[IMPORTANT] Hogwarts Family fait le plein de nouveautés !
[ACTIVITÉ] La compétition reprend de plus belle grâce au premier tournoi intermaison HF !

Membres à l'honneur

Evens Trask Victoire Weasley

Breaking News

♫ 01/09/2018 - Une nouvelle déco !
♫ 01/09/2018 - La PA et la barre latérale ont été repensé !
♫ 01/09/2018 - Le Wizard Times N°24 est sorti !
♫ 01/09/2018 - Le RPG fait sa révolution !

Scénarios orphelins

testtesttesttest
testtesttesttest

Liens Importants

[♪] Rapeltout
[♪] Le Retourneur de temps
[♪] Listing Personnages
[♫] Coupe des 4 Maisons
[♫] Fonctionnalités du forum
[♫] Quêtes

Wizard Times

wt

Partagez|

Milo Finley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
DC : Seamus et Dean McGregor / Adryan Avery / Milo Finley
Points : 0

RPG
Nom et Prénom : Finley Milo
Activité: /
Age: 14 ans
avatar
Sorcière Hebdo qui traîne sur la table
Milo Finley
MessageSujet: Milo Finley Lun 3 Sep - 16:51
Informations Générales
Avatar : Lili Collins


Nom du joueur : Seamus McGregor

Nom Prénom : Milo Finley

Célébrité : Lily Collins

Âge et date de Naissance: 15 ans - 10 juillet 2006

Race : Sorcier

Hybride :

Statut de Sang :Sang-Mêlé

Caractère : Milo semble être constamment en colère. Ses émotions la rongent et elle ne les contrôle plus du tout. Elle est têtu et obstinée, elle a un très mauvais rapport avec l’autorité et déteste obéir. Elle a l’esprit de contradiction. Elle semble plutôt exécrable, elle ne veut avoir la compagnie de personne. Elle soutient que sa vie était parfaite avant que la magie vienne tout lui arracher. Elle déteste les sorciers et pique des crises monstres dès que l’on utilise la magie devant elle.

Physique : Milo n’a que la peau sur les os. Elle refuse de se nourrir normalement, elle se sent très mal dans son corps, elle le déteste. Il est le responsable de tous ses maux. Pourtant, on peut distinguer de très jolis traits sur son visage émacié. Elle a deux grands yeux bruns en amande qui lui donnent des airs angéliques contrastés par des sourcils épais. Une bouche délicate aux lèvres rebondies. Des cheveux qui furent un temps longs et soyeux mais qu’elle perd aujourd’hui par touffe entière. Elle porte des vêtements amples pour cacher sa silhouette anguleuse et les os saillants qui pointent à travers sa peau blanche et translucide. Les infirmières la comparent parfois à un inferi, bien qu’elle ignore totalement ce que c’est.

Histoire : Jusqu’à la veille de ses 11 ans, Milo était une petite tout à fait normale. Timide mais joyeuse, insouciante, parfaitement intégrée dans son village, parmi ses amis du quartier. Une personnalité rayonnante, elle avait le don d’attirer la sympathie de tous ceux qu’elle croisait. Elle avait le rire facile et rien ne semblait jamais pouvoir l’abattre.
Tout ça, elle le devait à sa mère. Une femme exemplaire, ayant élevé sa fille seule. D’une force de caractère incroyable et d’un optimisme sans borne. Ecumant les heures de travail pénible dans un restaurant du centre-ville. Sa mère ne vivait que pour sa fille, pour son bonheur, pour qu’elle s’épanouisse dans cette vie qu’elle n’avait pas eu.
Milo avait très peu de souvenirs de son père. C’étaient des souvenirs noirs qu’elle avait tenté d’enterrer au plus profond de sa mémoire. Ils étaient flous, imprécis, comme si un épais brouillard l’empêchait de voir ce qui était pourtant juste sous ses yeux. Mais les souvenirs étaient toujours là, revenant à la tombée de la nuit quand elle cherchait le sommeil. Quand un courant d’air froid traversait brusquement la cuisine alors que toutes les fenêtres étaient fermées. Quand des éclats de voix retentissaient dans la rue habituellement calme et silencieuse. Les premiers souvenirs de Milo étaient étranges, si étranges, qu’elle pensait les avoir transformé avec le temps. Que ces choses inexplicables n’étaient que des tours que son imagination lui jouait. Sa mère avait toujours soigneusement évité le sujet, confortant encore la jeune enfant dans l’idée que tout cela n’était pas réel.
Des objets s’animant seul, des gens qui apparaissaient ou disparaissaient subitement, les tenues extravagantes que les amies de son père portaient quand il les invitait à la maison. Les cris que sa mère poussait quand elle rentrait le soir et retrouvait son père en étrange compagnie. La tige de bois qu’il agitait contre la tempe de sa mère, créant des volutes argentées qui semblaient instantanément calmer la colère de sa femme. Une baguette qu’il ne lâchait jamais et qui, grâce à qui, tout objet ou tout humain semblait lui obéir.
Comme la fois où il avait annoncé à sa mère qu’il partait, qu’il ne reviendrait pas et qu’elle devait renoncer à le retrouver. Sa mère avait obéit mais Milo se souvenait encore parfaitement des frissons d’horreur qu’elle avait ressenti quand son père lui avait posé un ultime baiser sur le front. Elle le détestait, elle ignorait pourquoi véritablement mais elle le haïssait du plus profond de son âme.
Le 9 juillet 2017, la veille de son 11ème anniversaire, Milo reçut une lettre. Elle qui n’avait jamais reçu le moindre courrier, un hibou grisâtre aux yeux jaunes s’était posé sur la rambarde du patio de la petite maison qu’elle occupait avec sa mère. Il la fixait avec une intensité surnaturelle. Sa mère étant absente, elle avait été poussé par la curiosité et s’était prudemment emparé de la lettre que l’oiseau tenait dans son bec.
Elle avait décacheté l’enveloppe et lu les premières lignes avec effarement. Elle ne put même pas terminer la lettre. Elle la roula en boule sauvagement et la jeta à la poubelle. Elle venait d’avoir la révélation de sa vie. Elle était une sorcière.
Ses souvenirs ne l’avaient pas trompée. C’était son père le responsable, l’être abject qui les avait abandonné et qui avait manipulé sa mère pour faire tout ce qu’il lui plaisait. Elle ne voulait rien avoir à faire avec lui. Elle ne voulait pas lui ressembler, elle refusait d’être une sorcière.
Elle ne dit rien à sa mère, mais le lendemain, une nouvelle lettre arriva et le jour d’après également. Elle avait fini par la lire en entier. Elle maudissait ce… Poudlard ! Il fallait qu’on les laisse tranquille ! Alors, du haut de ses 11 ans, elle eut une idée. Elle pris une feuille de papier et rédigea ces quelques mots :

« Bonjour Monsieur le Directeur de Poudlard,
Merci pour votre invitation dans votre école.
Mais ma maman Mes parents ont décidé que je ne vous rejoindrai pas dans votre école à la rentrée.
Nous allons déménager dans un autre pays et ma maman mon père veut m’apprendre lui-même la magie.
Merci beaucoup, vous ne devez plus envoyer vos hiboux, même si ils sont très gentils.
Milo »

Elle rangea soigneusement sa lettre dans une enveloppe et la donna à la grande chouette brune qui attendait patiemment sur la rambarde. Elle lui demanda d’apporter cette lettre au directeur de l’école et l’oiseau s’envola aussitôt. Contre toute attente, son plan fonctionna à merveille et plus aucun hibou ne vint à sa rencontre.

Malheureusement pour Milo, ce ne fut que le début de ses problèmes. A partir de ce jour, elle remarqua que de plus en plus de choses étranges se déroulaient autour d’elle. Ses émotions étaient beaucoup plus incontrôlables, des choses bougeaient sans qu’on les touche, ses doigts picotaient douloureusement dès qu’elle se trouvait face à une urgence, une injustice, elle sentait qu’une force qu’elle ne contrôlait pas voulait prendre le contrôle, voulait s’échapper. La jeune fille eut de plus en plus de cauchemars, se réveillait au milieu de la nuit en hurlant, des images de son père entrant dans sa chambre lui revenaient en mémoire et lui apportaient des terreurs nocturnes. Ces nuits-là, des évènements étranges se produisaient dans le quartier. Des maisons incendiées, des vitres brisée, et même un jour, un corps sans vie fut retrouvé dans une maison fermée de l’intérieur. Rien ne put expliquer ce décès mais Milo ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle était quelque part responsable. Elle devint de plus en plus renfermée. Le manque de sommeil la rendait nerveuse, irritable, personne ne comprenait ce qu’elle vivait et elle ne pouvait en parler à personne. Elle n’avait plus le goût pour rien, plus rien ne la faisait rire.
Sa mère s’inquiétait terriblement pour elle et ne comprenait pas ce qui arrivait à sa fille chérie. Elle alla voir des spécialistes, des psychologues, mais personne ne trouvait rien d’anormal chez Milo qui perdit peu à peu l’envie même de se nourrir. En l'espace de quelques mois, la jeune fille n’avait plus que la peau sur les os. Elle pensait qu’en s’affaiblissant, le monstre qu’elle avait en elle n’aurait plus la force de se manifester.

Mais elle se trompait. Un jour où elle se rendait chez un énième spécialiste des troubles du comportement au coeur de Londres, une voiture brûla un feu et renversa sa mère de plein fouet. Milo poussa un hurlement glaçant et une ombre noire, sortie de nulle part, fonça sur la voiture qui s’écrasa contre un bâtiment après avoir réalisé plusieurs tonneaux et percuté d’autres véhicules causant un spectacle chaotique. Le reste des évènements reste flou aujourd’hui pour Milo. Elle n’avait de yeux que pour sa mère, étendue inconsciente sur le sol froid, une flaque sombre aux reflets rubis s’étalant autour de sa tête. Elle se rappelle avoir vu des policiers puis des ambulanciers arriver. Mais très rapidement, des gens aux tenues extravagantes, affublés de chapeaux ridicules apparurent aux quatre coins de la scène et se mirent à agiter ce qui ressemblaient à des baguettes magiques. Elle reconnu les volutes argentées. Eux-aussi pointaient les tempes des passants curieux. Elle savait ce qu’ils étaient entrain de faire. Ils l’avaient retrouvée. Si sa tête lui ordonnait de fuir, elle ne pouvait quitter le chevet de sa mère.

Un homme arriva près d’elle et s’agenouilla près de sa mère. Milo voulut le repousser, qu’il n’approche pas ce morceau de bois diabolique d’elle. Mais il ne semblait pas s’embarrasser de la jeune femme. En quelques mouvements, un bandage apparut autour de la tête de sa mère et le sang cessa de couler. Puis son corps entier se souleva dans les airs.

« Que faites-vous ?! Où l’emmenez-vous ?! »

« Ta maman a besoin de soins particuliers, petite. Tu la retrouveras très bientôt. Mais d’abord, il faut qu’on parle toi et moi… »

Milo tomba des nues. De quoi voulait-il parler ? Elle regarda le corps de sa mère disparaitre dans un CRAC sonore et commença à paniquer quand on lui annonça que les témoins étaient tous formels. C’était elle qui avait lâché l’ombre noire qui avait créé cette pagaille. Elle nia en bloc mais ceux qui semblaient être des inspecteurs n’eurent pas l’air convaincu. Ils l’emmenèrent au même endroit qu’ils avaient emmené sa mère. Un lieu qu’elle appris plus tard qu’on appelait Ste Mangouste et qui accueillait les malades du monde magique.
Un lieu où on se passionna davantage pour sa santé à elle que celle de sa mère qui fut très vite remise sur pied et à qui on apprit que sa fille chérie était une sorcière. Une sorcière ayant développé un cas rare de déni de magie. Avec l’accord de sa mère, Milo fut internée dans le service de pathologie des sortilèges. Elle n’était entouré que de fous là-bas. Elle détestait cet endroit mais les médecins avaient assuré à sa mère que c’était ce qu’il y avait de mieux pour elle. Qu’elle ne pouvait pas revenir à une vie normale tant qu’elle n’avait pas accepté sa part de magie, qu’elle représentait un danger pour elle-même et pour les autres.

Cela fait maintenant 2 mois que Milo est à Ste Mangouste. Malgré les séances quotidiennes avec un psychomage, elle n’a encore jamais parlé des souvenirs qu’elle possède de son père. De ses craintes face à la magie. Elle refuse d’expliquer pourquoi elle voue une telle haine à ce monde. Un monde qu’elle apprend petit à petit à découvrir et qui lui semble de moins en moins hostile et malfaisant…


Scolarité ou Travail

Parcours scolaire et/ou professionnel : Milo n’a jamais été dans une école de sorcellerie. Elle est restée dans les écoles moldues jusqu’à ses 14 ans. Elle accuse donc un très gros retard dans son apprentissage de la magie. Elle n’a même jamais possédé de baguette magique.


Informations Complémentaires

Don : /

Compétences : /

Baguette : /

Orientation Sexuelle : Elle n'a jamais eu de relation amoureuse

Animal de compagnie : /

Patronus : /

Epouvantard : Son père pointant une baguette magique vers elle

Hobbies/Loisirs/Passions  : /

Camp : Pas concerné

Signe Distinctif : Très clairement anorexique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Finley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le 23 mai... Vénus de Milo... Merci Dumont d'Urville...
» Milo
» wild party ► milo & kayla
» un ritmo latino - milo.
» ♫ Les nouveaux amis de Milo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Family :: Décrets Ministériels :: Bienvenue à Hogwarts ! :: Fiches Personnages Validées :: Enfants déscolarisés & Adultes - Royaume-Uni-
Sauter vers:
©️ 2016-2018 Hogwarts Family, le contexte, le design, les idées sont la propriété du staff d'HF. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.