Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyUne rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz

Leandra Morris feat. Dylan Gray

Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

On était déjà en octobre, mi-octobre en plus. J'adore ce mois, les fêtes tournants autour du thème de Halloween, les couleurs de l'automne commençant... Mais c'était passé si vite, ces dernières semaines! Un battement de cil, une demie seconde d'égarement, et nous voilà déjà aux portes de la nouvelle année, ou presque! Comment ça, je dramatise? Si peu, si peu...

Je ferma un instant les yeux, histoire de me repose un peu. Car ça n'a pas l'air comme ça, mais nettoyer les tables, c'était tout de même une activité bien épuisante. Surtout quand on n'a pas dormi assez pendant la nuit, comme c'est mon cas, bien sûr! Pourquoi? Mais parce qu'on m'avait ENCORE demandé de l'aide sur un gros coup, une mission de contrebande, côté moldu cette fois. Des smartphones. Ahlala, on peut pas me passer de moi, j'vous jure!

Les clients désertent peu à peu la terrasse, et la salle en général. C'est l'heure creuse, en-fin. Je n'espérais plus l’attendre, celle-là. Je me dirige vers une table, avant d'aviser un silhouette derrière le bar. C'est la petite nouvelle de l'équipe, Dylan. Super sympa, comme tout le monde ou presque ici, avenante et une personnalité assez solaire. J'n'ai pas vraiment eu l'occasion de taper la discute avec elle. Une in concordance de nos deux emplois du temps, surtout, vu que je ne suis qu'à mi-temps ici.

- Hey, salut! Comment va notre barrista préférée? lançais-je avec un grand sourire, en m'avançant vers le bar, toujours le torchon à la main.


codage par LaxBilly.

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz
Dylan Gray&Leandra Morris
Une rencontre banale pour une amitié naissante
L'été est terminé et pour la plupart des jeunes de mon âge, cela veut dire reprise des cours. Moi j'avoue que je ne me suis pas posée la question de ce que je ferais à la rentrée. Du coup quand celle-ci est arrivée j'ai simplement continué sur ma lancée. Mes patrons m'ont assurés que si je souhaitais m'inscrire au Magical College, ils auraient toujours besoin de moi certains soir et le weekend mais pour le moment je ne suis pas sûre d'avoir envie de reprendre mes études malgré ce qu'en pensent mes parents. Ils ne disent mais je sais qu'ils désapprouvent.  

Nous sommes déjà mi-octobre et je pense que si jamais je décide de m'inscrire à l'université, j'attendrais le début du deuxième semestre au mois de janvier.  
Je me plais bien à l'Eclipse, les patrons sont adorable et il y a une bonne ambiance que ce soit en général ou avec le reste de l'équipe. Je comprends que le bar ait tant de succès avec son air chaleureux, familiale mais intime en même temps, j'ai fait pas mal de rencontres intéressantes ici pendant le summer break.

Mais pour l'instant, nous arrivant au moment de la journée où nous pouvons souffler un peu. J'en profite pour remettre de l'ordre derrière le bar et nettoyer un peu quand Leandra me rejoins, torchon à la main et sourire aux lèvres.  
Je ne la connais  pas beaucoup, elle travaille à mi-temps et on a rarement le temps de discuter quand on est toutes les deux là, surtout pendant la saison. Mais avec le mois de septembre, les choses se sont calmées.


Plutôt bien maintenant qu'on à le temps de souffler ! Je réponds en souriant à mon tour. Tu veux boire un truc ? Café, jus, soda, cocktail ? Je lui propose en finissant de passer un coup sur le bar.


code by Silver Lungs

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz

Leandra Morris feat. Dylan Gray

Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

Je souris. Dylan, c'est un vrai p'tit rayon d'soleil derrière le bar. On dirait que ce job est totalement taillée pour elle, c'est fou. Et sérieusement, les personnes qui sont totalement à leurs places dans leurs boulot, moi, ça m'rend heureuse. Peut-être parce que j'suis un peu jalouse, car j'ai pas encore vraiment trouvé ma place dans tout ça, dans le monde, la société? Va savoir!

- C'est sûr que y'avait beaucoup de monde aujourd'hui! Et ça va devenir de pire en pire, avec le froid qui va s'abattre sur nous, tu peux me croire. J'prendrais bien un café, s'il te plaît, rajoutais-je en souriant, reconnaissante de sa proposition.

Le café sera retenu sur mon salaire, mais je m'en fous un peu. C'est pas vraiment pour le salaire que je travaille, de toutes façons. C'est juste... une façon comme une autre d'occuper mes journées, quand on a pas besoin de moi à la maison.

- Tu t'y fais, ici? Pas trop déçue de ta décision, les cours vont pas te manquer?

Dylan était arrivée durant l'été, et elle était restée à temps plein. Je sais que les patrons sont super heureux de sa décision, parce qu'ils cherchaient quelqu'un de stable depuis longtemps pour le poste. Et j'espère qu'il lui ont pas trop forcé la main, aussi. Ils sont gentils, mais des fois, ils forcent un peu quand même.

- L'Université... Je pense pas que je m'y serais plu, personnellement.


codage par LaxBilly.

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz
Dylan Gray&Leandra Morris
Une rencontre banale pour une amitié naissante
Un café, c'est parti ! je lance.

Je me retourne pour attraper deux tasses et mettre la machine en route. Après la saison que l'ont a passé, ces gestes sont devenus d'un naturel incroyable, je n'ai plus besoin de réfléchir quand on passe les commandes. Que ce soit les cocktails ou les dizaines de différentes préparations de cafés possible je ne m'y perd plus. Et puis il faut avouer que mon petit avantage de demi-vampire m'aide beaucoup quand la salle est pleine.
Mon regard tombe sur le registre, c'est vrai que je suis censée noter quand un employé consomme, je le note rarement quand la boisson coûte moins d'un gallion. Autrement dit je ne note que les cocktails et c'est rare qu'un employé en service ne boive de l'alcool. Honnêtement, je trouve ça idiot de déduire un café d'un salaire, surtout quand on voit la quantité de travail et d'énergie nécessaire certains jours.


J'étais censée aller à l'UMS cette année et l'année dernière mais je suis bien ici, et j'aurais tout le temps de reprendre les cours plus tard, je réponds à la jeune femme en haussant les épaules. Et toi, tu n'as pas voulu t'inscrire à la fac ?

La machine m'indique que le café a finit de couler et j'attrape les deux tasses. Je pose les tasses sur une coupelle chacune, ajoute une petite cuillère, un sachet de sucre et un petit gâteau. J'en pose une délicatement devant Leandra et garde l'autre derrière le comptoir près de moi.
Je m'accoude au bar face à elle.


Si tu ne vas pas en cours, tu as un autre mi-temps pour combler ton emploi du temps ? je demande un poil curieuse.

C'est vrai que je ne la connais pas beaucoup finalement, c'est sûrement l'occasion de changer cela.

code by Silver Lungs

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz

Leandra Morris feat. Dylan Gray

Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

Dylan à vraiment l'air dans son élément, une vraie prodige des breuvages à fortes doses de caféine! Oh, bien sûr, on pourrait m'dire que c'est pas si compliquée de faire un café avec une machine, mais quelques uns des prédécesseurs de la demoiselle étaient de vrai catastrophes derrière le comptoir! Je crois que j'ai jamais autant nettoyer de débris de tasses brisées qu'il y a un an... Alors ouais, voir quelqu'un comme Dylan, c'est vraiment super. Surtout quand on compte combien elle a cassé de tasses ou de verres, c'est-à-dire zéro!

En plus. En plus! J'viens de remarquer qu'elle note pas mon nom sur le registre. Ah, c'est un ange cette fille. Non pas que je suis sans le sous et qu'un pauv' café me conduirait à la ruine, hein. Mais en tant que voleuse qui se respecte, bah l'argent, j'préfére quand il reste dans mes poches! Ouais, vraiment, on va bien s'entendre elle et moi!

- Je vois... Nan, la fac, ça m'intéressait pas vraiment. J'étais dans la moyenne à Ilver', j'me défendais bien pendant les exam' mais... Bah, je voulais pas poursuivre. Et y'avait pas grand chose qui m'intéressait au Magical College, ou dans les facs NO-Maj' d'ailleurs.

J'm'autorise une petite pause durant mon monologue où je déblatère sur ma p'tite vie, pour tremper mes lèvres dans le café qu'elle vient de me donner - avec un gâteau, en prime! Le breuvage noir est chaud, sucré mais tout de même assez fort pour me redonner un coup de fouet. Un ange, j'vous dis!

- Et puis, faut dire que j'avais pas vraiment une idée de c'que j'voulais faire, plus tard. Alors bon, pourquoi aller perdre du temps à la fac, si je peux mettre un peu de sous de côté en réfléchissant à mon avenir, hein? Je souris franchement en entamant le petit gâteau. Et puis, j'me suis trouvé pas mal ici, alors je reste. Comme toi, quoi, non?

Sauf que moi, j'ai surtout cet emploi pour ne pas m'ennuyer, il faut bien s'l'avouer. Parce que ma "deuxième vie" n'occupe pas toutes mes journées, et que j'me voyais très mal restée cloîtrée dans l'appart de ma famille.
Comme j'my attendais, la question fatidique - et inévitable - tombe comme un couperet tranchant. Heureusement, rien qui ne puisse résister à des années de mensonges bien rodés et à une couverture parfaite! C'est donc le plus naturellement du monde que je réponds, avec un sourire franc et qui respire l’honnêteté.

- Ouais, on peut dire ça. En fait, mes parents ils ont un bar à New-York, assez connu même. C'est le Morris, tout simplement, qu'il s'appelle. C'est un peu... un truc familiale, tu vois? J'ai un frère qui y travaille à temps plein, par exemple. Et moi, j'fais aussi la serveuse là-bas! Je conclus tandis que mon sourire s'accentue encore plus.

Aaaaah, le bar de mes parents. La plus belle idée de couverture qu'ils ont put trouver. L'établissement cache même les recels de bijoux et le trafic de drogue de la bande, si c'est pas magnifique ça! Et puis, malgré tout ça - et sans me vanter - c'est vraiment un endroit avec une ambiance extraordinaire, où sorciers et No-Maj', honnêteté ou filouterie se croisent et échangent chaque semaines autour d'un bon verre. Oh, mais j'y pense! Peut-être que Dylan connaît, même si il se trouve dans la partie non magique de la ville?


codage par LaxBilly.

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz
Dylan Gray&Leandra Morris
Une rencontre banale pour une amitié naissante
Je hoche la tête quand elle m'explique que si elle se débrouillait bien à Ilvermorny, la fac ne l'intéressait pas et je lui rends son sourire. C'est qu'au final, nos situations se ressemblent assez.


Pas faux, c'était drôle Ilver, je m'y suis bien amusé, et je continue de m'amuser en toute liberté, je vois pas l'intérêt de me rajouter les contraintes de l'université.

Je m'étais bien amusée pendant 10 ans à Ilvermormy avec ma meilleure amie Hope. Je me souviens particulièrement des certaines soirées clandestines dans mes dernières années. Notamment celle que j'avais passé avec cette Marlene Wilson, très rafraîchissante, et une autre pour mon dernier banquet de fin d'année, le action ou vérité alcoolisé avec Austin, Hailey et Audric. Très drôle et surtout excitant grâce au frisson de l'interdiction. Nous buvions dans l'enceinte de l'école.

En fait même si j'étais allé à la fac, que ce soit à l'UMS en Angleterre ou au Magical College en Californie, je suis sûre et certaine que je me serais beaucoup amusée, comme toujours, comme partout. Mais moins qu'ici parce que l'université ne m'aurait pas beaucoup intéressé alors que je me sens dans mon élément ici, je m'épanouie, je fais des rencontres tout en me professionnalisant. D'une pierre 3 coups !
En plus mes parents acceptent que je ne continue pas mes études comme je travaille pour payer moi-même mon appartement et ma vie en général. Je m'en sors vraiment bien. Ps qu'ils aient vraiment leur mot à dire au final, ils ont toujours été assez light de côté là et j'ai toujours pu faire un peu ce que je voulais sans qu'ils n'interfèrent. Certains appelleront cela de la négligence, moi de la liberté dont il serait mal venu de ne pas profiter.

Le Morris ? Je connais oui, j'y ai passé quelques soirées cet été ! L'ambiance est super, c'est bizarre qu'on ne s'y soit pas croisé, je m'exclame amusée. En même temps c'était toujours bondé de monde, c'est rare les bars hybrides comme ça, je veux dire, où les moldus sont les bienvenus. 

code by Silver Lungs

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz

Leandra Morris feat. Dylan Gray

Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

Je hoche la tête, en tournant distraitement la petite cuillère dans mon café. En y repensant, Ilvermorny c'est loin pour moi - enfin, plus que pour Dylan en tout cas. Les cours, les amis... c'était cool, ouais, même si j'devais faire profil bas, et que j'ai pas put garder de vrais contacts amicaux par la suite. A cause du boulot. Mais j'me plains pas, j'ai des amis dans les bas-fonds de la ville, et eux me connaissent vraiment.

Pas besoin de me cacher, de mentir au sujet de l'argent qui semble couler à flot dans ma famille. Franchement, j'me sentais un peu mal à l'école de mentir à tout le monde comme ça. Parce que mes amis, eux, me racontaient tout! Mais ça m'a permis de développer un talent assez pratique, à savoir mentir tout en restant naturelle.

- J'bosse souvent quand il y a beaucoup de client. Mais t'as dû voir mon frère aîné. Grand blond, musclé, qui drague tout ce qui bouge, expliquais-je en finissant ma tasse. J'm'excuse s'il t'a embêté, d'ailleurs!

J'tends ma tasse et ma coupelle vide à Dylan, avec un grand sourire. Allen était vraiment un crétin qui pouvait pas retenir ses hormones deux secondes. J'lui demande pas à être casé, avec femme et enfant dans une grande maison, mais juste d'arrêter d'importuner les clients. Il est videur, enfin, un peu de sérieux!

- C'est pas vraiment un bar hybride, à la base. C'est devenu comme ça... un peu par la force des choses, on va dire. J'suis Née-No-Maj', rajoutais-je comme pour lui expliquer mes phrases un peu décousues.

Dylan me donnait envie de, je sais pas, lui faire des confidences. C'est un peu bizarre. Bien sûr, j'suis ni une débutante, ni bourrée, alors j'sais tenir ma langue. Même avec ce cher vieux Dante, je n'ai pas ressenti le besoin de lui parler de moi plus que nécessaire. C'est peut-être parce que Dylan pourrait être une de mes amis d'Ilver, à peu de choses près?

- Et toi, du coup, tu viens d'où? M'dis pas que t'es une princesse d'une ancienne colonie paumée, ou que t'es une gamine des rues, fis-je en riant à moitié.

A moitié, parce qu'il passe des choses incroyables, dans les quartiers sombres de New York! Sérieusement, hein. Mais Dylan m'a plus l'air d'une fille totalement calme, tranquille, avec une petite famille qui l'attend bien sagement dans le Minnesota. J'sais pas pourquoi, mais j'vois bien Dylan venait d'une petite ville du Minnesota.


codage par LaxBilly.

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz
Dylan Gray&Leandra Morris
Une rencontre banale pour une amitié naissante
J'éclate de rire.

Allen Morris ! Oui bien sûr j'aurais dû faire le rapprochement ! je m'exclame amusée. Sacré numéro ton grand frère, je commente.

En récupérant la vaisselle de Leandra je me remémore en effet mes quelques soirées estivales. Je suis allé quelques fois au Morris avec des amies et c'est vrai qu'on a dû essuyer quelques dragues avec ce videur, mais on a pris ça à la rigolade. C'est courant quand on sort souvent, et surtout quand on est une fille. Au final cela nous avait plus amusé qu'autre chose et il nous avait même offert des verres.

Leandra m'explique qu'à la base le bar n'était pas censé être hybride. Qu'elle est née No-Maj. Donc ces parents sont probablement des moldus. Je hoche la tête.

En tout cas c'est sympa ce genre d'endroit, surtout en ce moment, je commente doucement. New-Yorkaise pure et dure, je m'exclame avec une pointe de fierté. J'ai eu une vie assez posée, je ne m'en plains pas, j'ai toujours été un peu dans ma bulle à cause de ça. Mes parents ont toujours fait en sorte que j'ai une vie normale, ils ont totalement banalisé le fait que je sois demi-vampire.

Je me retourne un instant pour poser la tasse et la coupelle derrière le comptoir.


Ça m'a fait un choc en arrivant à Ilver, j'ajoute en riant.
code by Silver Lungs

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz

Leandra Morris feat. Dylan Gray

Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

Avec un sourire, je m’excuse encore une fois de la conduite de mon frère. Je ne montre pas que je suis mortifié qu’il ait put draguer ma collègue, mais je n’en pense pas moins. Quand est-ce qu’il grandira, celui-là ? Il a presque trente ans, il ne pourrait pas se trouver une petite amie et commencer une relation stable, pour une fois ? Ou au moins, draguer des personnes de son âge ?

« Aha, tu dois connaître tout les recoins d’ici ! » Je m’exclame avec un grand sourire. « C’est étonnant qu’on ne se soit pas déjà croisées, mais la ville est si grande... »

C’est surtout une chance pour moi que Dylan ne fasse pas parti de ces jeunes qui aiment les sensations fortes, et qui prennent de la griffe de dragon à outrance. Si elle m’avait déjà vu en train de dealer… je n’ose même pas y penser. Toutes les complications que cela aurait impliqués, une horreur !

« Une vie posée, c’est pas si mal que ça, hein ? »
Fis-je avec un sourire engageant. « Tu m’étonnes qu’Ilver t’as fait un choc. Je n’y ai jamais vraiment fait attention, mais est-ce qu’il y avait une forme de racisme ? Pour être tout à fait franche, Ilver m’a aussi fait un choc. Même si je connaissais le monde magique par mon frère et ma sœur, voir la magie en vrai… C’était étrange, vraiment, et très plaisant en même temps ! »

Je tournes pensivement la cuillère dans ma tasse vide. Quand je repense à mon émerveillement face à la magie, du haut de mes sept ans… J’étais alors bien loin de me douter que tout ce que j’ai appris entre les murs de l’école de magie me serrait utile plus tard.

« Bon, je pense qu’on va devoir retourner au boulot, hein ? » Demandais-je en débarrant ma tasse.


codage par LaxBilly.

HRPG: je pense qu'on peut clore avec ta réponse, non? Smile

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz
Hrpg : Je pense qu'on peut clôre oui Very Happy

Dylan Gray&Leandra Morris
Une rencontre banale pour une amitié naissante
Je confirme ses propos d'un hochement de tête et d'un sourire. En effet je connais le moindre recoins d'Ilver, ou en tout cas tout ce qui vaut le coup d'être vu ou visité, tous les endroits branchés pour faire la fête, les galeries underground, les expos, les friperies et les magasins méconnus du grand publique, les coins de Central Park les plus sympas, tout ça.


New-York n'a presque pas de secrets pour moi, je réponds. Mais t'as raison, c'est si grand...on a sûrement dû se croiser de loin.

Je veux dire, de ce que j'ai compris elle fait aussi la fête, on bien dû déjà se retrouver dans un bar ou un restaurant au même moment sans se voir vraiment.
Je secoue la tête quand elle enchaîne sur Ilvermorny en me demandant si j'ai subi le racisme.

Non en fait c'était surtout de la curiosité. Il y a pas beaucoup de jeunes qui assument pleinement d'être hybrides par peur des moqueries, ou par honte, je sais pas vraiment. Mais comme j'ai toujours trouvé ça normal d'être demi-vampire j'ai pas cherché à le cacher à l'école.

Elle me parle de sa propre expérience en tant que née No-Maj.


Je comprends, découvrir la magie, ça doit être...magique, je réponds en riant.

C'est vrai que les Nés no-maj n'ont au final que très peu de contact avec la magie avant d'entrer à l'école. Bon au moins, à Ilver on n'y entre à l'âge de 7 ans, j'ai entendu dire qu'à Poudlard ce n'était que 11 ans. Sachant que la plupart des sorciers et des créatures sont sensibilisés avec la magie dès leur plus jeune âge, j'imagine assez bien que les no-maj se sentent un peu paumés en arrivant.

J'avise un groupe d'une demi-douzaine de personne qui vient d'entrer avant de me tourner vers la jeune femme.


Je crois que c'est le moment oui ! je réponds alors qu'elle s'éloigne pour prendre leur commande.
code by Silver Lungs

descriptionUne rencontre banale pour une amitié naissante ? EmptyRe: Une rencontre banale pour une amitié naissante ?

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum