Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Décembre 2021.

Partagez

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra Morris & Sam Cooper

Un simple geste et le barman me ressert. C'est tout un art que de comprendre sans parler, mais... je dois dire que je gère. Pour une fois, c'est moi le client. Mon frère me tuerait s'il savait que je fréquente encore la Goutte Noire. Mais eh vaut mieux que je picole ici plutôt qu'à l'hôtel, n'est-ce pas ? De toute manière, Dean n'est jamais content. C'est sa marque de fabrique. D'autant que ça va, j'suis pas cuit encore. En plus, je ne dois vraiment pas trop picoler, j'ai rendez-vous avec Leandra. Les Morris sont un peu des incontournables quand on recherche certaines... choses. Ou qu'on veut éviter les voies... officielles. Cela fait un petit moment que je les connais, mais eh, je connais tout le monde ici. Et les Morris fournissent ce qui est à ce jour la meilleure griffe de dragon qui soit. Et j'ai un petit faible pour ça. Il faut dire que c'est sacrément pratique pour rester éveillé et opérationnel après une nuit de folie. Et pour satisfaire certains clients. Après tout, ça, c'est le leitmotiv de mon frangin !

Un type que je connais bien s'accoude près de moi. Il veut savoir quand et où aura lieu la prochaine course de balais. J'essaie d'éviter, mais ça me passionne toujours. Et je n'y peux rien si on me donne toujours les infos. Moi, je ne fais que les retransmettre. Moyennant finance bien sûr. D'ailleurs, il glisse un billet sur le comptoire, que je récupère négligemment, avant de murmurer l'info innocemment l'air de rien.

Ah, et du coup, en me tournant, je vois Leandra entrer dans le bar. Je lève mon verre et la salue d'un signe de tête, alors que l'autre type disparaît.

« Et tu fais resplandir le lieu Leandra ! »

Une femme, certainement un monnayeuse de ses charmes, arque un sourcil à une table au fond, et elle s'amuse de mon propos. Est-ce que j'en fais trop ? Peut-etre mais ça fait tout mon charme.

« Tu fréquentes beaucoup trop ce genre d'endroit malfamé, ma chère. Ton cher frangin te lâche un peu trop la grappe. »

Je suis peut-être jaloux. Dean a besoin de se décoincer.

« Alors ma belle, quelles sont les dernières nouvelles ? Je t'offre un verre ? »

L'occasion pour moi de lui montrer que ma bourse est remplie de Gallions, dont elle sera l'heureuse propriétaire si elle a la marchandise comme convenu. Mais on n'est pas pressé n'est-ce pas ? C'est mon jour de repos, il fait beau, et au moins, on est au frais ici. Autant en profiter, n'est-ce pas ?

black pumpkin

_________________

You are the only brother I've got.

United to reign
ANAPHORE

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz

   
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
  Leandra & Sam



Je souriais, malgré moi. Ma situation avait un peu évoluée, depuis quelques temps. Allen, mon adorable grand frère bougon et trop protecteur, m'avait enfin délégué un peu de son terrain. J'suis pas une vraie dealeuse, on va juste dire que j'lui file un coup de main.  De temps en temps. Surtout quand je m'ennuie, en fait. Et puis, ça me donne l'occasion de voir des amis - enfin, ce mot est relatif dans ma bouche, c'est au moins des gens que j'apprécie beaucoup - et de parler un peu avec eux. Comme aujourd'hui, où je revois Sam.

J'me souviens plus du tout de notre première rencontre. Je me demande même si elle ne s'était pas fini dans un déluge d'alcool... Ah, l'alcool. Une drogue légal, bien vue dans la société même. Quelle hypocrisie! Moi, ça me révolte. On peut boire, ou fumer, ça donne même l'air cool, mais pour les autres drogues, c'est une autre histoire. C'est injuste. Parce que, entre nous, ce que je fais, ça se rapproche du métier de barman ou de buraliste, non?

Au moins, à la Goutte Noire, j'avais des alliés, des personnes qui pensaient comme moi. Et comble du bonheur pour mes finances, qui adoraient la griffe de dragon. Comme Sam, d'ailleurs. Aaaah, Sam. C'est tout un personnage, on dirait parfois qu'il sort d'un vieux film noir. Mais c'est le camarade parfait, quand on veut se mettre minable. J'ai pas de sang Russe ou quoi, mais je tiens bien l'alcool. En tout cas, plus que mon apparence peut le laisser deviner et ça, ça en déroutait plus d'un! J'adore dérouter les gens qui gravitent autour de moi, comme quand j'entre dans le bar. Un sourire ingénue, une attitude un peu sexy et mignonne, et tout le monde me regarde. C'est bien le seul endroit où je me fais remarquer! Mais bon, ça m'amuse, et puis ça ramène des potentiels clients surtout. J'fais d'une pierre deux coups, quoi!

- Sam! Toujours aussi charmeur, à ce que je vois, fis-je avec un clin d’œil.

Je regrette presque que ce soit un client. Pas d'histoire avec les clients, blablablah... Pourtant, il est pas mal, Sam! J'avoue qu'il me plait bien, mais pas touche. Et puis, si on commence une relation, ce sera pas pareil, j'en suis sûre. J'me fais sûrement des films, comme avec Dante d'ailleurs. Quel dommage que mon ex-prof soit aussi plat, gentil et sympathique! Notre histoire d'amour était bien plus romanesque quand je l'avais rêvée.

- Enfin, l'illégalité me va si bien au teint, Sam, pourquoi je m'en priverais? Je rit un peu, avec un regard aguicheur, avant de reprendre. Allen est un ange, et c'est bien la première fois que je le dis! Grâce à lui, je peux voir mon client... et mon ami favori.

Je lui prend délicatement la main, en le regardant dans les yeux. Moi, en faire trop? Noooooon. Et puis, qui a commencé, d'abord, hein? C'était lui, pas moi. Et je prends toujours exemple sur mes aînés... Je lui adresse un petit clin d’œil, reprenant mon attitude un peu plus normal, plus amicale que femme fatale. De toutes façon, Sam est habitué à mon petit jeu, et il ne tombera pas dans le panneau. Du moins... j'espère pas.

- Je ne dis jamais non à un verre, tu sais bien! Et toi, tu en es a combien, déjà? Trois, quatre? Je fronce les sourcils, en réfléchissant un peu. Les nouvelles... Pas grand chose, ma vie est plutôt fade, tu ne pense pas? Après tout, je ne suis qu'une serveuse! Plus sérieusement. J'ai rencontré une fille, qui est à Ilvermorny. Ça m'a rappelé des souvenirs, tu peux me croire! Enfin, c'est plutôt sympa, on s'est vu deux ou trois fois. Je sais pas si on va se voir plus souvent, devenir amie, tout ça... Oh, j'ai rompu avec Dante aussi. Dante Loretti, prof de politique. Ça fait longtemps, mais j'suis pas sûre que tu sois au courant. Et toi, comment ça va, à l'hôtel? T'arrives à tenir le coup, même avec ton patron sur le dos?

Le patron de Sam, c'est son frère aîné. Je ne sais vraiment pas comment il fait... Rien que de penser qu'Allen puisse être mon patron, j'en ai des frissons! Enfin, techniquement, c'est mes parents, les patrons... Mais au moins, ils me laissent libres de mes mouvements, eux!

 

©️Lilith


_________________

It's not because I'm a thief that I'm not repectable

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra Morris & Sam Cooper

Je fais une petite révérence quand elle me désigne par son client favori. Je me doute bien qu'elle sort ça à tous ses clients, pourtant je sais que je suis particulièrement de bonne constitution pour un client. Je ne m'énerve pas, je suis cool. Ouais, je suis sûr que j'ai le potentiel pour être le client préféré de tous mes fournisseurs. Je joue avec ses doigts lorsqu'elle s'empare de ma main. Je sais qu'elle est comme ça. Je sais aussi qu'elle sait qu'elle peut se le permettre avec moi. Parce qu'étant donné ce qu'elle vend, il doit y avoir des fois où certains clients lui casserait le bras pour un tel geste. Mais ce sont des gens qui se prennent la tête. De plus, elle est canon, quel homme n'aimerait pas flirter avec une femme canon ?

« Je ne sais pas compter, tu devrais le savoir ! »

Franchement, j'en sais rien à combien de verres j'en suis. Il y a des années que j'ai arrêté de compter, parce qu'au bout d'un moment, compter devenait hors de ma portée. Mais là, je suis encore conscient, c'est tout ce qu'elle a besoin de savoir après tout elle n'aura pas besoin de me faire les poches.

« Tu regrettes d'avoir arrêté tes études ? J'avais tellement hâte de me barrer de là pour ma part. J'en reviens pas que mon frère et ma sœur aient continué, je comprends pas ce qu'ils trouvaient planant là dedans. »

Elle me fait rire avec ses expressions, « devenir amie ». Parfois, Leandra ressemble à la petite sœur naïve de tous les grands-frères du monde. Oh, comme ça elle a rompu avec son professeur rabat-joie ?

« Tu es enfin revenue à la raison ! Alleluia ! Sérieusement ma belle, je ne comprends pas ce que tu fichais avec lui. C'est un vieux, c'est un prof, aka une des personnes les plus ennuyeuses et moralisatrices du monde. »

Et je n'imagine pas du tout Leandra avec ce genre de personne. Sérieusement quoi ! C'est comme si moi je sortais avec une prof, inimaginable !

« Merlin Leandra, si tu savais comme je souffre le martyr ! »

Je prends de grands airs d'acteur d'opérette. J'en fais trop ? Peut-être... Mais parfois Dean peut être sacrément lourd quand il s'y met. Mais en vrai, j'ai ma famille, j'ai l'hôtel, je bosse dans un truc qui me plait. Ça, c'est cool. Mais le délire de développement, c'est le truc de Dean, pas le mien. On est propriétaires, Maddy, Dean et moi, mais clairement, c'est lui qui tient les rènes.

« D'un autre côté, c'est lui qui gère la paperasse, alors c'est un mal pour un bien. Ceci étant avec l'été qui s'installe, on va avoir du monde, va falloir être sur le front vingt-quatre heures sur vingt-quatre. »

On va avoir les grosse baleines qui estiment avoir tous les droits parce qu'ils ont de l'argent, et qui ont tendance à oublier que l'esclavage a été aboli, ces femmes qui vont forcément flirter avec le barman black, en quête de « sensations », ces gosses de riches qui vont claquer plus de dollars et de gallions qu'on en gagne en deux ans en une soirée de beuverie, et ces princesses qui vont glousser, en chasse d'un amant à exploiter. Cynique moi ? Par du tout, c'est mon gagne-pain après tout. Mais je vais avoir besoin de renfort. D'où la présence de Leandra aujourd'hui.

« J'ai besoin d'une bonne dose de force pour les deux/trois prochains mois. Je sens que mon boss ne va pas me lâcher la grappe. »

Je finis mon verre cul sec et pioche dans les cacahuètes.

« Bon et sorti de ton prof, personne en vue ? A moins que tu aies envie de plus avec cette fille que tu as revue plusieurs fois ? »

Les gens se mettent trop de barrières, une fois que je l'ai compris et que je m'en suis affranchi, j'ai tout de suite été plus heureux dans ma vie.

black pumpkin

_________________

You are the only brother I've got.

United to reign
ANAPHORE

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz

   
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
  Leandra & Sam



Une révérence, maintenant. Y'a pas à dire, Sam sait parler aux femmes - tout du moins, il sait me flatter, et surtout, entrer dans mes délires. Et c'est pas donné à tout le monde, j'm'en étais bien rendu compte à Ilvermorny, ou pendant mon boulot à l'Eclipse. Faut croire que j'ai un sens de l'humour un peu trop complexe...
Je m'autorise un petit pincement des lèvres quand Sam me dit qu'il ne sait plus trop où il en est. Pour le nombre de verres qu'il avait bût, s'entend. J'ai absolument rien contre l'alcool genre, vraiment. Mais j'préfère quand même que mes clients sont apte à me payer. Après, si il me paye le double, j'vais pas me plaindre, vous pensez bien... Mais bon, je connais Sam. Il lui en faut plus pour être vraiment dans le mal. Je m'inquiètes, mais je m'inquiètes pour rien. Même avec un ami comme lui, j'suis sur mes gardes! Mais bon, c'est le métier qui veut ça...

- Moi, regretter d'avoir arrêté les études? Sûrement pas! fis-je avec un ton outré surjoué. Juste, je kiffais vraiment mes années à Ilver, c'était cool quoi. Mais aller à l'Université et tout... Beurk, c'est vraiment pas pour moi!

Suivre des cours en fac, et pour quoi faire, d'ailleurs? Les autres membres de ma fratrie - sauf Allen - ils sont doués avec la finance, la comptabilité, le contact client, la traduction... et moi? J'pense sincèrement pas qu'il y ait de licence en crochetage ou de master en communication pour dealer. Dommage, n'empêche, ça aurait de la gueule!

Je balaye de la main les réprimande de Sam. Peuh! Il n'a jamais compris mon attrait pour Dante. Pourtant, ça crevait les yeux qu'il était vraiment sexy! Il avait une sorte de sex-appeal de fou, un charisme de dingue quoi. Une voix douce, et des yeux dans lesquels ont aimerait se noyer encore et encore... Mais, le charme n'opérait plus quand on sortait avec lui. En tout cas, pour moi - parce que j'espère que la prochaine aura plus de chance!

- Je te ferais remarquer que les prof sont aussi sexy que les bairman... Donc comme ça, tu souffres beaucoup? Pourtant, avoir un boulot légal, et bosser dans un des meilleurs hôtels du monde, ça doit être le pied, non?

Je venais d'adopter un ton innocent, une voix angélique. Mes talents d'actrices sont merveilleux, non? Surtout pour mentir, ou pour embobiner les gens. C'est un don très rare, d'attendre une telle justesse! Quoi, comment ça? La modestie? Non, j'connais pas, ça s'mange?

- Est-ce que ça, ça t'aiderait? Fis-je en lui balançant sous les yeux un petit sac transparent, rempli de poudre blanche, toujours en souriant innocemment. Comme je suis une bonne amie, j'en ai apporté...

Je pose le sac à côté de moi, devant lui, mais pas trop près quand même - je ne suis pas folle! J'aime beaucoup Sam, mais les affaires sont les affaires. Et pas moyen qu'il touche à la marchandise avant que je n'ai l'argent en main! Mais bon, on a toute la nuit... et je suis sûre qu'il ne veut pas se priver de ma compagnie aussi tôt. Je suis tellement charmante!

- Non, personne. Et puis, je ne suis pas vraiment très filles, tu vois... Mais, si tu as des propositions à me faire...

Je lui adresse un clin d’œil. Il peut l'interpréter comme aguicheur ou charmeur, c'est comme il veut. Il n'empêche, j'aimerais bien rencontrer quelqu'un qui me ferait oublier Dante, et notre lamentable relation. Plus jeune que lui, ou dans la même tranche d'âge, ça me fait ni chaud ni froid. Mais qui vient du même milieu que moi, ou qui au moins, puisse me comprendre. Je suis sûre que Sam à ça en réserve. Du moment qu'il ne me propose pas - comble de l'horreur! - son frère, tout va bien...


 

©️Lilith


_________________

It's not because I'm a thief that I'm not repectable

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra Morris & Sam Cooper

Elle me fait rire. J'ai jamais aimé les études moi, même Ilvermorny ne m'a jamais vraiment intéressé. J'essayais tout le temps de me sauver, de filer... mais on me retrouvait à chaque fois, c'est comme s'ils avaient des détecteurs d'élèves en fuite. Au moins, quand j'ai obtenu mon doctorat, Dean m'a un peu foutu la paix. Enfin il m'a mis la pression pour que je bosse rapido, mais il n'a pas tenté le diable, on savait tous que les études, c'était pas fait pour moi. Aujourd'hui, j'ai juste besoin de savoir mes doses pour les cocktails et compter les gallions. Pourquoi s'encombrer la tête de choses inutiles ? Tout comme je me demande pourquoi elle s'est encombrée d'un mec inutile. Un prof ! Non mais sérieusement. Et en plus, elle ose le comparer au plus beau métier du monde, à savoir le mien ?

« Tu deviens vexante Leandra ! »

Un prof aussi sexy qu'un barman ? Non mais il vaut mieux être sourd que d'entendre ça, moi j'vous le dis !

« Un des meilleurs ? Un des meilleurs ?! Mais tu veux que mon frère te tue ou quoi ?! Le meilleur hôtel du monde tu veux dire. Non sérieux, c'est cool, j'aime bien mon taff. Et rien à voir avec la légalité ou non. J'aime ce que je fais. Mais sérieusement mon frère est juste... mon frère quoi. »

Un type insupportable. Un maniaque du contrôle, jamais un pli à son costume, jamais un pet de travers. Et surtout, un type qui oublie totalement de vivre et qui ne pense qu'au boulot. Y a un truc que les no-majs disent : metro, boulot, dodo. Bon, je sais pas ce que c'est que le métro, mais globalement, ça lui correspond plutôt bien.

« Si tu crois tellement que c'est le pied, alors pourquoi tu tentes pas d'entrer dans ce milieu ? »

Ainsi elle verra que c'est loin d'être aussi cool qu'elle se l'imagine. Rapidement je passe la main sur le sachet qu'elle vient de balancer là comme ça, tout en ayant un billet côté paume. Elle est dingue cette fille, aux yeux de tous. Mais au moins, oui, ça va m'aider. Elle glisse sa main sur la mienne c'est comme ça qu'on va faire l'échange.

« Une bonne amie finira bien par me faire un prix, pas vrai ? »

Il faut tenter non ? Je glisse le sachet dans ma poche. Il m'aidera bien en temps voulu. Elle veut des propositions de mecs ? Je rêve, elle me prend pour un entremetteur ? Une fois j'ai eu un client qui m'a demandé ça. De lui trouver des filles. En fait ça arrive même assez souvent, quand j'y pense.

« Je peux t'en faire... mais des tarifés. Et je ne suis pas certain que ce soit vraiment ce que tu cherches. »

Je l'imagine mal avec des gigolos en fait. Même si bon, personnellement, je ne vois pas ce qu'il y a de mal à cela. Y a des gens vraiment doués dans ce qu'ils font. Mais bon, j'ai beau me creuser la tête, j'suis pas sûr qu'il y ait un mec qui lui convienne dans mes connaissances.

« Y a peut-être Bobby. Un des meilleurs que je connaisse à la course de balai, mais si t'es portée sur la fidélité, j'crois que tu peux oublier. De toute façon, t'es trop jeune pour te prendre la tête avec les mecs. Mais fais moi plaisir, oublie les profs. Et les vieux. Bon allez, dis moi. Rien de nouveau sur le marché ? Rien à déclarer ? »

Je me suis dit qu'avec le final que nous a offert le tournoi des Six Sorciers, il allait forcément y avoir une certaine émulation pour tous les produits liés de près ou de loin aux vampires, aux loups ou aux géants.

black pumpkin

_________________

You are the only brother I've got.

United to reign
ANAPHORE

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz

 
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra & Sam

Une ombre me barre le visage, passagère, fugace. Moi, vexante? Moi, qui ne suis que joie, innocence et gentillesse? J'me compose un visage outrée devant Sam, pour bien lui faire comprendre que mon p'tit cœur orgueilleux en as pris un coup - mais si peu, si peu! - avant de rire aux éclats. Jouer la comédie, c'est bien, mais il faut savoir quand s'arrêter, hein? Et puis, j'arrive pas à être trop trop sérieuse tout le temps, faut pas trop m'en demander aussi.

- Ton frère est un peu trop stressé au sujet de votre hôtel, si tu veux mon avis... Le meilleur, un des meilleurs, qu'est-ce que ça change? Je ris en pensant à la tête horrifié du frère de Sam s'il m'entendait. Tu penses que si tu glissais un peu de poudre magique dans son eau, il deviendrait un peu plus... heureux?

J'peux pas m'empêcher de rire en pensant au pauv' Dean défoncé. Oui, ce serait un bon moyen pour le dérider un peu, le grand frère aîné, et peut-être qu'il lâcherait un peu mon client préféré, hein, qui sait? On peut toujours rêver, non?

- Moi, bosser pour vous? Comme t'es chou, Sam, fis-je en tentant de cacher mon fou rire. Dans un milieu aussi... légale, aussi guidée et stricte?

Nan, vraiment, j'pourrais pas. J'préfère rester de loin, rêver un peu - comme ce que j'aurais dû faire avec ma relation avec Dante, on en revient toujours là. Et puis, bosser sous les ordres du frère de Sam, au vu de ce que Dean en disait, ça avait l'air d'être l'enfer sur terre, carrément! Et puis j'ferais quoi, moi, dans leur hôtel? Servir des verres aux clients, en petite tenue de soubrette? Non, non, vraiment, je préfère mon p'tit job à l'Eclipse, c'était beaucoup moins prise de tête.

- Un prix? Je grimace un peu, en imaginant la tête de mes vieux s'ils entendaient ce mot maudit. Tu sais, moi j'suis juste le service livraison, pas la logistique... J'peux faire remonter le message à mon frère, mais tu connais Allen, hein... ?

J'peux rien faire, j'ai les mains liés, vraiment. Mais les règles sont les règles, elles sont là quand même pour un peu qu'on les respecte, quand même.

- Hum. On va écarter cette proposition, ok? C'est pas vraiment ce que je recherche, en vrai... Juste. Une vraie relation amoureuse, tu vois? Juste pour essayer, même si je suis encore jeune!

Je regarde Sam dans les yeux, toujours le sourire aux lèvres. J'sais pas s'il comprend ce que je veux dire, je sais même pas s'il a déjà expérimenté une vraie relation amoureuse, profonde et épanouissante. En vrai, j'sais très bien que j'dois pas me prendre la tête avec ça, on rencontre pas forcément son âme sœur dans la vingtaine! Mais c'est juste... j'ai envie d'être amoureuse, vraiment.

- J'te promets rien, c'est pas ma faute si j'ai un faible pour les vieux profs poussiéreux et trop calme, lançais-je dans un grand éclat de rire. Et sinon, quoi de neuf... Hé bien. Avec toutes ces merdes du gouvernement, et les créatures, tout ça... Y'a des vaccins de contrebande qui circulent, tu sais? Et ça a vraiment l'air d'être une sale merde, ce truc, ça va sûrement rendre plus de gens malade d'ailleurs... Et ça prend un peu notre part de marché, parce que les gens se détourne de la griffe de dragon, du bonheur, pour se réfugier dans la peur.

J'suis un peu amère, c'est vrai. Mais j'aime pas la mentalité de ces gens, ceux qui vendent ces "vaccins". Parce que, quitte à vendre au marché noir, autant que ce soit d'la bonne qualité, hein? C'est un peu notre marque de fabrique, chez les Morris, et c'est comme ça qu'on s'est peu un peu imposé sur le marché. Et que des gens fassent des mélanges chelous en cinq minutes chrono dans leurs cuisines pour nous piquer notre cliente, ouais, ça m'fout la rage.

©️Lilith


_________________

It's not because I'm a thief that I'm not repectable

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra Morris & Sam Cooper

Mon frère, un peu trop stressé ? Il est au-delà du stress, il en est l'incarnation même ! Sérieusement, on est à la tête d'une des plus prestigieuses filiales hotelières qui soit, il n'y a que du beau monde qui descend chez nous. Les femmes sont superbes et ne demandent qu'à s'amuser. Les mecs ne demandent qu'à dépenser et à parader. On peut vivre, on peut s'éclater sans galérer comme certains de mes potes galèrent. Mais ça, Dean ne le comprend pas. J'éclate de rire à l'idée d'aider mon frère à se dérider. Je ne l'ai absolument jamais vu perdre le contrôle. Je n'ai même pas souvenir de l'avoir déjà vu saoul, alors que ça m'arrive toutes les semaines.

« ça pourrait être très drôle. Très très drôle. Mais je suis bon pour un aller simple au Mexique si je fais ça, parce que frère ou pas, cette fois, il me tuera. »

Et mon espagnol n'est pas encore parfait, je pourrais avoir des petits problèmes. Enfin, je suis un expert pour me retrouver dans les problèmes. Elle me fait rire avec sa peur de l'enfermement. Comme je la comprends. Oh oui, comme je comprends ce rejet des cages, toutes dorées qu'elles soient.

« Tu as raison. Fuis tant que tu le peux encore ! »

Parfois je me dis que moi aussi, je devrais fuir. J'en rêve parfois, d'aller poser mes fesses sur une plage, sous les cocotiers. Mais tout tentante que soit l'idée de fuir les rigueurs de mon frère, ça me ferait braire de ne plus le voir. De ne plus voir Maddy. J'ai déjà essayé de me sauver, quand j'étais plus jeune. Ça n'a pas vraiment marché, je suis toujours revenu. Tout comme elle, elle ne lâchera jamais sa famille, surtout Allen. C'est comme ça, on y peut rien. Et on sait qu'on n'y peut rien, c'est ça le pire.

« Une vraie relation amoureuse... Tu parles comme dans ces livres à l'eau de rose qu'on achète quand on prend le train. »

Jamais eu de « vraie relation amoureuse » et je suis pas certain d'en vouloir. Parce que ça implique des règles strictes justement. Etre fidèle, rentrer à l'heure, ne pas regarder les autres, faire des compromis. En un mot : se brider. Et ce n'est pas vraiment ma conception de la vie.

« On verra si un cadre aussi « strict et guidé » te convient. Mais je crois que tu lâcheras vite l'affaire. Tu es comme moi, Leandra Morris. »

Je trinque avec elle. On verra bien, si elle a envie de se lancer, c'est une expérience comme une autre. Par contre, j'arque un sourcil lorsqu'elle parle de vaccins de contrebande. Ils sont sérieux les gens ? Parce que chacun est libre de disposer de lui-même, mais clairement pas des autres. Ça se fait pas !

« Les gens sont graves. Je l'ai regardé, ce tournoi, c'est clair qu'ils n'y sont pas allés de main morte mais y a jamais eu de gros problèmes avec les créatures avant ça. La griffe de dragon, c'est cool, mais les vaccins de contrebande, ça craint. »

ça craint sévère même. Je me demande qui est assez peu moral pour tremper là-dedans. J'espère que les potes vont pas se laisser avoir. Parce que là, c'est au-delà de la peur. C'est s'en prendre aux autres, et ça, c'est pas honnête.

« A part chercher le grand amour, quel est ton programme de l'été ? Perso, ça va être de rendre mon frère encore plus dingue qu'il ne l'est. Il ne connait pas le mot « vacances », c'est désespérant ! En plus, en été, on a encore plus de touristes. Pour vous aussi ? Des étrangers en quête de sensations fortes ? »

J'aime bien quand les gosses de riches arrivent. C'est tellement facile de les plumer !

black pumpkin

_________________

You are the only brother I've got.

United to reign
ANAPHORE

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz

 
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra & Sam

Je tapote l'épaule de Sam. Franchement, ça aurait vraiment pût être marrant. Et si... et si son frère était devenu accro? Je me retins de sautiller de joie à cette idée, parce que s'aurait été le jackpot! Le patron accro, ça signifie entrée libre pour moi, et donc accès VIP à sa clientèle! Mais je dois me calmer. Parce qu'au fond, mon Sam a raison: c'est un aller simple pour le Mexique, et pas que pour lui, mais pour moi aussi! On peut faire confiance à Dean pour ça, malheureusement...

- Dommage, dommage, je lâche en taquinant mon verre avec un sourire expert sur les lèvres.

Le genre de sourire que je sert aux bons clients, et aussi à mes amis. On laisse de côté le Mexique, les tacos et Le-frère-beaucoup-trop-sérieux-pour-être-encore-en-vie - nan mais franchement, des fois je me demande sérieusement si il sait s'amuser, l'aîné Cooper!

- Et toi... Tu ne voudrais pas fuir avec moi, susurrais-je en rebondissant sur ce mot si tentant à mes yeux.

Je sais bien que c'est impossible - pas de personne touchant à la marchandise dans l'équipe, blah-blah-blah... Mais faut bien s'l'avouer, bosser avec Sam, ça a quelque chose de tentant. Et réconfortant. J'suis pas peureuse, hein, mais j'avoue que me retrouver avec une bande de camé avec un gros nounours baraqué, ça me fait moins peur que si j'étais seule - même avec ma magie, bizarre, hein?

Je hoche la tête. Oui, je parle comme les livres, oui, ça me conviendrait pas du tout une relation comme ça, si j'suis réaliste ne serait-ce que deux secondes. Mais bon. Y'a encore la petite adolescente Leandra qui ne rêvait que d'amour qui sommeille en moi! Et que Dante, malgré lui, à sûrement un peu trop éveillé à mon goût... Mais je me tais, je garde mes pensées pour moi. Si Sam savait à quel point j'étais fleur bleue quand j'étais petite! Je crois qu'il en aurait honte pour moi.

- Sam, mon petit Sam, même si je le voulais, je ne pourrais pas cumuler trois emplois, hein, tu en as conscience? Fis-je en portant mon verre à mes lèvres. Je le regarde par-dessus le liquide qui vacille un peu, avant de poursuivre. Et puis, mélanger plaisir et boulot, on dit que c'est plutôt mauvais, non? Déjà que je mélange famille et boulot... T'imagine la gueule de mon karma? Et je finis ma tirade par un petit rire.

J'espère qu'il m'en voudra pas d'envoyer balader sa proposition comme ça - parce que bon, c'est gentil de proposer, hein? - mais serveuse à l'Eclipse, voleuse, dealeuse et parfois femme à tout faire dans le bar de mes parents, bah ça fait un peu beaucoup quoi. Et ma vie, dans tout ça, hein? Mes amis, et la dizaine de potentiel nouveaux petits-copains?

Le ton devient plus grave quand on aborde le sujet des vaccins de contrebande. J'voulais pas gâcher l'ambiance, le bon feeling qu'il y a entre nous mais... J'avais vraiment besoin d'en parler à quelqu'un, quelqu'un d’extérieur à mon p'tit business, de préférence.  Parce que ça commence à vraiment me faire flipper. Les vaccins, j'suis presque sûre qu'il y a des gamins qui en prennent. Leurs parents qui les achètent par peur, tout ça. Les contrebandiers jouent sur la peur... Alors oui, c'est ironique, parce qu'en tant que dealeuse de griffe, je joue sur la tristesse, la solitude et le stress de mes clients. Mais c'est pas pareil, ils sont tous majeurs, et ils font ce qu'ils veulent de leur santé! Alors que là...

- Ça va niquer toute notre crédibilité, à nous, les bons dealeurs, j'te jures. Et puis, j'te parle même pas des complications de santé... Non, vraiment, rien que d'en parler avec toi ça m'fout la gerbe.

Si ça s'trouve, avec tout ce merdier, les descentes des Aurors ou de la police va être plus régulière dans les quartiers réputés mal-famés. Heureusement que mes parents ont eu la bonne idée d'installer leur QG côté No-Maj', tiens! Mais pour les autres, les clients, les alliés, les copains... j'avoue que ça me terrifie un peu, d'voir cette Épée de Damoclès au-dessus de leurs tête à cause de quelques crétin finis. Après, je dramatise peut-être un peu trop, ouais. Mais je l'sens mal, c'est comme ça, c'est viscérale.

Le ton de la conversation redevient amicale, moins tendu - en tout cas ,c'est ce que je ressens. Je fronce un peu les sourcils. Programme de l'été? Sam pense que je suis encore une gamine qui a deux longs mois de vacances, ou quoi?

- Bosser. Me faire plein de fric Sam! C'est payé double en été, à l'Eclipse, parce que tout l'monde veut s'barrer au soleil, à la plage! Sinon, trouver le grand amour... boh, j'ai l'temps. J'vais déjà me trouver un nouveau copain, hein? Je ris en finissant mon verre, mais je n'en recommande pas - il faut rester pro avant tout. Sinon, les gosses de riches... c'est easy de leur filer de la griffe au double du prix! C'est les vacances, ils ont beaucoup trop d'argent pour savoir quoi en faire, tu vois le tableau. Mais surtout, cet été, il y a beaucoup de nouveaux smartphones qui sortent... et franchement, j't'avoue que la contrebande No-Maj', ça m'a un peu manqué! Et toi, à part mourir d'ennui derrière ton bar à cause de ton très cher frère?

©️Lilith


_________________

It's not because I'm a thief that I'm not repectable

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra Morris & Sam Cooper

Je souris. Fuir c'est hyper tentant. Tellement tentant certains jours. Mais qui s'occuperait de Maddy ? Je ne peux pas la laisser seule avec Dean, elle me manquerait trop en plus. Mais je me surprends à rêver, il paraît que je sais bien le faire ça.

« Et on irait où ? Sur une île déserte, à se dorer la pilule sous les cocotiers ? Parce que je t'ai déjà dit non pour le Mexique. »

ça pourrait être cool, sur le papier, ça donne envie en tout cas. Mais Leandra est comme moi, elle ne pourra pas fuir sa famille. Impossible. On a clairement un karma de merde, c'est officiel, elle a raison sur ce point. La famille, quel joyeux bordel tout de même. Mais ce n'est rien en comparaison de ce qui traine dehors d'après ce qu'elle me dit. Des vaccins de contrebande... les mecs deviennent carrément dingues avec ces histoires.

« J'ai du mal à comprendre ce délire en fait. J'ai jamais eu de problèmes avec des vampires ou des loups-garous. T'en connais toi ? Y en a qui font vraiment du grabuge ? »

Je ne doute pas qu'il y ait des imbéciles, comme dans toutes les sociétés, toutes les communautés, mais pas plus chez eux que chez les sorciers. Peut-être que je suis coupé de la réalité en vivant à l'hôtel, c'est sur que là, il n'y a pas de risque de dérapage... J'en sais rien. Bref, j'ai pas envie de me prendre la tête avec eux, avec les crétins qui foutent des vies en l'air. Je suis avec ma pote, et bien curieux de savoir ce qu'elle va faire avec la période estivale qui s'annonce.

« Tu m'étonnes. Je crois qu'on a les mêmes clients toi et moi ! Les smartphones... je ne comprends vraiment pas le trucs qu'ils ont tous avec ces... gadgets. Je pèterai un câble je pense... ça marche vraiment bien auprès des sorciers ça ? »

Les no-majs qui viennent à l'hôtel ne peuvent pas s'en passer, comme si c'était greffé à leur main. C'est insupportable de servir un client qui garde les yeux rivés sur un écran et qui ne semble pas conscient du monde qui l'entoure.

« A part mourir d'ennui ? Ressusciter et de nouveau mourir d'ennui. On fait toujours le plein à cette période de l'année, autant dire que Dean est carrément sur les nerfs pire que d'habitude. Les no-majs comme les sorciers ne regardent pas à la dépense quand il fait beau et chaud. Et il va falloir être aux petits soins pour eux. Mais ça veut aussi dire que je vais avoir des clients en manque d'attention. Et ça, je sais en donner. »

Je sais, je sais, Dean me tuerait s'il découvrait que je peux flirter avec des clients... mais c'est aussi comme ça qu'on fidélise la clientèle.

« En tout cas, pour draguer, si tu pouvais aller chez nos rivaux jeter un coup d'oeil et me rapporter leurs dernières nouveautés, ça m'arrangerait. »

Je suis grillé dans la plupart des lieux, et même si je me prends moins la tête que mon frère, je tiens à ce que l'hôtel ne se fasse pas piquer de clientèle par des discothèques ou des bars de seconde zone.

black pumpkin

_________________

You are the only brother I've got.

United to reign
ANAPHORE

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz

Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra & Sam

Je plisse les yeux. Pauvre Sam, il n'a pas vraiment d'imagination, n'est-ce pas? Et puis, c'est quoi son obsession stupide avec le Mexique, là? A croire qu'il a quelque chose de caché dans ce pays... Je souris malgré moi en pensant à une femme, et des minis-Sam moitié Mexicains. Non, ce serait vraiment trop drôle! Et Sam est pas vraiment le genre à commettre ce genre d'erreur, hein?

- Le sable chaud du desert, les tacos, et les cartels de la drogue, ça te semble pas un bon plan? Bon... des vacances à Londres, ce s'rait vachement plus sexy, alors, non? L'accent cockney, le fish and chips et surtout partir sur les traces de ma famille... Toujours pas? Vous êtes vraiment dur en affaires, Monsieur Cooper, fis-je en riant, en voyant un refus se profiler sur son visage.

Londres... comme j'aimerais y retourner! Enfin, y aller, techniquement, puisque que je ne suis pas née là-bas. Mais j'ai quand même l'accent prononcé des bas-fond de Sherlock Holmes, hein! Enfin, j'pense que je m'enflamme trop - peut-être mon verre? Pourtant j'tiens plutôt bien, en tant normal... Ça m'apprendra à boire en service, tiens!

- Ouais, j'en connais. Tu sais comment c'est, dans l'milieux. Une personne qui va plus vite, qui voit la nuit ou qui a n'importe qu'elle autre pouvoirs, ça nous ait toujours utile! Même les Vélanes, du moment qu'elles sont OK pour jouer les racoleuse... Y'en a peut-être deux-trois dans le tas de "normaux" qui abusent, OK, mais les sorciers aussi, hein? Avec les No-Maj', des fois... Pourtant, on va pas condamner toutes la communauté sorcière pour autant, ce s'rait débile. Fin bref, les gens sont stupides. C'est une belle conclusion, hein? Une phrase stupide, dans un monde stupide, lâchais-je en riant gaiement.

J'suis pas une adepte de la philo, à tout questionner dans c'bas monde et à tout remettre en question, le sens de nos actes, de nos pensées, de nos vie, tout ça. J'crois que j'suis un peu trop terre-à-terre pour que ça prenne avec moi, que ça résonne comme un écho dans mon esprit. Bah! On peut pas être bonne partout!

- Plutôt, ouais! Surtout sur le marché des relations extra-conjugale... NI vu, ni connu! Pas de parchemins étrange qui traîne, pas d’éruption intempestive d'oiseaux apportant de courrier compromettant, ni le conjoint qui mesure le niveau de Poudre de Cheminette restante. Si si, je t'assure, ça marche du tonnerre ce truc! Moi, j'ai grandi avec, j'suis pas méga impressionnée, mais je comprends que ceux qu'en ont jamais vu soient comme des dingues avec ça, tu vois?

Faut dire, j'suis pas facilement impressionnable non plus - une chance, dans l'milieux! Mais j'avoue, jamais j'aurais parier que les smartphones aient la autant la côte auprès des sorciers - OK, c'était un marché bien spécifique, mais quand même! AU début, on volait surtout ça pour les gamins No-Maj', normal quoi, mais j'pense qu'ouvrir des passerelles entre les deux mondes comme ça, c'est bénéfique.
J'écoute d'un oreille un peu distraite les lamentations de Sam pendant que je le regarde, les yeux un peu perdus dans le vague. Pauvre chou, il me fait vraiment de la peine parfois! C'est pourtant un beau mec, mais pas facile à caser... Peut-être avec une fille un peu délurée? Je me demande si lui et Neilla, ça pourrait coller...

- Une mission d'espionnage, avec drague et possibilité de brisage de cœur en prime? Dis donc Sam, c'est qu'tu sais parler aux femmes, toi! Grand fou, va, fis-je en minauda ostensiblement. Mais tu sais, mon cher, rien n'est gratuit dans ce bas-monde, et je suis la première à la déplorer! Mais comme il faut bien vivre.... Bien sûr, je suis sûre qu'on pourra trouver un arrangement, non? Je te dirais bien que ton prix est le mieux, mais tu me connais, je suis une incorrigible menteuse. Un deal, ça te tente? Service contre service, rien de plus, et au revoir messieurs-dames, juré! Concluais-je avec mon sourire le plus angélique.

©️Lilith


_________________

It's not because I'm a thief that I'm not repectable

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra Morris & Sam Cooper

Des vacances, j'en rêve, elle le sait et elle remue le couteau dans la plaie. Les femmes sont définitivement cruelles. Une conclusion aussi belle que la sienne sur la stupidité des réactions liées à la peur.

« Amen ! »

C'est ce que disent les No-Majs quand ils veulent ponctuer une phrase en manifestant leur accord. J'suis pas bien sûr de ce que ça veut dire en vrai, mais eh, dans le métier, il faut être capable de donner le change et de faire comme si on connaissait tout de leur monde. Et elle, Leandra, elle le maitrise, le monde No-Maj. Ça se voit, ça s'entend rien que sur sa diatribe sur les portables.

« Je devrais peut-être vraiment m'y mettre, pour toutes mes conquêtes ! »

Tu parles, comme si j'avais besoin de ça. De toute manière, en règle générale, je ne les rappelle pas. Donc qu'est-ce que j'aurais à faire de trimballer mon portable partourt ? Si on me cherche, on sait où me trouver. En attendant, je confie une petite mission à Leandra. Je sais qu'elle adore ça, et je me doute qu'elle sera douée dans son domaine. Et bien évidemment, je n'aurais pas affaire à Leandra Morris si elle ne tentait pas de négocier.

« Tu aimes ça avoir les cartes en main, pas vrai ? Mais tu as titillé ma curiosité très chère. J'aime bien passer des accord avec toi, alors vas-y, dis-moi ce que tu veux en échange de ce petit espionnage, quel est le « service » que tu attends ? »

Rendre des services, ça m'a causé pas mal de problèmes dans ma vie. Je me souviens encore quand les flics venaient me ramener chez les grands-parents. Je crois que déjà à l'époque, c'était le regard de Dean le plus sévère. Mais eh on est dans le business, et quand on y est – ou quand tout simplement on grandit – on comprend que dans la vie, on n'obtient jamais rien sans rien. Mais avec elle, ça peut être plus fun que « dangereux ». Non que je me sois rangé, loin de là, mais il paraît que je dois faire gaffe à ne pas ternir l'image de l'hôtel. Et je pense que Dean serait du genre à ne pas payer ma caution juste pour me donner une leçon.

J'appelle le serveur pour qu'il nous resserve la même chose. On ne va pas parler affaire sans un verre tout de même, ce serait particulièrement mal venu.

black pumpkin

_________________

You are the only brother I've got.

United to reign
ANAPHORE

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz

Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra & Sam

J'hèle le serveur, encore une fois. Il faut qu'on noie les bonnes nouvelles dans de l'alcool, non? J'avoue, c'est aussi pour tester la résistance de Sam. C'est pas cool, je sais, mais peut-être que si j'arrive à le soûler assez, j'pourrais le faire payer un peu plus, non? Oh, je sais, c'est pas moral mais... depuis quand est-ce que les voleurs ont un code d'honneur avec les non-voleurs, hein? Et puis je trouve ça de bonne guerre, parce que je suis sûre que si Sam était dans ma situation, il n'hésiterait pas.

- Si t'as besoin de portable, j'peux t'en trouver à bon prix, avec un forfait débloqué et tout. Le meilleur sur le marché, mon pote! fis-je en lui faisant le V de la victoire avec un grand sourire.

J'vois bien Sam, un smartphone dans les mains, en train de contacter des dizaines de filles. Enfin, en train de galérer, surtout! J'm'autorise un petit sourire, ironique. Les sorciers et la technologies No-Maj', c'était vraiment la meilleure blagues de ces vingt dernières années, je crois!

- J'veux que tu me donnes le nom de certains de tes clients. Enfin, que tu les envois vers moi, si ils... comment dire? S'ils te confient leur souhait de toucher à la marchandise, tu vois? No-Maj' ou sorciers, bien entendu!

Je lui envois un baiser imaginaire avec ma main en finissant mon verre. Il n'allait probablement pas accepter, parce qu'il pourrait se faire renvoyer si ça se savait mais... On perd rien à essayer, hein?

©️Lilith



HRPG: je pense qu'on peut clore avec ta réponse, non?

_________________

It's not because I'm a thief that I'm not repectable

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz
Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...
Leandra Morris & Sam Cooper

Eh bien voilà, on y est. Elle a de la suite dans les idées, et son marché me paraît plutôt honnête pour le coup. Ce serait du donnant-donnant et au moins, rien ne se passerait dans l'hôtel, ce qui évitera que mon frère ne pète un câble. Après tout pourquoi pas. No-majs ou sorcier, les gens ont envie de fuir la réalité. C'est leur santé, après tout.

« Marché conclu. Mais ça reste entre toi et moi. Tu ne traites qu'avec moi et tu ne m'envoies jamais un membre de ta famille, compris ? »

Le risque zéro n'existe pas, mais je veux tout de même limiter les fuites qui pourraient nous amener des problèmes. Surtout avec Dean. Mais déjà, elle termine son verre, je crois qu'elle a à faire, pas de repos pour les braves, c'est pas ce qu'on dit ?

« Ne drague pas trop, miss sentimentale ! », que je lui lance alors qu'elle quitte le bar tout sourire.

Ah, la quête de l'Amour. C'est bien un truc que je ne comprendrai jamais. Me semble bien que c'est une chose que j'ai en commun avec mon frère d'ailleurs. Je commande du bacon, c'est que je commence à avoir faim, et je me surprends à rêver de vacances. Elle m'a fait du mal, je l'ai toujour dit qu'il fallait se méfier des femmes. Alors que moi, je fais tout ça pour rendre service. Peut-être que j'arriverai à convaincre Maddy et Dean de prendre quelques jours pour partir au soleil. En fait, il vaut mieux que je travaille Maddy d'abord, elle pourra faire ses yeux de chien battu à Dean, c'est notre unique chance.

black pumpkin

_________________

You are the only brother I've got.

United to reign
ANAPHORE

descriptionJe connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens... EmptyRe: Je connais des gens qui connaissent des gens qui volent des gens...

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum