre ces murs en étaient la preuve.

« Amanda. » Je me retournais, reconnaissant là la voix de Cillian. Le jeune homme avait les cheveux blonds dans tous les sens, comme ayant passé une mauvaise nuit. Ni lui, ni moi ne dormions mais je comprenais que quelque chose se passait. Mon sourire qui était apparue en le voyant disparut rapidement et à vitesse de vampire, je le rejoignis. « Un problème, Cillian ? » Là il se retourna pour attraper un gros sac resté à l’intérieur de l’hôpital. Il balança avec une force déconcertante le sac à terre et enleva le haut. Un homme se tenait là. Et il était vivant. « Qui est-ce ? » demandais-je, visage neutre en observant notre inconnu qui avait été pour le moment bâillonné.

En ces temps de fête, nous étions seuls à l’hôpital bien que des gardiens devaient se trouver devant l’antre de la cheminée qui était le point de passage et des scientifiques sans doute au sous-sol. Je jetais un Assurdiato autour de nous en entendant la raison de ce qui amenait cet homme à nous.
Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionWhen it comes apart to start again and open up your heart EmptyRe: When it comes apart to start again and open up your heart

more_horiz

When it comes apart to start again and open up your heart

Voilà deux ans qu'il n'avait pas revu le visage de ses cadets. Un an et demi depuis qu'il était devenu un soldat, un traqueur, un monstre. Cillian était malade, malade d'être devenu ce qu'il n'avait jamais souhaité être. Mais parfois, la vie vous abîmait sans demander votre avis. Les fêtes de Noel avaient été une torture cette année encore. Il espérait chaque jour qu'ils allaient bien. Si Carrow voulait bien mourir, il pourrait s'en assurer lui même. En attendant, il se contentait de ses souvenirs. Il était toujours aussi froid et distant avec les autres Résurgents. Se montrant même parfois cruel envers eux. Il n'éprouvait que du mépris pour chacun d'entre eux. Sauf... sauf elle bien sûr. Ses sentiments à son propos était flous, elle était la seule à savoir pourquoi il était là.

Il regrettait qu'elle ne puisse pas lui faire totalement confiance. Mais comment le pourrait-elle ? Son serment envers Carrow le rendait indigne de cette confiance, se serait trop dangereux pour elle. Il avait accepté de l'aider à découvrir ce qui était arrivé à Bastian. Il avait creusé, et traqué avec une efficacité redoutable les purificateurs présents ce fameux jour. Tout cela en essayant de passer en dessous des radars de cet abruti d'Avery. Ils étaient tous des pourris dans cette famille. Il avait rencontré Callum, un Résurgent. Cet homme était une vipère, même-ci il semblait moins enclin à détruire les créatures magiques que son frère. Il regarda sa charge du jour. Ce sous-homme lui avait donné du fil à retordre. Mais Cillian était déterminé, et si il rechignait toujours à s'occuper d'innocents... Il n'en était pas de même avec ses bourreaux anciens comme actuels. Il n'oubliait pas qu'avant d'être un Résurgent, Carrow avait été un purificateur.

Il neigeait ce jour là. Le froid n'avait pas vraiment de prise sur lui, il fût un temps pourtant où il y avait été sensible. Avant sa capture, cela semblait tellement lointain aujourd'hui. Cillian se sentait toujours aussi oppressé en ces lieux sinistres. Il n'arrivait pas à oublier les enfants qui se cachaient ici bas dans les laboratoires. Certains qu'il avait ramené lui même. Il trouva Amanda, elle était vraiment belle. Mais si on regardait bien, elle portait un poids énorme sur les épaules. Elle portait les stigmates de ce que lui avait fait subir les purificateurs et elle était prise au piège. "Amanda." L'interpella t'il d'une voix égale. Son sourire lui poignarda le cœur, il n'avait pas envie de lui gâcher le peu de joie qu'elle pouvait avoir. Mais en creusant, il avait de plus en plus la certitude que Bastian était mort depuis des années.

"Tout dépend ce que vous entendez par problème, Amanda." Répliqua Cillian pince sans rire avec un sourire ironique. Il balança sa charge à ses pieds, lui enlevant le sac qui le cachait à leur vu. Un homme qui semblait en colère et effrayé aussi, Cillian l'avait bâillonné pour qu'il se taise. Il n'avait eut aucune envie de l'entendre geindre durant le trajet. "Je vous présente... Elliot Graham, un purificateur. Il pourra sans doute vous en dire plus sur ce qui est arrivé." Il ne pensait pas avoir besoin de préciser qu'il était question de Bastian. Il fût rapidement évident que l'homme avait reconnu Amanda et qu'il semblait moins rassuré qu'avant. Cillian lui mit un coup de pied dans le dos alors que l'homme essayait de se faire la malle tandis qu'ils discutaient.

"C'est un de leur scientifique. Un de ceux qui était présent ce jour là." Le regard de Cillian s'attarda quelques instants sur la forme immobile de l'homme. Son mépris était palpable. Ses humains qui se croyaient au dessus du monde grâce à la science le révoltait. C'était à cause de gens comme eux qu'il avait changé autant. Devenant bien plus violent qu'il ne l'était par nature. Il avait eut bien du mal à obtenir toutes ces informations, mais il avait finit par déterrer des noms et délié des langues.
  
(c)Lilith

_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionWhen it comes apart to start again and open up your heart EmptyRe: When it comes apart to start again and open up your heart

more_horiz
When it comes apart to start again and open up your heart

Lundi 28 décembre 2020

« Un scientifique ? » repris-je d'une voix neutre. « Oui quelque chose comme ça. » Je descendis mon regard vers l'homme qui secouait la tête. Un coup de pied de vampires n'était pas des plus tendres. « Vous savez qui je suis, n'est-ce pas ? » L'homme croisa mon regard, l'air furieux. Je souris et m'accroupis avant de lui enlever le bâillon sur la bouche. « Allez vous faire foutre ! » cracha-t-il. « Vous répondrez de vos crimes auprès d'Avery pour m'avoir traîné jusqu'ici ! » Cillian lui balança un coup dans la tête et j'observais l'homme qui grimaçait de douleur.

« C’est presque attendrissant de voir autant de naïveté. Tu es stupide, humain si tu crois que tu vas quitter ces terres en vie. » répondit Cillian avec un mélange de dégoût et de mépris. Du sang sortait déjà du nez du Purificateur et je plissais le mien. J’avais toujours autant de mal pour contrôler ma soif quand je voyais du sang et me dépêchais de reculer de quelques pas, m’obligeant à ne plus respirer. Je jetai un coup d'œil à Cillian qui était bien plus à l'aise avec sa part de vampire que moi. Je replongeais mon regard dans celui de l'homme qui ne cessait de sourire.

When it comes apart to start again and open up your heart Tumblr_mi95m3OTVy1rg16mco1_400

« Je t'ordonne de me dire ce que tu sais. » dis-je d'un ton ferme mais l'homme se contentait de m'observer. « Tu étais présent cette nuit-là. Cette nuit où toi et tes collègues vous m'avez vacciné. » C'était étrange d'en parler à voix haute. D'admettre cette vérité. De me dire qu'on m'avait trompé, piégé, endoctriné. « Que s'est-il passé ? » ordonnais-je, plus vivace. « Tu ferais mieux de répondre. Le silence ne te sera pas d'un grand secours. » ajouta Cillian avec un ton ennuyé. « Rapidement serait appréciable... Si tu tardes trop à parler, nous serons forcés de t'y encourager... » expliqua le blond avec un sourire presque doux.

J'appréciais le soutien de Cillian mais je faisais comme si de rien n'était. Mon regard était rivé dans celui de cet homme qui masquait sa peur par son air hautain et désintéressé. « Qu'est-ce que j'y gagne, moi ? De toute manière vous allez me tuer à la fin ... » Il jeta un regard au demi-vampire qui lui expliqua : « Tu parles, tu souffres moins. » Mais le sourire de cet homme m’épuisait. Tant qu’il n’aurait pas de raison d’être menacé sérieusement, il ne nous aiderait pas. Aussi, dans un geste brusque et inattendu, je lui sautais dessus, lui entamant la gorge. Son cri perça l'air mais l'Assurdiato nous protégeait. Cillian m'attrapa soudain à la taille pour me retirer : « Doucement Amanda. Nous ne devons pas le tuer. » me souffla-t-il de sorte à ne pas être entendu par l’humain. Je m'essuyais la bouche alors que le goût du sang si enivrant me restait encore sur les lèvres. Mes yeux étaient devenus rouges et l'homme gémissait en se tenant la gorge.

« Monstre ! Alors c'était donc vrai ? Le vaccin n'a eu aucun effet sur vous, à part celui de vous rendre plus ignoble ... » Je le fusillais du regard. Des sentiments me revenaient à son égard. Ses mots, sa voix, son regard. Cela me rappelait quelque chose : je me souvenais de la peur, de l'enfermement, de la souffrance, de l'appréhension. J'aurai presque pu sentir mon cœur tambouriner dans ma poitrine s'il battait encore.

« Monstre, voilà une allégation des plus ironique... Ce sont des gens bien pensants comme toi qui détruisent des familles par haine... » répliqua Cillian sans aucune empathie. « Nous ne sommes pas là pour t’entendre geindre mais pour avoir des réponses. Si tu ne veux pas souffrir plus que nécessaire tu devrais parler. » Le regard de Cillian était glacial.

When it comes apart to start again and open up your heart Galen

L’homme serra les dents, grimaçant encore de l’entaille de mes deux dents dans sa gorge. Puis il leva le regard vers moi, des tâches de sang encore présentes sur le haut de ma robe, puis vers Cillian, avec son regard dénué d’émotion et soupira. « Que voulez-vous que j’vous dise, ma p’tite dame. On vous a choppé, vous et votre compagnon et on vous a vacciné. » Je fronçais les sourcils. Vacciner ? Tous les deux ? « Comment ça, « vacciner » ? Je croyais que vous aviez relâché Bastian. » L’homme se mit à rire et cracha du sang. Je plissais le nez mais gardais mon regard rivé sur lui. « Ça c’est ce qu’on vous a fait croire. » Il pencha la tête sur le côté avec son rire de dément. « Vous pensiez vraiment qu’on allait relâcher un vampire dans la nature ? Vous êtes tellement naïve … » Le coup de Cillian partit tout seul et l’homme retomba sur le côté. Je mis un bras devant le demi-vampire pour lui indiquer de ne pas en faire plus … pour le moment.

Puis je m’accroupis et attrapais le Purificateur par les cordes qui l’entouraient, le redressant vers moi. Son sang aurait pu m’enivrer l’esprit et me rendre incontrôlable si je ne contenais pas avec d’immenses difficultés mon souffle. « Qu’est-il arrivé à Bastian ? » demandais-je en détachant chaque syllabe. L’homme sourit à nouveau, ses dents couvertes de son propre sang. « Il n’a pas survécu au vaccin. C’est Calvin qui a eu l’idée de prétendre qu’il était parti sans vous. » Ma mine s’assombrit encore plus qu’avant. « Calvin … Calvin Avery ? » L’homme haussa les sourcils comme me demandant « qui d’autre ? » Calvin Avery. Il m’avait toujours haï. Surtout depuis que j’avais décidé de rejoindre les Résurgents et d’en prendre la tête. Je comprenais mieux désormais d’où cette haine venait. « On a pensé que le vaccin avait fonctionné quand vous ne cicatrisiez plus. Mais des rumeurs ont commencé à circuler en voyant qu’à vos retours de missions, des hommes avaient été vidé de leur sang … »

Quand je faisais des missions pour le compte des Purificateurs, je ne contrôlais toujours pas plus ma soif que maintenant et je me nourrissais de mes ennemis voir de Purificateurs parfois, faisant passer ça pour un combat qui aurait mal tourné. Je laissais ces crimes mis en scène pour l’opinion publique mais je n’aurai pas pensé que certains aient pu avoir des doutes à mon sujet. J’inspirais profondément, essayant de réfléchir, mais l’odeur de sang me vint soudainement et mes canines sortirent d’elles-mêmes.

Soudain, je fus balancer à l’autre bout de l’île. Cillian. Il m’avait repoussé avec tant de forces. Je me réceptionnais pas trop mal et m’apprêtais à repartir à l’assaut mais Cillian m’attrapa vivement les épaules. Il tentait de me raisonner alors que je n’avais qu’une idée c’était d’arracher la trachée, arracher le cœur, arracher les yeux de cet immonde complice de ma souffrance.

Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionWhen it comes apart to start again and open up your heart EmptyRe: When it comes apart to start again and open up your heart

more_horiz

When it comes apart to start again and open up your heart

Cet humain était méprisable, comme la plupart d'entre eux. Parfois, Cillian se demandait à quel moment il en était venu à presque détester la race humaine. Il savait que c'était sans doute toute la colère contre Carrow et ceux qui avaient détruit sa famille qui pesait dans la balance. Il mit un coup de pied dans la tête de l'humain alors qu'il insultait Amanda, en jurant qu'ils répondraient de leur crime devant Avery. Une grimace déforma le visage juvénile de Cillian. Il détestait cet homme, vraiment. Il décida de menacer un peu l'humain, il n'avait pas besoin de savoir qu'ils ne comptaient pas réellement le tuer. Ce n'était pas dans leur intérêt.

Il remarqua qu'Amanda s'éloigna de l'homme alors que du sang coulait de son nez. Le blond aurait bien brisé la nuque de cet abruti. Il en appris beaucoup sur elle en fait, bien qu'elle lui en ait elle parlé en privé pour la plupart. Ils étaient étonnement arrivé à se confier l'un à l'autre. Il avait du mal à définir ce qu'il ressentait pour elle. Il savait que cette envie de la protéger n'était pas dû à l'ordre de Carrow. Ce n'était pas une obligation, il voulait le faire. Il décida d'encourager un peu le scientifique à parler.  Mais ça ne suffisait pas, il en était conscient. Cet homme avait besoin d'une bonne raison pour le faire. Il fallait lui faire peur. Il ne s'y attendait pas quand Amanda sauta à la gorge de l’humain pour le mordre. Il la ceintura et l'éloigna de l'homme à terre. Il essaya de la calmer mais lui même devait réussir à se maîtriser. Le sang de l'homme atteignit ses narines, mais il ne frémit même pas. Il se nourrissait régulièrement, et il avait un certain contrôle de lui même. Il se moqua de l'homme et de ses allégations stupides, parce que ça l'était. L'ironie était qu'ils avaient sans doute détruit plus de famille que les vampires et autres créatures avaient pu le faire.

Cillian aurait presque préféré avoir tort quand il avait suggéré que c'était étrange que les purificateurs aient laissé partir Bastian. Mais ce n'était pas logique, ils ne faisaient pas dans la dentelle. Il avait donc eut raison sur toute la ligne. Il se demandait comment Amanda allait réagir à tout ça, parce qu'elle apprenait beaucoup de choses aujourd'hui. Notamment que Bastian ne l'avait jamais trahit, cela devait être difficile d'encaisser tout ça, après toutes ces années. Et que Calvin foutu Avery était en partie responsable de son malheur. Ce qui encore une fois ne surprenait pas Cillian, cet homme était puant après tout. Un sadique. Et puis Amanda sauta sur l'homme bien décidé à l'égorger à mains nues, il la repoussa violemment plus loin. Il se retrouva devant elle alors qu'elle allait charger de nouveau, il lui attrapa les épaules fermement.

« Amanda ! Regardez moi ! » Mais elle n'écoutait pas, elle ne semblait pas le voir. Complètement aveuglée par sa haine. Il attrapa son menton d'une main pour attirer son attention, gardant toujours une main sur son épaule. Quand leurs regards se croisèrent, Cillian constata à quel point elle avait mal derrière toute sa haine.

« Regarde moi, concentre toi sur moi. Respire calmement. Reprends tes esprits, calme toi. » Il l'avait tutoyé pour la première fois, sans s'en rendre compte. Cette scène lui en rappelait une autre, sa mère lui avait dit les mêmes mots à chaque perte de contrôle. Parce que c'était arrivée. Plus d'une fois, mais elle l'avait formé. Mais Amanda n'avait plus personne pour tenir ce rôle. Il se demanda si avant le vaccin elle avait été un vampire violent ? Elle rugit de haine, son regard s'échappant de celui de Cillian. « Ils ont tué Bastian, Cillian. Ils l'ont tué. Ils m'ont tué. Ils ont fait de moi ... ce que je suis aujourd'hui. Je les hais. Je les hais du plus profond de mon être. » Il caressa sa joue de son pouce, alors qu'il maintenait toujours son visage dans sa main. « Je sais Amanda, crois moi je sais. Je comprends ta haine, si ça ne tenait qu'à moi, il serait mort. » Souffla le demi-vampire tout en la regardant des les yeux. Il ne se cachait pas, il était sincère. Bien sûr qu'il savait, il pensa à lui même qui les haïssait. Ils avaient fait de lui un monstre.

« Mais nous ne devons pas le tuer, il n'a pas finit de parler Amanda. Et si nous voulons rester discret, il doit repartir en vie. Personne ne doit douter de toi, pas ici. » Il la suppliait du regard de se calmer, sans jamais élever la voix. Doucement, elle repris ses esprits. Sa respiration se calma et son regard rencontra celui du demi-vampire. « Tu ... tu as raison. Je me suis emportée. Je n'aurai pas du. » Elle baissa les yeux, alors qu'il la lâchait doucement, veillant à ce qu'elle ne reparte pas au quart de tour. « Mais ... je veux ... finis-en avec lui ... je ne veux plus le voir ... » Quand elle lui confirma que c'était bon, ils se dirigèrent de nouveau vers l'humain. Cillian prit la direction des opérations.

« J'ai une dernière question pour vous. Henry Green était-il au courant ?» Demanda Cillian d'une voix égale, fixant l'homme de son regard de prédateur. L'homme semblait effrayé par ce qui venait de se dérouler sous ses yeux. Il ne devait sa survie qu'à la rapidité de Cillian. Et sans doute réalisa t'il enfin qu'il n'y avait pas qu'une seule créature face à lui. « Bien sûr qu'Henry était au courant ! C'était son idée. » Répondit l'homme comme ci c'était une évidence. Le blond fronça les sourcils. « C'est la vérité, il voulait ramener sa petite-fille dans le droit chemin ! Ça n'a pas vraiment marché. » Répliqua ironiquement l'homme. Le blond ne pouvait pas vraiment le contredire sur ce point. Il regarda Amanda pour qui cela devait être un coup dur supplémentaire.

Il se concentra pour effacer les souvenirs de l'homme, tout les souvenirs de cette soirée. « Oubliettes » Souffla le demi-vampire et l'humain s'effondra, les souvenirs de la soirée effacés. Il se tourna vers Amanda inquiet, cela devait lui faire un choc d'apprendre que son grand père était dans le coup. Non pas que Cillian ait jamais apprécié le vieil homme, mais quand même. « Amanda ? » Demanda prudemment le blond. Il savait ce qu'il avait à faire, nettoyer toute trace d'agression sur cet humain et le laisser dans une ruelle. Mais ce qu'il voulait savoir, c'était si elle pouvait gérer tout cela seule ? C'était beaucoup de révélations, et c'est pourquoi il ne lui demanda pas si elle allait bien. Finalement, il était resté près d'elle un moment avant de se délester du purificateur dans une ruelle.
  
(c)Lilith

_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionWhen it comes apart to start again and open up your heart EmptyRe: When it comes apart to start again and open up your heart

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum