Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyIl faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Il faut savoir faire le premier pas...


Fin octobre 2021

Ça fait déjà plusieurs semaines depuis mon altercation avec Azel. Je lui ai laissé de l'espace dans un premier temps, je l'ai surveillé de loin. J'ai envie de me foutre des baffes j'ai certainement eut les plus mauvais réflexes de l'univers. Et les paroles les plus malheureuses que j'aurais pu trouver. Je suis inquiètes parce que le gosse c'est refermé sur lui même. Mais il n'a étonnement pas désobéi.

Je m'approche de lui en silence, ouais j'sais j'suis pas du genre discrète. Mais j'sais me faire petite de temps à autre. J'sais qu'il est pas sortie, pourtant j'lui ai pas interdit de le faire. Juste de le faire seul alors qu'il était fâché contre moi. J'ai p't être pas utilisé autant d'mot c'est vrai. Tout ce qui comptait à ce moment là c'était sa putain de sécurité. J'voulais pas qu'il se mette à courir la forêt tout seul. En parlant de forêt, je voulais qu'il sorte un peu.

"Tu sais quand j'ai dis interdiction de sortir seul, ça voulait pas dire de pas sortir du tout gamin." Je soupire quand il sursaute et qu'il m’envoie un regard noir. Ouais c'est bon j'sais que tu m'en veux, j'le mérite. Mais bordel j'suis quand même pas responsable de l'éducation déplorable de sa charmante mégère de mère.

"J'suis pas la seule adulte ici. Enfin, bref... j'voulais juste... Tu veux sortir un peu ?" Je finis par demander carrément mal à l'aise devant le regard du gamin. Le pire c'est que j'sais même pas si doit m'excuser, parce qu'en fait j'ai rien fait de mal. Et j'me suis déjà excusée pour mon comportement. J'en ai parlé avec Jaya, et elle m'a dit que j'avais pas été tendre mais qu'elle comprenait pas le pourquoi de la réaction excessive d'Azel.

De l'extérieur ça pouvait paraître comme une broutille. Juste un désaccord mais ça avait pris des proportions qui la dépassait complètement. Parce qu'Azel était Azel et que j'étais juste moi. Une indécrottable handicapé des conflits. J'ai jamais su gérer ça, en principe je gueule, j'évacue et tout se passe pour le mieux... Mais là avec Azel, ben j'ai tout foiré.

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Si le gamin avait été ne serait-ce qu'un peu honnête avec lui même il aurait admit que cette situation dans laquelle il s'était lui même mit commençait à lui peser. Qu'il le veuille ou non il avait besoin de contacts sociaux pour être bien, sans doute moins que la moyenne des représentants de son espèce mais ça restait quelque chose qui lui était essentiel et alors qu'il avait su apprendre à apprécier les moments passer avec autrui voilà que de lui même il s'était replongé la tête sous l'eau et s’obstinait à ne pas lutter pour remonter à la surface.

Plusieurs fois il s'était imaginé agir comme si de rien n'était, aller retrouver Hazel comme il le faisait autrefois, lui réclamer un met improbable en guise de goûter ou lui demander à aller s'amuser dehors. Quelque chose dans ce genre là, comme s'il ne s'était rien passé et qu'ils pouvaient revenir à avant cette terrible dispute et ne jamais répéter cette erreur. Malheureusement Azel était têtu, pire il était effrayé à l'idée d'être rejeté encore, la solitude était sans doute moins douloureuse à supporter qu'un rejet et puis il savait très bien qu'il pouvait y survivre.

L'avantage à se la jouer sauvage c'est qu'au moins il ne manquait pas de moment pour profiter du calme. C'était contradictoire il le savait, il avait déjà entendu se dire qu'il aurait du être dans sa nature que de se montrer plus déchaîné. Sauf que les grands principes ne suffisaient pas à changer la façon d'être de quelqu'un. Il était calme et c'était comme ça, même un peu fainéant, parce qu'on le lui avait apprit et qu'il s'était conformé à cette image. En clair se vautrer à même le sol pour contempler le temps qui passait lui allait très bien, quand bien même s'il avait été honnête il eut admit que quand il faisait ça il se sentait triste.

La voix de Hazel le fit sursauter alors qu'il se tenait avachi depuis un petit moment. Le petit lui lança un regard digne de ceux qu'il lui réservait depuis ces deux dernières semaines. Pourtant il n'était plus aussi en colère, simplement car il avait eut tout le temps de dévier cette rancoeur contre sa propre personne en se rendant compte qu'il était seul responsable de la situation mais il avait peur, peur des mots que la brune avait utilisés, être un fardeau pour autrui n'avait rien de gratifiant et il ne savait pas comment éviter d'être perçu comme tel. Être sage ? Il l'était la plupart du temps alors... Il ne savait juste pas comment se comporter et il aurait sans doute été trop simple qu'il demande.

Il aurait été tout aussi facile qu'il se rende compte que Hazel en l'invitant à aller dehors lui confirmait indirectement qu'elle voulait toujours s'occuper de lui, sauf que le gamin butté ne comprenait pas les choses ainsi, pas qu'il leur ait données du sens de toute façon. Pourtant aller dehors le tentait bien, il étouffait mine de rien à l'intérieur.

Le gamin se releva dans un long soupir. Il manquait d'énergie et il n'en avait même pas assez pour parler, son silence était une manière de garder une distance avec la brune, de laisser ce fossé se creuser, centimètre par centimètre et puis il était fatigué rien qu'à l'idée de devoir se faire violence pour assembler les mots dans le bon ordre sans parler d'adopter le bon vocabulaire. Certes il aurait pu simplement dire oui mais.... Qu'avais-je dis plus tôt ? Ah oui... Trop facile

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Il faut savoir faire le premier pas...


Fin octobre 2021

Je lève les yeux au ciel face à son attitude. Ce gosse est sans doute la feignantise incarnée, au moins une chose qui ne change pas. Cela a quelque chose de rassurant et puis même ci il ne me réponds pas, il vient non ? C'est qu'il y a déjà un mieux... Ok avec autant de mauvaise volonté que possible... Mais il vient quand même, ça doit compter pour quelque chose ! Oh et puis à quoi ça sert que je me prenne la tête ? Vu ce que ça a donné jusque là, j'suis pas sûre que ce soit la meilleure solution. Mais comment j'suis censée faire hein ? C'pas comme-ci j'avais jamais pensé à avoir un gamin. Enfin pas maintenant quoi ! C'était genre une sorte de chose à faire à un moment de ma vie, mais dans un temps lointain... Bref, je me suis vraiment foutue dans la merde avec toute cette histoire.

"Tu déborde d'entrain et de joie de vivre, ça fait plaisir à voir." J'me moque gentiment, amusée malgré moi. Parce que même si c'est pas facile, je l'aime ce gosse. Il est attachant même-ci il est parfois incompréhensible à mes yeux.

"Si tu continues d'avancer à cette allure, t'vas finir par reculer." j'essaie tant bien que mal d'agir comme avant. J'lui ai laissé suffisamment d'espace pour réfléchir, pour digérer c'que j'ai dit. Je sais bien que c'était pas ce que j'aurais pu faire de plus intelligent. Mais j'suis pas douée pour ça, pour la communication. Y'a qu'à voir avec Alex, j'en suis nul part et c'est d'ma faute. J'sais pas agir avec les gens.

On arrive finalement à l'extérieur, j'me sens sourire malgré moi. J'aime vraiment être dehors, j'ai du mal à rester enfermée à l'intérieur. J'observe Azel à la dérobé, il m'a manqué ce sale gosse. J'suis censée lui dire ou pas, j'sais pas mais j'crois que je dois. Et puis vu que réfléchir longtemps c'est pas ma tasse de thé... J'me lance.

"Tu m'as manqué gamin. Tu veux faire quoi juste te balader ?" Je balance avant d’enchaîner rapidement. J'ai pas vraiment envie de faire étalage de mon propre malaise...
Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Si le gamin avançait sans dire un mot, la situation lui était inconfortable. Il avait cru qu’il gérait bien cette nouvelle distance qui s’était installée entre lui et Hazel. Bien sur ça avait été dur au début, il y avait ce creux dans sa poitrine qui lui rappelait curieusement la façon dont-il s’était sentit après la disparition de sa mère et qui lui avait donné envie de courir retrouver la brune en pleurant tout ce qu’il pouvait pour qu’elle le reprenne. Une sensation qui avait durée plusieurs jours durant, cohabitant avec l’angoisse permanente que les choses ne s’arrangent jamais vraiment et qu’il vivent pour la seconde fois de sa vie une rupture avec ce qui était devenu la personnification d’une figure maternelle à ses yeux. Une sensation qui lui filait la nausée et lui coupait l’appétit alors qu’il avait toujours été bon mangeur, qui lui arrachait quelques larmes au plus mauvais moment qui soit, le contraignant à s’isoler bien plus souvent que d’habitude afin de dissimuler sa tristesse. Une sensation qui n’avait pu disparaître qu’alors que les jours passaient ou du moins c’est ce qu’il avait cru, qu’elle disparaîtrait. A présent que Hazel était à ses côtés la douleur était revenue, fourbe, la voilà lui arrachant le coeur et lui susurrant à l’oreille que la brune l’avait toujours détesté, qu’elle allait le ramener dans sa ruelle et lui répétant les mots que la jeune femme avait eut à son égard.

Azel garda son regard rivé vers le sol en avançant toujours aussi doucement. Il aurait voulu s’autoriser à agir avec la brune comme il l’avait toujours fait mais ne s’en sentait pas capable. Il y avait ce fossé entre eux qui empêchait le petit de s’approcher de peur de faire une nouvelle chute. Pourtant Hazel faisait l’effort elle de lui parler. Très premier degré il ne parvenait pourtant pas à percevoir le véritable sens derrière l’affirmation. D’un côté ce n’était pas plus mal, il aurait été capable de s’en vouloir de ne pas feindre que tout allait bien de manière plus convaincante. Au moins avait-il comprit qu’il traînait un peu trop la patte, il accéléra doucement.

L’extérieur… Azel se sentait vraiment mieux dehors. Il fit quelques pas en respirant profondément. Il oubliait doucement ce qui le préoccupait alors qu’il caressait les lieux du regard. Il avait envie d’aller se dégourdir les jambes et de jouer dans la terre et la boue mais sans que son corps eut trahit le regain d’énergie qui l’avait reprit, Hazel avait reprit la parole. Une fois de plus le petit fronça les sourcils. L’affirmation de la brune lui donnait un goût amer en bouche. Il y a de ça pas si longtemps, sa génitrice lui sortait le même genre de discours, lui hurlant tout son dégoût avant de redevenir gentille et mielleuse. Autant dire qu’à force la mayonnaise ne prenait plus. Si le petit hésita à se saisir de l’occasion pour se rapprocher de Hazel malgré cela, il se ressaisit finalement et se contenta de répondre à la question qui lui avait été posée avec le moins de mots possible :

-Juste promener...

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Il faut savoir faire le premier pas...


Fin octobre 2021

La remarque sur sa lenteur l'avait au moins poussé à avancer plus vite. Ceci-dit il était pas beaucoup plus bavard. Pas qu'il soit un moulin à paroles habituellement... On était même plutôt loin du compte, mais au moins avec moi il arrivait à converser. Parfois, j'me foutrais bien quelques baffes pour parler sans réfléchir. Je me de demande si j'suis pas complètement débile mais en fait j'crois pas. Ça aurait pu m’excuser si j'étais juste bête mais c'est même pas vrai. J'suis bourrin ça par contre y'a pas de doute.

"Et bien va pour la promenade alors !" Je tape dans mes mains avec un enthousiasme un peu exagéré. Il a fait un effort alors j'essaie de paraître un minimum enjoué par ce pseudo premier pas. Mais je crois que j'vais d'voir faire plus qu'ça sinon on a encore pour des siècles avant de se réconcilier. Alors j'décide que je vais parler en essayant des mots simples. On marche quelques temps en silence, je laisse Azel s'amuser un peu avec la faune et la flore. Tout en le surveillant évidement. Il manquerait plus qu'il se retrouve blessé, non pas qu'il déborde d'enthousiasme aujourd'hui. Mais bon c'est Azel quoi. Je décide finalement de prendre les devant alors qu'on a suffisamment ralenti. Je m'accroupis à sa hauteur après l'avoir interpellé. Je le regarde avec franchise avant de poser doucement une main sur son épaule.

"J'vais pas encore m'excuser. Je l'ai déjà fais, toi tu devrais par contre." Je commence calmement, le regardant avec toute la tendresse et la fermeté possible. "Tu n'avais pas à me mordre, je ne peux pas toujours m'occuper seulement de toi. Si tu n'es pas content tu peux le dire, si t'es pas d'accord aussi. Quand j'suis pas contente je gueule, mais ça veut pas dire que j'te déteste ou que j't'aime pas. Tu comprends ?" Mouais il a pas l'air de saisir un mot de ce que j'raconte ou alors il réfléchit... Difficile de le dire.

"Je t'aime gamin, même-ci je gueule parfois. Toi aussi tu peux être en colère mais on ne mords pas les gens." J'lui tapote gentiment la tête, avant de le prendre doucement dans mes bras. Si mes paroles on pas beaucoup de sens, mes gestes seront peut-être plus parlant. On pourra pas me reprocher de pas essayer. "J'suis vraiment triste que tu viennes plus m'emmerder à l'infirmerie." J'essaie une petite blague mais je sais pas si c'est une bonne idée ou non. Le gamin est vraiment crispé et je sais pas il pourrait aussi bien encore rejeter mon drapeau blanc.

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Azel ne savait pas très bien s'il était content ou non d'être dehors. Il avait toujours aimé l'extérieur mais la situation était tellement tendue entre lui et Hazel qu'il eut sans doute préféré rester à l"intérieur à se morfondre. A la place il gardait une distance raisonnable avec la brune, pas assez pour déclencher le radar à danger de la jeune femme mais suffisamment pour ne pas se sentir obligé d’interagir avec, pas qu'il soit du genre à se donner la peine de combler les blancs mais tout de même.

Le petit faisait semblant plus qu'il ne profitait vraiment de la promenade. Plusieurs mois plus tôt le gamin se contentait de suivre quiconque l'emmenait dehors en maintenant une démarche rigide et en s'obligeant à calquer son allure sur autrui. Aujourd'hui, alors même qu'il n'était pas totalement à son aise le gamin se permettait plus de liberté, ramassant autant de feuilles d'arbres et de cailloux que ses poches pouvaient en contenir. Il s'arrêtait également de temps à autre pour observer les insectes, jugeant la vie de ces minuscules créatures comme passionnante et puis c'était bien les seuls animaux qu'il n'eut pas envie de manger.

Alors que le gamin était occupé à observer un tas de cloportes qu'il avait dérangés en arrachant un morceau d'écorce pourri sur une vieille souche, Hazel l'interpella. Si le gosse faisait des efforts importants pour lui montrer qu'il l'ignorait, le réflexe voulu qu'il leva les yeux vers elle. Le gamin n'eut pas le courage de repousser la main qui venait de se poser sur son épaule, pas plus qu'il ne se sentit le courage d'affirmer son désir de ne pas écouter ce qu'elle lui disait. Il garda son regard plongé dans le vide, plus bas que celui de Hazel, n'ayant pas plus le courage de soutenir son regard que le reste.

La chanson n'avait pas beaucoup changée depuis la dernière fois. Il savait déjà qu'il n'aurait pas du mordre. S'il avait pu revenir en arrière alors il le ferait mais s'excuser ? Bien sur il savait plus ou moins que c'était ce qu'il convenait de faire quand une faute était commise, pourtant il n'arrivait pas à s'imaginer les excuses comme quelque chose de totalement positif alors que la première chose qui lui venait en tête étaient les excuses de sa mère quand celle-ci avait été consciente d'avoir été beaucoup trop loin dans ses propos ou celles qu'elle l'obligeait à formuler quand elle estimait qu'il avait à se faire pardonner, quand bien même eut-il juste agit d'une manière qui lui semblait naturelle alors qu'elle jugeait son comportement de déplaisant et de "glauque", même s'il jamais saisi ce que voulait dire ce dernier mot.

Le petit rétablit un semblant de contact visuel avec la brune alors qu'elle se démenait encore pour essayer de lui faire comprendre certaines choses. C'était comme s'ils parlaient une autre langue pourtant alors que Azel comprenait pourtant chacun des mots qui avaient été prononcés, du moins séparément car bout à bout comme ça il retenait juste cette histoire de morsure. Il baissa à nouveau les yeux. Son regard était vide, il ne savait qu'en penser, les "je t'aime" suivis de reproches ne lui rappelaient que d'autres situations avec sa génitrice "Regarde ce que tu me fait alors que moi je t'aime", la culpabilisation ça marchait bien cela dit. Le gosse se sentait bien plus honteux avec le recul que quand il avait fait sa connerie, en écho il se mâchonna la lèvre et se tordit les mains, pressé d'en finir avec ce discours inconfortable.

Le petit se tendit comme un arc alors que la brune le prenait dans ses bras. Elle se répéta une fois de plus, ne faisant que cogiter davantage l'enfant. A force de l'entendre le gamin se rendait compte de la différence entre les mots de Hazel et de sa génitrice mais il ne comprenait pas tout pour autant. Il ne répondit pas à l'étreinte de la jeune femme mais ne la repoussa pas alors que l'idée l'avait effleuré. La petite blague ajouta à sa confusion. Il prenait bien trop les mots au premier degré pour comprendre la phrase comme Hazel aurait voulu. Doucement il se dégagea, repoussant la brune sans agressivité mais sans douceur non plus. Il la fixa plusieurs secondes avant de se décider à ouvrir la bouche.

-Pardon...

C'était sans doute les excuses les moins sincères qui pouvaient être prononcées, forcément puisque pour lui c'était ça le concept. Son regard vide d'émotion et son air désintéressé devait sans doute trahir le fait qu'il n'y croyait pas lui même.

-T'as dis fais chier et marre de moi, maman disait ça aussi et elle disait "je t'aime" quand elle veut redevenir gentille pour que j'obéis.

Expliqua-t-il tout aussi froidement que précédemment. Sa moue était légèrement froncée alors qu'il s'appliquait à trouver les bons mots, quand bien même il était encore loin de pouvoir citer Shakespeare.

-Mords plus


Consentit-il puis il réfléchit un peu avant de continuer.

-Viens plus voir, fais plus chier, reste tout seul sage.

Il savait pourtant au fond de lui que Hazel ne souhaitait pas ça mais il avait trop de rancœur en lui, à cause d'un passé revenu le hanter sous l'effet de quelques mots sortis sous le coup de la colère. A nouveau il était prêt à se renfermer sur lui même. Il hésita mais tourna les talons vers le château.

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Il faut savoir faire le premier pas...


Fin octobre 2021

Je sens mon cœur se tordre quand il se défait de mon étreinte, j'sais pas pourquoi mais ça pue. J'crois que j'sais décidément pas m'y prendre, tout du moins pas avec lui. J'suis trop brute de décoffrage, trop comme lui dans un sens aussi. J'me rends compte que j'étais un peu comme lui en arrivant à Poudlard. Farouche et méfiante, j'avais confiance en personne. Et puis, j'me suis fait des amis, j'avais pas confiance en les adultes. Parce que les seuls que j'avais connu jusque là et bien ils avaient pas été des modèles de gentillesse envers moi. Mais avec le temps, j'avais appris à leur faire confiance enfin jamais complètement... Mais c'était aussi différent, j'avais eut une sœur. Cela avait sans doute changé beaucoup de chose pour moi. Je le regarde s'excuser, alors qu'il ne comprend même pas à quoi ça sert. Ou la raison qui me pousse à lui demander.

"T'as dis fais chier et marre de moi, maman disait ça aussi et elle disait "je t'aime" quand elle veut redevenir gentille pour que j'obéis." Je reste bête face à cette déclaration, le ton est mécanique mais ça fait mal. Mais je comprends aussi beaucoup de choses d'un coup. Je ferme les yeux un instant, j'essaie de rassembler mes idées, réfléchit Hazel ! Je l'entends vaguement dire qu'il ne mordras plus. Mais concrètement, j'm'en carre l'oignon. C'est pas ce que j'voulais obtenir de lui. J'me relève après ses dernières paroles et je le regarde se retourner pour faire quelques pas. Et les mots sortent encore une fois sans que j'ai a y réfléchir.

"J'suis pas ta mère Azel. J'veux pas que tu t'excuses pour des faits imaginaires. Ou pour des choses que tu contrôles pas. J'te demande pas de plus m'en vouloir non plus, tu as le droit d'être en colère contre moi. Mais écoute moi bien, j'vais pas laisser tomber. J'vais pas t'abandonner, je le ferais pas. Et au contraire j'veux que tu m'embête ou que tu me fasses chier, parce que c'est ça aussi une famille. On se crie dessus, on se chamaille mais on s'aime. Ta mère, elle voulait que tu sois comme elle l'avait décidé. C'est pas c'que j'veux. J'veux que tu sois toi." Je reprends mon souffle et je suis fière de moi, je pleurs pas. J'me sens triste c'est vrai, mais je vois aussi que c'est pas ce qu'il souhaite ne plus me parler. Parce que si il m'en voulait à ce point, il ne m'aurait pas laissé l'approcher.

"Tu sais mes parents me détestent, j'suis différente d'eux. J'peux faire de la magie et ils ont peur de moi. J'ai pas peur de toi Azel, et j'veux pas que tu changes ce que tu es. Tu es pas comme tout les autres enfants, c'est vrai. Mais on s'en fout, tout ce qui compte c'est que je te déteste pas et que tu ne le fais pas non plus. J'veux pas que tu sois sage ou que tu agisses comme un robot. Ce que je veux vraiment c'est que tu profites de la vie, que tu sois un enfant." J'explique encore. Ce qui faisait beaucoup de mots pour le petit garçon, mais il fallait qu'il comprenne l'intention. Je ne l'abandonnerais pas, sous aucun prétexte et je l'aimerais même si il est chiant, en pleine crise d'ado. Ça ne changera pas, même si on se fait la gueule.

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Il n'avait pas envie de s'en aller. Son pas lent le trahissait, il traînait la patte et pas à cause d'une douleur quelconque qui serait apparut on ne sait comment dans les dix dernières secondes. Azel avait beau ne pas capter grand chose aux relations sociales il savait tout de même s'entêter dans une voix alors qu'il n'avait aucune envie de le faire. Là tout ce qu'il voulait c'est que tout s'arrête, que ce conflit stupide cesse et qu'ils retrouvent leur ancienne complicité. Un peu compliqué à verbaliser quand on savait à peine parler hein ?

A peine Hazel avait ouvert la bouche que le petit s'était arrêté. Il ne pouvait pas feindre de ne pas écouter, il était suspendu à ses lèvres, réellement, même s'il avait déjà entendu tout ces mots auparavant et de la bouche de Hazel elle même cette fois, pas de sa mère. Le petit scruta le sol, faute de savoir vraiment comment réagir. Il était tellement fatigué d'avoir à craindre sans cesse l'abandon, de se forcer à agir différemment de sa vraie nature pour ne pas provoquer les mêmes résultats que dans le passé. Les mots d'aujourd'hui il n'y crut pas plus qu'à ceux d'avant mais quelque chose était différent, la lassitude sans doute.

Quand Hazel parla un peu plus d'elle, le petit se tourna, non pas pour la regarder, son regard était toujours rivé au sol mais peut-être inconsciemment pour lui signifier qu'il écoutait ce qu'elle lui disait. Le gamin ne parvint pas réellement à établir un parallèle entre la jeune Hazel rejetée par les siens et celui qu'il avait été il n'y à pas si longtemps. Lui comprenait les propos plus simples, "on s'en fout", il ne savait pas vraiment comment on faisait pour s'en foutre quand un sujet vous touchait autant mais il n'avait plus envie de se rendre malade pour ça, parce que sinon il allait se briser...

Le gamin poussa un long soupir puis se rapprocha finalement de Hazel. Il vint poser sa tête contre la jeune femme puis l'enlaça doucement. Il s'en rendait compte maintenant mais ça lui avait manqué. Il se sentait seul quand il se contraignait à éviter tous le monde. Logique certes mais ce n'est jamais la logique qui guide ce genre de situations.

-J'aurais préféré que ça soit toi maman... Pas l'autre....

Horrible ? Peut-être, mais il le pensait vraiment.

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Il faut savoir faire le premier pas...


Fin octobre 2021

Je croise les doigts pour que mes paroles fassent mouche. J'ai été sincère comme toujours, j'sais pas vraiment faire autrement de toute façon. Et j'veux juste que tout s'arrange c'est trop compliqué sinon. J'déteste être triste et en colère comme depuis plusieurs semaines. Ce p'tit garnement m'a manqué, j'le considère vraiment comme mon fils. Aussi bizarre que ça puisse paraître aux yeux des autres et à mes propres yeux d'ailleurs.

Je le vois qui m'écoute même-ci il ne me regarde toujours pas. J'vois bien que c'est difficile pour lui, j'aurais pas dû laisser traîner les chose comme ça. Tout ça parce que j'savais pas comment gérer le problème. En principe, je gueule un bon coup et ça passe. Mais Azel a pas les mêmes codes. Et c'est sans doute ce qui est aussi compliqué. Mais je lâcherais pas l'affaire, jamais. Combien même on se fait du mal aujourd'hui... et le mal qu'on pourra se faire plus tard. Parce qu'une famille c'est pas toujours tout rose.

Je reste surprise quand il s'approche de moi pour m'enlacer doucement. Et ses paroles m'arrachent le cœur, autant quelles me font plaisir. Je l'enlace à mon tour et embrasse le sommet de son crâne.

"Je... je suis ta maman maintenant. L'autre ne reviendra pas, et je ne t'abandonnerais pas. Jamais, ok ? J'sais que se sera pas toujours facile, mais on est une famille maintenant." Je souffle doucement avec résolution. J'y crois vraiment, j'donnerais tout pour lui, même ma vie. C'est un sentiment effrayant et grisant à la fois. Un amour inconditionnel que j'pensais pas éprouver pour quelqu'un d'autre. Et certainement pas si tôt. Mais le destin se moquait des prévisions des gens, hein ? Une vie n'était jamais toute tracée. J'me baisse de nouveau à sa hauteur sans le lâcher. Je relève son menton pour que son regard croise le mien.

"J'sais pas ce que ta mère t'a fait... Mais j'suis pas elle, je prendrais soin de toi. Je t'abandonnerais jamais, parce que t'es dans mon cœur. T'es ma famille. J'le répéterais autant de fois que nécessaire, et tu finiras par y croire et comprendre c'que j'veux dire." J'embrasse son front avec tendresse. Si j'pouvais mettre la main sur cette femme qui lui a fait tant de mal, je lui referais le portrait. Il va falloir qu'on en parle pour que j'puisse désamorcer plus de situations. Reagan m'avait déjà fait par de ses doutes quand aux traitements subi par Azel. Mais contrairement à elle, j'ai jamais pensé que sa mère l'avait frappé. Ça collait pas avec son comportement. Mais la maltraitance psychologique ne faisait aucun doute et elle avait laissé de solides traces.

"Il faudra qu'on en parle... de celle qui t'a mise au monde et de ce qu'elle te disait. Pas aujourd'hui, aujourd'hui on va essayer de juste profiter l'un de l'autre... si ça te va ? " Je pose ça comme une question, qu'il puisse refuser si il souhaite réfléchir à tout ce qui a été dit. C'est important qu'il comprenne qu'il a le choix.
Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Si Azel s'était montré distant au cours des jours passés c'est à présent tout le contraire qui opérait dans les gestes du petit demi-loup. Le petit avait enfouit son visage contre la brune bien qu'il n'ait aucune larme à dissimuler. Toute la solitude qu'il avait ressentie alors qu'ils étaient "fâchés" venait à présent l'écraser et le gamin ne voulait plus avoir à ressentir la solitude, la peur de l'abandon ou n'importe quel autre émotion négative qui l'avait étranglée au cours de sa petite enfance.

Azel restait tout de même un peu confus aux paroles de l'autre Hazel. Certes il avait été le premier à émettre la possibilité qu'elle puisse prendre la place de sa mère mais c'était pour lui comme souhaiter que le ciel soit vert ou le soleil bleu, quelque chose que l'on pouvait dire mais qui ne deviendrait pas réel pour autant. Azel qui n'avait jamais entendu parler d'adoption ou de liens du coeur qui devenaient plus fort que les liens du sang demeurait un peu confus de même, il eut un pincement au coeur alors que Hazel lui disait que sa véritable mère n'allait jamais revenir. Certes, il l'avait comprit il y a bien longtemps, alors même qu'il quittait l'appartement dans lequel il avait toujours vécu et pourtant... C'était un sentiment normal, il y avait toujours un lien particulier entre une mère et son fils même si la première était un poison pour le second. Le petit avala difficilement sa salive pour essayer de faire passer la grosse boule dans sa gorge. Il gardait toujours son visage caché contre la jeune femme bien qu'il redressa bien vite la tête pour lever son visage vers celui de l'autre.

-Toi Maman ?


Demanda-t-il comme s'il n'avait pas bien compris. Il y avait bien plus d'une question dans ces deux morts. C'était sa façon de demander confirmation, tout comme de demander peut-être s'il devait ou pouvait l'appeler ainsi. Le petit n'avait encore semble-t-il pas décidé s'il aimait ou non cette idée mais avec le temps les choses deviendraient sans doute plus simples.

Les mots avaient continués à se succéder du côté de la brune et les promesses de famille, bien qu'un peu confuses aux oreilles de l'enfant sonnaient comme autant de promesses qui venaient rassurer les inquiétudes du petit. Il hocha la tête aux dernières paroles de Hazel, promettant de répondre aux questions que la brune se posait sur la manière dont sa génitrice l'avait traitée. Ca n'allait pas être facile, tant émotionnellement que parce que l'enfant n'avait pas totalement comprit que ce qu'il avait vécu s'apparentait à une forme de maltraitance. Comme tous les enfants victimes, il se figurait que sa mère agissait ainsi à cause de lui. Qu'il n'était pas assez bien, pas assez sage, qu'il faisait trop de bruit ou qu'il était trop agité. Son avis n'avait pas changé mais il était prêt à accepter d'admettre qu'il pouvait y avoir autre chose.

-Oui promène...

Accepta-t-il n'étant pourtant pas prêt dans l'immédiat à tout déballer de son histoire.

descriptionIl faut savoir faire le premier pas... EmptyRe: Il faut savoir faire le premier pas...

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum