Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Décembre 2021.

Partagez

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz

We all have our own deserts

Après la deuxième épreuve du Tournoi, la vie reprit son cours normal. Et par normal, on entendait les divers cours tout au long de la journée. Les champions n'avaient pas droit à un traitement de faveur, ils étaient comme n'importe quel élève. Anna préférait cela, les gens disaient déjà bien assez de choses à son sujet. Si en plus elle pouvait simplement ne pas venir en classe, cela empirerait les choses.

Anna avait un peu essayé, mais elle ne s'était vraiment liée avec personne. Il fallait dire qu'elle ne savait pas trop comment s'y prendre, elle n'avait jamais eu de véritables amis, garçons ou filles. Beaucoup des élèves d'Ilvermorny s'intéressaient uniquement à elle pour son rôle de championne et pas pour qui elle était. Finalement, cette position l'isolait plus qu'autre chose.

Ce n'était pas trop dramatique pour Anna, elle n'était pas venue pour se faire des amis. Elle avait certes pu avoir quelques conversations agréables et pas complètement dénuées de sens avec quelques personnes, mais c'était tout. Ce n'était pas un handicap pour elle de ne pas connaître grand monde... enfin, sauf quand les professeurs aimaient faire travailler les élèves en groupe. C'était une technique visiblement très appréciée au sein d'Ilvermorny et encore plus par le professeur Simons. Aujourd'hui, il avait décidé de les faire travailler en binôme. Cette fois, il ne volerait pas à sa rescousse comme pour le bal, Anna devait trouver quelqu'un de son âge... ô joie.

Elle regarda autour d'elle, mais tous les groupes s'étaient déjà formés. Il ne restait plus qu'une fille asiatique qui paraissait tout autant appréciée que Anna. Sacré binôme. La rousse déplaça ses affaires pour s'installer à côté de son acolyte pour cette double heure de métamorphose.

- Anna Woods. déclara simplement la rousse pour se présenter. Elle se doutait que la jeune femme connaissait son nom, mais elle, elle ne connaissait pas le sien.

La tâche de la journée consistait à faire disparaître des objets, toujours de plus en plus gros. Le professeur Simons faisait apparaître deux Mornilles sur chacun des bancs. Derrière lui, l'incantation "Evanesco" était écrite d'une manière élégante sur le tableau.

- Très bien, veux-tu commencer ?

Ils s'étaient entraînés sans baguette à dire l'incantation correctement et à faire les bons gestes. Niveau théorie, les deux jeunes femmes étaient armées. Le professeur les avait cependant mis en garde: la pratique était bien plus difficile.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyRe: We all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz


We all have our own deserts.

Si il y a bien une matière qui est difficile pour moi avec les sortilèges... C'est la métamorphose, je crois que c'est même pire. Le professeur Simons essaie toujours de me guider, mais c'est comme-ci cette matière n'était tout simplement pas faite pour moi. Tout me semble inutilement compliqué. Monsieur Simons pense que j'ai un esprit trop cartésien pour sa matière. Que j'ai sans doute des difficultés à visualiser les choses dans mon esprit. Il a raison, je ne suis pas créative. J'ai un mal fou à me représenter les choses dans mon esprit, ce n'est pas naturel. Je me sens perdue, et de fait je n'ai jamais beaucoup d'enthousiasme à travailler cette matière.

Il faut faire des groupes et comme souvent, je me retrouve seule. Les américains ont du mal à m'apprécier, sans doute parce que je suis discrète. Et pas forcément d'un abord facile, je préfère la solitude le plus souvent. J'ai l'habitude. Je sursaute presque quand quelqu'un s'assied à côté de moi. J'étais distraite, je me tourne vers la jeune femme qui vient de se présenter. Évidemment, je sais qui elle est, même-ci je ne m’intéresse pas au tournoi. Encore une fois, ça me dépasse qu'on puisse volontairement entrer dans une telle compétition.

"Park, Mi-Jin." Je me présente à mon tour, plus par politesse que par intérêt. Je sais d'avance que je ne réussirais pas les sorts aujourd'hui. Je soupire lasse. Au moins Anna ne semble pas être quelqu'un de bavard. Elle n’essaiera pas de parler inutilement. 

"Tu auras plus vite fais de commencer, je doute d'y parvenir." Je fait remarquer avec un haussement d'épaules. "J'ai du mal avec cette matière." Je rajoute quand je vois son regard interrogateur. C'était sans doute le plus près de la vérité. Je la regarde bouger sa baguette avec grâce, elle respire la classe. Je dois avouer que rare sont ceux qui m'inspire du respect au premier coup d’œil. Mais elle oui. Je vois aussi qu'elle est plus à l'aise que moi avec la magie, comme tout les étudiants de ma classe. Ils pratiquent tous la magie depuis des années. Moi aussi finalement, mais en ayant appris sur le tard, mes mouvements sont beaucoup moins fluides et naturels. Cela fait moins de quatre ans que je pratique la magie. Tout ça est encore étrange pour moi.  

"Comment tu t'y prends ?" Je fronce les sourcils alors que la question m'échappe. Voilà plusieurs minutes qu'Anna s'exerce et ses efforts commencent à porter leurs fruits. Je me sens incapable d'en faire de même et je ne comprends pas comment il est possible de faire disparaitre un objet... Même en le voulant très fort... La magie me surprends chaque jour, j'ai l'impression d'être un bébé qui évolue dans un monde trop grand et complexe pour lui.
©️️️Lilith

_________________

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyRe: We all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz

We all have our own deserts

Anna hocha la tête lorsque la jeune femme se présenta. Mi-Jin, ça n'était pas un prénom commun, en tout cas pas dans les pays anglophones. Anna n'avait aucune idée quelle pourrait être l'origine de son binôme, mais elle s'en fichait pas mal. Elle était là pour travailler, pas pour se faire des amis. Elle faisait toujours son maximum en cours, peu importe la matière, mais étrangement, elle voulait encore plus s'appliquer en métamorphose à Ilvermorny. Le professeur Simons ne devait pas y être étranger. Elle avait envie de lui prouver sa valeur, sans trop savoir pourquoi. Peut-être que c'était sa manière à elle de le remercier de l'avoir autant aidé.

Anna proposa à Mi-Jin de commencer, mais elle refusa presque immédiatement. L'anglaise arqua un sourcil. Eh bien, cette fille paraissait pas mal défaitiste. Mais ça n'était pas son problème. Elle préférait effectivement commencer, dans ce cas; elle n'aimait pas perdre son temps. Elle commença alors à agiter sa baguette et à réciter la formule. Il ne se passait pas grand chose au début. La métamorphose demandait beaucoup de concentration, mais au bout de quelques tentatives, la Mornille disparût sous les yeux. Anna lança un regard au professeur Simons, pas peu fière de sa réussite. Il fit alors léviter une pomme jusqu'à sa place. Encore une fois, il fallût quelques essais à Anna, mais ses mouvements étaient de plus en plus fluides et naturels. La pomme se volatilisa rapidement.

Anna se retourna lorsque Mi-Jin reprit la parole. Elle était tellement concentrée qu'elle en avait presque oublié la présence. Il fallait dire que l'asiatique n'avait pas beaucoup parlé jusqu'à là, ce qui était appréciable. Anna remarqua que sa Mornille n'avait pas bougé du moindre centimètres.

- Eh bien...

Elle n'était pas trop sûre de ce qu'elle était censé répondre. Elle n'avait pas pour habitude de prodiguer des conseils à qui que ce soit, ni à se questionner sur le pourquoi du comment de la métamorphose. Elle y arrivait, c'était tout. Elle haussa légèrement les épaules en jetant un regard à Mi-Jin.

- J'imagine que ça vient avec l'entraînement. Il faut aussi beaucoup de concentration. Comme à chaque cours de métamorphose, en fait.

Avec le temps, c'était devenu presque instinctif. Anna invita Mi-Jin à essayer d'un geste. Elle l'observa faire, puisqu'elle lui avait demandé de l'aide. Ses gestes étaient étrangement abrupts, Anna ne se rappelait pas avoir déjà vu cela auparavant. Elle laissa Mi-Jin essayer plusieurs minutes avant de reprendre la parole.

- Essaye d'être plus souple dans tes gestes dit Anna en lui montrant.

Anna se demandait si Mi-Jin arrivait même à produire un sort quelconque en agitant sa baguette ainsi. On aurait presque dit une débutante, mais bien sûr, cela aurait été malpoli de sa part de le souligner. Anna fronça les sourcils.

- Est-ce que c'est ta propre baguette ?

Elle n'avait pas l'air à l'aise avec celle-ci, comme si ça n'était pas la sienne ou qu'elle n'y était pas habituée. C'était étrange ce lien qu'il y avait entre un sorcier et sa baguette, mais Anna avait l'impression d'avoir évolué en même temps que la sienne. C'était presque une amie pour elle, la seule qu'elle aurait, d'ailleurs. Pour Mi-Jin, c'était clairement différent, il y avait quelque chose qui clochait.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyRe: We all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz


We all have our own deserts.

Le professeur Simons semblait observer plutôt attentivement notre table, je dois avouer que je ne me sens pas à l'aise. Il est gentil, mais je n'aime pas vraiment qu'on m'observe. Même-ci ses yeux semblent souvent se tourner vers ma camarades plutôt que moi. Je dois sans doute me faire des idées. J'allais dire à Anna de laisser tomber, et de ne pas répondre à ma question... Mais elle me surpris en répondant finalement à ma question. Mon regard doit paraitre perplexe, je comprends ce qu'elle me dis bien sûr.

"Je sais. Mais ça ne semble juste pas fonctionner avec moi." J'explique dans un haussement d'épaules défaitiste. Non pas que je me déprécie, mais il est évident que je ne suis pas douée dans cette discipline. J'ai fait quelques progrès depuis que je travaille dans la classe de Monsieur Simons... Mais ce n'est toujours pas assez. J'hausse les épaules quand Anna m'enjoins à lui montrer ce que je sais faire. Ou ce que je ne sais pas faire plutôt. Je me concentre donc pour faire disparaitre cette fichue mornille. Résultat même après plusieurs essais, c'est complètement vain... Je ne suis pas surprise, la remarque d'Anna elle me fais froncer les sourcils. Je ne suis pas vexée, j'essaie juste de comprendre.

"Comment ça plus souple ? Je ne comprends pas." Elle connaissait le mot et sa signification littérale mais dans le contexte présent... Cela lui échappait. Elle avait le même problème avec Monsieur Simons qui lui demandait souvent d'être moins raide... Je n'ai pas l'impression d'avoir des mouvements rigides, mais cela semble pourtant être le cas. En quatre ans aux USA, malgré mon apprentissage de la langue, certain mot sorti de leur contexte initiale restaient assez obscurs...

"Que veux tu dire par là ? J'ai l'impression que cela revêt une importance particulière, mais je ne saisi pas pourquoi." Je sais que mon regard interrogateur doit la mettre un peu mal à l'aise. On m'a parfois reprocher de trop fixer les gens. Mais je veux comprendre, cette baguette m'appartiens depuis que je connais le monde magique. On me l'a donné gracieusement, disant qu'elle ferait l'affaire. Ceci dit, je ne sais pas vraiment ce que c'est censé signifier. Je fais tourner ma baguette entre mes mains, l'observant attentivement. Mais cela reste un bout de bois qui m'aide à canaliser ma magie, c'est tout. Est-ce censé être autre chose ?

"On me l'a confié quand j'ai découvert l’existence du monde magique, il y a quatre ans. Ce n'est qu'un conducteur de magie, non ? " Je fronce les sourcils une nouvelle fois en observant ma baguette usée, parce que c'est visible. Je l'ai déjà remarqué en regardant celles des autres. Elle avait appartenu à quelqu'un avant moi. J'ai l'impression d'avoir manqué quelque chose d'important à ce sujet. J'espère qu'Anna voudra bien partager ses connaissances avec moi.

©️️️Lilith

_________________

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyRe: We all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz

We all have our own deserts

Anna regarda la jeune femme à côté d'elle et inspira profondément. Elle n'aimait pas cette attitude. Si sa mère lui avait bien appris quelque chose de positif, c'était qu'on n'arrivait à rien en se prenant pour une moins que rien comme cela avait l'air d'être le cas pour Mi-Jin.

- Allons, un peu de nerfs.

Le ton d'Anna était un peu autoritaire, mais pas sec ni jugeant pour autant. Peut-être était-ce parce que le professeur Simons les observait et qu'elle se doutait qu'il n'apprécierait pas si Anna n'aidait pas Mi-Jin un minimum. Il avait l'air de tenir à l'intégration de ses élèves, Anna y compris, d'ailleurs. Cependant, c'était difficile pour Anna d'expliquer certaines choses qui lui paraissaient évidentes, presque innées.

- Eh bien, je ne sais pas, essaye d'être plus lâche avec ton poignet.

Anna avança sa main vers le poignet de Mi-Jin, à qui elle lança un regard interrogateur avant d'appuyer légèrement pour la rendre moins raide. Sans trop de succès. Anna recula et puis fronça les sourcils à la question de l'étrangère.

- Comment ça, tu ne comprends pas l'importance de la baguette ? C'est... la base.

Anna n'avait aucune idée d'où venait cette fille et d'où elle avait fait son éducation, mais clairement, elle avait des lacunes. Il semblait improbable à Anna qu'il s'agisse d'une différence culturelle, d'ailleurs, cela lui importait peu. Ici, on se servait de baguette et il fallait être un minimum au courant de ce qu'on tenait entre ses mains.

- Exactement ce que je viens de dire, je ne comprends pas. Elle pourrait être d'une autre composition elle fonctionnerait quand même, non ? Mi-Jin fronçait les sourcils d'incompréhension.
- C'est plus qu'un conducteur. Pour moi c'est comme... une extension de mon corps. On ne t'a pas dit, chez toi, que la baguette choisit le sorcier ? Ce n'est pas qu'un simple bout de bois, la baguette doit te convenir, te répondre.
- Non, je ne pense pas. Je ne m'en souviens pas. Elle avait l'air songeuse. Je ne comprends pas comment un objet peut nous choisir. Ce n'est qu'un bout de bois avec des composants magiques. Mi-Jin avait l'air perplexe maintenant.

Anna, elle,  avait presque l’air choquée que l’on puisse affirmer de telles choses :

- Mais justement, les composants sont choisis avec soin et chaque combinaison convient mieux à un sorcier qu'à un autre. Imagine le meilleur musicien du monde: si tu lui donnes un instrument désaccordé, il ne pourra pas jouer correctement. C'est un pareil pour les sorciers. Anna n'était pas peu fière de sa métaphore. Elle considéra un instant Mi-Jin, puis haussa les épaules: Tu es peut-être une bien meilleure sorcière que ce que tu crois
- Oh, cela semble logique expliqué ainsi. Je n'avais pas vraiment envisagé les choses sous cet angle, s'exclama Mi-Jin, surprise tandis que Anna acquiesçait. La baguette peut vraiment influencer sur mes difficultés en magie ? La jeune femme regarda sa baguette avec méfiance.
- On ne peut pas savoir sans jamais avoir essayé mais la baguette joue définitivement un rôle important.

Anna cligna des yeux, réalisant enfin quelque chose.
- Une minute... 4 ans ? Mais quel âge as-tu ?

Il lui avait pourtant semblé qu'elles avaient le même âge ou presque. Anna ignorait si toutes les écoles commençaient à 11 ans comme à Poudlard, mais une nouvelle fois, l'idée que l'on puisse commencer plus tard lui paraissait presque absurde.

- J'ai 17 ans. J'ai appris l'existence de la magie assez tard… La jeune femme se mordit légèrement la lèvre, ne semblant pas très à l'aise.
- Je vois...  répondit Anna sans pour autant comprendre. Elle ajouta, se fichant un peu de mettre Mi-Jin mal à l'aise: Mais pourtant la magie se déclare bien avant, non ? Comment se fait-il que tu n'étais pas au courant ?

C'était pourtant tout de même évident. La magie, surtout quand elle arrivait pour la première fois, c'était quelque chose qui vous prenait aux tripes, qui vous changeait du tout au tout. Beaucoup d'enfants avaient d'ailleurs du mal à la contrôler, mais Anna n'avait jamais eu d'accidents fâcheux.

- Je ne sais pas, j'ai su que j'étais différente assez tôt. Mais je ne savais pas en quoi, je savais juste qu'il ne fallait pas que quelqu'un le sache. La magie n'existe pas en Corée du Nord. Mi-Jin semblait presque avoir répéter ces derniers mots comme un automate. -C'était dangereux d'être différent là bas… Je ne pense pas que tu puisses comprendre, tu n'as jamais connu un régime totalitaire. Même si elle ne respirait pas d'aise, elle essayait tant bien que mal de s'expliquer.

Anna cligna des yeux rapidement, ne sachant que répondre. Elle s'était probablement attendue à tout, sauf à ça. Elle reprit aussi rapidement contenance qu'elle le pût.

- En effet, je ne sais pas... Bref, essaye d'être plus souple avec ton poignet.

Voilà ce qui arrivait quand on parlait trop longtemps avec les autres: on arrivait sur des sujets sensibles qui mettaient tout le monde mal à l'aise. Anna avait horreur de ça. Elle savait que sa réaction n'était pas des plus appropriées. Elle aurait peut-être dû plaindre Mi-Jin ou s'excuser, mais Anna n'était pas du genre à se morfondre, encore moins pour une inconnue.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyRe: We all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz


We all have our own deserts.

Je m'explique avec Anna mais je vois bien qu'elle ne comprends pas. Ceci dit elle n'insiste pas et ne me prends pas en pitié. J'apprécie vraiment qu'elle ne me pose pas plus de questions sur mon pays. Je n'aime pas vraiment en parler, cela ne ramène pas que des bons souvenirs. Ce serait même plutôt le contraire. Mais elle ne creuse pas le sujet et je lui en suis reconnaissante.

"Merci Anna, c'est sympathique de ta part de m'aider." Je la remercie difficilement, butant sur le mot sympathique. Je ne sais pas si c'est le plus approprié, cela sonne un peu formel. Mais je ne sais pas quel mot serait plus adapté. Le reste du cours se déroule dans le silence. J'essaye de tenir compte des conseils prodigués par la rousse et finalement je m'en sors un peu mieux. Ce n'est pas flagrant mais j'y vois une amélioration significative.



Les jours ont passés depuis ce cours avec Anna, finalement le professeur Simons nous a laissé côté à côte. Il a félicité l'anglaise pour mes progrès après m'avoir encouragé à continuer mes efforts. Petit à petit, semaine après semaine... On s'est rapproché. Encore maintenant, je ne comprends pas trop comment tout cela a pu se produire. Quand j'ai commencé à avoir peur pour elle lors de la dernière tâche, j'ai réalisé que sans doute je tenais à elle. Que je ne voulais pas qu'il lui arrive du mal. Si je n'ai jamais souhaité du mal à personne, je me fichais pas mal habituellement que les autres se mettent en danger.

Je passerais sans doute pour une insensible aux yeux de beaucoup, mais pas d'Anna. Elle est un peu comme moi. On se ressemble sur certains points, c'est peut-être pour ça qu'on s'entend bien finalement. La dernière tâche a été particulièrement cruelle, j'ai trouvé tout ce spectacle révoltant. La vie est précieuse pourquoi jouer avec celle-ci de cette manière ?

Et plus que tout, je ne sais pas si c'est parce que j'ai vécu dans une régime où la propagande était omniprésente... Mais cette impression ne me lâche pas, les USA ont souhaité donner une mauvaise image des créatures magiques. Bien sûr j'en ai peur, elles me terrifient... Cependant, je sais aussi qu'une grande part de la peur est dû à toute cette mauvaise presse autour de ces créatures. Jusqu'à présent je connaissais à peine leur existence, et je vivais très bien sans. Alors pourquoi tout à coup je devrais avoir peur ? Ce n'est pas un sentiment logique, mais ça ressemble fortement à ce que j'ai pu vivre auparavant. La presse alimente la peur dans quel but ?

Ceci dit aujourd'hui je suis bien loin de toutes ces considérations. Anna et moi devons nous retrouver. Il ne reste plus que quelques semaines avant la fin de l'année. Et je sais qu'elle ne souhaite pas rentrer en Angleterre. Je crois que c'est à cause de sa mère, même-ci elle n'en parle pas beaucoup. Le professeur Simons doit lui donner la réponse d'Ilvermorny aujourd'hui. Je ne doute pas que l'école accepte une élève aussi sérieuse qu'Anna. Ils ont bien accepté quelqu'un comme moi, alors pourquoi pas elle ?

"Pas trop angoissée par le verdict Anna ?" Je lui demande doucement, après l'avoir salué d'un simple mouvement de tête. Nous ne sommes pas très expressive ni l'une ni l'autre.

©️️️Lilith

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyRe: We all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz

We all have our own deserts

D'une manière ou d'une autre, Mi-Jin et Anna s'était rapprochées. C'était aussi surprenant pour l'une comme pour l'autre. Aucune n'était du genre à s'entourer d'amis ou de quelconque personnes de ce genre. Elles étaient pareilles sur beaucoup de points, bien que leurs raisons soient différentes. Elles s'étaient échangées quelques histoires familiales et aucune n'avait jugée l'autre. Anna ignorait si Mi-Jin lui avait raconté toute son histoire, mais dans son cas, elle lui avait parlé des éléments les plus importants.

Elle ne savait pas à quoi cela était dû exactement, mais Anna se sentait bien, là, à Ilvermorny. Mieux encore, elle reprenait espoir en la vie - ou plus exactement, elle venait de rencontrer l'espoir, pour la première fois de sa vie. Elle avait enfin la sensation que son existence allait quelque part, et pas un endroit qui aurait été guidé par sa mère tyrannique. Anna se mordit l'intérieur de sa joue en pensant à ce terme. Mi-Jin n'approuverait sûrement pas. La voilà justement. Elle se font un bref signe de tête. Rien d'exubérant. Ça n'était pas dans l'éducation d'Anna, pas dans la culture de Mi-Jin.

- Non, répondit simplement et presque froidement Anna.

Qui croyait-elle convaincre ? Anna regarda rapidement autour d'elle comme pour s'assurer que personne d'autre ne pouvait l'entendre.

- En fait... si. J'ai... peur.

Voilà une chose qu'elle avait pour habitude de cacher. Son regard croisa celui de Mi-Jin. Anna pensait que cette dernière la comprenait sans qu'elle doive parler. Elle non plus ne voulait pas retourner dans son enfer, dans son pays où elle ne voyait pas d'avenir. La différence, c'était que Anna avait eu le choix. Elle inspira profondément, et soudain, le professeur Simons apparût dans les escaliers. A son sourire, Anna comprit que c'était gagné. Elle répondit automatiquement au sourire du professeur. Cela lui faisait mal aux joues. C'était certainement la première fois qu'elle souriait autant.

Noah Simons lui expliqua brièvement que sa candidature avait été acceptée et qu'elle serait une élève d'Ilvermorny à part entière dès la rentrée prochaine. Anna ne manqua pas de montrer sa gratitude envers ce professeur qui l'avait tant aidé... et pas seulement au niveau du processus d'inscription à l'école. Si elle avait pu évoluer au niveau personnel, c'était aussi - et surtout ? - grâce à lui. Mais cela, évidemment, elle n'était pas en mesure de lui dire. Il était encore trop tôt pour Anna pour en dévoiler autant sur elle.

Lorsque le professeur se retira, Anna se tourna vers son amie.

- Alors... ça y est. Moi aussi, je suis élève ici, tout comme toi.

C'était rassurant de savoir qu'elle aurait Mi-Jin à ses côtés, même si elles allaient être dans des années d'études différentes. C'était un tel soulagement... presque impossible à y croire.

- J'ai une requête un peu folle... J'aurais des choses à reprendre et des affaires à régler au Royaume-Uni. Est-ce que tu penses pouvoir m'accompagner ?

Avec Mi-Jin, Anna savait qu'elle se sentirait plus forte pour affronter son dragon de mère. Elle se devait de le faire, un jour ou l'autre. Heureusement pour elle, elle avait le temps. Même si elle avait une bourse, Anna comptait bien travailler durant l'été en Amérique pour gagner de l'argent, mais aussi pour parfaire sa connaissance de ce pays si différent du sien. Elle trouverait bien un moment pour passer comme un Eclair de Feu dans son pays natal pendant les vacances de Noël.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyRe: We all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz


We all have our own deserts.

Je fis un léger sourire à Anna en la voyant faire. Je ne la juge pas, si je comprends pas cette volonté de toujours paraître forte. Je comprends qu'elle puisse ne pas vouloir avouer ses faiblesses. Mais Anna fini par laisser tomber un peu son masque. C'est étonnant sans doute pour n'importe qui, mais plus pour moi. On est devenu proche, je crois que je peux dire qu'elle est devenue une amie. Je ne lui ai pas encore parlé de ma sœur, je lui ai expliqué les grandes lignes de ma fuite. Sans évoquer ce qui nous a séparé ma famille et moi. Je ne crois pas être prête à en parler encore. C'est trop tôt.

"C'est compréhensible, mais je pense que tu seras acceptée. Tu as de meilleurs résultats que beaucoup d'élèves." Je pense à moi en premier en disant cela, si ils ont pu accepter quelqu'un comme moi, pourquoi pas quelqu'un d'aussi douée qu'Anna ? Elle est bien plus habile avec la magie. Mais je ne crois pas que ce soit vraiment cela qui lui fasse réellement peur, elle n'a pas envie de rentrer en Angleterre. Elle n'a pas besoin de le dire pour que je le comprenne. J'ai fini par comprendre qu'elle et sa mère c'est compliqué. Une sorte de despote domestique, à plus petite échelle que dans mon pays et sans doute moins cruel. Mais notre culture est différente, j'ai du mal à m'imaginer ce que ça veux dire. Les gens sont tellement plus libres ici, ils ne peuvent pas comprendre.

Je suis contente quand le professeur Simons arrive tout sourire, il a tôt fait de rassurer mon amie. J'ai toujours trouvé leur relation étrange, cela va bien au delà d'une relation professeur/élève. Le professeur Simons est gentil, mais quelque chose est vraiment étrange dans sa manière d'agir avec la rousse. Et la réciproque est vrai, Anna sourit rarement... Pourtant avec Mr Simons ça semble lui venir naturellement. Mais après tout ce ne sont pas mes affaires.

"C'est une bonne nouvelle ! Même-ci je n'en doutais pas." Je réponds avec un sourire, je suis sincèrement heureuse de ce fait. Plus que je n'aurais pensé l'être. Mais je suppose que c'est ce qu'on ressent vraiment pour une amie.

"Je devrais pouvoir, je n'ai pas d'impératif comme tu le sais." J'hausse les épaules souriante néanmoins. Je me sens vraiment heureuse de ne pas avoir à me séparer de mon amie. Cela fait des années que je n'ai pas ressenti un tel degré d'attachement. Je n'ai plus de famille à qui je puisse manquer, alors si je peux lui rendre service en venant avec elle. C'est avec plaisir que je le ferais. "Quand voudrais-tu y aller ? Je crois me souvenir que tu voulais travailler cet été..." Je demande curieuse. Parce que je n'ai peut-être pas de compte à rendre mais je préfère savoir.

©️️️Lilith

descriptionWe all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free. EmptyRe: We all have our own deserts. They may not be the same as my desert, but we all have to cross them to find a purpose in life and be free.

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum