Personnage : Pearl J. Miller
   
Salut, je me présente, je suis Pearl Jade Miller et il y a 16 ans j'ai embelli le monde en arrivant à New-York, Etats-Unis, le 6 avril 2005. Je suis américaine, d'origine (précisez ici les origines). Je suis une sorcière et qui plus est une Née-Moldue. Petite anecdote : il paraît que je ressemble à Odeya Rush. Je ne connais pas encore mon orientation sexuelle et ce jusqu'à nouvel ordre et si tu veux tout savoir, je suis célibataire. Oh et je suis à Serpent-Cornu à Ilvermorny et je suis à présent en 10ème année à Ilvermorny (de sept. 2011 à juin 2021). Je souhaite emprunter le cursus de (indiquez ici le cursus). Je suis Neutre.


   Sinon concernant l'univers de la magie ?

   ○ Une anecdote à nous partager ? Tu mâches toujours un chewing-gum ? Tu as un tatouage spécial ? Ou la façon dont tes pouvoirs se sont manifestés est une anecdote à retenir ? Dis-nous tout !

   ○ Quelles étaient tes matières préférées à l'école ? Mes options sont Magie du Monde, Magie sans Baguette et Magie du Sang - car on n'a jamais assez de cours !

   ○ Quel est ton sortilège préféré ? Plutôt Expelliarmus, Serpensortia ou peut-être le Doloris ? On veut tout savoir !

   ○ Est-ce que tu sais exécuter un Patronus ? Si oui, quelle forme prend-il ? Ne sait pas encore (produit une fumée blanche).

   ○ Quel est ton Epouvantard ? Le cadavre de son père noyé.

   ○ Mais, au juste, à quoi ressemble ta baguette magique (bois, cœur, taille) ? Chêne et plume de phénix.

   ○ Que penses-tu des Lois séparatistes dans les écoles ? A Poudlard, à Ilvermorny et dans d'autres, les Purificateurs ont réussi à imposer petit à petit leurs lois et finalement les créatures se retrouvent obligées d'étudier séparément des autres sorciers. Plus de détails dans les lois ou du côté des descriptifs des écoles.

   ○ Que penses-tu de l'élection d'Aymen Avery, nouveau Ministre de la Magie, en Angleterre ? Aymen Avery était connu de tous, il y a quelques années, pour descendre d'une grande famille de Sang-Pur, d'être un raciste en bonne et dû forme comme le veut sa famille. Mais bizarrement, en mai 2021, il a dénoncé les violences faites dans les familles de Sang-Pur et depuis septembre qu'il est Ministre de la Magie, il a rendu la vaccination non-obligatoire et encourage les sorciers à accepter à nouveau les créatures parmi eux.

   ○ Que penses-tu des créatures (vampires, loup-garous, hybrides, etc) ? De nombreux sorciers ont tendance à craindre ces créatures que certains jugent instables. Il est vrai que de nombreux meurtres ou accidents sont leur œuvre, c'est de notoriété public. Mais peut-être vous êtes-vous forgé votre propre opinion à ce propos ?

   ○ Que penses-tu des Nés-Moldus/No-Maj ? J'imagine que cette question est plus pour les Sang-Purs, mais toutefois si tu es un de ceux qui veut purifier sa lignée, il est important de savoir si ces sorciers descendants de Moldus te dérangent ou non ?

   Caractère & Physique
   


   Et du point de vue du caractère ça donne quoi ?

         

   Je suis quelqu'un de très réfléchie, qui a un grand sens de l'observation - et de la compréhension, par ailleurs. J'observes souvent les interactions sociales de mes proches, et j'arrive peu à peu à voir le schéma de leur caractère, de leur pensées, à anticiper leur réaction... Je ne le fais pas vraiment exprès, c'est juste... comme ça. Mais je ne m'en plains pas, c'est bien utile parfois!

Mais le revers de la médaille de cette capacité - si on peut l'appeler comme ça - c'est que je suis quelqu'un qu'on ne remarque pas, de très discret. J'observe, je n'agis pas. Mais cette discrétion vient aussi du fait que je ne veux pas me faire remarquer, je ne veux pas attirer d'ennuis à ma mère. Je ne veux pas devenir un motif d'inquiétude pour elle.

Je n'aime pas parler de moi, aussi. Je suis plutôt mal à l'aise quand il est question de ma famille. Je n'aime pas dire que mon père est mort - les gens n'ont pas à le savoir. Dans le meilleur des cas, un silence glacial suit cette annonce, dans le pire, on me montre une compassion larmoyante qui m'agace au plus haut point, et dont je n'ai pas besoin. Je préfère éluder ces questions, quitte à passer pour une adolescente ingrate envers sa famille.

On me décrit souvent avec un fort caractère. C'est même ce que j'aime le plus chez moi, je crois. Mais, à Ilvermorny, personne ne le soupçonne. Et parfois, je me dis que c'est pour le mieux: on ne vient pas trop chercher de noise à la petite intello qui s’assoit toujours au premier rang. Sauf Chiara, mais j'y reviendrais plus tard.

Depuis mes onze ans, je limite les interactions sociales. Je me concentre sur mes études. La plupart des mes amies, ou du moins mes connaissances, fut pendant très longtemps (jusqu'à l'année dernière, en fait) exclusivement des filles. Et... tout cela combiné fait que je suis très mal à l'aise avec les garçons. Je ne saurais incapable de décoder les codes de séductions si j'en étais l'objet - un comble, pour moi!

Physique : Niveau taille, je dirais que je suis dans la moyenne. Je dois faire dans le mètre soixante, peut-être un peu plus, peut-être un peu moins. Je ne suis pas vraiment à ça près. Ce ne sont que des chiffres, après tout!

J'ai une apparence plutôt normale, banale, passe-partout. Mes cheveux, châtains, sont à peu près lisse. Je les portes mi-long ou long, toujours. C'est ce qui me va le mieux, je trouve.
Pour mes yeux, mon père se plaisait à dire que j'avais la mer en moi. Je ne sais pas à quel point c'est vrai: pour moi, j'ai juste les yeux bleus.

Histoire

Chap I - Drame familial
   Je suis née aux Etats-Unis, à New York. Je suis fille unique, mais je n'ai jamais ressenti la solitude: mes parents étaient toujours là pour moi, sans pour autant être envahissant. On avait trouvé l'équilibre parfait. Ils ont totalement accepté mes pouvoirs, et rien n'a changé. Pour eux, je restais à jamais leur petite fille.

Ma mère dirige le restaurant de l'Eclipse, et mon père était pêcheur - il approvisionnait même le restaurant. Etait, oui. Il es mort, quand j'avais onze ans. Perdu en mer... cette mer, et ses mystères, qu'il aimait tant, ont eu raison de lui. C'est moi qui est dû identifier son corps. Ma mère est quelqu'un de très sensible, encore plus que moi. Elle n'a tout simplement pas pu. Je sais que, même aujourd'hui, elle s'en veut de m'avoir fait subir cette épreuve. Mais moi, je ne lui en veux pas.

Chap II - Scolarité à Ilvermorny
   Au début, pour soutenir ma mère, je l'aidais au restaurant, à servir les clients, ou avec la comptabilité. Mais l'internat est devenu obligatoire pour moi. J'ai donc pris une décision, du haut de mes onze ans : d'être discrète, effacée même, de travailler pour devenir la meilleure, pour ne pas qu'elle se fasse de soucis pour moi, ou que je deviennes un poids pour elle. Je devais l'aider, et c'était tout ce que je pouvais tenter de faire.

C'était plutôt facile, comme résolution : j'ai toujours eu de bonnes notes, et j'ai toujours aimé apprendre. J'étais déjà discrète, mais pas à outrance, comme aujourd'hui. On se moque parfois de moi, pour cela, mais j'arrive à bien leur faire sentir que ça ne m'attend pas. Donc, on m'oubliait presque instantanément. Sauf Chiara.

Chiara Blackwood, une Sang-Pure bien trop fière de l'être, ne faisait que se moquer de moi. J'étais son souffre-douleur, et elle, contrairement aux autres, ne se lassait jamais de m'embêter. Bien évidement, ma mère ne fut jamais au courant de cela.

Chap III - Ce qui changea
   Il y a tout juste un an, j'ai pris mon courage à deux mains, et je sortis de l'ombre pour la ridiculiser en cours, en démontrant à tout le monde qu'elle avait répondu à côté de la plaque. Bon, je me suis fait prendre pour avoir pri une Potion de Performance Accrue le jour même, mais le jeu en valait largement la chandelle.

Plus tard, Chiara s'est vengé. Et si ma pique était tout à fait innocente, sa vengeance aurait pu mal finir: elle me lança un pot de Mandragore dessus. Heureusement pour elle - et pour moi - je n'eu rien, et elle écopa elle aussi d'une heure de colle.

On s'est retrouvé ensemble, avec deux autres garçons: Steven Parker et Sam Lewis. Évidement, Chiara n'a pas put s'empêcher de vouloir se faire plus intelligente qu'elle ne l'est, en se vantant de pouvoir créer un Portoloin. Sauf que, quand Sam l'a touché, on s'est retrouvé au Brésil.

Au début, j'ai eu des échanges plutôt rudes avec Chiara - son sort n'avait pas fonctionné, après tout! Je passais la première journée avec Steven, qui me ressemblait plus que les deux autres. Et puis, comme il fallait bien qu'on se débrouille, je me suis mise à aider pour qu'on s'en sorte, tout les quatre. J'ai une certaine expérience, mon père m’emmenait souvent avec lui quand il allait pêcher en amateur, le week-end. On s'était retrouvé plusieurs fois avec des lampes qui ne fonctionnaient plus, des réchauds à gaz en panne, ou perdus. Ce n'est pas comparable, mais ça m'a quand même aidé. J'ai pris beaucoup de décision, à la grande surpris de tous - même si, au fond de moi, j'étais terrifiée.

Sept jours plus tard, on a trouvé Castelobruxo, et le personnel nous renvoya chez nous. Ma mère s'était fait un sang d'encre, et j'ai bien cru qu'elle allait me retirer de l'école. Heureusement, elle a fini par entendre raison.
Mais le plus étrange, dans tout cela, c'est ma relation avec Chiara. On a appris à se connaître, à s'apprivoiser. Et, maintenant, je peux dire que, d'ennemies, nous sommes devenues meilleures amies. Sam et Steven sont restés proche de nous, et c'est d'ailleurs les deux seuls garçons à qui j'arrive à adresser la parole sans perdre pieds. Mais ce n'est pas comparable à ma relation avec Chiara - qui a surpris tout le monde, d'ailleurs. Imaginez un peu, une Sang-Pure amie avec une No'Maj!

Design @Lilith - Textes @Stephen Liam Nott & @Victoire Weasley



_________________

Il faut se méfier de l'eau qui dort, je le sais que trop bien...