Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionFête étudiante sur la plage EmptyFête étudiante sur la plage

more_horiz

Jeudi 14 octobre 2021
Il y a un an, j’étais une Française à Ilvermorny, les délégations de Beauxbâtons et Poudlard venaient d’arriver. Le Tournoi n’avait pas encore commencé. On n’avait même pas les noms des champions. Je passais la majorité de mon temps seule, je détestais cordialement Valentin Deroclès, et tout allait très bien ainsi. Puis il y a eu le tournoi. Puis l’université. Maintenant, je suis capable d’avoir une discussion presque agréable avec Valentin Deroclès, à croire qu’on deviendrait amis – impossible – et je me dirige vers une fête organisée par les étudiants sur la plage. Pour sociabiliser. De mon plein gré. On me l’aurait dit il y a un an, je n’aurais pas accordé beaucoup de crédibilité à tout ceci. Et pourtant. Valentin va à la bibliothèque pour travailler, et je vais à une fête d’étudiants. Je ne sais pas ce qui me paraît le plus improbable. Ou qui m’aurait paru le plus improbable avant.

J’ai quand même étudié jusqu’à la dernière heure. Sociabiliser et apprendre à s’amuser ou se détendre, d’accord, mais pas au détriment des études. Lorsque j’arrive sur la plage, il y a déjà un peu de monde. Une vingtaine d’étudiants. Je ne sais pas combien il y en a habituellement, mais c’est sûr et certain, il y en avait beaucoup plus lors de la soirée de rentrée. Je me dirige vers un premier groupe. J’ai l’impression que ce sont des élèves de première année, eux aussi. Je ne connais personne, c’est bien le but de sociabiliser, faire des rencontres, mais ça a quelque chose d’effrayant. Je ne sais pas faire, je m’en rend compte. Me battre face à un dragon m’était plus instinctif que de taper la discut’ à des inconnus pour m’en faire des amis.

« Salut ! Je peux… taper l’incrust’ ? » 

descriptionFête étudiante sur la plage EmptyRe: Fête étudiante sur la plage

more_horiz
Fête étudiante sur la plage
I don't give a damn about my reputation, I've never been afraid of any deviation. I don't really care if you think I'm strange, I ain't gonna change and I'm never gonna care about my bad reputation ••• Jeudi 14 octobre 2021 •••
La colocation ne se passait pas si mal. Enfin en tout cas c’était mon ressenti. Je m’occupais de faire la cuisine, c’était déjà beaucoup, tandis que Tristelle remplissait le frigo, faisait le ménage et la lessive. Bon … peut-être que les tâches n’étaient pas très bien réparties mais peu importe. J’avais comme l’impression que ça nous allait. Le seul souci, c’était Tristelle qui était vraiment coincée de chez coincé ! Elle passait son temps à bosser et faisait sa rabat-joie dès que je lui disais me rendre à une fête ou à un rendez-vous. Bosser … non mais il n’y avait pas que ça dans la vie hein. Et puis bon, les cours en Médicomagie n’étaient pas aussi compliquées, fallait qu’elle y arrête aussi !

Enfin. Pour une énième soirée étudiante, je me retrouvais sans ma colocataire. Tant pis, parce que sur la plage, il y avait pleins d’autres personnes que j’étais heureuse de retrouver. Le couvre-feu étant à 21h, l’organisateur de cette soirée avait demandé une dérogation spéciale à la directrice qui nous avait autorisé à rester sur la plage jusqu’à 00h ! Assez tôt, mais on avait la possibilité de finir la soirée chez une fille en Arts. Manifestement, elle était la reine des agrandissements et même si on était un peu serré, ce serait ça qui serait fun !

Je m’étais déjà enfilée deux Bièraubeurres avec Lorcan et deux de ses potes. Comme à mon habitude, je fréquentais exclusivement des garçons. Pas ma faute s’il n’y avait qu’eux qui savaient faire la fête ! « Salut ! Je peux … taper l’incrust’ ? » Je relevais la tête, hilare après une blague de John, vers la nouvelle venue. Ah oui. Sa tête me visait vaguement quelque chose. Je crois que Valentin m’avait parlé d’elle. Valentin Deroclès était mon petit-copain du moment et il était surtout le champion du Tournoi des Six Sorciers. Et celle-là, ça devait être sa collègue de Beauxbâtons qui s’était plantée.

Je vis le regard de Michaël bifurquer vers la Française et la détailler comme un malotru. Je levais les yeux au ciel. « Bien sûr, assis-toi ! » dis-je en tapotant le sable à côté de moi. « Jena Ecklin ! » me présentais-je à elle avec une main tendue. « Et ça c’est Lorcan, Michael, John, Franck, Joe, et Lysander, le jumeau de Lorcan, mais ça tu l’aurais deviné ! » Malgré le fait qu’ils n’avaient pas la même couleur de cheveux, ils étaient très reconnaissables. « Bon allez, il est temps de mettre un peu d’ambiance par ici ! » balança alors Joe en sortant un sac de poudre d’une poche intérieure à sa veste. Je fronçais les sourcils. « Est-ce que c’est … ? » « Ouais, de la Griffe ! » confirma le sorcier en baissant d’un ton. « J’pense qu’on en a suffisamment pour se mettre bien. Vous m’suivez ? »

Ma bouche s’agrandit, heureuse de pouvoir faire une nouvelle expérience. « Evidemment ! » Lorcan approuva et bientôt le reste de la bande aussi. Je mis un coup de coude à Athéna. « Allez, t’essaies avec nous ! » J’attrapais le sac de poudre qui tournait et observait Joe qui avait métamorphosé son sac en une table. C’était tout un art de pouvoir sniffer ça et à la tête de Joe quand il ingurgita sa part, cela semblait le meilleur moment de sa vie. « A mon tour ! » m’exclamais-je. Dès que l’un de nous finissait sa part, une hola résonnait dans notre groupe. Il ne restait plus qu’Athéna. « Allez, lâche-toi ! Tu vas voir, c’est assez marrant. » La voyant hésitante, les garçons se mirent à taper dans leurs mains pour l’encourager.

Une demi-heure plus tard, on sentait les effets de cette magnifique drogue. Appuyée contre le dos de Lorcan qui me soutenait pas mal, je jouais aux Bavboules avec Athéna. Le pire c’était qu’elle me battait, et ça me faisait rire aux éclats. « Tu sais que t’es trop marrante comme nana ! » dis-je en repoussant l’une de mes mèches qui tombait devant moi. « Valentin disait que t’étais toujours trop sérieuse et vraiment coincée mais … pas du tout ! T’es trop cooooool ! J’t’ai déjà parlé d’Valentin ? C’est mon petit-ami ! Ouais, il est super beau, et aussi, il est … tu vois il est … doué ! si tu vois ce que j’veux dire … » Il était difficile de trouver mes mots mais en finissant cette phrase, j’éclatais une nouvelle fois de rire comme si c’était tout à fait risible. D’ailleurs, Athéna était elle aussi tordante !

© 2981 12289 0

descriptionFête étudiante sur la plage EmptyRe: Fête étudiante sur la plage

more_horiz

Jeudi 14 octobre 2021
S’incruster dans un groupe déjà existant : fait ! Ce n’est pas difficile finalement. Les gens sont là pour faire la fête et acceptent qui veut bien la faire avec eux. Le groupe que j’ai abordé ne compte qu’une fille pour six garçons. Espérons qu’ils savent bien se tenir, même sous l’influence de l’alcool… Enfin, l’un d’entre eux ne se gêne pas pour me reluquer, mais s’il ne va pas plus loin, ça devrait être bon. C’est la fille qui s’occupe des présentations : elle c’est Jena Ecklin. Son nom me dit quelque chose. « Athéna Beauregard ! » je réponds en lui serrant la main. Puis elle me donne les prénoms des garçons, que je tente de retenir, au moins pour la soirée. Ils ne m’en voudront surement pas si je me trompe. Six d’un coup, ce n’est pas facile. Michael – celui qui m’a reluquée – John, Frank, Joe, et les jumeaux Lorcan et Lysander. Seule différence, hormis les vêtements, la couleur de leurs cheveux. Lysander, c’est le brun, Lorcan, le blond.

Les présentations faites, Joe déclare qu’il est temps de mettre un peu d’ambiance. Quand je suis arrivée, ils étaient en train de rire. L’ambiance n’était pas assez bonne ? En disant cela, il sort un sac de sa veste, puis, à la question non terminée de Jena, annonce que c’est « de la Griffe ». De la griffe de dragon. Cette drogue en vogue que les adultes n’ont de cesse de nous prévenir de ses dangers. Tout le monde a l’air emballé à cette idée. Suis-je la seule à me soucier de ma santé ? Et puis, et si on se fait choper ? C’est illégal. On ne sait pas d’où elle vient, ce qu’il y a dedans. Je ne suis pas rassurée. C’est ça, « faire la fête » ? Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais je n’avais pas pensé à ça. «  Allez, t’essaies avec nous ! » me lance Jena. Je tente un sourire, l’air de dire « oui oui ». Un sac devient vite une table pour mieux consommer la poudre. Chacun son tour, ils y vont. Rapidement, il ne reste que moi. Je ne suis toujours pas sûre. Il est encore temps de repartir. Pourtant, je ne bouge pas. Je ne suis pas venue ici pour repartir si tôt. Je ne suis pas venue à la fête pour n’en voir qu’un échantillon. Jena m’encourage à me lâcher, m’assure que c’est « assez marrant », les garçons tapent dans leurs mains. Et finalement j’y vais.


Une demi-heure plus tard, je suis en pleine partie de bavboules avec Jena. Rien n’est plus important que cette partie de bavboules. Je n’ai pas conscience de grand-chose à part cette partie. Que je gagne, d’ailleurs. Je ne sais plus à quand remonte ma dernière partie. Une éternité. Jena n’arrête pas de rire, et je ris aussi. Je ne sais pas trop pourquoi, je n’ai pas vraiment envie de savoir. Ça fait du bien de rire. Elle me dit que je suis marrante, je lui fais un grand sourire. « T’es belle ! » je lui réponds. Chacune son compliment. Puis je le pense.

Valentin disait que t’étais toujours trop sérieuse et vraiment coincée mais … pas du tout ! T’es trop cooooool !

Valentin… mon Valentin ? Le Valentin qui a toujours été là ? C’est lui qui dit que je suis trop sérieuse et vraiment coincée ? Ça doit être lui, oui. Il n’y a que lui pour dire ça de moi, et il a bien raison ! Ou pas. Je ne sais plus. Jena dit que je suis cool, et je la crois ! Elle a raison, c’est sûr ! Je suis cool. C’est nouveau. J’aime bien. Ça me va. Si Jena le dit.

J’t’ai déjà parlé d’Valentin ? Je secoue la tête pour une réponse négative. Je m’en rappellerais, hein ? C’est mon petit-ami ! qu’elle m’annonce. Son petit-ami ? Valentin ? Le Valentin de tout à l’heure ? Le même ? Toujours mon Valentin ? Concentrée sur ce qu’elle raconte, j’arrive pas à viser pour les bavboules. Et je lance pas si j’arrive pas à viser. Ouais, il est super beau, et aussi, il est … tu vois il est … doué ! si tu vois ce que j’veux dire …

J’acquiesce, comme si j’étais d’accord avec elle, mais j’en sais rien. D’ailleurs, je vois pas ce qu’elle veut dire, ou peut-être que si mais j’sais pas trop. Puis elle éclate de rire, encore, alors je ris avec elle. Parce que quand elle rit, ça me fait rire. C’est pas compliqué. C’est bien quand c’est pas compliqué. 

Puis j’ai l’impression d’avoir une idée de génie, alors je sors ma baguette, et je fais apparaître un bouquet de roses. Enfin, c’était censé être un bouquet de roses. Sauf qu’elles ne ressemblent pas à des roses. Je ne sais pas quelles fleurs ce sont, mais ce sont des fleurs, c’est déjà ça ! Et le bouquet est immense, plus gros que ce que j’avais prévu. J’ai un peu beaucoup raté mon sort, mais je n’arrive pas à m’énerver pour ça. Je continue de rire, encore. J’ai jamais autant ri !

« Tiens, c’est pour toi, pour ton futur mariage ! »

Valentin est un sang-pur, en plus super célèbre, il doit avoir toute la pression de se trouver une femme pour donner un héritier Deroclès ! C’est logique. C’est très logique dans mon esprit. Mais les bouquets qu’on offre aux futures mariées ou aux fiancées ne sont pas comme celui que j’ai fait apparaître. Et puis tant pis. Elle est sympa Jena, ça va pas l’embêter que ce ne soit pas le bon.

descriptionFête étudiante sur la plage EmptyRe: Fête étudiante sur la plage

more_horiz
Fête étudiante sur la plage
I don't give a damn about my reputation, I've never been afraid of any deviation. I don't really care if you think I'm strange, I ain't gonna change and I'm never gonna care about my bad reputation ••• Jeudi 14 octobre 2021 •••
Athéna était la fille la plus drôle que la Terre avait connu. Sincèrement, je vous jure. Je n’avais jamais connu une meilleure amie comme elle autrefois, parce que oui, c’était décidé, Athéna allait être ma meilleure amie.Vous savez ? Comme quand on dit à la petite école de la personne qui vous a prêté son goûter. « Tiens, c’est pour toi, pour ton futur mariage ! » m’annonça Athéna en faisant apparaître un bouquet de fleurs. Je me mis à crier comme toutes ces filles peuvent le faire devant une paire de chaussures. « Aaaaaaah génial merciiiiiii ! » Je me dépêchais de la prendre dans mes bras, la renversant sur le sable, nous faisant encore rire.

Les fleurs n’étaient pas des roses, comme on pourrait offrir pour un mariage, mais de magnifiques tournesols, et c’était trop cool ! « J’adore, j’adore, j’adooooooore ! » récitais-je en les serrant sur mon petit cœur. Soudain, je fus prise d’une envie d’aller me rafraîchir. Je me relevais, chancelante un peu. « Oh Athéna ! Il faut qu’on aille tester la nouvelle piscine ! » La Française me regarda en fronçant les sourcils, se demandant sans doute où était cette fameuse piscine, mais l’idée l’a séduite elle aussi. Elle commençait déjà à enlever son haut mais je m’approchais d’elle pour lui confier un secret. « Mais Athéna, on n’peut pas se déshabiller ici, sinon on va être toute nue devant pleins de monde ! » Je fis un tour sur moi-même et manquais d’assommer un étudiant qui me jeta des éclairs. A nouveau, je pouffais et me penchais vers Athéna.

« Et si … et si … on mettait Lorcan à l’eau ? » Mes yeux s’agrandirent. « Oh ouiiiii, ce serait trop génial ! » Je m’approchais de Lorcan qui regardait les étoiles comme si c’était la première fois qu’il les voyait. Sans ménagement, je tirais sur son sweat, le sortant de sa fascination. Mais le jeune homme trébucha et finit tête la première dans le sable. J’éclatais à nouveau de rire, à en avoir mal au ventre. « Allez viens, Athéna, viens essayer la piscine avec moi ! » Je me lançais dans l’eau, qui n’était pas très chaude, et commençais à éclabousser la Française en riant. Et comme si ça ne suffisait pas, je sortis ma baguette pour lancer un Aguamenti sur la jeune femme.

« Ahah ! Tu l’avais pas vu venir celle-là ! » On jouait comme ça pendant un temps qui me parut une éternité, mais comme le temps est souvent déformé dans l’esprit d’une personne un peu droguée, on pouvait dire qu’il s’était écoulé une dizaine de minutes, avant qu’une nouvelle chose me fascine. « Un dragon ! » Le Suspendisse s’agitait sur ses poutres et un cri de dragon se faisait très nettement entendre. « Il a envie de sortir ! » informais-je mon amie. « Oh mais, t’es une Championne toi, t’en as déjà vu. Montre nous comment t’as fait ! »
© 2981 12289 0

descriptionFête étudiante sur la plage EmptyRe: Fête étudiante sur la plage

more_horiz

Jeudi 14 octobre 2021
Quand elle voit le bouquet, Jena hurle de joie. « Aaaaaaah génial merciiiiiii ! » Elle se jette sur moi pour me prendre dans ses bras, me renversant au passage, et nous voilà toutes les deux dans le sable ! Elle me répète en boucle qu’elle adore, ça me rend très contente ! Je l’étais déjà avant, mais ça ne fait que continuer. Au bout d’un certain temps, elle tente de se relever, alors que je suis encore complètement couchée dans le sable. Je l’observe galérer puis finalement réussir à se tenir à peu près debout.

« Oh Athéna ! Il faut qu’on aille tester la nouvelle piscine ! »

Je fronce les sourcils. Une piscine ? Je me rappelle pas avoir vu de piscine depuis… Je ne sais plus. Une nouvelle piscine ? Il y a une piscine ici et personne ne m’a rien dit !? Mais c’est trop cool, hâte de la voir cette toute nouvelle piscine, il faut absolument qu’on la teste, oui ! À mon tour, je mets tous mes efforts à me relever. « Je suis très partante ! Dis-moi juste où elle est ! » réponds-je en commençant à enlever mon t-shirt. Parce que je ne vais pas me baigner toute habillée bien sûr ! Mais avant que je ne l’enlève vraiment, Jena vient tout près de moi et me murmure, comme pour me confier un secret, qu’on ne peut pas se déshabiller ici parce que sinon, on va être nues devant les autres. Ma bouche forme un rond parfait.

« Mais oui bien sûr ! Oh j’suis bête ! »

Après avoir fait un tour sur elle-même, elle rit. Une nouvelle idée lui a traversé l’esprit ! Aussitôt, elle m’explique :

« Et si … et si … on mettait Lorcan à l’eau ? » L’idée lui plaît vraiment beaucoup, alors je peux pas refuser ! Oh ça a l’air d’être drôle ! Je la suis, parce que je ne sais pas qui est Lorcan. Je crois qu’elle me l’a dit tout à l’heure ? Pffff je ne sais plus, c’est tout flou ! Quand elle arrive à lui, elle tire sur son sweat-shirt, et il se retrouve la tête la première dans le sable. Ça me rappelle Valentin quand je le bats en combat singulier ! Et ça me fait rire très fort ! « Allez viens, Athéna, viens essayer la piscine avec moi ! » me lance Jena quand elle arrive à ne plus rire. Puis elle part en courant dans l’eau. Ah, on jette pas… le garçon ? Bon d’accord ! « Au revoir ! » je lance au garçon dont je ne me rappelle déjà plus du nom, avant de suivre Jena, toute habillée, dans l’eau. Elle est trop bonne ! Je profite calmement au début, mais soudain je me prends une volée d’eau à la figure. Oh ! C’est Jena qui m’attaque, alors je lui réponds en l’éclaboussant aussi. Puis elle sort sa baguette et lance un Aguamenti.

« Ahah ! Tu l’avais pas vu venir celle-là ! » « Ah si tu veux jouer à ça ! argblgbl » On joue pendant une éternité, ou peut-être n’était-ce qu’une minute. Je continue de jouer tant que Jena ne s’arrête pas, c’est elle qui mène la danse. Et quand elle s’arrête c’est pour crier : « Un dragon ! » Je me retourne aussi vite que je peux, dans l’eau, baguette brandie en avant. Un dragon ? Où ça ? À force de regarder partout, je vois le bâtiment, le Suspendisse, qui bouge de partout, et j’entends un cri de dragon qui semble en venir. « Il a envie de sortir ! » m’informe Jena. Le pauvre. « Oh mais, t’es une Championne toi, t’en as déjà vu. Montre nous comment t’as fait ! » Je la regarde sans comprendre avant que les mots ne fassent sens dans ma tête. Ah oui, le Tournoi, Ilvermorny ! « J’ai beaucoup couru, et puis il fallait viser ses yeux pour qu’il ne puisse plus voir ! Ou le ventre aussi, j’avais lancé un Stupéfix sur le ventre ! Ah et aussi à un moment j’avais transformé un arbre en gibier pour faire diversion ! » En parlant, la main qui tient la baguette est venue se placer sur mon épaule gauche, sans que j’y pense. C’est que cette histoire n’était pas qu’une partie de plaisir ! Le dragon, ça crache du feu, et je peux vous dire que le feu c’est vraiment très chaud ! Mes fesses n’avaient pas aimé du tout. Puis après il avait planté une de ses griffes dans mon épaule, et ça aussi ça fait super mal ! « Tu as déjà vu un dragon toi ? »

descriptionFête étudiante sur la plage EmptyRe: Fête étudiante sur la plage

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum