Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Décembre 2021.
Partagez

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !Lundi 20 septembre 2021

Luke n’avait pas revu Bryn depuis près d’un mois, puisque Calla et elle ne pouvaient revenir du Merlin Castle que pour les Pleines Lunes. Il n’aurait jamais pensé qu’être séparé de son enfant pendant tout ce temps lui coûterait, lui qui ne connaissait l’existence de son enfant que depuis quelques mois. Mais le fait était là, depuis qu’il avait croisé son visage, il était tombé amoureux. Bryn avait des yeux magnifiques, semblables à ceux de Calla, et avait hérité des cheveux blonds de son père, et par le même temps de sa grand-mère. Elle marchait et même courait sans tomber. Elle faisait des dessins même s’ils ne ressemblaient vraiment pas à grand-chose et elle savait se reconnaître quand on l’appelait par son prénom. Les termes « papa » et « maman » étaient venus tout naturellement dès le premier jour. Comme si une connexion s'était obtempéré dès que la demi-louve avait retrouvé ses parents, comme tous reliés par une seule et même odeur.

Il faudrait qu'un jour il lui explique tout, tout ce qui s’était passé avant qu’ils ne la retrouvent. Quand elle serait plus grande, en âge de comprendre, en âge d'accepter.

Les choses s’étaient compliquées. Quand ils étaient passés devant un tribunal pour récupérer leur enfant, Calla avait été forcée de donner sa véritable identité, elle qui se cachait derrière une autre depuis quelques années. Si au départ cela n’avait pas eu de retentissement, Luke avait vu il y avait de cela quelques jours une affiche avec une tête mise à prix : Calla Andrews, 1 000 Gallions à celui qui la retrouvera et la présentera aux autorités. Les Purificateurs américains étaient prêts à tout pour remettre la main sur elle. Jusqu’à quand encore Luke sera tranquille ? Combien de temps pour qu’ils remontent jusqu’à lui ? Jusqu'à Bryn ?

Ils étaient au Zoo de Londres. Bryn sur ses épaules, elle se montrait fascinée par toutes les créatures. Calla avait usé d’une Potion de Polynectar pour prendre l’apparence de Ian Stanger. Depuis que son cancer avait progressé, il suivait des cours par correspondance. Peu de personnes le voyaient, lui qui refusait tout le monde. Calla et Luke avaient décidé de le nommer pour être le parrain de Bryn. Ian avait éclaté de rire, les accusant d’avoir pitié de lui et de penser qu’il était aux portes de la mort pour lui donner ce privilège. Il prenait tout au second degré et minimisait son état.

« Je vais aller chercher de quoi manger. » prévint alors Calla en posant un bras sur le sien alors que Luke montrait des Niffleurs à Bryn. « Aucun souci ! » lança-t-il. Calla devait revenir à l’accueil pour récupérer leur sac de provision. Le transplanage étant interdit dans ce zoo, elle ne serait pas de retour avant une bonne demi-heure. Aussi, Luke décida de s’installer sur un banc avec sa fille. Il était heureux que Calla lui laisse un temps seul à seule avec Bryn. Même si celle-ci était très excitée. Elle sauta du banc et se mit à courir pour s’approcher de l’enclos des Niffleurs, mettant ses deux petites mains sur les carreaux. Alerte, Luke se releva pour la rejoindre et, dans sa précipitation, rentra dans une personne. « Veuillez m’excuser. » dit-il sans regarder la personne en question pour rattraper Bryn.

« Tu dois rester avec moi, Bryn. Je ne veux pas que tu t’éloignes si papa ou maman ne sont pas avec toi. » lui dit-il en attrapant sa main. Quelqu’un lui tapota l’épaule. Il soupira bruyamment. Surement ce passant contrarié de sa mauvaise conduite. « Ecoutez, je me suis déjà excusé, je ne peux pas faire mieux pour satisfaire votre égo … » Mais en se retournant, il aperçut, plutôt qu’un visage contrarié, un visage amical. « Aaliyah ? » La journaliste était l’une de ses exs. Oh rien de bien sérieux à l’époque même s’ils étaient restés quelques mois ensemble. Ils se voyaient de temps à autre sans pour autant provoquer de rencontres. Ils étaient bons amis aujourd’hui. « Qu’est-ce que tu fais ici ? » Il faillit se marteler le crâne pour cette question stupide. « C’est ta fille ? » demanda-t-il en voyant un petit bout de sorcière dans une poussette devant elle. Encore une fois, il voulait se frapper. Bien sûr que c’était sa fille. Ce n’était pas une innocente créature qu’Aaliyah avait décidé d’interviewer dans un zoo !
© 2981 12289 0

Dernière édition par Luke J. Stanger le Lun 28 Jan - 15:43, édité 1 fois

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !
Luke Stanger & Aaliyah Hayes

Voilà cinq jours qu'Aymen a tenu sa conférence et que nous sommes exposés. Autant dire que mes collègues de la Gazette m'en ont sacrément voulu. Ils tenaient un tel scoop, juste là, sous leur nez. Le Directeur du contrôle et de la régulation des créatures magiques en couple avec une demi-vélane. Depuis cinq jours, on est encore plus vigilants qu'avant. Je dois m'habituer à être suivie, guettée. Je sais bien que mes collègues cherchent à avoir des photos de ma fille. Tout le monde se doute de l'identité de son père, évidemment, bien qu'il n'ait pas confirmé... Mais je n'ai jamais supporté ou accepté d'être en cage, et je ne veux pas que ma fille grandisse dans la peur. Non, ça, c'est hors de question. Alors aujourd’hui, contre l'avis d'Aymen, je suis sortie. Amy est une demi-louve, elle a besoin du grand air, c'est pourquoi nous avons décidé toutes les deux de sortir au zoo.

Et ça n'a pas trainé. Très vite, quelques sorciers que je croise me dévisagent. Je garde la tête haute, sans accélérer le pas, poussant la poussette de ma fille comme n'importe quelle mère le ferait. Elle a cinq mois, heureusement, elle ne se souviendra jamais de tout cela. Pas même du zoo, à dire vrai, je le sais, c'est plus moi qu'elle qui admire les animaux. Parfois, je lui nomme les différentes créatures, comme si elle pouvait comprendre, mais pour l'instant, elle ne fait encore que gazouiller, dormir, pleurer. Mais elle gigote beaucoup, énormément même. Je me doute déjà qu'elle sera infernale quand elle commencera à crapahuter partout.

Tout à coup, alors que nous sommes au niveau de l'enclos des niffleurs, Amy a décidé de s'adonner à son grand jeu favori du moment : le lancer de doudou. Elle nous rend dingues avec ça. Parce qu'elle ne se contente pas de le baancer, non... Elle hurle à la mort et pleure jusqu'à ce qu'on lui rende... avant de le rebalancer. Aymen dit qu'elle tient ça de moi, je n'en suis franchement pas convaincue. Malheureusement, en vrai... il a certainement raison.

En râlant pour la forme, je m'apprête à ramasser son doudou quand un homme me bouscule copieusement. Je grogne un peu, vite rattrapée par la vision qui s'offre à moi. Cet homme là, je le connais. Je le connais même très bien. Luke Stanger,un ancien petit-ami. En revanche, je fronce les sourcils, surprise de ce ue j'entends. « Papa » ? il a bien dit « papa » ? J'observe la petite fille qu'il a rattrapée. Elle est toute blonde et doit avoir dans les deux ou trois ans. Je me rends compte qu'Amy pourrait lui ressembler. Alors Luke Stanger serait papa ? Aussi improbable que moi maman, en réalité. On avait eu une belle histoire tous les deux parce qu'on était d'accord sur ce qu'on voulait. Ou plus justement, sur ce qu'on ne voulait pas. On ne voulait pas d'une relation vouée à devenir sérieuse, mariage, enfant, ce n'était pas pour nous. Je rends son doudou à Amy non sans l'avoir épousseté auparavant, et je m'avance vers Luke, amusée, pour me signaler à lui.

« Ecoutez, je me suis déjà excusé, je ne peux pas faire mieux pour satisfaire votre égo … Aaliyah ? »

Sa tête vaut son pesant de Gallions !

« Mon ego est à la hauteur de botre mauvais caractère, Mr. Stanger ! »

Mais je ne peux m'empêcher de sourire, amusée par sa maladresse.

« C’est ta fille ?
- Non, c'est une réduction de moi-même, je teste un nouveau sortilège. C'est plutôt réussi, tu ne trouves pas ? »

Je souris à sa fille, qui me regarde avec des yeux tous ronds, et qui regarde Amy aussi.

« J'ai l'impression que je suis ici pour la même raison que toi. »

Avec soin, je récupère ma fille dans mes bras pour que Luke puisse la voir.

« Je te présente Amy, elle est née fin avril. Je crois que... tu as toi aussi quelqu'un à me présenter. »

Sa fille est... déjà « grande ». Pourtant, j'ai revu Luke plus d'une fois depuis notre séparation et il n'a jamais parlé d'une enfant, ce qui ne lui ressemble pas. J'ai comme l'impression que nos vies ont pris le même tournant inattendu...

« Tu as le temps pour une bièraubeurre ? Je crois qu'on a pas mal de choses à se raconter. »

black pumpkin

_________________

Ne tombez pas amoureuse de lui
"La femme de ma vie... je l'ai sous mes yeux."
"Un jour, tout le monde le saura aussi, combien... combien je t'aime."

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !Lundi 20 septembre 2021

La jeune femme ne pouvait retenir un sourire devant la réaction hilarante de ce pauvre Luke. « Mon ego est à la hauteur de votre mauvais caractère, Mr. Stanger ! » Le jeune homme soupira, amusé par sa propre maladresse et sa délicatesse inexistante. Il observa la poussette qu’elle tenait entre ses mains et posa sans doute la question la plus bête qu’il pouvait y avoir. « Non, c’est une réduction de moi-même, je teste un nouveau sortilège. C’est plutôt réussi, tu ne trouves pas ? » Il secoua la tête, s’excusant de sa débilité, avant d’attraper Bryn pour la porter dans ses bras. Il alla se casser le dos à la tenir ainsi par la main. Et puis, là, au moins, il pouvait un peu mieux voir son visage. « J’ai l’impression que je suis ici pour la même raison que toi. » répondit alors Aaliyah en observant Bryn qui ne quittait pas des yeux l’inconnue.

Aaliyah sortit sa fille de la poussette, la récupérant dans ses bras, tout comme Luke. « Je te présente Amy, elle est née fin avril. » Luke tendit alors sa main vers celle, beaucoup plus petite, d’Amy. « Enchantée miss. Je ne peux nier la ressemblance frappante qui vous relie à votre mère. » dit-il avec exagération. « Je crois que … tu as toi aussi quelqu’un à me présenter. » remarqua Aaliyah en désignant d’un geste de la tête Bryn qui s’amusait cette fois-ci avec le lacet du sweat-shirt de son père. « Euh oui … » reconnut-il en réalisant que la situation devenait certainement paraître bizarre pour la journaliste qu’il avait revu il y a de cela quelques mois à peine.

« Voici Bryn. Ma fille. Et elle n’est pas née dernièrement. » Il tourna la tête vers sa fille qui était toujours aussi passionnée par les lacets. Il avait raté deux ans de sa vie. Alors qu’il avait pété un plomb en apprenant sa paternité, il réalisait aujourd’hui qu’il était tombé raide dingue amoureux de sa fille et que les adieux étaient à chaque fois déchirants. Il ne pouvait se résoudre à la lâcher des yeux même s’il la savait plus en sureté au Merlin Castle, avec sa mère, qu’ici, dans ce zoo, avec des tas d’inconnus, qui, pour la plupart, soutenait le gouvernement anti-créature.

« Tu as le temps pour une Bièraubeurre ? » proposa Aaliyah. « Je crois qu’on a pas mal de choses à se raconter. » Luke sourit. « Oui, je crois aussi. Mais … » Il jeta un coup d’œil autour de lui. « ... En faites, j’attends quelqu’un. Je ne veux pas trop m’éloigner de cet endroit, c’est ici qu’on doit se rejoindre. » précisa-t-il. « Mais on peut s’asseoir sur ce banc ? » proposa-t-il en indiquant celui sur lequel il était deux minutes plus tôt.

Quelques minutes plus tard, Aaliyah et Luke étaient donc bien assis sur ce banc, leurs filles prêts d’eux. « Je n’ai appris l’existence de Bryn qu’au printemps. » dit-il en caressant les cheveux de sa fille. « Elle a eu 2 ans le 13 mai dernier. » indiqua-t-il. « Mais et toi alors ? J’ignorais que tu voulais des enfants aussi jeune. » se moqua-t-il en faisant référence aux discussions qu’ils avaient pu avoir quand ils étaient ensemble. « Tu es toujours avec le père ? » demanda-t-il plus sérieusement.
© 2981 12289 0

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !
Luke Stanger & Aaliyah Hayes

« Va pour le banc, ce sera très bien. »

Je m'installe en prenant bien soin de ne pas trop bouger Amy. Devenir mère m'a appris au moins une chose : la douceur. Et ralentir le rythme aussi. A ce moment, Luke m'explique qu'il n'était pas au courant de l'existence de sa fille. Effectivement, la dernière fois qu'on s'est vu, il n'a pas mentionné sa paternité et semblait même à des années lumières d'être préparé à cette vie. Mais tout de même. Deux ans... Deux ans sans savoir qu'on a une fille quelque part. Je n'ose pas imaginer ce qu'il a dû ressentir. Pourtant, en un sens, j'étais prête à cacher ma décision de mener ma grossesse à terme à Aymen, ce qui serait revenu au même.

« ça a dû être... Compliqué. Vraiment compliqué. Et pardonne-moi si je suis indiscrète mais... tu as des nouvelles de la maman ? »

J'imagine, connaissant Luke, qu'il s'agissait d'une histoire sans lendemain ou en tout cas peu sérieuse, comme pouvait être la nôtre. Mais ça doit faire un tel choc d'apprendre ça deux ans après. Je n'ose imaginer tout ce que j'aurais manqué en deux ans. Le premier cri d'Amy, la première fois qu'elle a serré mon doigt dans sa petite main, son regard émerveillé sur le monde... Je ne peux réprimer un petit rire lorsqu'il évoque mon « envie » de fonder une famille. Par la barbe de Merlin que non je ne voulais pas d'enfants si tôt ! C'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles on s'entendait si bien, Luke et moi. Nous ne voulions rien qui s'apparente à un engagement ou à des responsabilités. Nous voilà bien, aujourd'hui, dans ce parc avec nos filles.

« Disons qu'Amy s'est un peu... imposée à moi. Les surprises de la vie, je crois que tu peux comprendre du coup. »

Une vraie surprise, parce que nous avons toujours été prudents. Pourtant, elle est là. Elle est bien là et je ne pourrais plus imaginer ma vie sans elle.

« J'étais terrifiée, au début. Je ne voulais pas d'enfant, tu le sais bien. Mais elle était là. Et puis finalement, c'est ma plus belle cause à défendre aujourd'hui. »

Alors qu'avant, je ne vivais que pour le travail. Je fronce les sourcils quand il me demande pour le père. Serait-il l'un des rares à ne pas lire la presse sorcière ? Si Aymen n'a pas officiellement reconnu la paternité, il n'y a plus grand monde de dupe. Luke a toujours été un ami pas un ami proche, mais bon.

« Tu ne lis plus la presse, je vais en être vexée ! Je ne suis pas seule pour élever ce bout de chou. »

Heureusement qu'Aymen est là, à dire vrai. Il avait peur de ne pas être à la hauteur, mais il l'est, il l'est vraiment. Mais si beaucoup se sont fiés à mon jugement et me font confiance, d'autres en revanche ne m'ont pas pardonné ma relation avec lui qui fut le grand méchant Purificateur.

« Je... vis avec le nouveau ministre de la magie... ça te dis vaguement quelque chose ? Mais avant toute chose, n'oublie pas que j'ai toujours eu du flair pour cerne les gens. »

D'autant qu'il est en train de tout révolutionner, de corriger ses erreurs et celles de ses prédécesseurs.

« Je suis maman et créature. Ma fille en est une également. Tu sais que je ne lui ferai courir aucun risque. »

J'éprouve encore et toujours le besoin de défendre Aymen. Il doit faire front, presque seul, et je n'ai pas le droit de ne pas le protéger, comme je protège Amy.

« Pas du tout ce qu'on avait prévu toi et moi, pas vrai ? Tu vis avec Bryn ou tu as la garde partagée ? »

ça doit être un crève-coeur que de se séparer de son enfant, même quand on sait que ce n'est que pour une période brève.

black pumpkin

_________________

Ne tombez pas amoureuse de lui
"La femme de ma vie... je l'ai sous mes yeux."
"Un jour, tout le monde le saura aussi, combien... combien je t'aime."

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !Lundi 20 septembre 2021

Aaliyah l’écoutait attentivement narrer son histoire et celle de Bryn. Il était vrai que ça avait été un véritable périple de la retrouver. « Ca a du être … compliqué. Vraiment compliqué. » admit la jeune femme. « A encaisser ? Totalement. » acquiesça-t-il en riant doucement alors que Bryn souhaitait descendre des genoux de son père pour revoir les Niffleurs. Mais Luke la maintenait fermement par la taille et essaya alors de la distraire à nouveau avec son lacet. Bingo ! « Oui, la maman de Bryn et moi … on est toujours en contact. » répondit-il sans regarder Aaliyah, surveillant plutôt Bryn. Il ne voulait rien trahir sur Calla et c’était plus simple ainsi. « C’est … compliqué. » ajouta-t-il pour expliquer à la journaliste qu’il ne pouvait, pour le moment, rien dire d’autre.

La discussion s’orienta vers Aaliyah et le tournant qu’avait pris sa vie à son tour. « Disons qu’Amy s’est un peu … imposée à moi. » Luke releva la tête vers la jeune femme, avant de comprendre. « Oh ! » dit-il simplement, augmentant à nouveau son degré de débilité du jour. « Les surprises de la vie, je crois que tu peux comprendre du coup. » Il lâcha un léger rire. « Oui, pour ça, je pense être vacciné jusqu’à la fin de ma vie. » dit-il. « Comment ça s’est passé du coup ? » demanda-t-il en se penchant vers la jeune femme, resserrant son bras sur Bryn qui était toujours aussi fasciné par le lacet.

Aaliyah se mit à raconter comment tout cela s’était déroulé et Luke compatissait à ce qu’elle avait pu vivre. « Et puis finalement, c’est ma plus belle cause à défendre aujourd’hui. » Le professeur de Vol sourit et hocha la tête. « Je crois que pour ça, j’en suis au même point que toi. » dit-il en jetant un nouveau coup d’œil à Bryn qui cette fois-ci en avait plus qu’assez de jouer avec le lacet et souhaitait retourner marcher. Luke tenta alors de la calmer mais il était bien en peine quand elle piquait ce genre de crises. Calla avait appris à mieux gérer que lui. Aussi, il essaya de trouver un stratagème pour la calmer. Aaliyah se prêta elle aussi au jeu, le prenant surement en pitié face à son incompétence. Ce fut finalement les oiseaux créés par le sort « Avis » qui réussirent à calmer Bryn. L’enfant se cala contre le torse de son père et regarda les oiseaux.

Luke ne put s’empêcher de pousser un faible soupir avant de demander des informations sur le père d’Amy. « Tu ne lis plus la presse, je vais en être vexée ! » Luke laissa échapper un sourire timide. « Excuse-moi, j’suis complètement largué ! » admit-il, se passant une main dans la nuque. « Je ne lis que les infos sportives et la presse à potins ne m’intéresse pas. Mais j’ignorais qu’une journaliste comme toi puisse se retrouver dans cette catégorie ! » Il lui donna un léger coup d’épaule, afin de ne pas faire bouger Amy qui s’était assoupie dans les bras de sa mère. « Je … vis avec le nouveau Ministre de la Magie … ça te dit vaguement quelque chose ? »

Le professeur de Vol ne put s’empêcher d’ouvrir des yeux surpris. « Aymen Avery ?! » Mais déjà la jeune femme s’empressait de le rassurer sur son flair et sur le fait qu’elle ne ferait jamais courir de risques si elle n’était pas aussi sûre et certaine de ce qu’elle faisait. Luke hocha la tête. « Je suis surpris. Bien sûr que j’ai entendu parler de lui et … enfin comme je te l’ai dit je ne m’intéresse pas vraiment à tout ça. Mais j’ai été agréablement surpris de ses changements en politique. » Suppression de la Milice, suppression de l’interdiction de rassemblement et d’autres promesses pour les mois à venir.

Il regarda un instant Bryn alors que la jeune reprenait avec une pointe d’ironie : « Pas du tout ce qu'on avait prévu toi et moi, pas vrai ? » Il sourit et secoua la tête. « Pas vraiment. Mais c’est peut-être pas plus mal ? » Il haussa les épaules en tournant un visage heureux vers Aaliyah. « Tu vis avec Bryn ou tu as la garde partagée ? » Luke baissa la tête vers sa fille qui fermait doucement les yeux, s’endormant comme bercée par la respiration de son père. « Bryn vit avec sa mère. C’est … plus sûre pour elles pour le moment. » expliqua-t-il. « Je ne vois Bryn qu’un week-end par mois. » Machinalement, il embrassa le sommet de la tête de son enfant. Ce n’était pas quelque chose qui allait durer, il l’espérait, mais c’était tout ce qu’ils avaient trouvé de mieux pour le moment.

« Bryn est une demi-louve. » expliqua-t-il alors de but en blanc en tournant la tête vers Aaliyah. Il avait confiance en elle, et lui donner cette information permettrait peut-être à la jeune femme de comprendre pourquoi il faisait tout ça. « Je suis … soulagée de savoir que c’est le père de ton enfant qui est à la tête du pays à présent, car je me dis que peut-être il pourra faire en sorte que je vois Bryn plus souvent. » Il regarda à son tour les oiseaux qu’il avait créé de sa baguette, un peu rêveur. « La mère de Bryn est … recherchée par des Purificateurs. » expliqua-t-il. « C’est très compliqué pour elle et pour les protéger, elle comme Bryn, je dois les maintenir à l’écart, dans un endroit sûr pour elles. »

D’une certaine manière, il se disait qu’il se confiait ainsi à Aaliyah peut-être qu’elle en toucherait un mot à Aymen. Autant tout essayer ? Et puis la jeune femme était avant tout son amie, alors il était normal qu’il se confie à elle, même s’ils n’avaient jamais été très proches. « Et alors ? C’est comment de vivre avec le Ministre de la Magie ? » demanda-t-il avec un petit sourire ironique. « Tu as des elfes de maison à ton service ? Une grande maison ? Des bijoux par centaines ? Ou une salle remplie de Gallions ? » Ouais, c’était peut-être un peu un rêve de gosse ça.
© 2981 12289 0

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !
Luke Stanger & Aaliyah Hayes

Je me doute qu'il est rassuré par la nouvelle politique d'Aymen. Beaucoup le sont, moi la première, évidemment. Je suis soulagée que Luke le prenne ainsi, étant donné que ce genre de nouvelles n'est pas toujours très bien passée auprès des personnes qui m'entourent. Mais je ne suis pas seule, et c'est aussi ce qui m'a aidée à traverser tout cela. J'ai un pincement au cœur quand il me confie que sa fille vit avec sa mère. Se voir si peu c'est... inconcevable pour moi. Je ne pourrais pas supporter d'être séparée de ma fille autant que lui. La voir, l'entendre rire, seulement une fois par mois... Même Aymen... si nous nous étions « séparés » à l'annonce de ma grossesse, aujourd'hui, je ne peux l'imaginer séparé d'Amy. Rien que le week end du mariage de son frère il devenait fou de ne pouvoir s'occuper d'elle. Ce qui me chiffonne un peu, c'est qu'il dit que c'est plus sûr pour elles deux, pour la mère et la fille. Mais pourquoi ?

« Bryn est une demi-louve. »

Oh. Je vois, je comprends mieux le danger pour les deux dans ce cas. Et je me rends compte que nous avons beaucoup plus en commun que ce que nous pensions, Luke et moi. Malheureusement, je ne peux pas lui révéler qu'Amy est une demi-louve elle aussi, comme sa petite Bryn. Aymen se fait de plus en plus à l'idée de révéler publiquement sa nature, mais les choses ne sont pas encore dites et c'est à lui de le faire, pas à moi. Son secret, je le garde précieusement depuis des mois ce n'est pas pour le trahir maintenant. Mais quelque part, égoistement, je suis contente, parce que je me dis que peut-être Amy aura une amie, en la personne de Bryn.

« Je te souhaite de voir ta fille aussi souvent que possible. On ne devrait pas être séparé des gens qu'on aime. En aucun cas. Elles sont en sécurité, tu es sûr ? Parce qu'il y a des endroits pour elles, tu sais ? En tout cas, ça explique pourquoi elle est aussi vive. »

Je chatouille le nez de la petite, qui gazouille avant de reporter son attention sur les oiseaux. Je me demande où elles sont, Bryn et sa mère. Il y a des Insurgés, chez les Stanger, mais Luke... Luke n'en est pas un. J'ose espérer que son frère ou sa sœur l'auront orienté vers cette école, le Merlin Castle. Dire que Liam nous a remis une lettre d'admission pour Amy.

« Les choses vont changer, pour les hybrides, les loups et les autres. Il faut attendre encore un peu, mais tout va bien se passer, j'en suis certaine »

Il a peur, cela se voit, cela se sent, cela s'entend dans sa voix. J'aimerai qu'il partage ma foi en l'avenir. Je sais ce que cela fait que d'avoir les Purificateurs sur le dos, je suis passée entre leurs mains alors que j'étais enceinte d'Amy. Mais dans sa façon de parler, je crois comprendre que sa fille et la mère de celle-ci sont bien au Merlin. Alors elles sont en sécurité. Je sais qu'elles le sont, le secret est bien gardé autour de cette école. Toute insurgée que je suis, j'ignore où elle se trouve, cela fait partie du protocole de sécurité.

« Luke, bientôt tout cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir, fais-moi confiance. Plus personne n'a envie de vivre caché et tu verras, quand le Ministère de la Magie sera revu et corrigé, nos enfants joueront librement comme on a pu l'être avant eux. 
- Et alors ? C’est comment de vivre avec le Ministre de la Magie ? Tu as des elfes de maison à ton service ? Une grande maison ? Des bijoux par centaines ? Ou une salle remplie de Gallions ? »

Je ne peux m'empêcher d'éclater de rire, réveillant de ce fait Amy qui s'était assoupie.

« Le Ministre de la Magie, pas le roi d'Angleterre, je crois que tu as confondu ! Et non, rien de tout ça. On vit seulement tous les trois et cela nous suffit amplement. En revanche c'est... intense. Tu connais ma curiosité légendaire et je n'ai jamais été aussi près des arcanes du pouvoir. J'essaye de lui tirer les vers du nez quand ça devient trop dur, mais la plupart du temps, je m'efforce de rester à ma place. Donc, je suis heureuse. Même si je dois bien t'avouer que ma relation avec lui est loin d'avoir fait l'unanimité. Il y a encore quelques personnes qui m'en veulent de n'avoir rien dit. »

Des Insurgés, entre autres. Je peux les comprendre, évidemment, mais tout de même, j'aimerais qu'on ait un peu de paix, une vie... normale, avec des amis. Or je sais que c'est compliqué pour Aymen, c'est lui qui m'inquiète le plus dans cette histoire, le fait qu'il soit si seul.

« Si ta fille est bien au Merlin Castle comme je le pense, que je murmure à son oreille après m'être penchée, alors elle est en sécurité. Je connais quelques personnes qui y travaillent. Sois r assuré, vraiment. Et dis toi que ce n'est que momentané. Mais quand les choses iront mieux, que comptes-tu faire ? Vivre avec ta fille et sa mère ou seulement avec Bryn ? »

black pumpkin

_________________

Ne tombez pas amoureuse de lui
"La femme de ma vie... je l'ai sous mes yeux."
"Un jour, tout le monde le saura aussi, combien... combien je t'aime."

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !Lundi 20 septembre 2021

« Je te souhaite de voir ta fille aussi souvent que possible. » répondit Aaliyah d’un ton doux, compatissant au fait que Luke ne pouvait pas voir aussi souvent sa fille. « Elles sont en sécurité, tu es sûr ? » Luke leva la tête vers elle. « Parce qu’il y a des endroits pour elles, tu sais ? » Le jeune homme hocha la tête. « Elles sont en sécurité. Dans un endroit où jamais elles ne seront jugées pour ce qu’elles sont. » affirma-t-il. « En tout cas, ça explique pourquoi elle est aussi vive. » Luke lâcha un petit rire. « Apparemment, c’est à cet âge qu’ils sont les plus intenables. Ils veulent tout découvrir tout de suite et puis … Bryn n’a pas froid aux yeux. » soupira-t-il, un air un peu abattu. Il reconnaissait bien son caractère et celui des Nott à dire vrai. Ce caractère si spécial qui leur avait tous attiré des ennuis un jour ou l’autre mais qui leur avait aidé également à affronter les problèmes de la vie.

Aaliyah reprit la parole, afin de le rassurer sur la politique à venir. Elle était surement la mieux placée pour dire ce qui allait se passer. Luke ne savait pas s’il pouvait avoir confiance en Aymen Avery, mais il avait confiance en son amie. Alors il sourit, espérant qu’elle avait sincèrement raison et qu’un jour prochain, Bryn et Amy pourraient jouer ensemble comme deux petites filles normales.

Intrigué, il demanda à la jeune femme comment était sa vie désormais. Après tout, de ce qu’il avait compris, Aymen Avery était vite devenu une célébrité en accédant au pouvoir de cette manière. Sa vie ne devait pas être de tout repos, et par conséquent, celle d’Aaliyah non plus. Cependant, la jeune femme éclata d’un grand rire, surprenant les deux petites filles. « Quoi ?! J’ai dit une connerie ? » demanda-t-il, avec un sourire amusé.

« Le Ministre de la Magie, pas le roi d'Angleterre, je crois que tu as confondu ! » Il lâcha à son tour un petit rire. « Et non, rien de tout ça. On vit seulement tous les trois et cela nous suffit amplement. En revanche c'est... intense. » Luke hocha la tête, voulant bien le croire. Comme elle l’expliquait, pour une journaliste comme elle, la tentation devait être difficile. « Même si je dois bien t'avouer que ma relation avec lui est loin d'avoir fait l'unanimité. Il y a encore quelques personnes qui m'en veulent de n'avoir rien dit. » Luke haussa les sourcils. « T’en vouloir ? » Il secoua la tête. « Je n’ai jamais compris tous ces gens qui se mêlaient de la vie des autres. Parce que premièrement, c’est ta vie et celle de ta fille qui étaient en jeu. Deuxièmement, tu as le droit d’être avec qui tu veux, même si cet homme était le futur Ministre de la Magie. » Il soupira une nouvelle fois. « Les gens sont parfois stupides. »

Luke n’avait jamais aimé toutes ces personnes qui faisaient des histoires pour rien. Et il y en avait un tas : même s’il l’adorait, Jillian faisait toujours des histoires monumentales, et Prudine qui avait hérité du même caractère que son frère était toujours aussi larguée quand cela arrivait.

« Si ta fille est bien au Merlin Castle comme je le pense … » Luke sursauta : d’abord, de voir la jeune femme si près, mais aussi d’entendre le nom de l’école tenue secrète. Alors, elle était au courant ? Décidément, Aaliyah était pleine de surprise aujourd’hui. « … alors elle est en sécurité. » Luke la regarda un instant. « Comment es-tu au courant ? » Ok, il était vraiment incapable de tenir le secret plus longtemps. « Je connais quelques personnes qui y travaillent. Sois rassuré, vraiment. » Luke consentit à se détendre. « Et dis-toi que ce n'est que momentané. » Il reporta son regard sur Bryn qui semblait s’être assoupie dans ses bras. « Mais quand les choses iront mieux, que comptes-tu faire ? Vivre avec ta fille et sa mère ou seulement avec Bryn ? » Luke fut étonné par cette question. D’instinct, il voulut répondre avec Calla et Bryn. Mais … les choses étaient tellement compliquées entre lui et Calla. Ils s’étaient soutenus, épaulés pour récupérer leur fille, mais pouvait-on parler d’un couple ?

Il s’apprêtait à ouvrir la bouche quand le visage de Ian apparut, les sacs du pique-nique sur chaque bras. « Il faut qu’on y aille ! » dit-il précipitamment en portant Bryn dans ses bras. « J’étais ravi de t’avoir revu Aaliyah, et j’espère que tout va bien aller pour vous. » dit-il en jetant un coup d’œil à Amy. Et, sans attendre plus, il fit signe à Ian de le suivre. Il ne souhaitait pas que Calla se retrouve à jouer le rôle de son frère devant une fille qui l’avait côtoyé un bon moment. Il regrettait un peu de couper court à sa discussion avec son amie, mais c’était le mieux à faire pour le moment.

Dimanche 28 novembre

Aussitôt que Calla avait été attrapée, Luke avait contacté la seule personne qu’il pensait être capable de pouvoir les aider : Aaliyah. Lui envoyant une missive, il lui avait juste indiqué de le retrouver là où ils s’étaient vus pour la dernière fois. Ne laissant rien sur son identité, il avait simplement ajouté qu’il serait ravi que leurs deux filles soient un jour amies mais pour cela il fallait qu’elle l’aide.

Il était 14h quand Luke arriva face à l’enclos des Niffleurs, comme il l’avait indiqué sur la missive. Les mains dans les poches, il essayait d’agir nonchalamment. Mais la vérité, il trépignait d’impatience. Il avait confié Bryn à ses parents, le temps de cette mission. Il espérait juste que le Ministère n’aurait pas décidé de lui reprendre également la garde de Bryn en attendant le jugement de Calla.

Finalement, il vit apparaître les cheveux blonds d’Aaliyah vers le banc sur lequel ils avaient discuté. Avant même qu’elle ne le voit, il se précipita sur elle. Les mains sur ses deux bras, il s’agrippait à elle comme si elle était son dernier espoir. « Aaliyah … j’ai des problèmes. Il faut que tu m’aides. Il faut qu’Aymen m’aide. » Il prit le temps de ravaler sa salive mais son cœur tambourinait toujours dans sa poitrine. « La mère de Bryn a des ennuis. »
© 2981 12289 0

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !
Luke Stanger & Aaliyah Hayes

Dès que le hibou est arrivé et que j'ai lu la missive, j'ai compris qu'il se passait quelque chose de grave et que c'était Luke qui me l'avait envoyé. Nos filles... Quand je l'ai vu, nous avons compris que Bryn et Amy avaient beaucoup en commun. Et depuis, Aymen a publiquement reconnu sa nature lupinde. Luke aura forcément compris que ma fille, comme la sienne, était demi-louve, et qu'elles auraient toutes deux besoin d'une amie.

Je n'ai donc pas hésité, me rendant au zoo, à l'heure indiquée. Lui non plus, n'a pas hésité, m'attrapant les bras, en panique.

« Aaliyah … j’ai des problèmes. Il faut que tu m’aides. Il faut qu’Aymen m’aide.
- Luke, qu'est-ce qui...
- La mère de Bryn a des ennuis. »


La mère de Bryn, une sorcière loup-garou donc... Depuis les lois d'Aymen, ces êtres sont un peu plus en paix, on ne s'acharne plus comme on le faisait... Alors quels genres d'ennuis peut-elle avoir?Je sais qu'il y a encore quelques semaines, Aymen a dû intervenir dans une arrestation. Un loup-garou qui avait fait du grabuge lors de son annonce. Il a dépêché mon père pour cette affaire et les choses se sont réglées.

« Quels genres d'ennuis ? Il faut que tu m'en dises plus. Si c'est en rapport avec le Ministère, il y a peut-être quelque chose à faire, mais si ce sont les Purificateurs, alors ce n'est pas lui qui pourra quoi que ce soit, mais tu auras d'autres appuis pour cela. »

Luke soupire, le poids du monde lui tombant sur les épaules.

« J'sais pas qui sont ces gens. Des personnes du Ministère ? Oui. Des Purificateurs ? Probablement. »

Anxieux, il jette un regard autour de lui.

« Une bonne femme était venue pour Bryn. Voir si tout allait bien. Mais elle a tout fait pour provoquer Calla … jusqu'à nous menacer de retirer la garde de Bryn car elle n'était soi-disant pas dans un environnement stable. Calla a voulu s'en prendre à l'agent qui a immédiatement voulu prendre des mesures pour éloigner Calla de Bryn, la jugeant dangereuse pour l'enfant. »

Je soupire. Les Purificateurs sont encore partout. Mais du coup, ça veut dire que cette femme s'est cachée derrière la loi. Sauf qu'en droit, on apprend une chose, il y a la loi et l'esprit de la loi. Or, c'est dans cette zone qu'on peut agir. On l'a déjà fait d'ailleurs. J'ai suivi l'Affaire Fergal, ils ont avancé la nature de loup protecteur. Mais je dois m'assurer d'une chose.

« Si je comprends bien, elle est enfermée dans les cellules du Ministère ? »

Parce que qui dit cellule du Ministère, dit Procès officiel. Et là, on a toutes nos chances. Il y a déjà eu un précédent, le cas Fergal peut faire jurisprudence. Luke secoue la tête.

« J'ignore totalement où elle se trouve. Des Brigadiers l'ont emmenée, j'ose espérer qu'elle est dans les cellules du Ministère et qu'aucun mal ne lui sera fait … mais je crains que les loup-garous n'y soient pas très bien traités ...
- Est-ce que Bryn t'a été retirée ?
- Non, ils ont jugé que Calla était le parent dangereux pour elle. Mais ils comptent me suivre de très près et à la moindre d'erreur, je pourrais perdre sa garde. J'ai les poings liés, je ne peux rien tenter pour sauver Calla ... »
termine-t-il, abattu.

Je suis soulagée qu'il confirme cette configuration ceci dit. Ainsi, ils ont une petite chance. Je demande une minute à Luke, pour m'écarter un peu, et sortir un miroir à double sens en toute discrétion. Celui-là même dont Aymen et moi nous servions lorsque j'étais enceinte.

« Je suis désolée de te prévenir par ce biais, mais un de mes amis a besoin de toi, une sorte de deuxième cas Fergal. On essaie de séparer une louve de sa fille. Mon ami est le père de l'enfant et je te promets que c'est quelqu'un de bien. »

Je sais qu'il n'aime pas jouer de son rang, mais je pense que s'il peut comprendre quelque chose, c'est bien cela, à quel point il est impensable de séparer une louve de sa progéniture, surtout si cela n'est pas justifié. Par chance, il me dit de passer avec mon « ami ». Je l'en remercie et rejoins Luke.

« Viens avec moi, on va voir ce qu'il peut faire. Sois très précis sur les faits, d'accord ? Ne fais pas de suppositions, de conjectures. La vérité, les faits et ça suffira. »

Nous quittons le zoo, le plus calmement possible, pour ne pas éveiller d'éventuels soupçons. Nous prenons la direction du Ministère de la Magie et, après vérification d'usage, on me laisse passer sans poser trop de questions, y compris sur la personne qui m'accompagne. Je connais les lieux par cœur, alors je nous conduis directement au bureau d'Aymen.

Dès que nous arrivons devant la porte, il nous ouvre, nous ayant certainement senti depuis un moment. Il dépose un baiser sur ma joue, serre la main de Luke, tout en s'en tenant à bonne distance, par méfiance.

« Aymen, voici Luke Stanger. Une femme est venue contrôler le foyer qu'il forme avec Calla, une louve. Apparemment, elle a poussé Calla dans ses retranchements, en menaçant de leur retirer leur fille, Bryn, dont je t'ai parlée. Et Calla a été arrêtée. Mais Luke t'expliquera mieux que moi. »

J'invite mon ami à détailler mon récit. Si Aymen sait que je lui amènerai jamais quelqu'un indigne de confiance, il doit se faire sa propre idée. Il n'est pas question d'offrir des passe-droits à tout le monde, mais de rendre justice.

black pumpkin

_________________

Ne tombez pas amoureuse de lui
"La femme de ma vie... je l'ai sous mes yeux."
"Un jour, tout le monde le saura aussi, combien... combien je t'aime."

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !Dimanche 28 novembre 2021

Luke était tellement paniqué. On lui avait enlevé Calla, la mère de son enfant, la femme pour laquelle il se battait chaque jour afin qu’elle vive tranquillement avec leur fille au Merlin Castle. La vie était tellement injuste. Mais peut-être qu’Aaliyah pouvait l’aider ? Peut-être s’y connaissait-elle mieux en cas désespéré ?

Après lui avoir expliqué la situation générale, la journaliste se retira quelques instants pour s’entretenir avec le Ministre. Luke regardait autour de lui, légèrement paranoïaque, se craquant les doigts, espérant il ne savait quoi. Calla … Où était-elle ? Que faisait-elle ? Peut-être était-il déjà trop tard ? Non, il se refusait d’y penser. Il allait la sortir de là, Bryn reverrait sa mère et ils formeraient à nouveau la famille qu’ils devaient être. Les choses allaient s’arranger. Il devait y croire.

« Viens avec moi, on va voir ce qu'il peut faire. » Aaliyah venait de revenir vers lui. Luke hocha rapidement la tête. Voilà, le Ministre allait le recevoir. Il allait l’écouter et peut-être qu’il pourrait l’aider. « Sois très précis sur les faits, d'accord ? Ne fais pas de suppositions, de conjectures. La vérité, les faits et ça suffira. » A nouveau, Luke hocha la tête et ensemble, ils quittèrent le zoo. Hâtif, le professeur de Vol suivit son amie jusqu’au Ministère de la Magie où ils subirent un contrôle sans accrochage.

Luke n’était jamais entré au Ministère. Il fallait dire que même si son père y travaillait, Luke n’était jamais allé avec lui. Son père aimait garder son lieu de travail intact et jamais il ne mélangeait vie privée et vie professionnelle. Aussi, Luke aurait-il pu être tenté de faire une petite visite des lieux, mais aujourd’hui, il n’avait pas la tête à ça. Non, il gardait les poings serrés et regardait droit devant lui, là où Aaliyah le conduisait.

La porte s’ouvrit avant même qu’ils n’aient pu frapper. Luke reconnut le Ministre de la Magie qui faisait la Une de la Gazette presque chaque semaine. Il serra sa main, sans doute de manière un peu tendue, mais savoir que l’homme était un loup-garou et que sa force était supérieure à la sienne le rassura. Aymen Avery referma la porte derrière eux et alla s’installer derrière son bureau, invitant Luke et Aaliyah à prendre place. Luke était rassuré de voir que le Ministre de la Magie prenait son cas au sérieux et avec tant de rapidité. C’était sa chance.

Aaliyah prit la parole afin d’expliquer la situation plus clairement au jeune politicien : « Une femme est venue contrôler le foyer qu'il forme avec Calla, une louve. Apparemment, elle a poussé Calla dans ses retranchements, en menaçant de leur retirer leur fille, Bryn, dont je t'ai parlée. Et Calla a été arrêtée. Mais Luke t'expliquera mieux que moi. »

Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! Dave-franco-mRQEkZ

Luke croisa le regard d’Aymen, cet ancien camarade à Poudlard, et se redressa un peu sur sa chaise. « Mr. Le Ministre, merci de prendre mon cas avec autant d’attention. Malheureusement, la situation est plus grave que ce que je l’ai laissé entendre à Aaliyah. » Il se tourna vers la journaliste en se mordant la lèvre avant de s’expliquer : « Le véritable nom de Calla est Sawyer. Elle est recherchée par le gouvernement américain pour avoir tué ses parents lors de l’été 2018. Seulement c’est totalement faux : Calla est innocente dans l’histoire. Elle détient des informations sur les Purificateurs américains et ceux-ci veulent la tuer pour être sûre qu’elle ne parlera pas. » dit-il.

Quand Calla lui avait raconté toute l’histoire la première fois, il avait cru devenir dingue. Cette histoire, pour lui, c’était du délire. On entendait ça à la télé, on lisait ça dans les journaux, mais ça n’arrivait pas à quelqu’un comme lui. « Les parents de Calla étaient des Purificateurs eux aussi. » dit-il, se forçant à parler calmement. « Mais quand Calla a été transformée, ils n’ont pas voulu la vacciner et ont tenté de quitter le groupe. Ils l’ont payé de leur vie. Calla en a réchappé de justesse et a du depuis tout ce temps utiliser une autre identité. Calla Andrews. Elle s’était coupée les cheveux et avait changé de pays. Sauf que depuis qu’elle a du réutiliser son véritable nom pour récupérer notre fille, les Purificateurs ont retrouvé sa trace. » Les battements de son cœur s’accéléraient alors qu’il narrait tout ce qu’il s’était passé. C’était digne d’un véritable film d’action.

« J’ai fait boire du Polynectar à Calla hier en la faisant passer pour quelqu’un d’autre. On a dit à l’agent - Mafalda Sparks, je crois – que Calla avait quitté le pays dès lors que j’avais appris la vérité sur les crimes qu’elle avait commis. Mais l’agent devait se douter que c’était faux, je ne sais pas trop et elle a poussé Calla à révéler qui elle était en touchant des cordes sensibles … sur sa famille. Calla a voulu se jeter sur elle mais Sparks l’a immobilisé d’une décharge électrique émanant de sa baguette. » La jeune femme avait eu beaucoup de mal à faire le deuil de ses parents et être accusé de leur meurtre était quelque chose qu’elle ne supportait pas. De nature impulsive, son caractère de loup-garou n’avait pas arrangé les choses.

Luke poussa un long soupir. « Je ne sais pas quoi faire pour l’aider. Est-ce que je l’ai enfoncé en l’encourageant à se cacher ? Où est-ce qu’elle est maintenant ? Est-ce qu’elle est rentrée dans les cellules du Ministère ? Vous avez eu une information quelconque à ce sujet ? » demandait Luke, impatient de connaître quelque chose à propos de la mère de son enfant. « Est-ce qu’il y a moyen de prouver que Calla n’a pas tué ses parents ? Qu’elle est même la victime dans cette histoire ? » Et surtout, est-ce qu’il n’était pas déjà trop tard pour la jeune femme ? N’avait-on pas mis fin à sa vie ? Les Brigadiers auraient pu faire croire que Calla était devenue incontrôlable et qu’ils avaient simplement usé de la légitime défense pour sauver leur vie. Les doigts de Luke se serraient sur le fauteuil dans lequel il était assis, imaginant le pire des scénarios.

« Elle est effectivement dans les cellules du Ministère, son procès n'a pas encore eu lieu. » Luke soupira de soulagement. Elle était là, en cellule, mais en sécurité tout de même. « Je peux mettre des Aurors de confiance sur le cas de la mère de votre enfant. » Luke hocha la tête. « Nous pouvons la soumettre à un véritaserum et faire en sorte que cela soit recevable au Tribunal. Je peux parler à mes homologues américains afin qu'ils mènent l'enquête de leur côté. Certains prennent à cœur tout comme moi le sujet des Purificateurs et des Résurgents. »

Luke s’avança un peu sur son siège. « Il y a donc un espoir qu’ils découvrent la vérité sur ce qu’il s’est passé cette nuit-là ? » demanda-t-il, toujours soucieux. « Ce qui est sûr, c'est que je ne laisserai pas une innocente être jugée pour des faits qu'elle n'a pas commis. » répondit le Ministre. « J'ai encore la main mise sur le Département de Régulation, le temps que son nouveau Directeur arrive, alors je supervise toutes les affaires. Et le Juge Hayes est très au clair sur les affaires liées aux Purificateurs. On mettra tout en œuvre, légalement pour qu'elle soit relâchée et reconnue innocente. Je pourrai la faire sortir des cellules si elle promet de ne pas quitter le pays. » Luke sourit, surpris de savoir que les choses pouvaient s’arranger aussi facilement.

Il se passa une main sur le visage, croyant à peine à ce que le Ministre lui disait. « Merci ! Merci beaucoup. » disait-il, ne pouvant cacher son soulagement. « Est-ce que … est-ce que je peux la voir ? » « Oui bien sûr. » Le Ministre appuya sur un bouton, un bouton qui devait avoir le même but qu’un interphone. « Alexander, peux-tu accompagner Mr Stanger dans les couloirs de la Silver Line s'il te plait ? » Il se redressa et cala son dos dans son fauteuil. « Je vais me renseigner auprès des Aurors dès cet après-midi. Je vais mettre une équipe sur l'affaire et contacter les Américains. Est-ce que vous avez un avocat ? »

Luke hocha la tête. « Mon père est avocat, Daniel Stanger. » dit-il, reprenant petit à petit confiance. Il serra une nouvelle fois la main du Ministre de la Magie quand le dit Alexander apparut en ouvrant la porte. Voyant qu’Aaliyah ne le suivrait pas, il se pencha vers elle pour la prendre dans ses bras. « Merci » souffla-t-il avant de se reculer, de sourire et de se retourner pour suivre celui qui le conduirait jusqu’à Calla.
© 2981 12289 0

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionEt ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants ! EmptyRe: Et ils grandirent et eurent beaucoup d'enfants !

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum