Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionStep one you say we need to talk EmptyStep one you say we need to talk

more_horiz
Step one you say we need to talkVendredi 5 novembre 2021

Damian était redescendu aujourd’hui. Si le transport pouvait coûter cher, il était tout de même rapide pour venir en Angleterre. « La Gare de Portoloins doit se faire un max de pognons grâce à toi, non ?! » arguais-je en buvant mon milkshake.

On avait décidé d’aller manger chez Barberus Bragge et Cie, juste à côté de l’Université de Magie Supérieure. Je n’avais pas cours de toute l’après-midi et Damian non plus, même s’il étudiait au Magical College, en Amérique. « Pourquoi tu n’reviendrais pas étudier ici ? » Je calais mon dos contre la banquette en cuir rouge, observant mon frère. « C’est vrai, ça fait plus d’un an maintenant que t’es parti et t’as pas franchement réussi à te faire beaucoup d’amis : la preuve, t’es tout le temps avec moi et l’an dernier t’as même tenté de te suicider dans cette mission ridicule ! » J’aimais me moquer de lui. Ca me rappelait quand tout était beaucoup plus simple, quand on était élève à Poudlard et que rien ne nous préoccupait à part de ne pas se faire choper par Carter, le concierge.

« Ici, tu pourrais retrouver quelques connaissances et tu ne dépenserais pas à chaque fois une somme considérable pour venir me voir. » Je haussais les épaules avant de reprendre une gorgée de mon milkshake. « Ou bien … viens faire ton stage au Ministère ! Comme ça, les frais de transport seront payés par l’université et tu pourras venir me voir plus souvent. » J’essayais de lui donner un coup sur l’épaule par-dessus la table. « Je savais que je te manquais. » Je me mis à sourire, amusée. Mais voilà que Damian répliquait enfin en touchant une corde sensible que je n’aimais pas : je me bouchais les oreilles comme une gamine. « Blablabla, je ne t’entends pas, et je me fous totalement de James. » J’enlevais les mains de mes oreilles. « Et en quoi parler de James serait supposé m’atteindre ? » Je haussais un sourcil alors qu’il me confiait avoir parlé avec May de choses intéressantes. Je sentis le rouge me monter aux joues mais j’essayais de ne rien laisser paraître.

« May se fait tellement chier qu’elle m’invente une vie. » répliquais-je, presque boudeuse. Soudain, quelqu’un se racla la gorge à côté de nous. Le serveur ? Un fantôme ? Non. « Tiens, tiens, Jon, le retour ! » m’exclamais-je. Je sentis Damian me donner un coup de pied par-dessus la table. Ouais, lui non plus ne l’aimait pas beaucoup mais s’il faisait l’effort de venir nous revoir, peut-être que c’était pas le moment de le décourager. Et, pour insister sur cette pensée, Damian se décala contre la fenêtre pour laisser la place à Jon de s’installer.

Il y eut un silence gênant comme si Jon hésitait à poser une question. Je croisais le regard de Damian qui commençait déjà à faire l’imbécile en mimant que Jon était complètement débile. Je secouais la tête avant de reprendre la discussion : « Jon, tu conviendras de dire que Damian est totalement débile : il laisse une somme considérable à la gare de portoloins chaque mois. » Inclure Jon dans la conversation, comme si de rien n’était l’aiderait peut-être à voir qu’on était aussi sympathique quand on le voulait. « Je lui dis qu’il serait plus logique s’il faisait un stage au Ministère, comme ça, le Magical College lui payerait ses frais de transport. »

©️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« Alors, tu es tombée amoureuse ?
- Malheureusement, chère madame, je reste moi-même mon seul véritable amour.
- Au moins, tu ne risques pas d'être éconduite, Emily Evans.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. »

descriptionStep one you say we need to talk EmptyRe: Step one you say we need to talk

more_horiz
ft. Emily & Damian Evans
5 novembre 2021

Nos liens sont compliqués
Peut-être que cette conversation avec Emily et Damian avait perturbé Jon. Mais ça n'était qu'une possibilité. Jon avait essayé autant qu'il le pouvait de ne pas y penser, mais pourtant, cela lui revenait toujours en tête. C'était tellement étrange. Lui qui avait toujours grandi seul, sans famille... soudainement, il se retrouvait avec un frère et une sœur. Il ne savait pas ce qu'il devait ressentir par rapport à ça. Il était vrai que quand il était enfant, il aurait voulu avoir quelqu'un avec qui grandir. Quand Dawn parlait de son frère, ça faisait remonter ces souvenirs en lui.

Mais il n'avait pas voulu que ça se passe ainsi. Il ne connaissait rien de ces gens, alors comment pouvait-il les considérer comme sa famille ? Pourquoi devrait-il s'intéresser à eux ? Il devrait simplement continuer à mener sa petite vie comme si de rien n'était, il avait déjà assez de problèmes comme ça. Et pourtant... pourtant Jon n'arrêtait pas de se demander à quel point sa vie aurait été différente si il avait rencontré Emily et Damian plus tôt. Peut-être que sa vie serait meilleure, peut-être bien qu'il avait envie de cette vie. Mais il était aussi possible que tout aurait été pire et qu'il aurait détesté vivre avec eux. A quoi bon se poser ces questions, de toute façon ? Il était impossible de savoir.

Jon venait de commander un burger alors qu'il entendit la voix de Emily. Il se retourna vivement. Elle était avec Damian, et visiblement, ils s'amusaient bien. Jon sentit une pointe de jalousie. Ils semblaient si complices. Il resta planté un instant là, à les observer de loin. Y aller, ne pas y aller, y aller, ne pas y aller,... il n'arrêtait pas de changer d'idée.

- Oh et puis merde, murmura-t-il dans sa barbe, faisant se retourner un client à sa droite.

Il avança vers eux d'un pas mal assuré. Ils étaient en plein débat et ils ne le virent pas arriver. Jon hésita un instant avant de se racler la gorge. Emily se retourna immédiatement vers lui. Elle paraissait surprise, mais pas hostile. Jon dévisagea les deux, sans trop savoir pourquoi il était là. Il était censé dire quelque chose, plutôt que de rester planter là, mais rien ne lui venait à l'esprit. Il ferait mieux de déguerpir... mais Damian se décala pour lui laisser une place. C'était plutôt bon signe, et ce serait malpoli de l'ignorer. Il s'assit donc, livide. C'était super gênant, ce qui était en train de se passer... Le silence était vraiment pesant. Mais heureusement, Emily reprit la conversation comme si de rien n'était.

- J'imagine que Papounet lui donne beaucoup d'argent de poche, répondit Jon d'un air acerbe. Il croisa le regard désapprobateur d'Emily en face de lui, puis secoua la tête. Pardon, c'est toujours difficile à digérer.

Jon avait envie de se mettre des claques. Si c'était pour être désagréable, il aurait mieux fait de ne pas venir. A quoi bon envenimer les choses ? Ils n'étaient pas ses potes, il ne pouvait pas agir comme avec Erskine, par exemple. Il partait encore sur de mauvaises bases.

- Si mon avis a une quelconque importance, je trouve que c'est une bonne idée. Même si j'avoue n'avoir aucune idée de ce que tu fais comme études, avoua Jon en se tournant vers Damian.

Jon ne savait rien d'eux, absolument rien. Il se sentait un peu stupide, mais comment pouvait-il en savoir plus ? Il aurait pu faire des recherches, mais cela voudrait dire qu'il attachait de l'importance à cette famille sortie de nulle part. Et cela, Jon n'était pas prêt à l'admettre. Il joua un peu avec ses mains, qu'il regardait maintenant avec insistance.

- Il était comment avec vous ? Mason, je veux dire.

Ça n'avait aucune sorte d'importance. Jon s'en fichait éperdument, ou en tout cas, il essayait de s'en persuader.

_________________

descriptionStep one you say we need to talk EmptyRe: Step one you say we need to talk

more_horiz

Step one you say we need to talk
Vendredi 5 novembre 2021
- Ft Emily & Jon

Damian était de nouveau à la gare de portoloin pour rejoindre l'Angleterre. Il se demandait vraiment si il n'allait pas finir par rentrer au pays. D'un autre côté, il avait quand même retrouvé un sacré pote avec Will au Télescope ! Il ne savait pas trop quoi faire, peut-être que pour cette année il demanderait à faire un stage en Angleterre. Et si il rentrait après, il ferait ses stages aux USA... C'était une idée à creuser pour sur !

"Pff à qui l'dis tu, il s'engraisse sur mon dos." Se plaignit Damian en souriant à sa sœur. Ils mangeaient à côté du campus de l'UMS. Il y avait pas mal de choses sympas dans le coin. "T'sais quoi j'hésite vraiment, mais j'sais pas encore. Peut-être... Tu s'rais prête à revoir ma gueule plus souvent ?" Demanda en riant le jeune homme. L'idée lui plaisait bien, sa sœur lui avait manqué. Mais c'est pas avec elle qu'il allait faire sa vie, donc pour le moment il continuait de réfléchir.

"Ce n'était pas du suicide, et tu peux parler toi." Il lui tira la langue de manière assez enfantine. "Mais c'est que tu t'inquiètes beaucoup pour mon porte-feuille, c'est presque suspect sœurette." Se moqua Damian, même-ci ça lui faisait vraiment plaisir. "J'y réfléchis, dans un cas comme dans l'autre. Mais le Magical College me plais bien aussi. J'viendrais peut-être faire mon stage dans le coin... si j'te manque tant que ça." Il lui fit un grand sourire, retournant la situation contre elle.

"Et comment va James ?" Demanda soudain Damian, le regard rieur. La réaction de sa sœur était excellente, une vraie gamine. Il éclata de rire. "Très adulte Emily ! May est bien plus loquace que toi de toute façon, et j'lui fait confiance pour te tirer les bonnes infos." Il rit encore alors que sa sœur rougissait pour de bons. Il allait devoir surveiller que ce gamin ne fasse pas de mal à sa sœur... Puis Jon fit une apparition, Damian manqua de s'étouffer à la remarque de sa sœur. Il lui mis un coup de pied discret, il venait de son plein gré. Ils allaient pas lui sauter à la gorge, il se décala pour laisser de la place à l'autre jeune homme.

"Si seulement Jon, si seulement ! En fait, j'me débrouille presque tout seul depuis que je fais des stages. Et le logement, je crèche au Magical College. C'est vrai que c'est Mason qui paie, il peut bien faire ça." Damian haussa les épaules, à défaut de s'impliquer dans leur vie, il pouvait au moins payer. C'est pas comme-ci, ils lui demandaient grand chose de toute façon.

"Protection magique, j'ai commencé à l'UMS mais... enfin... Après les attentats j'avais besoin de quitter le pays." Damian fit une petite grimace, comment ne pas parler de la mort de sa mère... Raté et en beauté en plus. Ils échangèrent un regard avec Emily. La question de Jon le prit un peu au dépourvu. Comment était Mason ? C'était une vraie question n'est ce pas ? Son regard rencontra de nouveau celui de sa sœur, elle haussa les épaules. Ok merci de soutien ! Il leva les yeux au ciel, ça se paierait !

"Je suppose qu'on a jamais manqué de rien. Toujours des vêtements neufs, tout ce qu'on voulait ou presque. Mais la vérité, c'est qu'on achète pas du temps. J'ai pas souvenir qu'il ait jamais été là lors des événements importants. Il était très exigeant avec nous, on devait bien présenter, on devait réussir en classe. Il nous mettait la pression en fait, et pour le coup j'crois qu'on l'a déçu plus qu'à son tour. On est pas vraiment des modèles, plutôt des troubles faits tous les deux. Il était pas souvent à la maison, très honnêtement, j'ai l'impression qu'il était plus un ami de la famille que notre père par moment." Il haussa les épaules. Peut-être que Jon n'avait pas besoin de savoir tout ça, mais ça faisait du bien à Damian de dire tout ça. Des choses qu'ils avaient ruminés plus d'une fois sa sœur et lui. Ça avait toujours été elle et lui, leurs parents étaient loin d'eux... Ils vivaient sous le même toit, mais c'était pas comme l'aurait été une vraie famille. Enfin, c'était pas l'idée qu'il s'en faisait.

       
️️Lilith


_________________


Parfois, j'me demande ce que j'fiche ici ?

descriptionStep one you say we need to talk EmptyRe: Step one you say we need to talk

more_horiz
Step one you say we need to talkVendredi 5 novembre 2021

Jon regarda tour à tour Damian et moi, comme hésitant à se lancer. « J’imagine que papounet lui donne beaucoup d’argent de poche. » Je croisais son regard et pinçais les lèvres. Ok, ça commençait bien … « Pardon, c’est toujours difficile à digérer. » Je secouais la tête et fis un geste vague de la main, comme pour lui dire de ne pas s’en faire. « Si seulement Jon, si seulement ! » plaisanta Damian, ayant bien plus de tact que moi sur ce coup-là. « En fait, j'me débrouille presque tout seul depuis que je fais des stages. Et le logement, je crèche au Magical College. C'est vrai que c'est Mason qui paie, il peut bien faire ça. » Je levais les yeux au ciel. « Faut croire qu’il ne sait que faire ça … » Avant d’ajouter :

« Je lui dis qu’il serait plus logique s’il faisait un stage au Ministère, comme ça, le Magical College lui payerait ses frais de transport.
- Si mon avis a une quelconque importance, je trouve que c'est une bonne idée. Même si j'avoue n'avoir aucune idée de ce que tu fais comme études, avoua Jon.
- Protection magique, j'ai commencé à l'UMS mais... enfin... Après les attentats j'avais besoin de quitter le pays. »

Je pinçais à nouveau les lèvres. Parler de maman n’était pas encore un sujet facile pour nous. J’ignorais si Jon était au courant de cette information. De toute manière, je savais déjà qu’il ne nous prendrait pas en pitié : il nous avait assez confié qu’il avait connu des tragédies de son côté.

« Il était comment avec vous ? » demanda alors Jon, jouant avec ses mains, comme mal à l’aise sur ce sujet. « Mason, je veux dire. » Je relevais la tête, intriguée de voir qu’il voulait de suite crever l’abscès. Il était beaucoup plus ouvert à la discussion qu’à notre précédente rencontre. Peut-être que nous avions réussi à le convaincre qu’il y avait la possibilité que nous nous entendions un jour.

Je croisais le regard de Damian qui insistait pour que je lui réponde. Je haussais les épaules, ne sachant pas vraiment trop quoi répondre à ça. « Je suppose qu'on a jamais manqué de rien. » commença alors Damian. « Toujours des vêtements neufs, tout ce qu'on voulait ou presque. Mais la vérité, c'est qu’on n’achète pas du temps. J'ai pas souvenir qu'il ait jamais été là lors des événements importants. » Je secouais la tête. Non, Mason n’était pas présent pour nos anniversaires, il les oubliait même. Quand maman le lui rappelait, il nous donnait quelques billets et ça s’arrêtait là. Maman n’était pas guère mieux. Elle était toute aussi impliquée dans la politique que son mari, mais elle avait semble-t-il voulu essayer de se rattraper un peu les dernières années avant … avant sa mort.

« Il était très exigeant avec nous … » poursuivit Damian. « … on devait bien présenter, on devait réussir en classe. Il nous mettait la pression en fait, et pour le coup j'crois qu'on l'a déçu plus qu'à son tour. » Je pouffais de rire avant de rouler des yeux. « On est pas vraiment des modèles, plutôt des troubles faits tous les deux. Il était pas souvent à la maison, très honnêtement, j'ai l'impression qu'il était plus un ami de la famille que notre père par moment » « Ce n’était pas notre père. Pas plus qu'il ne l'a été pour toi. » terminais-je d’un air las, bras croisés. « Mason avait trois passions dans la vie : la politique, l’argent et le pouvoir. » Je haussais les épaules en buvant mon verre d’eau. « Il a réussi à avoir les trois en même temps durant des années. Moldu, il a longtemps travaillé dans ce monde, devenant l’un des plus proches conseillers du Premier Ministre si tu connais un peu. Et puis, depuis … la mort de maman, il est parti avec Damian en Amérique pour faire … pour faire quoi déjà ? » demandais-je à Damian, yeux plissés en mangeant une frite de mon plateau. « Ah oui, Porte-Parole des Moldus …  Ou No-Maj' comme on dit en Amérique ! » Je roulais des yeux, ennuyée rien qu’à ce mot.

« Je suis dans la Médicomagie, moi. Mais si j’aurai fait un carton dans la Protection Magique ! » répliquais-je en me moquant de Damian. « Toi aussi je crois ? » demandais-je à Jon. « Tu comptes devenir Médicomage ? Tu as déjà une idée de ta spécialité ? » J’étais intriguée de voir qui il était, et ce qui l’intéressait. Dans la famille, je ne connaissais personne qui ait fait Médicomagie, alors … « Je suis en 4ème année actuellement et on est en plein dans la Psychomagie … » Je roulais des yeux avant d’ajouter : « Tu me connaîtrais un minimum, tu saurais que je ne suis pas la plus … spécialisée dans ce domaine. » J’entendis le ricanement de Damian et lui donnais un coup sous la table. « Ca te fait marrer, tête de Scroutt ?! » Je secouais la tête avant de continuer à manger un peu plus ce qu’il y avait sur mon plateau.

« Tu t’intéresses un peu à la politique, toi ? » demandais-je à Jon, en référence au travail de Mason. « Il parait que tout le monde a confiance depuis qu’Aymen Avery a été élu. Tout le monde pense qu’il va ramener le bonheur, blablabla. Moi, j’attends de voir ! Parce que faut dire que ces dernières années, ça a été franchement la merde : les rafles, les vaccins, tout ça, c’était naze comme politique. Il est vraiment temps que la population accepte les créatures magiques. » Je lançais un sourire complice à Damian, tâtant le terrain vers Jon pour savoir de quel bord il se rangeait.
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« Alors, tu es tombée amoureuse ?
- Malheureusement, chère madame, je reste moi-même mon seul véritable amour.
- Au moins, tu ne risques pas d'être éconduite, Emily Evans.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. »

descriptionStep one you say we need to talk EmptyRe: Step one you say we need to talk

more_horiz
ft. Emily & Damian Evans
5 novembre 2021

Nos liens sont compliqués
Jon trouvait que les deux Evans avaient tout les deux une attitude assez peu respectable envers leur père. Lui n'avait jamais pu le connaître, et n'avait pas eu la possibilité d'interagir avec lui. Vu comme Emily et Damian le tenaient en estime cependant, ça n'avait pas l'air d'être une grosse perte... Jon écouta Damian déblatérer avec son air pincé habituel.

- Je vois.

Au moins, son père lui payait ses études. Jon ne manquait de rien non plus, puisqu'il avait hérité de sa mère après son décès, mais il devait tout de même faire attention. Il avait dépensé beaucoup trop d'argent en whisky et en clopes, ces dernières années. Il fallait qu'il fasse attention. Une fois qu'il serait médecin, il ne devrait plus s'inquiéter de tout cela.

- J'ai pas souvenir qu'il ait jamais été là lors des événements importants.
- Trois enfants et même pas foutu d'être là pour au moins l'un d'eux... Quelle pourriture. Jon releva les yeux un instant. Je sais que ça se fait pas d'insulter les parents des autres, mais je suppose que j'ai un peu le droit avec lui.

Jon ne se sentait toujours pas légitime de considérer Emily et Damian comme son frère et sa sœur. Tout cela, c'était... trop étrange. Il se surprit à les observer, à essayer de trouver des ressemblances entre eux trois. Il y avait peut-être un truc, dans la forme du visage. Peut-être qu'ils avaient le même sourire ? Impossible à dire. Ils passaient trop de temps à tirer la gueule... ce qui leur faisait un sacré point en commun. Peut-être qu'ils avaient hérité ça de Mason. Tu parles d'un cadeau.

- Ma mère était exigeante, elle aussi, répliqua Jon quand les deux autres commencèrent à se plaindre des exigences de Mason, j'avais des bonnes relations avec elle, pourtant.

C'était difficile pour Jon de sympathiser avec eux... enfin, jusqu'à ce qu'ils parlent du décès de leur mère. Il baissa la tête, un peu honteux de sa réaction. Il savait à quel point la mort de quelqu'un de proche pouvait les affecter.

- Ah oui, Porte-Parole des Moldus …  Ou No-Maj' comme on dit en Amérique !
- Ça a l'air naze, ouais. Désolé, pour votre mère. J'ai perdu la mienne aussi, je ne sais pas si j'en ai déjà parlé. C'était évident que non, puisqu'il n'en parlait jamais. Je sais que c'est difficile.

Jon se rendait bien compte qu'il était en train d'essayer de se trouver des points communs avec les deux Evans, de trouver un moyen d'établir un lien solide. C'était ridicule, et peut-être même vain mais... il en avait envie. Il sourit même en entendant Emily traiter Damian de "Tête de scroutt". Il n'avait jamais eu de complicité fraternelle comme cela et jusqu'à présent, cela ne lui avait pas manqué, mais maintenant... c'était un peu différent.

- Ouais, Médicomagie aussi. J'hésite entre Médicomage et Chirurgien. Je suis certainement pas fait pour être Psychomage non plus...

Objectivement, Jon aurait dû en suivre un depuis des années, mais c'était tellement plus simple de se complaire dans son malheur et ses habitudes. Il mordit dans son hamburger, alors que Emily abordait le sujet de la politique. Il songea à se moquer d'elle - tel père, telle fille- mais il s'abstint, ne sachant pas comment elle pourrait réagir.

- Je suis pas trop sûr d'apprécier Avery non plus, commença prudemment Jon.

Cela commençait plutôt bien.

- ... c’était naze comme politique. Il est vraiment temps que la population accepte les créatures magiques.

Ou pas. Damian répliqua quelque chose, dans la même idée que Emily. Jon les regarda succinctement alors qu'ils se répondaient l'un à l'autre. Ils avaient l'air d'être de sacrés idéalistes, parce qu'ils parlaient déjà de liberté totale à accorder aux créatures.

- Enfin... il faut quand même les contrôler.

Les deux Evans se tournèrent subitement vers Jon et le regardèrent comme s'il venait d'admettre qu'il était un tueur en série.

- Vous vous voyez vraiment vivre dans un monde où des créatures dangereuses peuvent tout faire librement ? C'est la porte ouverte à des attaques à répétition. A la limite, les loups-garous ne sont qu'un danger les soirs de pleine lune, mais les vampires, c'est une autre paire de manches.

Jon était plutôt fier de lui: il s'était montré modéré dans ses propos tout en gardant son opinion. A croire qu'il avait appris des choses à force de traîner avec Dawn. Pourtant, les deux Evans ne paraissaient pas convaincus et répliquaient déjà.

- Vous voyez vraiment pas le danger ? Vous êtes sérieux ? Les vaccins, ils sont là pour protéger la population, les citoyens comme vous et moi, pas pour faire du tord comme vous pensez le croire.

Non seulement ils avaient des opinions opposées à celles de Jon, mais en plus, ils critiquaient son travail. Il travaillait tellement dur sur les vaccins avec Greengrass... c'était pas pour entendre deux bouseux démonter son boulot comme ça.

_________________

descriptionStep one you say we need to talk EmptyRe: Step one you say we need to talk

more_horiz

Step one you say we need to talk
Vendredi 5 novembre 2021
- Ft Emily & Jon

Damian ne pu que laisser un sourire s'échapper à la remarque de Jon sur l'incapacité de leur père commun à s'occuper d'un gosse. Il n'avait pas tort et ni Emily ne réagirent à sa remarque. C'était vrai combien de fois avaient-ils pu insulter leur père ?

"T'as sans doute plus de raisons encore de le détester qu'nous." Haussa les épaules Damian, après tout il avait laissé Jon de côté. N'assumant même pas son rôle de père, pas qu'il ai fait bien mieux en s'occupant d'eux. Damian n'avait même plus d’animosité envers Mason, il était indifférent. Peut-être que c'était pire, il ne savait pas. Et honnêtement, il s'en fichait !

"Elle était présente ta mère ? Dans le quotidien j'veux dire ? Mason se permettait d'exiger beaucoup, sans jamais être présent. C'était comme-ci le voisin nous avait demandé d'être parfait. J'lui aurait ris au nez, et c'est ce qu'on a fait avec lui. Et avec notre mère, même-ci elle a essayé de se rattraper avant... avant qu'elle meurt lors des attentats." Il l'avait dit lui aussi, c'était pas aussi douloureux que ça le devrait. Sans doute parce qu'il perdait plus l'idée d'une mère, que sa mère en elle même. Elle n'avait pas été beaucoup plus présente. Elle n'avait jamais compris ni sa sœur, ni lui. Comment aurait-elle pu alors qu'elle était aussi présente que Mason ? "C'était Emily et moi, tout l'temps. T'étais au vu de ce que tu dis plus proche de ta mère que nous l'étions de nos deux parents." Il haussa les épaules une nouvelle fois, fatigué. Parce que cette conversation ne ramenait pas que des choses sympas.

"Ça a l'air naze, ouais. Désolé, pour votre mère. J'ai perdu la mienne aussi, je ne sais pas si j'en ai déjà parlé." Damian secoua simplement la tête, non il n'en avait pas parlé. Mais eux ne l'avait pas évoqué jusqu'à maintenant donc... Il comprenait. Damian suivit vaguement la conversation sur la médicomagie et ricana quand Emily évoqua ses difficultés en psychomagie. Sans blague. Puis le sujet glissa sur un terrain plus dangereux, Emily ne passa pas par quatre chemin... Là où lui même aurait été plus subtil.

"Ils font partie de notre monde autant que nous autres." Ajouta Damian plus mesuré que sa sœur. Sans doute parce qu'il n'avait pas vraiment rejoint les insurgés par conviction. Mais plus parce qu'ils étaient un moyen d'atteindre un objectif. Il se retrouva tout de même surpris par la remarque de Jon. Parce que ça sonnait un peu trop purificateur à son goût. Même-ci sur le fond, Damian trouvait qu'il n'avait pas tout à fait tort. Même-ci il n'aurait pas dit contrôler, plus s'assurer qu'ils respectaient les lois comme tout le monde.

"Vous vous voyez vraiment vivre dans un monde où des créatures dangereuses peuvent tout faire librement ? C'est la porte ouverte à des attaques à répétition. A la limite, les loups-garous ne sont qu'un danger les soirs de pleine lune, mais les vampires, c'est une autre paire de manches." Damian fronçait déjà les sourcils et il sentait sa sœur bouillir à côté de lui. Lui essayait surtout de déterminer le pourquoi d'autant de rancœur dans la voix de son demi-frère.

"Il n'est pas question qu'elles soient plus libre que les sorciers, mais qu'elles soient soumises aux mêmes lois. Ce n'est pas tout à fait la même chose. Les vampires comme les loup-garou devraient être puni aux mêmes titres que les autres sorciers. Si ils ont fait quelque chose de répréhensible évidement, personne ne devrait passer au travers de la loi à cause de sa race ou de son sang." Répliqua Damian, il sentit sa sœur prête à bondir. Il posa une main discrète sur sa cuisse pour l'enjoindre à ne pas exploser. Pas tout de suite, elle mesura d'ailleurs plutôt ses paroles. Ce qui était en soit une victoire. Cependant pas suffisamment pour Jon, apparemment.

"Vous voyez vraiment pas le danger ? Vous êtes sérieux ? Les vaccins, ils sont là pour protéger la population, les citoyens comme vous et moi, pas pour faire du tord comme vous pensez le croire." Cette fois Damian répondit du tac au tac, à vif. Parce qu'il ne pouvait pas se contrôler aussi bien qu'il le souhaiterait.

"Ils ne sont pas aussi diaboliques que la presse les a présenté, je ne ferais pas l'erreur de dire qu'ils ne peuvent pas l'être. Je ne dis pas qu'une solution ne doit pas être trouvée, mais les vaccins si ils ont aidé les transformés non volontaires... Ils restent qu'ils ont été testé sur des êtres vivants pas toujours consentants. Qu'il y a eut des morts à cause de ces fameux vaccins, des morts qui auraient pu être évité si certains n'avaient pas vu une urgence absolue à supprimer le problème." La voix de Damian était résolue et chose qui était étrange sans doute il ne remettait pas fondamentalement en cause les vaccins en tant que tel. Mais leur utilisation comme arme de guerre parce qu'ils n'avaient clairement pas été au point et surtout obligatoire.

"Si demain les moldus te forçaient à redevenir un simple humain, est ce que tu l'accepterais sans te défendre ? Si ils trouvaient un moyen de nous supprimer nos pouvoirs, est ce que les sorciers se laisseraient faire ? Ils auraient des raisons de le faire, Voldemort, Grindenwald et bien d'autres mages noirs ont mis à sac leur monde. Mais resterions nous là à accepter notre sort ?" Argumenta Damian l'air d'y avoir réfléchi beaucoup. Et pourtant, il n'était pas pro créature et pour la première fois son avis était sans faux semblants. Il ne savait même pas si il avait déjà discuté du sujet avec sa sœur.

       
️️Lilith


_________________


Parfois, j'me demande ce que j'fiche ici ?

descriptionStep one you say we need to talk EmptyRe: Step one you say we need to talk

more_horiz
Step one you say we need to talkVendredi 5 novembre 2021

J’étais heureuse d’avoir le soutien de mon frère dans une cause comme celle-ci. Ca me redonnait l’espoir que nous pourrions un jour retrouvés notre complicité d’autrefois.

« Ils font partis de notre monde autant que nous autres. »
« Enfin... il faut quand même les contrôler. »

Surprise, je fronçais les sourcils. Est-ce que … Jon venait bien de dire ce qu’il avait dit ?

« Vous vous voyez vraiment vivre dans un monde où des créatures dangereuses peuvent tout faire librement ? » expliqua Jon. « C'est la porte ouverte à des attaques à répétition. A la limite, les loups-garous ne sont qu'un danger les soirs de pleine lune, mais les vampires, c'est une autre paire de manches. »

Je m’agitais sur ma chaise et m’apprêtais à ouvrir la bouche, assez choquée par ce qu’il venait de dire, mais je fus devancée par Damian. Visiblement, il était tout aussi surpris que moi.

« Il n'est pas question qu'elles soient plus libres que les sorciers, mais qu'elles soient soumises aux mêmes lois. »

Je hochais la tête tout en fixant Jon comme le découvrant pour la première fois. Est-ce que … ça ressemblait beaucoup aux discours de ces Purificateurs pour justifier leurs actes …

« Ce n'est pas tout à fait la même chose. Les vampires comme les loups-garous devraient être punis au même titre que les autres sorciers. S’ils ont fait quelque chose de répréhensible évidemment, personne ne devrait passer au travers de la loi à cause de sa race ou de son sang. »

Je voulus ajouter quelque chose, mais je sentis la main de Damian presser légèrement ma cuisse sous la table. Je lui jetais un coup d’œil, lèvres pincées. Mmh, je n’aimais pas l’idée de me taire grand frère, tu le savais très bien.

« C’est un discours que je ne suis jamais arrivée à comprendre. » répliquais-je en reportant mon attention sur Jon. « Je ne vois pas pourquoi des loups-garous ou des vampires s’en prendraient à nous si on prenait le temps de leur donner les moyens de s’acclimater aux autres sorciers. Et ce n’est certainement pas ces vaccins qui les aideront. »
« Vous voyez vraiment pas le danger ? » s’exclama Jon. « Vous êtes sérieux ? Les vaccins, ils sont là pour protéger la population, les citoyens comme vous et moi, pas pour faire du tort comme vous pensez le croire. »
« Ils ne sont pas aussi diaboliques que la presse les a présentés, mais je ne ferais pas l'erreur de dire qu'ils ne peuvent pas l'être. Je ne dis pas qu'une solution ne doit pas être trouvée, mais les vaccins s’ils ont aidé les transformés non volontaires... Ils restent qu'ils ont été testés sur des êtres vivants pas toujours consentants. »

Je bouillais littéralement sur place d’entendre de tels propos sortir de la bouche de Jon. Alors c’était ça qu’on lui avait appris ?! Nous étions bien trop différents …

« Qu'il y a eu des morts à cause de ces fameux vaccins, des morts qui auraient pu être évités si certains n'avaient pas vu une urgence absolue à supprimer le problème. »
« On leur a fait la guerre, on les a classés comme des parasites, comme des pestiférés, au lieu de les aider, de les comprendre. » ajoutais-je.
« Si demain les moldus te forçaient à redevenir un simple humain, est ce que tu l'accepterais sans te défendre ? S’ils trouvaient un moyen de nous supprimer nos pouvoirs, est ce que les sorciers se laisseraient faire ? »

Je levais les yeux au ciel.

« Je crois que c’était déjà ce qu’essayaient de faire les Résurgents. »

Je grinçais des dents en pensant à ma mère qui était morte à cause d’eux.

« Ils auraient des raisons de le faire, Voldemort, Grindenwald et bien d'autres mages noirs ont mis à sac leur monde. Mais resterions-nous là à accepter notre sort ? »

Je tournais la tête vers Jon, lèvres toujours aussi pincées.

« Tu n’as certainement pas rencontré les bonnes personnes, Jon, mais ne crois pas que faire la guerre aux créatures soit une solution. Jamais. Même si tu dissimules cette guerre par des vaccins, ça ne change rien au problème : ça reste un génocide. »

Ses paroles eurent l’air de sérieusement agacées Jon, même de le choquer. Lui, l’accuser d’un génocide ? Il se leva d’un seul coup de table et donna un autre coup dans le plateau. Je me levais à mon tour, imitée par Damian, comme ne faisant qu’un. Mais Jon partait déjà, guère envieux de discuter davantage sur ce sujet et surement choqué d’entendre que son frère et sa sœur ne puissent pas partager ses opinions. Je jetais un coup d’œil à Damian.

« Je trouve qu’on a été modéré. » glissais-je en me rasseyant. « En tout cas je ne pourrais pas faire mieux à l’avenir ! »

○○○

Mercredi 22 décembre 2021

Impossible de savoir ce que Jon pouvait bien penser à ce moment-là : il s’était disputé avec son demi-frère te sa demi-sœur sur un sujet politique sur lequel il avait lui-même des doutes. Les questions d’éthique se posaient, surtout pour lui, futur Médicomage. De plus, il avait aidé Emily sur une mission il y avait de cela 3 semaines. Et aujourd’hui, Jon croisa par hasard Rose O’Dylan. Ils étaient ensembles à Poudlard et la dernière fois qu’ils s’étaient vus remonter à plus d’un an, quand ils avaient compris qu’ils étaient dans des camps opposés.

Malgré tout, en souvenir de leur amitié, Jon avait adressé ses condoléances à la jeune femme qui avait perdu son père en avril dernier. La discussion s’orienta naturellement sur la politique, Rose étant une grande bavarde et ne pouvant garder l’idée que son ami soit devenu son ennemi. Comparé à la dernière fois, la discussion fut plus posée, surement parce que Jon avait appris à modérer ses propos depuis quelques mois et aussi parce que Rose était une grande optimiste qui ne s’emportait pratiquement jamais.

A voir ce que tout ceci donnerait dans le futur … Est-ce que Damian et Emily allaient définitivement tournés le dos à Jon ? Est-ce que Jon changera un jour d’avis ?
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« Alors, tu es tombée amoureuse ?
- Malheureusement, chère madame, je reste moi-même mon seul véritable amour.
- Au moins, tu ne risques pas d'être éconduite, Emily Evans.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. »

descriptionStep one you say we need to talk EmptyRe: Step one you say we need to talk

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum