Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionMight trick me once, I won't let you trick me twice EmptyMight trick me once, I won't let you trick me twice

more_horiz
Might trick me once, I won't let you trick me twice

C'était la pause de midi et je prenais un repos bien mérité. J'avais beaucoup de paperasse à remplir au bureau et ça n'était pas une partie de plaisir. J'étais plutôt un homme de terrain, un homme d'action. Mais j'étais lucide: je savais que je devais me forcer à faire certaines choses pour avancer. Si je ne faisais pas d'efforts, j'allais rester coincer au même stade toute ma vie, ce qui était inacceptable pour un homme comme moi. Surtout qu'on avait du pain sur la planche, surtout avec les Purificateurs. Je ne savais pas ce que Aymen fabriquait, mais ça n'était rien de bon. Mes collaborateurs au Royaume-Uni étaient en position de faiblesse à cause de lui. Il nous avait fait beaucoup de tort. J'aurais pu imaginer ça de Callum qui était ouvertement contre mes positions, mais de la part d'Aymen, je n'y aurais pas cru.

Bref, j'avais besoin de me détendre. Quoi de mieux que de boire un verre, et qui plus est avec sa chère et tendre ? Bien sûr, nous n'agissions pas comme un couple en public, jamais. Elle avait beau protester, je savais que c'était le mieux à faire pour la protéger. Tout le monde nous savait proches, mais ils semblaient penser qu'il n'y avait qu'un lien fraternel entre nous, voire un lien d'associés pour les Purificateurs. Certains devaient soupçonner des choses mais je m'efforçais toujours de faire taire les rumeurs. Cela suffisait et heureusement: il n'était pas temps de décimer mes rangs.

Mon passe-temps préféré au Galilée, c'était d'observer les clients. Il y avait principalement des gens aisés, issus de milieux sociaux élevés. Il y avait aussi beaucoup d'employés du MACUSA, souvent dans les patrons. Et puis il y avait ceux qui essayaient de se faire un nom, de se faire remarquer. C'étaient les plus pathétiques et bien entendu, les plus amusants à regarder. Cependant aujourd'hui, c'était plutôt désert.

- Où sont-ils tous passés ? grommelai-je.

Je m'ennuyais. Heureusement que Loreleï était là et que je pouvais m'accouder à son bar avec un fond de scotch, sinon je me serai encore mieux amusé au bureau. A cette pensée, j'entendis un tintement derrière moi, signal que quelqu'un venait de pousser la porte du bar. Je vis Loreleï froncer les sourcils. Je regardai par au-dessus mon épaule et eût un sourire amusé. Une ado, ici ? Je regardai un peu plus longuement. Ce n'était pas une ado, mais une enfant, carrément. Elle était beaucoup trop grande pour son âge... Je me retournai rapidement vers Loreleï.

- Tu te rappelles de ces horribles demi-géants dont je t'avais parlé la dernière fois ? Les gamins de la Voie Lactée ? lâchai-je, les dents serrées avant de faire un signe subtil de la tête vers la jeune fille.

Elle avait été particulièrement insupportable. Comme si quelqu'un comme elle pouvait se permettre ce genre de comportement. J'étais un homme, un Sang-Pur, et elle n'était qu'une gamine, même pas vraiment humaine de surcroît. Certains diraient que j'avais un égo mal placé, mais ça n'était tout de même pas ma faute si les parents n'étaient plus capables d'élever leurs progénitures correctement... J'avais quelques mots à lui dire... mais si je fonçais vers elle maintenant, elle allait s'enfuir.

- Attire-la derrière, dis-je à Loreleï qui commençait à se déplacer vers la demi-géante pour la chasser. Dis-lui que tu ne veux pas te faire attraper pour avoir reçu la visite d'une mineure, quelque chose comme ça.

Je finis mon verre d'un trait et sortit par la porte dérobée. Je m'appuyai contre un mur, les bras croisés, le regard fixé sur la porte devant moi. Et enfin, elle débarqua, suivie par Loreleï à qui je souris brièvement avant de reposer mon regard vers ma proie.

- Eh bien, cela fait longtemps... Bloom, je me trompe ? Tu te souviens de moi, j'espère ?

Elle avait intérêt, après m'avoir dit que son père allait "me botter les fesses". J'attendais toujours. Pour ma part, j'avais oublié son prénom, ainsi que celui de son frère, mais j'avais bien retenu leur nom de famille. Je n'avais pas eu le temps de faire toutes mes recherches sur leurs familles, mais je savais déjà qu'ils étaient pourris, de toute façon. Le statut de leur sang le prouvait.

- As-tu écouté mes conseils ? Est-ce que tu te tiens bien, maintenant ? Ce n'est toujours pas le moment pour quelqu'un de ton espèce de se faire remarquer...

Je me penchai vers elle pour que nos yeux soient à la même hauteur. L'avantage avec cette sorte de vermine, c'était que je ne devais pas trop me pencher.
©️ 2981 12289 0

descriptionMight trick me once, I won't let you trick me twice EmptyRe: Might trick me once, I won't let you trick me twice

more_horiz
Might trick me once, I won't let you trick me twiceMardi 10 août 2021

Calvin était préoccupé. Nous l’étions tous en vérité. Aymen Avery menait une petite vendetta contre Doug Hopkins, notre chef, le pionnier. Après avoir accusé Hopkins d’être coupable du meurtre des Ecklin, c’était Julian Nott qui était tombé. Condamné à la prison d’Azkaban. Les Purificateurs britanniques s’étaient repliés sur eux-mêmes et ne faisaient pas de bruit, ce qui agaçait au plus haut point Calvin. Il était bien déterminé à prendre les choses en main et bien sûr, j’étais là pour le soutenir. Les Purificateurs devaient continuer leur travail, qu’importe ce qu’avait Aymen en tête.

Je voulus poser une main réconfortante sur celle de Calvin mais je vis à son regard qu’il me le déconseillait. Ah oui, il préférait ne pas montrer aux autres que nous étions un couple. Beaucoup trop dangereux, pour l’un comme pour l’autre. Même si nous travaillons toujours ensemble, nous ne devions pas montrer de liens plus forts entre nous. « Où sont-ils tous passés ? » demanda-t-il alors que d’un coup de baguette j’envoyais 4 chopes de Bièraubeurre dans l’évier. « Ils se sont surement empressés d’aller acheter ce Wizard … » Le Wizard Times se complaisait à lire la Gazette du Sorcier, journal britannique, pour tout rapporter au plus vite des actualités politiques.

Un tintement me fit savoir qu’un client venait de pousser la porte et l’une des têtes réduites qui ornait la porte du bar ajouta : « Trop jeune ! Trop jeune ! » Je fronçais les sourcils. Ces jeunes ne savaient-ils plus lire une pancarte. Je poussais un long soupir, prêt à sortir mon numéro, quand je croisais le sourire démoniaque de Calvin. Je tournais la tête vers lui, l’interrogeant du regard, l’air de lui demander ce qu’il avait de nouveau en tête. « Tu te rappelles de ces horribles demi-géants dont je t’avais parlé la dernière fois ? Les gamins de la Voie Lactée ? » Oh oui, je m’en souvenais. Cette intervention avait tellement amusé Calvin qu’il m’en avait parlé toute la soirée. Après cette altercation, il avait mené ses recherches sur les parents de ces gosses mal élevés et donc … cette gamine était l’une d’entre eux. Intéressant. D’ailleurs, maintenant que j’y faisais attention, elle était bien trop grande pour une gamine de … 11 ans ? Ces créatures étaient vraiment immondes, pensais-je en ne retenant pas une grimace de dégoût.

« Attire-la derrière. » me demanda Calvin. Je hochais la tête avec un sourire diabolique à mon tour. Oh j’aimais ce regard qu’il avait. On allait bien s’amuser ! « N’est-il pas déconseillé aux jeunes filles de ton âge d’entrer dans des bars comme celui-ci ? » demandais-je en mettant les poings sur mes hanches. La petite croisa mon regard et je vis qu’elle faisait un pas en arrière. D’un coup de baguette, j’enclenchais le verrou et lui lançais un sourire forcé. « Je … suis désolée. Je pensais retrouver mon frère et sa copine ici. » répondit-elle. « Tu m’en diras tant. Viens par là. » Je l’attrapais par le bras alors qu’elle commençait à s’agiter. « Ecoute-moi, morveuse, tu as intérêt à me suivre ou bien tu vas me faire avoir des ennuis. Ce n’est pas ça que tu veux, n’est-ce pas ? Tu ne veux pas que j’ai des ennuis ? Parce que si j’ai des ennuis, tu en auras forcément aussi … Compris ? » expliquais-je d’une voix faussement pédagogique en enfonçant ma baguette dans ses côtés. La demi-Géante hocha la tête et se laissa faire quand je la repris par le bras pour la faire sortir par la porte de l’arrière-boutique.

Calvin était déjà là, bien sûr, appuyé contre le mur, un mince sourire en me voyant revenir avec son butin. « Eh bien, cela fait longtemps... Bloom, je me trompe ? Tu te souviens de moi, j'espère ? » La jeune femme déglutit en reconnaissant l’homme qui l’avait interpellé une fois dans la rue. « Oh oui, elle s’en souvient … » dis-je en la poussant dans le dos pour la mettre entre Calvin et moi. La jeune fille m’observa avant de retourner la tête vers Calvin. « Mon nom est Sacha Bloom. » dit-elle d’un ton qu’elle voulait confiant.

« As-tu écouté mes conseils ? » poursuivit Calvin en se penchant vers elle. « Est-ce que tu te tiens bien, maintenant ? Ce n'est toujours pas le moment pour quelqu'un de ton espèce de se faire remarquer... » La dénommée Sacha déglutit une nouvelle fois et fit un pas en arrière. Malheureusement pour elle, j’étais là pour l’empêcher de fuir. « Je suis autant un sorcier que vous … » répondit-elle. Je la vis esquisser un mouvement vers sa poche et d’un geste rapide, je lançais un « Expelliarmus ». « Tututut … que nous fais-tu là, douce Sacha ? » Elle regardait sa baguette qui avait attiré dans la main de Calvin. « J’ai comme l’impression qu’elle n’a pas compris la leçon, Calvin. Peut-être que cela mériterait quelques éclaircissements. » Je fis un pas vers elle, refermant le cercle sur elle. Je voyais à ses yeux qu’elle paniquait. Elle sentait le piège se refermer sur elle. Et je croisais le regard de Calvin, souriante. C’était notre jeu préféré.
©️ 2981 12289 0
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum