RPG Harry Potter
Le temps est désormais figé en Rp. Nous sommes actuellement en octobre 2021 (vous pouvez le voir sur la page d'accueil, sous la vidéo).
Les HF Awards 2018 débarquent, par ici !

Membres à l'honneur

Wellan Petterson Seamus McGregor

Breaking News

♫ 01/12/2018 - Wizard Times N°27 débarque !
♫ 05/11/2018 - Les HF Awards reprennent sur service !

Scénarios orphelins

testtesttesttest
testtesttesttest

Liens Importants

[♪] Rapeltout
[♪] Le Retourneur de temps
[♪] Listing Personnages
[♫] Coupe des 4 Maisons
[♫] Fonctionnalités du forum
[♫] Quêtes

Wizard Times

wt

Partagez|

Whatever happens, we do not give up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
DC : Lena
Points : 0
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Jennylee Harper
MessageSujet: Whatever happens, we do not give up Lun 20 Aoû - 17:09
Whatever happens, we do not give up
Dean Cooper & Jennylee Harper

Je me glisse aux côtés de Maddy, tout en portant une coupe de champagne à mes lèvres. Un excellent champagne. Je regarde autour de moi, tous ces invités triés sur le volet, ma famille, des tenues parfaites, des petits fours à tomber.

« Tu fais vraiment des merveilles, Maddy. Merci pour tout, il est ravi. »

Mon père, il sourit, il virevolte d'invité en invité. Il fête ses cinquante-cinq ans et on dirait un tout jeune homme. Dire qu'il a réalisé son rêve. Le Maire de New-York. On a réussi, on s'y est hissé. Et on ne s'arrêtera pas en si bon chemain. Pas alors que je tiens toutes ces personnalités au creux de ma main. Maddy soulève discrètement un pan de ma petite robe noire soigneusement choisie pour l'occasion. Oui, c'est la robe qu'elle m'a aidé à choisir la semaine dernière. Cette fille est un génie, à bien des niveaux.

Elle m'embrasse sur la joue, me disant qu'elle doit aller voir que tout se passe bien. Bien sûr que tout se passe bien, elle a tout sous contrôle, c'est ce qui me plait également. Je pique un petit four alors qu'une serveuse passe à côté de moi. J'adresse quelques mots aux invités et même s'il s'agit d'une réception avant tout familiale, je n'oublie pas de glisser un ou deux mots sur certains projets de lois de mon père ou de prodiguer quelques conseils à certains de mes cousins un peu trop... extravertis sur la scène publique.

J'avise un homme, qui se tient en retrait, mais qui veille au grain. Un homme très élégant et que je « connais » bien. Connaitre est surement un bien grand mot, il s'agit de Dean Cooper, le co-propriétaire de l'hôtel, le directeur général, en quelque sorte. Le frère ainé de Maddy, dans un autre registre.

« Laissez-moi deviner, vous aussi vous venez vous assurer que tout se passe bien ? Vos invités sont ravis Mr Cooper. Maddy fait des miracles. »

La seule fois où j'ai vu cet homme autrement qu'en costume, c'était dans la salle de sport. Et il est agréable à regarder aussi quand il tombe le costume. Même si cela lui sied à ravir.  

« Mais je reconnais là votre goût du travail bien fait. Détendez-vous, Mr Cooper, trinquez à l'anniversaire d'un de vos meilleurs clients. 
- Vous devriez écouter Miss Harper, Mr Cooper. Il n'y a que de sages paroles qui traversent ces merveilleuses lèvres. Alors comme ça mon cocktail spécial est un délice ? »

Sam... Incorrigible ! L'autre frère de Maddy, il est en charge du bar, et il est fait pour ça. Il a une tchatche de tous les diables. D'ailleurs il tend une coupe à son frère en souriant de toutes ses dents. Mais un seul regard de ce dernier le fait fuir, non sans m'avoir lancé un « bon courage », qui me fait rire, mais je reprends mon sérieux quand Dean Cooper reporte son regard sur moi.

« Vous avez entendu votre frère ? »

Il ne va tout de même pas me laisser plantée là avec mon verre. Ça me rappelerait terriblement quand Vincent m'a quittée, en pleine réception. Mon Dieu, les journalistes s'étaient régalés ce jour là.

black pumpkin



« Scandal »
Je ne suis pas la fille que le gars choppe à la fin du film. Si tu me veux, tu dois me mériter..
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : DC Evens
Points : 0
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Dean Cooper
MessageSujet: Re: Whatever happens, we do not give up Mer 22 Aoû - 15:59

Whatever happens, we do not give up
C'est un jour spécial aujourd'hui. C'est l'anniversaire du Maire Harper de New York. Un No-Maj très puissant avec qui je traite depuis depuis le début d'année. Avant ça je travaillais avec son prédécesseur. Et avant ça, c'était mon père qui traitait avec les Maires de New-York et autres grands éminences de la communauté No-Maj.

J'ai été honoré qu'il souhaite faire sa fête ici, au Cooper. Aussi, je savais que je pouvais compter sur Maddy pour faire de cette soirée, quelque chose de festif, de gracieux, à la fois raffiné et familial. Il a invité sa famille, ses proches de la scène politique, quelques amis triés sur le volet, pour éviter des désordres politiques. Il ne peut y avoir un seul faux pas dans cette soirée, de ce fait j'ai bloqué ma soirée pour veiller à ce que tout se passe bien. Même si je reste en retrait, j'ai l’œil partout, sur toute l'organisation. Je veille à ce qu'il ne manque rien. Et je veille aussi à ce qu'il n'y ait aucune magie ce soir. J'aime à dire que j'ai deux vies, celle du sorcier, et celle du No-Maj. J'endosse les deux rôles avec aisance, car nos parents nous ont toujours baigné là dedans depuis qu'on est enfant. A chaque fois qu'on revenait de l'école, pour les vacances ou avant l'internat, nous étions plongés dans cette double vie grâce à l'entreprise.

Depuis leur mort, j'ai pris le rôle trop à cœur. Celui du chef d’entreprise, mais aussi celui du père de famille. Je sais que si cela ne dérange pas Maddy, Sam a du mal à me comprendre parfois. Enfin parfois... non souvent. C'est difficile à dire, mais je me sens responsable, et je n'ai pas envie que mes parents soient déçus. Je veux réussir pour eux, en leur mémoire, je veux faire honneur à l'enseigne Cooper. Alors je suis un peu dur avec mon frère. Je l'ai toujours trouvé trop... insaisissable. Mais il sait qu'il peut compter sur moi.

Près du bar, endroit stratégique, je regarde les invités, j'offre des sourires, des poignées de main. le Maire est déjà venu me saluer, me remercier. J'ai bien évidemment vanté les mérites de ma petite sœur. Cette soirée c'est son travail. Et je dois dire que je suis fier. Je suis fier de ma sœur et mon frère. Oh bien sûr, Sam ne doit jamais le savoir. Je passe encore trop de temps à le remettre dans la bonne direction pour qu'il pense, qu'en réalité, je suis content des choses que nous avons accomplis ensemble. Il a beau me sortir par les yeux, j'ai beau avoir envie de l'étrangler tous les quatre matin et de cacher son corps dans les poubelles derrière l'hôtel, cet abruti a su, à sa manière, rebondir dans cette affaire familiale.

Et alors que je suis un peu distrait, une ravissante créature s'approche de moi. J'avale une dernière gorgée de ma coupe de champagne, que je repose sur le bar. Débarrassée aussi tôt. Et les bulles m'aident à remettre mes idées en place. Cette belle femme n'est autre que la fille du Maire. Merde. Jennylee Harper en personne. C'est... elle est... magnifique. Mais surtout c'est la fille du Maire.

"Mademoiselle Harper, vous avez touché dans le mile."

Je souris et hoche la tête avec grâce quand elle salut les miracles de ma sœur.

"Maddy a toujours su faire des soirées des moments mémorables. Je vous remercie pour elle et ravie que ça vous plaise."
« Mais je reconnais là votre goût du travail bien fait. Détendez-vous, Mr Cooper, trinquez à l'anniversaire d'un de vos meilleurs clients.
- Vous devriez écouter Miss Harper, Mr Cooper. Il n'y a que de sages paroles qui traversent ces merveilleuses lèvres. Alors comme ça mon cocktail spécial est un délice ? »

Qui aurait pu gâcher un tel moment ? Mon frère, bien évidemment. Heureusement, ou malheureusement, je ne sais pas, Jennylee connait la famille. Proche de Maddy, elle connait aussi Sam. Je dois être celui avec lequel elle a le moins de rapports. Pour une simple et bonne raison, c'est le "protocole" de l'entreprise. Pas de lien avec les clients, encore moins avec la fille des clients aussi important que le Maire de New-York. Si je fais confiance à Maddy, je le fais moins à mon petit frère. Il rode parfois autour d'elle, comme il a pu le faire avec d'autres. Je ne sais pas comment nous ne sommes pas encore rentrés en procès avec certains clients. Je lui coule un regard noir, tout en réceptionnant son verre de champagne, qui veut dire tellement de choses : "Déguerpie de là" ; "Pas touche à la fille des clients" ; "Hors de ma vue".

Pour une fois que mon frère ne se fait pas supplier, je retourne à mon admiration. Elle est d'autant plus belle quand elle sourit. Et elle sourit au comportement douteux de mon frère. Au moins elle a de l'humour et ne ressemble pas à ces personnalités que je croise souvent. Elle ne s'offusque pas de ses manières. Et je l'ai vu en salle d'entrainement, elle n'a pas peur de se froisser un ongle, et pourtant, ce soir, elle est divine.

« Vous avez entendu votre frère ? »

J'hésite, j'hésite vraiment à m'éloigner après l'avoir salué, mais... Je ne sais pas, un petit quelque chose me retient. Raaah Sam m'agace, je ne veux pas lui donner raison.

"Sam se trompe, je suis détendu, tout du moins, je sais me détendre. J'ai donc une imagine si austère ?"
"Vous souriez certes, mais votre œil est partout. Vous surveillez tout le monde ici."
"Je vous assure qu'il m'est possible de capter mon attention sur une unique personne."

Je souris. Je ne devrais pas dire ce genre de choses, mais clairement, depuis qu'elle est devant moi, je n'ai pas regardé une seule fois ce qui se passe dans la salle.

"Je dois rester vigilant, c'est un travail qui demande une vigilance de tous les instants. Et vous l'avez dit, votre père est l'un de mes meilleurs clients. Je ne voudrai pas le décevoir"
"Oh vraiment ?"

Elle place sa main devant mes yeux pour m'empêcher de voir

"Alors de quelle couleur sont mes yeux, si vous êtes capable de vous concentrer sur une seule personne. Je serais déçue si vous ne sauriez y répondre"

Je rigole doucement. Pourquoi je ne suis pas surpris ? Mais c'est très risqué. Je devrais seulement la saluer, et ne pas m'attarder à ce petit jeu. Je ne voudrai pas la décevoir, pourtant, je ne refuse pas un tel chalenge. J'inspire doucement et me prête au jeu.

"Les femmes et leurs pièges. Mais très bien, très bien. Mmmh, vous avez des yeux d'un sombre marron. Pour autant, ce regard vous rend chaleureuse. Parce que vos yeux sont souvent rieurs. Et avant que vous le demandiez. Vous êtes blonde, une vrai blonde. Vous avez laissé vos cheveux lâchés, ils tombent sur vos épaules, cachant une partie de votre magnifique robe noire. Vos chaussures sont assorties. Vous souhaitez savoir si je sais la marque des vêtements que vous portez ? Ou du maquillage ?"

Pour répondre aux satisfactions des clients, je me dois de connaître un petit peu la mode. Du moins les grandes enseignes. Pour le maquillage, ça, c'est une longue histoire, et elle me concerne directement avec Maddy. Mais les grandes dames, comme Jennylee ne rigole pas en général avec les produits qu'elles mettent sur leur visage. Ce qu'il y a de plutôt fascinant, c'est que je l'ai vu en tenue de sport, sans maquillage, et que je ne comprends pas pourquoi les femmes si belles naturellement, pensent que ce genre d'artifice est plus adapté pour elle.

"D'accord, admettons que vous ayez été impressionnant sur ce coup là. Même si j'ai un doute pour la marque de sous-vêtements. N'allez-vous donc jamais m'inviter à danser, Mr Cooper ?"

Elle sort sa main de devant mon visage, et je la retrouve. Un sans faute n'est-ce pas ? Je lui souris. J'ai évité l'erreur diplomatique, je suis plutôt fier de moi.

"Pour les sous-vêtements, il me faudrait une meilleure ...visibilité. Et ma mère m'a toujours dit de regarder les femmes dans leur yeux. Elle m'a aussi dit de ne jamais les décevoir."

Je lui tends alors ma main. Je ne devrais pas, je ne sais pas ce qu'il me prend. Sans doute les commentaires de Sam, l'aplomb de Jennylee. Je n'ai jamais fait ça, je veux dire, je n'ai jamais danser juste pour m'amuser, juste pour le plaisir de le faire. Si j'ai pu danser à des soirées, avec des clientes, c'était pour le travail. Là, j'ai l'impression de commettre une erreur. Pourtant, ses yeux, je ne saurai rien leur refuser. Mais c'est juste une danse.

J'attrape sa main et l'amène vers ce qui sert de piste de danse. Je croise le regard de ma sœur, qui semble médusée, je secoue discrètement la tête en lui faisant des gros yeux. Cela ne veut rien dire. Mais Maddy lève ses pousses et sourit largement. Heureusement elle se trouve dans le dos de Jennylee. Je reporte mon attention vers ma cavalière. Nous dansons d'un même mouvement, la musique est douce, mais assez classique pour ne pas me coller trop à elle. Elle pose une main sur mon épaule, moi au dessus de sa hanche. Et nos deux autres mains l'une contre l'autre pour donner le rythme.

"Dites moi, comment est-ce de travailler aux côté de son père ? Vous avez vécu son ascension, cela a du être assez grisant comme sensation. Mais votre rôle ? Est-il pesant ? Comment sont vos relations ?"

Je me suis toujours demandé, si mes parents étaient encore en vie, est-ce que j'aurai choisi cette voie ? Est-ce que je me serais autant investit ? Quel poste aurais-je eu au sein de cette entreprise ? Comment aurait été nos rapports ?

Jennylee travaille à ses côtés. Elle a géré sa campagne de ce que j'en ai lu dans la presse No-Maj. Et cela, sans magie, sans la facilité que j'apprécie dans mon monde. Je suis curieux de savoir comment les personnes qui ne connaissent pas notre communauté s'en sorte dans un milieu politique.

Codage par Libella sur Graphiorum



« A winner is a dreamer who never gives up »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Lena
Points : 0
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Jennylee Harper
MessageSujet: Re: Whatever happens, we do not give up Dim 28 Oct - 18:45
Whatever happens, we do not give up
Dean Cooper & Jennylee Harper

Marron. Marron m'aurait suffi pour toute réponse. J'admets qu'il m'impressionne, mais comme je suis mauvaise perdante, il faut bien que je trouve une chose qu'il ne peut deviner, comme la marque de mes dessous.

« Votre mère était une très sage femme, sans aucun doute possible », dis-je en saisissant sa main. Maddy m'a un peu parlé de leurs parents, je connais leur histoire dans les grandes lignes. A dire vraie, je l'aurais connue d'une manière ou d'une autre, quand on est responsable comme moi en image publique, la connaissance est essentielle. En tout cas, je suis ravie de constater qu'il daigne danser avec moi. Allons, cela fera une bonne publicité qui plus est. Ma famille entretient des rapports professionnels plus que serrés avec les Cooper.  Et donc en plus de ses multiples casquettes, Dean est un danseur correct. Décidément !

"Dites moi, comment est-ce de travailler aux côté de son père ? Vous avez vécu son ascension, cela a du être assez grisant comme sensation. Mais votre rôle ? Est-il pesant ? Comment sont vos relations ?"

Vaste question. Nous restons dans un domaine purement professionnel et pourtant, entre mon père et moi... D'accord, ce n'est pas que du business. C'est la famille.

« Eh bien, j'ai essayé de considérer mon père comme un client lambda. Impossible, je suis clairement son atout charme. Plus sérieusement, j'attends de mes clients une honnêteté totale. Qu'ils soient en faute ou dans leur droit. Vous savez ce qu'on dit : le savoir, c'est le pouvoir. Alors travailler avec mon père c'est à la fois... facile et très compliqué. Parce que je connais presque tout de lui, mais je sais quand il me ment ou me cache des choses. Et ça, ce n'est pas bon pour l'équilibre familial. Néanmoins, comme vous l'avez dit, nous avons connu son ascension. Et j'ose espérer qu'il ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Je suis là pour réparer ses bêtises ou éviter qu'il en commette. Mais je crois que vous savez à quel point ce rôle est pesant. N'est-ce pas ? »

Parce que je connais assez bien son frère, Sam... Et ils n'ont strictement rien à voir. Maddy s'est laissée aller à quelques confidences d'aileurs, sur ses « faits d'armes ».

« Je pourrais vous retourner la même question, Mr Cooper. Votre rôle n'est-il pas pesant ? »

Le poids des responsabilités, des codes, des attentes. Mes copines pensent que je réquisitionne la salle de sport, le spa ou même le bar du Cooper uniquement par snobisme. Mais elles se trompent. Je viens ici parce que c'est l'un des rares endroits où je peux me décharger de tout ce poids. Où je peux courir sur un tapis sans être prise en photo, où je peux me battre avec Maddy alors qu'en dehors, la plupart des coachs pensent que je suis une demoiselle sans défense, où je peux avoir du répondant en face de moi, avec quelqu'un qui ne me traite pas comme une petite princesse – merci Sam.

Alors que la musique court ses dernières notes, mon père approche en passant une main dans mon dos et en tendant son autre main à Dean, le sourire franc aux lèvres.

« Mr Cooper, quel plaisir de vous compter parmi nous. Quelle merveille, encore une fois. Comment se portent vos autres établissements ? Jennylee, ta mère me demande son pashmina. Et je n'ai pas la moindre idée de ce que c'est. »

Il regarde Dean en éclatant de rire. Il cherche une solidarité masculine, c'est ça ? Mon regard tombe alors sur... Oh c'est pas vrai !

« Il doit être aux vestiaires. Reste avec tes invités, je m'en occupe. Mr Cooper, vous voulez bien me l'ouvrir s'il vous plait ? »

J'attrape son bras pour l'encourager à faire demi-tour sans opposer trop de résistance. Je murmure alors.

« Mon ex petit-ami qui m'a larguée en me posant un lapin à une cérémonie de ce genre est ici avec sa nouvelle copine. Vous me sauveriez la vie si vous ne me laissiez pas seule... 
- Jenny ? »

Zut, déjà repérée.

« Vincent, quel plaisir de te voir. En si charmante compagnie.
- Je ne pouvais pas manquer l'anniversaire de ton père, tu sais qu'on s'est toujours entendu lui et moi et...
- Oui, oui je sais. »

J'ai un sourire crispé, je sais. Vincent... si je pouvais détruire sa carrière à celui-là.

« Oh, je manque à tous mes devoir. Jennylee, voici Maria Elis.
- Des entreprises Elis ?
- Tout à fait. Et pardonnez-moi, je vous ai vu saluer Mr Harper mais impossible de me souvenir de votre nom. vous êtes ?
- Dean Cooper, le propriétaires des Hôtels Cooper. Papa l'adore. Et moi aussi. »

Je pose mon autre maim sur son bras, en accentuant encore mon sourire. Non mais voilà qu'il m'exhibe une héritière des plus grandes entreprises énergétiques maintenant.

black pumpkin



« Scandal »
Je ne suis pas la fille que le gars choppe à la fin du film. Si tu me veux, tu dois me mériter..
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Whatever happens, we do not give up

Revenir en haut Aller en bas
Whatever happens, we do not give up
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.
» Thomas ♠ Never give up on life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Monde RPG :: Amérique-
Sauter vers:
©️ 2016-2018 Hogwarts Family, le contexte, le design, les idées sont la propriété du staff d'HF. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.