Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Décembre 2021.

Partagez

descriptionThe Edge of glory EmptyThe Edge of glory

more_horiz
The Edge of glory
Adrianna Rothschild, Stephen Nott & Milana Voronkova

Début septembre

Je supervise les opérations avec un grand bonheur que je ne tente même pas de dissimuler. Ça plait aux membres du club. Du moins aux membres masculins, on ne peut pas dire que je sois très liée aux rares femmes qui le composent. C'est une année riche pour le Merlin Club. Mon intégration grâce au soutien du Budushcheye Club, et aujourd'hui, celles de deux recrues. Mon cher Stephen Nott, et Adrianna Rothschild, une héritière Sang-Pure, étudiante en médecine. Je connais surtout le premier, je sais qu'il est prêt. Mais la seconde ? Bon, les Anciens semblent sûrs de leur choix. On verra si elle passe l'Initiation. D'un geste de la tête, je donne l'ordre silencieux aux deux équipes de foncer dans l'appartement de Stephen. Il m'a été plus que simple de trouver son adresse et je maitrise suffisamment la magie noire pour permettre aux membres du Club d'y pénétrer. La nuit est profonde, mon bel ami doit être dans les bras de Morphée. Il sera enlevé, yeux bandés, sans autre forme de procès.

Quelques minutes leur suffisent pour qu'ils réapparaissent, un Stephen magiquement ligoté. Et en petite tenue. Nous nous déplaçons rapidement, pour recommencer le même manège avec Adrianna. Puis nous transplanons, dans une salle connue de nous seuls. Toujours ligotés, nos « invités » sont assis sur une chaise. Un claquement de doigts et la vue d'Adrianna lui est rendue. Moi, je m'assois sur Stephen, pour lui ôter lentement son bandeau, lui offrant mon plus délicieux sourire, avant de lui voler un baiser et de me relever avec théâtralité.

« Bienvenue à vous deux. Le Merlin Club s'intéresse de très près à vous. Vous êtes l'élite de la nation, les futurs Grands de ce monde. Vous pouvez apporter beaucoup au Club et le club peut vous apporter beaucoup. Et si vous êtes ici, tout cela, vous le savez déjà. »

Les futures recrues potentielles sont toujours approchées, on ne prend pas les gens par surprise. Pas totalement. Tous deux sont conscients de là où ils ont mis les pieds. Je m'empare d'un verre de vin que je porte à mes lèvres en les détaillant ostentiblement.

« Permettez-moi de vous rappeler toutefois quelques règles de base. Règle n°1 : on ne parle jamais du Club. Règle n°2 : on ne trahit jamais le Club. Règle n°3 : on ne déçoit pas le Club. Nous vous soutiendrons toujours, mais vous devez vous fier à nous. Contestez nos décisions, mettez notre parole en doute et vous le paierez très cher. »

Une confiance absolue. Le Club n'abandonne jamais les siens, si la confiance est totale. C'est un saut dans l'inconnu, et il n'est pas rare de voir des initiations échouer. Mais s'ils savaient ce qui les attend quand le Club les accepte pleinement...

« Trois épreuves de confiance vous seront assignées. Echouez à l'une d'elles et vos chances d'intégrer le Club s'envoleront, ainsi que le bel avenir auquel vous rêviez. Réussissez-les, et vous serez au sommet. »

Deux des membres libèrent Stephen et Adrianna, tandis que deux autres s'approchent, un verre dans chaque main.

« Alors ? Est-ce que vous allez vous lancer dans l'Initiation ? - les deux membres lèvent d'un même mouvement le verre dans leur main droite – Ou renoncez-vous ? » - les membres désignent le verre gauche.

black pumpkin

_________________

Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz

The Edge of glory
Est-ce que vous savez ce que ça fait d'être réveillé en trombe, par des inconnus ? De pas avoir sa baguette à portée de main, tout en étant vêtu que d'un simple caleçon ? Moi je sais. C'est déconcertant, déstabilisant. On perd tous nos repères, toute notre assurance pendant plusieurs minutes. Avant de comprendre ce qui m'arrivait, un millier de choses sont passées par mon esprit. Est-ce des représailles des Résurgents ? Une vengeance par rapport à mon père? Les Insurgés ? Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Tris aussi, de ce qu'elle a pu ressentir quand les Résurgents l'ont capturé. J'image la peur qu'elle a du avoir. Et puis petit à petit, le cerveau se remet à fonctionner, à rationaliser, à trouver des indices, des pistes. On finit par se calmer pour une question de survie. C'est important de retrouver son esprit, un esprit analytique pour ne pas sombrer dans la terreur.

En entendant pouffer de rire, et quelques brides de conversation, j'ai su ce qui m'arrivait, et j'ai fini par me détendre en comprenant que c'était le Merlin Club. Je me suis alors pris au jeu. Aujourd'hui c'est mon intégration. C'est ça ? J'y crois pas, le Merlin est venu à moi. Ils me veulent pour être l'un des leurs, un grand, un futur grand de ce monde. Pas que je sois vraiment surpris en réalité, je travaille dur pour me faire une place. Je suis juste content que ça est payé si vite. Avoir un pied au Merlin, c'est avoir une future bonne place dans la société à coup sûr. J'ai hâte de profiter de ce club. De percer, de faire grandir mon nom. Je n'aurai pas du me coucher tard. Petit à petit je me mets à sourire. J'évite de me débattre avec les attaches magiques, plus on bouge, plus ça serre. Je suis quand même gêné qu'ils aient trouvé mon appartement, mais je sais de qui cela vient. C'est sans aucun doute Mila. Elle saura toujours me surprendre. Heureusement que ce n'était pas une nuit où Tris était avec moi.

Rapidement je me retrouve sur une chaise. Je dois avoir un sourire béat, attendant de savoir à quoi je vais être manger. Est-ce que Mila est là ? Biensûr qu'elle est là, et elle doit se régaler d'être à l'origine de tout cela. Je sens alors quelqu'un venir s'asseoir sur mes genoux, je gigote un peu. Puis je sens des doigts me retirer le bandeau, je cligne des yeux plusieurs fois pour m'habituer à la luminosité quand il m'est entièrement retiré. Je la reconnais et lui rends son sourire. Je ne suis même pas surpris par son baiser volé, du grand Mila. Je regarde enfin autour de moi et voit tous les membres. Et je vois que je ne suis pas le seul attaché et assis sur une chaise. Il y a une autre fille, que je ne connais que de vue. Je la salut d'un signe de tête. On écoute à présent le discours de mon amie.

Les règles m'ont l'air claires. Bon à quelque chose prêt que j'ai déjà informé Tristelle d'une future initiation. Je le sais depuis la rentrée scolaire, où Mila est venu m'en parler. Je ne voulais pas que Tris s'inquiète, et je voulais la tenir au courant. J'avais des choses à me faire pardonner de toute façon. Et les secrets ou les non-dits ne nous ont jamais aidé avec Tris. Ça nous a fait plus de mal que de bien. Et il y a peu de risque qu'elle en parle à son tour, notre relation n'est pas officielle, pire, elle est secrète.

Trois épreuves à passer, seront-elles aussi terribles qu'est merveilleuse la réputation du Merlin ? Mais je ne recule jamais devant un défi, devant une épreuve. Je n'ai pas été élevé comme cela. Je reconnais le labeur, bien que je suis riche et que j'ai déjà un nom qui porte. Si on veut rester au sommet, il faut travailler. Car dans la vie même en haut d'un système, on finit toujours par redescendre, toujours. Si on ne travaille pas, si on ne rebondit pas, bien qu'en haut, au sommet de sa fortune, de sa renommée, si on y prend pas gare on peut redescendre. Il faut être en alerte, et perpétuellement en remise en question. Il est important de faire les bons choix. Je crois que le Merlin Club en est un, surtout après les procès qu'on a essuyé dans ma famille. Une preuve que les plus grands peuvent finir tout petit. Il ne m'arrive pas la même chose.

Je masse mes poignets quand ils nous libèrent. J'attrape le verre qu'on me donne, le lève de ma main droite et annonce fort et haut. "Je me lance dans l'Initiation !" avec autant de conviction que de plaisir.

Le goût du défi, je regarde Milana, elle connait mon regard ma détermination. Elle sait que je vais en baver autant que je vais prendre du plaisir dans ces tests. Et la connaissant, elle va se délecter de chaque minutes. Savoir qu'elle est déjà dans le Club me donne envie de faire mieux qu'elle, ou tout du moins d'y arriver aussi. Question d'honneur et de fierté. Je me alors tourne vers ma camarade deuxième complice, la salut une nouvelle fois de mon verre, la gratifiant d'un "Bonne chance à toi." Et que le meilleur gagne ? Peut-être moi seulement, peut-être tous les deux ? Mais certainement pas qu'elle. J'en fais un point d'honneur.

Je suis prêt à commencer. D'ailleurs, je regarde d'un peu plus prêt le verre, il semble véritablement douteux, et maintenant, à y sentir de plus près, il est étrange. Je pense que rien est à prendre au hasard. Ils ont mis un truc dans le verre n'est-ce pas ? Je sonde le regard de mon amie, qui reste verrouillé, seul un sourire amusé nait sur ses lèvres. Est-ce que je vais être à la hauteur ? C'est sans doute ce qu'elle se demande ? Alors sans trop y réfléchir, je porte le verre à mes lèvres et je décide de le boire cul sec. Advienne que pourra.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz
Adrianna Rothschild&Stephen Nott&Milana Voronkova
The Edge of Glory
J'ai côtoyé tout un tas de personnes au cours de ma vie. De toute évidence, ça m'est déjà arrivé d'être réveillée en pleine nuit par des amis qui me faisaient une blague.
Mais être réveillée, masquée et attachée par des gens dont je ne reconnais aucunement les voix, c'est beaucoup moins drôle. Peut-être que Tim à organisé un truc avec ses potes de Quidditch ? En tout cas, je ne suis pas enchantée, j'ai un examen demain et japrès de longues heures de révisions je comptais sur une bonne nuit de sommeil pour être au maximum de mes capacités. Tout se passe très vite, on me fait transplaner. Géniale, j'adore être secouée dans tous les sens au saut du lit.

Je n'ai même pas le temps de m'inquiéter vraiment sur ce qui est en train de m'arriver. Déjà parce que je suis encore dans les vappes et en plus parce que tout se déroule à une itesse hallucinante.
Je me retrouve assise sur une chaise et le bandeau qui couvre mes yeux m'est retiré. Je prends un instant pur m'adapter à la luminosité avant de constater, perplexe, que je ne distingue pas un seul visage connu, et que je me trouve dans un endroit que je ne connais absolument pas. Je fronce les sourcils. C'est quoi ce délire ?
Tout le monde a les yeux fixé sur moi et...Stephen Nott ? C'est là que je comprend de quoi il s'agit. Ou plutôt de qui, le Merlin Club.

Très vite, une jeune femme nous fait face et prend la parole, nous souhaitons la bienvenue et expliquant que le club s'intéresse à nous. Elle a raison, je sais déjà tout ça. Le Merlin Club a beau être un secret bien gardé, des rumeurs cours et les Sang-Pur parlent. Je sais de quoi il retourne et à quoi m'attendre avec eux. Je suis flattée d'avoir attiré leur attention.
J'écoute la suite du discours de la fille sans pouvoir réprimer un sourire quand elle énonce les règles. C'est quoi, un club de combat clandestin ? Ils se la jouent remake du Fight Club ? C'est un film moldu pourtant, ça ne cadre pas vraiment avec leur image.

Trois épreuves, c'est faisable j'imagine.
Stephen n'hésite pas une seconde et accepte de commencer l'initiation. Je pèse un instant le pour et le contre. Au pire je n'ai rien à perdre.


Je passe l'initiation aussi, je réponds d'une voix assurée en attrapant le verre de droite.

Stephen se tourne vers moi, je me demande si nous allons nous affronter dans ces épreuves ou si nous allons être plutôt du genre "même galère". Il lève son verre et me souhaite bonne chance, je lui souris.


A toi aussi, je répond avant de baisser les yeux sur le contenant.

Un aspect douteux mais quoi que cela puisse être, lorsque l'on a fait autant de soirée que moi, on a forcément déjà vu pire. Le mieux c'est d'avaler ça vite et sans y penser, ça passe plus rapidement. Je sais qu'il y a un truc là dedans, mais peu importe, je me suis lancée. D'un geste rapide je bois le liquide d'une traite. Maintenant on verra bien.
code by Silver Lungs

_________________

Adrianna Rothschild.
Armée comme un ange je viens pour embrasser la paix.

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz
The Edge of glory
Adrianna Rothschild, Stephen Nott & Milana Voronkova

J'étais sûre que Stephen se lancerait dans le Club. Le contraire aurait été impossible et aurait été la preuve que c'était un imposteur sous Polynectar ! Je lui rends son sourire, je sais qu'il sait que c'est moi qui vais m'occuper de lui. Et nous en sommes tous les deux ravis.

Il avale son verre cul sec. Quand Adrianna en fait de même, toutefois après un moment d'hésitation, je jette un sort qui emplit la salle de musique et de mets somptueux, de vins et de champagnes coulant à flots. Qu'ils s'amusent, qu'ils en profitent. Une première épreuve les attend ce soir, une autre demain, quand ce que j'ai glissé dans leur verre aura fait effet. Ce que j'ai hâte ! Mais pour l'instant, l'heure est à la fête. Nous buvons tous beaucoup – trop, certainement. Nous mangeons avec plaisir, et je glisse ma main sur la cuisse de Stephen.

« Durmstrang n'était qu'un entrainement. Toi et moi ici, ce sera notre triomphe. Tu vois ce garçon là bas. Il est fiancé, mais la demoiselle attend la moindre incartade pour annuler le mariage... à son avantage, il pourrait y perdre une bonne partie de sa fortune. Il faut toujours choisir avec soin son autre moitié, pas vrai ? »

Nous n'aurions pas ce genre de problèmes tous les deux, j'espère qu'il en a conscience. J'embrasse sa joue pour rejoindre Adrianna, non sans passer devant Andrew qui flirte plus qu'allégrement avec une de nos... Oh pas une de nos membres non, un divertissement, simplement. Je tapote le bras d'un garçons, pour qu'il libère la place qu'il occupe près d'Adrianna. Distraitement, je picore une grappe de raisin tout en la regardant. Est-ce qu'elle est réellement une bonne recrue ? Je n'en sais rien, je n'ai jamais beaucoup fréquenté de Sangs-Purs français.

« Tu vois cette fille ? Dans sa tête, il y a les souvenirs du sujet des prochains examens en sciences pour les quatrièmes années. Il faut absolument la préserver, sinon ses précieux souvenirs... »

Je me lève, bois à une coupe, avant de sortir ma baguette et d'esquisser un entrelats sophistiqué. Petit à petit, mes comparses deviennent de plus en plus ivres, bruyants et de moins en moins... raisonnables. Je retourne alors ma baguette contre ma gorge pour amplifier ma voix, comprise clairement que par les deux nouvelles recrues potentielles.

« Une dernière chose : un professeur de l'UMS et des journalistes qui enquêtent sur le Merlin Club vont arriver dans moins d'une minute. Voyons si vous êtes capables de tous nous protéger efficacement. »

Et je souris de plus belle, attendant de voir ce que Stephen et Adrianna vont faire.

black pumpkin

_________________

Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz

The Edge of glory
Ce sourire, je le reconnais bien là. Mila est ma plus vieille amie, on a fait les quatre cent coups ensemble, et je sais qu'elle ne va pas en perdre une miette de mon initiation. Je ne sais pas si je dois avoir peur, ou si je dois y voir là une chance. Je reste sur la réserve, sur la retenue, j'observe un peu tout mon environnement. J'essaye d'analyser les gens qui m'entourent. Certains sont du Merlin, d'autres sont des sortes de cadeaux, de distraction, je l'ai vite compris. Le repas qu'on nous sert est comme je me l’imaginais. Somptueux, délicieux. C'est un régal, mais je ne crie pas victoire. Je sais que quelque chose va nous tomber dessus, et j'ignore ce que s'est. Je reste sur mes gardes. Je n'ai pas pour habitude de m'assoir sur un certain confort. On nous apprend toujours, nous qui avons une grosse fortune, à faire attention au revers de bâton. C'est pourquoi je mange, je bois, je m'amuse, mais j'essaye de garder à l'esprit que tout ceci est un test, même si je n'arrive pas à évaluer ce qui pourrait bien nous arriver ?

Je connais Mila, je sais combien elle est malicieuse, joueuse. C'est le genre de papillon qui n'a pas peur de se brûler les ailes et de faire prendre feu tout ceux qui l'entourent. Je le sais, parce que de nombreuses fois nous avons éteint des incendies ensemble, je crois bien dans le sens figuré comme dans le sens propre du terme. Je serre la mâchoire quand je sens ses gestes devenir assez intimes, proches. Pour l'instant ça reste quelque chose de gérable, mais je sais que ça peut vite prendre de grandes proportions. Je ne pourrai pas répondre à ses avances, je ne veux pas répondre à ses avances. Le "toi et moi" ne me dérange pas en soi, c'est ce qu'elle s'imagine derrière qui m'embête le plus. Il ne peut pas, il n'y aura pas d'elle et moi dans le sens charnel du mot. Tout simplement parce que j'ai quelqu'un dans ma vie. Quelqu'un que je ne peux pas trahir cette fois. Il ne s'agit pas d'une copine de Durmstrang que je peux larguer comme une mal propre pour coucher avec Mila. Non là ce n'est pas pareil. Il va falloir qu'elle entende qu'ici, en Angleterre, ce n'est pas comme en Russie. Et je ne sais pas comment aborder ce sujet là.

En d'autres temps, j'aurai rattrapé sa main qui glisse sur ma cuisse pour exiger un baiser sur la bouche, plutôt que sur la joue. Mais les temps ont changé, je ne la désire plus comme j'ai pu le faire. La soirée continue bon train, enfin, ça dégénère un peu. L'alcool fait son effet petit à petit sur tout le monde. J'observe le garçon dont m'a parlé Mila. Le gars fiancé, que sa copine attend au tournant. C'est assez compliqué pour moi. Sait-elle combien je déteste les hommes infidèles ? Oui elle le sait. Je ne dis pas que ce mec l'est, mais si c'est le genre de mission que je dois avoir, faut que je serre les dents. Ça rigole de plus en plus fort dans la salle, ça drague aussi. Je crois qu'il y en a mêmes qui sont presque passés à des préliminaires vu les mains baladeuses. Et bien évidemment, c'est pile ce moment là que Mila trouve le temps de nous dire que des journalistes et un professeur vont débarquer. Et merde ! Voilà pourquoi il ne faut pas se reposer sur les acquis. Le voilà le test. Et j'ai bien repéré que le fiancé ne devait pas se trouver dans ce genre de beuverie sous peine de perdre sa réputation, son mariage, sa fortune.

Je regarde alors ma comparse d'initiation, oh j'espère qu'elle assure, forcément qu'elle assure, elle a été choisi par le Merlin. Je saisi alors ma baguette et en quelques sort je débarrasse la table des carcasses vides d'alcool. Quelques Evanesco et Failamal plus tard, je nettoies les tables pleine à craquer de nourriture, je fais disparaitre les nappes. Et avec quelques Accios, je dépose sur les tables, des échiquiers des étagères voisines, des parchemins, quelques pots d'encre avec des plumes. Des livres prennent le même chemin. Autant faire croire à un grand club de lecture et d'étude. Voilà ce que pourrons voir les journalistes, des jeunes étudier jusqu'à tard pour être l'élite de la nation. Je laisse quelques bouteilles de bon Whisky pur feu, et quelques verre à moitié vide. Évidemment, nous ne devons pas non plus passer pour des anges, cela ne serrait pas crédible pour un sous. Je pense certes au jeune fiancé, mais surtout à la réputation du Merlin. Je m'installe rapidement à la table de mon petit protégé. Je pointe ma baguette sur lui, il est complètement bourré, ce petit sort devrait le soulager un peu, le faire décuver à vitesse grand V.

"Revigor" Je regarde autour de moi comment s'en sort Adriana. "Oh, j'oubliais. Tergeo !" Un petit sortilège pour faire disparaitre des tâches de vin et de rouge à lèvre sur la chemise du jeune homme en face de moi, qui ne comprend pas bien ce qui lui arrive, il a l'air de m'observer avec étonnement. J'ai placé devant nous un échiquier et je fais mine de faire un coup au hasard. Je lui fais un sourire.

"Je sauve juste ta réputation, et ton mariage." Je lui fais un clin d’œil. En espérant que cela marche, de toute façon, auprès des journalistes, je pourrai toujours m'en sortir, y compris avec un professeur. Là, sur le papier, moi je n'ai rien à me reprocher, et je vais faire en sorte que le futur fiancé non plus. Je réajuste sa cravate, juste avant d'entendre du bruit devant l'entrée. Je lance un regard à Mila, un sourire barrant mon visage, je secoue ma tête, ils sont complètement dingues, ça pourrait très mal se passer ce genre de conneries, heureusement que je suis resté maître de moi même.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz
Adrianna Rothschild&Stephen Nott&Milana Voronkova
The Edge of Glory
Je ne suis pas sûre de toute comprendre mais après avoir bu ce verre et après le petit discours de la jeune femme je m'attendais à tout sauf à ce qu'elle lance une petite fête. Musique, repas de qualité et champagne, la totale. Je suis en plein dans une soirée typiquement Sang-Pur et j'y suis à mon aise malgré tout. Je suis familière de cette ambiance, de ces conversations de cette qualité riche.
Je discute un peu avec quelques membres, je constate que j'en connais certains pour les avoir rencontrés au cours d'autres soirées comme celles-ci, quelques uns de vue à l'UMS. De ce que j'en vois, il n'y a pas que des membres du club ce soir, il y a quelques invités spéciaux.

La jeune femme du début, Milana si j'ai bien entendu, se glisse à côté de moi pour me désigner une fille dont je dois préserver les souvenirs des examens de quatrième année. Je hoche la tête pour lui signifier que j'ai clairement compris le message. Ce doit être la première épreuve dont elle parlait tout à l'heure. Je ne m'autorise qu'une coupe de champagne. Je tiens à rester sur mes gardes et ne me laisserait pas enivrer pas les sombres dessins de l'alcool. Surtout que je n ai aucune idée de ce qu'elle m'a fait boire quelques minutes plus tôt.

Soudain, elle annonce qu'un professeur de l'université et des journaliste qui investiguent sur le club s'apprêtent à débarquer. Je ne met pas longtemps à analyser la situation. Des Sang-Purs ivres entourés de filles et d'alcool, cela risque de plaire aux médias et moins à leur parents. Il s'agirait de compromettre leurs futurs avenirs brillants.

Je croise le regard de Stephen, lui aussi comprend rapidement et je réagis en même temps que lui. Il s'occupe d'arranger la salle, très bien, je vais m'occuper des convives dans ce cas. D'un coup de baguette je fais apparaître des pastilles magiques qui font dessaouler en un rien de temps, j'ai fait cette trouvaille en France il y a un moment et en ai une quantité monstre chez moi. C'est incroyable l'effet des ces petits bonbons. Je les fait avaler à tout le monde, en 20 secondes tout le monde retrouve son état normal. Je chasse l'odeur de l'alcool et de la nourriture à l'aide de petite bougée parfumées flottante que je fais apparaître dans toute la pièce.
Alors que Stephen fait apparaître des livres, je suis son idée et fait apparaître quelques affiches et prospectus que je dissémine ça et là, annonçant "Club de lecture, étude et tutorat." J'ajoute des plumes et parchemins un peu partout pour plus de crédibilité.

Enfin, j'arrange les vêtements d'un peu tout le monde, les faisant s'asseoir sur les bancs et les accessoirisant de lunettes de vue, rajustant leurs chemises, effaçant les tâches de vin ou de nourriture. Je fais apparaître des tenues plus décontractés sur les filles en tenues de soirées, les décoiffe et les démaquille. Je transforme les sac en sac de cours dont je laisse dépasser des feuilles et autres fournitures scolaires.

Je m'assois rapidement à côté de la jeune femme dont je dois protéger les souvenirs, lui colle un stylo et une feuille dans la main et attrape un livre que j'ouvre au hasard. Je lui fais un clin d'oeil et souris avant de me prendre mon rôle.

Donc tu vois c'est Zygmunt Budge qui a inventé la Felix Felicis, ou chance liquide, au XVIème siècle et....

Je prends un air concentré quand les journalistes arrivent finalement.
code by Silver Lungs

_________________

Adrianna Rothschild.
Armée comme un ange je viens pour embrasser la paix.

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz
The Edge of glory
Adrianna Rothschild, Stephen Nott & Milana Voronkova

Je n'en attendais pas moins de Stephen. Je le vois mettre presque immédiatement un plan en œuvre. Amusée, je le regarde s'agiter et jeter des sorts ici et là, essayant de comprendre ce qu'il a derrière la tête. Et je comprends bien vite mon ancien partenaire de jeu qui s'amuse clairement de la situation. Ouh ! Ça m'avait manqué tout cela ! Je sens qu'on va pouvoir s'amuser maintenant que je suis là. Il essaie de faire diversion, de jouer sur la bonne image que tous les membres du Merlin Club se doivent de donner. C'est très bien pensé, je le lui accorde volontiers. Et cette Adrianna que les garçons veulent absolument dans le club, comment se débrouille-t-elle ? Plutôt bien de ce que je constate, elle a vite compris le plan de Stephen.

Les membres du club, des Sangs-Purs mais aussi des Sangs-Mêlés, sont importants. Ils incarnent le renouveau, les forces avec lesquelles il faudra compter dans un futur proches, alors il faut les protéger, il faut qu'on puisse compter les uns sur les autres. Leur première épreuve a l'air bien partie.

La salle a l'air des plus classiques, les convives ont dessaoulé grâce à un petit secret de la française. Intéressant, très intéressant tout cela. Club de lecture et tutorat, merlin ! Ils ont de la ressource. Bien, bien. Quand nos « invités » pénètrent dans la pièce, je prends le relais, leur offrant mon plus beau sourire et leur demandant ce que je peux pour eux en présentant mon plus beau profil au photographe. J'adresse un clin d'oeil à Adrianna et Stephen en attirant le professeur et les journalistes à l'extérieur. Tous les deux peuvent se reposer cette nuit. Demain, ma potion aura fait son effet...


***


Nous sommes au Cicero, mes pauvres futurs camarades n'ont pas l'air de réaliser ce qui se passent ni même comment ils sont arrivés ici, c'est qu'une nuit comme la dernière cogne, n'est-ce pas ? D'accord, j'ai travaillé toute la mise en scène avec soin et dans la pièce se trouve des visages que les recrues connaissent forcément. C'est qu'on les a bien étudiés. Ce sont soit leurs amis, leur petit-ami aussi, dans le cas d'Adrianna, soit des visages qu'ils ont vus/croisés. La soirée d'arrivée à l'UMS m'a servi de modèle. Toutes les personnes que Stephen a pu y croiser sont là, comme cette fille du stand de barbe à papa ou encore des étudiants en médecine, en droit. Pas forcément des personnes intéressantes, mais il a bien fallu créer une atmosphère... habituelle, pour qu'ils se sentent en sécurité, maitres d'un univers qu'ils connaissent.

« Bonjour les marmottes. Vous avez une sale mine ! »

Je dépose tout de même un baiser sur la joue de Stephen.

« Aujourd'hui, on veut que vous nous fassiez confiance mais on veut aussi savoir si vous êtes prêts, si vous savez vous tenir droit et fiers de votre nouvelle appartenance. Tout en choisissant les bonnes accointances. Vous allez tous les deux nous faire le plus beau show qui soit, et chanter ensemble You Got It en visant exclusivement les membres du Club que vous avez pu croiser hier. Et je veux que vous les reconnaissiez chacun avec une danse sexy ou un baiser à en faire pâlir tous les autres dans cette salle. »

Alors... que le spectacle commence. Je lève ma baguette pour que la musique se déclenche. Ma petite potion va faire son effet, j'en ai pris moi aussi, histoire qu'on partage la même expérience.

black pumpkin

_________________

Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz

The Edge of glory
Je suis complètement déboussolé. Je ne sais même pas si je suis rentré, si j'ai dormi ? Et où ? Et surtout ce que je fais ici. Je réalise rapidement où je me trouve, et je ne m'effondre pas de panique juste parce que je vois Milana et Adrianna. Alors c'est encore un coup du Merlin ? Je me sens dépossédé de mes moyens, physiquement étrange. Je ne sais même pas quelle heure il est ? C'est encore la nuit ? Le jour ? Bon la lumière m'indique que c'est quand même le jour. Je me sens comme vaseux, j'ai bu hier soir, mais pas non plus au point de... de ne pas avoir de souvenir de cette soirée. Cela remonte à voilà bien des années ce genre de black out. J'ai toujours été en possession de mes moyens. C'est assez étrange. Je regarde un peu la salle, c'est quoi là le message ? Et je la vois, je vois Tris qui me regarde. Mon ventre se noue directement, c'est comme si je décuvais en quelques secondes. Non... non non non. Je me tourne vers Milana, essayant de contenir ma panique. Pourquoi on est ici ? Il y a une épreuve ? Je souris en voyant mon ami, mais juste pour donner bonne figure. On pourra m'être ma crispation quand elle m'embrasse sur la joue sur mon côté déphasé. Ce n'est pas la seule dans le restaurant, je vois mes amis les plus proches, notamment des collègues de promotion. Adrianna aussi a l'air un peu décontenue sur le moment. Mais je lui offre aussi un sourire avant d'écouter mon ancienne amie Russe nous énoncer la prochaine épreuve.

« ... Et je veux que vous les reconnaissiez chacun avec une danse sexy ou un baiser à en faire pâlir tous les autres dans cette salle. »

Cette phrase se répète en boucle dans ma tête, et je sens le regard brûlant de Tris sur moi, alors que j'ignore si elle me regarde. Je pourrai en avoir la nausée rien qu'en posant mes yeux sur elle, alors je ne le fais pas. Je ne peux pas. Je ne peux pas faire un tel défi.Je ne peux pas embrasser une autre femme qu'elle, ni me dandiner devant. Je pense à ma mère, je pense à ce garçon dont j'ai sauvé la réputation hier. Je ne veux pas être un de ces infidèles, même pour le Merlin Club, et certainement pas, ô grand jamais devant les yeux même de la femme que j'aime. J'ignore comment échapper à cela. J'ai l'impression qu'un énorme mécanisme de répulsion s'enclenche en moi.

Je ne suis plus le Stephen d'avant, parce que le Stephen d'avant, quand il était aux côtés de Milana il y a quelques années à Durmstrang, il aurait profité de ce défis pour ravir les plus belles bouches de la salle, et faire rougir à outrance les femmes présentes en dansant devant elles. Il n'aurait pas eu peur de se mettre en scène, et de se tourner en ridicule, car il avait LA réputation, quoi qu'il fasse. Ici aussi pourtant, je suis toujours un bon parti, je n'ai rien à craindre, ou pas vraiment. Oui, l'ancien Stephen aurait eu envie de donner à ces femmes un peu de bonheur et de "devant de la scène". Elles se seraient sentie belles, intéressantes, juste parce que je les aurais approché. Et j'en aurais profité, avec plaisir. Mais là, non, c'est tout bonnement impossible. Je suis plus cet homme là. Mon cœur bat la chamade, je n'ose pas relever mes yeux sur la foule. Je pourrai tous les reconnaître les membres du Club, j'ai bien fait attention à eux hier soir. Mais là, j'ai beau être un sang-pur, avoir assisté à bien des repas, m'être mis en scène devant bien du monde, avoir eu un grand auditoire, et m'être déjà déjà pavané... Je suis inhibé. Là, là je suis incapable de faire cela rien que parce qu'il y a cette unique personne dans la salle, juste pour elle. Que pour elle. Je ne pourrai jamais faire de mal de manière intentionnelle à cette femme, alors qu'il y a un an, je l'aurai fais sans scrupules. Est-ce que je suis devenu plus faible ? Est-ce que l'amour rend faible ? J'aime à croire qu'au contraire, je suis devenu plus fort. Je suis devenu plus intègre grâce à elle, un homme meilleur. Elle a fait ressortir le meilleur. Mais pour d'autre, ça serait de la faiblesse. Pour mon milieu, dépendre autant d'une femme... c'est un signe de fin.

Alors que mon cerveau turbine à plein régime, Milana lance la musique, et là, contre toute attente, une idée germe dans mon esprit pressé de trouver une solution. Je me penche vers Adrianna et attrape son bras avant qu'elle ne se lance. Je me penche à son oreille et lui murmure. "C'est beaucoup trop simple, il faut corser un peu le jeu, pour les impressionner. Et si toi, tu retrouvais toutes les filles, et moi, tous les hommes." Je soutiens son regard, ce qui reviendrait à dire qu'il faut qu'elle se trémousse et embrasse des femmes, plutôt que les hommes. Et moi l'inverse. Ça serait assez osé, carrément un degré de plus que ce qu'on nous demande. On pourrait marquer de bons points, et je pourrai éviter de blesser Tristelle. Par miracle, je vois la lueur dans le regard d'Adrianna. Elle a l'air intéressé par l'idée. Heureusement que ma comparse a aussi de la suite dans les idées, et qu'elle est prête à tout pour ce Club. Avec sa complicité, me sentant retrouver mes moyens, de perce la foule à la recherche des membres masculin du Merlin.

Je commence à rouler des épaules, me prêtant au jeu de cette chanson, aux paroles très symboliques. Je me laisse embarquer par la mélodie. Je me darde d'un magnifique sourire et prend ma plus belle voix. J'avance en faisant le show, et quand j'arrive devant le premier membre, je lui tourne le dos, me déhanchant, soulevant l'hilarité des quelques uns qui nous regardent. Je joue l'allure sensuelle et lui tapote sous le menton quand le défi est fini avec lui. Je rejoins un peu plus loin, en glissant des pieds, me déhanchant, un autre membre du club. Cette fois si, je fais une petite pirouette et vient attraper son visage de mes deux mains pour y planter un baiser fougueux. Je suis arrêté brutalement par ses mains me repoussant de force sur le torse. Alors je rigole et lui envoi un baiser volant du bout des doigts et m'avance vers ma prochaine victime. Pour se faire, je grimpe sur une table, et me penche en avant, et en arrière, en roulant des épaules de nouveau sur l'air qui nous entraine. Je pousse du pieds, avec nonchalance, les couverts et les assiettes qui sont sur ma route. Les gens se reculent. Et j'arrive face à ma "victime", qui de stress, s'enfonce dans sa chaise et essaye de m'éviter. Je saute alors au sol, et je me contente de danser et me frotter à ce qu'il me laisse accessible. La salle rigole. Et je dois dire qu'Adrianna est bien plus sexy dans cette exercice que moi. Je tente à un regard furtif vers Tristelle. J'ignore si c'est de l'amusement ou la surprise qui la sidère autant. J'espère que le show plait aux intéressés.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz
Adrianna Rothschild&Stephen Nott&Milana Voronkova
The Edge of Glory
Je cligne des yeux et j'ai l'impression d'avoir loupé une étape. Où je suis ? Comment suis-je arrivée là ? J'ai l'esprit embrumé d'un voile qui m'est bien trop familier : celui du hang-over. Je fronce les sourcils, comment est-ce possible ? Je n'ai bu qu'une coupe de champagne à la soirée...d'hier ? Quel jour sommes nous ?
Impossible que j'ai la gueule de bois, je connais mes limites avec l'alcool depuis des années et ça fait un très très long moment que je ne me suis pas lâchée au point d'en arriver au black out total. Ça ne risque pas d'être arrivé à cause de cette unique coupe.

Je tourne la tête en prenant conscience qu'il y a un beaucoup de bruit dans la pièce. Mon regard se pose sur Stephen, puis Milana apparaît à son tour dans mon champs de vision. J'avoue que je ne me suis pas surprise d'en déduire que je suis entourée du Merlin Club. Et dans un sens ça me rassure. Parce que je sais à présent à qui je dois de me retrouver dans cet état.
Pour le moment ils sont mes seuls repères, aussi je me concentre sur ce que Milana raconte plutôt que de m'attarder sur le reste de la salle.
Cette fois je suis bien réveillée. Pardon ? Elle veut qu'on chante et qu'on reconnaisse les membres du club en les embrassant et dansant pour eux. Je hausse un sourcil, c'est vraiment ça notre deuxième épreuve ? Pas très compliquée.

L'ennuie c'est qu'en me tournant pour analyser la salle et reconnaître les membres en question, mon regard se pose peu à peu sur des visages familiers qui n'onr rien à voir avec le club et me regardent bouche bée. Cette fille de mon groupe de TD, mon binôme de potion, Éléa ma copine de fac depuis la première année, et finalement sur Tim qui est encore plus stupéfait que es autres.
C'est là que je comprends le véritable enjeux de cette épreuve. Stephen n'a pas de copine, pas que l'on sache en tout cas, mais je suis vraiment censée séduire et embrasser la moitié de la salle devant mon copain.

Est-ce que le club vaut vraiment le coup de risquer ma relation amoureuse ? Non. Pourtant j'ai le sentiment que cela n'aura aucun impact, parce que je me dis que le Merlin est bien plus intelligent que ça et que leur but n'est pas de me faire rompre avec Tim.
Quand je commence à m'élancer, attrapant un micro au moment où la musique retentit, Stephen me retient par le bras. Il me propose une idée qui nous arrangera tous les deux,il s'occupe des garçons et moi des filles. Parfait, ça ma va très bien et en plus ça rend les choses beaucoup plus amusantes. Je lui souris, la scène risque d'être assez cocasse. J'acquiesce et on se sépare pour nous mêler à la foule.

Je commence à chanter, dansant sur le rythme tout en avançant. Je repère ma première victime. Je m'approche d'elle avec un clin d'oeil en la prenant par la main pour l'embarquer dans ma danse. Je souhaite bien du courage à Stephen, les hommes sont toujours beaucoup moins réceptifs face à un autres hommes qu'une fille face à une autre. Elle danse avec moi et je termine pour me diriger vers une autre, posant une main sur son épaule je la contourne, lui caresse la joue, provoquant son hilarité. Je souris, c'est assez drôle à faire au final. Je chante tout près de son oreille comme si je ne chantais que pour elle avant de la faire se retourner face à moi pour l'embrasser de la manière le plus sensuelle possible. C'est à propos de ça non ? Milana veut du spectacle.
Je lance un regard à Tim, qui a croisé les bras et me regarde avec un air plus amusé qu'autre chose.

Je continue mon petit manège, embrassant quelques unes de mes camarades, dansant avec certaines autres. Reconnaissant au fur et à mesure les visages qui étaient présent hier.
Stephen s'en sort bien de ce que je peux en constater grâce aux rires qui l'accompagnent un peu partout dans la salle.
Bientôt je crois que l'on arrive au bout, il y a de moins en moins de visages familiers que nous n'avons pas encore reconnus et je tends l'oreille au cas où Milana nous donnerait de nouvelles indications. Peut-être que l'épreuve ne se résumera pas seulement à ça ?
code by Silver Lungs

_________________

Adrianna Rothschild.
Armée comme un ange je viens pour embrasser la paix.

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz
The Edge of glory
Adrianna Rothschild, Stephen Nott & Milana Voronkova

Mon sourire s'élargit tandis que je croise les bras sur ma poitrine. Il le fait. Et il le fait de manière assez inattendue je dois dire. Entendons-nous bien, je connais assez Stephen pour savoir que cette épreuve ne lui aurait posé aucun souci, je l'ai vu à l'oeuvre à Durmstrang. Mais de là à ce qu'il joue avec la gent masculine... L'air anglais est décidément surprenant. Ceci étant, je dois bien avouer que cela donne une dimension très... stimulante. Adrianna l'imite, se chargeant des femmes. C'est rare d'avoir des recrues qui vont au-delà de ce qu'on leur demande et qui remettent autant leur réputation entre les mains du Merlin Club. Quel spectacle mes amis, quel spectacle. Voilà pourquoi j'ai aimé le  club chez nous, voilà pourquoi j'aime le club ici. Parce qu'on a besoin de ces instants. Stephen et Adrianna ne le savent peut-être pas encore, mais vu la pression qui finira tôt ou tard par peser sur leurs épaules, ils vont avoir besoin de ces moments de relâchement total. En tout cas, ils ont réussi à surprendre les autres membres du club et c'est une excellente chose.

Quand la musique s'achève, j'applaudis des deux mains, sincèrement divertie par leur audace, avant de sortir ma baguette et d'esquisser un mouvement... qui fait disparaître tout le décor pour qu'il ne reste plus que nous trois et tout les membres du Club dans la même salle où je les ai accueillis. Levant de ce fait l'illusion dûe à la potion que je leur avais boire.

« Félicitations, je dois dire que si vous ne percez pas dans votre milieu, le monde du spectacle vos ouvrira grand ses portes. Je vous avais dit de faire confiance au Club, jamais nous ne laisserons détruire votre réputation et votre avenir. Et si un jour vous vous laissez aller, nous serons là pour réparer. »

Car c'est ça le Club. Nous sommes exigeants et il ne s'agit pas de nous décevoir car cela leur coutera très cher, mais c'est aussi un réseau solidaire puissant. Nous pouvons tout autant détruire la vie de quiconque se montre indigne de nous que de protéger les nôtres becs et ongles.

« Vous êtes prêts pour la dernière épreuve ? »

Je ne leur laisse même pas le temps de répondre, me mettant entre eux deux et attrapant d'office leur bras pour nous faire transplaner. Je nous emmène dans un lieu connu seulement des membres du Club, dans une sorte de jardin au cœur duquel s'élève un ancien moulin. Nous y grimpons, alors que les marches craquent sous notre poids. Il fait doux, le soleil est là et ses rayons éclairent doucement le monde autour de nous. Quand nous arrivons tout en haut, les membres sont là et nous attendent. Je désigne à Adrianna et Stephen une ouverture.

« Si vous êtes toujours prêts à accepter les règles du Merlin Club alors il est temps de vous jeter littéralement dans l'aventure. Sautez en criant notre devise. In omnia paratus. Mais pensez à l'atterrissage tout de même, parce que c'est vraiment haut. Et faites original, ne copiez pas ! Ni sur moi, ni l'un sur l'autre. »

Je leur souris avant de me mettre à courir pour me jeter par l'ouverture en hurlant « In omnia paratus ! » et lancer un mobilicorpus  sur moi-même pour atterrir en douceur. Ce saut dans le vide, dans l'inconnu, scellera le pacte qu'ils passent avec le Club, pour le meilleur, et pour le pire.

black pumpkin

_________________

Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz

The Edge of glory
Quand la musique s'arrête enfin, je suis soulagé que l'épreuve se termine. Et assez content de nous, j'ai vu que cela avait plus à Milana et aux autres membres. On a su mettre l'ambiance et corser le jeu. Je crois qu'on a mis la barre haute, je lance un clin d’œil à Adriana en souriant, tout à marcher à la perfection. Et je dois dire que finalement, je me suis bien amusé, et ma comparse à eu l'air aussi. Et avec tout cela, on a su reconnaître les membres, nos "semblables". Est-ce qu'il y aura d'autres épreuves ? Mon cœur bat toujours rapidement, je lance furtivement un œil vers Tris, et... en une fraction de seconde, elle disparait, tout comme tous les autres. Mes yeux s'écarquillent. Alors c'était un enchantement ? Je regarde aussitôt Milana, et la voit avec une baguette magique. Je suis stupéfié, à voir Adriana elle aussi salut cette prouesse. J'y ai vraiment cru. Je rigole à l'humour de ma plus vieille ami. Remarque, le Tribunal Magique est un peu une scène où je me donne en spectacle. Je l'écoute attentivement, nous expliquer que le Club ne mettra jamais ses membres à mal, surtout pas leur réputation. J'aimerai que cela soit vrai pour tout. Mais j'ignore ce qu'ils feraient s'ils savaient, si Milana savait que j'étais avec une née-moldu. Je préfère chasser cette idée, et me concentrer sur tout ce qui se passe, sur l'épreuve que je viens de réussir haut la main.

« Vous êtes prêts pour la dernière épreuve ? »

Encore une ? Je regarde à peine Adriana que Milana nous embarque déjà, sans attendre notre avis. Mais c'est une question sans réponse, on a pas fait tout cela pour dire non à la dernière épreuve. Cela s'enchaine tellement rapidement. Je suis encore sous l'effet du premier sortilège, ça m'a fait tellement bizarre de voir Tristelle, j'en ai encore la chair de poule. Quand je lui raconterai ça... ou peut-être pas, j'en sais rien. C'est assez particulier le Club, je sais qu'elle ne comprend pas tout, mes motivations pour commencer. Mais elle respecte mes choix, et c'est important pour moi. C'est comme si je me raccrochais à un bout de ma vie d'avant. D'avant elle. Les belles fêtes, ce sentiment de puissance, de reconnaissance. Cela me manque, c'est vrai. Pourtant, je suis heureux avec elle. Mais je ne veux pas la blesser, avec tout ce qui se passera dedans. J'aimerai qu'elle puisse venir, à nos soirées, qu'elle soit à mes côtés, qu'elle profite de la belle vie, des bons plats, de la fête, de l'ambiance. Je serai tellement plus serein. Je n'aurai pas à repousser toutes les avances.

On transplane dans un lieu vraiment spectaculaire. Un grand jardin, dont je ne connaissais pas l'existence. Et un moulin au entre. C'est ici ? C'est la nouvelle épreuve. Il fait beau et plutôt doux, on suit Milana, et on monte un par un sur le petit escalier en bois. Quand on débarque enfin, je remarque que tous les membres sont déjà là. Ils sont enjoués, déjà festif pour certains. Ils ont l'euphorie des nouveaux membres. Combien au total cette année sur toute l'université sont admis ?

Je regarde l'ouverture que nous montre Mila. Quoi il faut sauter ?! Je ne montre rien, mais je ne suis pas vraiment rassurer. Surtout quand elle dit de réfléchir à la réception. Cela veut dire qu'il n'y a vraiment rien en bas pour nous retenir. Et je leur fais confiance pour cela. Nous sommes censés être l'élite du pays, le haut du panier, et être à l'aise en magie. Tout comme censé réfléchir très vite, s'en sortir très vite. Comme la dernière fois, quand il fallait cacher les preuves après notre petite "fête". Ne pas se copier, être original. Et ne pas oublié de crier la devise. Quand Milana saute, je me alors tourne vers Adriana.

"Pour être galant, je passe le premier."

Habituellement on dit honneur aux dames, mais histoire qu'elle est un peu plus de temps pour trouver une idée, je m'avance près du trou. On ne voit vraiment pas le sol. Je sors ma baguette de ma poche et la tourne dans ma main. Et si plutôt que de sauter, je me laisser glisser ? Comme un énorme toboggan ? Je pointe le trou et lance un Glisseo pour matérialiser une sorte de toboggan dans une matière non identifiée. Je souris alors et saute pour me laisser glisser, sans oublier de hurler « In omnia paratus ! ».

Une nouvelle aventure commence. Je me relève un fois en bas, et retrouve le sourire de Milana. Le toboggan disparait aussi vite qu'il est apparu. Je regarde à présent l'ouverture. Que va trouver à faire Adrianna ?

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionThe Edge of glory EmptyRe: The Edge of glory

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum