Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Décembre 2021.

Partagez

descriptionYou got so much to do and only so many hours in a day EmptyYou got so much to do and only so many hours in a day

more_horiz
Reagan Cavanaugh&Gabrielle Delacour
You got so much to do and only so many hours in a day
Depuis maintenant trois mois je m'étais établie au Merlin Castle. Et je dois avouer, que je m'y sens mieux que durant ma dernière année à Poudlard. Même si je ne suis pas une professeure à la base, j'ai finit par troquer mon emploi d'infirmière à l'école de magie pour devenir enseignante au Merlin. A présent j'apprend le soin aux élèves.
Parfois il m'arrive de remplacer Hazel à l'infirmerie parce qu'elle n'est là qu'à temps partiel.

En même temps, on ne peut pas dire qu'on croule sous le travail. L'école est un endroit, un projet merveilleux qui donne une nouvelle chance aux jeunes créatures rejetées du système actuel. Je suis ravie de faire parti de cela. Les directeurs, les directeurs, qui sont à l'origine de tout ça, ont fait un travail remarquable et d'une grande noblesse. Ils offrent comme un sanctuaire, un genre de parenthèse protectrice du climat de guerre pour tout ces enfants.

Ici, j'ai été soulagée de retrouver des visages connus parmi les élèves ainsi que le personnel. Comme par exemple Elisabeth qui a été étudiante à Poudlard pour un an, Seamus McGregor ancien élève puis garde chasse du château, les adorables jumelles Yaxley que j'ai beaucoup vu depuis leur transformation, et Evens Grin la jeune demi-vampire qui sortait avec un serdaigle.
Sans oublier, les membres de ma famille que je sais en sécurité dans cette école, auprès de moi, ce qui a tendance à beaucoup rassurer ma soeur puisqu'il s'agit de Louis et Vic. Edward est là, lui aussi, il ne fait pas parti de la famille à proprement parler mais c'est tout comme au final. Je l'ai vu grandir, je le connais depuis qu'il est tout petit, il a même eu une amourette avec ma nièce.
Et puis, détails non-négligeable, quelques jeunes parents ont pu mettre leur progéniture à l'abris. Il y a trois enfants en bas âge parmi nous, dont le fils de ma filleule.

Nous ne sommes pas nombreux, mais nous formons une petite communauté qui est plutôt bien organisée. J'espère voir bientôt de nouvelles têtes venant trouver refuge. Ou pas d'ailleurs, si seulement cette école pouvait devenir inutile cela impliquerait que l'ordre régnerait à nouveau dans nos rues. Et par dessus tout, la tolérance.

Je me fais petit à petit au boulot de professeur. Je crois que mon don vélane m'est d'une grande aide. Ce charisme qui émane de moi m'aide à conserver une certaine attention et un certain calme dans mon cours. Je n'aime pas trop ça, ce n'est pas naturel, mais je n'y peux rien, mes influence Vélane sont forte. Tout comme celles de Fleur.
Le cours d'aujourd'hui n'a pas échappé à ces habitudes. J'ai fais cours aux plus de 18 ans, eux sont exemplaires comme élèves. Ils sont matures et attentifs. Les cours sont fluides et efficaces. En même temps cela ressemble un peu à des cours particuliers vu comme ils sont peu dans les classes.

Ils ont tous quitté la salle et je nettoie le tableau à l'aide d'un chiffon quand j'entends quelqu'un frapper. Je me retourne et vois Reagan Cavanaugh, la directrice de l'école, dans l'embrasure de la porte.
Je lui souris.

Mlle. Cavanaugh, entrez je vous en pris,
je lance en l'invitant d'un geste.

Mes yeux se posent sur son ventre gonflé. Elle est enceinte depuis un moment, elle ne doit plus être très loin du terme. Elle n'a que 25 ans et la jeune demi-louve va déjà être mère. Pour les loups le besoin d'une meute est puissant, et elle, elle est en train de créer la sienne. C'est beau.
Il serait peut être temps que je commence à me poser des questions. J'ai 34 ans, et je suis une éternelle célibataire. Amusant pour une Vélane. Ou pas. Un poil frustrant sans doute. Mais je n'y pense pas, je ne préfère pas.

Comment vous sentez-vous ?
je lui demande en lui désignant une chaise alors que je prends place sur la table face à elle.

D'un geste de la baguette, je fais apparaître deux tasses.

Je peux vous proposer une tasse de thé ?


Une théière apparaît juste ensuite et je lui serre une tasse fumante.

Alors, comment puis-je vous aider ?
je demande en lui tendant la tasse avant de me rasseoir.
code by Silver Lungs

descriptionYou got so much to do and only so many hours in a day EmptyRe: You got so much to do and only so many hours in a day

more_horiz
You got so much to do and only so many hours in a day
Gabrielle Delacour & Reagan C. Parkinson

Merlin, je jure que si quelqu'un me dit encore de me reposer, je vais commettre un meurtre. Et j'ai beau aimer mon mari du plus profond de mon être, je vais lui aussi le tuer s'il me dit encore que je fais le travail le plus important en fabriquant des bébés et que je dois simplement attendre. Oui, je montre un peu trop les crocs en ce moment, mais je deviens dingue. J'ai vécu en meute, j'ai vu des femmes continuer à chasser, à protéger Galway alors qu'elles étaient sur le point d'accoucher. Et je sais, Merlin, je sais à quel point ma santé et celle de mes petits est fragile, mais c'est insupportabe de ne rien faire et d'être paralysée par la peur à chaque anomalie. Alors en ce moment, Liam et Amadeus sortent régulièrement. J'crois que mon mari me fuit parce que c'est vrai que je peux avoir de légère tendance mégère quand j'ai un pic d'hormones, et Liam fuit l'organisation du mariage. Il faudra que je m'excuse... quand les bébés seront là. C'est plus prudent. Parce que je sens que d'ici là, y aura d'autres crises.

Me calmer, me calmer... et comment je fais ? C'est quand même moi qui ai droit à toute la paperasse, qui dois rester assise ou allongée une partie de la journée, qui ai des contractions très désagréables, qui bois des décoctions en tout genre. Pour Elisabeth, la grossesse est une expérience merveilleuse... Je voudrais pouvoir en profiter à chaque instant mais je n'y arrive pas. Laoch gémit à côté de moi. Parfois, il pose sa tête sur mon ventre comme pour couver mes filles et mon fils. Je laisse tomber la pile des futures inscriptions pour la rentrée de septembre. J'ai aussi fini de noter les noms des pensionnaires qui comptent rester pendant l'été afin de prévoir le bon nombre de repas, et d'établir un planning d'activités. On a organisé des examens, comme dans une véritable institution, pour donner un semblant d'officiel à tout ce qu'on réalise ici.

Mon regard se pose sur mon alliance. D'accord, j'y suis peut-être allée un peu fort. Je gratte Laoch entre les deux oreilles, ce qui le rend bien heureux.

« Qu'est-ce que je dois faire, dis moi ? »

Il... couine. Ça ne m'aide pas beaucoup. Je pousse un soupir et je décide qu'il est temps de bouger. Mon petit loup bondit sur ses pattes, et on sort du bureau. J'envoie Laoch gambader dans la forêt environnante, et je prends quant à moi la direction des salles de classe. Et pas n'importe laquelle, je cherche celle de Miss Delacour qui nous a rejoints il y a quelques mois et qui enseigne les soins désormais. Tout en s'occupant de temps en temps de l'infirmerie, quand Hazel n'est pas là. Or là, maintenant, je n'ai pas envie d'avoir affaire à une louve.

Mlle. Cavanaugh, entrez je vous en prie

Je ne peux pas m'empêcher de rire, tout en m'asseyant.

« Vous êtes la seule à m'appeler encore comme ça. »

Je suis mariée depuis octobre dernier, et tout le monde m'appelle désormais par le nom d'Amadeus. Mais j'avoue que c'est rafraichissant. Et comme à chaque fois que j'entre dans une pièce, on me demande comment je vais.

« J'adorerais un peu de thé, mais je n'ai pas le droit s'il y a trop de théine. »

Et c'est la même chose pour tout ce qui est bon.

« Je vais... Bien, je présume. »

C'est ce que je répète à longueur de journée, non ? Je vais bien, ne vous inquiétez pas. Même quand j'ai des douleurs, je dis que je vais bien pour que personne ne panique. Il y a trois bébés qui grandissent en moi, j'ai le ventre d'une femme en fin de grossesse alors que je n'y suis pas, et je suis sur les nerfs. C'est un beau bilan de comment je me sens, pas vrai ?

« En fait je... je ne sais pas trop vers qui me tourner. Je suis suivie par une louve, pour ma grossesse, l'une des infirmières est une louve et là, j'en ai marre d'avoir des conseils de louve. Je me demandais si... Je ne sais pas... si vous n'aviez pas des trucs et astuces pour me détendre et que j'arrête de râler sur mon mari. »

Parce qu'il faut que je fasse des efforts, je sais.

« Je suis censée ne pas angoisser, ne pas stresser et ne pas faire d'efforts physiques pour que les trois demi-loups qui poussent dans mon ventre aillent bien. Mais je ne sais pas faire ça, rester sans rien faire et surtout ne pas m'inquiéter. C'est une... c'est une grossesse à risque. »

Je baisse les yeux. Je déteste parler de moi, et encore plus de mes craintes, de ce que je peux ressentir. J'ai encore plus horreur d'appeler à l'aide et d'accepter qu'on s'occupe de moi. Mais là, je crois que j'ai plus vraiment le choix. Elle donne des cours de soin, elle doit bien avoir quelques astuces pour calmer les patients...

black pumpkin

_________________

L'amour d'un père est plus haut que la montagne.
L'amour d'une mère est plus profond que l'océan



descriptionYou got so much to do and only so many hours in a day EmptyRe: You got so much to do and only so many hours in a day

more_horiz
Reagan Cavanaugh&Gabrielle Delacour
You got so much to do and only so many hours in a day
J'ai un petit rire.

C'est vrai, vous êtes mariée à présent,
je réponds.

J'avais oublié qu'elle et Amadeus Parkinson s'étaient promis l'éternité il y a presque un an de cela.
Je lui propose une tasse de thé qu'elle accepte à condition qu'il n'y ait pas trop de théine. Je hoche la tête, à cause de la grossesse j'imagine. Je plisse le nez sans m'en rendre compte, je suppose qu'il y a tout un tas de trucs auxquels elle doit faire très attention pour les bébés et c'est pas forcément le côté le plus sympa de la grossesse.

Je sens qu'il y a quelque chose quand elle me dit qu'elle va bien. Elle à l'air...résignée, pas très convaincue de ce qu'elle avance. La manière dont elle le dit est un peu machinale et hésitante. Mais je n'ai même pas besoin d'insister parce qu'elle ne tarde pas à vider son sac.
Je prends ma tasse de thé entre mes mains et l'écoute attentivement.

Ok je vois, elle en à marre des louves, elle est stressée, elle commence clairement à saturer de sa grossesse. Ha les joies hormonales.
Délicatement je repose ma boisson trop chaude sur la table.

Ok, je vois, respirez un grand coup Reagan, je vais essayer de voir ce que je peux faire pour vous,
je souffle doucement avec un sourire d'encouragement.

Elle n'est clairement pas à l'aise d'être venue me voir.

Je pourrais vous fournir des herbes avec des vertues apaisantes mais j'imagine que ce n'est pas ce que vous êtes venues chercher n'est-ce pas ?


Elle confirme.

Très bien, alors pour commencer j'aimerais savoir ce qui à tendance à vous angoisser, on peu essayer de travailler un peu là dessus. Mais je vous assure que vous pourrez vous répéter un million de fois que vous ne devez pas stresser, ça ne fera que vous angoisser encore plus.


Je pose mes mains sur mes genoux.

Je ne vais pas vous parler des recommandations de bases, j'imagine que celle qui vous accompagne vous aura déjà assez répété tout cela. En revanche si vous ressentez le besoin de faire de l'exercice surtout ne vous en privez pas tant que ce n'est pas trop intensif comme la natation, le yoga ou un peu de marche.


Je change de sujet, ce n'est pas ça qu'elle veut entendre.

Mais je suppose que tout cela ne marche pas suffisamment, j'ai deux solutions à vous proposer dans ce cas là.


Je me mords la lèvre un instant. Je faisais ça avec ma soeur lorsqu'elle était enceinte mais ça pourrait peut être lui faire un peu peur. Fleur disait que ça l'apaisait pendant la grossesse de Vic puis pendant celle de Louis. Dominique a été celle qu'elle à le mieux vécu.

Quand ma grande soeur était enceinte, pour sa première grossesse, elle angoissait tout le temps, tellement que s'en est devenu dangereux pour sa fille à naître. Personne ne savait quoi faire, alors on a essayé quelque chose qui à marché pour elle. Il s'agit pour moi de projeter une partie de mon pouvoir sur vous.

Cela me demande une grande concentration et avait tendance à m'épuiser énormément à l'époque mais cela ne me pose pas de problème de réitérer cet effort pour Reagan qui semble vraiment ne plus avoir de solutions.

La seconde qui n'est pas incompatible avec la première, c'est de vous faire passer un peu de temps avec un Occlumens. Je suis sûr qu'il pourra vous aider à mettre de l'ordre dans votre esprit, et à vous détendre par conséquent.


Je réfléchis un instant.

Il n'y en a qu'un au château et il s'agit d'un élève, Aaron Thomas, le jeune vampire. Je sais qu'il est capable de projeter son don, je ne sais pas à quel point ni pendant combien de temps mais c'est rare de maîtriser cela à ce point. Mais peut être ne serait-ce pas très décent de demander cela à un élève ? Peut être connaissez vous quelqu'un qui pourrait s'en occuper ?


Je m'interromps un instant.

Enfin, si cela vous convient, si cela ne vous inspire pas confiance on trouvera autre chose,
j'ajoute pour ne pas lui faire peur.
code by Silver Lungs

descriptionYou got so much to do and only so many hours in a day EmptyRe: You got so much to do and only so many hours in a day

more_horiz
You got so much to do and only so many hours in a day
Gabrielle Delacour & Reagan C. Parkinson

Machinalement, je respire un grand coup quand elle me le demande. Je suis tellement habituée à faire tout ce qu'on me dit depuis quelques moi que c'est comme si mon cerveau ne fonctionnait plus tout seul. Evidemment, elle me parle des herbes apaisantes, mais elle a raison, ce n'est pas cela. Il y a autre chose. Je ne sais pas précisément ce que je cherche, mais j'ai besoin d'autre chose. Je ne suis jamais allée consulter de psychomage. Jamais. Même après la mort de ma mère, après mon déracinement. Je déteste parler de moi, je déteste quand on me demande « qu'est-ce que tu ressens », ou quand on me dit « mais laisse-moi t'aider ». Je me souviens qu'on a eu des accrochages avec Amadeus sur ce point là. Alors travailler sur mes angoisses comme elle le propose... c'est limite encore plus angoissant !

Ah par contre, je me réjouis qu'elle me dise que je peux faire de l'exercice. Même si je déchante assez vite quand elle me parle de yoga et de natation. L'eau et moi ça va mieux, mais ce n'est pas encore mon élément de prédilection. Je pense qu'elle doit le voir à ma tête que je ne suis pas vraiment enthousiaste à ces perspectives parce qu'elle évoque deux solutions. Qu'est-ce que j'aimerais qu'elles fonctionnent ! J'ai conscience d'être insupportable et c'est encore plus agaçant.

« Je crois que je suis prête à essayer tout et n'importe quoi vous savez. »

Gabrielle commence à me raconter la grossesse de sa sœur... et comment dire que je suis dans le même état. On n'arrête pas de me dire de ne pas angoisser parce que ça pourrait faire du mal aux bébés. Il n'y a rien de tel pour vous détendre n'est-ce pas ? Je fronce tout à coup les sourcils. Projeter son pouvoir sur moi ? Son pouvoir, c'est à dire ? Sa légilimencie ?

« Vous êtes en train de dire que vous pouvez... me calmer rien qu'avec votre esprit ? »

Ce don m'échappe réellement. Il n'et pas concret, on ne peut pas le toucher, c'est assez déroutant. Et en plus, elle veut que je « travaille » avec un occlumens ? Parce qu'un occlumens peut projeter son don sur quelqu'un aussi ? Par Merlin, ce sont vraiment de drôles de dons.

« J'ai du mal à réaliser que vous puissiez réaliser ce genres de choses... ou que ça suffirait alors que personne ne m'a jamais parlé de ces options ! »

Elle me parle d'Aaron. Oui, je vois qui c'est, un jeune homme très discret, mais je crois que Saoirse tente de l'obliger à plus de sociabilité. Encore un étudiant qui a du venir se réfugier au lieu de profiter de sa jeunesse et de sa liberté. Quoique pour un vampire, je présume que la jeunesse est un concept relatif.

« Je reconnaîs que je n'ai pas vraiment envie d'impliquer un élève dans cette histoire. Ce n'est déjà pas facile pour eux, alors si en plus ils doivent venir en aide à la Directrice, ils ne vont plus s'en sortir. Mais est-ce que je connais des occlumens... bonne question. »

Il va falloir sérieusement que je me renseigne, si vraiment ça peut me permettre d'arrêter de passer mes nerfs sur mon pauvre mari... Je rporte mon attention sur Gabrielle.

« Vous m'avez déjà donné deux belles pistes. Je... Je ne suis pas très à l'aise avec la légilimencie. Ce n'est pas un don que je connais bien, en réalité. J'ai un peu peur qu'on fouille dans ma tête. Non que je vous soupçonne de le faire à dessein, mais c'est... bizarre de laisser la porte ouverte à ce qu'il y a de plus intime. »

Je plisse un peu le nez, je n'ai vraiment jamais aimé ça.

« Comment ça marcherait, cette histoire de projection ? Et pas seulement pour moi mais aussi pour vous, je ne voudrais pas que cela vous... fasse du mal ? Je ne sais même pas si c'est douloureux pour vous. Et par Merlin, je suis désolée, je sais que vous n'avez pas signé pour ça, pour baby-sitter la Directrice enceinte de l'école. »

Ce n'est pas vraiment dans le contrat de travail traditionnel, c'est évident. Mais je suis contente d'avoir su me mettre un coup de pied aux fesses pour venir lui demander de l'aide. Elle m'apporte des conseils inédits. Et rien que cela, c'est énorme.

black pumpkin

_________________

L'amour d'un père est plus haut que la montagne.
L'amour d'une mère est plus profond que l'océan



descriptionYou got so much to do and only so many hours in a day EmptyRe: You got so much to do and only so many hours in a day

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum