Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionYou make me begin EmptyYou make me begin

more_horiz

You make me begin

Anna était nerveuse. Elle était bien trop âgée pour faire sa répartition. Elle dépassait toutes les premières années d'une tête ou plus... On ne voyait qu'elle, ou presque. Il y avait heureusement d'autres élèves plus âgés, un peu comme elle. Pourquoi était-elle si anxieuse ? Le fait d'avoir été affectée à Serpentard à Poudlard n'avait rien changé à sa vie, alors pourquoi est-ce que cela changerait quelque chose à Ilvermorny ? Il n'y avait pas de mauvaise maison... mais il y en avait certainement certaines meilleures que d'autres. Elle n'était pas exactement sûre d'où elle voulait se retrouver. Anna croisa accidentellement le regard du professeur Simons, aligné avec les autres professeurs. Elle risqua un léger sourire à son encontre, puis baissa rapidement la tête. Contrairement aux autres qui passaient la répartition avec elle, elle ne venait pas de mettre le pied pour la première fois à Ilvermorny face à des visages inconnus, bien du contraire.

La répartition parût longue, bien trop longue. Et pourtant, cela parût irréel à Anna lorsque l'on appela son nom. Elle avança nerveusement vers le centre de la pièce, consciente d'être le centre de l'attention. Non pas que cela la dérangeait, mais elle savait que l'enjeu était gros. Elle allait réellement pouvoir commencer une nouvelle vie ici, à Ilvermorny, aux Etats-Unis. Elle n'arrivait pas à croire qu'on lui avait offert une deuxième chance. Elle devrait faire de son mieux pour la saisir. Anna sursauta presque de surprise lorsque la statue de Womatou s'anima et rugit, la seule qui le fit. Elle vit du coin de l’œil le professeur Simons sourire alors qu'elle cherchait du regard ses condisciples et plus précisément Mi-Jin. Le destin, s'il existait, les avait à nouveau réunies. Elle ne la lâcha d'ailleurs pas d'une semelle entre le moment où elle rejoignit le groupe des Womatou et la fin du déjeuner. Il était si bon de savoir qu'elle avait une amie auprès d'elle.

Alors qu'elle venait de terminer son assiette, Anna vit le professeur Simons se lever et sortir de la Magical Sphere. Anna s'excusa rapidement auprès de Mi-Jin et tenta de rattraper le professeur. Elle y parvint dans le hall d'entrée et elle ne dût pas l'appeler - il avait probablement entendu ses bruits de pas.

- Professeur. Je suis... heureuse de vous revoir.

Même si c'était lui qui l'avait annoncé qu'elle avait été retenue pour être élève à Ilvermorny, quand elle avait quitté l'école avant les vacances d'été, Anna avait la sensation qu'elle ne le reverrait plus jamais. Et pourtant, il était là, et elle aussi. Elle remarqua que le regard du professeur s'était attardé sur son insigne. Elle fit la moue.

- Serait-ce une mauvaise blague de votre part ?

Elle, référente ? Elle était certes une élève studieuse mais on ne pouvait pas dire d'elle qu'elle aimait aider les plus jeunes... Heureusement, vu sa situation particulière, elle avait été exemptée de faire visiter le château aux élèves de première année. Elle connaissait certes le fonctionnement de l'école, mais pas suffisamment pour l'expliquer à son tour.

- Alors... avez-vous passé de bonnes vacances ?

Anna se rendit compte qu'elle n'avait aucune raison valable de venir parler avec le professeur Simons - donc de potentiellement l'importuner. Elle ne savait pas trop ce qu'elle faisait là, elle avait juste suivi son instinct, comme si elle avait un besoin viscéral de parler avec le professeur.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionYou make me begin EmptyRe: You make me begin

more_horiz
Ft Anna Woods
You make me begin


Rentrée Septembre 2021

L'été avait été mouvementé, et c'était un euphémisme. Il s'était passé tellement de choses en si peu de temps. L'enlèvement de sa fille avait définitivement changé leur relation. Si au départ cela avait été difficile pour Rosie de comprendre qu'il ai été prêt à tout pour la sortir de là. Qu'elle avait souhaiter les protéger lui et Cody, les deux hommes ne s'étaient pas laisser faire. Il lui avait avoué qu'il était hors de question qu'il l'abandonne, pas maintenant qu'il savait. Pas alors qu'elle était sa fille, qu'elle devrait supporter un père un peu trop protecteur désormais. Cette conversation avait été douloureuse mais nécessaire.

La rentrée l'avait armé de bonne humeur, il avait hâte de revoir ses élèves. Et il était ravi de pouvoir revoir Anna, il savait que ce n'était pas très professionnel de sa part. C'était bien la première fois qu'il s'attachait autant à une élève. Enfin, à part sa fille. Il avait toujours eut des étudiants avec lesquels il s'entendait mieux et avec qui il avait des affinités. Mais, elle c'était différent. Il ne savait pas dire d'où lui venait cette affirmation. Mais il en était certain, en quoi c'était différent par contre, il ne savait pas. Il n'avait pas eut beaucoup de temps pour y penser non plus avec ce qui c'était passé cet été. Il avait eut d'autres dragons à affronter. Des bruits de pas attirèrent son attention alors qu'il sortait du Magical Sphère. Il se retourna plus par curiosité qu'autre chose. Il n'avait pas vraiment réfléchit en fait, à moins qu'il ai espéré quelque chose ?

"Le plaisir est partagé Anna." Répondit-il en souriant à la jeune femme, sincèrement heureux de la voir. Il était évident que leur relation, quoi qu'elle puisse être, n'était pas une relation prof/élève classique. Il y avait à minima une forme d'amitié qui allait au delà du rapport élève, professeur. Son regard s'accrocha à l'insigne sur l'uniforme de la rousse.

"Je ne vois pas en quoi. Vous êtes une bonne élève, et vous avez les capacités d'aider." Noah affecta un sourire aimable, pourtant on pouvait voir dans son regard que oui c'était sans doute une petite blague. En quelque sorte en tout cas, c'était pour l'aider à s'ouvrir aux autres. Un peu contre son gré mais ça lui ferait du bien. Il n'en doutait pas. Sa question le pris un peu de cours, surtout au vu des circonstances.

"Et bien, je dirais que cela aurait pu être pire, elles n'ont pas vraiment commencer sous les meilleures hospices. Mais cela ne c'est pas si mal terminé. Merci de vous en soucier Anna. Et vous même ? Vous avez pu profiter de notre beau pays ? Ou êtes vous rentrer en Angleterre ?" Demanda t'il ne se souciant pas vraiment du caractère trop familier de ses questions ou de celles d'Anna.

           
Lilith

_________________



Are you shining just for me ?

descriptionYou make me begin EmptyRe: You make me begin

more_horiz

You make me begin

Un sourire se dessina sur les lèvres d'Anna lorsque le professeur Simons lui répondit. Elle savait qu'il ne répondait pas par automatisme, mais qu'il était bien sincère. C'était plaisant de parler avec quelqu'un de si spontané, qui ne calculait pas ses moindres paroles et gestes - même si c'était exactement ce que Anna avait pour habitude de faire, elle en était bien consciente. Elle considéra à nouveau son insigne de préfète.

- Les capacités d'aider ? Elle considéra un instant les paroles du professeur. Nous verrons. Je suppose que j'ai beaucoup de choses à apprendre.

Anna s'efforçait de penser positivement. C'était une habitude qu'elle voulait prendre pour sa nouvelle vie. Jusqu'à présent, elle ne s'y était pas très bien tenue, elle devait se l'admettre. Cependant, parler au professeur de métamorphose l'aidait à y parvenir. Sa joie de vivre était manifestement communicative. Anna remarqua néanmoins le léger changement de ton lorsque Noah lui répondit.

- Je suis désolée. Enfin, le principal, c'est que ça se soit bien terminé, non ?

La jeune femme se sentait un peu stupide de débiter de telles banalités. Elle avait l'impression de faire perdre son temps à Noah, mais en même temps, elle n'était pas sûre de pouvoir lui demander plus de détails. Il restait tout de même son professeur, peu importe la manière familière qu'ils avaient de parler l'un avec l'autre. Elle avait beau se sentir en confiance avec lui, Anna savait qu'il y avait des limites à ne pas franchir.

- Je suis restée ici. J'ai trouvé des petits jobs pour gagner de l'argent. Comme vous le savez, je ne peux pas vraiment compter sur ma famille...

Anna avait mentionné son absence de père au professeur Simons, l'année dernière. Elle lui avait aussi sous-entendu les relations exécrables qu'elle avait avec sa mère, sans pour autant rentrer dans les détails. De toute façon, maintenant, tout cela n'avait plus d'importance. Elle était en Amérique, à Ilvermorny, et elle comptait bien y rester. Recommencer à zéro.

- Il me reste quelques affaires à Londres, je pense y retourner à Noël. Ce sera peut-être la dernière fois que je vais y mettre les pieds...

C'était un peu étrange de penser à cela. Avant l'année dernière, la jeune femme n'avait jamais voyagé, et voilà qu'elle avait décidé de laisser tomber son pays et sa ville natale, probablement pour toujours. Cela lui donnait le vertige, mais maintenant qu'elle était là, elle n'avait plus peur du vide.

Êtes-vous déjà allé à Londres ? demanda-t-elle subitement pour changer de sujet - Anna n'aimait toujours pas parler d'elle-même.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionYou make me begin EmptyRe: You make me begin

more_horiz
Ft Anna Woods
You make me begin


Rentrée Septembre 2021

Noah lui sourit, sans nul doute. Elle avait beaucoup de choses à apprendre, et sur elle même autant que sur les autres. Noah savait qu'elle en était capable, il avait confiance en elle et en ses capacités. C'était une jeune femme brillante, il n'avait aucun doute à ce sujet.

"Vous avez raison ! L'essentiel est vraiment que tout soit ok maintenant. Et c'est d'ailleurs ainsi que je préfère voir les choses." Noah lui fit un clin d’œil complice. Il pouvait sentir que ça l'avait rendu curieuse, mais il ne voyait pas comment expliquer simplement toute cette histoire. C'était le genre de chose un peu compliqué et franchement personnelle. Il en avait à peine touché un mot à sa propre famille...

"Oui je me souviens que vous avez évoqué le sujet en effet. Et bien au moins vous avez pu profiter un peu pour découvrir notre pays." Il lui sourit, toujours en voyant le côté positif des choses. Il écouta Anna qui avait semble-t-il besoin de parler. C'était triste de penser qu'elle n'avait sans doute jamais parlé aussi librement avec quelqu'un d'autre. A part peut-être Mi-Jin Park, elles avaient l'air d'être devenue amie toutes les deux. Noah était vraiment content pour les deux jeunes femmes.

"J'ai eu l'occasion d'y aller à plusieurs reprises, c'est une belle ville. Le charme de l'ancien, c'est là qu'on se rend compte que l’Amérique est jeune." Répondit avec un sourire Noah. Ils avaient encore parlé quelques minutes avant de se séparer.

Mi-décembre 2021

Les semaines avaient défilées, il y avait eut les événements de novembre. L'horreur de l'attaque, la peur et la panique. Noah avait été complètement rassuré en voyant sa fille saine et sauve. Elle n'avait pas subi la stérilisation et elle allait bien. Il avait dû gérer le craquage d'Anna et son propre état de panique avant de penser de nouveau à sa fille. Et puis, sur le moment il n'avait pas pu faire grand chose d'autre que serrer la jeune femme dans ses bras. Il avait su par la suite que de nombreux élèves avaient subi cette stérilisation forcée. Dons l'amie d'Anna, Mi-Jin et tellement d'autres. Noah se sentait nauséeux pour ce qu'avait subit ses étudiants.

Personne ne méritait ce qu'ils avaient subi ce jour là. C'était tout bonnement horrible et immorale. Cependant, lui et Anna s'étaient rapprochés. L'épreuve avait changé la dynamique entre eux encore une fois. Parce que Noah avait réalisé qu'il tenait la jeune femme en haute estime, mais surtout qu'il y était tout autant attaché qu'à sa fille. Mais que leur relation était encore différente, il y avait un long moment qu'il n'avait pas ressenti ce genre de sentiments. Il était effrayé par le fait qu'elle soit son étudiante, elle avait l'âge de sa fille. Comment ? Comment avait-il pu laisser ses sentiments prendre une pente aussi dangereuse.

Comment en était-il venu à cette conclusion ? Et bien s'était simple, en réfléchissant à tout ce qui s'était passé. Il avait réalisé qu'il n'aurait jamais agit ainsi pour n'importe quel autre étudiant. Malgré ses sentiments, il avait décidé qu'il ne pouvait pas juste abandonner Anna. Il l'avait laissé devenir proche de lui, il ne pouvait pas subitement enlever son soutien à la jeune femme. Cela n'aurait pas été juste, elle ne méritait certainement pas qu'il se comporte de la sorte. En toute honnêteté, il savait qu'il ne prendrait de toute façon aucun risque tant qu'elle serait étudiante. Après peut-être mais tant qu'elle serait sous sa responsabilité... Il ne tenterait absolument rien. Sans doute que quelqu'un de plus censé aurait simplement rayé cette possibilité de son esprit, mais pas Noah. Il ne comptait pas nier ses sentiments ou les rejeter. Même-ci c'était douloureux, d'être si proche et si loin à la fois. Bien sûr il ne dirait pas qu'il aimait la jeune femme d'un amour inconditionnel, se serait mentir. Il n'en était pas encore là.

"Bonsoir Anna. Vous allez bien ? Vous étiez distraite en cours cet après-midi." Demanda Noah avec une légère inquiétude, il voyait encore le plis soucieux sur le visage de la jeune femme. Pourtant, elle n'était pas très expressive. Elle lui avait parlé de retourner en Angleterre pendant les vacances de Noel, peut-être que revoir sa mère la tracassait. Parce que malgré son émoi intérieur, après ce qu'il c'était passé en novembre... Anna et Noah se voyaient bien plus en dehors des heures de classe. Ils pouvaient parler de longues heures de tout et de rien, et parfois de ce qui c'était passé. Et de Mi-Jin et de sa stérilité. Anna se demandait souvent quand son amie allait exploser, la coréenne n'avait d'après elle pas encore réalisé ce qui lui était arrivé.

           
Lilith

_________________



Are you shining just for me ?

descriptionYou make me begin EmptyRe: You make me begin

more_horiz

You make me begin

Les dernières semaines avaient été pour le moins étranges. Même si elle ne le montrait pas, l'attaque des Résurgents avait traumatisé Anna. Il lui arrivait parfois de s'enfermer dans les toilettes et pleurer pendant de longues minutes. Cela n'avait jamais été son style. Elle avait plutôt pour habitude de ravaler ses larmes. Pleurer, c'était un signe de faiblesse, un manque de maturité. Mais pourtant, elle ne pouvait s'en empêcher depuis ce fameux 9 novembre. C'était comme si cette attaque avait débloqué tout en elle, toutes ces larmes qu'elle avait gardé en elle pendant toute son enfance, toute son adolescence.

Ou bien peut-être était-ce parce que cette date fatidique approchait à grand pas. Dans quelques jours à peine, Anna et Mi-Jin allaient se rendre à Londres afin que la première puisse tirer un trait définitif sur son passé. Cette idée la troublait. Elle se sentait dans un état bizarre, entre soulagement et angoisse profonde. Bien souvent, c'était l'angoisse qui prenait le dessus, ce qui ne lui ressemblait pas. Il lui arrivait même d'avoir des sortes d'absences où elle ne réalisait pas ce qui se passait autour d'elle. Ce n'était seulement que lorsque Mi-Jin lui avait posé des questions sur le cours de Défense contre les forces du mal que Anna s'était rendue compte qu'elle n'avait pris aucunes notes lors du cours. Elle était bien incapable de se souvenir même du sujet qu'ils avaient abordé en classe.

Et voilà qu'elle était là, seule, dans la classe de métamorphose, vide après les cours. Elle ignorait combien depuis combien de temps elle était là: 5 secondes ? 2 heures ? Elle sursauta en entendant la voix de Noah. Elle ne l'avait pas entendu entrer, même s'il n'y avait rien de surprenant que le professeur rentre dans sa propre salle de classe. Anna ne savait pas très bien pourquoi elle avait décidé de s'isoler dans cette classe en particulier quand il y avait tout un tas de pièce vide dans les alentours. C'était peut-être parce que, dans le fond, Noah parvenait à l'apaiser sans même rien faire. Anna appréciait les conversations avec lui. C'était toujours intéressant, mais aussi, si facile, si naturel. Elle n'avait pas besoin de se forcer de quoi que ce soit. C'était un peu étrange à dire, mais ils étaient devenus amis au fil de leur plutôt nombreuses conversations - Noah l'invitant même à l'appeler par son prénom en dehors de la classe.

- Oh, bonsoir.

Comment répondre à la question de Noah sans l'inquiéter ? Anna savait qu'il avait d'autres problèmes dans sa vie, elle ne voulait pas lui imposer les siens. Elle savait aussi cependant qu'il était impossible de lui mentir et qui si elle le faisait, elle risquait de le peiner. Il se souciait sincèrement d'elle. Anna ignorait comment, mais elle en était sûre. Le moins qu'elle puisse faire, c'était de lui dévoiler ce qui la travaillait.

- En effet, je suis désolée. Elle soupira. Noah ne venait pas demander des excuses ou des explications. C'est-à-dire que... je repense à beaucoup de choses de mon passé. Des choses auxquelles je n'avais plus pensé depuis très longtemps.

Ou plutôt, auxquelles elle n'avait absolument jamais pensé. Anna s'était toujours interdite de vivre dans le passé. Elle n'avait jamais vraiment vécu dans le présent, non plus, en tout cas, pas avant de se mettre à la musique.

- Beaucoup de choses refont surface. Elle détourna le regard. Mais je ne veux pas... non, je ne peux pas vous en parler. Pas maintenant.

Anna ne se gênait pas pour être franche avec Noah. Il était un adulte, il savait accepter ce genre de paroles; et surtout, Anna se sentait assez proche de lui pour se le permettre. Elle était bien consciente qu'ils partageaient bien plus qu'une simple relation entre élève et professeur, mais Anna ne voyait rien de mal là-dedans. L'amitié pouvait prendre toute sorte de forme, voilà tout. Elle baissa le tête.

- Je me suis rendue compte... je ne vous ai jamais remercié pour... enfin, vous savez. Quand les Résurgents ont frappé. Vous m'avez beaucoup aidée. Pendant l'attaque, mais surtout après. Elle regarda Noah du coin de l’œil, la tête toujours légèrement baissée. Pourquoi était-ce si difficile à dire ? Merci, souffla Anna.

C'était le moins qu'elle puisse dire à l'homme auquel elle s'était accrochée comme une bouée pendant plusieurs minutes, même une fois en sécurité dans le château.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

descriptionYou make me begin EmptyRe: You make me begin

more_horiz
Ft Anna Woods
You make me begin


Mi-décembre 2021

Il sourit une nouvelle fois à la jeune femme, elle semblait presque surprise de le trouver là. Pourtant ce n'était si surprenant étant donné que c'était une de ses salles de classes. Il les partageait désormais avec plusieurs confrère. Les lois stupides sur la séparation des classes... Lui continuait d'enseigner aux deux, il se fichait pas mal de ce genre de choses.

"Ne vous excusez pas Anna." Répliqua t'il doucement, il ne lui avait pas fait de reproches. Loin de lui cette idée pour être honnête, il se souciait simplement d'elle. Il l'écouta simplement, il ne savait pas exactement ce qu'elle avait dans ses bagages. Mais il savait qu'elle avait été une jeune femme très seule. Il avait pu le comprendre rapidement, elle essayait toujours d'être forte et de se débrouiller seule. Il admirait sa force de caractère, il avait été désemparé de la voir s'effondrer lors de l'attaque en novembre. Lui même n'avait pas été très en forme d'ailleurs. Ils avaient vécu une scène de guérilla et lui même avait eut beaucoup de mal à garder le contrôle de lui même. Il s'était raccroché à la réalité grâce à la jeune femme à ses côtés.

Il comprenait qu'il y ait des choses dont elle ne pouvait encore lui parler. Parce qu'il restait un adulte ou parce qu'elle n'était pas prête. Tout le monde n'était pas prêt à livrer sa vie sur un plateau. Il réalisa que lui même avait assez peu parlé de lui même lors de leurs conversations. Enfin, surtout pas de Rosie en fait. Le pourquoi était assez simple, lui même ne réalisait pas vraiment qu'il avait une fille. En fait, il n'y avait que Rose et Isaac au courant, en plus de Cody évidement. Le meilleur ami de sa fille ne pouvait pas ignorer quelque chose de ce genre.

"Je comprends Anna, sachez seulement que je serais là si vous en avez besoin." Proposa t'il sincèrement. Il s'enfonçait sans doute tout seul, parce que ce n'était pas prudent en sachant la nature de ses propres sentiments à l'égard de la jeune femme. Cependant, il ne pouvait pas l'ignorer. Le mal était déjà fait de toute façon.

"Vous n'avez pas à me remercier... je... Vous m'avez aidé vous aussi, ce qui s'est passé m'a vraiment ébranlé. Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé, mais je ne le crois pas. J'ai une fille ici, et j'étais terrorisé à l'idée qu'il lui soit arrivé quelque chose. J'étais impuissant et les événements m'ont perturbé. Je ne connaissais pas son existence avant l'année dernière... Et pour être tout à fait sincère, je ne sais pas quoi en penser. J'ai eut peur pour elle, pour vous, mes amis et mes élèves." Il avait dit tout cela sans regarder la jeune femme. Il avait pris une chaise tout en parlant s'asseyant en face d'elle. Beaucoup de choses avaient tourné dans sa tête depuis ce jour, sans parler de son été merdique. La peur qu'il éprouvait quand Rosie se trouvait en danger... il ne l'avait jamais ressenti pour qui que se soit. Enfin, pas avant d'éprouver des sentiments pour Anna, mais il ne l'aurait certainement pas avoué à voix haute.

           
Lilith

_________________



Are you shining just for me ?

descriptionYou make me begin EmptyRe: You make me begin

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum