RPG Harry Potter
Le temps est désormais figé en Rp. Nous sommes actuellement en octobre 2021 (vous pouvez le voir sur la page d'accueil, sous la vidéo).
Les HF Awards 2018 débarquent, par ici !

Membres à l'honneur

Wellan Petterson Seamus McGregor

Breaking News

♫ 01/11/2018 - Wizard Times N°26 enfin arrivé !
♫ 31/10/2018 - Le tournoi intermaison voit la maison Poufsouffle gagner !
♫ 26/10/2018 - Halloween est de sorti !

Scénarios orphelins

testtesttesttest
testtesttesttest

Liens Importants

[♪] Rapeltout
[♪] Le Retourneur de temps
[♪] Listing Personnages
[♫] Coupe des 4 Maisons
[♫] Fonctionnalités du forum
[♫] Quêtes

Wizard Times

wt

Partagez|

Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
DC : DC Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Elise C. O'Colin
Activité: Ancienne Gryffondor/Sciences Politiques
Age: Née le 21 mars 2002 (19 ans), 2ème année à l'UMS
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Elise C. O'Colin
MessageSujet: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Mar 20 Fév - 18:49
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant
Jeudi 25 février 2021

« Je sais que tu n’aimes pas la bibliothèque, mais je ne te demande pas d’y passer ton après-midi … » Le jeune homme traîna des pieds en me suivant entre les rayons. « Je … veux … juste … » Il attrapa alors le livre que je ne parvenais à atteindre et me le fit passer. « Merci ! » dis-je avec un sourire plus poli que sincère. J’avais eu une journée fatigante et je n’étais pas spécialement d’humeur. Avec Dean, notre relation était assez simple : depuis Noël, nous progressions. J’avais l’impression qu’on manquait encore de confiance et même si on s’échangeait quelques baisers en façade, il n’y avait pas vraiment de discussion entre nous. Il continuait à jouer les gardes du corps pour moi et j’étais bien contente de pouvoir aller à la bibliothèque dès que je le pouvais. Je surveillais les allées, espérant ne pas croiser Erskine, Stephen ou Garrett, quelques-uns des noms qui me revenaient en tête quand je pensais aux étudiants Résurgents. Alors que mes yeux parcouraient le rayon, Dean vint me bloquer le passage, me demandant si ses livres ne me donnaient pas d’autres idées.

Je fronçais les sourcils alors qu’il haussait les sourcils. Je repoussais son visage. « Tu es dégueulasse Dean. Pas dans une bibliothèque ! » Je levais les yeux au ciel et le contournais mais déjà il m’attrapait par la taille. « Arrête, on va se faire remarquer ! » répliquais-je, un sourire aux lèvres. « Dites donc, ça y va les amoureux ! » Je relevais la tête et aperçus Natasha Anderson. Je souris, et repoussais Dean pour aller saluer Natasha. « Comment tu vas ? » demandais-je. « Oh la routine, c’est hallucinant la quantité de devoirs qu’on peut avoir dans cette université, je n’ai plus une minute à moi pour me vernir les ongles, c’est affolant ! » Je hochais la tête, un sourire aux lèvres, me fichant bien de me vernir les ongles ou non maintenant.

« Anton n’est pas avec toi ? » demandais-je. Mais c’est à ce moment-là que le petit-ami de la jeune femme apparut. Il avait une certaine prestance qui me rappelait sans grand mal les Résurgents, et les Sang-Purs plus globalement. Je souris, le saluant. Dean, enthousiaste de revoir un pote, lui demanda s’il serait libre pour une soirée. « Ah, ces hommes ! ils pensent tout de suite aux soirées … ! » Je souris mais le regard d’Anton sur moi me perturbait. Voulait-il me faire passer un message ou bien ? Discrètement, je me rapprochais de Dean, comme signifiant que j’avais quelqu’un avec moi. Mais j’étais stupide, je ne devrais pas m’inquiéter comme cela. « Vous pourriez venir tous les deux chez moi ? » proposa Natasha avec enthousiasme. « Ce serait sympa de se faire ça tous les quatre, n’est-ce pas, doudou ? » Doudou ? J’arquai un sourcil. « Ce serait sympa … » ajoutais-je à l’intention de Dean avec un regard appuyé bien que je n’étais pas très chaude pour une soirée.

Autant voir après l’attaque que les Insurgés lanceraient mais tant que Logan était en vie, je ne pensais pas me sentir en sécurité un jour.


Codage par Libella sur Graphiorum




Baby I am right here I'll hold you when things go wrong



Dernière édition par Elise C. O'Colin le Dim 8 Avr - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Aucun, pour l'instant !
Points : 61

RPG
Nom et Prénom : Anton Danchev
Activité: Communication et information
Age:
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Anton Danchev
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Dim 11 Mar - 15:32
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Jeudi 25 février 2021

Être avec Natasha, ça aurait pas forcément été l'idée la plus naturelle de ta vie. Mais fallait pas te mentir, c'était plutôt quelque chose d'intelligent. T'avais assis ton "règne" à montrer que toi, tu pouvais l'avoir. T'étais comme ça, t'aimais juste montrer que t'avais du pouvoir, que tu comptais. Enfin, te trompes pas non plus, t'es lion d'être l'homme le plus parfait. C'était pas sûr que ce soit facile tous les jours pour elle, et c'était aussi très probable que tout le monde ait une petite idée comme quoi tu la considérait mal et que tu te comportais comme un con. Mais ça, t'essayais de garder la face. Et apparemment, ça marchait quand même un peu.  Au final, vous étiez ensemble sûrement plus par habitude qu'autre chose. Parce que l'amour entre vous, on pouvait le chercher, si on creusait profondément. C'était assez difficile de le trouver. De toute façon, tu n'aimais que toi. Comme ça, c'était une histoire vite réglée ! Mais changer cette habitude, c'était peut-être quelque chose que tu appréhendais un peu, comme si tu perdais une assurance de on-ne-sait-quoi. Et puis, dans le fond, vous étiez bien, tous les deux ? Enfin, sauf quand il était question de l'accompagner à la bibliothèque. Sombre erreur. Les livres parlaient de choses qui ne t'intéressaient pas. De choses que tu rejetais. Comme les informations sur les moldus, l'histoire en commun que soi-disant, les sorciers avaient avec ces êtres dénués de sens et d'importance. Ces créatures qui ne méritaient même pas d'avoir tous les droits qu'ils avaient, protégés par une partie du monde magique. Tu étais peut-être radical, mais pour toi, la seule façon de leur accorder le droit de vivre, c'était qu'ils soient au service des gens importants. Des sorciers. Et de préférence, au sang-pur. Comme toi. Enfin, presque.

T'avais peiné à rentrer le premier pied dans la bibliothèque. Sans Natasha tu serais resté là, planté comme un idiot devant la porte. A juger les gens différents de toi. Qui n'étaient pas résurgents, les nés-moldus que tu considérais comme le pire fléau de la terre. Mais la jeune femme était tenace. Elle t'avait pris par la main et t'avais tiré dans la bibliothèque. « Allez Anton, arrête de faire ta tête de cochon ! » Mais cette fois-ci, t'avais fini par te dire que la bibliothèque, c'était peut-être pas si mal. Tu pouvais toujours tenter d'y élaborer tes plans en regardant les grandes actions de l'Histoire. Enfin, si elle te laissait bouger. Mais non, elle était tenace, celle-là, quand elle s'y mettait ! Pour l'instant, tu ne dirais rien, mais tu n'allais pas te gêner pour le lui faire remarquer plus tard, quitte à lui foutre la honte. Elle t'agaçait tellement par moment. Même si bon, elle restait un bon parti, dans le fond. et la couverture parfaite.

Pour la première fois, tu profitais du temps passé ici. Ca pouvait t'aider à obtenir des informations. Tu jouais souvent au plus con, mais il fallait te remarquer une qualité et non des moindres. T'étais observateur. Du coup, t'arrivais assez facilement à déduire des choses des comportements des gens. Et ça aidait beaucoup. La bibliothèque et les gens pullulaient d'information. Tellement que de les observer, même pendant quelques toutes petites minutes, ça avait commencé à te donner la nausée. Tes copains résurgents trainaient pas vraiment par ici. Y avait que toi pour y être traîné contre ton gré. Tu redescendais quelques instants à la réalité. Et en regardant autour de toi, tu avais enfin remarqué l'absence de ta petite amie. Elle était passée où, encore ? Comme une réponse à ta question, tu entendais sa voix résonner. Guidé par ses exclamations, tu la retrouvais dans un rayon avec Elise, la cousine d'Erskine, un de tes copains résurgents, d'ailleurs. Il t'avait demandé de la surveiller. Et t'avais appris à ton plus grand dégoût qu'elle sortait avec un sang-de-bourbe. Dean. Qui bien sûr, était là aussi. Tu essayais de rester impassible, et feignais presque la sympathie et la joie de le voir, quand il te parlait de soirée. Au plus profond de toi, tu grimaçais et gerbait devant la proposition. Une soirée avec lui ? Plutôt recevoir un baiser de Détraqueur ! Et pourtant, tu t'entendais dire, bien malgré toi. « Ouais, pourquoi pas, un de ces quatre !» Loin de toi l'idée de faire ça récemment. Mais comme toujours, c'était sans compter Natasha. Ce qu'elle pouvait t'exaspérer, par moment ! Tu sortais de ton impassibilité, et posais ton regard sur elle, en tentant de sourire naturellement, bien que ça n'en avait pas tout à fait l'air. Mais qui pouvait vraiment se rendre compte de ton hypocrisie naturelle ? « Oh, ça pourrait être une idée... mais qui sait, ils ont peut-être déjà quelque chose de prévu..?» que tu disais, en priant, intérieurement, pour qu'un des deux ne confirme qu'en effet, ils avaient un quelque chose de prévu, et qu'il fallait reporter. Ce à quoi, après, il pourrait se défiler à volonté en trouvant des excuses toutes plus singulières et qui n'étaient pas vraiment crédibles, et que seule Natasha semblait croire et prendre pour vérité acquise. Mais ce jour-là, vous aviez prévu de passer la soirée ensemble. Alors t'avais pas d'autre choix que d'espérer. De ne pas passer la soirée avec Dean, dont la présence commençait très sérieusement à t'insupporter.
.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Seamus et Dean McGregor / Adryan Avery / Milo Finley
Points : 730

RPG
Nom et Prénom : McGregor Seamus
Activité: Prof SCM à Merlin Castle
Age: 21 ans
avatar
Spécialiste des Moldus
Seamus McGregor
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Mar 10 Avr - 0:31
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Jeudi 25 février 2021

Elise était casse-ambiance pour changer. Je me souvenais de la première fois qu’on avait visité cette bibliothèque, elle faisait moins la prude ! Elle me repoussait timidement quand une voix familière interrompit notre ‘parade nuptiale’.

« Dites donc, ça y va les amoureux ! »

C’était Natasha. Nous l’avions rencontré cet été lors de la journée de visite de l’UMS. Nous avions directement accroché. Enfin, surtout avec Anton, son petit ami. Je laissai tomber ma tête en arrière, résolu à devoir abandonner mes ambitions salaces. Elise me contourna pour rejoindre la nouvelle venue et j’approchai à mon tour l’air guilleret.

« Hello Nat’ ! »

Je l’écoutai distraitement parler de devoirs et de vernis à ongle, en cherchant Anton des yeux. Depuis notre rencontre cet été, je croisai régulièrement Natasha, mais je n’avais plus vraiment eu l’occasion de fréquenter Anton depuis. Il était assez insaisissable. Ou alors nous n’étions pas invités aux mêmes soirées… Ce qui était possible mais j’en ratais très peu. Néanmoins, le courant était vachement bien passé lors de cette soirée et donc j’espérai le voir débarquer avant que les filles commencent à parler chiffons… Elise sembla lire dans mon esprit :

« Anton n’est pas avec toi ? »

Il arriva pile à ce moment-là et mon sourire s’élargit. Je lui frappai dans la main en guise de salut. Voilà une bonne nouvelle !

« Hey, ça fait un bail ! Faut qu’on se refasse une sortie ! Y’a justement une soirée organisée par les étudiants de Magie Avancée jeudi ! Faut qu’on se pointe c’est happy hour avant 23h ! »

Le regard du garçon était fuyant, il était comme mal à l’aise. Bizarre. Mais je ne relevai pas, il venait peut-être de se prendre la tête avec Nat ?

« Ouais, pourquoi pas, un de ces quatre ! »

J’arquai un sourcil, surpris par son manque d’entrain mais Natasha reprenait déjà le contrôle de la conversation.

« Ah, ces hommes ! ils pensent tout de suite aux soirées … ! »

« Vous pourriez venir tous les deux chez moi ?
» proposa Natasha avec enthousiasme. « Ce serait sympa de se faire ça tous les quatre, n’est-ce pas, doudou ? »

Je ne pus réprimer un sourire en entendant le magnifique surnom dont il était affublé.

« Oh, ça pourrait être une idée... mais qui sait, ils ont peut-être déjà quelque chose de prévu..? »

« Ce serait sympa … »


Tiens, était-ce Elise qui voulait qu’on sorte voir des gens ? Non ? Vraiment ? Soit je ne lisais pas bien entre les lignes, soit la jeune femme faisait véritablement des efforts pour s’intégrer. Dans tous les cas, ça m’arrangeait bien. J’avais envie de voir du monde aujourd’hui. J’haussais les épaules avec un sourire.

« Clairement ! On avait rien de prévu ce soir. Et non, Elise, finir ta dissert’ ne compte pas, la deadline est dans 2 semaines ! »

Natasha frappa dans ses mains d’excitation, clôturant les négociations.

« Parfait ! Je verrai si j’ai l’énergie de cuisiner quelque chose, sinon on commandera à emporter ! Vous avez déjà gouté le thaï à l’entrée du campus ? Di-vin ! »

Je remarquai qu’Anton n’avait pas l’air très emballé. Bizarre. Peut-être n’aimait-il pas le Thaï ?

« Ou des pizzas, hein ! Pas besoin de mettre les petits plats dans les grands pour nous ! On apporte les bieraubeurres ! »

Cette soirée me semblait soudainement bien plus intéressante que ce que nous avions prévu initialement. Regarder Elise bosser était souvent long et ennuyeux. Et elle était de moins en moins distrayable. Décidément, mes charmes n’avaient plus les mêmes effets sur elle.

Je passai le bras autour des épaules d’Elise et contournai le couple. Nous avions passé assez de temps précieux dans cette bibliothèque et on avait des courses à faire !

« À t’alleur’ ! »

°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

Je frappai à la porte avec vigueur et un peu trop d’énergie.

« Dean ! Tu vas défoncer la porte ! » me réprimanda Elise. Je lui répondais en la poussa sur l’épaule, pour la déséquilibrer.

« C’est la faute à qui si je ne me suis pas assez dépensé aujourd’hui ? Indice : ça commence par É et ça termine par Lise. »

Elle n’eut pas le temps de répondre par une remarque sarcastique puisque la porte s’ouvrit à la volée et laissa découvrir une Natasha particulièrement apprêtée et enjouée. Elle alliait à la perfection un mélange de classe et de sexitude. Même si je n’étais absolument pas intéressé, je ne pus m’empêcher d’avoir un moment d’absence en la reluquant. Elise sembla le remarquer puisqu’elle passa devant en me marchant violemment sur le pied. Je retins un juron et la suivis à l’intérieur.

« Soyez les bienvenus dans mon modeste ‘chez-moi*’ - en français dans le texte - ! » s’exclama-t-elle en désignant son appartement d’un geste de la main. C’était franchement luxueux. ‘Modeste’ ne s’appliquait absolument pas à cet endroit. On semblait être entré dans un magasin de meubles tant tout était impeccable. Mon regard fut directement happé par l’énorme canapé en cuir qui faisait face à un écran recouvrant la quasi totalité du mur. La vache. Anton y était installé, nous tournant le dos, penché sur son téléphone portable, peu réactif à notre arrivée.

« Doudou… Nos invités sont arrivés ! »

« J’ai les bieraubeurres, mec ! »


Il marmonna quelque chose que je ne pus comprendre et se leva du fauteuil dans un soupire sonore. Ok. Décidément, il y avait vraiment un truc qui clochait avec ce gars…


Codage par Libella sur Graphiorum





Seamus & Dean
McGregor


Dernière édition par Seamus McGregor le Ven 1 Juin - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Elise C. O'Colin
Activité: Ancienne Gryffondor/Sciences Politiques
Age: Née le 21 mars 2002 (19 ans), 2ème année à l'UMS
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Elise C. O'Colin
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Ven 1 Juin - 13:31

 
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant
Jeudi 25 février 2021 - Ft Anton Danchev, Natasha Anderson & Dean McGregor

   Anton marquait peu d’enthousiaste à cette soirée, un peu comme moi à vrai dire, même si j’essayais de le masquer. Pour moi, les soirées étaient plutôt des occasions pour annoncer des fiançailles ou féliciter une promotion au Ministère. Mon père était très friand de ce genre de choses. Aussi, maman et moi devions nous mettre sur notre tente-et-un et ne commettre aucun impair. Nous devions paraître soudés, un sourire permanent de façade et se laisser lécher le dos de la main par des fils à papa tout aussi hypocrites que le reste des invités. Enfin, tout cela pour dire que je n’avais jamais fait une soirée différente de celle-ci et j’appréhendais un peu de savoir à quoi cela ressemblait.

Heureusement, Dean était bien plus à l’aise que moi, comme toujours. Les fêtes, les filles, les Bièraubeurres, c’était plus son dada que le mien. Il était 19h quand j’arrivais face à Dean au manoir des McGregor. « J’espère que ce n’est pas trop mal habillé … » Dean n’arriva pas à retenir une mimique de surprise. « Oh merde. Nan mais t’es parfaite ! » J’eus un sourire. Ma robe avait quelques froufrous et je l’avais porté dans bon nombre de cérémonies. J’avais noirci le contour de mes yeux et je portais de grandes boucles d’oreilles en argent. Enfin, j’avais laissé mes cheveux détachés, espérant me donner un air un peu plus léger.

« Enfin je crois ! Tu penses que je dois mettre une chemise ? » ajouta alors Dean, faisant disparaître mon sourire. « Te moque pas de moi, Dean ! » lançais-je en le foudroyant du regard. Son sourire goguenard me faisait sentir comme une parfaite idiote. « Bon alors quoi ?! Ce sont les boucles d'oreilles ? Ou bien j'aurai dû relever les cheveux un peu comme ça, là tu vois ? » Je me dandinais un peu, cherchant ce qui n’allait décidément pas avec le look que j’avais choisi.

Dean leva les mains pour me faire taire. « Élise, on va chez des potes, pas à un cocktail avec le Ministre de la Magie... tu pourrais venir en survet’ ça choquerait personne... » Il marqua une pause alors que je ne concevais pas de me présenter chez quelqu’un en pyjama. « Ceci dit Natasha est toujours sur son 31, donc ça se tient... » Je levais les yeux et poussai un long soupir alors que Dean éclatait d’un grand rire, m’enjoignant de me presser.

Au final, j’avais opté pour un blouson marine laissant entrevoir un tee-shirt assez simple et un pantalon chaud. Je ne me sentais pas trop à l’aise mais Dean insistait pour partir. Aussi, sans bavasser plus longtemps, le jeune homme avait déjà transplané à la porte de Natasha. « Dean ! Tu vas défoncer la porte ! » Je ne pouvais croire qu’il était aussi impatient pour une soirée de ce genre. Je savais que Jacob lui manquait et que donc les soirées avaient été plus ou moins réduites, mais tout de même. Et encore, selon lui, c’était ma faute ! Je levais les yeux au ciel et allais lui répondre un commentaire peu sympathique quand la porte s’ouvrit sur notre hôte de la soirée.

Cette fille avait le don pour que tout ce qu’elle porte lui donne de l’allure ! Elle était vraiment très jolie et je comprenais mieux pourquoi Dean insistait tout à l’heure sur un look plus décontracté. D’ailleurs, en parlant de Dean, le voilà qui bavait devant la jeune femme. Très bieeeen. Je lui passais devant, sans ménagement, appuyant certainement mon pied sur l’un des siens tandis que Natasha tendait son bras pour nous présenter son petit chez soi.

« C’est vraiment sympathique ici ! » commentais-je avec un franc sourire alors qu’elle interpellait Anton. « Tu as le goût pour décorer, je dois le reconnaître … » Natasha eut une petite moue modeste et commença de se vanter de sa cuisine. Je la suivis, laissant les gars quelques instants seuls.

Natasha s’installa sur le comptoir et m’observa un instant : « Tout va bien ? » Je tournais la tête vers elle et eus un nouveau sourire. « Bien sûr, pourquoi ? » Elle haussa les épaules, me faisant alors remarquer que j’avais un sourire un peu trop forcé. Oui, comment lui dire que c’était encore mon héritage des Sang-Purs ? « Je te présente mes excuses … » La jeune femme se mit à rire : « Tu es vraiment sortie d’un autre monde, Elise, mais cesse de t’inquiéter et mets-toi à l’aise ! » Je hochais la tête alors qu’elle m’incitait à rejoindre les garçons dans le salon.

Visiblement, il n’y avait pas de grands discours entre eux et lorsque Natasha réclama de l’aide, Dean s’élança vers elle. Je levais un sourcil, espérant que ce n’était pas parce qu’il était soudainement tombé sous son charme. « Alors … » commençais-je à l’intention d’Anton, les bras croisés. Mais ce dernier ne semblait toujours pas plus expressif.

Je jetais un regard derrière moi, voyant Dean rire à une remarque de Natasha et tournais la tête vers Anton : « Ecoute, je ne sais pas si tu as une mauvaise passe, mais Dean est très heureux de passer la soirée avec toi. Donc, si tu as un problème avec moi, exprime-toi. Mais n’en fais pas payer le prix à mon copain. » Mon ton n’était pas spécialement menaçant bien que mes yeux pouvaient refléter une certaine détermination. Et l’éclat que je vis dans les yeux d’Anton en disait la même chose.

Qu’essayait-il de me dire avec ses yeux levés au ciel ? Je croisais les bras et prononçais à voix basse : « Bon, très bien, c’est quoi le souci ? C’est Erskine, c’est ça ? » Le garçon eut un sourire en coin. « Ne rigole pas, je t’ai vu traîner avec l’autre jour … » Mais déjà Dean revenait dans la pièce. La soirée n’allait peut-être pas si bien se dérouler …

           
©️️️️Lilith

   




Baby I am right here I'll hold you when things go wrong

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Aucun, pour l'instant !
Points : 61

RPG
Nom et Prénom : Anton Danchev
Activité: Communication et information
Age:
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Anton Danchev
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Sam 2 Juin - 15:25
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Jeudi 25 février 2021

Cette soirée ne prévoyait rien qui ne te semblait de bon. T'adorait Elise, il n'y avait pas à chercher des heures durant. T'aimais bien être avec Natasha, mais c'était mieux quand vous étiez que tous les deux. Parce que t'en faisais gentiment tout ce que tu voulais. Et si elle faisait quelque chose qui t'énervait, tu pouvais bien correctement la remettre à sa place, et lui faire comprendre que des deux, c'était toi, et certainement pas elle, qui décidait. Elle n'était vraiment qu'un escalier pour arriver où tu voulais. Et elle constituait un filet de sécurité. T'avais qu'une chance dans tout ça, c'était vraiment qu'elle était trop gentille, et qu'elle ne te quitterait pas, peut-être pour ça, ou parce qu'elle avait fini par être habitué à la vie avec toi. Tu la trouvais conne, parfois, quand tu y pensais. Et même si tu n'éprouvais pas une once d'amour envers elle, tu étais très jaloux dès qu'un mec la regardait de trop, et tu le lui faisais remarquer. Elle avait pas intérêt à être trop sensible à un autre gars.. D'autant que toi, on ne te quittait pas, il était hors de question qu'elle te lâche sans que tu l'aies décidé toi avant. Et tu faisais en sorte de le lui faire comprendre.

Mais pire que de ne pas avoir le loisir de faire du mal à ta petite amie, tu ne supportais pas, Dean. Rien que son statut du sang te donnait envie de vomir. Il te dégoûtait, et tu espérais qu'il finirait par sortir de la vie d'Elise, et de toute personne que tu cotoyais. Alors l'idée de voir Natasha et Elise parler dans leur coin pendant que toi tu serais coincé entre les deux, c'était loin de te ravir. Tu étais même déçue qu'Elise le propose.
T'avais fait en sorte de cacher ça. Après tout, ça te permettrait peut-être de récupérer des informations à utiliser contre les gens comme Dean. Même si t'avais vraiment aucune envie.

Vous étiez allez chez Natasha, après les cours, et vous aviez attendu tous les deux ensemble. Comme vous étiez que tous les deux, vous aviez profité un peu de chez Natasha et de la tranquillité. Un couple, ça passe du temps rien qu'ensemble, non ? Puis, un peu avant l'heure de ladite soirée, tu t'étais assis sur le lit de Natasha, et tu la regardais faire. Elle passait à la douche, et semblait se chercher tu ne savais quelles affaires. Elle passait son temps à changer de vêtement, ce qui te faisait rouler des yeux.. « Non, mais c'est bon, on va pas à un défilé, on va juste passer une soirée avec Elise et avec Dean le toutou.» il la regarda suspicieusement. « C'est pas pour lui que tu t'inquiète de te faire belle, quand même ? » que tu demandais, arrachant un sourire à ta petite amie, qui  se posta devant toi, même si elle n'était pas entièrement vêtue, toujours à la recherche de sa tenue. « Tu serais pas jaloux, quand même ? » qu'elle dit, en te volant un baiser, avant de repartir en sautillant gaiement, ayant apparemment choisi sa robe. ENFIN ! Toi, t'étais vite fait passé à la douche, et t'avais juste changé ton t-shirt pour un polo noir. C'était ça, ton effort.

Puis tu n'avais pas eu le choix, tu devais aider Natasha a préparer. Malgré tout, parfois t'avais pas d'autre choix que de donner aussi un peu du tien. Même si dans le fond, t'avais juste envie de te mettre dans le lit, et de plus bouger de la soirée. Mais la présence d'Elise et de Dean rendait bien évidemment tout ça impossible. « Doudou nos invités sont arrivés » T'avais rejoint Natasha pour les accueillir en trainant un peu des pieds. Et comme tu le craignais, les filles étaient parties pour discuter. Et toi et Dean vous étiez restés dans un silence radio assez effrayant. Pour tenter de ne pas passer pour le pauvre type qui refusait le dialogue avec le copain d'Elise, tu avais simplement lancé un : « sympa tes cheveux, comme ça.» en montrant le haut de son crâne, alors que t'étais même pas certain qu'il avait changé quoi que ce ne soit.

Puis, comme si elle l'avait remarqué, d'ailleurs, elle l'avait certainement remarqué, Elise était arrivée à la rescousse. Son arrivée avait fait répondre Dean à une blague de Natasha, et il t'avait donc laissé. Tu allais presque remercier Elise quand elle commença à plus ou moins à t'engueuler. Comme si tu t'y attendais pas et que tu l'avais pas mérité. Tu croisais les bras sur ton torse. De quoi ? Elle allait commencer à faire une réflexion parce que t'aimais pas son gars ? C'était pas une nouveauté. Elle avait juste on ne savait quoi dans les yeux pour ne pas remarquer que PERSONNE dans son entourage n'aimait Dean. Sauf ta gourde de petite amie.
Mais pas besoin de parler, pour que NAtasha te comprenne. D'un côté,c 'était bien évident, tu n'aimais pas Dean, ce qu'il représenter. RIen que l'idée de lui sérrer la main te répugnait. Et pourtant, tu devais prendre sur toi, inlassablement. T'avais pas le choix, pour l'instant, que celui de te fondre dans la société et dans l'acceptation de l'autre. Tu parles ! Une grosse connerie du genre sorcier et humain en général, même. Mais très vite arriverait le jour où t'aurais plus à faire semblant, et où le clivage entre ceux qui méritent vraiment la liberté de part leur statut du sang, et les autres, serait enfin arrivé. T'en rêvais, c'était juste comme ça.
Mais le petit air d'Elise t'agaça. « Est-ce que j'ai dit un mot sur.. ce avec quoi tu sors ?» demandais-tu, d'un dédaigneux regard pour Dean. « Non, je ne t'ai rien dit. Alors commence pas à me prendre la tête parce que je traine ou que je traine pas avec Erskine ou qui que ce soit d'autre..» ajouta-tu en soupirant. T'adorais Elise, mais à ce moment précis, ce qu'elle pouvait bien t'agacer, là.
.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Seamus et Dean McGregor / Adryan Avery / Milo Finley
Points : 730

RPG
Nom et Prénom : McGregor Seamus
Activité: Prof SCM à Merlin Castle
Age: 21 ans
avatar
Spécialiste des Moldus
Seamus McGregor
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Mar 5 Juin - 22:50
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Jeudi 25 février 2021

Sympa mes cheveux comme ça ? Sympa mes cheveux ? What the f ? Je ne pus m’empêcher de le dévisager un instant, brusquement mal à l’aise.

« Hum… Les tiens sont pas mal non plus… »

C’était quoi cet échange ? Rencontre du troisième type ? Je ne savais même pas comment réagir. Ce mec était de plus en plus bizarre. Quel genre de dude faisait une remarque sur la coupe de cheveux de son pote ? C’était moi qui rendait mes potes gays ou quoi ? Après l’annonce de Jacob, plus rien n’aurait dû m’étonner ! Mais Anton était avec Nat, et ça avait pas l’air d’être juste pour cacher une quelconque homosexualité. Ils avaient l’air d’être vraiment ensemble quoi. Le silence était retombé comme un soufflé. OK, besoin d’une issue de secours.

« Doudou, tu peux m’aider à sortir le… »

« Bouge pas, j’arrive ! »
la coupai-je.

Je sautai par dessus le canapé pour venir en aide à Nat et m’éloigner du très-gênant moment que je venais de vivre avec Anton. Je croisai Elise qui allait dans la direction opposée, la mine soucieuse. Avait-elle remarqué elle aussi que quelque chose de bizarre se tramait du côté de Danchev ? Je ne doutais pas un instant que sa curiosité la pousserait à trouver ce qui clochait chez notre hôte. Avec certainement plus de diplomatie que moi, Dieu merci !

« Quel dévouement, Dean ! Il faut juste sortir le plat du four. »

« Je suis votre humble serviteur Miss Anderson ! »

« Je suis justement à la recherche d’un nouveau sous-fifre, tu peux déposer ça à table ! »


J’eus un rire un peu mal à l’aise, me demandant si elle était véritablement entrain de blaguer ou pas. Il était tout à fait possible qu’elle ait grandi avec des serviteurs autres que les habituels elfes de maison…

« N’en profite pas, je ne suis pas exactement du genre à obéir aux ordres… »

Plus les minutes passaient, moins je me sentais à l’aise pour ce qui aurait du être un simple diner entre potes. Je posai le plat à table et revint dans le salon où le silence se fit subitement entre Elise et Anton. J’avais dû interrompre quelque chose. Décidément…

Je me raclai la gorge puis tentai de briser une nouvelle fois la glace.

« Au fait, je peux obtenir des tickets pour le prochain match des Canons la semaine prochaine. Ça vous dit de venir ? Je suis réserviste mais on sait jamais, vous pourrez peut-être m’applaudir ? »

Je ris légèrement mais mon annonce ne fit pas mouche. Ok. J’en avais marre. On bouffe et on se casse, c’était quoi cette ambiance de merde ? J’avais jamais vu ça de ma life.


Codage par Libella sur Graphiorum





Seamus & Dean
McGregor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Points : 8
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Ashley Anderson
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Ven 15 Juin - 0:05
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Jeudi 25 février 2021

La soirée venait tout juste de commencer et je sentais comme les choses n'allaient pas trop bien se passer. J'avais passé toute l'après midi dans la cuisine pour préparer quelque chose de sympa surtout pour une soirée à quatre. Notamment avec deux couples. Je connaissais aussi les a priori de mon petit ami, Anton, envers le pauvre Dean qui n'avait franchement rien à se reprocher. En tout cas, Elise semblait être celle qui était la moins détendue du groupe ce qui ne m'avait pas échappé. De mon naturel franc et brute de décoffrage, je n'avais pas mis longtemps à lui faire comprendre que j'avais remarqué son mal être.

J'étais beaucoup trop direct, ce n'était pas faute d'essayer de travailler sur mon caractère mais chasser le naturel, il revenait au galop et pas forcément de la meilleure des façons.

J'appelais Anton parce que je ne comptais que sur lui même si parfois, je risquais beaucoup à lui demander son aide. Durant cette manigance j'avais bien vu qu'Elise en avait profité pour quitter la cuisine alors que son petit ami Dean volait à ma rescousse, ce à quoi je rétorquais d'une certaine façon que j'étais impressionnée à sa dévotion. Soucieuse de savoir ce qui se passait dans l'autre pièce, je me tordis un petit peu mais je n'en tirais rien de bien concluant.

Pour la première fois depuis le début de la soirée, qui en soit n'avait pas débuté il y a longtemps, je me sentais un peu mal dans mes baskets et j'hésitais à crever l'abcés. De toute évidence, Dean n'avait pas vraiment cerné que je plaisantais tout simplement avec lui, d'autant plus qu'il avait l'air un peu perturbé de son petit tête à tête avec Anton. Cela dit, il n'était pas question de mettre encore plus de tension dans l'air mais de la dissiper alors j'incitais tout le monde à venir à table.

Je m'étais pliée en quatre pour que tout le monde y trouve son compte et je ne m'étais pas oubliée. De la couleur de ma robe à celle de mon vernis à ongle, je n'avais rien laissé au hasard au grand désespoir de mon petit ami. Au fond, j'espérais qu'il me rassure, qu'il me redise que j'étais toujours la plus belle à ses yeux, comme au tout début... fallait croire que la routine avait remplacé tout le reste et qu'évidemment, ce qui avait été dit, n'était plus à redire. Quand j'allais finalement brisée la glace durant le repas, Dean prit la parole avant moi, curieusement : « Au fait, je peux obtenir des tickets pour le prochain match des Canons la semaine prochaine. Ça vous dit de venir ? Je suis réserviste mais on sait jamais, vous pourrez peut-être m'applaudir ? » Je regardais Elise, cherchant une petite blague.

L'idée était vraiment fantastique et je fus la première à m'enthousiasmer à l'idée de passer une soirée de folie avec les Canon : « Par Merlin, mais c'est génial ! Évidemment que ça nous plairait, n'est-ce pas Doudou ? » C'était un fait, il ne fallait pas m'en promettre mais plutôt m'en donner. Une fois que c'était sur la table, il ne servait rien à de retirer l'offre, je l'avais déjà en main : « Mais on s'y verra quand même ? » demandais-je soucieuse. J'aimais bien Dean, il était simple et serviable. Je ne lui voyais aucun défaut déplaisant pour le moment, c'était peut-être ce qui enrageait Anton. J'allais devoir surveiller mes manières afin d'éviter une nouvelle dispute.

« Tu y travailles depuis quand ? » demandais-je en prenant mon verre d'eau pour calmer mes ardeurs. Je croyais avoir vu de la fumée sortir des oreilles de mon copain, j'osais supplier ma bonne étoile pour que ça n'était qu'un mirage et non pas une réalité. Je me concentrais sur la réponse de Dean et enchaînais sur Elise : « Et toi, raconte, quoi de nouveau dans ton petit monde ? »


Codage par Libella sur Graphiorum
[/color]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Elise C. O'Colin
Activité: Ancienne Gryffondor/Sciences Politiques
Age: Née le 21 mars 2002 (19 ans), 2ème année à l'UMS
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Elise C. O'Colin
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Sam 16 Juin - 11:57

 
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant
Jeudi 25 février 2021 - Ft Anton Danchev, Natasha Anderson & Dean McGregor

   Il allait vraiment me jouer son numéro à « moi aussi je peux croiser les bras » ?! C’était bien un Sang-Pur, il n’y avait pas de doute là-dessus. Menton levé, regard déterminé, allure fière et droite. Il ne lui manquait rien. Un instant, j’eus peur qu’il ait rejoint les Résurgents, mais … c’était impossible ? Il venait de Russie, il ne connaissait pas tout ce qui se tramait dans ce pays, si ?

Mais l’image d’Erskine discutant avec lui s’imposa une nouvelle fois dans mon esprit et je compris que j’avais vu juste avec les paroles qu’il prononça ensuite. « Est-ce que j’ai dit un mot sur … ce avec quoi tu sors ? Non, je ne t’ai rien dit. Alors commence pas à me prendre la tête parce que je traîne ou que je traine pas avec Erskine ou qui que ce soit d’autre … »

Je serrai un peu plus fort les bras sur moi et inspirai profondément. J’étais en train de dîner avec un Résurgent. Nous étions en train de dîner avec un Résurgent. Si Dean l’apprenait … Non, il ne devait rien savoir.

Non sans un regard menaçant vers Anton, je me tournais vers Natasha et Dean qui apportaient les plats sur la table. « Cela m’a l’air tout à fait succulent, Natasha ! » repris-je en faisant bonne figure face à la jeune femme. Truc de Sang-Pur. Rien de plus simple ! Un silence tomba alors que nous observions les plats sur la table. Hum … Devais-je dire quelque chose ? « Au fait … » Non, visiblement, Dean s’en chargeait.

« Ce serait fantastique de te voir jouer ! » confirmais-je avec un sourire au jeune homme en prenant place face à lui. Je ne l’encourageais pas beaucoup, je m’en rendais compte, mais je voulais qu’il voit que j’étais fière de lui. « Par Merlin, mais c’est génial ! » s’exclama Natasha. Déjà elle s’extasiait avec Anton, assis à ma droite.

Je goutais l’un des petits fours de la jeune femme après qu’elle nous ait incité à nous servir sans plus attendre. « Oh, Dean tu as donné la bouteille de Whisky Pur Feu ? » demandais-je. « On n’allait pas arriver les mains vides ! » Bien que mon petit-ami n’en voyait pas le problème, pour moi c’était inadmissible dès lors que nous étions invités chez quelqu’un.

Mais déjà Natasha demandait plus d’informations à Dean : « Tu y travailles depuis quand ? » « Depuis un petit mois ? » dis-je en regardant le concerné. « Il y est tellement à l’aise et heureux, qu’on ne fait plus vraiment attention au temps qui passe ! » Un autre truc que j’avais appris dans ces soirées, c’est qu’on devait toujours faire croire que nous nagions dans le bonheur. C’était sans doute un peu ridicule dans ce genre de dîner mais je ne pouvais m’en empêcher. Et puis, l’attitude d’Anton à côté me dérangeait. Des questions me taraudaient l’esprit et j’avais envie d’en avoir le cœur net.

« Elise ? » Je relevais les yeux vers Dean qui m’observait en fronçant les sourcils. Et miiiiince …  « Pardon, tu disais quelque chose Natasha ? » Ah oui, dans mon petit monde. Je pris mon verre d’eau, espérant me donner une certaine contenance et croisais le regard d’Anton. Oui, il allait falloir que j’éclaircisse tout cela. « Pas vraiment de nouveautés … » dis-je en souriant poliment. « … si ce n’est que j’ai peut-être trouvé un stage pour l’an prochain. »

L’Américaine ouvrit de grands yeux curieux. « Ce serait au Ministère, avec Kyle Scott, un conseiller en commerce magique. » dis-je avec un sourire fier. « Mais il me faut encore trouver un travail pour cet été, alors … si des fois vous avez des pistes ? » demandais-je en croisant le regard de Natasha puis d’Anton.

« Et vous alors ? » repris-je en posant mon verre sur la table et goûtant un nouveau toast. « Vous avez des projets pour cet été ? Ou des projets tout courts dont vous voudriez nous informer ? » J’insistais un peu plus sur Anton sur cette dernière phrase avec un nouveau sourire de façade. « Je serai très intéressée de voir ce que vous proposez. » J’imaginais très bien Dean et Natasha ne pas comprendre, mais le tout c’était qu’Anton comprenne.

D’ailleurs, le voilà qui s’excusait pour sortir un moment de table. Je papillonnais des yeux alors que Natasha s’inquiétait d’un problème. « Je peux peut-être aller lui parler ? » suggérais-je à la jeune femme en posant une main sur la sienne. « On a … quelques différents à régler, si tu veux bien … Continuez le repas avec Dean ! On n’en a pas pour longtemps ! »

           
©️️️️Lilith

   




Baby I am right here I'll hold you when things go wrong

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Aucun, pour l'instant !
Points : 61

RPG
Nom et Prénom : Anton Danchev
Activité: Communication et information
Age:
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Anton Danchev
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Ven 22 Juin - 20:44
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Jeudi 25 février 2021

Dans ta tête, t'avais déjà creusé un trou, et commencé à t'enterrer dedans. La plus longue soirée de ta vie venait de commencer que t'avais l'impression que chaque minute équivalait à deux heures. Heureusement, la trop naïve et trop bavarde Natasha avait attiré l'attention de Dean. Parce que, toi, t'étais pas vraiment doué pour ça. Non, pas du tout, en fait, même. T'étais allé jusqu'à complimenter un des gars que tu détestais le plus pour tenter de défaire le malaise d'être en la présence de ce genre de racailles et pour essayer de faire comme si tu étais plus ou moins content de les avoir à la maison. Brrr, tu en frissonnerais presque de dégoût, tiens. Du coin de l'oeil, pendant qu'Elise t'avait pris à part pour te remonter les bretelles -elle avait pas tort bien que tu ne t'en rendrais jamais compte, tu trouvais ton comportement légitime- tu surveillais ce qu'il faisait. Qu'il s'approche pas trop de ta copine, y avait que toi qui avait ce droit, et alors un sang-de-bourbe devait rester à un bon mètre. Mais surtout, tu pouvais vérifier ce qu'il touchait, te disant, tel un enfant, que tu saurais comme ça ce que tu pourrais manger : tout ce qu'il n'avait pas amené sur la table. Tu préférais éviter l'intoxication, Merlin merci ! Après avoir tenté de lui faire comprendre que le fait que tu sois ou non en contact avec Erskine ne la regardais pas, en essayant de ne pas te dévoiler, ce qui avait échoué, t'étais plutôt soulagé de voir qu'elle ne répliquait rien.

Et comme toujours, les efforts naïfs, que tu trouvais parfois oppressants, de Natasha, vinrent à te sauver. Tu pouvais la remercier, c'était sûr. Enfin, peut-être pas cette fois, quand, en tournant la tête vers elle, et en tentant de reconstituer ce qu'elle avait dit, tu comprenais ce sur quoi elle rebondissait. Une.. une soirée de plus avec ce zéro ? Tu levais les yeux au ciel un cours instant, pas assez longtemps pour que ce soit évident, ça ressemblait plus à une réflexion, avant de répondre. « Oui pourquoi pas.. Si on n'a pas déjà quelque chose de prévu. » que tu commençais, en croisant les doigts intérieurement pour que quelqu'un ne vienne te sauver en faisant comme si vous aviez quelque chose. Parce que non, ton emploi du temps était désespéramment vide, ce jour-là. Mais même pour du Quidditch, s'il y avait Dean, ça n'avait pas d'intérêt.

T'avais commencé à te laisser être absent de la conversation. Inintéressante à tes yeux, tu préférais écouter, et ne pas griller quoi que ce ne soit de plus que ce que tu avais déjà fait avec Elise, en parlant avec elle. Autant que son gars ne capte pas, non plus, et encore moins Natasha, sinon, tu savais qu'elle te bassinerait en continu avec ça. Et que ce serait sujet à une crise de couple. Que tu ne comprendrais pas. Après tout, comment blâmer quelqu'un pour des convictions pour lesquelles il se bat, n'est-ce pas ? Enfin, sauf quand elles vont à l'encontre de la vie et de la liberté. Bien qu'à tes yeux, les seules entraves qui y étaient faites ici, c'était de laisser vivre les nés moldus. Alors que tu gardais le silence, n'écoutant plus que d'une oreille, en cas où on t'interpellerait ou te demandais ton avis, tu levais les yeux sur Elise. Et tu les plissais. Elle cherchait quoi, là? Si elle croyait quoi que ce ne soit pour que tu avoues et te dévoiles, quitte à proclamer une guerre dans ton couple, dans la maison, aussi au passage. Qui finirait par s'étendre. Quand Elise parla de vos projets, ce fut trop pour toi. Tu marmonnas un léger. « Excusez-moi. » avant de te lever et de te rendre dans la pièce d'à côté, sur le petit balcon/terrasse. Tu fulminais. Elle jouait à quoi là ? T'avais jamais touché à son gars, qu'elle se calme, non?
Quand elle te rejoignit, tu crachais presque de la fumée de colère par les narines, comme les taureaux. « Putain, mais tu joues à quoi ? T'es fiere de toi ? Ha bravo, madame. » que tu lui lâchas en pleine gueule, en applaudissant, sous l'effet de la colère et d'impulsivité. Tu l'aurais presque frappée, si elle avait été un homme. « Tu cherches quoi ? » Mais toi, ce que tu voulais à ce moment là, c'était qu'elle et son mec se tirent d'ici et que tu ne les voies plus avant un moment. Sauf que dans le fond, ça te soulerait presque plus que ce qu'elle venait elle de le faire.

.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Seamus et Dean McGregor / Adryan Avery / Milo Finley
Points : 730

RPG
Nom et Prénom : McGregor Seamus
Activité: Prof SCM à Merlin Castle
Age: 21 ans
avatar
Spécialiste des Moldus
Seamus McGregor
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Jeu 5 Juil - 20:05
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Jeudi 25 février 2021

Bon au moins mon invitation semblait avoir fait plaisir à Nat’, c’était déjà ça…

« Oui, bien sûr ! On se croisera à la fin du match. Comme ça vous pourrez tenir compagnie à Elise dans les gradins. Le temps est parfois long avant qu’on ne repère le Vif d’Or » blaguais-je en adressant un clin d’oeil à la brune mais je croisai le regard noir d’Anton et glissai mes yeux vers ma petite amie. Ah. De la jalousie peut-être ?

« Oui pourquoi pas.. Si on n'a pas déjà quelque chose de prévu. »

Je ne relevai pas sa remarque. C’était maintenant assez évident pour tout le monde qu’il avait clairement mieux à faire. Je ne savais pas encore pour quelle raison mais cela commençait à m’exaspérer. Tellement que j’avais presque envie de rentrer dans son jeu et de le provoquer jusqu’à ce qu’il crache le morceau.

« Tu y travailles depuis quand ? »

J’ouvris la bouche pour répondre mais Elise me précéda.

« Depuis un petit mois ? » dit-elle. « Il y est tellement à l’aise et heureux, qu’on ne fait plus vraiment attention au temps qui passe ! »

Elle avait ce ton maniéré qui m’exaspérait tant à l’époque de Poudlard et qu’elle brossait les profs dans le sens du poil pour être certaine d’avoir de meilleures notes que Shino. Je me retins de lever les yeux au ciel.

« Oui, c’est franchement cool. J’ai une chance de dingue d’y être. J’ai conscience que c’est peut-être ma seule opportunité de bosser dans ce domaine et je vais tout faire pour ne pas la foirer ! »

« Et toi, raconte, quoi de nouveau dans ton petit monde ? »


Je tournai la tête vers Elise et constata qu’elle avait les yeux dans le vide, pensive. Je fronçai les sourcils, ça ne lui ressemblait vraiment pas.

« Elise ? »

Elle sursauta presque, s’excusant pour son absence. A quoi pensait-elle ? Avait-ce un rapport avec le comportement étrange d’Anton ? Quand je pensais que cette soirée ne pouvait pas être plus bizarre.

La conversation glissa vers Elise et les projets à venir. Je buvais ma bière distraitement, mes yeux glissant sur les quatre coins de la pièce sans jamais se poser, ne voulant plus croiser le regard d’Anton. Mais quand Elise posa une question les concernant, je ne savais plus très bien laquelle, je n’étais pas vraiment attentif, Anton se leva d’un bond, surprenant tout le monde autour de la table. La mine surprise de Natasha m’informa qu’elle n’avait pas l’habitude de voir son petit ami se comporter ainsi.

« Je peux peut-être aller lui parler ? » Je dévisageai Elise avec stupéfaction. What ?! « On a … quelques différents à régler, si tu veux bien … Continuez le repas avec Dean ! On n’en a pas pour longtemps ! »

Elle disparut à sa suite nous laissant, Nat et moi, en tête à tête. J’ouvris la bouche puis la refermai. Je secouai la tête pour reprendre mes esprits.

« Est-ce qu’on parle du comportement chelou de ton mec et de ma copine ou on continue le repas tranquillou ? » demandai-je avec une nouvelle gorgée de bieraubeurre.

Visiblement, elle n’était pas aussi douée qu’Elise pour garder son flegme en toute occasion.

« Est-ce qu’Anton a un problème avec moi ? Sérieux, arrêtons de tourner autour du pot. »

« Pour être franche avec toi, je pense qu'il ne t'aime tout simplement pas. »
Je grimaçai, c’était difficile à entendre pour quelqu’un qui avait toujours été très populaire. Les gens m’appréciaient, d’habitude…

« Mais on ne peut pas dire qu'il aime beaucoup de monde, aussi. Pourquoi, il s'est passé quelque chose ? »

Je secouai la tête en haussant les épaules.

« Je sais pas s’il s’est passé quelque chose. On s’était super bien entendu l’été dernier et depuis je sens qu’il m’évite. J’ai rien fait moi! »

Puis sans que je ne comprenne vraiment la transition, elle demanda : « Depuis quand es-tu avec Elise ? »

Petit regard de panique. Le genre de question qui me mettait toujours extrêmement mal à l’aise. Je savais. Je savais la réponse c’était…

« Depuis… à peu près un an… Officiellement… Pourquoi? »

Un sourire malicieux se glissa sur ses lèvres glossées.

« T’es le parfait petit ami toi ! » Je levai les yeux au ciel. Roh, cette obsession des femmes pour les dates d’anniversaire !

« Je ne veux pas parler à la place d'Anton mais ça correspond plutôt bien à la cassure non ? »

J’ouvris des yeux ronds puis fronçai les sourcils, l’air soupçonneux.

« Hein ?! Quoi ?! T’es sérieuse ? Tu crois qu’il y a un truc entre eux ? »

« Non !! »
s’exclama-t-elle brusquement. « Crois-tu vraiment que j'aurai une confiance aveugle envers Elise si c'était le cas ? Il ne te trouve pas assez bien pour elle. » lâcha-t-elle de but en blanc. Ma mâchoire retomba de surprise. Nan. Est-ce qu’elle avait vraiment dit… Oui ! Elle l’avait dit. Je secouai la tête, incrédule. Puis je sentis la colère monter. Comme une boule rageuse que je ne pouvais retenir.

« Hein ?! Danchev ? Ce gringalet d’info-comm, ce fils à papa, pense que JE ne suis pas assez bien pour elle ?! »

A la vue de la tête de Nat’, je réalisai que je n’aurais pas dû parler comme ça de son petit ami, mais c’était trop tard. La ligne avait été franchie quelques instants plus tôt et je n’avais plus rien à perdre.

« Il a conscience que le petit boulot de merde qu’il va se trouver après ses études pourries ne lui permettra même pas de se payer le quart de cet appart’ ? Heureusement que Papa est là pour sauver son fiston de la ruine ! »

Je me levai d’un bond. La mascarade avait assez duré.

« Elise ! On se casse ! »

Puis d’un coup, je réalisai qu’il n’était pas question de thune, il n’était pas question du niveau d’instruction ou même de nos études respectives, le problème c’était mon héritage. Mon sang. Je n’étais pas l’un des leurs. Je ne croisai pas souvent de gens ouvertement alliés aux idées des résurgents. Mais toutes les pièces du puzzle reprenait leur place. Elise m’avait prévenu que la quasi-totalité de son ancien entourage partageait les idées de son cousin et du sordide Carrow. C’était de là qu’elle connaissait Anton.

J’avais la mâchoire serrée en voyant Anton et Elise revenir vers nous. Lui semblait toujours aussi agacé, Elise avait l’air confuse. Je pris mon verre, ainsi que la bouteille de Whisky Pur Feu que nous leur avions offert. Je finis ma bière en quelques gorgées puis la reposa lourdement sur la table.

« Merci à tous les deux pour votre ‘hospitalité’ mais je ne veux imposer ma déplaisante compagnie à personne » dis-je en accompagnant le mot hospitalité avec des guillemets gestuels.


Codage par Libella sur Graphiorum





Seamus & Dean
McGregor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Points : 8
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Ashley Anderson
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Jeu 5 Juil - 20:35
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Jeudi 25 février 2021

Anton était parti et Elise n'avait pas franchement attendu pour aller le rejoindre. La brunette aurait été bien voir son petit ami lorsque ce dernier avait décidé de mettre un point final à la situation qui visiblement le dérangeait. Elle sourit à son amie pour lui montrer que ça ne la dérangeait. Elle était passé maitresse en art de mentir et préféra boire quelque chose plutôt que de montrer sa frustration et son inutilité évidente. C'était sans compter Dean qui semblait bien déterminer à lui tirer les vers du nez concernant son petit ami. Evidemment, elle n'était pas dans la tête d'Anton mais il fallait être complètement idiot pour ne pas comprendre que ce dernier détestait le petit ami d'Elise. Un échange de « Vérité-vérité » entre une petite amie frustrée d'avoir été mise à l'écart et d'un petit ami désorienté. Elle l'avait bien compris et n'avait pas besoin de passer maitre en l'art de l'occlumencie pour savoir ce que Dean pensait.

- Non ! » avait-elle crié, voulant se persuader qu'il ne se passait vraiment rien entre eux. Qui était-elle pour pointer du doigt sa nouvelle amie sans preuve ? Personne d'autant plus qu'Anton lui rappelerai bien sa supériorité de Sang d'une manière ou d'une autre. Elle orienta Dean sur un tout autre sujet pour qu'il oublie cette hypothèse qu'elle voulait elle-même oublier. Seulement, elle ne s'attendait pas du tout à la réaction épidermique de son interlocuteur qui décida de prendre congé en appelant Elise sur le champ.

- Hein ?! Danchev ? Ce gringalet d'info-comm.... » Elle n'avait pas besoin d'en apprendre d'avantage.

- T'oublie peut-être que je suis sa petite amie. Si tu n'es pas capable d'encaisser la vérité, ne pose pas de question. » avait-elle rétorqué avant qu'Elise n'arrive dans la salle à manger, là où Dean avait décidé de mettre fin au repas : « Merci à tous les deux pour votre « hospitalité » mais je ne veux imposer ma déplaisante compagnie à personne » « Quel idiot... » lâcha Natasha en se levant à son tour. Si un regard pouvait tuer quelqu'un, Natasha aurait déjà enterré ce troll depuis longtemps : « Si tu te crois assez intelligent pour réagir comme ça, Dean, très bien. Ça ne tient qu'à toi de prendre tes jambes à ton cou et d'envenimer la situation. Cela m'apprendra à croire qu'un mec pouvait réfléchir avec autre chose que son égo ! » La brunette regarda son amie qui ne semblait rien comprendre mais elle avait encore du pain sur la planche si elle voulait pouvoir rejoindre son appartement. « Et je suis polie quand je dis "égo" ! A plus tard, Elise ! » Et elle quitta la salle à manger pour commencer la vaisselle.

Codage par Libella sur Graphiorum
[/color]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Elise C. O'Colin
Activité: Ancienne Gryffondor/Sciences Politiques
Age: Née le 21 mars 2002 (19 ans), 2ème année à l'UMS
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Elise C. O'Colin
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant Ven 6 Juil - 14:32

 
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant
Jeudi 25 février 2021 - Ft Anton Danchev, Natasha Anderson & Dean McGregor

   Je rejoignis à grandes enjambées Anton qui s’était rendu sur le balcon donnant sur l’autre côté de la rue. Un coin un peu plus tranquille. « Putain, mais tu joues à quoi ? » me balança-t-il alors que j’arrivais sur la terrasse avec lui. « T’es fière de toi ? Ha bravo, madame. » Mais c’était qu’il me jouait presque une scène de théâtre. D’un coup de baguette, je refermais la porte derrière nous pour que Dean et Natasha n’entendent pas notre discussion.

Furieuse, je me retournais vers Anton qui me posait enfin « la » question. Je croisais les bras et fronçais les sourcils. « Je veux que tu arrêtes de jouer le parfait idiot avec Dean. » déclarais-je. « Mais je ne joue pas, Elise. » répliqua-t-il les dents serrés. J’ignorais cette interruption pour enchaîner sur la suite de ma réponse : « Notamment ce « si on n’a pas déjà quelque chose de prévu » ?! » Je lui lançais un regard incrédule alors qu’il haussait simplement les épaules comme si c’était la chose la plus naturelle au monde : « Eh bien oui, ne sait-on jamais. Je n'ai pas la possibilité d'être à deux endroits à la fois, hein. »

Je secouais la tête, ignorant encore une fois son intervention particulièrement prétentieuse. « Tu as le droit de ne pas aimer Dean, mais je refuse que tu le détestes pour les mauvaises raisons. » Et encore une fois, j’avais droit au numéro de ce cher Anton : lever les yeux au ciel et soupirer. Agacée, je claquais des doigts devant ses yeux : « Tu me mets dans une position délicate. Je te rappelle que les Résurgents sont derrière moi et je ne veux plus que mon petit-ami soit mêlé à tout ça. » dis-je en prenant une voix dure.

Il roula à nouveau des yeux, passablement agacé. Visiblement c’était une habitude chez lui. « Tu l'y as mêlé malgré tout. » insista-t-il. « Tu sors avec ... « quelqu'un » comme lui, ne l'oublie pas » dit-il en appuyant sur « quelqu'un ». Je secouais la tête, ouvrant la bouche, voulant dire quelque chose. « C’est totalement absurde ce que tu dis ! »

« Dis-toi que t'as de la chance que c'est parce qu'ils ont la trouille de tes réactions. » Je fronçais les sourcils mais je compris rapidement à qui il faisait allusion de par ce « ils ». « Ils pourraient te traquer pour le déshonneur que tu fais à ton sang, aux tiens, aux valeurs qui t'ont été enseignées. A la honte et la trahison que tu leur as fait subir. Ils te laissent libres et sans sentence. Et de ça, tu les remercies avec ce Dean. » Je n’aimais pas parler de ça ici et machinalement je jetais un coup d’œil vers l’intérieur de l’appartement. Tout semblait calme.

« S’ils voulaient agir, ils l’auraient fait depuis longtemps. » répondis-je, d’un air toutefois moins assuré. « Ouais … » Il soupira, mais il hésitait sur ce qu’il voulait dire. Etait-il en train de me dire que la direction qu’empruntait les Résurgents ne lui plaisait pas ? Selon lui, il aurait mieux valu qu’on me punisse ?

« On verra bien ce qu'en pensera Logan, en espérant qu'il ne fasse rien à ce sujet » Je frissonnais à l’entente de « ce » nom. Merlin, pourquoi j’avais toujours aussi peur de lui ? Après ma fuite de chez Erskine, j’avais cauchemardé de voir arriver Logan chez les McGregor ou à l’UMS. J’avais longtemps craint ses représailles et revus en rêve chaque moment avec lui. Je m’étais longtemps dégoûtée et j’avais compris pourquoi Dean ne voulait plus de moi.

Anton leva alors la main et, toujours hanté par le souvenir de Logan en cet instant, je reculais, me cognant contre la rambarde. Mais le jeune homme se passait seulement une main dans les cheveux. Je fermais les yeux et soufflais. Ce n’était rien. Logan n’était pas là. Mais Anton était un Résurgent, et nous devions quitter cet appartement. Maintenant. « Elise ! On se casse ! » Bien évidemment, Dean n’avait pas pu se tenir avec Natasha. Et son ton ne me disait rien qui vaille.

Je jetais un dernier regard vers Anton avant de rouvrir la porte de la terrasse pour entrer à l’intérieur. Avec un soupir, le jeune homme me suivit et je tombais sur un Dean en plein milieu du vestibule, sa bouteille de Whisky Pur Feu à la main, la mâchoire serrée. J’avais appris à reconnaître ces signes depuis qu’on sortait ensemble. Natasha était elle aussi debout et lui lançait des éclairs. « Que se passe-t-il ? » demandais-je, confuse.

« Merci à tous les deux pour votre « hospitalité » mais je ne veux imposer ma déplaisante compagnie à personne. » Je fronçais les sourcils, bras croisés. « Quel idiot … » Je tournais la tête vers Natasha, choquée. Pourquoi elle tenait ces propos ? Il y avait à peine 10 minutes c’était eux qui animaient avec joie ce repas, et maintenant ils s’envoyaient des insultes à la figure.

C’était certain que ce ne serait pas dans une soirée de Sang-Pur que ça se passerait ainsi. D’ailleurs, j’échangeais un regard avec Anton et je pense qu’il me comprenait.

« Si tu te crois assez intelligent pour réagir comme ça, Dean, très bien. » Et ça continuait. Je regardais tour à tour Dean et Natasha. Puis Dean et Anton. Puis Anton et Natasha. Je ne savais pas très bien comment j’étais censée réagir dans ce cas-là. J’avais toujours été élevée pour faire les choses dans les règles, être polie … hypocrite. Mais là, Natasha s’en prenait à mon petit-ami et … je n’en connaissais ni les tenants ni les aboutissants.

« Natasha, calme-toi, il y a surement une explication à tout ça … » Mais déjà Dean prenait la porte. « A plus tard, Elise ! » lançait la jeune femme en partant dans la cuisine. De toute manière, je voulais moi aussi quitter cette soirée, alors … pourquoi s’éterniser ?! « Bonne soirée, Natasha. » glissais-je en reprenant ma veste. « Anton … » saluais-je d’un signe de tête avant de rejoindre Dean qui m’attendait en tapant du pied dehors.

« Je crois qu’il faudra qu’on parle … » dis-je seulement au jeune homme avant que l'on ne transplane.

           
©️️️️Lilith

   




Baby I am right here I'll hold you when things go wrong

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant

Revenir en haut Aller en bas
Un dîner à quatre, ce ne devrait pas être méchant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Quatre lune ?
» Les quatre saisons d'une vie [Pv Myrielle]
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Monde RPG :: Université de Magie Supérieure :: Le Scitis-
Sauter vers:
©️ 2016-2018 Hogwarts Family, le contexte, le design, les idées sont la propriété du staff d'HF. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.