RPG Harry Potter
Le temps est désormais figé en Rp. Nous sommes actuellement en octobre 2021 (vous pouvez le voir sur la page d'accueil, sous la vidéo).
Les HF Awards 2018 débarquent, par ici !

Membres à l'honneur

Wellan Petterson Seamus McGregor

Breaking News

♫ 01/12/2018 - Wizard Times N°27 débarque !
♫ 05/11/2018 - Les HF Awards reprennent sur service !

Scénarios orphelins

testtesttesttest
testtesttesttest

Liens Importants

[♪] Rapeltout
[♪] Le Retourneur de temps
[♪] Listing Personnages
[♫] Coupe des 4 Maisons
[♫] Fonctionnalités du forum
[♫] Quêtes

Wizard Times

wt

Partagez|

After Beach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Points : 41
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Langue de Plomb
MessageSujet: After Beach Sam 1 Sep - 16:39






After Beach
Banquet de rentrée de l'UMS
Mercredi 1er septembre 2021
Cette année, l'Université de Magie Supérieure fait fort. Après la traditionnelle conférence donnée aux premières années à l'Agora le matin-même, le repas de midi offert au Cicero et la visite guidée des lieux l'après-midi (suivi de l'installation dans leurs résidences), tous les élèves sont conviés à finir leur après-midi à la plage. Les plus anciens pourront y être dès la fin du repas du midi.

Cette année, l'université a décidé de faire confiance à leurs étudiants les plus brillants, les plus prometteurs et émérites (mais aussi les plus riches) pour l'organisation de cette fête : le Merlin Club. De ce fait, l'université veut ainsi aussi jouer une carte pour rendre hommage à Aymen Avery, le nouveau Ministre de la Magie. En effet, un bruit court que ceux qui ont organisé la soirée de rentrée appartiennent au même Club que notre cher nouveau Ministre quand il était étudiant.

Le programme ? Soirée plage, musiques, fête foraine et spectacle pyrotechnique.


De 17h à 4h du matin, vous pourrez entendre jouer le groupe huppé du moment. Les Magyar à Pointes venus spécialement des USA pour enflammer la plage de leur musique rock. Vous ne manquerez pas leur titre phare "Dragonkan" qui fait fureur dans les boites de nuit sorcières. Ils ont spécialement concocté des titres de reprise pour jouer jusqu'au bout de la nuit.


Laissez vous bercer par une fête sensationnelle. Un son magique et électrique. Tout le site a vu renforcer ses protections anti-moldu, afin que le bruit n'arrive pas à leurs oreilles. Alors vous pourrez chanter, crier, danser sans vous préoccuper d'être vu ou entendu.

L'on raconte qu'au détour d'une conversation, vous pouvez apercevoir passer certaines drogues : nous vous demanderons d'être prudent. La griffe du dragon est très en vogue en ce moment, ainsi que les dents de Sombral. Ne tombez pas dans ce piège et soyez raisonnable.


Il y aura bien évidemment des stands de boissons, alcoolisées et non alcoolisées pour les plus timides. Des barmaid seront apprêtés spécialement pour servir et concocter des cocktails spéciaux aux étudiants. Mais nous vous répétons que c'est avec modération, car des navettes spéciales de Magicobus vous ramèneront dans vos chambres ou appartements étudiant pour plus de sécurité et surtout pour plus de plaisir.


Cette année, venez découvrir la fête foraine made in playa !

Dès 16h. Venez découvrir les diverses attractions. Manèges à sensations, carrousels, stands de tir de baguette, fléchettes magiques, stands de barbe à papa, train fantôme, village aux milles miroir, stands de maquillage de cirque, balais tamponneurs.

Des jeux d'eau à gogo. Pêche aux sirènes, records de glissade sur tapis savonneux. Essayez donc, d'un tir de baguette magique, de faire tomber quelqu'un perché sur une chaise au dessus d'une petite piscine.


Pour les moins aventuriers, la plage aura aussi un coin calme, où vous pouvez faire un bain de minuit, un tête à tête en amoureux. Vous pourrez en journée profiter de parfaire votre bronzage, et en soirée vous balader au bord de l'eau, bercé par les vagues.


Vers 00h, venez assister au spectacle pyrotechnique où vous pouvez participer. Bâton en feu, étincelles sur baguette, laissez vous porter par l'ambiance. Un feu d'artifice sera lancé.

Une rentrée mémorable pour une année qu'on vous souhaite inoubliable.


Code de Joy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Jena Ecklin
Activité: Gryffondor
Age: 7ème année à Poudlard/ 18 ans (née le 19 décembre 2002)
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Jena Ecklin
MessageSujet: Re: After Beach Mar 4 Sep - 14:43
After Beach
I'll sing it one last time for you, then we really have to go. You've been the only thing that's right in all I've done. And I can barely look at you, but every single time I do, I know we'll make it anywhere away from here. ••• Mercredi 1er septembre 2021 •••
« Yaaaaaah c’est trop bien ! » m’écriais-je en malmenant sans doute un peu trop le bras de Tristelle. Ca faisait une heure qu’on était arrivé sur la plage de l’UMS et que le groupe « Le Magyar à Pointes » y jouait. J’étais une fan de ce groupe mais j’avais aussi profité de la fête foraine à fond. Je sentais que Tris regrettait d’ailleurs peut-être déjà d’être sa colocataire mais je m’en moquais. Le contrat était signé pour un an maintenant !

Gabriel était là lui aussi, profitant de la rentrée de manière très courte puisqu’il devait aller rejoindre Lena et Raphaël. Je le soupçonnais d’être là juste pour garder un œil sur moi. Mais je m’en moquais bien. J’avais eu ma barbe à papa, j’étais avec Tristelle et son amie, Jillian et le mari de celle-ci (oui oui, elle était folle de se marier à 18 ans !). Les jumeaux Scamander aussi m’escortaient. Ils étaient comme des meilleurs amis pour moi et on trainait ensemble depuis des années !

« Oh j’adooooore cette chanson ! Tetelle, il faut qu’on aille leur demander des autographes après ! » lui répétais-je pour la deuxième fois, ignorant le fait qu’elle détestait ce surnom. Lorcan fit tourner sa cigarette que je pris sans ménagement, tirant une bouffée et la tendant à ma colocataire. « Allez, essaye un coup ! » lui recommandais-je en lui mettant de force entre les doigts avant de m’approcher un peu plus de l’estrade. Peut-être que dès ce soir je pourrais me trouver un ou une jeune et beau/belle étudiant(e) pour passer la nuit ?

Durant l’été, j’avais travaillé comme serveuse à la cafétéria de Sainte-Mangouste. Cela m’avait permis de mettre un pied dans l’établissement, d’avoir une bonne réputation et surtout de rencontrer le Médicomage-en-chef, Chad Yaxley. Les stages, à l’UMS, ne commençaient qu’en 2ème année, mais j’avais souhaité anticiper en demandant au Dr Yaxley de la prendre en stage. Après des pieds et des mains, quelques lettres de recommandation, et lui avoir redit le nom de ma mère, Chad avait accepté. Aussi, je l’assisterai les week-ends, seulement les après-midis, et les matins durant les vacances scolaires.

J’avais plus que hâte de connaître mes cours à l’UMS, même si je comptais bien aussi profiter des fêtes. Tristelle me disait que c’était impossible de concilier les deux quand on était étudiant en Médicomagie mais je comptais bien lui prouver le contraire !  

© 2981 12289 0




And I won't let you get me down

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Lya
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Valentin Arès Derocles
Activité: Beauxbâtons
Age: 17 ans
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Valentin A. Derocles
MessageSujet: Re: After Beach Sam 8 Sep - 16:20

Valentin Deroclès feat. UMS

After Beach

Valentin humait l'air, un sourire benêt accroché à ses lèvres. Les fêtes étudiantes avaient une toute autres saveur que celle qu'il connaissait alors, une saveur qu'il savait très bien apprécié. Et puis, il lui semblait être seul, ici. Enfin! Car ce n'était sûrement pas là qu'Athéna pointerait son nez. Non, elle devait déjà être en train d'écumer la bibliothèque, ou de prendre de l'avance dans ses cours. Un truc comme ça, ouais. C'était toujours ce qu'elle faisait, non?

Libre comme l'air, il l'était, et cette année il devait rencontrer tout un tas d'inconnus! Enfin, inconnu. Si le jeune homme ne les connaissait pas, la réciproque n'était pas tout à fait vrai: à cause - grâce? - au Tournoi des Six Sorciers et à sa couverture médiatique, presque tout le monde avait déjà dû voir au moins une fois sa tête. La vrai question était de savoir combien de temps ils mettraient pour le reconnaître.

Valentin avait regardé quelques instants la fête foraine, et surtout les jeunes filles qui y gambadaient. Le jeune homme n'était pas exempt d'une certaine dose de narcissisme assez mal placé, et il se savait assez beau et assez désirable par son statut de Champion et le statut de sa famille pour pouvoir avoir une petite-amie dans les plus bref délais. Car, que serais un début d'année à l'université sans une nouvelle copine, hein? En attendant - car c'était la fille qui allait faire le premier pas, bien sûr - Valentin avait choisi de rester écouter le concert. Son verre d'alcool à la main, il se faisait l'effet d'être la parfait cliché de l'étudiant qu'on voyait dans les films et les séries No- Maj à longueur de journée. Il ne manquait plus que les lunettes de soleil pour se donner un air faussement cool, et tout semblerait parfait!

Le jeune homme s'avança un peu plus près de l'estrade, au risque de perdre quelque peu son audition - mais pour ce qu'il en avait à faire! Pourquoi? Tout simplement parce que monsieur avait repéré une fille, pas trop mal. Mais sûrement pas assez pour une première conquête en terre inconnue.  Une amie, au moins.

- Hey, salut! lança-t-il en faisant un signe de la main qui tenait son verre, renversant un peu de son contenu par la même occasion. Désolé, j'connais pas grand monde ici. Donc j'me disais, si tu pouvais m'aider...

Valentin laissa sa phrase en suspens. Pathétique? Bien sûr qu'il l'était, mais il ne s'en rendait même pas compte. Et même s'il savait qu'il était un peu ridicule, le jeune homme ne ferait pas grand chose pour changer. Parce qu'il avait toujours était comme ça, donc il le resterait toujours et ça n'avait jamais été un handicap dans sa vie, non?

- Je m'appelle Valentin, au faite, et toi? T'aime bien ce groupe, demanda-t-il dans la foulée en changeant de sujet. C'est la première fois que je les vois, et que je les écoutes aussi, je crois.



codage par LaxBilly.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Milana Voronkova
Activité: UMS, sciences politiques, 1er année
Age: 20 ans, Sang-Pur
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Milana Voronkova
MessageSujet: Re: After Beach Mar 11 Sep - 21:56
After Beach
Rentrée de l'UMS

Dire qu'il a fallu supporter le blabla de rentrée. Les grands discours, la visite guidée comme si nous étions des touristes... quoique... certains étudiants tombaient comme en pamoison. Ce n'est qu'une universités, et pas l'une des plus belles qui soient. Je regarde tout ce petit monde avec attention, un petit sourire au coin des lèvres. Le Merlin Club a frappé un grand coup, et c'est une occasion rêvée de voir la populace de plus près. Il y a vraiment de tout ici, ce n'est pas aussi bien filtré qu'à Durmstrang ou qu'en Russie, à mon plus grand regret. J'attrape un verre, que je déguste avec plaisir, au son du groupe qui joue à s'en exploser les poumons. Il y a des boursiers parmi les étudiants ou je ne m'y connais pas. Qu'importe, ce genre de personne s'évite assez facilement. En revanche, il y en a d'autres qui m'intéressent. Et qui interesseront mes nouveaux frères. Finalement, le choix de l'Angleterre peut s'avérer plus amusant que prévu. Apercevant un visage familier pour l'avoir vu et revu dans les journaux, je fais quelques pas, en souriant, vers Jillian Wen. Ou devrais-je dire Jillian Hamilton. Elle a mis le grappin sur quelqu'un qui était encore, jusqu'à il y a peu, un homme à surveiller. Mais le Tournoi est passé par là.

« Mrs Hamilton, toutes mes félicitations. Je dois avouer que nous avons été quelque peu étonnés, et je dois le dire, déçus, de ne pas être conviés à votre union. »

Alors que des Romanov, dont une héritière surgie de nulle part, l'ont été.

« Mais je conçois que la famille du Président du Conseil Russe ne soit pas un invité suffisamment reluisant pour vous. »

Si elle préfère se contenter du Ministre anglais... Un dernier sourire et je la contourne. J'ai repéré la personne la plus intéressante pour moi à l'heure actuelle, à un stand de barbe à papa. Il est quelque peu isolé, ce qui ne lui ressemble guère. Mon sourire s'élargit. Je fais quelques pas rapides, avant d'accélérer encore pour prendre un peu d'élan et lui sauter sur le dos, alors que les lumières des manèges dansent sur les visages.

« Стивен Нотт, ты понимаешь, что они даже не учат черной магии? Ужасающий! Более серьезно, вы объясните своему лучшему другу свою маленькую поездку с Надейей. Что вам нужно было получить? И, пожалуйста, не принимай меня за дурака. »

Spoiler:
 

Il peut berner certains journalistes anglais crédules, mais certainement pas moi. Il oublie 1) que j'étais à Durmstrang avec lui 2) que je suis une belle femme, donc Nadia a déjà essayé 3) Elle n'étais déjà plus à son bras au mariage de Garrett, son cousin dont il me parlait tout le temps à Durmstrang. Je m'amuse de son air surpris.

« Oh, tu ne t'attendais pas à me voir ici ? Enfin, je ne pouvais pas te laisser seul dans cet enfer ! Je dépose un baiser sur sa joue, sans me défaire de ma joie. Tu te souviens du bon vieux temps ? On va pouvoir s'amuser de nouveau. »

Et reprendre notre place au sommet de la pyramide. Je sais par quoi il est passé ces derniers temps, j'ai lu les journaux (du grand n'importe quoi cette politique au demeurant). Il a risqué gros d'ailleurs, mais je le connais, je sais ce dont il est capable. Je peux le remettre sur le devant de la scène et il peut asseoir ma place dans ce pays.

« J'ai d'ailleurs eu l'occasion de rencontrer quelques personnes qui pourraient être intéressées par ta prestance, mais nous pourrions en discuter si tu m'invitais à diner avec toi. »

D'un geste délicat de la main, je lui désigne les stands de douceurs. J'ignore ce qui est passé par la tête du Merlin Club pour proposer un thème fête foraine, mais ils ont clairement su cerner certaines attentes.

« Ou m'emmener toucher les étoiles, nous serions certainement plus tranquille dans ces nacelles pour discuter de certaines choses toi et moi. »

Et au moins, les oreilles indiscrètes qui trainent ne seront pas invitées en haut de la grande roue. Et il y en a beaucoup, comme cette fille là, juste dans son dos. Elle me dit vaguement quelque chose, mais où ai-je pu la voir ? D'autant qu'elle n'a pas l'air d'appartenir à notre monde, je crois l'avoir vu parmis les autres premières années, mais il y a autre chose...

black pumpkin



Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Abygaël
Points : 0
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Athéna Beauregard
MessageSujet: Re: After Beach Jeu 13 Sep - 14:35




Avec
UMS


Mer. 1 sept 2021

Une semaine d’immersion complète pour retrouver les habitudes de l’anglais presque H24 avant la rentrée. Une semaine que j’ai passée à emménager, avec toujours la radio d’allumer sur une station d’informations ou de musique. L’appartement n’est pas loin de la Bibliothèque Nationale, l’une des plus fournies au monde… Si je n’ai pas la certitude d’y trouver mon bonheur en matière de magie, je sais qu’il y aura des ouvrages pour tout ce qui est connu des moldus. Je compte en profiter pour les cours d’études des moldus qui sont au programme dans le cursus de Sciences Politiques. Mes parents m’ont bien fait comprendre que je devrais y mettre du mien et trouver un emploi étudiant. J’ai jusqu’à octobre. Un mois. Ce n’est pas que l’on manque d’argent en plus. C’est vraiment juste pour me « responsabiliser ». Je trouverai.

Pour l’instant, l’heure n’est pas à la quête de l’emploi, mais à la découverte de l’université, la rencontre d’autres élèves et la fête. De ce que j’ai compris, ce n’est pas tous les ans qu’il y a une véritable fête foraine sur la plage. Il est seize heures, la visite est terminée, et les première année se dirigent tous vers celle-ci, où les anciens se trouvent déjà. Il y a foule, ce qui n’est pas étonnant. La foule me semble pourtant plus supportable ici qu’elle ne l’était sur le Chemin de Traverse. Surement parce que le Chemin ne laissait pas beaucoup de place pour se déplacer. Beaucoup sont excités. L’excitation est contagieuse. À défaut de me faire des amis – puisqu’il semble que ce me soit impossible – je ferai peut-être des rencontres utiles. Et au pire, je vais tenter de passer une bonne soirée avant la rentrée, le début des choses sérieuses. C’est avec cette bonne résolution que je m’immisce dans la foule.

Codage par Libella sur Graphiorum





Un ennemi tient plus de place dans notre tête qu'un ami dans notre cœur. - Alfred Bougeard

crédit ava : Hathaways
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Jena Ecklin
Activité: Gryffondor
Age: 7ème année à Poudlard/ 18 ans (née le 19 décembre 2002)
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Jena Ecklin
MessageSujet: Re: After Beach Lun 17 Sep - 16:59
After Beach
I'll sing it one last time for you, then we really have to go. You've been the only thing that's right in all I've done. And I can barely look at you, but every single time I do, I know we'll make it anywhere away from here. ••• Mercredi 1er septembre 2021 •••
« Hey, salut ! » Je tournais la tête vers le garçon qui venait de m’aborder en faisant tomber un peu du contenu de son verre sur le sol. J’eus un sourire amusé, non moqueur. Il était pas vilain, bien au contraire. Et sa tête m’était familière. J’avais une bonne mémoire visuelle alors il suffisait que je me concentre … Valentin Déroclès, soit le champion du tournoi des Six Sorciers de 2021. Et il m’abordait, moi.

Son accent français s’entendait sans mal maintenant que j’avais mis un nom sur sa tête, et je ne pouvais me départir de mon sourire, charmée. « Désolé, j’connais pas grand monde ici. Donc j’me disais, si tu pouvais m’aider … » C’était ça le grand champion ? Un petit enfant perdu ? Oh non, il allait devoir jouer au mec pour me séduire. « T’inquiètes pas, tu peux rester avec moi. Ca ne me dérange pas. » Je lui lançais un clin d’œil séducteur en m’approchant un peu plus de lui, laissant nos bras se frôler. « Tu aurais un verre pour moi ? » demandais-je.

Le jeune homme hocha rapidement la tête et, d’un Accio, il attira un gobelet à nous deux. J’en bus une gorgée. « Hum … Bièraubeurre à la grenadine. Ma préférée ! » Faux. J’disais juste ça pour faire plaisir à ma conquête de ce soir. « Je m’appelle Valentin, au faites, et toi ? » Je me mis à rire cette fois-ci pour de bon. « Je sais qui tu es … et je suis d’ailleurs étonnée que tu ne sois pas entouré d’une horde de filles réclamant des autographes. » Je haussais un sourcil. N’était-ce pas ce que j’allais faire un peu plus tôt avec les Magyar à Pointes ?

« T’aimes bien ce groupe ? C’est la première fois que je les vois, et que je les écoute aussi, je crois. » A nouveau, je me mis à rire. « Tu plaisantes ? C’est le meilleur groupe que j’ai jamais entendu ! J’les écoute depuis que ma sœur m’a acheté leur troisième album pour le Noël 2017. J’en suis totalement dingue ! » avouais-je sans honte en trottinant sur place. « J’adore les émotions qu’ils font passer de leurs chansons. » Je le regardais un instant avant d’ajouter. « Mais j’imagine qu’ils ne doivent pas être très connus en France. » Je le bousculais d’un coup de coude avant de boire une nouvelle gorgée de mon verre.

« Bon alors, dis-moi, ça fait quoi d’avoir battu un dragon, un vampire, des loup-garous et que sais-je encore ?! » J’avais les yeux pleins d’étoiles et s’il le voulait, je pouvais vite devenir la fille qu’il souhaitait cette nuit. C’était à lui de voir à quel jeu il voulait jouer avec moi.

© 2981 12289 0




And I won't let you get me down

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Lya
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Valentin Arès Derocles
Activité: Beauxbâtons
Age: 17 ans
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Valentin A. Derocles
MessageSujet: Re: After Beach Dim 7 Oct - 11:20

Valentin Deroclès feat. UMS

After Beach

Valentin souriait un peu comme un benêt, intérieurement. Heureusement, il ne perdait pas la face devant la jeune femme qu'il venait d'aborder. Il n'était pas encore assez alcoolisé pour cela. Valentin n'avait jamais eu le comportement d'un dragueur compulsif, pourtant il se sentait comme fort et fier de ne pas s'être pris un râteau dès sa première tentative. L'alcool qu'il avait dans le sang  n'était certes pas en assez grande quantité pour qu'il se roule sous les tables, mais il avait tout de même les pensées bien plus légères que d'ordinaire.

- Oh, je ne me plains pas qu'on me laisse tranquille, vraiment, fit-il en trempant les lèvres dans la Bièrraubeure, sucré à souhait grâce à la grenadine. Personne ne veut admettre que j'ai gagné par un coup de chance, et puis c'est lassant de répéter sans cesse la même histoire...

Le jeune homme coula un regard en biais vers sa nouvelle camarade, la jaugeant rapidement. Non, vraiment, elle n'avait pas l'air d'être une de ses filles écervelés qui le harcelaient depuis quelques temps. Heureusement, sa réputation allait quand même vite tombé - tout du moins Valentin l'espérait. Il n'avait pas prévu d'être au cœur de nouveaux exploits cette année, et il ne cherchait pas en particulier les feux des projecteurs. On allait l'oublier bien vite, et tout rentrerait dans l'ordre.

- En vrai, je sais pas du tout si ils sont connus en France. Je fais pas trop gaffe à la musique que j'écoute, et je suis pas franchement un mélomane ou quoi... Tu serais pas dans la section Art, par hasard?

C'était la tentative de mener une conversation la plus lamentable du monde, assurément. Mais Valentin ne semblait pas vraiment pouvoir faire mieux, il faudrait que la jeune femme s'en contente pour l'instant.

- Ah, c'est la question dont tout le monde veut connaître la réponse, s'écria Valentin en riant franchement. En vrai, je me sens pas vraiment plus fort ou quoi. J'ai vraiment eu ... bah, de la chance quoi! Je sais que c'est pas sexy ou quoi, mais la Troisième Tâche c'était juste ça. De la chance. Et de l'endurance, aussi. Pour le dragon... Mon dieu, c'était la chose la plus coooool que j'ai jamais vu! Un peu triste de pas avoir put passer un plus long moment avec, mais bon...

Son verre s'était soudainement vidé alors qu'il évoquait ses souvenir des Tâches de l'année dernière. Il regardait le fond, sans vraiment comprendre. Comment il s'était vidé, celui-là? Valentin haussa les épaules, se tournant vers la jeune femme.

- Bon, c'était super bon, mais... Et si on passait à quelque chose d'un peu plus fort que de la Bierraubeurre, hein? Un large sourire un brin malicieux sur les lèvres, le jeune homme se tenait déjà prêt à lancer un sort sur des verres de Whisky Pur-Feu qui lui faisaient de l’œil .Au fait... Je crois pas t'avoir demandé ton prénom?



codage par LaxBilly.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Victoire
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Jena Ecklin
Activité: Gryffondor
Age: 7ème année à Poudlard/ 18 ans (née le 19 décembre 2002)
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Jena Ecklin
MessageSujet: Re: After Beach Sam 13 Oct - 17:16
After Beach
I'll sing it one last time for you, then we really have to go. You've been the only thing that's right in all I've done. And I can barely look at you, but every single time I do, I know we'll make it anywhere away from here. ••• Mercredi 1er septembre 2021 •••
J’avais déjà vu le jeune homme à la télévision et je savais qu’il était 36 fois maquillé et retouché. Mais en vrai, il était franchement pas mal aussi. Il avait … je ne saurais dire … un « truc » qui faisait qu’il était craquant. « Oh, je ne me plains pas qu’on me laisse tranquille, vraiment. » Je haussais les sourcils, écoutant la suite de son discours. « Sexy et modeste en plus ! » je reconnus, ne cachant pas mon regard admiratif. « Heureusement qu’aucune fille ne te court après, tu as raison, sinon j’aurai été obligée de me battre rien que pour avoir une parole de toi ! »

J’aimais draguer ouvertement. Ca me permettait de voir rapidement à qui j’avais affaire : si le gars se prenait au jeu, c’était un grand dragueur. Si le gars était un peu mal à l’aise, c’était qu’il n’avait pas l’habitude et qu’il souhaitait une relation à peu près sérieuse. Bien qu’il y avait encore plusieurs étapes pour dresser un diagnostic comme celui-ci. Passons à la phase musique … « En vrai, je sais pas du tout s’ils sont connus en France. Je fais pas trop gaffe à la musique que j’écoute, et je suis pas franchement un mélomane ou quoi … » Mes yeux s’agrandirent : « Franchement, écoute-les ! et tu reviendras m’en dire des nouvelles ! » dis-je en continuant à danser, suivant le tempo de la musique.

« Tu serais pas dans la section Art, par hasard ? » Je me mis à rire. « Pas du tout ! Bon, j’sais qu’ça se voit pas comme ça, mais j’suis en Médicomagie. » Je fis une courbette comme si j’avais déjà remporté un prix pour mes recherches. « Mais mon meilleur ami est en Art. » Je désignais Lorcan resté un peu plus loin en compagnie de son jumeau, de Tristelle et de Jillian. « Et toi alors ? » demandais-je en reprenant ma danse après avoir bu une gorgée de mon verre.

Et puis, tant que j’avais le grand champion sous le coude, autant lui poser des questions sur le Tournoi ! « Ah, c’est la question dont tout le monde veut connaître la réponse. » Je souris en entendant son rire et la suite de sa réponse. Il était plutôt cute ce Français ! Déjà familière, je lui donnais un petit coup sur l’épaule. « Cesse de dire que tu as eu de la chance ! D’un, ce n’est pas du tout sexy. De deux, j’ai vu tes prouesses en direct, et ce n’est pas n’importe qui qui serait capable de faire ce que tu as fait. De trois, tu es l’un des seuls à avoir réussi à ne pas être mordu ni attrapé. Tu as su te défendre comme un grand sorcier et tu mérites ce titre. » Je hochais la tête, le mettant au défi de me contrarier.

Je finis mon verre en l’écoutant me parler du dragon. « Tu es fan des dragons ? » demandais-je, curieuse. « J’ai toujours été fascinée par ces bêtes-là, mais ce n’est pas pour autant que j’aimerais m’en approcher. » Je me mis à rire. En revanche, si on me mettait au défi, je n’hésiterais pas une seule seconde. J’étais toujours la première quand il s’agissait de prouver sa valeur !

« Bon, c’était super bon, mais … » Je remarquais qu’il avait lui aussi fini son verre et je sortis de ma poche un flacon. « Tu as raison ! » Je le laissais lancer un sort d’Accio pour amener les verres de Whisky Pur Feu et j’ajoutais quelques gouttes de mon flacon. Valentin m’interrogea du regard. « Ca rend joyeux ! C’est un ami qui me l’a filé. » lui assurant par le même temps que c’était sans danger.

On fit claquer nos verres avant d’en boire une gorgée chacun. « Au fait … Je crois pas t’avoir demandé ton prénom ? » « Jena. C’est Jena, mon prénom. » Je lui donnais un petit coup de coude alors qu’il me souriait. Une nouvelle chanson commença et je me mis à crier pour encourager le groupe. J’attrapais le bras du Français pour l’encourager à me suivre alors que je m’approchais du bord de scène. Des objets circulaient et j’attrapais un chapeau de cow-boy pour moi et Valentin. Une nouvelle gorgée et j’entraînais le jeune homme à danser avec moi. Un slow démarra, faisant suite à la chanson qui m’avait mis en joie. « Tu n’as pas intérêt à me marcher sur les pieds ! » le prévins-je, un rire dans la voix. On termina notre verre avant de se prendre dans les bras l’un de l’autre pour entamer cette nouvelle danse.

« J’irai bien faire un tour de grande roue, ou peut-être un petit bain de minuit … qu’en dis-tu ? » Je croisais son regard, enroulant mes bras autour de son cou.  
© 2981 12289 0




And I won't let you get me down

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: After Beach Jeu 18 Oct - 15:58

After Beach
Cette année il me semble que la fête est complètement démente. Même si cela n'a rien à voir avec les soirées que j'ai connue. J'ai déjà entendu parlé du Merlin Club, rapidement, mais jusqu'à présent, leur discrétion avait fait que je ne m'étais jamais intéressé à eux, ni à qui ils étaient. Je pensais même que c'était plus une fable d'étudiant. Une légende, et puis, j'avais d'autres Boursouflet à fouetter. Mais aujourd'hui, ils frappent fort, cette journée d'intégration est exceptionnelle. Je suis content que Tris assiste à cela pour ses premiers jours. Je ne cache pas ma joie de la savoir près de moi à Londres. Il avait été question qu'elle quitte le pays, pour se protéger. Je ne sais pas comment j'aurai fait si elle était parti étudier à l'autre bout du monde. Mais le vent tourne, et le fait qu'Aymen Avery soit devenu Ministre de la Magie semble donner un espoir, un seconde souffle. Le monde des sorciers bouge, du moins au Royaume-Uni. Je sens que cette année sera pleine de surprises politiquement parlant.

J'ai passé la nuit avec Tris, juste avant la rentrée c'était important. J'aurai voulu rester au lit ce matin, dans ses bras, sous les draps. Mais il a fallu se préparer pour sa première journée à l'université. Je n'ai pas arrêté de dévorer ses lèvres, faisant retarder le moment de la quitter. Elle râlait en disant que j'allais la faire arriver en retard, et moi je souriais comme un grand dadais devant son impatience. Elle est encore plus belle quand elle me râle dessus, mais qu'elle n'arrive pas à repousser un de mes baisers. J'ai fini par céder, ne voulant pas qu'elle se fasse remarquer dès le premier jour. Mais j'avais comme une boule dans la gorge, un sourire crispé. Car une fois en dehors de cet appartement, à cause de mon statut, des ses origines, il va falloir être discret sur notre relation. J'espère aussi qu'un jour les choses changeront pour cela. Car ça va être dur de ne pas pouvoir caresser son visage, embrasser ses lèvres au détour d'un couloir, devant tout le monde. Je l'ai embrassé une dernière fois, et je l'ai laissé partir rejoindre sa colocation pour récupérer ses affaires et retrouver sa colocatrice. Les premières années commencent avant tout le monde. Ils ont le speech de rentrée.

La journée a été longue jusqu'à la journée d'intégration. J'ai croisé quelque fois Tris dans les couloirs. C'était vraiment bizarre. J'ai retrouvé tous mes amis, mais j'ai l'impression de les entendre à moitié quand elle passe à proximité. J'aurai envie de courir jusqu'à elle, l'embrasser, lui demander comment tout se passe pour elle, prendre de ses nouvelles. Mais au lieu de ça, on échange simplement des regards, même si je m'autorise à lui sourire. A la cafétéria, nous ne mangeons pas ensemble. A ma table, beaucoup de rires, de conversation très politique et des derniers potins sangs-purs. Souvent mes amis me frappent dans l'épaule, demandant si je suis dans la lune et si j'ai entendu de quoi ils parlaient. Alors je perds le contact visuel avec elle, et je ne la retrouve plus dans la foule d'élèves.

Pendant qu'on marche sur la plage avec le petit groupe, je l’aperçois enfin de nouveau, au stand de barbe à papa, seule. Elle parlait avec sa colocatrice juste avant. Je prétends avoir une envie soudaine de sucrerie pour échapper quelques minutes à mes amis. Je m'avance dans son dos et me met ensuite de côté.

"Salut !"

Juste en faisant mine de regarder les parfums des barbes à papa, je penche ma tête et lui sourit largement.

"Tout s'est bien passé ? Le programme te plait ?"

C'est plutôt frustrant de ne pas pouvoir la prendre par la taille pour l'attirer vers moi.

"En tout cas, tu es très belle dans cette robe. Tu vas attirer les regards."

Moi jaloux ? Non si peu. En fait, totalement. C'est peut-être ce qu'il y a de plus dur dans le fait de se cacher. C'est que Tris est une belle femme, et je connais l'université. Je sais qu'elle va attirer les hommes, et je ne pourrai pas me revendiquer avec elle. C'est dur pour moi. Je n'ai pas pour habitude de cacher mes relations. De devoir faire profil bas. J'ai toujours, plus ou moins exhibé mes conquêtes, même si Tris est bien plus que cela. Pour elle, tout est différent. Et c'est en cela que j'arrive à faire des efforts. Mais ça donne un coup à ma fierté et mon côté possessif. Je vais devoir jouer de stratégie, même si j'ai confiance en elle. Les hommes restent des hommes, et parfois j'ai honte de leurs comportements. Comportements que j'ai déjà eu, que j'avais avant de la rencontrer. Oui, parce qu'avant Tris, les femmes n'étaient que des... objets que je pouvais posséder à ma guise. En qui j'avais très peu confiance, à cause de ma mère. Il suffisait que j'offre des sourires, que j'offre trois cadeaux, et elles étaient dans mes bras. C'était facile, trop facile. Et cela ne l'a pas été avec Tris, bien au contraire. C'est là que j'ai su que c'était elle, celle qu'il me fallait.

Alors que je regarde ses magnifiques yeux bleus, j'y vois une expression de surprise. Et quelques secondes après, je sens quelqu'un me sauter sur le dos. Je réceptionne l'individu avant d'entendre sa voix. Du Russe. Merlin... mais c'est Mila ? Je tourne ma tête vers son visage. Elle est tout sourire et me parle de Nadeja. Évidemment, je peux berner tout un pays, mais pas mon ancienne meilleure amie. Elle n'est quand même pas venue ici, juste pour me parler de cela ? Qu'est-ce qu'elle fait là ?

"Mila ! Quelle surprise !" Puis je reprends en Russe. "J'y avais quelque chose a y gagné effectivement, mais si je te le dis, je vais devoir te tuer ensuite."

J'affiche un sourire, mais mon air est toujours perplexe, et c'est comme si elle lisait dans mon esprit.

« Oh, tu ne t'attendais pas à me voir ici ? Enfin, je ne pouvais pas te laisser seul dans cet enfer ! »

Alors qu'elle dépose un baiser sur la joue, moi je la dépose au sol, lui faisant face. Je me sens gêné vis à vis de Tris, à qui je suis forcé de tourner le dos pour parler à Mila. J'aimerai tellement lui prendre la main, la tirer à mes côtés et la présenter à Mila. Mais c'est impossible, c'est un terrain trop savonneux. Je connais Mila, je la connais même par cœur. Je sais de quoi elle serait capable. Et je suis gêné aussi, car je me demande si elle se souvient d'elle. On s'était croisé en boite cet été. Mais elle n'a pas l'air d'y prêter attention.

« Tu te souviens du bon vieux temps ? On va pouvoir s'amuser de nouveau. »

Je ricane, n'étant toujours pas à l'aise. Mais Milana ne me connait pas autrement. Elle ne s'imagine pas une seconde combien j'ai pu changer en quelques années, et surtout dernièrement. Alors, cela veut dire qu'elle a choisi l'Angleterre pour ses études ? Étonnant. Mais pourquoi ? Il y a d'autres universités, surtout spécialisées dans la magie noire, son choix m'étonne.

"Alors t'as choisi Londres ? Intriguant, même pour toi !"

Je hausse mes sourcils, en quête de réponse. Mais je la reconnais bien là, un sourire charmeur, un air sûr d'elle, suffisant, et elle détourne l'attention. Notre éducation ne nous pousse pas à pousser la curiosité, pas comme cela, pas ici. Du coup, je n'insiste pas.

« J'ai d'ailleurs eu l'occasion de rencontrer quelques personnes qui pourraient être intéressées par ta prestance, mais nous pourrions en discuter si tu m'invitais à diner avec toi. »

"Ma prestance ?!" Je souris. "Ah oui ? Vraiment ? Alors tu as remarqué que je n'ai rien perdu toutes ses années sans toi à mes côtés. Signe que nous pouvons briller l'un sans l'autre."

Et surtout signe qu'on ne pourra pas devenir comme avant. Enfin... des amis, pourquoi pas, c'est ce que nous sommes à la base, mais je sais ô combien notre amitié était parfois charnelle. C'était très plaisant, cela nous arranger même, mais maintenant, cela n'est pas possible, cela n'est même pas envisageable. Et ça, elle ne le sait pas encore. Et Mila a du mal à recevoir des "non", quels qu'ils soient. La preuve en est, je n'ose pas lui dire non, car elle va m'imposer une situation délicate. Je ne peux pas tout dévoiler, je dois y aller en douceur. Cela serait trop suspect de refuser des retrouvailles pour... semble-t-il pour elle, une commande de barbe à papa. Toujours mal à l'aise, je tente un discret regard vers Tris. Je pense qu'elle est encore plus gênée que moi, et cela me tord le ventre.

"Et si je t'amène sur cette roue avec de quoi grignoter ? Je t'invite !"

Ces mots sont terribles à prononcer. Mais il faut que je m'éloigne de Tris, pour que Mila ne perçoive rien d'anormal. Plus je reste à côté, plus je suis mal à l'aise, et elle va le sentir. Il va absolument falloir que je vois Tris avant qu'elle rentre dans sa colocation, il va falloir que je lui explique, que je lui demande pardon, que je me rattrape à ma manière. Mais le choix de la grand roue est aussi pour qu'elle puisse me voir, nous voir. Inutile de se cacher par là à travers les stands, elle n'aurait qu'à lever la tête pour m’apercevoir, savoir ce que je fais.

"Après toi..."

Ma main se pose dans son dos pour accompagner le mouvement. Je croise alors le regard de la femme que j'aime, et mes lèvres murmurent un "je suis désolé" quand je passe à côté d'elle. Je suis sincèrement désolé, mes yeux l'implorent. Puis je retourne mon attention sur ma chère vieille amie, qui en dehors de la situation, je suis content de revoir.

"Qu'est-ce qui te ferait plaisir ? Je crois qu'il n'y a que l'embarra du choix ici. Mais dis-moi, pendant que tu choisis, où est-ce que tu vis ? Tu es venue seule où avec tes parents ?"

On s'arrête devant un stand qui lui fait envie et comme par habitude, et surtout par éducation,  c'est moi tout de même moi qui choisi pour nous deux. Je paye, et nous nous dirigeons vers la file d'attente de la grande roue. Nous sommes les prochains.

"Maison ? Appartement ? Ne me dit pas que tu es en colocation ?"

Je jette un coup d’œil à la foule, pour voir si j'y aperçois Tris. Je ne la vois pas, j'ai toujours ce nœud au ventre, mais je décide de ne plus focaliser là dessus.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
DC : Lya
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Valentin Arès Derocles
Activité: Beauxbâtons
Age: 17 ans
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Valentin A. Derocles
MessageSujet: Re: After Beach Ven 19 Oct - 22:53

Valentin Deroclès feat. UMS

After Beach

On pourrait penser légitiment qu'on ne pouvait pas avoir l'air plus imbécile que Valentin à ce moment, mais celui-ci eut la bonne idée de sourire encore plus, détruisant tout nos espoirs de bâtir une statistiques solides sur sa personne. Deux compliments d'un coup, et dans la bouche d'une aussi jolie fille, c'était plus qu'il ne pouvait en supporter en temps normal. Le jeune homme essaya de protester vaguement, mais à la vérité, il n'en avait guère envie. Pour l'instant, il ne voulait qu’impressionner et voir les yeux brillants de sa camarade lorsqu'elle lui adressait la parole.

- T'inquiètes, je l'ferais! Promit-il en se disant qu'il dirait oui à n'importe quoi pour poursuivre cette conversation. C'est vraiment pas mal, en plus!

Valentin émit un sifflement de stupéfaction en entendant la réponse de la jeune femme. C'était une tête pour être dans un tel cursus! Il espérait de tout cœur que, quand même, elle survivrait assez à la montagne de cours et de devoirs qui l'attendait. En tout cas, assez pour le voir.

- Quelle idée, de se pourrir la vie avec ce cursus! T'sais, tu vas sûrement pas pouvoir assister aux fêtes en cours d'année, hein, t'en es consciente? Le jeune homme ria, avant de reprendre. Plus sérieusement, tu veux faire quoi, plus tard? Une idée précise, ou pas du tout, pour choisir ce cursus?

Valentin porta son verre à ses lèvres, cherchant à trouver une contenance et un petit air cool dans le fond de son verre d'alcool - ce qui, de toute évidence, échoua lamentablement.

- Ton pote à l'air cool, faudra que je lui parle un jour. Moi? J'suis en Protection Magique. Est-ce que ça fait vraiment trop cliché si j'te dis que je rêve de devenir Auror?

C'était quitte ou double. Soit elle allait se foutre de lui, soit elle allait trouver ça vraiment super cool. En tout cas, la jeune femme ne tarissait pas d'éloge quand à sa performance pendant le Tournoi de l'année qui venait de s'écouler. Valentin en serait gêné, si il n'aimait pas autant flatter son ego grâce à autrui - surtout si autrui était une aussi belle créature, il faut bien se l'avouer.

- J'adore les dragons, depuis tout gamin! Maintenant... J't'avoue que je les préfère de loin, quand même. En tout cas, pour l'instant! Assura-t-il, par peur qu'elle le prenne pour un trouillard. Et ton truc qui rend joyeux... Franchement, j'sais pas c'que c'est, mais c'est vachement bon! Faudra me présenter cet ami, d'accord?

Est-ce qu'il venait de prendre de la drogue, ou était-ce juste un alcool très fort? Une variante du fameux Tequilla-Gin-Vodka? Valentin se sentait très bien, et laissa même échapper un petit gloussement: pour une fois que le TGV était à l'heure? Dommage qu'il ne puisse pas faire profiter de sa blague la jeune femme, elle ne comprendrait sûrement pas...

- Jena, tu as un prénom magnifique, lui glissa-t-il pendant leur danse.

Et pas que un prénom, pensait-il fortement, mais il se retint d'en faire part à l'intéressée. Pour la première fois de sa vie, il draguait, et ça semblait marcher, il allait pas tout gâcher en passant pour le beauf de service! Et puis, tout bien réfléchit, il valait mieux pour tout le monde qu'il se concentre un peu, histoire de ne pas trop causer de dégâts. IL savait danser le slow, et avait même dû ouvrir le Bal du Tournoi. Mais, à cette époque, il n'avait bu que du jus de citrouille...

- Je crois que je dirais oui à chacune de tes propositions, répondit Valentin de sa voix la plus suave, avec un sourire un brin malicieux aux lèvres. Le bain de minuit, plus que la grande roue, le tentait bien...


codage par LaxBilly.


HRPG: On peut peut-être faire un RP à part pour la suite (dont on a déjà parlé, je crois? ) Tu en penses quoi? Sinon je changerais ma réponse ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DC : Lena
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Milana Voronkova
Activité: UMS, sciences politiques, 1er année
Age: 20 ans, Sang-Pur
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Milana Voronkova
MessageSujet: Re: After Beach Mar 30 Oct - 9:35
After Beach
Rentrée de l'UMS

Vilain petit Stephen qui pense qu'il peut me faire des cachotteries... c'est bien mal me connaître. Il n'a pas pu m'oublier en si peu de temps allons. Comme si nous avions des secrets l'un pour l'autre, ridicule ! Il était grand temps que je revienne dans sa vie. Il a dû s'ennuyer comme un rat mort dans cette université, dans ce pays. J'en veux à mes paretns d'ailleurs, de nous avoir envoyées ici, Ivanqua et moi. Samara me manque. La Russie me manque. Là-bas au moins, l'ordre régnait et on s'amusait bien.

« Ne m'en parle pas. Mais il faut bien rehausser le niveau de ce pays ! »

Quelle université digne de ce nom ne propose pas de cursus en magie noire ? On marche réellement sur la tête ! Quant aux propos du nouveau Ministre de la Magie... il a beau être un Sang-Pur, j'ai la sensation qu'il est loin d'être le meilleur choix possible. Bon, d'un autre côté, ce n'est pas comme si je comptais m'éterniser dans ce pays ! Sauf peut-être si je parviens à me trouver un mari. Et encore, je suis sûre de pouvoir le convaincre de rentrer en Russie avec moi. Mais en attendant, le Merlin Club est de mon côté, ce qui est un atout inconsidérable. Et en plus, ils m'ont chargée d'approcher mon cher Stephen. S'il réussit l'intégration, il me sera redevable, et il est rare que quelqu'un me refuse quelque chose... encore plus s'il est mon obligé.

« Mais une étoile qui brille derrière des nuages n'a aucun intérêt. Moi, je peux t'offrir le firmament, mon cher. »

Il est évident que nous sommes deux étoiles. Mais deux étoiles ensemble rayonnent encore plus. Et quand nous étions tous les deux, rien ne pouvait nous éclipser. Ça, je suis certaine qu'il le comprend. D'ailleurs, il accepte ma proposition. Je lui souris en lui attrapant le bras après avoir senti sa main dans mon dos. Le Merlin Club et toute cette Université seront à nos pieds d'ici peu, cela ne fait aucun doute.

« Pourquoi pas une gaufre ? J'ai vu qu'ils en servaient dans des semblant d'assiettes. »

Je trouve cela tellement laid de manger avec les doigts. Je le regarde d'ailleurs avec dégoût, ces étudiants qui ont les doigts poisseux de gras et de sucre. Merlin, quel manque d'éducation.

« Une colocation ? Allons donc... Sauf si c'est une proposition bien sûr ! Mes parents sont en Russie. Père a fort à faire au Conseil, je pense qu'il ne veut pas que ses rivaux politiques puissent s'en prendre à nous. Je suis donc venue avec Ivanqua et son fiancé. Mes nouveaux amis nous ont aidées à nous installer dans un appartement correct en ville. »

Merlin soit loué, il est suffisamment grand pour que nos chambres soient éloignées et qu'on ne se marche pas dessus. L'agencement nous permet, à Ivanqua et moi, d'avoir une sorte d'aile privée chacune. Malgré tout le respect que je dois à l'aide du Merlin Club, j'ai hâte de devenir maitresse de ma propre maison. Ou de celle de Stephen ?

« Et où vit l'héritier Nott désormais ? Je t'avoue que j'ai lu certaines choses qui m'ont grandement déplu. Je ne conçois pas qu'on puisse traiter votre famille de la sorte ! »

Ce sont des Sangs-Purs tout de même, la dernière branche qui soit parvenue à se préserver des mariages impurs, et voilà comment on les traite ! Je n'apprécie pas du tout ce pays, ce genre de choses n'arriverait pas en Russie. Avec son aide, je grimpe dans la nacelle quand vient notre tour. Par habitude, je colle mon épaule et ma jambe à la sienne, tout sourire. Avec soin, je coupe un morceau de gaufre à l'aide d'une fourchette en plastique et le porte à ma bouche. C'est loin d'être excellent, on sent aisément tous les produits industriels. Ce n'est même pas du vrai chocolat.

« Mais venons-en au fait, tu sais à quel point je déteste tourner autour du pot. Tu n'es certainement pas sans savoir que chez nous, à l'Université, il existait un club de ladies et gentlemen particulièrement select ? Figure-toi que j'y avais mes entrées et qu'ils sont particulièrement aux petits soins avec leurs membres. Ce sont eux qui m'ont mise en contact avec ceux qui ont financé cette merveilleuse soirée. »

Je le regarde, complice. Pas besoin de le dire, il sait très bien que je fais référence au Merlin Club. En revanche, leur niveau de sélection me semble bien élevé pour qu'ils aient attendu aussi longtemps pour lui fournir une invitation. Oh, ce n'est pas pour me déplaire, j'aime l'idée de m'occuper personnellement de lui.

« Et aujourd'hui, ceux qui financent cette soirée veulent que je vous mette en contact. Ils se fient à mon jugement sur ta personne, et je suis convaincue que tu y as toute ta place. Tu sais que tu as toujours pu et pourras toujours compter sur moi. Je ne vais pas te faire l'offense de te décrire tous les avantages d'adhérer ce club. »

Je pose ma main sur sa cuisse. Oui, nous pouvons briller l'un sans l'autre. Mais avec moi, il rayonnera.

« Il y a des règles strictes à respecter, bien évidemment, et une sélection rude. Mais tu es Stephen Nott, n'est-ce pas ? »

Le Merlin Club ouvre des perspectives immenses. Aucune difficulté pour trouver un travail, une épouse ou un mari, un avocat en cas de problème. Sans compter les soirées. Les repas du Merlin Club sont parmi les plus délirants qu'il m'ait été donné de goûter. Bref, avec tout ce qui est arrivé à sa famille, il a plus que jamais besoin d'un soutien de poids et le Merlin Club pourra le lui fournir et redorer son nom.

« Alors, intéressé ou tu penses réellement pouvoir briller sans moi ? »

black pumpkin



Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: After Beach

Revenir en haut Aller en bas
After Beach
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» New Royal Caribbean beach resort in Haiti
» Miami Beach ~ [PV Tyzy & Sakuya]
» BEACH PLEASE || JIM'S PARTY ||
» Sunset Beach
» Venice Beach !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Monde RPG :: Université de Magie Supérieure :: Les Estudines :: La plage-
Sauter vers:
©️ 2016-2018 Hogwarts Family, le contexte, le design, les idées sont la propriété du staff d'HF. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.