RPG Harry Potter
Le temps est désormais figé en Rp. Nous sommes actuellement en octobre 2021 (vous pouvez le voir sur la page d'accueil, sous la vidéo).
Les HF Awards 2018 débarquent, par ici !

Membres à l'honneur

Wellan Petterson Seamus McGregor

Breaking News

♫ 01/12/2018 - Wizard Times N°27 débarque !
♫ 05/11/2018 - Les HF Awards reprennent sur service !

Scénarios orphelins

testtesttesttest
testtesttesttest

Liens Importants

[♪] Rapeltout
[♪] Le Retourneur de temps
[♪] Listing Personnages
[♫] Coupe des 4 Maisons
[♫] Fonctionnalités du forum
[♫] Quêtes

Wizard Times

wt

Partagez|

Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
DC : DC Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Saoirse Ava Parkinson
Activité: Ancienne Poufsouffle/Protection Magique mais a intégré le Merlin Castle en septembre 2020
Age: Née le 05 février 1998 (23 ans) et devrait être en 4ème année à l'UMS (a redoublé)
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Saoirse A. Parkinson
MessageSujet: Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur Ven 1 Juin - 16:11
Petite soeur, je connais ta peine et ta douleurJe t’ai dit que ma vie avait pris fin quand tu es née, mais c’est faux. Elle n’avait jamais commencé avant.Jeudi 3 juin 2021

« Saoirse ? Pourrais-tu aller informer Mr. ou Mrs. Parkinson que Joshua Jones et Thelma Dunne se sont livrés à un petit jeu guère autorisé par la direction, à savoir une transformation en vampire ? » Victoire Weasley avait chopé les deux jeunes adolescents près de la plage et était particulièrement remontée. En effet, les concernés étaient censés être en cours avec elle à l’heure actuelle et elle craignait surement une remontrance de bretelles de la part de la direction.

« Je vais les prévenir que vous les attendez dans leur bureau, Miss Weasley ! » C’était toujours étrange d’appeler l’ex de mon frère Miss Weasley, mais bon, il le fallait.

Depuis qu’on avait fait tomber les Résurgents le 16 mars, les Insurgés avaient dû faire profil bas, le temps que la population se divise avec les nombreux procès qui avaient découlé de cet événement. Cela m’avait permis de me remettre du coma dans lequel j’étais restée 3 jours et pendant lequel Seth m’avait veillé. C’était assez différent entre nous, et je pense que ça me plaisait. C’était difficile, il y avait beaucoup de choses qu’on devait régler mais on y allait à notre rythme.

Non, le plus étrange, c’était Wolfgang qui tentait de prendre de ses nouvelles. « Bon, et sinon … Seth et toi ça va ? » Il était assez gêné et je voyais qu’il ne lui faisait pas encore totalement confiance. Mais il essayait, et c’était tout ce qui comptait.

Je trouvais Reagan dans la cour du château avec le louveteau que lui avait offert Wolfy une fois. « Désolée de te déranger mais … on a un problème … » Je vis à sa tête qu’elle n’aimait pas ce mot et sans doute que j’aurai pu l’annoncer autrement. « Je voulais simplement dire que deux élèves ont fait des siennes, et Victoire t’attend avec eux dans ton bureau … Tu veux que j’aille chercher Amadeus ? » La jeune femme se redressa et secoua la tête. Elle pouvait régler les choses elle-même, en effet. Je m’apprêtais à partir quand elle réclama ma présence.

Je fronçais les sourcils mais elle m’expliqua qu’elle souhaitait qu’on parle un peu après cette affaire. Très bien.

On arriva dans le bureau directorial alors que Victoire enjoignait les deux délinquants à se tenir tranquille. Reagan s’assit et demanda les explications à la demi-Vélane. En effet, Joshua avait tenté de transformer la jeune Dunne. « Je sais que c’est totalement contraire au règlement aussi je … » Mais déjà Reagan la coupait, lui faisant surtout remarquer que Thelma aurait pu y laisser sa vie. Victoire fronçait les sourcils, ne comprenant visiblement pas là où elle voulait en venir.

« Elle veut dire que les demi-Vélanes ne peuvent pas être transformées en vampire, tu … vous devez le savoir, Miss Weasley ?! » repris-je en m’appuyant contre une pile soutenant le château. La jeune femme eut un sourire poli et se tourna un coup vers moi, puis vers Reagan. Eh bien, visiblement, elle ne semblait pas au courant. Cela devait certainement changer la donne pour son copain et elle.

Je restais appuyée contre la pile, écoutant Reagan donner les directives et punitions pour les deux élèves qui n’en menaient pas larges. Ils devaient avoir, quoi, 14 ans ? 16 à tout casser ? Bon, je devais certainement admettre qu’à leur âge, j’avais fait pas mal de bêtises à mon tour. Wolfgang s’était arraché les cheveux, me surveillant parfois bien plus que maman le faisait.

Je tournais la tête vers Victoire et profitais de sa concentration sur la demi-louve pour pénétrer son esprit. Elle ressentait de la peur, de l’appréhension mais également une sorte de soulagement. C’était difficile à cerner comme pensées mais visiblement, cela restreignait les choix qu’elle s’était donnée. Je reportais mon attention vers les deux jeunes qui, eux, balisaient d’avoir mis autant leur vie en danger. J’allais tourner la tête vers Reagan quand je remarquais qu’elle avait les yeux rivés sur moi. Je souris d’un air poli. Quoi ? J’essayais juste mon don à des fins innocents, rien de bien dramatique.

Visiblement, elle en avait terminé avec les autres. Victoire et les deux ados quittèrent le bureau et je jouais avec une mèche de cheveu, appréhendant un peu ce que Reagan avait à me dire. Je l’aimais comme une sœur de meute, mais en général, elle avait tendance à me faire la leçon comme Ama. Après tout, avant d’être ma belle-sœur, elle avait été ma formatrice en stage.

© 2981 12289 0




We are one clan. We are one pack.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Reagan Cavanaugh-Parkinson
Activité: Directrice du Merlin Castle, prof de chasse. Ex tireuse d'élite de baguette magique
Age: 25 ans, mariée
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Reagan C. Parkinson
MessageSujet: Re: Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur Jeu 14 Juin - 19:14
Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur
Saoirse & Reagan Parkinson

Depuis la cour, j'ai regardé avec envie Luna partir avec mes élèves. Normalement, je donne un cours sur la chasse à cette heure ci. Et ça me démange, ça me démange ! Je pousse un soupir, mais ma main caresse mon ventre qui s'est arrondi de manière impressionnante. Je ne suis plus très loin des quatre mois et normalement, un ventre à ce niveau de grossesse ne devrait pas être aussi marqué, aussi rond, mais c'est sans compter sur les trois vies qui grandissent en moi. Alors oui, je commence déjà à trouver le temps long à ne plus pouvoir courir, à ne plus pouvoir chasser, mais Elisabeth et Jaya ont été claires : aucun risque, aucun effort. C'est une grossesse doublement à risque, et si je veux que la vision de Jaya se réalise, si je veux pouvoir porter ces petits dans mes bras et qu'ils grandissent avec ceux de Liam, je dois faire ce qu'on me dit, d'autant que j'ai déjà eu des douleurs.

Laoch me tire de mes pensées en sautant autour de moi. Oui, lui aussi il a du mal à rester sans rien faire, même si son grand jeu depuis quelques jours consistent à coucher sa tête sur mon ventre. Réflexe de loup il faut croire. Il protège déjà les petits. Heureusement que la cour est encore calme à cette heure-ci, ce qui permet à mon louveteau de s'ébattre joyeusement.

« Désolée de te déranger mais … on a un problème … »

Je tourne la tête vers Saoirse. Un problème ? Je n'aime pas vraiment quand c'est elle qui vient m'annoncer ça, parce que généralement, elle est totalement capable de gérer les couac seule. Je fronce les sourcils alors que d'un geste, j'intime à Laoch de ne plus bouger. Des gamins ont fait des bêtises au point que Victoire les amène dans mon bureau ? Je n'aime pas ça.

« Ne le dérange pas, je vais gérer ça. Oh, Saoirse, reste s'il te plait, j'aimerais te parler après. »

On n'a pas vraiment pris beaucoup de temps pour se parler après l'attaque, après son coma. On ne s'est pas non plus beaucoup parlées depuis qu'on a annoncé la nouvelle. Toutes deux, nous remontons à mon bureau, pour effectivement découvrir Victoire. Ça me fait toujours un peu bizarre de la croiser ici, étant donné son histoire avec Amadeus. Et c'est encore plus étrange pour moi, maintenant que je suis enceinte, parce qu'elle a David et que je sais qu'il a compté dans la vie d'Amadeus. Mais l'important n'est pas là. L'important, ce sont les deux qui se tiennent les mains croisées, le regard fuyant, devant mon bureau.

« Thelma et Joshua.. Vous n'êtes pourtant pas des habitués de mon bureau. Miss Weasley, je vous écoute. »

Je m'assois et fixe les deux zigotos en face de moi. Et je penche légèrement ma tête, de contrariété, quand Victoire me révèle le fin mot de l'histoire. Et alors ça... mais bon sang, il n'y a rien qui rentre dans leur cervelles de moineaux ou quoi ?

« Je sais que c’est totalement contraire au règlement aussi je … »
- Le règlement à la limite je m'en moque, mais Thelma, à quoi tu as pensé ? Et toi Joshua ? Qu'est-ce qu'on vous a dit en cours ! Tu aurais pu mourir Thelma ! Tu crois vraiment qu'on a fondé cette école pour que vous vous entretuiez à coup de stupidité ? »

Un vampire qui tente de transformer une demi-vélane! On a été clair pourtant, on leur a bien expliqué qu'un hybride, quelle que soit la nature ou le degré de son hybridisme ne peut pas être transformé. Ni en loup-garou ni en vampire. Ils sont inconscients ma parole. Saoirse prend le temps de leur réexpliquer les choses. A eux... ou à Victoire ? Je ne suis pas Legilimens, mais à voir la tête qu'elle fait, elle l'ignorait. Elle doit prendre conscience du drame qu'elle vient d'éviter en attrapant ces deux là.

« Ecoutez-moi tous les deux. Si vous n'écoutez pas vos profs, vous allez au moins imprimer ce que je vous dis. Ce que vous vouliez faire c'était gravissime. Indéfendable. Tu imagines, Joshua, que tu aurait pu la tuer. La tuer ! Et tu aurais fait quoi après ? Et tu aurais dit quoi à ses parents ? Le pire là-dedans,c 'est que je présume que tu étais d'accord Thema, je me trompe ? »

Vu les joues rosées de la gamine, il est clair que c'était un acte « ô combien romantique » de deux crétins d'ado amoureux qui pensent que tous ce qu'ils lisent dans les histoires ou dans les films c'est la vérité.

« C'est à cause d'incident de ce genre que Poudlard est devenu cette prison et que les gens ont peur.Vos actions ont toujours des conséquences, c'est ce qu'on vous apprend ici. Thelma, tu es une demi-vélane. C'est ce que tu es. Alors d'accord, le truc de l'amour éternel c'est bien mignon, mais c'est illusoire. Ne change pas ta nature pour quelqu'un. Ne la renie pas. Et toi, Joshua, ne lui demande jamais de changer, ou alors tu n'as rien compris à ce qu'est l'amour. Ça ne sera pas éternel ? D'accord. Mais faites que ce soit grandiose. »

En plus merci bien mais qui rêverait de deveir vampire franchement ?

« J'avertirai vos parents, et j'ose espérer que vous présenterez vos excuses à Miss Weasley, vu que vous deviez être en cours avec elle, n'est-ce pas ? Et puisqu'on ne peut pas vous faire confiance, je demanderai à Luna un des grigris qui font sa réputation. »

Un repousse-morsure de vampire, peut être un sort de localisation perpétuelle. J'en sais rien encore, je verrai avec elle. Mais alors que je m'apprête à renvoyer les gamins, je remarque que Saoirse a semble-t-il oublié le concept d'intimité. Victoire repart avec les deux ados dans toute leur splendeur, nous laissant seules, Saoirse et moi.

« Evite de faire ça, de lire dans les pensées des gens. Déjà parce qu'on a tous besoin d'un espace et surtout parce qu'on peut pesner sur le coup des choses qui ne surveinennt qu'à cause de la colère, de la tristesse. »

Mais bref, je ne lui ai pas demandé de rester pour ça. Je l'invite à s'asseoir et j'ouvre un des tiroirs du bureau où j'ai planqué des réserves. J'ai toujours faim depuis le début de ma grossesse. Je pose la boite sur le bureau, pour qu'elle puisse piocher à sa guise.

« Je pense que ton frère l'a annoncé au monde entier, mais au cas où, ce sont deux filles et un garçon. »

Ses nièces et son neveu. Des demi-loups Parkinson. Si tout se passe bien, si je prends toutes les vitamines, si mon corps tient le coup. Et chaque jour qui passe, je me dis que si mes filles tiennent de Saoirse ou de moi et que mon fils tient de son père... on est clairement foutus. Peut-être que l'un d'eux sera legilimens, en prime... il ne manquerait plus que ça.

« Comment tu vas, Saoirse ? »

Autant ne pas tourner autour du pot, n'est-ce pas ? Et puis je suis très mauvaise pour la subtilité, comme tout le monde le sait.

« C'est pas rien, ce que tu as enduré, et je sais que ce n'est pas toujours facile de se relever. Et puis ton frère m'a raconté, pour Seth. Un Imprégné Purificateur ? Tu n'aimes vraiment pas faire simple, pas vrai ? Je sais qu'il peut être un bon gars, j'ai bossé avec lui. Mais vous êtes... prêts pour ce qu'implique une imprégnation ? »

Ce genre de sentiments, c'est pour la vie, ni plus ni moins. Et elle est demi-louve, elle a un caractère d'alpha, ce qui implique que tôt ou tard, l'envie de fonder sa meute et a fortiori sa descendance la taraudera. Mais est-ce qu'un homme qui a partagé les idées des Purificateurs pourra supporter tout cela ? Et elle, combien de temps tiendra-t-elle ici, loin de lui ?

« Et j'suis pas Legilimens, mais j'ai l'impression que tu caches des trucs à Amadeus, et les secets dans une famille, ce n'est pas bon. Toutefois, je sais aussi qu'il peut être beaucoup trop protecteur pour ta santé mentale. C'est rapport à Seth ? Ou y a autre chose ? »

Elle ne dit pas grand chose de lui, encore moins de ses missions pour les Insurgés. Je sens qu'il y a un truc pas net. Mais quoi ?

black pumpkin



L'amour d'un père est plus haut que la montagne.
L'amour d'une mère est plus profond que l'océan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Saoirse Ava Parkinson
Activité: Ancienne Poufsouffle/Protection Magique mais a intégré le Merlin Castle en septembre 2020
Age: Née le 05 février 1998 (23 ans) et devrait être en 4ème année à l'UMS (a redoublé)
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Saoirse A. Parkinson
MessageSujet: Re: Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur Mar 19 Juin - 16:49
Petite soeur, je connais ta peine et ta douleurJe t’ai dit que ma vie avait pris fin quand tu es née, mais c’est faux. Elle n’avait jamais commencé avant.Jeudi 3 juin 2021

Soit Reagan était vraiment remontée, soit elle avait fait ça toute sa vie. Elle réussissait presque à me foutre la trouille ! Par Helga, je n’avais jamais aiguisé sa colère ainsi, et je m’en félicitais encore. Et les deux créatures n’en menaient pas larges. Je mettrais ma main au feu qu’ils ne recommenceraient pas de sitôt une connerie de ce genre. Et les menaces de la directrice devraient largement suffire à les calmer.

« Evite de faire ça. » Je fronçais les sourcils vers Reagan alors que le petit groupe refermait la porte du bureau directorial. « De lire dans les pensées des gens. » expliqua-t-il. Je m’apprêtais à répliquer quelque chose, justifiant que je ne faisais rien de mal mais la jeune femme avait réponse à tout. Ses hormones la travaillaient beaucoup ces temps-ci et d’ici je pouvais sentir les trois louveteaux s’agiter dans son ventre.

Je fronçais le nez. « Mmh … j’ai compris. » répondis-je seulement, surtout pour éviter de la contrarier. Je m’assis en face d’elle alors qu’elle ouvrait un réservoir rempli de nourriture. Je savais qu’avec Wolfy ils se confiaient tout, mais de là à parler de mes penchants pour les gâteaux sucrés. Et en plus elle posait la boîte sur la table. Je me souvenais encore, quand on est allé chez des amis à maman, qu’Ama me tapait sur les dos lorsque je voulais me servir d’un gâteau. Bah quoi, si on les posait sur la table, c’était pour qu’ils soient mangés, non ?!

Cette fois-ci, je n’avais pas mon frère pour me taper sur les dos et j’attrapais un gâteau sec que je mis direct dans ma bouche. « Je pense que ton frère l’a annoncé au monde entier, mais au cas où, ce sont deux filles et un garçon. » Je m’arrêtais de mâcher un moment, sous la surprise, puis me forçais à avaler. « Au monde entier, sauf à moi ! » dis-je avec un grand sourire. « Deux filles pour castagner le garçon, c’est le pied ça ! »

Quand Reagan et Wolfgang m’avaient annoncé qu’ils allaient être parents, j’étais prête à sauter au plafond. Ca avait été un coup dur pour Reagan quand elle avait appris qu’elle ne pourrait sans doute jamais porter d’enfants. Alors cette grossesse, c’était un véritable miracle. La famille allait enfin s’agrandir et c’était trois louveteaux qui arrivaient en même temps !

« Comment la grossesse s’annonce-t-elle ? » demandais-je en reprenant un gâteau. « Je sais que Wolfy stresse pas mal mais a priori, grâce à Jaya, et grâce à toi, tout devrait bien se passer. » ajoutais-je avec un doux sourire. Il fallait que ça se passe bien. Il le fallait. Sinon, les deux parents en seraient anéantis et je serai sans doute impuissante face à leur douleur. « Tu sais que … je peux les entendre ? » me vantais-je en attrapant un nouveau gâteau.

« Je sais que tu m’as dit de ne pas empiéter dans l’espace des autres, mais ce sont mes neveu et nièces, alors … ! » C’était une bonne excuse, non ? « Lena continue à me donner quelques cours, alors … si tu veux que je t’aide, pour l’accouchement tu sais … » précisais-je. Après tout, je pouvais peut-être l’aider à se détendre ou même aider les bébés s’il y avait un problème ? Ce que je ne souhaitais pas évidemment !

« Comment tu vas, Saoirse ? » me demanda-t-elle alors. Je haussais un sourcil. Quoi ? Elle se faisait du souci pour moi car j’étais en train de finir sa réserve de gâteaux ? Mais non, elle voulait parler de Seth. J’avalais difficilement. Je n’avais jamais parlé de Seth à qui que ce soit. C’était comme si personne ne pouvait comprendre ce que je ressentais. Après tout, il y avait encore quelques mois c’était un ennemi, et certains le voyaient encore comme tels. Mais il faisait des efforts, je le savais. Et il était des nôtres, depuis le départ.

Toutes les filles parlaient de leur crush à leurs copines. Je n’avais plus vraiment de contact avec Adrianna, mise à part par hibou, et il en allait de même pour Calla. Quant à Eli, Lena ou Reagan, non je n’avais jamais osé leur en parler. Elles étaient trop proches de Wolfgang, et je me souvenais assez bien de comment ça s’était passé avec Rowan cet été …

« Un Imprégné Purificateur ? Tu n’aimes vraiment pas faire simple, pas vrai ? » J’eus un petit rire et reniflais. « Je sais qu’il peut être un bon gars, j’ai bossé avec lui. Mais vous êtes … prêts pour ce qu’implique une imprégnation ? » Je baissais la tête, triturant le gâteau que j’avais entre les mains. D’un seul coup, il me faisait moins envie.

Et voilà qu’elle en rajoutait une couche avec les secrets que j’aurai. Je secouais la tête et reposais le gâteau sur le bureau. « Non, c’est juste que … » Je passais ma langue sur mes dents de devant et poussais un long soupir. « Tu promets que ce que je vais te dire ça restera entre nous ? » demandais-je. Elle s’apprêtait à répliquer mais j’ajoutais : « Ce ne sont pas des secrets, j’te jure, mais … ce sont pas des « trucs » que j’aimerais confier à un garçon, et en particulier à mon frère, tu vois ? »

Elle me jugea un instant avant de hocher la tête. « Franchement, j’suis morte de trouille à l’idée de cette imprégnation. Reagan, j’en ai parlé à personne et ça va faire un an. » Je me doutais qu’elle devait être surprise. « Je suis sortie avec Rowan, mais je crois qu’à ce moment-là j’étais déjà imprégnée de Seth. C’était comme si … je ne peux rien y faire, je me sens attirée par lui. » tentais-je de lui expliquer. « Je veux le protéger, je veux être près de lui, je veux le connaître et je veux faire partie de sa vie. »

Je marquais une pause. Les mots sortaient tout seuls, depuis longtemps enfouis. « Seth n’est pas un loup. Il n’a pas l’idée de ce que c’est, une meute. Mais il connait le sens du mot famille. J’ai appris à le connaître et … je crois que je compte vraiment pour lui. » J’eus un petit sourire au souvenir qu’il était là à mon réveil de mon coma. « Je ne cache rien à Amadeus, c’est juste que je sais qu’il n’a jamais été fier de mes fréquentations. D’abord Rowan, puis Seth. » Je fis une grimace.

« Seth fait des efforts, tu sais. Je crois qu’il se fait chaque jour laminer à la salle d’entraînement. » J’eus un petit rire. Je n’allais pas le voir souvent, mais dès que le bateau levait l’ancre, j’y étais dedans pour le rejoindre au Speluncae. « Et puis, comme je te disais, je prends des cours avec Lena. Mais … je sens qu’encore tout ceci me dépasse. J’arrive à sonder l’esprit des autres et il m’arrive de réussir à envoyer des messages. Je peux également modifier l’humeur de certaines personnes. Mais le truc, c’est que, j’arrive à faire pour les autres. Mais pour moi, je n’arrive pas à gérer. » lui expliquais-je. « Je me sens totalement dépassée quand quelque chose se passe dans ma vie et … j’ai peur de blesser ceux qui m’entourent. »

Je baissais ma tête et mangeais finalement le gâteau. « Je n’ai pas pour habitude de me confier ainsi. A vrai dire, je ne le faisais qu’à maman, puis après à Wolfgang, et puis … » Je tordis la bouche. « … je n’ai jamais voulu m’éloigner de lui. C’est juste que … » Je levais les yeux vers elle. « Je crois que je ressens le besoin de fonder ma meute, mais j’ai peur que mon lien avec mon frère en soit affecté. » Ca avait été plutôt difficile après Rowan, puis Seth. C’était pour cela que j’étais revenue au Merlin Castle.

© 2981 12289 0




We are one clan. We are one pack.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Reagan Cavanaugh-Parkinson
Activité: Directrice du Merlin Castle, prof de chasse. Ex tireuse d'élite de baguette magique
Age: 25 ans, mariée
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Reagan C. Parkinson
MessageSujet: Re: Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur Mer 27 Juin - 10:17
Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur
Saoirse & Reagan Parkinson

Je lève les yeux au ciel. Deux filles pour castagner le garçon... eh bien ça promet. Mais c'est vrai que j'étais du genre à aller me battre avec les garçons quand j'étais gamine... D'accord, c'est officiel, on est vraiment mal barré. Et je sens qu'ils vont adorer leur tante. Et ça, c'est encore plus inquiétant. Mais ce qui me rend heureuse, c'est que je sais que ces petits seront aimés et entourés. Quoi qu'il arrive. Quoi qu'il m'arrive. Parce que la promesse que j'ai demandée à Elisabeth, j'y crois plus que jamais. Je garde le sourire quand elle me pose la question. Son frère et moi, on évite d'aborder le sujet, d'un commun accord. Il est vrai que Jaya nous a rassurés, et je connais la portée de son don, mais j'ai... je ne sais pas... je ne suis pas confiante à cent pour cent.

« Longue. Je n'ai le droit de rien. Pas question de faire le moindre effort, et c'est toujours inquiétant d'avoir des douleurs aussi tôt, un protocole à suivre. Mais ils sont là... Et je crois qu'ils ont une forte envie de vivre. »

C'est déjà extraordinaire qu'ils soient là. Rien que ça, c'était quasi impossible... Quand au fait qu'ils s'accrochent au moins un trimestre, inespéré. Alors je serre les dents et j'accepte d'être traitée comme une poupée en cristal. Je souris quand elle affirme pouvoir les entendre mais qu'elle se défend en citant mes propres mots.

« Ton frère m'en veux encore de ne pas l'avoir cru quand il m'a dit qu'il les entendait alors je ne remettrai plus jamais en cause la parole d'un Parkinson. Mais ce n'est pas que les cœurs que tu sens, pas vrai ? »

Je sais qu'il est mille fois trop tôt pour qu'ils « pensent » ou ressentent vraiment ce qui se passe... enfin je crois ? Peut-être qu'elle peut sentir qu'ils sont... bien, ou au contraire en souffrance ? Et ce que je pense, elle doit savoir que je suis en train de le penser... Merlin, c'est un cercle vicieux.

« Je pense que ça pourrait être une bonne chose en effet. Je crois que tout ça, c n'est pas quelque chose que j'arriverai à faire seule. »

Et je ne parle pas seulement de l'accouchement, mais de tout ce qui précède. On a beau me dire que je ne dois pas stresser, que ça peut être mauvais pour les bébés... comment ne pas avoir peur quand les médicomages ont dit ce qu'ils ont dit ? Ou quand on voit la liste de recommandations que je dois suivre ? Sans compter l'ennui qui point déjà le bout de son nez. Bon, je pense que je regretterai ce temps où je m'ennuie quand ils seront nés. Mais pour m'aider à combattre cet état, il y a son imprégnation, totalement surréaliste. Elle et moi, on est pareilles sur certains points, notamment le fait qu'on aime pas trop parler de nos sentiments. Alors quand elle me demande de garder ce qu'elle me dira secret, je lève ma main droite et dis :

« Je le jure. »

Au moins, elle va se confier, parler, et c'est énorme. Puis, bien que j'aie grandi sans frère, je peux comprendre sa réticence à parler de certaines choses avec Amadeus. Liam détestait quand je parlais de mes règles par exemple. Alors parler d'amour, je pense que c'est un peu pareil. Ainsi, elle a peur. Bien sûr que ça fait peur. Déjà rien que l'imprégnation en tant que tel, ça fout la trouille, alors un avec un « ennemi »... Je souris doucement quand elle décrit tous ses symptômes. Je ne les connais que trop bien, j'ai éprouvé les mêmes lorsque j'ai rencontré son frère, quand je niais de toutes mes forces. Force est de constater qu'on ne peut pas aller contre le loup en nous. Et si Seth n'est pas un loup, je crois effectivement qu'il a un faible pour elle. C'est pour cela qu'il nous avait aidés lors d'une mission, c'est évident.

« Il faut dire que tu as le chic pour te fourrer dans des histoires compliquées », plaisanté-je quand elle évoque les réactions de son frère à sa relation avec Rowan puis Seth.

Le pauvre il est pour l'instant coincé. Il s'est mis dans une situation pas possible et je pense que les Purificateurs doivent l'avoir dans le viseur désormais. J'imagine aisément qu'il se prend des dérouillées. Les créatures sont fortes, et on a pas mal de sorciers qui se débrouillent plutôt bien au combat. Je souris à cette pensée. En revanche, les inquiétudes de Saoirse me touchent. Elle garde trop de choses pour elle. Elle se met aussi la pression avec son don...

« Tu as peur de déborder parce que tu gardes tout. Extériorise un peu, et tu verras que ça ira mieux. »

Quant à son besoin d'avoir sa meute, je ne le comprends que trop bien.

« Liam a été mon Alpha tu sais. Pendant longtemps. Mais un jour, je l'ai défié, en dépit de tout le respect et toute l'affection que j'avais pour lui. Parce que j'étais faite pour autre chose. Pour quelqu'un d'autre. Ça peut être dur à accepter pour ton frère, comme ça a été dur pour Liam, mais il finira par comprendre. »

Amadeus veille sur elle depuis tellement longtemps, je sais qu'il peinera à la laisser partir mais en réalité, ce n'est pas réellement un départ. Il suffit de voir aujourd'hui à quel point mon ancienne meute et ma nouvelle sont entremêlées.

« Ton frère n'est pas ton impégné. Il est ton frère. Alors il te regardera toujours comme la petite sœur qu'il doit protéger. Mais il va comprendre, je t'assure. Si encore vous vous décidez à vous parler. Mais je crois... je crois que Seth devra prouver qu'il est digne d'être aux côtés d'une alpha. Il doit prouver qu'il est un guerrier, pouvant te protéger et protéger les vôtres. Y a tout un protocole en fait. Tu as déjà dû voir les parades de séduction dans la meute de Sko ? »

Il faut combattre pour mériter l'être aimé. J'ai eu l'honneur de participer à la Chasse des femmes, j'ai dû gagner le droit d'être avec Amadeus. Et à l'époque, j'en avais besoin, j'avais besoin de me retrouver, de me prouver que j'en étais capable. Il faudrait que je retourne voir Sko et Siphera d'ailleurs, c'est chez eux qu'on s'est marié, je veux... je ne sais pas, qu'il bénissent mes enfants, en quelque sorte.

« Nos meutes seront forcément unies, il faut que chaque membre soit assuré de la confiance qu'il peut placer en l'autre, tu comprends ? Alors ça prendra du temps, mais il faut qu'on soit sûr que Seth ne trahira pas la famille. Et tant qu'Amadeus n'aura pas confiance, ce sera compliqué. Et la famille de Seth est très compliquée. J'ai entendu parler d'Amanda Green. Je pense que tu réalises à quel point toute cette situation est dangereuse. »

Et il va bien falloir qu'il nous donne des renseignements sur elle, parce qu'elle est notre ennemie, l'ennemie de toutes les créatures, de tous les nés-moldus. Mais elle est aussi sa sœur. Alors il va falloir faire un choix. Saoirse, ou Amanda.

black pumpkin



L'amour d'un père est plus haut que la montagne.
L'amour d'une mère est plus profond que l'océan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Saoirse Ava Parkinson
Activité: Ancienne Poufsouffle/Protection Magique mais a intégré le Merlin Castle en septembre 2020
Age: Née le 05 février 1998 (23 ans) et devrait être en 4ème année à l'UMS (a redoublé)
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Saoirse A. Parkinson
MessageSujet: Re: Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur Mar 3 Juil - 17:07
Petite soeur, je connais ta peine et ta douleurJeudi 3 juin 2021

Il était clair que la grossesse de Reagan ne serait pas un souvenir excellent. La jeune femme ne supportait pas de ne rien faire, elle se sentait inutile mais elle faisait tout ça pour ses triplés. Et je savais déjà qu’elle était faite pour ça. Elle était née pour être mère.

Je ne pourrais supporter de me sentir inutile, je crois aussi. Alors quand elle disait que mon don pourrait certainement aider, j’en étais plutôt contente. Je sentais que je pourrais avoir un véritable intérêt pour tout ça. Et quoi de mieux que de se vanter plus tard qu’on avait aidé son neveu et ses nièces à venir au monde ?

Parler de mon imprégnation n’était pas chose aisée mais Reagan était là pour m’écouter et les gâteaux pour me détendre. Et puis, c’était une fille qui faisait pratiquement partie de la famille depuis qu’elle s’était mariée avec Wolfgang. Elle allait mettre au monde des mini-Parkinson et elle était aujourd’hui une confidente. Je n’aurai sans doute jamais pu être aussi proche de Victoire, ni peut-être de Lena. J’étais plutôt fière que mon idiot de frère est jeté son dévolu sur mon ancienne tutrice de stage.

« Tu as peur de déborder parce que tu gardes tout. » Je levais les yeux vers elle, arrêtant un instant de mâcher avant de reprendre. « Sans doute … » « Extériorise un peu, et tu verras que ça ira mieux. »

Oui, je me doutais qu’elle n’avait pas tort. Sko serait là, il me dirait que ce n’était jamais bien bon de tout garder pour soi. Que l’esprit avait besoin de s’exprimer à travers le corps, comme je pouvais le faire au cours de mes entraînements, mais tous les maux ne pouvaient pas se guérir ainsi. Il y en avait certains, plus douloureux, plus secrets, plus intimes qui devaient s’exprimer avec des mots, et qui secouaient tout notre corps. A travers des cris, des pleurs, de l’impuissance.

« Liam a été mon Alpha tu sais. Pendant longtemps. » J’écoutais son histoire. Amadeus m’en avait parlé quelques fois à l’occasion. Il faut dire que le courant n’avait pas été aisé entre le couple Elisabeth-Liam et Wolfgang-Reagan au départ. Pour ma part, je m’étais toujours assez bien entendu avec la Médicomage, surtout depuis notre combat contre Henry Fray en février 2020.

« Ton frère n’est pas ton imprégné. Il est ton frère. Alors il te regardera toujours comme la petite sœur qu’il doit protéger. Mais il va comprendre, je t’assure. Si encore vous vous décidez à vous parler. » J’eus un petit rire. Mais elle n’avait pas tort. Ama n’était pas mon imprégné et ce n’était pas avec lui que j’allais fonder une meute.

« C’est juste qu’on a toujours été ensemble, depuis tout petit. Il a remplacé mon père, il m’a aidé à faire mes premiers pas, il est venu acheter ma baguette avec moi et a soufflé avec moi toutes les bougies de chaque gâteau d’anniversaire. Il m’a accompagné à Poudlard et a toujours veillé à ce que ma Légilimencie ou mon sang de louve ne me pose jamais de problème. Il a été mon pilier, ma moitié, mon frère pendant tant d’années … et aujourd’hui, je quitte désormais la route que nous avons toujours parcouru ensemble pour rejoindre celle de Seth. Car je veux que ce soit lui mon confident, celui qui me réconforte quand j’ai peur, qui m’encourage, qui me protège. Celui que je vais laisser entrer dans ma vie au point qu’il pourrait très bien me combler de bonheur ou me détruire à jamais. »

Je marquais une pause, réalisant que je venais d’exprimer à voix haute tout ce qui me faisait peur, tout ce qui m’occupait l’esprit, tout ce que je craignais de révéler un jour à Seth.

« Wolfgang aura toujours une place spéciale dans mon cœur. Mais Seth pourrait bien être aussi important dans ma vie que lui. » terminais-je.

Reagan m’expliquait que Seth devrait un jour prouver qu’il était digne de l’Alpha que j’étais. Oui, il y avait tout un protocole mais je n’étais pas sûre que Seth accepterait de s’y plier. Mais après tout, on ne se connaissait pas vraiment. On s’était toujours croisé par hasard depuis un an. Je savais que lui avait mené son enquête sur moi-même à travers Reagan à l’époque, et moi en le suivant aux Etats-Unis. Mais ce n’était rien de sérieux.

Cependant, quand j’étais sortie de mon coma et que Seth avait accepté de quitter pour de bon les Purificateurs, j’étais revenue le voir dès que le bateau me le permettait. Je passais deux journées entières avec lui. On parlait, on parlait beaucoup. Ou plutôt, je parlais beaucoup. Parfois on se battait, on s’entraînait. Au départ, il avait peur de me faire mal puis il n’avait pas tardé à y mettre toute sa force. Il était déjà Tireur d’élites et j’étais encore étudiante. J’apprenais beaucoup avec lui.

« Je ne lui ai pas encore parlé de la Papouasie et de la meute de Sko. » avouais-je à Reagan. « On a encore beaucoup à apprendre de chacun de nous et notamment à apprendre de mon monde. » Je souris doucement. Seth était avant tout un Sang-Pur. Même si ses parents n’avaient visiblement pas été des adeptes des traditions ancestrales, je ne pouvais m’empêcher de penser que j’haïssais les Sang-Purs. Or j’en étais pourtant une.

« Nos meutes seront forcément unies, il faut que chaque membre soit assuré de la confiance qu’il peut placer en l’autre, tu comprends ? » Je hochais la tête. « Alors ça prendra du temps, mais il faut qu’on soit sûr que Seth ne trahira pas la famille. Et tant qu’Amadeus n’aura pas confiance, ce sera compliqué. »

Oui, il fallait passer l’étape de la bénédiction du frère. « Seth fera ce qu’il faut pour prouver sa loyauté. » lui assurais-je. De toute manière, maintenant qu’il était fiché par les Purificateurs, il avait plus qu’intérêt à se faire accepter par les Insurgés. Je ne disais pas que ce serait facile, mais avec Tobias qui n’était plus dans les parages, j’arrivais très bien à imaginer que ce soit un jour possible.

Mais voilà que Reagan abordait le sujet de la famille de Seth. « Oui, je sais que c’est dangereux. » répliquais-je d’un ton un peu sec avant de me reprendre. « J’ignore ce que Seth compte faire à son sujet et je ne mettrais jamais en danger la famille pour elle. Mais visiblement Seth semblait considérer Amanda, comme je considère actuellement Wolfgang. » tentais-je d’expliquer. Ils étaient jumeaux et, même si l’ancien Rafleur ne m’en parlait que très peu, il était encore très attaché à sa sœur. Et je savais que ce serait un problème.

« Je pense que ce sera le moyen pour qu'il prouve sa loyauté. Les Résurgents ont été dissolus en Angleterre, mais visiblement ce n’est pas le cas en Amérique. Ce silence-radio ne présage rien de bon et … Seth conçoit que sa sœur n’est plus celle qu’il connaissait autrefois. » Je n’osais imaginer comment je réagirais si Wolfgang devenait comme Amanda : un être aigri, froid et sans cœur à la tête d’un de mes pires ennemis.

Je repris un gâteau et me penchais un peu en avant. « Tu le connaissais avant, Seth … En tant que tireur d’élites je veux dire. » Je mâchais un morceau avant de demander : « Comment était-il ? Est-ce qu’il a toujours été aussi … alcoolique ? » Je lâchais un nouveau rire avant de baisser la tête. « Désolée, c’est juste … c’est juste que ce côté torturé et mystérieux m’a intrigué, et je me demandais s’il avait toujours été comme ça et … si tu pouvais m’en apprendre plus à son sujet ? On parle déjà, et il m’apprend des trucs. Mais … en faites, j’aimerais avoir ton avis sur lui. »
© 2981 12289 0




We are one clan. We are one pack.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Reagan Cavanaugh-Parkinson
Activité: Directrice du Merlin Castle, prof de chasse. Ex tireuse d'élite de baguette magique
Age: 25 ans, mariée
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Reagan C. Parkinson
MessageSujet: Re: Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur Mar 17 Juil - 19:02
Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur
Saoirse & Reagan Parkinson

Oui, je sais qu'Amadeus a presque élevé sa sœur qu'il a été un père de substitution. Mais il doit reprendre son rôle de frère et surtout, il va apprendre à être père. Père d'un petit garçon, mais surtout de deux filles. Alors ce jour arrivera, un moment donné elles viendront nous annoncer qu'elles ont trouvé leur alpha. Et nos filles ne seront pas des bêtas, impossible. Tout comme Saiorse ne l'est plus. Mais ça, pour avoir vécu avec une forte tête, puis une autre j'ai bien conscience que ce ne sera absoument pas évident.

« Il n'a pas été présent pour toi pour que tu sois sa prisonnière. Il ne t'enfermera jamais. »

Je me souviens encore de son regard quand il a appris que Liam m'avait enfermée. Cela l'avait rendu dingue, alors je sais qu'il ne commettra pas l'erreur avec sa sœur.

« Il veut ton bonheur. Il sait, au fond de lui, qu'il ne sera pas ton Alpha éternellement. Mais tout homme qui viendrait prétendre à être le tien doit s'en montrer digne. »

Il suffit de voir les combats entre certains, pour gagner l'honneur, pour être avec la personne qu'ils désirent. Saoirse comme Seth vont devoir se montrer dignes de ce qu'ils attendent, de ce que leur cœur leur dicte. Et cela peut prendre du temps. Néanmoins, le temps, on va le prendre. J'arque un sourcil quand elle parle de la meute de Sko. Je sais l'importance de cette dernière dans leur vie, je sais aussi que c'est là-bas que leur mère repose. Sko est un père de cœur pour Amadeus, et ils m'ont tous énormément apporté. Tout comme je sais que ce n'est pas rien d'être emmenée là, sur cette terre. A l'époque, je connaissais déjà Sko, mais Amadeus m'a conduite en Papouasie pour nous reconstruire, pour que je me retrouve. Et la force de toutes les louves avait été plus qu'essentielle.

« Je comprends et je crois qu'il faut respecter certaines... étapes, dirons nous ? S'il a été Rafleurs et Purificateur, c'est qu'il avait clairement une peur de notre nature. Et la peur, crois-moi, c'est long à évoluer. »

J'en sais quelque chose, ma peur de l'eau est restée ancrée en moi un bon moment, il a fallu qu'Amadeus rivalise d'ingéniosité et de détermination pour me faire oublier l'horreur du souvenir associé. Je souris lorsqu'elle affirme que Seth saura se rendre digne de notre confiance. Espérons pour eux que ce sera le cas. Parce que leur histoire est foutrement compliquée. La famille de Seth également.

« S'il y a autant d'amour entre lui et sa sœur qu'il y en a entre ton frère et toi, on va avoir un problème. Elle est une meurtière et je ne doute pas que nos alliés américains la recherchent assidument. Je conçois que ce sera réellement compliqué pour lui de se positionner, mais je pense que s'il nous aide pour cela, on ne pourra pas l'accuser de quoi que ce soit. »

Mais cela doit être compliqué, de voir sa propre famille vriller à ce point et de devoir agir en conséquence. Quelque part, je me demande comment elle a pu en arriver là, quel a été l'élément déclencheur, chez ces êtres qui veulent à ce point exterminer les autres ? Saoirse me tire de mes pensées quand elle me demande de lui parler de Seth mais je fronce les sourcils quand elle le dit alcoolique.

« Alcoolique ? 
« Désolée, c’est juste … c’est juste que ce côté torturé et mystérieux m’a intrigué, et je me demandais s’il avait toujours été comme ça et … si tu pouvais m’en apprendre plus à son sujet ? On parle déjà, et il m’apprend des trucs. Mais … en faites, j’aimerais avoir ton avis sur lui. »

Seth a toujours été... à part, en effet. Ça a empiré quand il est devenu Rafleur je crois mais de toute manière, cela fait un moment que je ne le cotoie plus. Depuis juin 2020, pour être exacte, quand ces monstres nous ont torturés, quand ils ont voulu me détruire et m'empêcher d'enfanter.

« C'était un bon Tireur, je trouve dommage qu'il ait arrêté. Mais s'il a un problème d'alcool, ça vaut peut-être mieux. Il a jamais été un grand bavard, mais j'ai pas le souvenir qu'il m'ait jamais jugée ou traitée différemment. Je ne comprends pas pourquoi il est devenu Rafleur à dire vrai. Depuis quand sait-il pour ta nature ? Et tu l'as rencontré comment ? Moi c'était à la Brigade. J'pense qu'il pourrait être quelqu'un de bien. Il a déjà pris des risques pour toi. »

Et je crois que c'est comme ça qu'on se rend compte qu'un homme est amoureux : c'est quand il fait quelque chose d'extraordinaire, de risquer gros... chacun à sa hauteur évidemment, quelle qu'en soit la forme.

« S'ils luttent un jour côté à côte, Seth et Amadeus, ils pourront éprouver leur valeur. C'est en partie comme ça qu'ils ont entamé le processus de paix, Liam et ton frère. Quand Seth combattra réellement à nos côtés contre le gouvernement ou contre sa sœur, ça changera la donne. »

En tous cas, je l'espère pour eux.

black pumpkin



L'amour d'un père est plus haut que la montagne.
L'amour d'une mère est plus profond que l'océan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Saoirse Ava Parkinson
Activité: Ancienne Poufsouffle/Protection Magique mais a intégré le Merlin Castle en septembre 2020
Age: Née le 05 février 1998 (23 ans) et devrait être en 4ème année à l'UMS (a redoublé)
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Saoirse A. Parkinson
MessageSujet: Re: Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur Mar 21 Aoû - 18:37
Petite soeur, je connais ta peine et ta douleurJeudi 3 juin 2021

Les conseils de Reagan m’aidaient beaucoup. Parler avec une fille m’aidait beaucoup. Je n’avais jamais été du genre à m’attacher aux autres en faites. Tout était éphémère pour moi. Mise à part Wolfgang. Et puis petit à petit, j’avais laissé entrer plus de gens dans ma vie. Adrianna. Ian. Rowan. Seth. Je m’attachais et je savais qu’avec mon don, j’avais peur de tout ce que je pourrais ressentir le jour où je les perdrais. Pourtant, écouter Reagan me parler, me conseiller, me guider m’apportait bien plus de réconfort que je ne l’aurai cru au départ.

Elle me rassurait sur la manière d’être de mon frère. Il fallait dire qu’elle le connaissait autant que moi à présent et ça me réconfortait de savoir qu’elle pensait qu’il pourrait me libérer. Oui, Seth devrait faire ses preuves. Je savais que lui aussi de son côté n’était pas prêt au départ à s’attacher quelqu’un. Mais lui comme moi nous étions laissés prendre à notre propre jeu. « Je comprends et je crois qu’il faut respecter certaines … étapes, dirons-nous ? S’il a été Rafleur et Purificateur, c’est qu’il avait clairement une peur de notre nature. Et la peur, crois-moi, c’est long à évoluer. » Peur. Il avait eu peur pour sa sœur. Et il y avait de quoi. Quand je me mettais à sa place et que je savais qu’il avait vu sa sœur, tout son être, une partie de lui, se faire mordre par un vampire dénué d’humanité, il y avait de quoi flipper devant ces créatures. Et je savais qu’encore aujourd’hui, il avait du mal avec les vampires.

« S'il y a autant d'amour entre lui et sa sœur qu'il y en a entre ton frère et toi, on va avoir un problème. Elle est une meurtrière et je ne doute pas que nos alliés américains la recherchent assidument. Je conçois que ce sera réellement compliqué pour lui de se positionner, mais je pense que s'il nous aide pour cela, on ne pourra pas l'accuser de quoi que ce soit. » m’expliqua la demi-louve alors que je tournais un biscuit entre mes doigts. Oui, Seth aimait sa sœur. Serait-il un jour capable de faire le nécessaire ? Je n’en savais rien. Surtout qu’il croyait encore en sa rédemption. Mais comment lui dire que sa sœur avait été entièrement détruite et qu’il ne restait probablement en elle plus rien d’humain ?

Je demandais l’avis de Reagan sur Seth. Après tout, je n’étais pas comme ces autres filles. Je n’avais pas été une jeune étudiante insouciante à croiser le regard de ce beau brun ténébreux et à demander aux filles qui m’entouraient de ne pas toucher à ce beau gosse. Non j’étais une demi-louve et j’avais du tout quitter pour sauver ma peau.

« C'était un bon Tireur, je trouve dommage qu'il ait arrêté. Mais s'il a un problème d'alcool, ça vaut peut-être mieux. Il a jamais été un grand bavard, mais j'ai pas le souvenir qu'il m'ait jamais jugée ou traitée différemment. Je ne comprends pas pourquoi il est devenu Rafleur à dire vrai. » Je l’écoutais me parler de cet homme qui datait de plus d’un an désormais. « Depuis quand sait-il pour ta nature ? » Je haussais les épaules : « Je crois qu’il l’a toujours su. Il avait appris à déceler les créatures des sorciers, et puis je me suis toujours montrée vraiment en harmonie avec cette partie de moi. »

« Et tu l'as rencontré comment ? » J’eus un sourire. « En stage, et on s’est revu ensuite dans un bar, et on s’est échangé nos numéros … » Je me rappelais très bien nos premiers SMS. Nous jouions tout simplement. Ni l’un ni l’autre ne voyaient le mal dans cette relation. C’était comme une habitude de jouer avec l’autre. « Moi c'était à la Brigade. » On garda un instant le silence avant que Reagan ne reprenne : « J'pense qu'il pourrait être quelqu'un de bien. Il a déjà pris des risques pour toi. » Je relevais les yeux vers elle. « Je pense que tout ça est nouveau pour lui, et je crois qu’il a peur autant que moi de ce sentiment qu’on ressent quand on est prêt l’un de l’autre, ou quand, au contraire, nous sommes éloignés l’un de l’autre. » lui expliquais-je.

« S'ils luttent un jour côté à côte, Seth et Amadeus, ils pourront éprouver leur valeur. C'est en partie comme ça qu'ils ont entamé le processus de paix, Liam et ton frère. Quand Seth combattra réellement à nos côtés contre le gouvernement ou contre sa sœur, ça changera la donne. » Je hochais lentement la tête comme confirmant ce qu’elle disait. « Se battre pour une même cause, c’est surement ce qui les ralliera oui. » dis-je, pensive.

Des coups retentirent contre la porte et un pensionnaire se présenta comme voulant faire signer un papier à la directrice. Je me retournais vers Reagan et me levais de mon siège. « De toute manière, on avait terminé. » dis-je avec un franc sourire. Je contournais le bureau pour serrer la jeune femme dans mes bras et la laissais à son travail de directrice. J’étais heureuse d’avoir pu discuter avec elle. Quelque part, je sentais que j’avais évacué un peu la pression dans mon cerveau. Mais tôt ou tard, il faudrait aussi que j’ose parler à mon frère.

© 2981 12289 0




We are one clan. We are one pack.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur

Revenir en haut Aller en bas
Petite soeur, je connais ta peine et ta douleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (f) lily collins - petite soeur - LIBRE
» (f) zendaya coleman - petite-soeur - LIBRE
» Héloïse de Fontanges ♣ La petite soeur chérie
» (f) grace "gracie" jane gummer → petite soeur, complice, confidente et meilleure amie
» Atsugi Yuzu, la petite soeur de Reiko Yuzu fait son apparition ! [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Monde RPG :: Merlin Castle-
Sauter vers:
©️ 2016-2018 Hogwarts Family, le contexte, le design, les idées sont la propriété du staff d'HF. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.