Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Décembre 2021.
anipassion.com
Partagez

descriptionHanging for a moment of truth EmptyHanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truth
Anton Danchev, Garrett Yaxley & Milana Voronkova

C'est un cru exceptionnel cette année. Il est rare qu'un club recrute autant d'un coup... et pourtant. Adrianna et Stephen vont être soumis à l'initiation, il y a eu mon transfert, et cette nuit, on va s'occuper d'un certain Garrett Yaxley – qui n'a même pas pris la peine de m'inviter à son mariage ! En plus d'Anton Danchev, que je connais de Durmstrang. J'ai demandé à être présente pour leur « test », ça m'amuse et mes idées plaisent, alors pourquoi se gâcher le plaisir ? Pour eux deux, on reste sur les fondamentaux, au moins pour le début. Les enlèvements au beau milieu de la nuit sont une valeur sûre. Et pour une fois, j'ai participé à celui de Yaxley. Je voulais tellement voir la peur et entendre les cris de son Agatha. Ça lui apprendra à m'oublier dans la liste des invités !

Mais cette fois, ils sont emmenés, ligotés et « aveuglés » dans notre pièce de ralliement – top secrète évidemment – et pendus par les pieds au plafond, ce qui rend le spectacle particulièrement agréable. Alors qu'ils ont les yeux bandés, je tourne autour d'eux, faisant claquer mes talons sur le sol. La pièce est à peine éclairée de quelques bougies et j'en profite pour glisser mes doigts sur leur torse. Intéressants, vraiment. D'un coup sec, j'ôte le bandeau de Garrett, et plus délicatement celui d'Anton, dont je caresse la mâchoire.

« Ravie de vous revoir, Mr Danchev. »

Je me place de sorte qu'ils puissent tous deux me voir. C'est mon moment, il faut que ce soit parfait.

« Bienvenue au Merlin Club ! Je suis certaine que vous en avez déjà entendu parler, je ne vais pas vous faire l'offense de vous le vendre par le menu. Vous nous intéressez, messieurs. Et le Club ne s'intéresse pas à n'importe qui. Avec nous, vous pourrez profiter d'appuis indéfectibles, d'aujourd'hui, jusqu'à votre mort. Mais vous participerez également aux diners les plus dingues que vous puissiez imaginer. L'avenir est entre nos mains, nous savons comment nous détendre. Mais il faut mériter ces avantages. »

Et c'est là souvent, que le bat blesse. Mais c'est drôle aussi quand ils échouent, ou qu'ils se rendent indignes du Club. Parce que les représailles sont sévères, terriblement sévères. Et pour ça aussi, j'ai plein d'idées !

« Si vous réussissez notre petit test, tout vous sera offert sur un plateau d'argent. Mais ratez-le, trahissez-nous ou oubliez-vous, et nous ferons de votre vie un enfer sur terre. »

Ces clubs sont réservés à l'élite. La preuve, un Haut Juge et le plus jeune ministre de l'histoire sont passés dans ce genre de société. Nous avons tous un rôle à tenir. En sortir serait la pire chose à faire.

« Et bien sûr, pas un mot du Club. A qui que ce soit. Femme, petite-copine, ce ne sont pas des confidences à faire sur l'oreiller. Ce qui se passe au Club reste dans le Club. La confiance est l'arme absolue, c'est pour cela qu'on vous fait passer le test. »

Je fais un signe de tête à deux de mes compères pour qu'ils coupent la corde qui retient nos petits nouveaux prisonniers... Et les voilà qui s'écroulent. Mais j'aime avoir les hommes à mes pieds, littéralement.

« Alors messieurs, le choix est vôtre. Repartez avec douce Sybille et vous n'aurez aucun rang à tenir, vous ferez ce que bon vous semble... sans nous. »

Je leur montre ma comparse de quatrième année, une des premières recrues féminines, qui leur tend la main en souriant.

« Ou venez avec moi affronter trois épreuves. »

Je leur tends la main, en souriant à mon tour.

black pumpkin

_________________

Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truth
Je peux la toucher. Je peux l'embrasser. Et je sais que c'est mal, et je sais que je ne devrais pas ressentir ce genre de chose, mais c'est le cas. Je l'aime. Je l'ai toujours aimé. ••• Mardi 5 octobre 2021 •••
Garrett fut réveillé de la pire façon qu’il soit. Avant qu’il n’ait pu saisir sa baguette, des personnes cagoulées l’attrapèrent et le ligotèrent. Agatha criait, on lui avait ramassé sa baguette à elle aussi. Garrett insultait quiconque s’approcher de lui et on le baillonna et lui mit un bandeau sur les yeux. Bon sang, que se passait-il. C’est quand on lui rendit la parole et la vue qu’il comprit ce qu’il lui arrivait. Pendu par les pieds au plafond, le sang lui montait à la tête. Mais quand il vit les bougies et les talons d’une jeune femme occupée à caresser la mâchoire d’Anton Danchev (il se trouvait là lui aussi ?!), il comprit. « Bienvenue au Merlin Club ! »

Bien qu’à l’envers, la jeune femme qui les accueillait était d’une beauté renversante. Elle avait un léger accent qui rappelait celui de Stephen. Une russe alors ? « Je suis certaine que vous en avez déjà entendu parler, je ne vais pas vous faire l’offense de vous le vendre par le menu. Vous nous intéressez, messieurs. » Garrett déglutit et croisa le regard d’Anton. Oui, ils en avaient entendu parler. Cette organisation secrète tant recherchée. Garrett espérait depuis plus de deux ans d’en faire partie. Est-ce que son mariage avec Agatha avait déclenché quelque chose ?

« Avec nous, vous pourrez profiter d’appuis indéfectibles, d’aujourd’hui, jusqu’à votre mort. Mais vous participerez également aux dîners les plus dingues que vous puissiez imaginer. L’avenir est entre nos mains, nous savons comment nous détendre. Mais il faut mériter ces avantages. » C’était ça que les choses se corsaient. Garrett avait entendu parler des enlèvements, mais aussi des rites d’initiation. On ne devait pas en parler, personne ne savait ce qu’il s’y passait, mais on savait que ce n’était pas des plus faciles.

« Si vous réussissez notre petit test, tout vous sera offert sur un plateau d'argent. Mais ratez-le, trahissez-nous ou oubliez-vous, et nous ferons de votre vie un enfer sur terre. Et bien sûr, pas un mot du Club. A qui que ce soit. Femme, petite-copine, ce ne sont pas des confidences à faire sur l'oreiller. Ce qui se passe au Club reste dans le Club. La confiance est l'arme absolue, c'est pour cela qu'on vous fait passer le test. » D’un coup de baguette, les liens se détachèrent et Garrett s’écrasa contre Anton. Cette femme était un véritable diablotin. Mais en la voyant à l’endroit, avec ce sourire que Garrett allait apprendre à connaître, il se disait qu’elle ressemblait plutôt au diable en personne.

« Alors messieurs, le choix est vôtre. Repartez avec douce Sybille et vous n'aurez aucun rang à tenir, vous ferez ce que bon vous semble... sans nous. » Une nouvelle femme fit son apparition et leur tendit la main. « Ou venez avec moi affronter trois épreuves. » A son tour, le diable leur tendit la main, un sourire des plus diaboliques accroché aux lèvres. Garrett, toujours à terre, croisa une nouvelle fois le regard d’Anton. Tout comme lui, ils étaient séduits par l’idée. Anton était un russe, il n’avait pas vraiment froid aux yeux et ce fut le premier à se redresser complètement pour saisir la main d’une des deux femmes. Leur hôte tourna la tête alors vers Garrett, intriguée par sa réponse, avant qu’il ne se relève à son tour.

« J’en suis. » déclara-t-il. « Par quoi commençons-nous ? » demanda-t-il. Il aimait savoir ce qui l’attendait, les surprises n’avaient jamais été son fort. Et il avait plus que hâte de rejoindre ce groupe d’élites. « Pouvons-nous savoir vos noms avant de commencer ? » Autant mettre un nom sur ce visage diabolique, non ?
© 2981 12289 0

_________________


« Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse ... »

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truth
I write you letters from right to left. Some secrets from my heart. ••• Mardi 5 octobre 2021 •••

Tiré de ton sommeil par un réveil plutôt désagréable, la mauvaise humeur par laquelle tu t'étais levé n'avait pas eu le temps de sortir convenablement. En fait, tu l'avais même très vite remballé. Parce que c'était presque la trouille qui avait fini par prendre le dessus. Surtout à partir du moment où tu as senti qu'on t'amenait loin de chez toi. Loin de ton lit. Et pire encore, la pendaison par les pieds, c'était certainement une des choses que tu appréhendais comme torture et.. voilà que tu sentais les cordes tenir tes pieds, la tête dans le vide, le sang redescendant dans ton cerveau.

L'obscurité absolue dans laquelle tu évoluais, elle, ne te faisait pas peur. C'était plutôt la combinaison avec le sens qui commençait à te faire mal aux tempes, te donner l'impression d'avoir avalé de l'eau par le nez qui te donnait des sueurs. Mais ça, tu étais encore bien trop fier pour le montrer. Jusqu'à ce qu'on t'enlève le bandeau qui noircissait ta vision. Une jeune femme que tu connaissais de Durmstrang, Milana, se tenait là. Tu l'écoutais parler, sans desserrer la mâchoire, en essayant de ne pas trop ciller, ni de tressaillir d'inquiétude à quelque moment. Lorsqu'elle parla du Club de Merlin, tu tournais, comme tu le pouvais, la tête vers Garrett. Oui, évidemment, tout le monde connaissait ! Mais au moins, tu savais que tu n'étais pas enlevé pour obtenir une rançon de tes parents, qu'ils ne donneraient bien sûr pas. Tu écoutais ses instructions, les yeux brillant, et pas uniquement à cause de l'afflux considérable de sang désormais présent quasiment que dans la partie la plus basse de ton corps, à savoir ta tête. Enfin, jusqu'à ce qu'elle ordonne silencieusement qu'on défasse les liens qui le retenaient dans les airs, tout comme à Garrett, et qu'il finisse avec le coup de sa chute plus de celle de son ami sur lui.

Tu te redressais, en t'époussetant rapidement. Elle parlait de partir. Quoi ? Hors de question d'abandonner ! Tu avais jeté un coup d'oeil à Garrett à nouveau. Vous sembliez sur la même longueur d'ondes : il serait idiot de refuser. Le peu qu'elle en disait présentait un bon nombre d'atout qu'il fallait être idiot pour ne pas voir. Pourtant, tu voulais en savoir plus, et pas pour te décider, vu que ton avis était déjà pris. Ta curiosité était déjà attisée, ton attention monopolisée par ce qu'elle disait, si bien qu'il t'avait fallu entendre Garrett prendre la parole pour réaliser que plus ou moins, on attendait une question de ta part. « Tout pareil ! » que tu lançais, comme un petit mouton, avant de te reprendre, en réalisant que ton enthousiasme pouvait te faire passer pour le parfait crétin du coin. « Il faudrait être idiot pour ne pas vouloir rester. » rajoutais-tu, essayant de récupérer un semblant de contenance.
© 2981 12289 0

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truth
Anton Danchev, Garrett Yaxley & Milana Voronkova

La main d'Anton dans la mienne, je confirme silencieusement. Oui, il faut être fou ou idiot pour refuser une telle offre. Pourtant, il paraît que cela s'est déjà vu. Inconcevable ! Je ne me défais pas de mon sourire lorsque Garrett réclame des noms. Voilà donc le plus prudent et le plus terre à terre des deux. Ce n'est certainement pas pour rien qu'il est marié et non Anton.

« Milana. C'est le seul nom que tu as besoin de connaitre, crois-moi. Demande à ton ami, si tu veux plus d'informations. »

J'étais la reine de Durmstrang après tout, la meilleure amie de Stephen Nott. C'était le bon vieux temps et j'ai bien l'intention de le revivre ici, en Angleterre. Cette fois, les choses sérieuses vont pouvoir commencer. Sans lâcher les mains de deux jeunes hommes, je nous conduis dans une autre pièce, où s'étale une table à faire pâlir d'envie les tsars russes. D'autres membres du Club sont déjà là et les saluent en levant leurs verres. Je les invite à prendre place, chacun à côté de moi. Leurs verres sont bientôt remplis d'un délicieux champagne, tout comme le mien.

« Puisse votre valeur triompher, messieurs. »

Je trinque avec eux avant de porter mon verre à mes lèvres et d'avaler une franche gorgée du précieux liquide doucement pétillant, imitée par nos jeunes prétendants. Je déguste un toast du bout des doigts avant de me tourner vers Garrett, et de presser sa cuisse.

« Quel dommage qu'un parti tel que toi soit déjà marié, mais c'était un très beau coup politique. Néanmoins, j'aimerais bien savoir ce que tu penses réellement de ton épouse. Est-ce que tu l'aimes, est-ce que tu l'estimes ? Ou est-ce que tu seras du genre à la tromper dès que tu en auras l'occasion ? »

Je tourne brusquement la tête vers Anton, dont je caresse une nouvelle fois la mâchoire, le genre qui aurait pu me plaire si je n'avais un autre objectif en vue.

« Et toi, Anton, que penses-tu réellement de toute la situation en Angleterre ? Serais-tu prêt à t'avilir avec la populasse ? ou encore les créatures et autres êtres... différents ? »

Je les regarde tous deux en souriant.

« Oh, j'ai oublié de vous dire. Il y a du serum de vérité dans vos verres. Je vous l'ai dit, la confiance est absolue ici, il n'y a pas de cachotteries possibles, pas de secret les uns pour les autres. »

S'ils veulent mentir, ils risquent de ne pas apprécier les effets du serum. Mais s'ils sont honnêtes, alors on va passer un excellent moment, bien que je ne doute pas de la naïve innocence d'Anton. Pour Garrett , j'ai des doutes. D'ailleurs, mes comparses sourient déjà en allumant leurs cigarettes.

black pumpkin

_________________

Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truthJe peux la toucher. Je peux l'embrasser. Et je sais que c'est mal, et je sais que je ne devrais pas ressentir ce genre de chose, mais c'est le cas. Je l'aime. Je l'ai toujours aimé.
Mardi 5 octobre 2021

Comme Garrett le pensait, Anton n’avait pas froid aux yeux et quelque part, le courage et le sang-froid du jeune russe le motivait à accepter l’offre. Le nom de la jeune femme était Milana, mais ce ne fut pas tant ça qui l’étonna puisqu’elle ajouta une information plus intrigante : Anton la connaissait ? Oh mais … La jeune femme avait un accent. Russe, très certainement. Ce qui signifiait qu’ils s’étaient déjà connus dans une autre école : Durmstrang. Très bien. Garrett avait quelques informations et rien que ça suffisait à le rassurer. Il ne partait pas aveugle. Son grand-père lui avait toujours enseigné de bien se renseigner sur son ennemi avant de le combattre. Milana n’avait pas l’intention d’en être une, mais si elle devait devenir une alliée, mieux valait en savoir un maximum sur elle.

Attrapant leurs mains, la jeune russe les emmena à sa suite, dans une salle beaucoup plus somptueuse et moins glauque. La table garnie de beaux plats devait sans doute y être pour beaucoup de choses. Mais pas seulement ! Tout un peuple était assis autour et les regardait arriver, un sourire amical aux lèvres (à moins que ce ne soit un sourire amusé ?). Quelle était la première épreuve ? Finir tous les plats présents sur cette table ? Connaître leurs noms ? Faire un discours poignant ? L’esprit de Garrett tournait à 100 000 à l’heure, essayant d’anticiper la suite, mais le sang qui était longtemps resté au sommet de sa tête lui avait filé une légère barre au front, l’empêchant d’avoir les idées trop claires.

Milana s’assit en bout de table, rien de bien étonnant. Garrett s’installa à sa droite tandis qu’Anton s’asseyait à sa gauche, en face de Garrett. Ce dernier jeta un coup d’œil à côté de lui pour découvrir un étudiant de 5ème année. Regard goguenard, il lorgnait les deux nouveaux venus, comme impatient d’assister à la suite. Garrett était lui aussi impatient de savoir ce qui l’attendait. Mais au lieu de ça, Milana les invita à trinquer avec eux. « Puisse votre valeur triompher, messieurs. » lança-t-elle, imitée par les autres membres assis. Tous burent une longue gorgée du verre, dissuadant Garrett que quelque chose avait été mis dans ce liquide. Il haussa les épaules et but une gorgée. Du champagne.

Il sursauta cependant quand une main vint lui pincer la cuisse. « Quel dommage qu’un parti tel que toi soit déjà marié, mais c’était un très beau coup politique. » Il déglutit. Les filles n’avaient jamais été bien entreprenantes avec lui, à moins que ce ne fut le contraire. Agatha était sa seule relation sérieuse et il se disait toujours chanceux de l’avoir trouvé. La suite de la question de Milana l’intrigua en même temps que son mal de tête se renforçait. Le champagne n’était peut-être pas de bon goût avec son expérience précédente …

« Est-ce que tu l’aimes, est-ce que tu l’estimes ? Ou est-ce que tu seras du genre à la tromper dès que tu en auras l’occasion ? » Garrett recula son visage, comme choqué par les propos tenus par Milana, mais une envie de répondre le prenait. Non, il ne devrait pas jouer à ce jeu-là. Mais ses pensées s’embrouillaient dans son esprit. Que se passait-il ? Il jeta un coup d’œil à Anton en face de lui, lui aussi cuisiné par Milana et tout aussi confus.

Il voulut poser une question, mais l’instant d’après, tout était à nouveau confus dans son esprit, et il avait même oublié ce qu’il voulait dire. Non tout ce qu’il arrivait à se formuler c’était la réponse à la question de Milana sur Agatha. « Oh, j’ai oublié de vous dire. Il y a du sérum de vérité dans vos verres. » La réalité frappa Garrett durant un court instant, mais un instant assez long pour se dire qu’il s’était fait avoir en beauté. « Je vous l’ai dit, la confiance est absolue ici, il n’y a pas de cachotteries possibles, pas de secret les uns pour les autres. » Garrett vit dans son esprit un peu brumeux les acolytes assis à la table sourirent de plus belles, certains allumaient déjà leur cigare, d’autres les saluaient à nouveau de leurs verres.

Les secrets. C’était ce qu’ils voulaient. Ce n’était pas à Garrett de savoir s’il pouvait avoir confiance en eux. C’était à eux de savoir s’ils pouvaient avoir confiance en lui. La question était : était-il prêt à s’ouvrir à eux pour rejoindre le Merlin Club ? La réponse était évidente.

« J’aime Agatha. » répondit-il, serrant les poings. C’était la vérité. Comme il le pensait auparavant, Agatha avait été sa seule relation sérieuse, la seule femme qu’il avait aimée. « Elle m’a toujours soutenu et m’a été d’une précieuse aide notamment lors du procès de mon grand-père. » Garrett se mordit la lèvre, n’aimant pas parler de Julian Nott, mais le Veritaserum le poussait à parler sans qu’il puisse se maîtriser. « La tromper ? Pour ça, il faudrait désirer une autre femme, ce qui n’est à ce jour … » Il déglutit. Des perles de sueur apparaissaient sur son front, alors qu’il tentait de résister. Il voulait révéler l’identité de Taylor. Taylor Morgan. Cette Née-Moldue si spéciale qu’il avait regardé autrement.  Il secoua la tête. Non, il devait garder Taylor en dehors de tout ça. Elle avait eu déjà assez de problèmes comme ça, et il se rappelait assez nettement de ce loup-garou venu le menacer. « Je pourrais la tromper, oui. » répondit-il, dents serrées. « Si je trouvais un jour son égal, ce qui n’est pas évident. » Ses poings se desserrèrent. Il avait réussi à retrouver une certaine maîtrise, ou du moins, il préférait laisser le flot de paroles parler sur Agatha et ce qu’il ressentait pour elle. Car ce n’était pas du faux.

« J’ai épousé Agatha car je l’aime et que je veux lui être fidèle. Je ne dis pas que je pourrais l’être toute ma vie mais je sais que c’est ce dont j’ai envie aujourd’hui. » Il croisa le regard de Milana, se refusant de lutter davantage. « Mais si vous voulez parler de ma loyauté en tant qu’hommes d’affaires, elle sera sans faille. L’amour et la politique n’ont rien à faire ensemble. » Voilà une phrase que son grand-père lui avait assez répétée pour qu’elle reste ancrée en lui. Satisfaite, Milana se tourna vers Anton.
©️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse ... »

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truth
Anton Danchev, Garrett Yaxley & Milana Voronkova

« La tromper ? Pour ça, il faudrait désirer une autre femme, ce qui n’est à ce jour … »

Mon sourire s'élargit et je porte un verre de vin à mes lèvres. La soirée devient réellement intéressante parce que e vois que le sérum est en train de faire effet et qu'il résiste. Est-ce que Garrett Yaxley est en train de nous dire qu'il pourrait désirer une autre femme que celle qu'il a épousé il y a si peu de temps ? Voilà le genre de diner qui m'a manqué.

« Je pourrais la tromper, oui. Si je trouvais un jour son égal, ce qui n’est pas évident. »
- Terriblement intéressant. Agatha a une vraie personnalité, il est vrai. Et j'aimerais bien être là si un jour tu cédais aux charmes d'une autre et qu'elle l'apprenait. »


« J’ai épousé Agatha car je l’aime et que je veux lui être fidèle. Je ne dis pas que je pourrais l’être toute ma vie mais je sais que c’est ce dont j’ai envie aujourd’hui. Mais si vous voulez parler de ma loyauté en tant qu’hommes d’affaires, elle sera sans faille. L’amour et la politique n’ont rien à faire ensemble. »

Alors là, je ne peux m'empêcher de rire, un rire sincère et franc. On sent que c'est un novice, il est si naïf, si désireux de plaire, de bien faire.

« Je ne doute pas de tes intentions, même si à mon sens amour et mariage n'ont rien à faire ensemble, au contraire du mariage et de la politique. Je pense que tu le comprendras bientôt... ou plutôt que tu le réaliseras. Tu ne me feras pas croire qu'il n'y a rien eu de politique dans votre mariage... ou dans le domaine où vous vous êtes installés. »

Je fais tinter mon verre contre le sien, tout en me régalant intérieurement. Je porte un morceau de viande à ma bouche, mais je n'oublie pas Anton pour autant, qui semble lutter contre le sérum. J'aime quand ils résistent, ça veut dire qu'ils ont des secrets. Or j'aime ça, les secrets. Il va falloir un peu de patience pour lui, alors je me tourne de nouveau vers Garrett.

« Tu devrais dormir, demain une nouvelle épreuve t'attend. »

Et dégainant rapidement ma baguette, je lui jette un sort d'endormissement droit dans le front. Les membres du club se chargeront de le ramener, moi, je dois travailler Anton et l'épreuve suivante.

***

[à partir de ce post, les défis de Garrett et d'Anton sont séparés]

L'UMS est bondé, j'ai bien choisi mon moment. Le moment et l'endroit parfait. J'attends sagement Garrett, à qui je réserve une petite surprise qu'il finira par apprécier, je n'en doute pas. Hier, j'ai un peu profité de son sommeil express pour remplacer sa baguette par une réplique non magique. Je la lui rendrai, bien sûr... Mais en attendant, par sécurité, avec les autres membres, nous avons aussi jeté un sort tout autour de l'endroit où nous sommes, pour que personne ne vienne contrarier notre plan.

Quand je vois Garrett sortir de l'amphi, je m'approche de lui et tapote sa poitrine, tout en déposant un baiser sur sa joue.

« Tu es prêt pour la suite ? Voyons si tu es digne du Merlin. »

En moins d'une seconde, je lui lance de nouveau un sort... qui le dénude intégralement.

« Nos amis t'attendent au Cicero. Ne prends pas froid. »

La marche du triomphe, moi, je me régale.

black pumpkin

_________________

Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truthJe peux la toucher. Je peux l'embrasser. Et je sais que c'est mal, et je sais que je ne devrais pas ressentir ce genre de chose, mais c'est le cas. Je l'aime. Je l'ai toujours aimé.
Mercredi 6 octobre 2021

Garrett était assez bougon. Quand il s’était réveillé ce matin, c’était dans son lit comme si rien ne s’était passé. Agatha avait été très en colère mais surtout très secouée. Elle avait eu sérieusement peur avant qu’on ne vienne lui expliquer ce dont il s’agissait. Aussi, la colère passée, elle lui avait demandé ce qu’il s’était passé. Garrett avait secoué la tête, lui disant qu’il ne pouvait rien lui raconter. Le Merlin Club était un endroit top secret. Mais il espérait avoir réussi la première épreuve.

Seulement, plus il pensait, plus il se disait qu’il avait échoué. Milana n’avait pas été d’accord avec son point de vue et l’avait rapidement endormi. Pourtant, elle lui avait dit à demain pour la seconde épreuve. Donc, c’était sans doute bien pour quelque chose, n’est-ce pas ? Le mal de crâne était toujours là en tout cas et Garrett avait été de mauvaise humeur tout le matin. Pas de magie pour lui, il n’était pas en état de se concentrer. Son premier cours était sur l’Histoire de la Magie, un cours de 3h. Il avait pris des notes sans vraiment prendre le temps de comprendre quoi que ce soit. Jordan l’avait poussé du coude pour savoir ce qu’il se passait mais Garrett avait juste bredouillé un plus tard, qui voulait tout dire.

Cela le dérangeait de ne pas savoir ce qui l’attendait ensuite. Garrett était bien connu pour détester les surprises et être très impatient. Mais quand à 11h, à la sortie de l’amphi, Milana vint le trouver, il eut soudain envie de remettre à plus tard cette 2nde épreuve. Allez, Garrett, un peu de courage !

« Tu es prêt pour la suite ? » chantonna la russe après un baiser sur sa joue. Garrett s’efforça à gonfler sa poitrine avant d’hocher la tête. « Voyons si tu es digne du Merlin. » Et d’un coup, sans qu’il n’ait pu pleinement comprendre ce qu’il lui arrivait, il se retrouva … sans vêtement. Le rouge lui monta instantanément au visage alors qu’il cachait en priorité son entre-jambes. « Nos amis t’attendent au Cicero. Ne prends pas froid. » Avec sa baguette qu’il tenait à la main, il tenta de se jeter un sort … mais cela ne fonctionna pas. Il fronça les sourcils quand Milana sortit de sa poche une baguette en bois d’aulne. « Milana, s’il te plait … » dit-il. La jeune femme secoua la tête avant de se détourner de lui et de plonger dans la foule.

Garrett remarqua très vite les regards vers lui. Les garçons riaient de bon cœur tandis que les filles avaient déjà sorties leur portable. Merde, merde, merde. Garrett était un garçon très pudique sur ses sentiments mais aussi d’un point de vue physique. Il n’avait pas un corps de rêve même s’il faisait attention à ce qu’il mangeait.

Il n’arrivait pas à voir l’issue de cette situation … à part rejoindre le Cicero. Il se dirigea vers l’une des filles qui venait de le prendre en photo et demanda qu’elle lui prête l’écharpe qu’elle portait. La jeune femme haussa les sourcils, peu intéressée. « Dès que je retrouve mes vêtements, je te donnerai 5 Gallions. » lui assura-t-il. La jeune femme parut réfléchir. « Mmh … d’accord, mais pour 18 Gallions. » Garrett manqua de s’étouffer. « Tu plaisantes ?! 8 Gallions et pas plus ! » La jeune femme regarda ses copines autour d’elle et fit mine de s’en aller. « Bon, ok, 15 Gallions. 15 Gallions c’est bien ? » La jeune femme s’arrêta, parut réfléchir avant de lui lancer son écharpe. D’un coup de baguette, elle écrivit son nom sur le dos de la main de Garrett. « Je les veux avant ce soir, sinon je te promets que ces photos feront le tour des journaux du pays. »

Garrett secoua la tête mais était déjà bien occupé à nouer l’écharpe autour de sa taille. Bon, le Cicero maintenant ! Il écarta la foule autour de lui et se mit à trottiner jusqu’au Cicero. Quelques professeurs le virent passer et, outrés, le menacèrent de le virer de leurs cours. « Je vous assure professeur que ça ne se reproduira plus. » Garrett ne voulait absolument pas perdre les bonnes grâces de ses professeurs mais le Merlin Club valait véritablement le coup.

C’était dingue le monde fou qu’il y avait à cette heure-ci. La plupart des filles ne se gênait pas d’ailleurs pour poser les mains sur lui, le rendant encore plus mal à l’aise. Il croisa même Agatha qui, en le voyant, poussa un long soupir. Entrer au Merlin n’était pas chose aisée et Garrett en acceptait les risques. Agatha devrait le comprendre. Elle savait quelle importance avait ce club aux yeux de son mari mais aussi aux yeux de tous les autres étudiants.

Garrett poussa enfin les portes du Cicero qui ne contenait qu’une poignée d’étudiants. Personne ne venait encore manger à cette heure-ci et le Sang-Pur reconnut quelques visages de la veille. « Voilà, je suis là ! » dit-il en écartant les bras, s’approchant vers Milana qui le regardait d’un sourire amusé. Il n’aimait pas du tout comment elle regardait son corps mais si c’était le prix à payer pour faire parti du Merlin …
©️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse ... »

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truth
Anton Danchev, Garrett Yaxley & Milana Voronkova

« Voilà, je suis là ! »

Nous applaudissons, et je dois bien admettre que j’adore le spectacle qui s’offre à nous. Il a en partie triché, mais allez, accordons-lui qu’il a au moins eu le courage d’assumer qui il est et d’obéir aux ordres du Club. Je penche la tête en faisant une petite moue satisfaite.

« J’aime les hommes qui rougissent. Tu n’as aucune honte à avoir Garrett, crois-moi. »

Mon doigts glisse sur son bras, avant que je ne lui rende sa précieuse baguette pour qu’il puisse se rhabiller. J’esquisse un geste de la tête et les membres du Club quittent le Cicero, non sans féliciter Garrett, ou en lui donnant des tapes dans le dos.

« Ils sont partis oubliéter tout le monde. Rassure toi, il n’y aura aucune photo et aucune représaille. L’administration n’en entendra jamais parlé. Le Club protège ceux qui lui font confiance, c’était courageux. »

S’ils savaient ce que j’ai dû faire pour intégrer le Club en Russie, même moi je pourrai en rougir.

« Je confirme que c’est dommage que tu sois marié. »

Je lui attrape le bras et le fait transplaner sans autre forme de procès, là où j’ai emmené Stephen et Adrianna il y a peu. Je le laisse découvrir cet endroit secret, connu uniquement par les membres du Merlin Club. Un lieu de paix, un lieu magnifique, un lieu où on peut se ressourcer. Cet immense jardin avec ce moulin qui trône en son milieu. Je lui apprendrai comment s’y rendre s’il passe la dernière épreuve, même si je n’en doute pas.

« Tu t’en sors bien mieux qu’Anton. Je fondais pourtant beaucoup d’espoir sur lui. »

Il risque d’être oubliété, de ne jamais connaitre le Club et ses atouts. Espérons qu’il saisisse sa chance, je n’ai pas encore eu l’occasion de rejeter des candidatures. Ce serait une première. Puis je l’invite à monter au sommet du moulin, où nous attend le Club.

« Si tu es toujours prêt à accepter les règles du Merlin Club alors il est temps de te jeter littéralement dans l'aventure. Saute en criant notre devise. In omnia paratus. Mais pense à l'atterrissage tout de même, parce que c'est vraiment haut. Et attention, on ne copie pas un sort qui a déjà été lancé. »

L’un des plus anciens membres saute en reprenant la technique de Stephen, en lançant un glisseo et en hurlant. Pour ma part, je reste fidèle à mon sort favori et crie notre devise non sans lancer un mobilicorpus qui me permet d’atterrir dignement. S’il réussit à son tour, il sera officiellement des nôtres, et il aura de quoi être fier.

black pumpkin

_________________

Blank space
Cause darling I'm a nightmare
dressed like a daydream

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Hanging for a moment of truthJe peux la toucher. Je peux l'embrasser. Et je sais que c'est mal, et je sais que je ne devrais pas ressentir ce genre de chose, mais c'est le cas. Je l'aime. Je l'ai toujours aimé.
Mercredi 6 octobre 2021

Les applaudissements retentirent quand Garrett s’arrêta face aux membres du Merlin Club. Il rougit de sa nudité même s’il voulait regonfler la poitrine de fierté. Il avait réussi. Il avait réussi la 2ème étape. Et il ne masqua pas son soulagement quand Milana lui rendit sa baguette pour se rhabiller et lui annoncer qu’ils allaient oubliétter tout le monde.

« Rassure-toi, il n’y aura aucune photo et aucune représailles. L’administration n’en entendra jamais parler. Le Club protège ceux qui lui font confiance, c’était courageux. » Garrett hocha la tête, se réjouissant d’avoir à nouveau des vêtements sur lui. « J’aime le principe ! » confirma-t-il. « Je confirme que c’est dommage que tu sois marié. » ajouta la jeune femme en le détaillant malgré ses vêtements. Garrett fronça les sourcils mais n’eut pas le temps d’ajouter quoi que ce soit que Milana transplanait avec lui.

Le jeune homme cligna quelques instants des yeux, prenant le temps de comprendre où il se trouvait, écoutant à peine ce que lui disait la jeune femme sur Anton. Ils se trouvaient dans un jardin, un peu comme un havre de paix. Il y avait des arbres et des haies bien taillées. Des fleurs poussaient ci et là. Il y avait un petit sentier sur lequel Milana et Garrett marchaient, et qui conduisait à un moulin. Garrett s’arrêta pour observer la bâtisse, essayant d’anticiper ce qui l’attendait.

Mais la jeune femme le tira à nouveau par le bras pour l’inviter à entrer avec elle. Garrett prit une inspiration avant d’emprunter les escaliers qui menaient au sommet. Ils retrouvèrent alors quelques membres du Merlin Club, qui les attendaient, tout sourire. « Si tu es toujours prêt à accepter les règles du Merlin Club alors il est temps de te jeter littéralement dans l'aventure. Saute en criant notre devise. In omnia paratus. Mais pense à l'atterrissage tout de même, parce que c'est vraiment haut. Et attention, on ne copie pas un sort qui a déjà été lancé. »

Garrett observa les membres passer chacun leur tour en employant différentes techniques telles que le Glisseo et le Mobilicorpus. Garrett s’approcha du vide alors que les trois derniers membres le poussaient à se lancer. Il prit une inspiration et sortit sa baguette. Il avait déjà sa petite idée en tête. Mais il devait avouer que la hauteur était assez impressionnante. Il entendait le ricanement des membres du Merlin Club plus bas tandis que Milana le regardait avec un sourire malicieux. Elle croyait en lui. Il ferma les yeux. Agatha serait là, elle croirait aussi en lui. Il poussa un soupir et sauta dans les airs : « In omnia paratus ! » cria-t-il alors que la vitesse de sa chute s’accélérait. « Molliare ! » cria-t-il à nouveau sur ses pieds. Il perdit de la vitesse et atterrit sur le sol comme sur un gros matelas. Il regarda un instant tout son corps avant de relever les yeux vers Milana, l’air fier.

« J’ai réussi ! » disait-il. « Je fais parti du Merlin Club. » Il n’y avait plus aucun doute là-dessus. Garrett Chase Yaxley allait devenir un grand parmi les grands !
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse ... »

descriptionHanging for a moment of truth EmptyRe: Hanging for a moment of truth

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum