Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionAnd the shadow of the day will embrace the world in grey EmptyAnd the shadow of the day will embrace the world in grey

more_horiz
And the shadow of the day will embrace the world in greyVendredi 25 juin 2021

Cela faisait un mois que nous avions fait nos examens. Si je n’attendais pas un miracle pour la Métamorphose, j’espérais valider mes autres matières. J’avais prié Uru et je portais une branche de cèdre sur moi pour attirer les Energies Bénéfiques. Mais Mingan me disait qu’il avait confiance en moi et que je n’avais pas de raison de me faire du souci pour cela.

Aussi, pour me changer les idées et parce que je souhaitais toujours économiser, j’avais commencé à travailler à la Ménagerie Magique avec mon oncle. La patronne était une véritable harpie et, même avec les clients, elle n’était pas véritablement sympathique. Heureusement, Mingan avait sa petite réputation depuis quelques années et les clients préféraient s’adresser directement à lui.

Mais aujourd’hui, mon oncle voulait me voir à l’œuvre. Je m’occupais seulement des créatures, prenant le temps d’écouter et de comprendre leurs besoins pour ensuite les traiter avec tout l’amour dont elles avaient besoin. La patronne disait que c’était une perte de temps, signe qu’elle n’avait réellement aucune compassion pour ces pauvres animaux.

La clochette retentit, signe qu’un nouveau client venait de rentrer. Mingan me jeta un coup d’œil alors qu’il nourrissait des Lutins de Cournouailles. Très bien, très bien, c’était à mon tour. Je m’approchais de la jeune femme. Elle avait le teint foncé, un peu comme les membres de la tribu chez lesquels nous devions nous rendre deux semaines cet été. Etait-il probable qu’elle ait des origines ?

« Bonjour, Miss, que puis-je pour vous ? » demandais-je de mon ton le plus amicale, un sourire poli sur le visage. « Un hibou ? Alors venez voir avec moi. » Je l’enjoignais à me suivre vers le rayon des volatiles. « Vous avez une idée de la race ? Nous avons des Grands-ducs, des Harfangs des Neiges, des Chevêches d’Athéna, des chouettes effraies … » lui indiquais-je en passant devant les cages aux barrières magiques.

« Pour quoi vous servirait-il ? » questionnais-je pour identifier plus précisément le besoin de la jeune femme. « Serait-ce sur de grandes distances ? L’endroit est-il plutôt froid, chaud ? »

©️ 2981 12289 0

_________________


« Tu vas m’aimer, Davina Maïkan. Je suis heureux de te laisser prétendre un moment que ce n’est pas déjà le cas. »

descriptionAnd the shadow of the day will embrace the world in grey EmptyRe: And the shadow of the day will embrace the world in grey

more_horiz

   
And the shadow of the day will embrace the world in grey
  Wakanda & Davina



Cela ne faisait même pas 24 heure que Wakanda venait de rejoindre le monde sorcier, avec presque une année effacée de sa mémoire. Enfin, effacée... dire que les points cruciaux avaient été enlevés aurait été plus juste. Les localisations, le noms des personnes... La jeune femme savait juste qu'elle avait fait parti du projet d'école des Insurgés, pendant un an. A part ça... tout avait été effacé. Mais Wakanda ne s'en plaignait pas; après tout, elle avait été d'accord avec cela, elle savait dès le début à quoi elle s'exposait en rejoignant les Insurgés. Et même si elle en faisait toujours partie, la laisser en liberté avec de telles informations était beaucoup trop dangereux. L'oublieter était la chose la plus logique à faire.

Et pourtant. C'était tellement étrange, de devoir reprendre sa vie, en ne sachant pas vraiment se qu'on avait fait l'année précédente, qui on avait rencontré, chéris... Et puis, il fallait aussi ne pas commettre d'impair, et s'en tenir à la version officielle. La jeune fille avait dit à ses professeurs qu'elle voulait faire une année sabbatique, pour trouver ce qu'elle voulait faire plus tard - ce qui, en un sens, n'était pas faux, car elle avait opté pour le métier de guérisseur plutôt que médicomage, au final. Mentir ne la dérangeait pas - loin de là - mais Wakanda trouvait tout cela un peu perturbant. Cette année, elle n'était pas sûr de pouvoir la récupérer entièrement, au final.

Pour se changer les idées, et se débarrasser de la désagréable impression qu'on lui avait volé quelque chose, la jeune femme décida de faire un tour sur le Chemin de Traverse. Il n'était pas très loin de la chambre d'hôtel Moldu qu'elle louait. Wakanda n'avait pas très envie de se faire remarquer dans une auberge sorcière. Elle avait décidé d'éviter ce genre d'endroit depuis les attentats de l'année dernière. En tant qu'étrangère, et de sang-mêlée, qui le revendiquait, elle pouvait très bien faire une cible privilégié pour ces tarés ravagés du bulbe qui pensaient qu'ils y avaient une sorte de hiérarchisation dans le genre humain.

En regardant d'un oeil un peu discret les devantures des divers magasins, Wakanda se demandait si elle ne devrait pas faire un tour dans une animalerie. Elle détestait voir les animaux dans des cages, et de devoir les échanger donc de l'argent, mais il fallait bien admettre qu'un hibou lui serait bien utile pour dialoguer avec sa famille. Depuis qu'elle était en Angleterre, la jeune femme empruntait des hiboux à des connaissances, ou en louait, mais cette solution, bien que facile, ne pouvait plus durer. Autant avoir un hibou personnel, que de dépendre de quelqu'un. C'est avec cette pensée qu'elle entra dans la boutique.

- Bonjour, Miss, que puis-je pour vous ?

Wakanda fronça les sourcils, peu habituée qu'une vendeuse l'agresse comme ça en entrant. Mais celle-ci était jeune - une stagiaire, peut-être? - et voulait sans doute bien faire, quitte à faire du zèle... La jeune femme laissa couler, et lui adressa un sourire de convenance.

- Bonjour, je voudrais acheter un hibou.

La jeune femme suivit la vendeuse dans le rayon correspond, alors qu'elle l'abreuvait de nom qui, jusqu'à là, lui était totalement inconnus. Elle sourit intérieurement, en pensant à sa petite sœur qui, elle, devait déjà connaître toutes les espèces que pouvaient contenir cette pièce.

- Une distance plutôt longue, oui. Ce serait pour envoyer du courrier à ma famille, qui réside dans le Dakota, en Amérique. Le climat est tempéré, et plutôt similaire à celui de l'Angleterre.

Wakanda se surprit elle-même de donner autant de détails, avec une facilité aussi déconcertante. Était-ce parce que la jeune vendeuse descendait visiblement de natifs américains, ou alors elle s'était ouverte pendant l'année passée?

- Je ne m'y connais vraiment pas en hibou..., murmura la jeune femme, plus pour elle-même que pour la vendeuse, en se rapprochant des cages pour mieux voir les petits animaux.

 

©️Lilith

descriptionAnd the shadow of the day will embrace the world in grey EmptyRe: And the shadow of the day will embrace the world in grey

more_horiz
And the shadow of the day will embrace the world in greyVendredi 25 juin 2021

La jeune femme n’était surement pas fine connaisseuse puisqu’elle ne réagit pas vraiment aux noms que je lui proposais. Elle se contentait d’observer les races de hiboux que je lui montrais et répondis alors : « Une distance plutôt longue, oui. » Je hochais la tête, réfléchissant aux éléments que Mingan m’avait donné. Il fallait des volatiles grandes, avec des ailes larges pour survoler tout un océan. Cela éliminait quelques races et je retenais les Grands-Duc du Cap, les Chouettes Effrais, les Harfangs des Neiges, etc.

« Ce serait pour envoyer du courrier ma famille, qui réside dans le Dakota, en Amérique. Le climat est tempéré, et plutôt similaire à celui de l’Angleterre. » indiqua la cliente. Je lui souriais, ces indications m’aidaient beaucoup et réduisaient nettement la liste des races.

« Je ne m’y connais vraiment pas en hibou … » avoua-t-elle en regardant les chouettes. « Ne vous inquiétez pas, si vous suivez mes conseils, votre animal ne manquera de rien. » lui assurais-je, en lui faisant signe de me suivre vers la cage de la chouette effraie. « La Chouette Effraie, aussi appelée la Dame Blanche, est la chouette la plus répandue au niveau mondial. Elle ne mesure pas plus de 40 cms, mais ses ailes très grandes lui permettent d’atteindre une envergure de plus d’un mètre. » expliquais-je. « Elle peut ainsi accomplir de grandes distances sans grands efforts. »

Je jetais un coup d’œil à la cage où le volatile nous observait. Je glissais mes doigts entre les barreaux, lui tendant un lézard déjà mort. Le volatile l’accueillit avec joie. « Elle se nourrit principalement de rongeurs et pourra trouver sa nourriture toute seule. Elle est sédentaire, c’est-à-dire qu’elle ne bouge pas. Elle aime vivre dans de vieux clochers, de vieilles granges, mais un tronc d’arbre peut très bien faire l’affaire si vous habitez en campagne. »

Je fis signe à la cliente de me suivre vers la cage d’à côté. « Voici un Harfang des Neiges. Il est beaucoup plus grand que la Chouette Effraie puisque son envergure (ailes ouvertes) lui permet d’atteindre 1m60 ! » dis-je, impressionnée par cet animal. « Il aime vivre dans les milieux froids, au contraire de la Chouette Effraie et est très docile. » « Tu oublies de dire qu’il vit également plus longtemps que la Chouette Effraie ! » Je me retournais, voyant que mon oncle n’avait pas pu s’empêcher d’intervenir. « Pardonnez-moi, notre stagiaire a encore des choses à apprendre … »

J’ouvrais de grands yeux. « Mingan, s’il te plait … » « Oui, oui, je retourne à mes Lutins ! » « Veuillez m’excuser … » dis-je un peu gênée à la cliente. « En effet, le Harfang des Neiges peut vivre jusqu’à 32 ans, alors que la Chouette Effraie une quinzaine d’années. »

« Et enfin nous avons le Hibou Moyen-Duc et le Hibou des Marais ! » Je l’amenais vers la dernière cage au fond de la boutique. « Ils sont beaux, n’est-ce pas ? » dis-je, admirative. « Ils nous sont arrivés ce matin-même et n’ont même pas un an. » lui indiquais-je. « Le Hibou des Marais se rapproche davantage de la taille d’une Chouette Effraie, alors que l’autre est plus petit. Néanmoins, le Hibou Moyen-Duc s’adapte très vite à son environnement et peut vivre une vingtaine d’années, alors que le Hibou des Marais ne vit que 10 ans. »

Je souriais, fière des informations que j’avais su transmettre. « Il y a aussi le fait que le Harfang des Neiges préférera alors une certaine indépendance alors que la Chouette Effraie aime particulièrement qu’on s’occupe d’elle. Les Hiboux Moyen-Duc et le Hibou des Marais auront également tendance à vouloir dormir en extérieur. » expliquais-je. « Veuillez m’excuser, je vous assomme surement d’informations, mais c’est afin de vous aider au mieux pour choisir votre animal. »

J’observais un instant les cages avec une sincère affection pour ces animaux, laissant le temps pour la jeune femme de réfléchir. « Vous voulez peut-être les voir voler ? » proposais-je.

©️ 2981 12289 0

_________________


« Tu vas m’aimer, Davina Maïkan. Je suis heureux de te laisser prétendre un moment que ce n’est pas déjà le cas. »

descriptionAnd the shadow of the day will embrace the world in grey EmptyRe: And the shadow of the day will embrace the world in grey

more_horiz

   
And the shadow of the day will embrace the world in grey
  Wakanda & Davina



Wakanda échangea, un brin amusée, l'échange entre la jeune fille et son maître de stage. Elle plissa un peu le nez. Père et fille? Non, non... mais de la même famille, tout de même. Cela se voyait à des kilomètres. Enfin, pour quiconque savait utiliser les yeux dont la Nature lui avait fait grès ce qui, dans ces contrés, n'était pas si simple.

- Je... oui, oui, bien sûr. Qui sait, peut-être que ça me permettra de me décider? fis la jeune femme sans être vraiment convaincue.

Quelle idée aussi, de vouloir choisir une chouette toute seule! Si seulement elle avait demandé son avis à Ehawee, ce serait déjà fini. Elle, elle arrivait à peine à prendre en compte tout les paramètres... pourquoi faut-il qu'il y en ait autant, aussi!

- Je... ne suis pas très à l'aise, avec les animaux. Mais, je... ça me déchirerais le cœur, je le sens, quand il mourra. C'est pour ça que j'ai toujours repoussé l'idée d'acheter une chouette, je crois.

Wakanda regardait les oiseaux voler. Symbole de libertés dans bien des cultures, si ce n'était pas un fait universel. Là-haut, il n'y avait pas de problèmes de guerres, de discrimination ou... de mémoire. Dans l'immensité du ciel, tout n'était que calme, paix, et serenité. Trois choses auxquelles devraient aspirer tout être humains, selon elle. Malheureusement, c'était loin d'être le cas.

- Tout à l'heure, c'était ton frère? Non... pas un cousin non plus... ton oncle, peut-être? C'est bien, de travailler en famille. Moi aussi, j'aimerais...

Oui, Wakanda aurait aimé travaillé avec ses parents, mais elle sentait que son destin était ailleurs. Sur la voix de la guérison, de la médecine. Peut-être que, si sa vie n'avait pas été ce qu'elle avait été... Mais, pas le temps pour les regrets. La passé était le passé, et il fallait qu'elle avance. Et ne plus penser au visage trop fière de ses Sang-Purs, et de ses petits descendants de colons et de meurtrier.

- Franchement, ça ne m'aide pas plus que ça, de les voir voler. Mais c'est beau, non? Les chouettes... symbole de l'imperceptible, de la vrai sagesse. Et c'est elles qui portent nos courriers, de par le monde. C'est approprié, tu ne trouve pas?

Geronimo, l'effacement de sa mémoire lui avait vraiment enlevé le peu de bon sens communs qu'elle avait. La seul fois qu'elle s'était laissé allé à de tel monologue hors de la réserve, c'était avec Elise O'Colin. Qu'est-ce qu'il lui arrivait, pourquoi était-elle aussi... sentimentale, tout d'un coup? Parce qu'elle sentait une certaine proximités avec la vendeuse, de par leurs possible origines similaires? Wakanda ferma un instant les paupières. Fallait-il vraiment qu'elle soit aussi stupide...!

 

©️Lilith

descriptionAnd the shadow of the day will embrace the world in grey EmptyRe: And the shadow of the day will embrace the world in grey

more_horiz
And the shadow of the day will embrace the world in greyVendredi 25 juin 2021

« Je … Oui, oui, bien sûr. Qui sait, peut-être que ça me permettra de me décider ? » me répondit la jeune femme. Je hochais la tête et, d’un coup de baguette, transférais les volatiles vers la cour arrière. D’un signe, j’indiquais la cliente à me suivre, passant derrière le comptoir et franchissant comme si de rien n’était le mur qui se mouva légèrement quand je passais au travers. La jeune femme me suivit et nous voilà arrivées dans une petite cour avec un dôme, empêchant les chouettes et hiboux d’aller trop loin. Je souris, émerveillée en voyant les volatiles profiter de leur liberté.

Je tendis le bras et la Chouette Effraie vint s’y poser tout naturellement. Je caressais doucement les plumes de sa tête. « Je … ne suis pas très à l’aise, avec les animaux. » m’avoua Wakanda. Je me tournais vers elle et l’écoutais m’expliquer les raisons qui l’avaient poussé à ne pas acheter de suite un animal. « C’est toujours un déchirement quand l’une de ces créatures nous quittent. » confirmais-je avant de reporter mon regard sur la chouette. « Mais ce que nous pouvons faire, c’est leur apporter la meilleure vie qui soit pour qu’elles n’aient aucun regret en partant. » Je souris alors que la chouette reprenait son envol.

« Vous venez du Dakota alors ? » lui demandais-je. « J’ai aussi de la famille en Amérique, mais dans le Nouveau-Mexique. » expliquais-je. « Oui, Dakota du Sud. Pine Ridge, précisément. Mais mon grand-père est né en Angleterre. » Elle n’était pas banale comme fille. Je ne connaissais pas beaucoup l’Amérique, j’y allais juste pour y voir mes grands-parents.

« Tout à l’heure c’était ton frère ? » me demanda-t-elle. Je secouais la tête, non sans un petit rire. « Non … pas un cousin non plus … ton oncle, peut-être ? » Je hochais la tête. « C’est bien, de travailler en famille. Moi aussi, j’aimerais … » Je souris en l’écoutant parler. « Pourquoi vous êtes venue en Angleterre ? » demandais-je simplement, espérant ne pas être trop intrusive. « J'étais dans une université, en Médicomagie, aux États-Unis. Je faisais même de l'alternance. Mais on ne me laissait pas utiliser les remèdes et les sorts que j'avais appris quand j'étais petite... On me l'interdisait, et on riait de moi. » Je fronçais les sourcils, m’interrogeant sur la magie à laquelle elle avait eu recours. Je pensais que les Américains étaient ouverts d’esprit.

Le regard de Wakanda était dur, et on pouvait sentir de l'amertume dans sa voix. « Le Médicomage qui s'occupait de moi était horrible, raciste, enfin, tu vois le genre... Donc je me suis inscrite à l'UMS, en pensant qu'ils seraient plus ouverts. Et ils le sont, un peu plus. » Elle haussa les épaules, comme si tout cela au final lui était égal.

« Si je ne suis pas trop indiscrète, quel genre de magie pratiquez-vous ? » demandais-je d’une petite voix. « Rien de bien méchant, en vrai... j'utilise souvent les cataplasmes et les potions de ma tribu et les sorts... Eh bien, je lançais les sorts dans ma langue, ce qui n'était pas au goût de tout le monde. »

Je relevais la tête un peu brusquement en entendant le mot tribu. « Tu … tu viens d’une tribu amérindienne ? » Question bête, car quand on y regardait mieux, sa couleur de peau, ses vêtements et ses manières de faire rappelaient tout de suite les amérindiens. D’ailleurs, j’étais passée au tutoiement machinalement. « Excuse-moi, c’est juste que … je viens de la tribu des Mescaleros. » lui précisais-je avec un franc sourire. Il était tellement rare de trouver des amérindiens en vadrouille. « Je fais partie de la tribu des Oglalas. » Wakanda sourit, comme si elle retrouvait une veille amie.

On garda quelques secondes le silence, comme si quelque chose était passé entre nous, comme si Uru nous avait mis sur le chemin l’une de l’autre.

« Franchement, ça ne m’aide pas plus que ça, de les voir voler. Mais c'est beau, non ? » Je me mis à rire doucement, alors que certains s’étaient déjà posés sur des rebords de fenêtre. La Chouette Effraie était quant à elle revenue se poser sur mon bras, demandant de l’affection. « Oui c’est magnifique. » confirmais-je d’une voix douce. « J’ai toujours apprécié le contact avec les animaux, mais plus que tout, c’est de les voir mener leur propre vie sans les hommes. » Je lui demandais de tendre son bras. D’abord hésitante, elle s’exécutait et je dirigeais la chouette vers son bras. Bien heureuse d’avoir un nouveau perchoir, l’animal se posa sur l’autre bras. « Caresse lui la tête. Doucement, tendrement. Ces créatures ressentent quand on leur veut du mal, quand on a peur et quand on est triste. Ils ressentent beaucoup de choses et tu verras que cette chouette deviendra vite ta meilleure amie. » Ma voix était devenue plus basse au fur et à mesure, comme n’osant pas parler trop fort.

La jeune femme caressa l’animal et un sourire apparut sur ses lèvres, comme si cela l’apaisait. « On dirait qu’il y a un bon feeling entre vous. » remarquais-je, croisant les bras. J’étais enchantée de voir les « premières fois » à chaque fois entre l’humain et l’animal. « Je crois qu’elle t’a choisi … » Wakanda fronça un peu les sourcils. « Comme une baguette, alors... » « Si on veut. » confirmais-je. Chaque être vivant a un cœur, un esprit et une âme. Une chouette et un morceau de bois pouvait donc très bien manifester des signes de magie en se sentant en harmonie avec un autre être vivant.

« Je vois... si seulement tout le monde pouvait comprendre le monde ! » commenta-t-elle. « Mais bien souvent, ils font une croix sur les animaux et les plantes... » La jeune femme avait mis l’accent sur ils. Je me demandais de qui elle parlait. Du gouvernement avec les règles anti-créatures ? Ou bien, comme la plupart des Amérindiens, du reste des hommes qui avaient perdu la magie pratiquée dans les tribus amérindiennes.

Je choisis de ne pas répondre et me reconcentrais sur ma tâche de vendeuse. « On part donc sur cette Chouette Effraie ? » demandais-je en voyant que l’animal était toujours sur son bras. La jeune femme hocha la tête. Oui, le choix était fait. D’un sifflement je rappelais les autres. L’un après l’autre ils se posèrent sur mes deux bras et d’un coup de baguette, je les fis disparaître, les faisant revenir dans leur cage d’origine. « Accio » une autre cage portable vint à moi et je la tendis en direction de la Chouette Effraie qui ne se fit pas prier, bien contente de rejoindre une famille.

« Tu as compris toutes les indications sur la Chouette Effraie ? Ou tu préfères que je te note à quelque part son alimentation et ses préférences en matière d’habitat ? » lui demandais-je. Wakanda hocha une nouvelle fois la tête. « Oui, je préférais. C'est la première fois que je m'occupe d'un animal, je ne voudrais pas mal faire. » J’acquiesçai, lui indiquant que je comprenais. Aussi de retour dans la boutique, j’attirais un bloc-notes à moi et laissais la plume prendre en note ce que je répétais sur le mode de vie de la Chouette Effraie.

« Tu as déjà une idée du prénom ? » demandais-je en passant derrière la caisse pour saisir le montant. « Wigmuke. Ça signifie Arc-en-Ciel en Lakota. Je pense que ça va bien pour un oiseau, non ? » Je souris. « C’est même parfait ! » Je lui annonçais le prix et après un échange de Gallions, je lui donnais les notes pour la Chouette et la cage en elle-même. « Et si tu as un problème, n’hésites pas à revenir ! » La jeune femme me lança un signe de la main et quitta la boutique. Mingan qui avait disparu, réapparut dans un coin de la boutique, retirant ses gants en peau de dragon.

« On tutoie les clients maintenant ? » Je le regardais puis reportais mon attention sur les chouettes qui avaient été délaissés. « C’est un membre d’une tribu. Les Oglalas. » Mingan parut surpris et regarda la porte par laquelle Wakanda était sortie. Oui, c’était toujours rare de rencontrer des personnages de la tribu.

©️ 2981 12289 0

_________________


« Tu vas m’aimer, Davina Maïkan. Je suis heureux de te laisser prétendre un moment que ce n’est pas déjà le cas. »

descriptionAnd the shadow of the day will embrace the world in grey EmptyRe: And the shadow of the day will embrace the world in grey

more_horiz

   
And the shadow of the day will embrace the world in grey
  Wakanda & Davina

Quelques semaines avaient passés depuis l'acquisition de sa nouvelle amie - deux et demie, précisément. Wigmuke c'était montré une camarade précieuse dans la phase d'ennuie que traversait Wakanda, alors que les cours n'avaient toujours pas reprit. Mais ça ne saurait tarder, la date de la rentrée venait d'être annoncée.

La jeune femme occupait ses journées en regardant distraitement ses nouveaux manuels, fraîchement acquis. Elle n'arrivait pas à faire face à sa perte de mémoire - et pourtant, elle  avait donné son accord pour qu'il en soit ainsi, elle le savait que trop bien. Mais pour un esprit aussi droit et organisé que le sien, un vide aussi propre avait quelque chose de désagréablement dérangeant.

Et pour ne rien arrangé, Wigmuke avait commencé à montrer des signes inquiétants depuis qu'elle était revenue du Dakota du  Sud, la veille au soir. Elle n'avait pas voulu manger en rentrant - la jeune femme ne sentait pas inquiété outre mesure, pensant que la chouette mangerait pendant la nuit, et elle était allée se coucher l'esprit tranquille. Pourtant, en se levant ce matin, son cœur s'était glacé de peur devant le mangeoire qui était toujours aussi plein. Elle avait patienté jusqu'au début de l'après-midi, le doute s’insinuant de plus en plus dans son esprit, avant de prendre sa décision.

Une fois sur le Chemin de Traverse, Wakanda se dirigea sans hésitation vers la Ménagerie Magique. Heureusement, elle put trouver Davina assez vite - elle ne se voyait pas expliquer son soudain problème à quelqu'un qui lui était totalement étranger. Et, comme la jeune femme avait des origines communes avec elle, Wakanda était plus prompte à lui accorder sa confiance.

- Bonjour, je suis désolée pour le dérangement, mais Wigmuke ne semble plus vouloir se nourrir, depuis qu'elle est revenue en Angleterre. Pour être honnête, cela m'inquiète... Est-ce que tu peux l'ausculter, s'il te plaît? Rajouta-t-elle en se mordant la lèvre inférieure.
 

©️Lilith

descriptionAnd the shadow of the day will embrace the world in grey EmptyRe: And the shadow of the day will embrace the world in grey

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum