Personnage : Casey Morgan
   
Salut, je me présente, je suis Casey Morgan et il y a 21 ans j'ai embelli le monde en arrivant à Bristol, en Angleterre, le 1er mars 2000. Je suis anglaise, d'origine (précisez ici les origines). Je suis une sorcière vampire et qui plus est une Née-Moldue. Petite anecdote : il paraît que je ressemble à Meagan Tandy et j'ai un certain don en combat. Je suis hétérosexuelle et ce jusqu'à nouvel ordre et si tu veux tout savoir, je suis secrètement en couple avec Tarek Fergal. Oh et j'étais à Gryffondor à Poudlard (entre sept. 2011 et juin 2018), puis à l'UMS en Communication & Information (entre sept. et déc. 2018) et je suis à présent la Bêta de Tarek Fergal, dans la meute de la Lune Rousse. Je suis sans emploi. Je suis Neutre.


   Sinon concernant l'univers de la magie ?

   ○ Une anecdote à nous partager ? Elle a une cicatrice sur le visage et le cou.

   ○ Quelles étaient tes matières préférées à l'école ? Tu étais plutôt un maître dans l'art des Potions ? Ou bien tu excellais plutôt auprès des créatures même si les notes ne reflétaient pas vraiment la réalité ? Explique-nous tout ça ici.

   ○ Quel est ton sortilège préféré ? Plutôt Expelliarmus, Serpensortia ou peut-être le Doloris ? On veut tout savoir !

   ○ Est-ce que tu sais exécuter un Patronus ? Si oui, quelle forme prend-il ? Elle n'en a pas encore formé.

   ○ Quel est ton Epouvantard ? La chose qui t'effraie le plus ? La solitude, la mort d'un proche, une créature en particulier ?

   ○ Mais, au juste, à quoi ressemble ta baguette magique (bois, cœur, taille) ? Bois de frêne épineux.

   ○ Que penses-tu des Lois séparatistes dans les écoles ? A Poudlard, à Ilvermorny et dans d'autres, les Purificateurs ont réussi à imposer petit à petit leurs lois et finalement les créatures se retrouvent obligées d'étudier séparément des autres sorciers. Plus de détails dans les lois ou du côté des descriptifs des écoles.

   ○ Que penses-tu de l'élection d'Aymen Avery, nouveau Ministre de la Magie, en Angleterre ? Aymen Avery était connu de tous, il y a quelques années, pour descendre d'une grande famille de Sang-Pur, d'être un raciste en bonne et dû forme comme le veut sa famille. Mais bizarrement, en mai 2021, il a dénoncé les violences faites dans les familles de Sang-Pur et depuis septembre qu'il est Ministre de la Magie, il a rendu la vaccination non-obligatoire et encourage les sorciers à accepter à nouveau les créatures parmi eux.

   ○ Que penses-tu des créatures (vampires, loup-garous, hybrides, etc) ? De nombreux sorciers ont tendance à craindre ces créatures que certains jugent instables. Il est vrai que de nombreux meurtres ou accidents sont leur œuvre, c'est de notoriété public. Mais peut-être vous êtes-vous forgé votre propre opinion à ce propos ?

   ○ Que penses-tu des Nés-Moldus/No-Maj ? J'imagine que cette question est plus pour les Sang-Purs, mais toutefois si tu es un de ceux qui veut purifier sa lignée, il est important de savoir si ces sorciers descendants de Moldus te dérangent ou non ?

   Caractère & Physique
   


   Et du point de vue du caractère ça donne quoi ?

         

Caractère : avant ma transformation, j'étais une victime. Oh attention, je ne marchais pas tête baissée, je n'acceptais pas les insultes en tendant l'autre joue. Non, je répliquais, je montais sur mes grands chevaux. J'essayais de m'intégrer dans ce monde, j'étais la fille pimpante, un peu populaire en dépit des « sang-de-bourbe » qu'on lâchait sur mon passage. Je sortais avec un joueur de Quidditch. Tout ça me paraît si dérisoire aujourd'hui. Quand je suis devenue vampire, tout ce que je bridais en moi s'est libéré. Ma rage et ma haine de ces soit disant Sangs-Purs. Ma colère, ma rancune. Mon désir de leur faire payer pour toutes ces fois où je me suis sentie faible, pour ces humiliations lors de mes premières années à Poudlard. Depuis, j'assume avec fierté ce que je suis. J'éprouve de la gratitude envers mon créateur et je me perfectionne de jour en jour. Je voudrais prouver à tous ces abrutis à quel point notre condition de créature est bien meilleure que la leur, combien nous sommes puissants. Ma « meute », mon clan, ils m'ont donné l'ambition et je compte bien gagner de nouveaux territoires en notre nom à tous.

Physique : je mesure un mètre soixante-treize, je suis fine, la peau chocolat, les yeux noisettes. Un portrait somme toute banal. Si ce n'est que j'ai changé depuis un an. Je suis devenue plus forte. Plus rapide. Plus puissante. Physiquement, ça ne se devine pas forcément, mais es fait sont là. Depuis que j'ai été mordue, j'ai senti mes forces et mes sens se décupler. Il m'a fallu du temps pour apprendre à contrôler ma nouvelle nature. Heureusement, je n'ai pas été abandonnée par mon créateur. Le vampire qui m'a transformée m'a gardée dans la meute et j'ai appris à contrôler la soif, à combattre, à tirer le maximum physique de ce que je suis. Bien que mes sens et émotions demeurent exacerbés. En revanche, ce que les gens remarquent assez vite chez moi... c'est cette énorme cicatrice qui lacère mon cou, souvenir cuisant d'un coup de griffe de loup-garou. Mais pas d'inquiétude, lui aussi il a eu le droit à mes crocs plantés dans sa chair une paire de fois. Mais franchement ? Le sang de chien, ce n'est pas bon du tout.

Histoire

Chap I - Avant la transformation
   Mon histoire est en deux parties. La première est assez insipide, j'en ai peur. Je suis née à Bristol. J'avais trois sœurs. Mais j'étais un cas particulier avec ma cadette. On ne l'a su qu'à mes onze ans, date à laquelle j'ai reçu une lettre de Poudlard. On a d'abord cru à une plaisanterie. Qui croit en la sorcellerie de nos jours ? Pourtant, ce n'était pas une blague. J'ai intégré une école de sorciers. Et le premier jour, j'y croyais, vraiment. J'étais persuadée que tout serait parfait. J'avais mon petit chaudron, ma jolie baguette, et le choixpeau sur ma tête qui ne s'est pas écrié « oh mais c'est une erreur ! ». Il m'a attribué la maison de Gryffondor et j'étais fière. Oh oui. Et là encore, j'y croyais. Tout était parfait, j'avais des « amis » accueillants. Et puis, il y a eu le début des cours et le fossé entre les autres et moi, en termes de connaissances. Et surtout ces mots, que j'ai commencé à entendre sans comprendre tout de suite : sang-de-bourbe. Tous les jours, plusieurs fois par jours. Surtout par des Serpentard. J'étais bousculée dans les couloirs, humiliée. Et pourtant je ne me laissais pas faire, je répliquais, par mes mots, ou par des bagarres... mais je faisais perdre des points à ma maison en faisant cela.

En grandissant, j'ai compris que certaines stratégies ne me mèneraient à rien. Je suis restée avec les Gryffondor, je me suis investie un peu dans le Quidditch, mais surtout, j'ai joué le jeu de l'adolescente à la perfection. Ma petite sœur est arrivée et j'ai tout fait pour la protéger des brimades. Mais parfois tout ne suffit pas. J'ai compris que sorcier ou pas, les choses fonctionnaient toujours de la même façon. Il fallait être populaire. Et je l'étais dans ma maison, parce que j'étais douée et que je clouais le bec des Serpentard... Jusqu'à ma dernière année, où je suis sortie avec l'un d'eux, Gabriel. Il était différent, beaucoup plus tolérant. Les gens m'ont un peu moins cherchée à cette époque. Il fallait dire que je sortais avec un joueur de l'équipe de Serpentard, ce n'était pas rien. Mais c'était déjà la fin de la dernière année. Il m'avait redonné confiance, il a été mon premier. Les vacances sont arrivées mais on en a profité pour se voir, même s'il passait du temps avec ses sœurs.

La rentrée a eu lieu. Il était en colocation, dans un appartement où le rejoindrait sa sœur l'an prochain. Moi, je vivais aux estudines, quand je ne suivais pas mes cours en Information et Communication. Là bas, j'étais plus heureuse qu'à Poudlard. J'avais rencontré une fille sympa, qui était en deuxième année. Et quand les vacances de Noël sont arrivées, elle m'a proposé de l'accompagner en Irlande, où elle effectuerait un stage d'une semaine avant de rentrer dans sa famille. Et comme visiblement Gabriel préférait rentrer toutes les vacances chez ses parents et ses sœurs, j'ai accepté l'invitation.

Chap II - Renaître en tant que vampire
   Et c'est là que tout a basculé. Nous sommes donc en décembre 2018, près de Galway. On a bien entendu les rumeurs selon lesquelles des meutes de loups-garous seraient en conflit, mais... sérieusement ? En Angleterre, les loups-garous n'évoluent pas en meute. Quel intérêt ? Ils ne se transforment qu'une fois par mois, le reste du temps, ce sont des sorciers lambdas un peu plus forts et résistants que la moyenne, c'est tout. On n'y a pas fait attention et un soir, on s'est retrouvée prises dans la bataille. Des loups énormes qui se griffaient et mordaient, des cris, l'odeur du sang. Et la douleur. Ça m'a paralysée sur le coup. J'ai senti les crocs dans mon cou et mes forces me quitter peu à peu. Mes jambes sont devenues coton et le noir a envahi mon champ de vision.

Pourtant, je ne suis pas morte. Quand je me suis réveillée, j'avais le goût du sang dans la bouche et surtout, j'étais très sensible à toute forme de source lumineuse. Mais je n'étais pas seule. Il y avait un vampire. Puis d'autres, et des loups aussi dont l'odeur m'a donné une telle nausée que j'ai vomi. C'est quand, sous l'effet de la peu, j'ai cassé une table que j'ai compris. Je n'étais plus une simple sorcière. J'étais devenue vampire.

Je n'ai pas songé à m'enfuir, je voulais rester avec mon créateur, c'était plus fort que moi, mais surtout, j'avais soif. Horriblement soif. A tel point que j'en ai oublié ma famille. Mes parents, mes sœurs, ils n'étaient plus qu'un souvenir perdu d'une vie qui n'était plus la mienne. On m'a donné du sang animal, jusqu'à ce que je sois capable de me tenir. Mon créateur m'a présentée à la meute de la Lune Rousse. Une meute de Loups-Garous avec laquelle son clan de vampires avait passé une sorte d'accord. Leur odeur m'insupportait mais il fallait que je tienne. Pas le droit de les mordre, ni de les tuer... c'était le deal. En échange, nous étions libre, sur un territoire étendu.

Et pendant des semaines et des mois, j’ai été soumise à l’entraînement du clan et de la meute, pour que j'apprenne à gérer mes émotions exacerbées, mes sens hypersensibles, ma force aussi, car je broyais tout. J'ai appris à chasser, à me nourrir seule. Mais le sang humain était interdit. Notre clan était assez unique en son genre : des loups et des vampires ensemble, qui n'attaquaient pas les humains de Galway et des environs. Peu m'importait. J'étais forte et puissante pour la première fois de ma vie. On ne pouvait plus m'écraser. Sauf peut-être un con de loup-garou à l'odeur bien dégueulasse. On s'est souvent battus lui et moi. Tarek. Je sais que les créatures, quelles qu'elles soient, sont le stade prochain de l'évolution. Mais lui... non, il est un arriéré de loup. Il pue, il ne se contrôle pas.

Chap III - La Meute de la Lune Rousse
   A la mi-mars, des étrangers sont venus. Ça a tracassé l'Alpha, surtout à cause de ce qu'ils ont dit, de ce qu'ils ont fait. Ici, des lois étaient passées, pour nous parquer, nous humilie, réduire la reproduction, interdire certaines unions. On a combattu et les étrangers ont combattus avec nous. L'Alpha semblait les connaître, surtout la demi-louve. Moi tout ce que je comprenais, c'était que ces salauds de Sangs-Purs voulaient réellement nous éradiquer et qu'ils avaient commencé notre destruction, que les décisions venaient d'Angleterre. Et je crois bien que Tarek en a profité à la pleine lune d'avril. Il y a eu un combat. Les loups-garous et le syndrome du « c'est moi qui ai la plus grosse »... J'ai défendu celui qui était mon alpha et cette enflure de Fergal m'a griffé. Mais genre, pas gentiment. J'ai senti mon corps se vider de mon sang. Je savais que je ne pourrais pas mourir, mais on est quand même un peu sensible à la douleur, surtout quand elle est infligée par un loup-garou. Quand j'ai repris connaissance, j'ai appris que nous avions officiellement changé d'Alpha. Et merde. Je me suis battue avec Tarek, pour le principe. Mais je ne pouvais le tuer. Pas alors qu'il venait de passer à la tête de la Lune Rousse, le seul clan que j'ai jamais connu. Depuis, c'est lui qui dirige la meute, mais moi, je nourris l'espoir de me venger des anglais, des Sangs-purs qui se croient si supérieurs à nous. Nous sommes l'avenir, ils sont le passé. Et viendra le moment où on leur prouvera.

La vie s'est... beaucoup compliquée. Lorsque ma route a croisé celle de Gabriel, mes souvenirs ont commencé à me revenir. Grace à lui, j'ai retrouvé mes parents mais j'ai aussi appris que ma sœur aînée, Sacha, était morte dans l'attaque du Chaudron Baveur. A partir de ce moment là, avec Tarek ça a vraiment dégénéré. On a commencé à coucher ensemble, tout en se détestant encore et toujours. De son côté aussi ça a été compliqué. Il a découvert sa demi-soeur, Reagan, et a compris pourquoi Liam, son « frère », les avait abandonnés. On a combattu son père aussi. Et c'est là qu'on a réalisé que derrière nos sempiternelles chamailleries, il y avait autre chose, qu'on tenait l'un à l'autre. Vraiment.

Design @Lilith - Textes @Stephen Liam Nott & @Victoire Weasley



_________________


   Uncover
Nobody sees, nobody knows
We are a secret
Can't be exposed
That's how it is, that's how it goes
Far from the others
Close to each other
That's when we uncover
©️ Joy