Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionHey man, it's been a while! EmptyHey man, it's been a while!

more_horiz
ft. Dawn Fitzerman
2 janvier 2021

Hey man, it's been a while!
En l'honneur de la nouvelle année, Sarah avait accordé à Jon quelques jours de congés. Il avait plutôt bien travaillé depuis qu'elle l'avait engagé, il s'était montré redoutablement efficace. Jon avait finalement eu peu d'heures pour lui, pour se détendre depuis qu'il était devenu l'assistant de Sarah. Entre les cours, ses actions chez les Purificateurs en général et son boulot auprès de la scientifique, il avait peu de temps mort. Non pas qu'il s'en plaignait. Cela lui faisait du bien de reprendre sa vie en main, de cesser de vivre dans des ondes négatives uniquement. Il n'avait plus le temps de penser au passé, en tout cas, pas à Reese. Pour sa mère, c'était un peu différent: il pensait chaque jour à elle, car elle était son moteur.

Cela faisait donc plus de deux mois que Jon n'avait plus mis les pieds dans un de ses bars fétiches. Au début, cela lui avait manqué. Il était peut-être plus accro que ce qu'il ne croyait. Heureusement, comme il passait ses nuits soit au labo, soit à prendre un repos bien mérité, il ne pensait pas à s'enfiler quelques verres d'alcool.

Mais c'était différent, cette semaine. C'était la quatrième soirée qu'il passait seul et, disons-le clairement, il se faisait chier comme un rat mort. Il aurait pu descendre au labo mais Sarah ne lui avait pas assigné de tâches. Jon savait qu'il ne fallait pas la contrarier et il n'avait aucune idée de ce qu'elle voulait faire ensuite. Il essaya plutôt de se plonger dans un livre, mais son esprit venait toujours l'en empêcher, le faisant penser à d'autres choses. Souvent Reese, d'ailleurs. Jon avait envie de se taper la tête contre les murs: pourquoi est-ce qu'il ne pouvait tout simplement pas admettre que c'était une connasse sans cœur, qui l'avait trahi ? Et puis quand ça n'était pas Reese, il pensait à d'autres personnes. Il songea à appeler Dawn pour aller boire un verre, mais il se résigna: ils ne se connaissaient pas vraiment, en définitive, et elle avait sûrement mieux à faire. Il ne savait même pas pourquoi il avait pensé à elle.

Jon referma son livre d'un coup sec. A force de penser à boire des verres, il crevait d'envie de se prendre une bonne bière, ou plusieurs. Comme dans le "bon vieux temps". Il soupira, se rendant compte de ce à quoi il réfléchissait. Il pensait à ces soirées folles avec Erskine O'C... Croupton. Jon eût un sourire sarcastique en s'imaginant son "ami" s'énerver s'il utilisait le mauvais nom de famille. Même s'il était on ne peut plus agaçant, Jon s'était bien marré avec lui. Plutôt crever que de lui dire, mais c'était le cas. C'était peut-être parce qu'ils ne s'étaient plus vus depuis longtemps, mais c'était qu'il lui manquait presque, le con.

Jon balança le livre au loin, comprenant qu'il ne pourrait pas se défaire de son idée pour le moins... originale. Il attrapa une veste et transplana. Il savait exactement où aller. Il entra dans un de leur bar préféré comme s'il en était le propriétaire. Il connaissait cet endroit par cœur, depuis le temps. Le regard de Jon s'arrêta rapidement à l'une des tables qu'ils avaient l'habitude de squatter. Il était là. Evidemment qu'il était là ! Qu'est-ce qu'il pourrait faire d'autre de sa petite vie pathétique ? Jon commanda une bière au bar avant de s'avancer d'un pas sûr vers Erskine.

- Alors, on boit tout seul, on a pas d'amis ? Jon s'assit sans la moindre invitation - de toute façon, il n'allait pas le refuser. T'as de la chance, je suis sympa aujourd'hui, je vais te tenir compagnie.

C'était presque rassurant d'être là. Ce bar était quasiment une deuxième maison pour Jon - enfin, avant que le laboratoire le devienne à son tour. Voir cet endroit familier et Erskine qui l'était tout aussi avait du bon. Ils ne s'étaient plus vus depuis longtemps et ne s'étaient pas vraiment quittés en de bons termes. Mais bon, ils étaient bourrés et ça faisait longtemps. Ça faisait partie du passé. Ils pouvaient bien trinquer à leur réunion, non ?

_________________

descriptionHey man, it's been a while! EmptyRe: Hey man, it's been a while!

more_horiz


Hey man, it's been a while! Lundi 4 janvier 2021 Adyson était dans le coma depuis 7 jours déjà. Les jours s’étiraient et les Médicomages disaient que plus le temps passait, moins il y avait de chances qu’elle se réveille un jour. Comment les choses avaient-elles pu basculer ainsi ? Il y a encore une semaine il était dans son manoir avec sa coéquipière qui était devenue depuis plusieurs semaines plus une présence indispensable dans sa vie. Erskine n’avait jamais cherché l’amour, la famille, la sérénité. Pourtant, il avait trouvé toute ces choses en ce petit bout de femme. Et, d’ailleurs, ce n’était pas qu’un petit bout de femme : c’était une véritable guerrière. Elle n’avait pas froid aux yeux et était déterminée à aller au bout de sa quête. Erskine aimait ce trait de caractère chez elle tout autant qu’il le maudissait en ce moment.

Il passait ses journées et ses nuits à l’hôpital Sainte-Mangouste et le manoir était depuis quelques temps à l’abandon. Il se retrouvait par ailleurs avec Aymen, le frère de la jeune femme. L’entente était tendue entre les deux, et par ailleurs, Erskine préférait s’éclipser de temps en temp de l’hôpital pour ne pas se retrouver avec cet homme politique. Au moins, il avait presque ses nuits pour lui tout seul.

C’était donc ainsi qu’Erskine avait cédé son tour de garde à Aymen et était sorti un peu penaud de l’hôpital. Direction le bar du Strangulot Affamé. C’était devenu depuis à peu près deux ans son bar habituel. Il s’approcha du comptoir et sortit quelques gallions. « Quelque chose de fort, Harry. » dit-il à l’intention du barman qui attrapa une bouteille derrière lui pour lui servir un verre. « Laisse-moi la bouteille … » bougonna Erskine en tendant la main. « Toujours pas de changements ? » demanda tout de même le barman. « Mmh … » répondit simplement Erskine en secouant la tête. Il leva la bouteille en remerciement et alla prendre place à cette place qu’il avait l’habitude d’occuper.

Il jugea le contenu de son verre un instant. Allait-elle se réveiller ? Si oui, quand ? Allait-elle en ressortir indemne ? Il vida d’une traite son verre, et fit une grimace en le reposant. Puis, machinalement il se resservit un verre. Qu’est-ce qui se passait quand on était dans le coma ? Rêvait-elle ? Si oui, de quoi ? De qui ? Sentait-elle la présence des gens autour d’elle ? De son frère ? D’Erskine ? Il allait porter le verre à ses lèvres quand une voix familière l’interrompit.

« Alors, on boit tout seul, on a pas d’amis ? » Erskine tourna lentement la tête vers Jon Greene qui prit place en face de lui sans demander si la place était occupée ou non. Jon Greene. Son copain de beuverie il était un temps. Son copain de fugue aussi. Son copain de captivité. Pendant 6 mois, ils étaient restés assez proches bien que ni l’un ni l’autre n’avait de gestes tendres ou affectifs. Ils s’insultaient, Erskine racontait des blagues merdiques, et Jon l’écoutait avec son visage habituellement sombre. Autant le Résurgent s’était souvent confié à lui, de manière un peu légère pour ne pas y accorder trop d’importance, autant le Purificateur n’avait jamais rien lâché sur sa vie.

Leur dernière entrevue en juillet s’était plutôt mal terminée. Erskine avait encore une fois raconté sa vie, fait des blagues, Seth Green s’était écroulé sur le sol, et Jon lui avait gueulé dessus. Mais pas de la même façon que les autres fois. Sérieusement. Et de manière à faire du mal. Erskine n’avait pas apprécié et … vous commencez à le connaître … il était très rancunier. « T’as de la chance, je suis sympa aujourd’hui, je vais te tenir compagnie. »

Erskine arqua un sourcil et sortit sa baguette, visant le pied de la chaise. « Reducto ! » Ce dernier se réduisit et fit basculer Jon par terre. Erskine ne broncha pas tandis que les gens autour d’eux s’étaient mis à rire. Jon voulut prendre l’autre place mais Erskine y étala ses pieds. Le Purificateur attrapa alors une chaise de derrière et se mit face au Résurgent qui répliqua d’un ton sombre : « T'as pas compris ?! La place est prise. » Rancunier, juste un tout petit peu. « Du vent … » souffla-t-il avec un geste de la main avant de balancer sa tête en arrière pour vider son verre.
© Justayne

_________________


« Knock, knock, knockin' on heaven's door ! »

descriptionHey man, it's been a while! EmptyRe: Hey man, it's been a while!

more_horiz
ft. Dawn Fitzerman
2 janvier 2021

Hey man, it's been a while!
Waow, la vache, il n'avait pas l'air de super humeur le petit Erskine. Il avait un regard sombre et terne. A croire qu'ils avaient échangés les rôles, avec Jon. Même pas un bonjour, rien, et il sortait déjà sa baguette. Jon fronça les sourcils avant de se retrouver le cul à terre.

- Putain O'Colin, c'est quoi ton problème ?

Le regard d'Erskine se fit encore plus noir. Ouais ouais, Croupton, pas O'Colin, on s'en foutait pas un peu ? Jon lança un regard noir aux autres clients du bar qui riaient de lui. Ils avaient rien d'autres à foutre, sérieusement ? Jon n'allait certainement pas abandonner encore moins maintenant qu'il s'était fait ridiculisé. Il attrapa une chaise à la table d'à côté quand Erskine posa ses pieds sur celle à côté de lui. Jon secoua la tête et soupira.

- Qu'est-ce qu'il se passe Erskine, on est de mauvaise humeur ? On boude ?

Jon bût une longue gorgée de sa bière. Oh, ça faisait tellement du bien. Il s'était privé pendant tellement longtemps. Au début, ça avait été difficile, mais il s'y était fait. En vérité, il ne s'était pas rendu compte à quel point l'alcool lui avait manqué. Il pointa la bouteille d'Erskine avec sa propre bouteille.

- Dis donc, il est encore un peu tôt pour boire des trucs aussi forts... tu veux te bourrer la gueule ? Ok, je te suis.

Jon fit un signe au barman pour obtenir une deuxième bouteille, identique à celle-ci. Il continua à boire sa bière rapidement. Il fallait qu'il se mette au boulot pour arriver au même niveau que son comparse... qui ne parlait pas beaucoup. Jon tapota ses doigts sur la table, un peu perdu.

- Hmm mec... d'habitude c'est toi qui fait la conversation.

Depuis la mort de sa mère, Jon n'était plus habitué à mener des conversations de courtoisie, à parler pour ne rien dire d'intéressant. Il ne s'était plus sociabilisé par sa propre volonté, en somme. Il suivait les autres, il faisait le minimum. Pourtant, aujourd'hui, c'était lui qui était parti à la recherche d'Erskine pour lui parler. C'était bizarre, mais il lui avait manqué. Et il lui manquait toujours, parce qu'il était méconnaissable. Jon soupira et essaya l'humour.

- Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait à Erskine Croupton ? Je veux des noms !

Ça allait être bien plus compliqué que prévu. C'était chiant, Jon était venu pour s'amuser, pas pour jouer au clown. Il bût une nouvelle très longue gorgée de sa bière tandis que le barman amenait une autre bouteille d'alcool bien plus fort. Il allait en avoir besoin si c'était lui qui devait faire la conversation, ça ne serait pas de trop.

_________________

descriptionHey man, it's been a while! EmptyRe: Hey man, it's been a while!

more_horiz


Hey man, it's been a while! Lundi 4 janvier 2021 Et le pire c’était que cet idiot continuait à l’appeler O’Colin. S’il n’avait pas eu les idées concentrées uniquement sur Adyson, Erskine aurait peut-être relevé et lui aurait sans doute inscrit son nom sur l’avant-bras pour qu’il l’imprime. Au lieu de ça, il se contenta de lui envoyer un regard noir de sens et vida son quatrième verre de la journée.

« Qu’est-ce qu’il se passe Erskine, on est de mauvaise humeur ? On boude ? » Erskine laissa échapper un faible sourire, moqueur et dédaigneux. Et le voilà que l’autre commentait ses boissons. Il voulait le suivre ? Bien. Mais s’il tenait aussi bien l’alcool que son frère qui s’était écroulé par terre, Erskine ne viendrait pas l’aider. Il haussa les épaules pour toute réponse alors que Jon commandait une nouvelle bouteille. Si seulement Aymen pouvait venir le chercher pour lui annoncer qu’Adyson s’était réveillé, il était certain qu’il sauterait dans ses bras.

Mais non, il n’y avait aucun Avery à l’horizon. Juste la sale tronche de l’autre alcoolique. « Hmmm mec … d’habitude c’est toi qui fait la conversation. » En attendant si tu savais ce que je dis de toi en moi-même, pensa Erskine qui eut un sourire. Il était certain que Jon devait le prendre pour un fou. Peut-être cela le convaincrait-il de dégager vite-fait ?

Il remplit son cinquième verre et le jugea devant ses yeux. « Sais-tu combien y a-t-il de cellules là-dedans ? » commença alors Erskine. « Des milliards. Et des milliards. De toutes petites cellules. Inoffensives. Qui coulent leur vie tranquillement dans ce verre. » Il pinça les lèvres et vida son verre alors que le barman amenait une nouvelle bouteille devant Jon.

« Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait à Erskine Croupton ? Je veux des noms ? » Par tous les démons de l’univers, c’était toujours aussi chiant ce qu’il disait. Le Résurgent roula des yeux et en une fraction de seconde, il sortit son couteau qu’il ficha entre les doigts tapotant de Jon. Celui-ci le félicita de son coup. « De quoi tu parles, tronche d’alcoolique ? » Il retira son couteau d’un air méprisant. « J’ai raté mon coup. »

Le regard de Jon sembla en dire long sur ce qu’il pensait de ces dernières phrases. « Dis-moi, t’as pas ton frère en train de décuver à quelque part et à aller camper ? » Son frère ? Qui c'était ? Mais si, vous le connaissiez ! « Comment il s’appelait déjà … Seb’, ou Seth ? » Erskine termina son verre et posa son couteau à côté. Il était cynique et il en avait strictement rien à foutre. Il était rancunier et il voulait faire du mal comme on lui en avait fait. Et aujourd'hui il se vengeait pour deux : pour le mal que Jon lui avait fait et pour le mal que l'hospitalisation d'Adyson lui faisait. « Ta vie est-elle devenue trop monotone ? Mes babillages t’ont manqué ? » demanda-t-il de son air toujours supérieur. « Désolé pour toi parce que, je vais te confier un petit secret … » Il se mit à murmurer, penché au-dessus de la table. « … on est fermé aujourd’hui ! »

Erskine se servit un autre verre, ne se souciant guère du combien c’était. « Si t’allais voir ailleurs, si j’y suis ? T’as pas une petite créature à aller torturer ? T’as vraiment pas d’amis à ce point ? » Ouais, pourquoi ne pas s’acharner sur sa gueule, hein, après tout ?! Il attrapa son couteau, qu’il s’amusait à faire tourner dans ses mains. Dans quelques minutes, il serait sans doute bien incapable de faire ça. « Tu m’as demandé c’était quoi mon problème, hein ? » Il arrêta son couteau, pointé en direction de Jon. « Disons que je n’aime pas trop qu’on m’insulte et qu’on revienne telle une fleur parce que tu n’as personne d’autre qui supporte ta compagnie. »

Le regard sombre, Erskine ajouta : « C’est mon dernier avertissement. Dégage. » Quelqu'un venait de lancer une nouvelle musique sur le Jukebox du fond. Et ça, les gars, c'était une musique parfaite pour engager une petite bagarre.

© Justayne

_________________


« Knock, knock, knockin' on heaven's door ! »

descriptionHey man, it's been a while! EmptyRe: Hey man, it's been a while!

more_horiz
ft. Dawn Fitzerman
2 janvier 2021

Hey man, it's been a while!
Bieeeen, Erskine sourait enfin un peu, on faisait des progrès. Ce n'était pas encore optimal, mais il y avait au moins une lueur d'espoir. Aaaah et il parlait enfin ! Ouais, enfin, on avait connu plus joyeux. On se faisait pas mal chier ici. Jon essaya de réveiller Erskine mais ça ne marcha pas très bien. Il soupira et leva les yeux au ciel puis sursauta en entendant un bruit sourd.

- Ouah la vache ! dit Jon en baissant le regard vers le couteau planté entre ses doigts. C'était trop cool !

Bon, en vrai, il avait déjà vu des choses plus impressionnantes dans sa vie, mais si ça pouvait dérider Erskine... Mais la tentative était complètement loupée. "Tronche d'alcoolique", putain, il s'était regardé ? Jon grinça des dents.

- Eh bah bordel je te savais pas si susceptible.

On aurait dit une bonne femme, c'était incroyable. Et Erskine n'arrangeait pas son cas, loin de là. Maintenant il avait l'air de complètement délirer.

- Mec j'ai pas de frère... tu le sais très bien.

Jon leva les yeux au ciel lorsque Erskine mentionna Seth. Énervé ou pas, son humour était toujours aussi naze. Comme si Jon avait quoi que ce soit en commun avec ce gros nul de Seth... Il voyait bien ce qu'Erskine essayait de faire: il essayait de le faire mousser, possiblement pour qu'il parte. Mais Jon ne se laisserait pas faire... même s'il était déjà un peu agacé. Un peu beaucoup, même. Il n'était pas venu pour se prendre la tête, merde. Il avala un nouveau verre d'une traite. Ouais, voilà, c'était pour ça qu'il était venu.

- T'aimerais ça hein, que je te dise que tu m'as manqué ?

Erskine était assez proche de la vérité, mais Jon préférait crever que de l'admettre. Il n'avait pas eu d'amis depuis des années et l'ancien Purificateur était la personne la plus proche qu'il avait. Cela en disait long sur sa vie. Alors oui, il lui manquait, mais c'était beaucoup trop difficile à admettre, surtout si il agissait comme un con ainsi.

- Attends, c'est TOI qui parles de torture ? Jon afficha un sourire cynique. J'ai toujours cru que c'était toi le psychopathe de nous deux.

Même s'il essayait de le cacher, Jon avait de plus en plus de mal à supporter la manière qu'Erskine avait de lui parler. Il était aussi insupportable que d'habitude, mais jamais il ne lui avait parlé ainsi. Jon serra un peu les poings sous la table avant d'avaler un autre verre.

- A quel moment je t'ai insulté, hein ? Je n'ai fait que dire la vérité: il faut toujours que t'attires l'attention sur toi, c'est une maladie. C'est pas moi qui ait le plus perdu dans l'histoire je te signale, regarde-toi, t'es pathétique, on dirait une loque.

C'était facile comme attaque. Si Jon n'avait pas eu son boulot, il en serait probablement au même stade qu'Erskine. Il serait même encore plus imbibé d'alcool, sans aucun doute. Mais il avait pu un peu se ressaisir. C'était un peu triste de voir Erskine dans cet état. Il pensait vraiment ce qu'il avait dit: il était pathétique, lamentable. Et le voilà qu'il prononçait des fausses menaces. Jon claqua de la langue, tout en secouant la tête, tout ça avant de se servir un autre verre.

- Sinon quoi ? demanda Jon qui avala d'une grande gorgée l'alcool devant lui.

L'alcool commençait déjà à faire effet: Jon ne vit pas arriver le coup d'Erskine qui l'atteint en plein visage. Il manqua de tomber de son tabouret et porta les mains à son nez. Au moins il ne saignait pas.

- T'es vraiment un bâtard.

Cette fois, Jon parvint à éviter de justesse le coup suivant, puis riposta d'un coup de poing dans le ventre. Ils se mirent alors coups sur coups. La rage de Jon augmentait de plus en plus. Comment son ami pouvait le traiter comme ça ? Comment osait-il ? Son adrénaline l'empêchait de ressentir la douleur. Il ne savait pas combien de temps ça avait duré, mais le patron du bar finit par intervenir. Il leur brailla d'abord dessus, sans succès. Jon n'entendait rien, et pour cause, il était trop occupé à balancer des insultes au visage d'O'Colin - ou Croupton, peu importe. Finalement, le patron les mirent à la porte à l'aide d'un sort. Ils se retrouvèrent tous les deux sur les fesses, devant la porte. Jon se tourna légèrement vers Erskine et dit d'un air mauvais:

- Bien joué.

C'était ainsi qu'on se faisait exclure à jamais du meilleur bar de Londres. Fait chier. Jon porta sa main à son flanc droit. Il s'était fait mal en plus, c'était vraiment la loose.

_________________

descriptionHey man, it's been a while! EmptyRe: Hey man, it's been a while!

more_horiz


Hey man, it's been a while! Lundi 4 janvier 2021 Ce pauvre Jon était si pathétique, pensait Erskine. Il venait trainer sa sale carcasse jusqu’à un bar, pour saluer comme une fleur un vieux camarade qu’il avait envoyé bouler il y a quelques mois de cela. Se faisait-il aussi chier dans sa vie ? « Attends, c’est TOI qui parle de torture ? J’ai toujours cru que c’était toi le psychopathe de nous deux. » Erskine eut un sourire assez fier : « Je suis un psychopathe, je l’assume. En revanche, toi, tu ne sais toujours pas qui tu es et ce que tu fais là. C’est … » Il mit son menton dans sa main en observant Jon. « … plutôt triste, comme vie. »

« A quel moment je t’ai insulté, hein ? » Ah, il réagissait enfin. Voilà, à présent il lui disait à nouveau ce qu’il pensait d’Erskine, blablabla, il était pathétique, blablabla. Il parlait autant avant ? Dans tous les cas, le Résurgent perdait patience et en avait assez de bavasser avec lui. L’alcool lui montait à la tête et tout en se massant les tempes il lui demanda de dégager. Jon avait eu son lot d’alcool, son lot de blagues de la part d’Erskine, que lui fallait-il de plus ?

« Sinon quoi ? » demanda Jon, de son ton arrogant. Oh bordel, il n’allait jamais le lâcher ? Ok, tant qu’il lui restait un minimum de pensées claires, il était temps de lui montrer à quel point il était indésirable dans la vie d’Erskine. Ce dernier se leva et lança un coup de poing au visage d’Erskine. L’homme manqua de tomber et ne réalisa pas tout de suite. Le Résurgent le regardait d’un air mauvais alors que les hommes autour les regardaient avec un silence amusé.

« T’es vraiment un bâtard. » lui balança le Purificateur. « Ah ouais ? Tu veux peut-être que je confirme un peu mieux ta pensée avec ça ?! » Il balança un autre de ses poings mais Jon se baissa et rechargea avec un coup de poing dans le ventre. OH-PU-TAIN. Il allait payer cher. Les coups pleuvaient et Erskine prenait conscience que bordel ça faisait du bien de pouvoir défouler toute sa haine sur quelqu’un. Les quelques personnes du bar les encourageaient, certains avaient lancé des paris. Le patron du bar leur sommait d’arrêter mais rien qu’à entendre les insultes de ce connard de Jon, Erskine reprenait de plus belle.

Sans qu’ils ne comprennent réellement ce qui leur arrivait, ils se retrouvèrent dehors en moins de temps qu’il fallait pour dire Quidditch. La porte du bar se referma et un sort leur en interdisait l’accès. « Bien joué ! » ajouta Jon avec sa grimace qui ressemblait à un peu chiot apeuré. Erskine secoua la tête et tenta de se relever mais l’alcool n’aidait carrément pas. Il retomba sur ses fesses. « Putain … » jura-t-il avant de se décaler à quatre pattes pour appuyer son dos contre le bâtiment.

« Qu’est-ce que tu regardes encore ? T’as vraiment personne d’autre à faire chier ? » commenta Erskine en enlevant les cheveux de son front. Il soufflait fort, essoufflé et comme perdu. La rue pavée était gelée à cette époque de l’année et le vent soufflait fort. Mais Erskine ne ressentait rien. L’alcool le réchauffait et lui faisait un peu oublier sa douleur bien que garder le visage de Jon dans son champ de vision n’aidait pas. « T’as raison ! Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? » ajouta-t-il avec un petit sourire triste. « Je suis pathétique, je suis une loque, je suis un bâtard. Je suis … tout ce que tu veux ! Mais si t’as un minimum d’humanité, fiche-moi la paix, Jon. » dit-il.

« Je ne sais pas ce qui t’amène dans ce bar, si ce n’est ton amour pour la boisson, mais je ne suis clairement pas d’humeur à faire le clown pour te remonter le moral. » Il lança un sort pour dégeler le sort autour de lui. Un silence s’installa. Et Jon ne partait pas.

« Adyson est à l’hôpital. » dit-il enfin. « J’suis persuadé que tu ne sais même pas qui c’est, ma vie ne t’intéressait pas. » Il releva les yeux vers le jeune homme avec un éclair amusé dans le regard. « Mais pour moi, c’est la personne qui compte le plus aujourd’hui à mes yeux. » Sa mâchoire se crispa. « Et je ne sais même pas si elle réouvrira les yeux un jour. » Il poussa un long soupir, rejetant la tête en arrière pour observer le ciel. Il allait bientôt pleuvoir. Si Aymen le voyait rentrer dans cet état, il ne le laisserait pas voir Adyson. Putain.

© Justayne

_________________


« Knock, knock, knockin' on heaven's door ! »

descriptionHey man, it's been a while! EmptyRe: Hey man, it's been a while!

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum