Personnage : Irina I. Romanov
   
Salut, je me présente, je suis Irina Illyanovna Romanova et il y a 15 ans j'ai embelli le monde en arrivant entre la Russie et l'Angleterre, le 1er janvier 2006 - date officielle. Je suis Anglaise, d'origine anglaises et russes. Je suis une sorcière et qui plus est une Sang-Mêlée. Petite anecdote : il paraît que je ressemble à Mackenzie Foy et j'ai un certain don en Légilimencie. Je suis hétérosexuelle et ce jusqu'à nouvel ordre et si tu veux tout savoir, je suis en couple avec Josh Bennett. Oh et je suis à Serpentard à Poudlard (entre sept. 2017 et juin 2020, puis depuis sept. 2021) (j'ai passé six mois à Mahoutokoro dans la maison des Kappa entre sept. 2020 et mars 2021) et je suis à présent en 6ème année. Je souhaite emprunter le cursus de Communication & Information pour devenir journaliste. Je suis Neutre.


   Sinon concernant l'univers de la magie ?

   ○ Une anecdote à nous partager ? J'ai Sneg, un chat blanc comme la neige, pour animal de compagnie. Mais depuis ma rentrée en 6ème année, je le laisse à la maison: ma petite sœur adoptive, Amalia, l'adore.

   ○ Quelles étaient tes matières préférées à l'école ? Je n'y ai jamais vraiment réfléchie... Peut-être les potions, ou la métamorphose? Pour être sincère, j'aime tellement étudier la magie que je ne peux pas choisir.

   ○ Quel est ton sortilège préféré ? Mmh... Il faudrait que je replonge dans mes livres de cours pour être sûre de bien choisir. Il y en a tellement!

   ○ Est-ce que tu sais exécuter un Patronus ? Si oui, quelle forme prend-il ? Un petit chat, tout blanc, comme Sneg d'ailleurs.

   ○ Quel est ton Epouvantard ? Warren Liddell et Elizaveta Romanova

   ○ Mais, au juste, à quoi ressemble ta baguette magique (bois, cœur, taille) ? Tilleul argenté et Plume de Phénix.

   ○ Que penses-tu des Lois séparatistes dans les écoles ? Je me suis battue contre elles, et j'ai passé une partie de ma 3ème année dans une classe séparée. J'avais argué à la Directrice de ma maison que la Legilimencie était tout aussi dangereux que les créatures ou les hybrides.

   ○ Que penses-tu de l'élection d'Aymen Avery, nouveau Ministre de la Magie, en Angleterre ? Je ne suis pas autant au fait de la politique du pays que mon cousin, surtout que j'ai passé une partie de l'année 2021 loin de l'île britannique. J'ai l'impression qu'il est plutôt bon, néanmoins.

   ○ Que penses-tu des créatures (vampires, loup-garous, hybrides, etc) ? Pas grand chose, je n'en ai jamais fréquenté je crois... Ceux que je croise dans les couloirs de Poudlard ont l'air plutôt sympas.

   ○ Que penses-tu des Nés-Moldus/No-Maj ? Pendant 12 ans, j'ai crû en être une, alors je n'ai rien contre eux. Au final, ce sont des sorciers comme les autres, non?

   Caractère & Physique
   


   Et du point de vue du caractère ça donne quoi ?

         

De mes trois premières années à Poudlard, on garde une image de moi comme étant la petite fille en retrait, discrète au possible, mais très intelligente. J'étais sûrement l'une des premières années qui rapportait le plus de points à Serpentard, sans que mes camarades connaissent mon nom. Mais ça ne me gênait pas. Je veux dire, je n'avais pas besoin d'autre chose que de simple connaissance dans ma vie. En première année, tout du moins. Car, lors de ma deuxième année, j'ai rencontré Morgan Krum, qui lui était en quatrième année. Le Poufsouffle n'a sûrement jamais sût à quel point il a aidé à m'affirmer, même si les changements étaient infimes et lents. Le jeune homme est mon premier vrai ami. Mon meilleur ami. Je ferais tout, pour lui.

Mais Poudlard m'a aussi appris que j'étais très rancunière, et ce à cause de Josh Bennett, qui faisait perdre des tonnes de points à notre maison. Jamais je n'ai ressentie une telle haine, une colère aussi dévorante. J'étais impulsive, mordante, froide et distante avec les gens que je n'aimais pas. Et ce trait de caractère est resté. Je dois avouer qu'il a même empiré, avec le temps. Mais je n'ai pas perdu mon sang-froid pour autant. Je manie aussi souvent la colère explosive que son pendant glacée.

Histoire

Chap I - L'Orphelinat

J'ai passé presque la totalité de mon enfance dans un orphelinat Moldue, à Londres. Jusqu'à quelques temps, je ne pensais même pas avoir encore de la famille, ou que celle-ci appartenait au monde de la magie. Mais revenons quelques années en arrières. A l'orphelinat, je n'avais pas vraiment d'amis. De vagues connaissances, plus au moins. J'ai toujours été une enfant secrète, réservée, qu'on pourrait décrire comme un peu froide. Je n'ai jamais dit clairement aux dirigeants de l'orphelinat pourquoi j'étais ainsi. La vérité, c'est que depuis toute petite j'entends les pensées de la plupart des personnes qui me côtoient. Et comme on ne m'avait jamais expliqué pourquoi, ou comment arrêter ça, je pensais que j'étais le problème. Et que je faisais quelque chose de très mal. J'étais bien loin de me douter que j'étais douée de Legilimencie.

Nous étions peu nombreux à rester aussi longtemps que moi dans l'orphelinat. A ne pas être adopté. Même la petite fille qui s'occupait de moi, quand j'étais tout bébé, a trouvé une nouvelle famille. Et c'est ainsi que Lena rejoignit la famille Ecklin, me laissant seule. Ce n'est qu'en entrant à Poudlard que j'appris qu'elle était, elle aussi, une sorcière.

De mes trois ans à mes dix ans, j'ai fréquenté une école maternelle et primaire moldue, qui étaient dans le même quartier que l'orphelinat. Et, quand j'atteignis ma onzième année, une jeune femme du Ministère m'expliqua très gentiment que j'étais une sorcière. Que je devais aller à Poudlard, le collège de Magie. J'ai accepté sans hésiter, comme on peut s'en douter. Quelle enfant rejetterait la possibilité de faire de la magie? Je me souviens qu'on a fait ensemble les courses de la rentrée, et qu'elle m'a donné encore beaucoup de recommandation, de conseils. Je pense que, sans elle, j'aurais été vraiment paniqué à l'idée d'aller dans cette école. Bien sûr, le directeur de l'orphelinat ne pouvait pas dire à mes camarades où j'allais. Il a donc décider de servir une excuse assez classique: j'allais dans une école spéciale, expérimentale.

Chap II - Se comprendre à Poudlard
   
Durant ma première année à Poudlard, je n'ai pas vraiment changé. Je restais le plus souvent seule, pour me préserver des pensées des autres. J'étais la première de la classe, mais ça ne me faisait ni chaud ni froid. Je dois avouer que j'étais assez peu modeste, à l'époque, et que je pensais que je sois à cette place était normal. J'avais toujours été la première, dans toutes les matières, et je n'admettais pas que cela en soit autrement à Poudlard. Je prenais même sur mon temps libre pour lire, encore et toujours, des manuels scolaires de deuxième ou troisième année.

C'est lors de ma deuxième année que j'ai enfin appris à maîtriser mon don. A mettre un nom dessus, grâce à deux garçons de Serpentard: Samuel Hansen et Jayce Lancaster. Tout les trois, nous étions Legilimens et Samuel nous entretenaient dans la Salle sur Demande. C'est grâce à ça, je crois, que j'ai commencé à m'ouvrir, que je me suis lié d'amitié à Morgan. Pour la première fois de ma vie, j'arrivais à ne plus entendre le murmure incessant des pensées des autres. Quel bonheur!
Ma deuxième année, quand j'y pense, et vraiment synonyme de changement dans ma vie. Et pas des moindres. Cette année-là, j'ai retrouvé mon frère aîné et ma sœur. J'ai appris que ma mère était Russe, et que mon père était Anglais. Qu'on faisait parti de la famille Romanov. De gros changements, ouais. Le courant est tout de suite passé avec Nikolaï, qui était un frère gâteau au possible. C'est un peu moins passé avec Anastasia. Ma sœur prônait la supériorité des Sang-Purs, ne m'aimait pas et ne se cachait pas pour me le dire, vous voyez le tableau?

J'ai aussi appris de la bouche de mon frère la vérité sur mes parents. Des ex-Mangemorts. Ça fait mal, comme révélation. Et qui m'ont abandonné à la suite d'une prophétie, comme quoi je briserais la famille. Aie. C'était le genre de prophétie auto-réalisatrice: quand mes parents me déposèrent à l'orphelinat anglais, ils se furent attrapés par les Aurors. L'ironie du destin, sûrement...

Ma troisième année se passa plus au moins bien - même si je fus mise dans la classe des créatures, après une dispute avec la Directrice de ma maison. Bon, tout allait pour le mieux, non? Non, en fait. Parce que déjà en troisième année, j'étais tombée désespérément amoureuse de Josh Bennett. De deux ans mon aînés, on se détestait cordialement depuis ma première année. Sauf que là, on avait sympathisé en crachant notre haine sur les lois séparatistes. Sauf que, évidemment, le jeune homme tomba dans le comas. Il a été une des raisons de mon départ pour le Japon, avec le fait que les lois se durcissent en Angleterre. Même avec toute la bonne volonté du monde, je ne me voyais pas retourner à Poudlard sans l'aide réconfortante de Josh. Et c'est là que mon cousin Dmitry a fait son apparition salvatrice. Il m'aida à partir au Japon, pour six mois d'échange scolaire.

Car oui, contrairement à ce que ma mère m'a dit la première et dernière fois que je l'ai vu, quelques temps avant sa mort, dans la prison d'Azkaban, elle n'était pas fille unique. Loin de là, même! C'est ainsi qu'un de mes cousins germains retrouva notre trace, et que la famille Romanov nous prit sous son aile. Puissante famille Russe, noble et très ancienne, les Romanov avaient des ramifications dans les milieux légaux comme illégaux, sur à peu près tout les continents.

Chap III - S'endurcir à Mahoutokoro & Retour en Angleterre

Lorsque je fis ma rentrée dans l'école japonaise, je fus très surprise d'y être populaire. La réputation de mes cousins, Dmitry et Svetlana, me précédaient. Celle de ma famille aussi, car j'étais inscrite sur le nom des Romanov. J'ai sûrement prise la grosse tête, au Japon, à cause de tout ça. Je ne faisais pas vraiment d'effort pour participer en cours - si je ne les séchais pas. Heureusement, mes notes suivaient - avec une légère baisse, certes. Les professeurs n'osaient pas élever la voix contre moi. J'avais la double chance d'être une excellente élève et d'être hébergé par un de mes oncles, travaillant pour un mafieux japonais.

C'est alors tout naturellement que je fus approché par Daichi Horiuchi, un jeune homme dirigeant une bande de délinquant juvénile officiant à Mahoutokoro. Je faisais parti intégrante de ce Bunka Bu, était à la troisième place dans la hiérarchie. J'ai noué de très fortes amitié, durant ses six mois, et je gardes toujours contact avec mes amis japonais. Mais, à part à ma famille, je n'ai encore parlé à personne de ce que j'ai fait là-bas. Que Daichi m'a appris à me battre, à main nue, ou bien les rudiment du karaté et du judo. Je sais que, si j'en parlais à Poudlard, on me jugerait. On se détournerait de moi. Encore.

C'est pour cela que je ne parle pas beaucoup de ma famille non plus. Car depuis janvier dernier, un de mes oncles maternelles, Ilya (qui est le frère adoptif de ma mère) m'a adopté avec mon frère. Nikolaï est toujours l'aîné, mais j'ai ainsi gagné la deuxième place, et une petite sœur beaucoup trop mignonne, Amalia.

Quand je suis rentré de mon échange scolaire, je ne suis pas retourné à Poudlard. Pour un mois et demie, ça me semblait un peu... inutile. Alors, en accord avec mon père, j'ai bûché de toutes mes forces, et j'ai passé mes BUSES en candidate libre. Et le plus fou, c'est que je les ai obtenus, avec des plus qu'honorables. Et quand je pus enfin souffler un peu... Je suis allé voir Josh. A l'hôpital.

Il n'avait pas bougé, depuis un an. Ça me faisait tellement mal de le voir comme ça... Alors je lui ai parlé, de tout, et surtout de rien. Et là, le miracle: Josh s'est réveillé. Vous ne pouvez pas imaginez ma joie! On a passé l'été ensembles, tout les deux, ce que je n'aurais jamais espéré même dans mes rêves les plus fous. On a continué à traîner ensembles, de retour à Poudlard. On était dans la même classe, alors forcément, ça aide... Et puis on a commencé à sortir ensemble. Enfin. Je ne sais pas si Josh a vraiment conscience que je l'ai attendu pendant presque deux ans.

Mais voilà, ça ne pouvais pas durer. Surtout avec ma famille. Les Romanov sont une famille très influente, certes, mais qui flirt tout le temps avec l'illégalité. Mon Grand-Père, Artiom Romanov, enseigne à tous ses petits-enfants à tirer avec une arme à feu Moldue dans cette optique. Et j'ai tiré sur quelqu'un... Et Josh l'a vu. Je crois... qu'on n'est plus ensemble, maintenant. Depuis les vacances de Noël. A vrai dire, il est parti si vite... Mais je le comprends. Je n'ai juste pas eu le temps de lui expliquer. De lui parler de ma famille, des Romanov. Que je n'avais pas le choix, que je protégeais la bande de mafieux de mon père en faisant cela. Et que je devais le faire, car les Romanov nous ont sorti de la misère. Être leur homme de main est bien peu de chose, alors qu'ils nous ont sauvés, non? Design @Lilith - Textes @Stephen Liam Nott & @Victoire Weasley



_________________

ジャンケンポン!!