Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionI wanna do bad things with you EmptyI wanna do bad things with you

more_horiz
I wanna do bad things with you
Sarah Greengrass & Shane Baker

Ce bureau est absolument parfait. Le siège est tout particulièrement confortable. Et il y a plein de tiroirs, dont un, très beau, où j'ai rangé la plume d'Ombrage. L'ordre règne enfin à Poudlard. Certes, nous avons perdu l'appui des Résurgents, mais le combat a grimpé d'un cran. Aujourd'hui, c'est moi qui suis à la tête de Poudlard et j'ai – je l'avoue – passé mes nerfs sur ces imbéciles de gamins. L'attaque de la Chambre des Secrets m'a mis ko et autant dire que j'ai moyennement apprécié. Bien sûr, cela a été tourné à mon avantage. Acte de bravoure etc etc.

J'ai renforcé le contrôle autour du couvre-feu. J'ai fait inspecter les couloirs et tous les endroits où pourraient être dissimulés des passages secrets. J'aurais voulu interdire les sorties, purement et simplement, mais je dois obtenir l'aval d'un obscur conseil de sorciers. L'administration, c'est désespérant. Hopkins aurait pu me faciliter la tâche franchement. Ses rivaux passent en procès, les postes se peuplent de purificateurs. Les Insurgés sont décridibilisés par leur action monstrueuse au sein d'une école.

On toque à la porte, et je sais très bien qui c'est. Je pose mes pieds sur le bureau, place mes mains à l'arrière de mon crâne.

« Entrez ! »

Ah, la porte qui s'ouvre sur Sarah, quel spectacle magnifique. Sarah, Sarah, Sarah. Si belle dans sa cruauté froide. Son nom de famille a fait parler de lui depuis le début de l'année. On a annoncé les fiançailles de sa sœur avec encore un Avery. C'en est risible. J'espère qu'on sera invité au mariage tiens, je sens que ce serait drôle. Et je lui adresse un sourire pas peu fier. C'est que depuis deux mois, je m'efforce de faire oublier cette image de faiblesse que j'ai donnée, quand les médicomages ont dû me soigner. Faut dire que l'Insurgé ne m'a pas raté et que j'ai mis un peu de temps à me remettre entièrement. Mais là maintenant, je suis bel et bien d'attaque. Et comme l'infirmière de l'école nous a lâché, il a germé dans mon cerveau génialissime une idée aussi brillante que le reflet de mon miroir.

« Je suis ravi que tu aies accepté de quitter ton cher laboratoire ma douce, et que tu foules enfin le sol de mon école, parce que j'ai une proposition que tu ne pourras pas refuser. »

Je me lève dans un grand geste théâtral, pour aller déposer un baiser sur sa joue, tout en récupérant un dossier pour lui déposer dans les mains. A l'intérieur, un contrat pour être infirmière ici.

« Oh, je sais ce que tu vas te dire, que je me moque de toi. »

Elle est l'une des Langues de Plomb scientifiques les plus efficaces, une chercheuse admirée par ses pairs.

« Mais je sais que tu t'intéresses aux Vélanes et il se trouve que j'ai un petit vivier dans cette école. Sois officiellement mon infirmière, et tu auras un accès privilégié à ces gosses, et tu pourras leur faire toutes les prises de sang que tu désires. »

Je me penche pour l'embrasser dans le cou.

« Et on pourra jouer au docteur, toi et moi. »

N'est-ce pas une idée géniale ? Aucun besoin de s'enquiquiner à enlever des vélanes, elles sont ici. Il n'y a qu'à se servir.

black pumpkin

descriptionI wanna do bad things with you EmptyRe: I wanna do bad things with you

more_horiz

I wanna do bad things with you
Je troque ma blouse de scientifique pour une tenue plus appropriée pour aller voir le nouveau Directeur de Poudlard. Une robe légère, des talons outrageusement sexy. Je sais que les hommes adorent. Je sais que Shane n'est pas insensible à la beauté. Une touche de maquillage, jamais trop, il n'est pas question d'être un publicité mensongère. Un dernier tour dans le laboratoire pour driver les équipes et je serai prête à rendre visite à mon amant. Je donne des ordres à Jon Green, c'est un assistant très efficace, qui a fait ses preuves depuis un bon moment. Je lui impose certains défis, histoire de le garder en forme, et il les relève toujours avec brio. Aussi j'ai confiance quand je pars pour rejoindre ce vieux château. Il n'y a que Shane qui soit capable de me faire sortir de cette antre de technologie. Mais je ne peux pas lui refuser ça, m'invite-t-il pour se pavaner avec ses nouvelles responsabilités ? Je dois dire que rien que pour cela ça vaut le déplacement. Il est assez excitant quand il se vante et que sa fierté déborde de tous ses pores. J'aime quand on assume ses compétences et qu'on vise toujours le sommet, se vanter n'est que le reflet d'un égo à la mesure des actions que l'on mène.

Il a été grièvement blessé après l'attaque des Insurgés contre les Résurgents dans le sous sol de l'école. Je sais qu'il n'aimait pas me voir trainer autour de son lit d'hôpital. Mais voyez-vous, j'ai aussi un égo à la mesure de mes connaissances, et je n'aurai pas laissé n'importe quel médicomage s'occuper de lui sans savoir les soins qu'ils allaient lui apporter. Je connais la biologie, j'ai parcouru la médecine sans la pratiquer, certes, mais je sais de quoi on me parle. J'ai aussi demandé l'avis de Jon pour vérifier ses analyses et son évolution en lui apportant son dossier médical. Il était hors de question que le monde perde Shane Baker avant son ascension. Et à présent, il s'est redressé, il s'est relevé au sommet. Directeur de Poudlard. Rien que ça. Il a la main mise sur l'éducation de centaines de petits pions malléables, manipulables. Et il y a beaucoup à faire quand on voit comment ma sœur a tourné. Faire deux fois la même erreur ? Sérieusement ? Qu'est-ce que les Avery ont-il de si irrésistible ? Se marier avec le plus grand coureur de jupons que la planète n'ait jamais engendrée. Il va falloir que je finisse par aller lui parler. Et je n'aime pas ça parler avec Judicaëlle. Elle croit aux contes de fée et au prince charmant. Impossible de la raisonner. Et dire que je vais aller au mariage. J'espère convaincre Shane de m'y accompagner, que la soirée ne soit pas totalement désagréable.

Quand j'arrive à Poudlard, c'est comme si j'étais projetée dans le temps. Ce château est vraiment vieux. Mes talons raisonnent sur la vieille pierre, rien à voir avec le Ministère, ni le marbre de Beaux Bâtons. Cependant je souris, repensant à Judicaëlle, finalement je vais voir un roi dans son château, elle adorerait la référence. Quelqu'un vient m'accueillir promptement et m'accompagne jusqu'au bureau du Directeur qui est niché dans un véritable donjon. Quand j'atteins la dernière marche, je frappe et pousse la lourde porte pour découvrir un homme puissant sur son trône. Je réponds à son sourire et me met à scruter avec attention les lieux. C'est poussiéreux, c'est grand. Je regarde les tableaux bouger et me regarder derrière leur livre ou par dessus leurs lunettes. Je reconnais cette silhouette grisonnante. Albus Dumbledore. Alors ce n'est pas seulement une légende, tous les Directeurs mort de cette école sont attachés en tableau dans ce bureau ?

« Je suis ravi que tu aies accepté de quitter ton cher laboratoire ma douce, et que tu foules enfin le sol de mon école, parce que j'ai une proposition que tu ne pourras pas refuser. »
"Ne prend pas tout pour acquis mon cher roi, ce n'est pas parce que je suis ouverte à tes côtés que je ne peux rien te refuser."

Il se lève alors vivement et vient me ravir d'un baiser chaste. Je souris alors qu'il me donne un dossier dans les mains. Je relève un sourcil, intriguée. Encore un cadeau ?

"Qu'est-ce ?"

J'ouvre pour y découvrir un contrat pour être l'infirmière de cette école. Je referme le dossier.

"Infirmière ici ? Est-ce que je te manque à ce point que tu veux me murer entre ces quatre murs avec toi ?"
« Oh, je sais ce que tu vas te dire, que je me moque de toi. »
"Légèrement oui. Je suis Directrice du Laboratoire du Département des Mystères. Qu'est-ce que je viendrai soigner des pauvres élèves insignifiant en proie à la puberté ?"
« Mais je sais que tu t'intéresses aux Vélanes et il se trouve que j'ai un petit vivier dans cette école. Sois officiellement mon infirmière, et tu auras un accès privilégié à ces gosses, et tu pourras leur faire toutes les prises de sang que tu désires. »

Alors que je compte me reculer d'un pas, son discours frappe mon désir scientifique. Avoir un accès privilégié pour avancer dans mes expériences ? Je ferme mes yeux quand il embrasse mon cou et insinue qu'en plus de cette opportunité, je pourrai jouer plus souvent avec lui. Je me décale et l'esquive alors qu'il remonte vers ma mâchoire. Je viens prendre place dans son siège et m'installe confortablement dedans, croisant mes jambes avant d'ouvrir de nouveau le dossier que je pose sur mes genoux.

"On est d'accord que je n'aurai pas à supporter leur états d'âmes ? Que je n'aurai pas de problème avec leurs parents ? Que tout ceci restera notre... petit secret ?"

J'ouvre un tiroir où je vois une magnifique plume. Quand je la prends, Shane m'en propose immédiatement une autre. Me disant que celle ci est pour ses élèves et qu'elle est un peu particulière, que c'est un héritage.

"Vraiment ?! J'ai encore plus envie de l'essayer."

Je la garde dans ma main. Et relis le contrat.

"Je pense que je pourrai me détacher quelques heures par semaine pour faire de la recherche sur le terrain. Jon Green est assez compétent pour s'en sortir sans moi quelques minutes. Ce que je pourrai avancer ici sera crucial pour la suite."

Je tapote la plume sur le contrat.

"Et-ce que j'aurai un accès privilégié à ce bureau aussi ? Ou tu as des appartements dans ce château ? Est-ce que je pourrai arriver directement par cette cheminée ? Plutôt que monter ces marches interminables avec ses jambes de rêves ?"

Je les décroise pour les lui montrer. Longues, élancées. Je trempe la plume dans l'encre sur le bureau et après des réponses qui me conviennent, je signe en bas du contrat avec. Et alors que l'encre pénètre dans le parchemin, une douleur vive surgit sur le dos de la main qui ne tient pas la plume. Je laisse échapper un petit cris de surprise quand je vois ma signature se graver dans ma peau. Mes yeux brillent d'admiration. La scarification laisse une petite trace rose sur le dos de ma main en s'estompant. Shane vient alors saisir ma main pour l'embrasser. Je souris.

"Est-ce que... je pourrai te l'emprunter quand les élèves viendront signer le registre de l'infirmerie pour sécher les cours ? Peut-être que ça leur coupera l'envie d'y revenir pour rien ?"

Je me lève doucement par son mouvement qui m'accompagne. Et nos visages arrivent à la même hauteur.

"Être mon patron t'excite n'est-ce pas ? Mais je ne suis pas une employée docile pourtant. Je suis exigeante, perfectionniste et j'ai besoin de mon petit confort. Ce château est un peu vieillot. Il y aura certainement quelque chose à faire pour l'infirmerie. Tu me fais visiter ?"

Qu'il ne croit pas que je serai à son service, pas pour ça en tout cas. Certes, sur le papier, c'est mon Directeur quelques heures par semaine. Mais qu'on s'entende, je suis autonome et je n'ai jamais apprécié l'autorité mal placée. Je sais que Shane n'en abusera pas, il sait qui je suis. Mais je sais qu'il doit y trouver un petit côté sexy d'être mon supérieur sur ce papier. Alors qu'on s'apprête à quitter son bureau pour une visite privée, je le retiens par le bras et vient murmurer à son oreille.

"Ce fauteuil est très confortable, et je suis à peu près sûre que j'aurai envie de jouer à l'infirmière dessus avec toi."

Je viens mordre doucement sa lèvre avant de l'embrasser en glissant mes mains sous son haut. Le pouvoir tourne la tête. Son nouveau poste, ses nouvelles responsabilités ouvrent de nouvelles perspectives, même pour moi. Finalement c'est un très beau projet d'évolution. Je suis ravie qu'il me l'est proposé.

"Tu pourrai me présenter à tes élèves et professeurs ? Il parait que vous faites de magnifiques et délicieux banquets à Poudlard."

Je me colle à lui. J'insiste sur chaque mot avec une voix suave et envoutante.

"Tu veux que je le redise ? TES élèves, TES professeurs..."

Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionI wanna do bad things with you EmptyRe: I wanna do bad things with you

more_horiz
I wanna do bad things with you
Sarah Greengrass & Shane Baker

Raaaaan, elle me prive d'un baiser. Je fais une moue semi amusée semi contrariée. Je me tourne vers elle alors qu'elle s'assoit dans MON fauteuil. Je vois que madame est d'humeur joueuse. Mais je la connais, je sais qu'elle est intriguée, que j'ai piqué sa curiosité. Ses propos me le confirment. Toutefois, je dois avouer que je me prends un instant à l'imaginer en « gentille petite infirmière scolaire », à écouter les pleurnicheries horripilantes de gosses vivant leurs premières règles et leurs premiers émois, je l'imagine faire face aux parents et... Merlin, je peux presque sentir sa rage froide, aussi mordante que son précieux Caducée. Non, elle ne tiendrait pas.

« Aucun parent n'aura rien à contester, il ne s'agira que de visites médicales classiques et totalement validées par le Ministère. »

Même si nous avons avancé et que nous avons écarté de nombreuses créatures, d'autres arpentent encore les couloirs de l'école. Hopkins est moins virulent à l'encontre des vélanes et des géants mais il faut mener un processus jusqu'au bout, pas vrai ? Alors qu'elle s'empare d'une plume pour signer le contrat, je réalise qu'il s'agit de la Plume d'Ombrage.

« Attends ma douce tu devrais plutôt prendre celle-là. Celle-ci est... réservée aux élèves. Je doute que tu en apprécies la graphie, mais c'est une sorte... d'héritage. »

Celle de mon modèle, celle d'une femme incomprise. Je pousse un soupire quand je comprends que Sarah n'acceptera pas de faire ce que je lui dis. Néanmoins, je souris quand elle expose son plan à voix haute. C'est qu'elle a des exigences. Face à un tout autre Purificateur qu'elle, nul doute que je serais entré dans une rage véritable. Mais elle... je sais ce qu'elle fait. Et j'aime ça. Et j'aime aussi ses longues et douces jambes que j'adore caresser, embrasser, que j'aime avoir autour de mes hanches, ou ailleurs. Je penche doucement la tête.

« Je m'en voudrais de fatiguer ces magnifiques jambes. Tu arriveras par cette cheminée, mon bureau est ton bureau. Sauf ce siège. Je me damnerais pour tes jambes, mais ce fauteuil est à moi. »

Et puisqu'elle veut absolument essayer la plume... Je l'aurais prévenue. Ça surprend n'est-ce pas ? Lentement, j'attrape sa main meurtrie et l'embrasse doucement. Bon, bah voilà qu'elle connait l'un de mes petits secrets.

« Je ne la prêtais même pas à Aaron, ma chère... »

Aaron. Mon regard s'obscurcit. Cela fait des mois que je ne l'ai pas revu. J'ai eu beau lancer l'alerte, je ne suis pas entièrement satisfait de la version officielle de sa disparition. Je sens que ses frères me cachent quelque chose. Heureusement, le doux visage de Sarah me ramène au moment présent.

"Être mon patron t'excite n'est-ce pas ? Mais je ne suis pas une employée docile pourtant. Je suis exigeante, perfectionniste et j'ai besoin de mon petit confort. Ce château est un peu vieillot. Il y aura certainement quelque chose à faire pour l'infirmerie. Tu me fais visiter ?"
- Bien sûr ma douce, tu m'alloues une partie de ton budget et je t'offre une infirmerie trois étoiles. Allons visiter tes nouveaux locaux. »

Pourtant, elle ne semble guère pressée tout à coup. Hum, je vois très bien quel genre d'idées elle a en tête et j'aime beaucoup, je dois dire. J'arque un sourcil en sentant ses mains baladeuses. Je réponds à son baiser, mais c'est une famme, elle ne peut pas s'empêcher de parler. Cependant... mes élèves ? Mes professeurs ? Elle me connait diablement bien, je dois l'admettre. Alors sans ménagement je la pousse contre le bureau et viens m'emparer de sa bouche, tandis que mes mains s'affairent sous ses vêtements. On a bien quelques minutes avant de faire le tour de Poudlard. Donc oui, le bureau... et mon fauteuil y passent. Et ça fait du bien d'être revenu au maximum de ses capacités. Sans compter que l'insonorisation de ce bureau est parfaite. Je dépose un chapelet de baisers à la naissance de ses seins quand nous avons terminé notre danse et je me fais un plaisir de l'aider à se rhabiller.

« Si madame veut bien me suivre. »

Nous quittons mon bureau pour arpenter les couloirs, déserts à cette heure ci. Les élèves sont naturellement en cours. Je l'emmène voir l'infirmerie, l'antre dans laquelle elle pourra s'adonner à ses recherches. Mais vu qu'il y a un ou deux mioches, on ne s'attarde pas. Des fois qu'ils soient contagieux en plus. Puis je l'amène à la salle des professeurs, quelques secondes avant … voilà, c'est l'heure de la pause, donc forcément, tous les enseignants vont passer par ici prendre leur thé. J'attends que ça se peuple un peu...

« Mesdames, messieurs les professeurs. Permettez moi de prendre quelques minutes de votre précieux temps pour vous présenter Miss Greengrass, qui officiera quelques heures par semaine chez nous comme infirmière, suite au départ de Miss Delacour. Je vous fais confiance pour lui offrir un accueil digne de ce nom. »

Merlin soit loué, elle est habituée aux ronds de jambes et aux nécessités de représentations. Très vite la salle se vide, le travail reprend.

« Alors ? Que dis-tu de Poudlard face à Beauxbâtons ? Dans les classes spéciales tu trouveras quelques cas qui t'intéresseront. Je ferai organiser une session de visites médicales au plus tôt. Puis-je tout de même être dans le secret de tes nouvelles recherches ? Un vaccin pour que les vélanes soient toujours sous leur forme animale ? Ou pour faire disparaître leur charme ? »


black pumpkin

descriptionI wanna do bad things with you EmptyRe: I wanna do bad things with you

more_horiz

I wanna do bad things with you
Quand il me pousse contre son bureau, je suis aux anges, un sourire vainqueur sur mes lèvres. Ce que femme veut... Je sais que j'ai autant de pouvoir sur lui, qu'il en a sur moi. Je n'ai jamais connu en amant pareil, et pourtant, j'en ai connu à ne plus les compter. Shane a tout pour me plaire. C'est un homme aussi ambitieux que moi, à la morale discutable, rien de plus séduisant chez un homme de pouvoir. Il n'a rien de mielleux, il ne clame pas l'engagement, mais son romantisme détonne, et s'accorde avec un petit côté de ma personnalité qui souhaite l'exclusivité avec lui. Je n'aimerai pas que ses fermes mains en caressent deux en même temps. Mon corps est un temple sacré, qu'il ne faut pas souiller. J'ai bien cru qu'il ne me reviendrait pas comme cela quand il a été blessé. J'ai engagé la meilleure équipe qui soit pour s'occuper de lui. Et regardez le résultat : Directeur de Poudlard, y'a de quoi mouiller ses sous-vêtements sans trop d'effort. Il devient un fantasme par ce simple fait.

Je râle de plaisir quand nous avons fini. Vraiment exquis, qui peut se vanter d'avoir fait l'amour dans le bureau du Directeur de Poudlard, AVEC le Directeur de l'école, et devant tous les anciens Directeurs ? ... que je regarde d'ailleurs d'un œil brillant, hautain, quand Shane m'aide à me rhabiller. Les visages sont tournés vers nous dans les tableaux accrochés aux murs.

"Je suis sûre que cela fait longtemps qu'ils n'ont pas vu pareil ébat ici. Peut-être même jamais. J'espère qu'ils se sont bien rincés l’œil."

Je le suis dans le dédale du château. Il est immense, et je suis presque sûr de me perdre s'il n'était pas mon guide. Quoi que... j'ai bien remporté le Tournoi, et il y avait un labyrinthe. Je regarde l'espace, la décoration. Des tableaux, encore des tableaux. J’aperçois quelques fantômes, ci et là. Dès élèves pressés, retardataire en cours, et je déteste le retard. J'espère que les sanctions sont lourdes pour ce genre d'impolitesse ? Bon sang que je n'aime pas les gosses, je soupire, mais le contrat est signé. Et c'est pour la science.

On arrive devant l'infirmerie, on passe la tête, je me stoppe en voyant des mioches allongés sur les lits de fortune. Non ça ne va pas le faire, il faut tout remettre à neuf, ces lits datent de 1700 ? Shane m'évite une confrontation et on ne s'attarde pas.

"Je pense pouvoir donner un budget en plus pour refaire cette infirmerie, tu sais ô combien j'aime le modernisme. Je vais équiper ton château, je m'y sentirai ainsi plus à l'aise, et cela profitera à Poudlard."

Mettre des centaines de Gallions, juste pour deux passages par semaine ? Et bien oui, je peux me le permettre. Mon confort n'a pas de prix en ce bas monde. Et le nom Greengrass brillera dans les anales de Poudlard pour "aide à la restauration". Alors que j'ai fais mes études à BeauxBâtons, c'est un bon investissement. Nous arrivons dans la salle des professeurs et nous attendons un peu qu'ils arrivent pour leur pause.

Shane me présente et je les dévisage tous un par un. Je suis très physionomiste, je fais attention à chaque détail, à chaque défaut. Cape froissée, chaussures usées, lunettes sales, nez crochu, maquillage raté, cheveux gras, oreilles poilues, ongles cassés, plume usée, cartable craquelé, boucle d'oreille hors de prix, rouge à lèvre éblouissant, sourcils bien épilés, manucure parfaite. Il y a du bon et du moins bon parmi l'apparence des professeurs. Mon œil perçant fait le tour des professeurs, puis il est l'heure de serrer des mains et de sourire.

"Enchantée." Je serre des mains. "Ravie de faire votre connaissance." Des sourires. "Pressée de commencer." Tu parles, vous ne savez pas à quoi vous attendre, bande d'idiot.

Est-ce que je peux faire des tests sur eux aussi ? Il y a des vélanes chez les professeurs ? Mmmh, vu leur apparence, je réponds toute seule à ma question, certainement pas. Et puis tout ce petit monde reprend leurs fonctions.

« Alors ? Que dis-tu de Poudlard face à Beauxbâtons ?»

Je m'approche de lui, mes doigts triturant son col. Je mordille ma lèvre avant de répondre sincèrement. Je ne tourne jamais autour du pot.

"Tu me demandes la différence entre un palais luxueux et un château vieillissant ? Vous avez un magnifique lac, mais nous avons des somptueux jardins à la française, découpés par magie dans le relief montagneux. Votre écusson représente des animaux, alors que notre blason représente deux baguettes d'or croisées qui lancent trois étoiles."

J'embrasse tendrement ses lèvres.

"Mais j'arriverai sans nul doute à me sentir tout aussi princesse ici que je l'étais à Beauxbâtons, surtout que le roi se trouve être excessivement sexy dans ses quartiers."

Je souris avant de relâcher son col.

« Dans les classes spéciales tu trouveras quelques cas qui t'intéresseront. Je ferai organiser une session de visites médicales au plus tôt. Puis-je tout de même être dans le secret de tes nouvelles recherches ? Un vaccin pour que les vélanes soient toujours sous leur forme animale ? Ou pour faire disparaître leur charme ? »

Je tourne ma tête à droite et à gauche, m'assurant que personne ne soit présent.

"Je ne veux pas t'ennuyer avec la génétique, mais pour faire simple, il est plus facile pour nous de leur faire perdre leur charme, plutôt que d'activer leur forme animale. Question de capital génétique, ADN."

Je marche quelques instants dans la pièce, ouvrant quelques manuels se trouvant sur les tables. Il veut être dans la confidence n'est-ce pas ?

"Je suis une langue de plomb Shane, sais-tu ce que cela implique ?"

Activités secrètes. Mes doigts effleurent des étagères, grossière erreur, de la poussière. Je frotte mes mains entre elles pour nettoyer mes doigts.

"Mais je pense pouvoir faire une exception."

Je me retourne vers lui, souriante.

"Il va s'en dire que ce seront des confidences d'oreiller, rien d'officiel, et gratifiées de ton silence absolu. Et à l'occasion, je laisserai trainer quelques documents... libre à toi de les lire monsieur le Directeur."

Mon sourire s'élargit. Alors qu'un professeur s'annonce car il a fini ses cours, nous décidons de revenir vers l'infirmerie. Les élèves n'y sont plus. Je fais le tour de la pièce. Il y a grand à faire. Je regarde les réserves, quelques potions de bases pour de la bobologie. De toute façon, cela ne sera pas moi qui m'occuperait de cela. Je serai là pour les "visites médicales".

"Je pense que je ferai venir une équipe ce week end, pour commencer dès la semaine prochaine, si cela convient avec ton délai pour les convocations des élèves. Pouvons nous aller voir les registres ? Que je t'indique ceux qui seraient parfaits pour le début des... visites ?"

A présent, nous remontons dans son bureau. Mes talons claquent sur les pierres du sol. Nous montons l'escalier en colimaçons, soutenue par la main de Shane. Pendant que j'inspecte, sans rien toucher, son bureau, il sort la liste des élèves qui m'intéressent. Je regarde alors les dossiers médicaux. Les âges, le sexe. Bien évidemment, il y a une majorité de filles. Mais je vois qu'il y a aussi quelques hommes.

"Parfait, je commencerai par ces deux candidats."

Je lui pointe les deux noms. Maintenant que tout est OK, je me retourne vers lui, intriguée.

"Dis moi, toujours pas de nouvelles d'Aaron ? Et as-tu vu Aymen Avery dernièrement ? J'ai l'impression qu'il file de la mauvaise plume."

Ma sœur va se marier avec son frère. J'aimerai en savoir un peu plus.

Codage par Libella sur Graphiorum

descriptionI wanna do bad things with you EmptyRe: I wanna do bad things with you

more_horiz
I wanna do bad things with you
Sarah Greengrass & Shane Baker

Je ne peux réprimer un rire quand elle me rappelle la différence entre Beauxbâtons et Poudlard. D'accord, je vois que madame est vraiment sensible au luxe à la française. D'accord, d'accord, j'admets que Poudlard est un peu vieillissant. Je n'ose imaginer ce qu'elle aurait pensé de Durmstrang. Là bas, il n'est pas question de chichis, on ne tourne pas autour du pot, on va à l'essentiel, à savoir la magie et la puissance.

J'arque un sourcil, vraiment amusé, quand elle se compare à une princesse et moi à un roi. Un roi sexy en plus, s'il vous plait. Elle va passer du bon temps ici, je m'en fais un devoir. Elle aura de quoi faire pour ses recherches. Son intelligence, au service de notre cause, nous mènera loin, j'y crois. Elle est un génie. Un vrai génie. Je suis certain qu'elle sera la responsable de la prochaine grande découverte qui révolutionnera notre monde. Si seulement elle puvait s'occuper de mes petites chéries, les vélanes. Elles sont mon point faible, je n'y peux rien.

"Je ne veux pas t'ennuyer avec la génétique, mais pour faire simple, il est plus facile pour nous de leur faire perdre leur charme, plutôt que d'activer leur forme animale. Question de capital génétique, ADN."

Je fais une petite moue déçue. Ça aurait été tellement drôle de les avoir toujours sous leur forme bestiale ! On aurait organisé des chasses en plus, avec les élèves. Vraiment, ça aurait été génial. Mais bon, tant pis, on fera déjà sans leurs charmes alors ? Allez, elle va bien me le dire tout de même !

« Que ta langue est superbe mais qu'elle m'adore ? »

Je lui adresse un magnifique sourire, alors qu'elle inspecte les lieux, les manuels, qu'elle s'empare de la salle. Ah, voilà ! Je savais qu'elle pouvait faire une exception. D'un autre côté, dans la hiérarchie Purificatrice, je suis plus haut gradé qu'elle, non ? Ça devrait me donner toutes les accréditations nécessaires, pas vrai ? Je mime mes lèvres scellées par une clé invisble jetée au loin. Mais évidemment, on n'est jamais tranquille ici. Quand ce ne sont pas les élèves qui trainent partout, ce sont les professeurs. Sagement, nous retournons à l'infirmerie, son nouveau terrain de jeu. Mais elle ne me dit rien sur ses vraies recherches. Je sens que je vais devoir prendre mn mal en patience et lui tirer les vers du nez à la manière Baker.

« Tes désirs sont des ordres. »

Les convocations seront envoyées dès demain. La secrétaire s'ennuie, ça va l'occuper. D'une révérence, je l'invite à regagner mon bureau, puisqu'elle souhaite consulter les registres, que je m'empresse de lui remettre.

« Ils seront lundi prochaine dans ton infirmerie à la première heure. »

Peut-être même que je les accompagnerai en personne !

"Dis moi, toujours pas de nouvelles d'Aaron ? Et as-tu vu Aymen Avery dernièrement ? J'ai l'impression qu'il file de la mauvaise plume."

Mon sourire se fige. Pourquoi parle-t-elle des choses qui fâchent ?

« Je préférais quand on parlait des vélanes et surtout que tu t'apprêtais à me révéler tes vilains petits secrets. Tu sais que ce sont ceux que je préfère. »

Aaron et Aymen Avery. Deux Purificateurs. Deux cas particuliers. Cela fait des mois que je n'ai pas vu mon ami, et je ne crois pas du tout Jayden Avery.

« L'un des frères d'Aaron a prétendu qu'il était envoyé en mission au Brésil. Ce qui est ridicule, nous le savons tous les deux. Aaron est Brigadier, ses missions dépendent du Ministère, et il n'y a pas eu d'ordre en ce sens. Et ce n'est pas une mission pour les Purificateurs, c'est moi qui les donne. Je ne sais pas où il est. Le seul truc qui me rassure, c'est que sa famille ne panique pas. Eux, ils doivent savoir. Mais s'il est vriment au Brésil, à mon avis, il est dans une favela entouré de superbes danseuses brésiliennes. »

En un sens, c'est tout ce que je lui souhaite. Après, Aaron est comme ça. Il avait quitté les USA presque du jour au lendemain pour gagner l'Angleterre. Je me laisse tomber dans le fauteuil, en poussant un soupir. Aymen Avery. Ça fait un moment qu'on n'a pas eu l'occasion de se parler tous les deux. Pourtant, quand il veut, il est utile.

« A dire vrai... je n'arrive pas à me souvenir de la dernière fois où je l'ai vu au QG. Je sais qu'il a fort à faire, il est plus efficace au Ministère que sur le terrain. »

Après tout, il a réussi à passer la peine de mort et cela aura permis d'éliminer quelques épines dans nos pieds.

« Il semble parti dans une vendetta contre les Sangs-Purs. Tu as certainement lu son interview dans la Gazette. D'ailleurs en y repensant, je suis étonné qu'il n'ait pas donné cette exclu à la journaliste qui le suivait toujours. Tu te souviens, cette journaliste blonde là, qui était avec lui en Tanzanie. »

Je claque des doigts, pour m'aider à retrouver le nom. Rah, ce jour là il y avait aussi Adyson  et un autre type là. C'était un peu sa journaliste attitrée, la Gazette la dépêchait tout le temps, et elle avait eu pas mal d'exclu, comme l'arrestation d'Hermione. Tout à coup je m'arrête, sur un dernier claquement de doigt, avant de pointer un index vers Sarah.

« Son assistant est un demi-vélane, officiellement il l'a choisi pour faire genre le gouvernement est ouvert et toutes ces conneries du genre. Et son assistant... Hayes ! »

Elle prononce son nom en même temps que moi. Un assistant demi-vélane qui est de la même famille qu'une journaliste qui le suit partout. Cette fille serait une vélane. Je vois que Sarah et moi pensons à la même chose.

« Tu crois qu'elle aurait pu le... charmer ? »

Est-ce qu'il pourrait être pris dans les filets d'une créature ? Ça expliquerait qu'on ne le croise plus souvent au QG... D'un autre côté quel intérêt y a-t-il à se lamenter sur son sort en mode « ouin, je suis un pauvre gosse de riche malheureux » ?

« Elle est pas en cloque en plus ? »

Je crois que j'ai entendu parler de ça. Par la barbe de Merlin, je devrais vraiment avoir en moi une âme de fillette qui s'intéresse aux potins.

« Il faut vraiment que tu nous trouves un vaccin contre les vélanes. Vraiment. »

Même si elles vont me manquer. Avec un peu de chance, elle acceptera qu'on en garde une... Un peu comme Caducée quoi.

« Il va falloir le surveiller. Mais il y a sa sœur encore avec nous. S'il file une mauvaise plume, comme tu le crains, on se servira d'elle. »

Je crois qu'il y tient, à sa précieuse sœur. Et je ne suis pas réputé pour hésiter.

black pumpkin

descriptionI wanna do bad things with you EmptyRe: I wanna do bad things with you

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum