Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois. EmptyLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.

more_horiz

Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.
Ce n'était pas le Noël que je voulais, tout cela a viré au cauchemar le plus total. D'abord Tristelle qui arrive avec Stephen, qui lui a ramené Garrett. Puis notre dispute, la dispute de Stephen et Tris, puis l'arrivée de Prudine au moment du départ de Tris. Je mets une main sur mon visage. C'était horrible, tout le monde était tendu. Les propos de Garrett et de Stephen, tellement humiliants pour Tris. Je ne pense pas comme eux, ni Zach, encore moins mon frère présent. C'est tellement compliqué cette histoire, les Résurgents. Je sais exactement ce que pense ma meilleure amie. Et c'est terrible, elle doit me juger sévèrement à l'heure qu'il est, et on a pas pu s'expliquer.

Non, ce Noël ne devait pas se passer comme ça. Ça aurait du être le plus beau jour de ma vie. Le garçon que j'aime à la folie m'a demandé en mariage hier soir. Il m'aime assez fort pour l'avoir fait, pour oser le demander une deuxième fois, officiellement, malgré tout ce par quoi on est passé il y a plus d'un an. Au début, j'avais peu d'estime pour lui, il m'avait embrassé de force, provoqué une dispute avec Josh. Et ensuite, quand on a rompu, en l'humiliant au passage, il s'est fait discret, il n'a rien essayé. Il aurait pu vouloir se venger à Poudlard, nous faire passer pour je ne sais quoi, mais il a fait le choix de ne pas le faire. J'ai su après pourquoi, parce qu'il était tombé amoureux de moi, et que tout ce qu'il voulait c'était mon bonheur et pas me faire d'ennuis. Ensuite, me sentant honteuse, j'ai commencé à aller le voir, pour le connaître. Et j'ai commencé à l'apprécier à sa juste valeur, pour finir de tomber amoureuse de lui et quitter Josh. C'est beaucoup de courage que de me donner une seconde chance, que d'avoir fait cette demande, pour laquelle je n'ai pas hésité une seconde. Mais Tris s'est levée en catastrophe après ça. Et j'ai ressenti comme un coup de poignard dans ma poitrine.

On est resté dormir dans le manoir ensuite. Et même si j'étais heureuse de partager une intimité avec Zach quand tout le monde est parti, mais je n'ai pas pu m’empêcher de ressasser toute la nuit, en tournant et retournant dans mon lit. C'est bientôt mon anniversaire, je le passe toujours avec les filles, et ensuite on passe le réveillon de la nouvelle année ensemble. Mais cette année... je crois qu'on ne fera ni l'un, ni l'autre. Au petit matin, je suis restée sur un petit nuage avec Zach, me prenant à rêver du mariage, de ma robe, et puis j'ai repensé à Tris et j'ai informé mon... fiancé que je voulais aller voir mon amie. J'ai pris des précautions pour aller dans le monde moldu. Et maintenant, face à cette porte d'entrée, je doute et j'ai peur. J'inspire un grand coup et je toque, maintenant j'y suis et j'y reste.

Ses parents m'ouvrent la porte et sourient, comme toujours. Je les embrasse chaleureusement et leur souhaite un Joyeux Noël, j'ai ramené un immense bouquet de fleurs et des chocolats. Ils sont géniaux, je les aime beaucoup. Ils me demandent comment je vais, et je reste évasive. Ils ne pourraient pas comprendre ma vie, mon mariage à 18 ans. Savent-ils seulement ce qui s'est passé hier pour leur fille. Merlin ce que j'ai honte. Je les laisse et me dirige vers la chambre de ma meilleure amie, que je connais par cœur. Je toque de nouveau et pousse la porte pour passer ma tête.

"Tris ? C'est Jillian, je peux entrer ?"

Quand je rentre, je la découvre sur son lit, un coussin contre elle, qu'elle serre. M'a-t-elle entendu arriver ? Où était-elle déjà comme ça avant mon arrivée ?

"Qu'est-ce tu veux?"

Son ton est sec, et mes joues doivent rougir immédiatement. Je rentre pourtant et referme la porte derrière moi.

"Qu'on parle... tu es partie si vite hier, je... "

Je m'approche d'elle timidement. Rongée par la culpabilité.

"Je voulais m'excuser..."
"T'excuser de quoi ? D'avoir rejoint des assassins ? Du fait que le garçon dont je suis tombée amoureuse en est un en prime. Du fait que tu vas te marier avec quelqu'un qui veut aussi nous éliminer, Pru et moi ?"

Ma gorge se noue sous sa colère, sa voix est brisée d'émotion. Et maintenant que je suis plus proche, je vois qu'elle a beaucoup pleuré, ses yeux sont rouges. Ma pauvre Tris... J'ai tellement honte, je m'en veux tellement. Je viens m'assoir à côté d'elle, les genoux posés au sol.

"Je n'avais pas mesuré l'impact à vrai dire. Bien sûr que non je suis pas un assassin, je n'ai rien fait, je ne vois pas les choses à leur manière. Je suis là pour soutenir Zach. Tu sais, ce n'est pas quelqu'un de mauvais, il essai de rendre fier son père... C'est compliqué Tris, les sangs-purs c'est...compliqué. Pour Stephen, je... je sais pas quoi te dire, j'ai essayé de te prévenir. Il a des idéaux très tranchés, je savais pas que tu pouvais tomber amoureuse de lui..."

Je jure que je ne savais pas, sinon j'aurai été plus insistante. Je me rends compte que nos échanges de hiboux étaient bien trop fades et qu'on est passé à côté de beaucoup de chose elle et moi. Tris essuie une larme sur sa joue et mon cœur se serre.

"ça va, Stephen c'est ma faute, ma très grande faute. J'ai existé dans son regard et ça m'a plu, d'accord. Mais Jill... Ces actes... J'aurais pu y être au Chaudron Baveur. Ce sera quoi la suite, quand je serai comme Prudine, interdite de scolarité ?"

"J'en sais rien, pour l'instant je suis aux états unis, je ne sais pas tellement ce que cela implique. Il faut que j'assiste ici à des réunions. Maintenant, je vais me marier et... il y a des traditions à respecter. Mais je ne veux pas que tu penses que je cautionne ça, que je ne suis plus ton amie, ou que j'aime leurs valeurs. Mais j'ai l'impression, que je dois faire bonne figure..."

Elle dit que ça va, pour Stephen, mais je ne crois pas, elle a couché avec lui et... elle aurait jamais fait ça si elle n'était pas vraiment amoureuse, je connais ma Tris, courir après l'amour, le véritable amour. Oh Merlin, qu'est-ce que je m'en veux. Je n'y tiens plus, je monte sur le lit pour venir en face d'elle et lui prendre les mains.

"Je te jure que jamais je ferai une mission de la sorte, tu es ma meilleure amie..."
"Je ne pourrai même pas être là à ton mariage. C'est vraiment ça, la vie que tu veux ..."

Je me recule un peu. Quoi ?

"Comment tu peux me dire ça ? Tu dis être tombée amoureuse de Stephen, tu savais que c'était un sang-pur, pourtant tu as réussi à l'aimer..."

Je croise les bras sur ma poitrine, vexée.

"... et tu me demandes si ce que je veux, c'est Zach ?"

"Parce que j'ignorais vos règles ! Je ne savais pas qu'il fallait être anti-moldus pour être accepté! Stephen ne m'avait jamais laissé à penser qu'il faisait partie des résurgents. Jill... On a passé combien de soirées à imaginer les demandes en mariage, ou les mariages même ? ça ressemble à ce que tu imaginais ? Si le père de Zach est à ce point... tu seras toute seule..."

"Stephen ne t'a jamais laissé penser qu'il en faisait parti, peut-être parce que ça ne régie pas sa vie à ce point là j'imagine ? Ou du moins, pendant que tu étais avec lui, ça n'avait pas assez d'importance pour qu'il t'en parle ? J'en sais rien... Pour Zachary c'est pareil, c'est quelqu'un qui m'aime, qui m'a toujours respecté. Il n'a jamais fait de scène ou d'esclandre quand j'ai rompu les premières fiançailles, et que je suis sortie avec Josh. Et aujourd'hui, il est prévenant, gentil. Il n'est pas celui qu'on croit, malgré les apparences, malgré son sang. Tu seras à mon mariage, je veux mes amis, même si je sais que je vais devoir... peut-être le faire en deux fois, ou j'en sais rien. C'est mes origines Tris, au même titre que tu ne peux pas changer ton sang, je ne peux pas changer le mien. Que devrais-je faire d'après toi ? Me mettre toute une communauté à dos ? Vivre dans la fuite avec Zach ?"

Mince c'est vrai. Je suis une sang-pur, il y a des règles, des protocoles, depuis que je suis gosse. J'ai grandit comme ça. Je n'ai pas toujours accepté, mais en grandissant, j'ai su ce qu'il fallait faire, pour ne pas faire de problème, de vagues. Ce sont des familles puissantes, influentes, et si je ne veux pas avoir d'ennuis, si je veux avoir un métier, une carrière, une place dans ce monde, si je ne veux pas causer des problèmes à mes proches, je dois me fier aux règles qui régissent les sangs-purs. J'ai trouvé un garçon respectueux, qui veut bien de moi, qui n'a jamais jugé que je sorte avec un sang-mêlé, qui n'a pas refusé une seconde que je vienne voir ma meilleure amie née-moldue. Que lui faut-il de plus à Tris ?

"Non Jill, c'est pas..." Elle se passe les mains sur le visage, elle semble tellement fatiguée. A-t-elle seulement dormi ? "... quand est-ce que c'est devenu si compliqué ? Elles sont où nos premières années à Poudlard ? Tu vas repartir sur un autre continent, tu vas te marier, il faudra faire semblant. Moi je vais rester ici toute seule sans savoir ce qui se passera pour moi dans quelques mois. Et Pru qui est on ne sait où. Quand est-ce que tout a merdé ?"

Oh Merlin, mes yeux se remplissent de larmes. Oui, quand est-ce que tout a merdé ? C'était tellement mieux avant, mais avant quoi ?

"Oui c'est devenu compliqué. J'ai l'impression que le monde devient fou. Les Lois contre les créatures, des assassinats. Je pensais qu'on était loin du passé, et du mal qu'avait fait Voldemort. Mais ça revient. Pru est .... Merlin, j'en sais rien, ce Noël était trop bizarre. Je peux pas lui pardonner comme ça... Il faut qu'elle se fasse soigner, j'en sais rien. Depuis qu'elle est devenue cette créature, ce n'est plus la même... et elle a de nouveau disparu. C'est pas une vie tout ça, c'est pour ça que je veux un semblant de normalité avec Zachary. Je veux pouvoir avoir un foyer, une famille."

Enfin ma meilleure copine  un geste affectueux envers moi, elle attrape ma main, que je serre doucement, comme pour me raccrocher à elle alors que tout le reste nous échappe.

"Jill, je sais à quel point c'est important pour toi d'avoir une famille. Si c'est ce que tu veux, alors soit, très bien. Mais ce n'est pas... "ma" normalité. Et ce n'est plus celle de Pru. Ma belle... elle s'en veut, elle s'est pas pardonné ce qui est arrivé, mais aujourd'hui elle... Elle a grandi, et elle apprend à se contrôler. Et le vaccin tue presque autant qu'il soigne. Je crois qu'on a toutes pris des chemins différents. Je suis juste triste de me dire que... On ne se verra plus qu'en cachette. Je doute pas que tu seras bien avec Zach, j'ai juste peur qu'on ne se voit presque plus."

Je serre un peu plus fort sa main.

"Je vais rentrer, dans 6 mois je rentre, et je serai de retour sur Londres. J'ignore comment tout cela va se passer. Mais je te jure que je veux qu'on continue de se voir. Même si c'est en cachette, je ne veux pas prendre le risque de t'attirer des ennuis. Oui j'ai appris pour le vaccin. Mais ils vont trouver peut-être une solution, et Prudine pourra être guérie, elle ne sera pas obligée de partir pour se...contrôler et on pourra revenir presque comme avant. Enfin, notre amitié je veux dire. Mais c'est normal qu'on change tu sais, qu'on évolue. Mais je veux pas gâcher notre amitié, je t'aime Tris ! Je t'aime tellement."

Je me penche vers elle pour la prendre dans mes bras.

"Je sais que c'est pas ta normalité, mais ça ne nous a jamais empêché d'être meilleure amie, de bien s'entendre et de se comprendre toutes les trois. Je sais qu'en ce moment, on s'est perdu de vue, et on a changé de route, de cap. Mais tu es toujours ma meilleure amie."

Des larmes coulent sur mes joues et je renifle.

"Je suis désolée pour Stephen, je te demande pardon..."
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


   
« On a beaucoup déclamé contre le mariage, mais ce sont les mauvaises mœurs et les grandes sociétés qui l'ont corrompu. Tout ce qui est dans l'ordre ne peut être un mal. Il y a des chaînes qui valent mieux que la liberté ; et le lien du sentiment formé par la raison, ne peut être un poids difficile à porter, surtout pour les âmes honnêtes.»

descriptionLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois. EmptyRe: Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.

more_horiz
Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.
Jillian Wen & Tristelle Arden

Je regarde mon plafond sans plus le voir depuis des heures. Ma vue est brouillée par les larmes. J'ai l'impression que je n'ai fait que ça depuis la nuit dernière. J'ai pris un train de nuit pour repartir à Manchester, et j'ai pris une chambre dans un petit hôtel miteux et pas cher près de la gare, pour ne pas inquiéter mes parents. Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit, je n'ai fait que pleurer, repensant à la demande en mariage de Jillian mais aussi à son entrée chez les Résurgents avec Zachary, à la façon dont Prudine m'a regardée et lâchée, à ma rupture avec Stephan, à ce regard, à ce mépris dont il a fait preuve. Oui, je savais qu'il était un Sang-Pur, mais comme Jillian. Jamais je n'aurais pensé qu'ils étaient du genre à... Merlin, ce n'est pas possible. Il... il était parfait. Quelle idiote j'ai été... J'ai attendu que le matin soit entamé pour rentrer chez mes parents, un peu surpris de me voir, mais je ne leur ai jamais donné matière à s'inquiéter alors ils n'ont pas posé de question. Quant au midi, j'ai prétendu avoir beaucoup trop mangé hier et au petit déjeuner Ce qui est faux, mais je ne peux rien avaler. J'ai été tellement bête ! J'aurais... je n'aurais pas dû flirter avec lui cet été. J'aurais dû tuer dans l'oeuf cette histoire en le corrigeant lorsqu'il m'avait présentée comme une Sang-Pur. Je n'aurais pas eu droit à son numéro, il n'aurait pas été si charmant, si intéressant, si drôle. Je suis prise d'une nouvelle vague de larme, que j'étouffe en nichant mon visage dans l'oreiller humide que je serre contre moi. Soudain, j'entends toquer et tourne doucement la tête, avant de froncer les sourcils. Qu'est-ce que Jillian fait ici ?

"Je voulais m'excuser..."

Je suis tellement en colère. Je ne me suis jamais senti plus humiliée de toute ma vie. Tous les Sang-de-bourbe qu'on a pu me balancer pendant ma scolarité, ce n'était rien du tout en comparaison de tout ce qui s'est passé hier. Ma meilleure amie, mon petit-ami... des Résurgents, ces gens qui veulent punir les gens comme moi, alors qu'on y est pour rien. Pour rien du tout. Ce n'est pas comme si je pouvais y changer quoi que ce soit. Elle me parle, on se parle. Elle dit qu'elle ne partage pas les valeurs des Résurgents... contrairement à Stephen. Mais elle les a rejoints, et ça, ça reste dans ma tête. Elle vit avec leurs règles et... rien ne sera comme on l'avait imaginé. Les Sangs-Purs n'accepteront jamais que je sois présente à son mariage. Ni Prudine. Elle aura son grand et beau mariage et ensuite quoi ? Elle en fera une copie pour nous ? Il y a encore un an on rêvait notre vie à trois. On s'imaginait à l'UMS, je m'imaginais vivre avec elle, dans un appartement. Puis on aurait toutes été là aux mariages des unes et des autres, nos enfants auraient grandi ensemble. Tu parles, ça ne se fera jamais. On a du mal à se comprendre, à se parler, à se dire les choses alors qu'avant, un seul regard suffisait. Elle va se marier, mais « nous », qu'est-ce qu'on devient ? Je n'ai pas envie d'être sa honte, son amie qu'elle cache. Je n'ai pas envie de redevenir invisible quand Stephen m'a donné le plaisir d'être vue. Elle va repartir aux Etats-Unis oui. Et moi, je serai de nouveau toute seule ici. Alors que je m'étais sentie vivante, alors que j'avais quelqu'un avec qui tout partager. Et je crois que ce qui fait le plus mal, c'est de réaliser que la famille dont Jill a toujours rêvé, ce ne sera pas nous, que Pru et moi on n'en fera pas partie, même si elle a encore du mal à le reconnaître.

Elle me serre dans ses bras. Oui, on a toutes les trois changé de cap. Enfin, elles ont toutes les deux changé de cap. Moi, au final, je n'ai fait que du surplace. Comme à chaque fois. J'ai toujours été celle qui restait en retrait, qui n'avançait pas. Je ferme fort les yeux quand elle parle de Stephen. Tout ça c'est ma faute. Je le sais pourtant, que je ne tombe pas amoureuse des bonnes personnes, il suffisait de voir Luke. C'était « le grand frère », l'homme, l'inaccessible. Une relation déjà vouée à l'échec. Et avec Stephen j'ai reproduit exactement le même schéma : le Sang-Pur parfait, plus expérimenté. Vouée à l'échec aussi. J'aurais dû être honnête, bien sûr. C'est la première fois que j'agis d'une manière aussi déraisonnable.

« Je suis désolée d'avoir gâché ta demande en mariage », dis-je en m'écartant doucement.

C'est vrai que je me suis bien ridiculisée et qu'à cause de moi, elle n'a pas pu savourer la demande de Zach. J'ai totalement gâché Noël. Ça devait être un beau moment, je devais passer les derniers jours avec Stephen. Rien ne se fera. Bon, ça a réjoui mes parents de me voir rentrer, mais ils ne se doutent de rien. Et je ne veux pas les inquiéter. Je ne veux pas non plus avoir une « leçon de choses » de la part de ma mère. Enfin, tout ceci ne fait que confirmer ce que je pense depuis le début : c'est la pire dernière année possible.

« C'est nul Poudlard cette année. Mais je présume que sans Pru et toi, sans Stephen, j'aurais plus de temps pour travailler. »

Je lui adresse un frêle sourire. Pour la première fois depuis... depuis toujours en fait, je n'ai pas envie d'ouvrir mes parchemins, d'apprendre des sorts nouveaux. Pour la première fois depuis des années, je n'ai pas envie de faire ce qu'il faut pour intégrer l'UMS, sachant que je pourrai y croiser Stephen. Il va falloir que je me renseigne sur les autres universités. Mais je n'en parlerai pas aux filles.

« Tu penses choisir un modèle de robe comme celle que tu avais choisie lorsqu'on a imaginé notre mariage parfait ? »

Je lui souris, mais j'ai la boule au ventre. Je n'arrive pas à parler de Stephen et égoïstement, parler de mariage un jour après ma rupture c'est... difficile. Je ne parviens pas à me réjouir du bonheur de Jill. A cause de moi, je sais, mais aussi à cause de l'ombre des Résurgents. Ce qui s'est passé au Chaudron Baveur m'a tellement terrifiée... Quand nous avons étudié les épouvantards, c'est ça qui est apparu pour moi. Jill en fait partie, en dépit de toute la distance qu'elle met. Et Stephen...

black pumpkin

_________________

Do I belong to your world ?

descriptionLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois. EmptyRe: Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.

more_horiz

Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.
C'est vrai que la demande de Zach a été un véritable fiasco. Toute la soirée d'ailleurs. Le premier Noël que j'organise, tout a été gâché. Je me faisais une joie de les retrouver, elle et mon frère, de leur préparer une belle soirée, un bon repas, de beaux cadeaux. De mettre les décorations, j'y ai passé du temps. Déjà depuis Ilvermorny je m'imaginais l'organisation de cette fête de famille. Parce que je la considère comme ma famille.

Et nous n'avons rien savouré à cause de Stephen, mais surtout de Garrett. Quel abruti celui là. Il faudrait qu'un jour on le remette à sa place, bien comme il faut. Et la graine dans la courge, c'était l'arrivée de Prudine. Évidemment Zach avait prévu sa demande depuis un moment, il était heureux de le faire devant mon frère et ma meilleure amie, il y a cru jusqu'au bout, pensant que ça allait changer la direction de cette soirée, mais... ça a été la désillusion. Je dois avouer que je lui en veux un peu, à Tris, à Stephen, même si avec le recul, je sais que ça a été horrible pour elle, tout ce qui s'est dit autour de cette table, la rupture, comment pouvait-elle être heureuse pour moi ? Je n'avais jamais abordé le sujet des Résurgents. Elle sait combien je l'aime, mais ça a été un choc, et j'ai beaucoup de tort dans cette histoire, même si je n'étais pas au courant pour la demande en mariage. Et que ce n'est pas ma faute si elle n'a rien dit à Stephen sur le fait qu'elle est une née-moldu. Ce n'est pas faut de l'avoir prévenu, mise en garde.

"Zach s'est rattrapé ensuite, en privé, alors... je suppose que l'essentiel, c'est qu'il est pu le faire officiellement devant mon frère et ma meilleure amie."

Je souris timidement. Oui, parce qu'elle est toujours ma meilleure amie, quoi qu'en dise mes choix politique. Je vais bientôt devenir madame Hamilton, j'ai des responsabilités en ce sens.

"J'imagine que tu dois être bien seule, et c'est ce que je regrette le plus en étant partie. Ilvermorny c'est complètement différent. Je suis sûre que tu aimerai étudier là bas. Prudine ne te donne pas de nouvelles ? Vous restez en contact ? Tu sais s'il y a eu d'autres...incidents ?"

Je suis tellement triste que Tris soit toute seule. Toute seule au milieu de ces Lois, surtout après l'attentat, je sais combien elle a été... déboussolée. C'était horrible tous ces morts. Je sais que c'est ironique, alors que je viens de m'engager chez les Résurgents, mais je sais faire la part des choses. Je ne valide pas la mort de gens, quels qu'ils soient, ceux qui ont fait ça, sont des monstres. Et des monstres il y en a partout. Chez les moldus, chez les sorciers, chez les créatures. C'est ma meilleure amie, et je lui souhaite le meilleur. La savoir seule, humiliée comme hier soir au diner, ça me met en colère. Mais c'est aussi moi qui suis partie, alors... Que lui dire ?

"Il faut qu'on corresponde plus souvent, on ne l'a pas trop fait ces temps ci ! Mais maintenant que le Tournoi a bien commencé, il faut s'écrire beaucoup plus souvent ! Une fois par semaine au moins. Je te prendrai des photos, pour te montrer un peu ce que je vis."

« Tu penses choisir un modèle de robe comme celle que tu avais choisie lorsqu'on a imaginé notre mariage parfait ? »
"Et bien, je dois t'avouer qu'entre hier et aujourd'hui, j'ai pas vraiment eu le temps d'y penser. Je pense qu'on va attendre la fin des études. Zach doit se concentrer sur le Tournoi aussi. C'est lourd pour lui, il doit se concentrer sur les études en plus du Tournoi. C'est beaucoup de pression, alors je le soutiens en révisant avec lui. Tu... tu as quelqu'un pour réviser avec toi ?"

Je m'inquiète aussi de ça. Depuis qu'on se connait, on a toujours dit qu'on travaillait nos BUSES et nos ASPIC ensemble. Nous l'avons fait en 5ème année, mais maintenant... Qui aurait cru que je changerai d'école ? J'ai préféré suivre l'amour, plutôt que mes amies. Mais, c'était aussi une manière de fuir tout ce qui s'est passé ici. Prudine et son attaque, Josh dans le coma. Le mariage de mon frère avec Élise, pour me protéger. Les disputes inlassables avec ma grand-mère depuis que j'ai rompu mes fiançailles avec Zach. Et celles depuis que j'ai officialisé de nouveau avec lui. Merlin, que va-t-elle dire de cette demande en mariage maintenant ? Aux États-Unis, ils semblent plus tolérants. Disons que les Lois ne sont pas aussi strictes.

"J'imaginais peut-être me marier à New-York. Cet été. J'en ai pas parlé à Zach, j'y ai pensé hier soir parce que je n'arrivais pas à dormir. Mais ça serait peut-être une solution pour que tu viennes ? Les gens ne poseraient peut-être pas de question si des Américain se joignent aux noces."

C'est peut-être une idée idiote, mais si je fais une très grande réception, peut-être que Tris passera inaperçu dans cette masse de sang-pur. Je sais que Zach dira oui, quoi que je demande, il sait combien il est important pour moi de l'avoir à mes côtés, de réaliser mon rêve d'enfant, d'avoir ma meilleure amie pour témoin et demoiselle d'honneur. Est-ce qu'ils contrôleraient les identités ? Si je le fais à New-York peut-être que des sang-pur anglais ne viendront pas. Mais est-ce que Tris voudra "jouer le jeu" ? Comme elle le fait pour ma grand-mère ?

"Je sais ce que cela implique pour toi... je... je me sens ridicule de te demander encore ça."

Je soupire. Voilà où ça l'a amené. Et si elle plaisait à un autre garçon ? Un autre sang-pur. Je ne peux pas lui imposer ça. Et si je faisais une noce secrète ? Pfff j'en sais rien, je voudrai qu'elle m'aide. Qu'on me conseille, mais à qui puis-je en parler, à par elle ?
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


   
« On a beaucoup déclamé contre le mariage, mais ce sont les mauvaises mœurs et les grandes sociétés qui l'ont corrompu. Tout ce qui est dans l'ordre ne peut être un mal. Il y a des chaînes qui valent mieux que la liberté ; et le lien du sentiment formé par la raison, ne peut être un poids difficile à porter, surtout pour les âmes honnêtes.»

descriptionLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois. EmptyRe: Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.

more_horiz
Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.
Jillian Wen & Tristelle Arden

L'essentiel, vraiment ? Normalement, c'est censé être un des meilleurs moments qui soient, une demande en mariage et moi j'ai tout gâché. J'ignore si on pourra réellement rester amies après tout ça. Les Résurgents... ils vont forcément lui demander des comptes, et elle ne pourra plus jamais être officiellement vue avec moi parce que ça... ça entacherait la famille, n'est-ce pas ? Quels ont été les mots de Stephen déjà ? Ça « humilierait » la famille, l' « insulterait ». Elle me parle alors d'Ilvermorny. Est-ce que j'aimerais ? Je n'en sais rien, tout me paraît fade désormais. Je hausse les épaule quand elle m'en parle. Jusqu'à ce qu'elle mentionne Pru.

« On s'écrit. Elle a trouvé un abri, des gens pour l'aider à se... se maitriser. Je crois... je crois qu'il n'y aura plus d'incident. Elle semble heureuse, Jayce est avec elle. Mais on lui manque. Elle suit le tournoi autant que possible, elle prenait des nouvelles. »

Elle a toujours l'espoir qu'on soit un jour réunies. Je sais que c'est pour cela qu'elle est venue, mais... aujourd'hui, c'est moi qui n'y crois plus. Pourtant, c'est ce que Jill semble vouloir aussi qu'on s'écrive. A nouveau je vivrais une vie trépidante par procuration, à travers les photos qu'elle m'enverra, alors que moi... je serais coincée à Poudlard. Mais je souris.

« Oui, ce serait une bonne idée. »

J'ai gâché assez de chose pour en remettre une couche. J'ai eu l'impression de vivre ces dernières semaines. De réellement vivre. D'exister. C'était une illusion, il faut que je me fasse une raison. Alors j'essaie de me raccrocher au concret. Elle va se marier, je sais à quel point ça compte pour elle. On a tellement rêvé ce moment, bien qu'il ne se passe pas du tout comme prévu. Après les études. Entre le tournoi et les révisions, elle pense avoir le temps de préparer aussi un mariage ? Sa grand-mère comme les parents de Zach ne se contenteront pas d'un petit mariage.

« Tu... tu as quelqu'un pour réviser avec toi ?
- Ce n'est pas important », dis-je en haussant les épaules.

Si je n'obtiens pas mes ASPICS, je... je rentrerai peut-être côté moldu. Et si je les ai... non, l'UMS ce n'est clairement plus une option. Elle reprend sur son mariage, qu'elle imagine à New-York ? Je ne suis jamais allée sur le continent américain. Elle veut vraiment faire ça pour que je vienne ? Je présume qu'il faudra tout de même mentir, cacher qui je suis.

« Je pense que... Je pense que les Résurgents ont dû apprendre mon identité et mon statut de sang-de-bourbe dès hier soir. Alors si mon nom est mentionné, tu risques d'avoir des problèmes. »

Et je pense qu'elle se passera volontiers d'un scandale à son mariage.

"Je sais ce que cela implique pour toi... je... je me sens ridicule de te demander encore ça."
- Peu importe pour moi, je veux dire... Je ne referai pas la même erreur. Je ne tombe pas amoureuse des bonnes personnes, mais je suis vaccinée contre tout ça. Je ne veux surtout pas que tu aies des ennuis. Je voudrais être là, avec avec toi. Prudine, toi et moi, on a imaginé tant de fois ce jour. Mais qu'est-ce qui se passera si on apprend qui je suis vraiment ? »

Elle serait condamnée pour traitrise par son groupe ? Le jour de son mariage ? Tout comme Zachary ?

« Du polynectar ? »

Ce serait moi sans être moi sur les photos de mariage, mais je serai avec elle...  Je crois qu'on n'a pas beaucoup de choix, en réalité.

« Tu as toujours voulu une famille. Tu peux faire un mariage secret avant le mariage officiel, mais...est-ce que tu peux faire ça, te marier, sans ta famille et sans celle de Zach ? »

Je m'empare de sa main. Je n'ai pas de solution miracle. Je n'en ai pour rien en réalité. Nos routes, elles sont vouées à se séparer. A cause des autres, à cause de nous. A cause des croyances, du mépris, à cause de tout un tas de choses.

« Il a cru que c'était un jeu, pour se moquer des grandes familles. Que je voulais seulement me vanter d'avoir... d'avoir couché avec un Sang-Pur. »

Et soudainement ce mot – couché – me semble sale, alors que lorsque ça s'est fait c'était... C'était très bien. Je me passe une main sur le visage, sur les yeux, plus particulièrement, et je laisse échapper un rire nerveux.

« Excuse-moi on... c'est ma faute, c'est entièrement ma faute, on ne devrait pas en parler.  Je vais rester ici jusqu'à la rentrée, après j'aurai mes cours de transplanage vu que je n'ai pas passé mon permis l'an dernier. Et je guetterai tes lettres et tes photos. Je t'enverrai des coupures de magazines aussi, si je vois quelque chose que tu pourrais aimer pour le mariage. Je n'ai pas encore vu les journaux, qui parlaient du bal. Maman voulait voir une photo de toi. »


black pumpkin

_________________

Do I belong to your world ?

descriptionLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois. EmptyRe: Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.

more_horiz

Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.
Je n'en reviens pas qu'elle donne l'idée du polynectar. C'est peut-être une bonne idée ? Même si derrière cette proposition, j'ai l'impression qu'il y a de l'amertume, du regret. Et je peux comprendre, enfin je crois. J'ai l'impression qu'elle a réalisé quelque chose depuis qu'elle a entretenu une relation avec Stephen. Cela fait des années qu'on ment à ma grand mère. Quelle vient chez moi en se faisant passer pour une sang-pur, alors que moi, quand je vais chez elle, je suis vraiment Jillian, la copine de Tris et ses parents s'en fichent de savoir si je suis sang-pur ou née-moldue, ils ne me jugent pas, ils n'y connaissent rien. Et aujourd'hui, elle se rend compte qu'elle joue un double jeu ? Qu'elle ne peut pas être elle même. Que tout est mensonge, et ça me fait mal pour elle.

"Ma famille... tu sais ? C'est qui ? Y'a que Shino. Ma grand mère est... je sais pas. Elle ne verra à travers ce mariage que de l'arrangement de sang-pur, de la notoriété, la prospérité, le pouvoir. Elle va s'en doute parler avec les Hamilton de la famille, de la dote. Y'aura pas l'amour derrière tout ça. Elle m'en veut d'avoir rompu les fiançailles, et maintenant... quand elle va apprendre qu'on est fiancé, elle va me rire au nez. Je sais même pas si Shino est content pour moi, après tout le scandale qu'il a tenté d'éviter en se mariant à Élise. Tu sais, je me sens bien seule et incomprise aussi. L'amour est compliqué."

Je triture mes cheveux, baissant la tête et elle attrape ma main.

« Il a cru que c'était un jeu, pour se moquer des grandes familles. Que je voulais seulement me vanter d'avoir... d'avoir couché avec un Sang-Pur. »

Je relève mon regard vers elle. Alors elle était vraiment amoureuse ? Je connais mon amie, ma meilleure amie. Elle n'aurait pas couché juste pour se vanter. Elle a donné sa première fois à un homme, et c'est parce qu'elle avait de réel sentiment. Et cet abruti a cru qu'elle était comme toutes celles qui trainent dans son lit, une trainée qui veut se faire un sang-pur. J'ai la rage pour elle.

« Excuse-moi on... c'est ma faute, c'est entièrement ma faute, on ne devrait pas en parler.  Je vais rester ici jusqu'à la rentrée, après j'aurai mes cours de transplanage vu que je n'ai pas passé mon permis l'an dernier. Et je guetterai tes lettres et tes photos. Je t'enverrai des coupures de magazines aussi, si je vois quelque chose que tu pourrais aimer pour le mariage. Je n'ai pas encore vu les journaux, qui parlaient du bal. Maman voulait voir une photo de toi. »

Je secoue ma tête vivement. Lui faisant signe de laisser tomber tout ce qu'elle dit. Je sais ce qu'elle cherche à faire. Éviter le sujet.

"C'est un idiot. Un abruti s'il a cru que tu étais comme toutes les filles avec qui il sort. Stephen est un très bon parti dans la communauté. Je le sais, ma grand-mère aurait bien voulu me brancher avec lui. Mais les Nott sont très sélectifs. Il est toujours aux bras des plus belles filles des soirées sang-pur, puis il les laisse toujours tomber. Tu as au moins ça Tris, c'est peut-être un abruti, mais tu lui as plus. Il t'a trouvé belle et intéressante. Je t'assure qu'il ne sort pas avec n'importe qui. Tu viens de lui prouver que tu avais tout autant d’intérêt que ces dindes à la longue lignée de sorcier. Je suis sûre qu'à l'heure actuelle, il doit avoir les boules et qu'il va pas t'oublier. Parce que s'il a couché avec toi, c'est que tu as été aussi intéressante que les autres, et peut-être même plus. Parce qu'il t'a recontacté, qu'il est venu hier, officiellement à ton bras. Je ne l'ai jamais vu agir comme ça. J'espère qu'il souffre lui aussi tout seul dans son lit !"

Je me rends compte que j'ai dit tout ça sans reprendre mon souffle. J'inspire alors un grand coup et on se regarde avant d'exploser de rire. Je serre sa main alors qu'on se calme.

"Je suis sincère Tris, tu es une fille géniale. Et tu seras avec un mec génial, qui t'aime pour celle que tu es. Qui s'en fout de ton sang, qui sera prêt à se battre pour toi. Tu en vaut la peine. Je veux que tu sois heureuse, je veux que tu sois là à mon mariage. J'espère qu'on trouvera une solution. On a pas encore fixé de date, mais ça sera certainement cet été. Après le Tournoi."

Je viens la prendre dans mes bras.

"Tu m'as manqué, je suis désolée pour tout. Je ne t'en veux pas pour les fiançailles. On a qu'à dire que c'est la faute de Stephen, il est pas là, puis il le mérite."

On passe l'après midi à parler toutes les deux, allongées sur son lit. Je lui raconte Ilvermorny, elle me donne les dernières nouvelles de Poudlard. Les derniers potins. Le soir, je reste manger avec elle, ses parents m'ont invité. Je les aime beaucoup, depuis que j'ai 11 ans, ils ont été super avec moi, très touchés par mon histoire. Ils m'ont materné. On n'a pas parlé du mariage devant eux, je crois qu'ils ne comprendraient pas grand chose. Se marier à 18 ans ça les inquièteraient.

***

Des mois ont passé. Je suis restée en contact avec Tris, comme promis. Par hibou et par Cheminette quand elle a accès au Pra-Au-Lard. Elle m'a raconté comme Stephen avait agit avec elle. Les cadeaux qu'il lui avait renvoyé le jour de son anniversaire. J'avais donc raison, il ne l'a pas oublié. J'ai tenté de la rassurer. De lui faire voir ça comme un réel pouvoir qu'elle avait eu pour lui. Qu'elle était en position de force. Je lui disais de ne surtout pas lui répondre, même si elle en avait très envie. Ces mecs là, faut les laisser mariner, leur montrer qu'on s'en fiche. Les ignorer c'est pire que tout. Et elle a résisté.

Et puis il y a eu une période où j'ai eu très peur. Elle n'a pas donné de nouvelle pendant une dizaine de jour. Et quand j'en ai reçu, j'étais... j'ai rien compris. Je n'ai rien dit à Zachary, trop inquiétée. Elle a été kidnappée par des Résurgents, par... par des gens comme moi. Et elle a été sauvé par Stephen qui l'a faite s'enfuir. Il a failli y rester. Elle m'a parlé d'un vaccin contre les nés-moldus. J'ai été horrifié par cette information. Je lui ai promis que je me renseignerai quand j'irai à une réunion. Je n'ai pas signé pour ça. Pour...pour tuer ou enlever le pouvoir aux gens.

Et elle a fini par m'avouer qu'elle avait renoué avec le sang-pur. Sur le coup, j'étais déçue, presque en colère. On s'est donné rendez-vous pour en parler de vive voix par Cheminette. Mais elle a fini par me faire entendre raison. Enfin si on veut. Mais c'est dur de faire confiance à Stephen, pourtant, elle m'a raconté comment il a été durant leur "disparition". Et je dois dire que j'ai un peu craqué sur cet homme. Enfin, qu'on s'entende, j'aime Zachary, mais Stephen a clairement la classe. Elle m'a raconté comment il était avant leur rupture, je pensais que c'était que des paillettes et des convenances. Mais il est vraiment bon avec elle. Et maintenant il sait qu'elle est une née-moldue. Elle n'a plus à se cacher ou à lui mentir et je la sens soulagée. Heureuse. Je ne peux pas lui faire la leçon, vu mon passé et mes histoires entre Josh et Zach. Elle est tombée amoureuse d'un sang-pur, comme je le suis. Et Stephen n'a pas l'air d'être celui qu'il montre en société. Il prend soin d'elle, même si j'ai très peur pour elle. Et elle me fait part de ses inquiétudes. Quel avenir avec lui même si c'est super quand ils sont ensemble ?

J'ai reçu un hibou en catastrophe. Elle pensait que j'étais à Poudlard la semaine dernière. Il s'est passé un gros incident. Les Résurgents anglais ont été démasqué, il y a eu une attaques des Insurgés. J'en ai bel et bien entendu parler. Ça a fait du bruit ici en Amérique. Il va y avoir des procès et Stephen a été blessé. Tris l'a retrouvé à Sainte Mangouste alors que je lui ai dit que c'était une mauvaise idée. Je crois que Stephen va être jugé aussi. Ils ont ouvert les instruction et son père avait le passage pour aller vers le QG. Son procès à lui aura lieu bientôt. Stephen est sorti de l'hôpital et a séjourné dans leur petite chambres sous les toits. C'est de là qu'elle me parle habituellement. Il y a une petite cheminée, d'ailleurs aujourd'hui j'ai rendez-vous avec elle, on doit se voir par Cheminette.

Je vois les flammes qui crépitent et bientôt sa tête apparaitre. Je m'avance aussi. Je souris, ça me fait toujours bizarre, mais j'aime ça, j'aime qu'on ait gardé contact.

"Hey salut ! Tu vas bien ? Des nouvelles ?"

Elle me tient informer des dernières news. Puis elle me parle un peu de ma robe de mariée. Elle m'a passé quelques coupures de magasine par hibou. Y'avait aussi de la lingerie pour aller sous la robe. De beau porte jarretelle, de magnifiques bustiers. De la lingerie pour tous les goûts. De belles chaussures aussi. J'adore. J'aurai pensé plus dans les cordes de Prudine pour faire ça. Tris était souvent sur la réserve, plus discrète et pudique que nous. Mais là, ce qu'elle m'a envoyé, c'est clairement ouvert d'esprit. Je la sens plus épanouie. Est-ce l'effet Stephen Nott ?

"J'aime bien la deuxième. Elle est vraiment sexy je trouve et en même tant elle couvre bien. Dites donc pour le reste, c'est vraiment osé, je vois qu'avec Stephen c'est... il t'a transformé !"

Je vois qu'elle regarde derrière elle. Même à travers les flammes je vois qu'elle est gênée. Et j'entends alors parler. Oh non... me dites pas que... Ah ben si !

"Ok, pas de soucis. Je vais aller nous chercher à manger."

Et je vois le visage dans les flammes. Stephen est là. Mes joues s'empourprent directement.

"Bonjour Jillian. Passe le bonjour à Zachary de ma part."

Il embrasse Tris et j'entends un bruit de porte.

"Oooh purée je suis désolée ! Je savais pas qu'il était déjà arrivé ! Oh Merlin je sais plus où me mettre !"

Puis j'éclate de rire. Quelle idiote, il va penser que... Ben il va penser ce que ça veut dire quoi.

"C'est trop la honte Tris... Mais j'te jure que ces lingeries sont vraiment... waouh !"

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


   
« On a beaucoup déclamé contre le mariage, mais ce sont les mauvaises mœurs et les grandes sociétés qui l'ont corrompu. Tout ce qui est dans l'ordre ne peut être un mal. Il y a des chaînes qui valent mieux que la liberté ; et le lien du sentiment formé par la raison, ne peut être un poids difficile à porter, surtout pour les âmes honnêtes.»

descriptionLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois. EmptyRe: Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.

more_horiz
Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.
Jillian Wen & Tristelle Arden

Je regarde Stephen qui m'a fait réviser mes potions en vrai tortionnaire pendant des heures. Là, il est sur son droit. Hyper concentré. S'il est inquiet pour le procès, il n'en montre rien, ou en tout cas pas grand-chose. Pourtant, je sais que ça va lui couter. Sa réputation, la présence de sa mère, peut-être de sa sœur. Je sirote mon thé en attendant le coup de cheminette de Jill. Merlin soit loué, contre toute attente, on a réussi à maintenir le contact elle et moi. Elle sait que je me suis remise avec Stephen et si elle a été très en colère au début, me rappelant l'état dans lequel j'étais à Noël, le fait qu'on avait décrété que tout était de sa faute etc etc, elle a fini par comprendre. Parce que cette fois, j'ai fait le choix d'être totalement honnête. Je lui ai raconté mon enlèvement par les Résurgents et leur délire de vaccins, l'aide que Stephen m'a apportée, comment il s'est comporté avec les moldus et avec moi. Je crois qu'elle a compris. Si je peux faire confiance à Stephen, elle en est capable également. Alors elle m'aide, à faire face à tout. A ma relation « cachée », aux futurs procès... Elle n'est pas vraiment là, mais au moins, elle est présente. Et rien que ça, ça fait beaucoup. Je relève la tête tout à coup, en voyant la cheminette rougir. Déjà ?

« Hey Jill ! Ça va, je continue mes leçons de transplanage et je suis en pleine révision. Par contre, tu ne connais certainement pas la dernière. Ils viennent de nommer le nouveau directeur de Poudlard. Baker... tu le crois ça ? Bref, est-ce que tu as eu le temps de regarder les robes que je t'ai envoyées ?
- J'aime bien la deuxième. Elle est vraiment sexy je trouve et en même tant elle couvre bien. Dites donc pour le reste, c'est vraiment osé, je vois qu'avec Stephen c'est... il t'a transformé !"

Oh Merlin ! Je rougis d'un coup, j'espère qu'il n'a pas... Eh bah si il a entendu...

"Ok, pas de soucis. Je vais aller nous chercher à manger.
- Merci mon cœur... »

Je fais un petit sourire géné tandis qu'il m'embrasse et salue Jill. Merlin... maintenant il doit se dire qu'on parle de « ça », Jill et moi... D'accord, on en parle un peu mais je ne sais pas si ça le dérange ou...

"Oooh purée je suis désolée ! Je savais pas qu'il était déjà arrivé ! Oh Merlin je sais plus où me mettre ! "C'est trop la honte Tris... Mais j'te jure que ces lingeries sont vraiment... waouh !"

J'éclate de rire avec elle. Je suis un peu plus contumière qu'elle des moments de gêne, parce qu'en réalité, Stephen m'a appris certaines choses... qui m'ont fait plus rougir que les tenues des Griffondor.

« Merlin, tu crois qu'il va m'en parler ? Je saiiiiiiiiiis, mais justement ! Je me suis dit... Zach et toi vous vous fréquentez tout de même depuis quelques temps et ce jour là... C'est le premier symbole de votre future vie, alors il faut marquer le coup non ? J'avoue, je ne suis pas sûre que j'oserais porter ce genre de sous-vêtement, même si parfois je me dis qu'il faudrait que j'essaie, mais... Mais non, c'est pour toi là et je suis sûre que ça t'irait très bien. »

Stephen n'arrête pas de dire que je suis belle, mais s'il y a des choses que j'ose un peu plus, comme des sous-vêtements un peu plus élégants, je ne suis pas encore prête à certaines... tentatives.

« J'ai peur qu'il finisse par s'ennuyer... Au lit, je veux dire... » et stupidement, je baisse la voix, comme si on pouvait nous entendre. « Pour moi c'est toujours bien mais lui il... enfin il a plus d'expérience, tu vois... Bref, attends attends, avant qu'il revienne, je voulais te parler d'une chose. Quand je suis allée le voir à Ste Mangouste il... il m'a dit de réfléchir à la possibilité de faire mes études ailleurs qu'à l'UMS, dans une école privée. Il pense que c'est pour ma sécurité. Il a même dit qu'il serait prêt... prêt à venir s'il le fallait. Et je ne sais pas ce que je dois faire. »

Je ne sais pas quelles implications vont avoir les procès sur lui, sur sa famille. Je ne sais pas quelles vont être les prochaines lois. Je ne sais pas comment les nés-moldus comme moi vont être traités. Je ne sais pas quel regard on va porter sur lui, même ailleurs, si on nous voit ensemble. C'est un monde que je ne connais pas du tout. Si je décide d'aller à l'UMS, est-ce que je risque encore quelque chose, maintenant que les Résurgents sont officiellement dissous ? Et lui, que risque-t-il vis à vis des autres sangs-purs ? Mais si on part, je n'aurai pas la possibilité d'étudier avec Jill... Même si là encore, a-t-elle le droit d'être seulement amie avec moi ?

« Toute cette histoire autour des Résurgents... est-ce que c'est du passé tu crois ? »

Je l'espère, parce que je ne pensais pas que mon avenir serait à ce point incertain.

black pumpkin

_________________

Do I belong to your world ?

descriptionLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois. EmptyRe: Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.

more_horiz

Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.
Merlin cette honte. Je rigole tellement que j'en ai mal aux côtes. Je peine à répondre, mais elle a raison, je veux vraiment être belle et sexy le jour de mon mariage. Enfin, après je veux dire, pour la lune de miel. Je trouve ça totalement bouleversant, dans le bon sens, que je puisse parler de cela avec Tris. Stephen l'a vraiment changé alors, enfin, elle a l'air plus heureuse, plus épanouie. Ça fait du bien, même si j'ai eu très peur pour elle, à cause du nom Nott. Mais apparemment, il n'est pas celui que je croyais. J'espère juste qu'il ne la fera plus souffrir. C'est normalement Prudine qui est le plus à l'aise dans ce genre de sujet.

"Si si, tu devrai essayer. T'es belle Tris tu sais ? Et je t'ai vu dans les douches, alors fait pas semblant, je suis sûre que Stephen doit être ravi ! Pitié dis moi qu'il est pas revenu !"

On rigole de nouveau. On a jamais vraiment parler sexe entre nous. Mais ça viendra, par contre, je vais éviter les détails par le conduit de Cheminette. On sait jamais, une oreille qui traine.

"Va falloir qu'on débriefe tranquillement sur ce sujet un jour ou l'autre. J'ai hâte de rentrer, de te voir, de partager tout ça avec toi."

Je secoue la tête.

"Ne dis pas de bêtises, pourquoi tu veux qu'il se lasse ? Il t'a littéralement choisi Tris. J'crois... je crois que ce qui lui a plus, c'est ton côté pur. Ouais je sais que ça fait cliché, mais tu as un visage doux, cristallin, je crois qu'il a aimé ça chez toi. Toutes les filles qu'il a pu croiser, dans notre milieu sang-pur, ont un visage qui dit qu'elles ont de l'expérience. Qu'elles savent de quoi elles parlent. Je sais que c'est bizarre ce que je vais te dire, après tout ce que je t'ai dit avant sur lui. Mais si un tel garçon, avec les responsabilités qui lui incombent te dit que tu es belle, qu'il est prêt à venir tout plaquer pour vivre avec toi, crois moi, c'est que c'est du sérieux. Je pensais pas dire cela de Stephen un jour."

Je souris à travers les flammes magiques. Il est vraiment prêt à la mettre en sécurité dans une école privée ? Et la suivre ?

"J'ai suivis Zach à Ilvermorny. Je t'ai laissé, j'ai laissé Shino, Josh pour partir avec lui. Alors tu sais, je comprendrai. Et je serai rassurée qu'il soit là bas avec toi. S'il le dit, c'est qu'il est prêt. C'est pas le genre d'homme qui laisse tout au hasard, il a du y réfléchir, et pour qu'il te dise cela, c'est qu'il est sûr de lui, que ce n'est pas un coup de tête. Il tient vraiment à toi. Je suis contente que quelqu'un t'aime à ce point Tris, tu le mérites, et tu mérites d'être en sécurité."

C'est ma meilleure amie. On est passé par tous les sentiments. Mais on s'est retrouvée. Je risque de la perdre, mais c'est pour son bien, sa sécurité. J'aurai trop peur qu'il lui arrive une autre chose, qu'elle se fasse encore enlever, ou pire. C'est plutôt rassurant de savoir qu'elle est sous la protection et l’œil bienveillant d'un homme aussi puissant que Stephen. C'est la parfaite couverture. Il sera au courant de chose, il pourra la préserver. Je pense qu'il ne laissera rien lui arriver. Je dois lui faire confiance. Il prend des risques, mais je sais qu'il est malin, enfin, je l'espère.

« Toute cette histoire autour des Résurgents... est-ce que c'est du passé tu crois ? »
"Je ne suis pas vraiment sûre. Je pense qu'ils vont faire profil bas, mais que rien n'est de l'histoire passée. Je crois que ça sera peut-être pire, parce qu'ils ont été humilié, j'ai peur qu'ils ripostent de manière sournoise. Mais du coup, je préfère être au courant. Je ne suis pas à l'aise tu sais. Vraiment pas. Mais je me dis, que je peux avoir des informations, te prévenir. Prévenir Stephen. Les procès vont faire du mal. Mais ce sont les hommes les plus riches et les plus puissants du pays. Ils ont de la ressource. C'est injuste, mais ça a toujours tourné comme cela. Ils vont pas se laisser abattre. Alors sois prudente, écoute ton instinct, ton cœur suivra."

J'ai envie de la serrer dans mes bras, de caresser ses cheveux. M'allonger sur ses genoux pour qu'elle caresse les miens. J'aimerai être auprès d'elle. Je soupire.

"Mais je pense qu'ils feront profil bas. Je ne pense pas à d'autres... d'autres... attentats. Des choses plus discrètes."

Je déglutie, mon visage pâli d'un coup. Il faut qu'elle reste près de Stephen. On change rapidement de sujet elle et moi. Mal à l'aise. On reparle du mariage. Va y avoir du boulot à faire. On parle aussi du Tournoi. De moi et Zach. Elle m'informe que l'état de Josh est stable. On parle des révisions. Même si on est pas dans le même pays, on passe le même diplôme. On a bien avancé toutes les deux. Je suis sûre qu'on aura des bons résultats. J'espère, mais je ne lui dis pas, qu'on pourra se retrouver à l'UMS. Mais si elle part dans une école privée, je ne pourrai que la soutenir. Tout ceci est injuste.

On parle aussi du côté pratique mariage, du comment elle pourra venir. Il faudrait un miracle d'ici là, mais je n'y crois pas. Elle dit qu'elle demandera à Stephen. S'il faut, je vais potasser le Polynectard, il faut quelques jours pour faire une préparation, alors je vais me renseigner de suite.

Bientôt je vais rentrer, on se verra au moins pour les vacances, pour la suite, la rentrée de septembre on avisera. D'abord les examens, ensuite le mariage, et après... notre avenir. Stephen revient, et on discute un peu rapidement tous les trois. De toute façon je dois y aller, j'ai des recherches à faire pour la future épreuve de Zach. On doit se retrouver à la bibliothèque. Je lui envoie un baiser du bout de mes doigts et la cheminée s'éteint. On y arrive, même si le monde change. Je sais qu'on y arrivera.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


   
« On a beaucoup déclamé contre le mariage, mais ce sont les mauvaises mœurs et les grandes sociétés qui l'ont corrompu. Tout ce qui est dans l'ordre ne peut être un mal. Il y a des chaînes qui valent mieux que la liberté ; et le lien du sentiment formé par la raison, ne peut être un poids difficile à porter, surtout pour les âmes honnêtes.»

descriptionLes liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois. EmptyRe: Les liens créés ne s’effacent pas, ils s’éloignent parfois.

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum