Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyUnderstand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Understand the things I say, don't turn away from me


Mi-novembre 2021

Les choses étaient revenues à la normale. Aussi normales quelles pouvaient l'être évidement. Je restais la meuf pas bien fine qui élevait un gamin un peu différent. Mais hey y'avait du progrès ! C'est fou ce que mettre à plat certaines choses avaient du bon. Il avait fallut que ça pète pour avancer et c'était pas plus mal en un sens. Même-ci j'me serais bien passé des semaines à angoisser pour un rien personnellement. J'déteste me sentir aussi minable, mais bon j'ai appris beaucoup de cette expérience finalement. J'me sens finalement plus sereine. Quand Azel m'a demandé si il pouvait m'appeler maman, j'ai été surprise et heureuse à la fois. J'sais bien qu'il y a pas mis autant d'mots mais j'ai compris l'essentiel dans son attitude. Je l'ai autorisé à le faire si il le souhaitait. Il a semblé soulagé que ce ne soit pas une obligation. J'me suis pas vexée, j'comprends que ça puisse être compliqué pour lui. Ça l'est déjà énormément pour moi. J'avais pas prévu d'avoir un gosse à mon âge...

J'l'avais entraîné dans une petite escapade dont nous avions l'habitude avant les récents événements. Ça lui faisait autant de bien qu'à moi de s'aérer l'esprit en forêt. J'avais pris le temps de réfléchir convenablement pour une fois, j'étais bien plus détendue. C'était bizarre pour moi qui avait été tellement angoissée ces dernières semaines. Mais ça faisait du bien, ça m'avais fait du bien de voir que même si j'avais pété une case... tout n'était pas perdu pour autant. Azel a autant peur que moi de l'abandon, je l'ai réalisé lors de nos réconciliations et après en avoir beaucoup parlé avec Jaya. C'est vraiment une amie pour moi maintenant. Elle ne me juge jamais.

"Hey t'as vu ça Azel ? Ça s'appelle un botruc. " Je chuchote près du p'tit en montrant l'espèce de brindille sur l'arbre auquel ont fait face. Azel n'est pas vraiment intéressé, mais il fait au moins semblant de m'écouter un peu. "Cette petite créature est un gardien des arbres, ils aiment pas bien qu'on vienne emmerder l'arbre sur lequel ils vivent. Ça parait inoffensif, mais il faut se méfier, ok ?" J'explique patiemment, la petite créature n'a pas peur de nous. Avant nous, elle n'a pas vu beaucoup d'humain passer... Elle n'a de fait pas de raison de s'effrayer de notre présence. Azel s'en désintéresse finalement quand la petite créature se terre dans son arbre.

"Est ce que tu f'sais ce genre de choses avec ton ancienne maman ?" C'est une approche tout sauf subtile du sujet, mais c'est pas comme ci j'étais du genre subtile hein ! On se refait pas. J'ai toujours pensé qu'il fallait aller droit au but. Et il est temps j'crois qu'on en parle sérieusement. Ma question est là juste pour tendre une perche.

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Les choses n'étaient pas devenues miraculeusement plus faciles après leurs réconciliations. Azel gardait en lui des traces de la dispute qui l'avait opposé à l'autre Hazel, cependant, s'il gardait une légère crainte en lui, il se sentait tout de même bien mieux depuis que Hazel l'avait rassuré quant au fait qu'elle ne l'abandonnerait jamais. C'était des mots qu'elle lui avait souvent répétés, il n'y avait pas de raisons qu'il y croit davantage cette fois là mais il y avait eut quelque chose de plus. Un quelque chose qu'il n'aurait su exprimer avec les mots.

Le gamin s'était fait violence pour reprendre les habitudes qu'il avait abandonnées après leur dispute. Il revenait régulièrement aux côtés de Hazel mais dans un premier temps il s'était montré plutôt taciturne. Au final, même si c'était dur, il n'avait pas fallut longtemps pour qu'il recommence à jouer les pots de glue avec sa tutrice qu'il n'avait finalement pas pu se résoudre à appeler maman. Ce mot sonnait définitivement trop bizarre et n'était pas associé qu'à de bons souvenirs.

Une autre chose qui avait changée depuis leur réconciliation c'était que le duo sortait beaucoup plus souvent. Le petit était pas mal resté enfermé alors que la situation était tendue entre eux et de ça aussi il en avait souffert. S'il tolérait de vivre dans le Merlin Castle, il n'avait pour autant pas complètement acceptée sa situation ici. Il ne s'en plaignait pour autant jamais, pas même à présent qu'il avait la certitude qu'il aurait pu en parler librement à Hazel, c'était tout simplement quelque chose qui ne lui avait jamais été autorisé et qui n'avait donc jamais pu devenir un réflexe chez lui cependant il devait être assez évident pour qui l'observait un minimum que la situation ne le réjouissait pas vraiment même si elle ne lui était pas intolérable.

Les promenades étaient toujours comme une grosse bouffée de réconfort pour lui. C'était moins vrai à cette période de l'année à cause du froid et de l'humidité mais même avec ces désagréments il se sentait toujours mieux que coincé entre quatre murs. Comme à chaque promenade il alternait entre rester tout proche de Hazel et mener un peu sa vie. Aujourd'hui il avait trouvé une grosse pierre blanche qui avait aussitôt gagné le fond de sa poche. Sous son lit s'entassait à présent un amoncellement de roches, de végétaux pour la plupart complètement secs et de divers petits objets récupérés ça et là et même volés à autrui pour certains. Le gamin qui était bien plus sensible au non verbal et à ce que ses sens voulaient bien lui raconter n’écoutait généralement que d'une oreille distraite ce que la brune lui racontait, parfois certains sujets l'intéressait plus que d'autres mais il avait bien du mal à se concentrer très longtemps.

Le petit se demanda toutefois de quelle manière on pouvait s'y prendre pour emmerder un arbre. Il savait très bien ce que ça signifiait pour n'avoir que trop entendu ce mot mais jamais aucun arbre n'était venu se plaindre qu'on l'emmerda. Peut-être que si il arrachait un petit bout d'écorce ou s'il se hissait sur les branches... Le botruc ne devait pas avoir le pouvoir de deviner quel genre de bêtises pouvaient fleurir dans le cerveau du pas-si-sage-que-ça Azel car il disparu avec tous l'intérêt qu'aurait pu avoir le petit demi-loup pour lui.

Le gamin demeura immobile et silencieux alors que Hazel lui posait une question sur sa génitrice. Le gamin n'était pas idiot. Il avait bien comprit que quelque chose n'allait pas précisément à cause de la façon dont sa mère l'avait traité. A dire vrai, il devinait également ce qui n'allait pas avec elle. Il est des choses qu'elle avait été la seule à lui imposer et qu'il avait pensée normale sur le coup bien qu'elle lui furent désagréable. Il soupira puis prit la main de Hazel comme pour chercher un peu de réconfort avant de lui répondre :

-Non, juste les courses parce que j'vais pas droit de rester tout seul...

Et encore, seulement quand il avait moins de six ans. Au delà il en avait pigé assez sur les consignes de sécurité pour rester seul une heure ou deux. En temps normal le gamin se serait contenté de répondre à cette question et de s'emmurer à nouveau dans le silence mais que ce soit parce qu'il avait besoin de se confier ou parce qu'il avait sentit que Hazel voulait en savoir plus il continua sans qu'on lui ai demandé.

-Devais pas parler... Pas lever la tête... Sinon tape...

Oh rien de bien méchant. Ca ne faisait même pas mal généralement. Rien qui aurait pu être qualifié de maltraitance physique mais les séquelles n'avaient pas besoin d'être de lourdes cicatrices pour être bien présentes.

-Après pas droit de sortir de la maison sauf quand y a personne. Pour aller jouer et quand quelqu'un vient à la maison je doit cacher sous le lit.

Continua-t-il à expliquer. Autant de comportements qu'aujourd'hui le gamin continuaient de répéter sans s'en rendre compte.

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Understand the things I say, don't turn away from me


Mi-novembre 2021

Je serra la main que le petit glissa dans la mienne. Je comprends que c'est pas forcément des souvenirs agréables pour lui, loin de la même.  J'veux dire vu son comportement, il y'a quand même fort à parier que douce et aimante faisait pas partie de la personne qu'était sa génitrice. J'ai pas bien de mal à voir le pourquoi, parce que j'peux pas dire que j'ai eu une enfance facile moi non plus. Les humains ont peur de ce qu'ils comprennent pas. Quitte parfois à faire du mal à leur famille la plus proche quand elle diffère de la norme.

J'peux comprendre que sa mère ai pas voulu le laisser tout seul avant un certain âge. J'pense pas qu'un enfant devrait se retrouver seul à un trop jeune âge. Même-ci je l'ai fait y'a pas si longtemps... peut-être parce que très jeune j'ai dû me montrer indépendante. Je décide de ne pas enchérir tout de suite et de le laisser parler. C'est important qu'il vide son sac, qu'il parle même ci il a du mal avec cette notion. J'me rends bien compte que c'est un peu hypocrite alors que j'ai moi même rarement parlé de ce que je subissais chez ma famille. Je serre les dents en entendant la suite. Comment pouvait on vouloir punir un enfant de la sorte, l'empêcher de s'exprimer ? Mes parents avaient peur, et j'ai eut le droit à beaucoup de violence verbales et parfois physique. Mais on ne m'as pas conditionné à me comporter comme Azel. Et puis j'avais ma sœur, par ses yeux j'ai compris que tout ce que je subissais n'était pas normal. Mon regard se reporte sur le petit bonhomme près de moi. Un petit garçon attachant, sauvage... Mais à raison.

"T'as jamais vu ou parlé avec quelqu'un d'autre que ta mère ?" Je demande avec prudence, mais je veux savoir. Parce que ça a de l'importance, vraiment.

"Tu sais que tu n'as pas à te cacher sous le lit avec moi ? Que tu peux parler, jouer, crier ? Même-ci parfois je te grondes ça ne veut pas dire que tu ne dois jamais faire ces choses là. Il y a juste des moments qui sont plus adaptés que d'autres. Et quand tu ne sais pas, tu me demandes, ok ?" Je tiens à éclaircir ce point, c'est vital. Parce que ci nous devons quitter cet endroit bientôt. Il faut que certaines règles soient établies.

"Est ce que tu as déjà pu rencontrer d'autres enfants ? Avant de venir ici, j'veux dire." Je demande pour m'assurer de ce que je soupçonne depuis des mois. Au vu de son comportement asocial, je n'ai pas vraiment de doute à ce sujet. Mais mettre des mots, admettre une réalité même difficile ne peut qu'aider n'est ce pas ? Combien de fois avais-je déjà fait ce cheminement pour moi même ? Combien de fois ai-je eu peur de tout gâcher parce que j'me croyais anormale. J'ai toujours été extravertie, mais c'était beaucoup de gueule. A la différence d'Azel j'ai été à l'école moldue et sorcière, du coup j'ai pu interagir avec d'autres enfants. Ce qui fait une différence plus que notable, je n'étais pas coupé du monde.

Je regarde cet enfant qui a bien trop souffert de ne pas pouvoir être. C'était comme-ci sa mère niait son existence même, cachant une tare, une honte à ses yeux. Elle avait nié l'existence de l'enfant, lui faisant de fait adopter un comportement asocial. Je suis triste pour Azel, mais je sais qu'il peut changer, ou tout du moins s'adapter. Il finira par développer ce qu'il est réellement.

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Parler de sa mère faisait naître une légère douleur dans sa poitrine. Que ce soit l'écho de souvenirs désagréables ou la prise de conscience que ce qu'il avait subit n'était pas normal, il y avait aussi quelque chose qu'il n'avait jamais avoué à l'autre Hazel. Quoiqu'elle ait fait, sa génitrice n'en était pas moins sa mère et la seule personne qui eut fait parti de son univers pendant ses premières années. Une part de lui craignait qu'un jour elle refasse surface et ne l'arrache à cette nouvelle vie, pas parfaite mais qu'il aimait autrement plus que l'ancienne, l'autre part s'inquiétait de ne l'avoir jamais vue revenir alors qu'elle ne s'était absentée que pour faire quelques courses. Après tout, même les enfants maltraités aiment leurs parents...

Le petit regardait le sol tout en écoutant attentivement ce qu'avait à lui dire Hazel. Elle répétait souvent qu'il avait le droit de s'exprimer même si ça n'était pas d'une façon qu'autrui jugea adapté. Peut-être avait-elle peur qu'il oublia si elle ne lui rappelait pas très souvent ou bien était-ce parce qu'il ne mettait pas souvent cette leçon en pratique. A dire vrai, certaines habitudes étaient tellement profondément ancrées en lui qu'elles lui étaient aussi naturelles que ses fonctions vitales. Avec le temps les choses changeaient cependant, au moins un peu. Il y a un  an il aurait été incapable de se promener ainsi et de parler de sa vie d'avant. Même les petits sauvageons sont capables de changer au moins un peu. Il resta silencieux quelques secondes avant de répondre aux questions de Hazel, plus parce qu'il y réfléchissait qu'autre chose.

-j'ai vu mais pas parlé.

Expliqua-t-il. Forcément, sa mère avait eut à échanger avec d'autres adultes alors qu'elle était en sa compagnie, il y avait toujours un voisin, une connaissance, curieuse de ce gamin que l'on ne voyait pas souvent aux côtés de sa génitrice et qui venait glaner quelques informations sous couvert d'une fausse sympathie, dans ces cas là, Mamazel prétendait toujours que le petit souffrait d'un retard mental et n'était pas capable de parler. Il faut dire que l'enfant ne la contredisait pas beaucoup en se comportant de manière apeuré et en ne pipant pas un mot. Avec le temps les curieux s'étaient fait plus rares, tout comme les sorties.

La seconde question était plus facile à répondre, elle évoquait cependant des souvenirs teintés d'un peu plus de mélancolie.

-Pas rencontrés, je regardais jouer dehors par la fenêtre.

Il avait souvent eut envie de les rejoindre malgré la peur et avait été immensément frustré de ce voir refusé le droit. Avec le temps l'envie était passée alors que la peur de l'inconnu, entretenue par des mots savamment  choisis de sa mère, dominait ses désirs.

Le silence ce fit quelques instants alors que le gamin avançait aux côtés de la jeune femme. Parler du passé avait soulevée cette question qu'il taisait depuis longtemps et cette fois il se sentait assez en confiance pour la poser. Il leva son regard vers l'autre avec une mine sérieuse comme il n'en abordait pas souvent puis il prit la parole :

-Hazel... Pourquoi Maman est pas rentrée des courses ?

Pourquoi l'avait-elle laissé ainsi dans leur appartement à crever à moitié la dalle ? pourquoi alors que dans les rares moments ou elle ne pétait pas les plombs elle disait qu'elle ne le laisserait jamais ? Bien sur de cette façon elle lui avait donnée une meilleure vie mais un abandon restait un acte traumatisant, surtout pour un enfant.

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Understand the things I say, don't turn away from me


Mi-novembre 2021

Je ferme les yeux un instant, ça me faisait mal au cœur d'entendre ça. C'était comme observer ce qu'on aurait pu avoir sans pouvoir y participer soit-même. C'était assez horrible, en tout cas ça sonnait désagréable à mes oreilles. Je décide de ne pas l'interrompre, si il a décidé de parler, je ne vais pas le couper. Parfois, parler était la seule solution. Je vois la mélancolie dans ses réponses, isolé, seul tout les jours de sa jeune vie. A quoi sa génitrice avait pu penser ? C'était de sa faute à elle, si il était devenu ce jeune garçon aussi pétri de problèmes de communication. Les enfants avaient tendance à copier les autres, en contact avec les autres il aurait appris beaucoup. Cela n'aurait sans doute pas empêcher certains comportements étranges pour des humains... Mais ça n'aurait pas eut d'importance au bout du compte.

J'ingurgite tout ce qu'il me partage, il faudra que je réfléchisse à quoi faire de tout ça. Cela me permettra de cibler certains points d'améliorations. J'aime ce gosse, et je ne tiens pas à ce qu'il reste uniquement dépendant de moi. Il mérite d'avoir des amis, un entourage qui s'occupe de lui. Avec qui il pourra rire et jouer. Sa question me prends de court et je m'arrête réfléchissant longuement. Je soupire et me baisse à sa hauteur pour pouvoir ancrer mon regard dans le sien. Je veux qu'il puisse voir ma sincérité. Je comprends son besoin de savoir, même-ci très honnêtement, j'suis pas sûre que savoir ce qui a poussé sa mère à ne pas revenir l'aidera beaucoup.

"Je ne sais pas Azel, j'aimerais pouvoir te répondre. J'aimerais vraiment, mais je n'ai aucune idée de ce qui aurait pu la pousser à disparaître. Est ce que... est ce que tu veux que j'essaie d'en savoir plus ?" Peut-être qu'il lui était arrivé quelque chose, parce que c'était vrai qu'il était plus qu'étrange qu'elle soit partie du jour au lendemain. Sans signe avant coureur. Hazel espérait aussi apprendre que la femme si elle était en vie, ne voudrait pas reprendre la garde de son fils. Parce qu'elle aurait bien du mal, à la lui laisser. Je prends le visage du petit garçon en coupe entre mes mains et je l'embrasse sur le front doucement.

"Quoiqu'il se passe, quoique je puisse découvrir... Tu seras toujours mon fils Azel, d'une manière ou d'une autre. Si tu veux rester avec moi, j'obtiendrais ta garde. Il faut que tu sois conscient que je ne te laisserais pas tomber, jamais. Je t'aime. " Je dis tout ça dans un souffle, avec sérieux et émotion. J'ai peur pourtant, peur que si nous retrouvons sa mère en vie... Elle veuille reprendre son fils. Mais je ne laisserais pas ça arriver si je peux l'empêcher. Jamais. Même-ci j'dois me battre pour ça.

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Pourquoi se soucier seulement maintenant de où se trouvait sa mère ? Azel ne le savait pas très bien, au final il n'avait sans doute jamais cessé de se demander, à moins qu'il ne se soit dit que c'était de sa faute, tout comme il s'imaginait être responsable de tous les torts que sa mère avait mit sur son dos. Beaucoup pourraient dire qu'il était mieux sans elle et ils auraient raison, cependant une mère restait un pilier essentiel de la vie d'une personne. Qu'elle soit toxique, démissionnaire, parfaite ou imparfaite. Même une mère absente vous marquait au final et aujourd'hui Azel se sentait assez à l'aise pour chercher à comprendre ce qui était arrivé à la sienne, même s'il n'aurait jamais envie de lâcher Hazel qui avait su prendre la place laissée depuis toujours vacante de véritable maman.

Hazel proposa de chercher à en savoir plus. Le petit mit un peu de temps à répondre. Chercher à savoir lui ressemblait si peu. Habituellement il prenait chaque événement comme il se présentait, sans se morfondre sur ce qui aurait pu être et si quelque chose de ne lui plaisait pas il pouvait se débattre contre la situation mais jamais il ne méditait sur le sens profond du pourquoi du comment de la chose et de la façon dont elle aurait pu être évitée. Cette fois cependant il hocha la tête, ne sachant pas lui même pourquoi. Il ne comptait pas retourner avec et il le fit savoir à la brune :

-Mais je reste avec toi...

Dit-il avec une mine soudainement soucieuse. Et s'il était trop tard et qu'il se retrouve contraint de quitter sa nouvelle vie et sa nouvelle famille ? Il deviendrait fou à nouveau enfermé à contempler la vie au travers d'une fenêtre. Les propos de la brune suffirent cependant à balayer tout ses doutes. Il poussa un long soupir de soulagement et sans crier gare vint l'enlacer de toutes ses maigres forces.

-Reste avec toi toujours !

Affirma-t-il sur un ton qui n'admettait aucune contradiction.

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Understand the things I say, don't turn away from me


Mi-novembre 2021

Et bien, je suis bonne pour partir à la recherche de sa mère. J'ai pas proposé ça de gaieté de cœur, J'ai pas envie de la retrouver. Pas parce que j'veux pas tenir parole ou que ça me fais chier. Mais parce que merde ça me fais flipper ! Et si elle était en vie et pire encore si cette femme voulait me récupérer l'enfant. Je serais obliger de faire appel à la justice sorcière... Mais à quel point je serais jugée comme légitime alors que j'ai pas chercher à la retrouver avant. Ce qui était pas tout à fait vrai en fait, c'est juste que j'avais jamais vraiment interrogé Azel. Vu ce que j'ai compris ou déduis de son comportement, j'ai pas pensé qu'on aurait pu l'abandonner autrement que volontairement.

Je souris quand il affirme vouloir rester avec moi, je l'aime plus que j'pensais jamais aimer personne. C'est pas quelque chose qui s'explique, j'le ressens dans mes tripes. J'aime ce gosse, plus que je peux moi-même le comprendre. Alors j'lui affirme que non je l'abandonnerais pas. Je sens son poids contre moi quand il m'enlace me serrant aussi fort qu'il le peut. Je referme mes bras autour de lui.

"Reste avec toi toujours !" Je le sers plus fort si c'est possible. J'embrasse le sommet de son crâne. Je déborde tellement d'affection pour ce petit bonhomme que ça m'étouffe.

"Toujours, Azel." Je souffle, essayant de contenir mes émotions. Ça déborde tellement. J'ferais vraiment tout ce qui est en mon pouvoir pour récupérer sa garde. Même-ci pour ça je dois faire le pire. Et quelque part ça m'effraie, je serais capable du pire comme du meilleur pour lui. Parce que même-ci je retrouvais sa mère en vie, je ferais en sorte qu'elle oublie jusqu'à l'existence de son fils.


Mercredi 8 décembre 2021

J'ai encore amené Azel dehors avec moi. On y passe beaucoup d'temps, j'crois que c'est bien. On s'amuse, on parle... enfin j'parle surtout quoi. Mais Azel se montre plus loquace, j'ai pas encore pu sortir du Merlin pour mener à bien mes recherches. J'ai tout d'même commencé à rassembler les infos, poser d'autres questions et j'en ai appris pas mal. J'sais un peu mieux quoi chercher, j'vais commencer par où ils vivaient. J'espère pouvoir apprendre le nom de sa mère, se serait tellement plus simple. J'y vais dimanche prochain pour enquêter.

Il neige depuis hier, le paysage est recouvert d'un léger manteau blanc. Pour l'occasion Azel a eut le droit à la panoplie complète, chaussures en cuir souple et une veste assez chaude. Je lui ai quand même épargné les gants et le bonnet. Mais il est mignon vraiment, je ris un peu en voyant sa moue boudeuse. Il ne l'a pas quitté depuis que je l'ai obligé à porter tout ça.

"Tu veux qu'on fasse un bonhomme de neige ?" Je lui demande avec un sourire. "Allez fait pas cette tête, j'veux pas que t'attrape froid gamin." J'me retiens de rire quand son regard morose croise le mien, mais c'est dur. Je passe une main dans ses cheveux en les ébouriffant. "T'as déjà fait un bonhomme de neige, sinon on peut se faire une bataille de boules de neige. C'est vachement drôle aussi." Je propose avec un air pensif. J'essaie de l'amener doucement mais surement à s'amuser et non plus à juste se conformer aux attentes.

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Azel ne savait pas très bien ce qui était le pire entre les chaussures et le manteau. Il avait comme l'impression qu'on l'avait sanglé dans une camisole et qu'il n'était plus tout à fait libre de ses mouvements. Ses orteils surtout étaient comprimés plus qu'il ne pouvait le supporter et il avait l'impression qu'il ne pouvait pas se déplacer normalement. Il jeta un regard amer sur les chaussures, ne rêvant que de leur apprendre à disparaître tout en sachant que Hazel ne le laisserait jamais faire.

Le petit tira un peu sur son col alors que la brune s'amusait de son expression, par chance il n'imaginait pas qu'il puisse être vêtu plus lourdement encore. Il ignorait même l'existence d'instruments de torture tels que les cagoules et autres gants fourrés. Sans parler des cols roulés.

-Fais maaaaal.

Râla-t-il de manière exagérée quand bien même la douleur tienne plus de la sensation d'être mal à l'aise qu'autre chose. L'enfant fut toutefois vite distrait de ses histoires de chaussures par l'invitation de Hazel à s'amuser, quand bien même il ne connaisse pas bien les jeux qu'elle lui proposa.

-Bonhomme ?

Il mit la tête sur le côté. Il lui semblait qu'on l'eut déjà appelé ainsi par le passé et il ne voyait pas bien le lien entre la neige et s'amuser. Il prit une moue des plus circonspecte comme chaque fois qu'il ne comprenait pas bien le charabia des adultes.

-Jette la neige comme la télé.

Dit il. Ignorant que c'était ce que Hazel appelait bataille de boule de neige. Il avait toujours rêvé de s'amuser ainsi, comme les personnages de dessins animés qui avaient été ses compagnons pendant si longtemps. Cependant sa mère ne le laissait jamais sortir quand il faisait froid ou mauvais temps. En plus de salir l'appart en rentrant il risquait de tomber malade et devoir l'emmener au médecin était une telle épreuve...

-Mais pas les chaussures.


Apposa-t-il comme condition. Ca risquait d'être compliqué.

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Understand the things I say, don't turn away from me


Mercredi 8 décembre 2021

J'lève les yeux au ciel face à sa mauvaise volonté. Mais j'note quand même avec amusement qu'il se permet d'exagérer dans ses lamentations maintenant. Avant, il aurait pas été aussi expressif. Sans doute parce qu'il aurait eut peur que je gueule, ou encore que j'l'abandonne à cause de son comportement. Je salue chaque petite victoire, petite ou grande.

"Mon pauvre chéri, j'te torture avec tout ça." J'me moque un peu avec un sourire amusé. Même-ci j'sais qu'il a du mal avec le second degré... J'm'en prive pas. C'est avec la force de l'habitude que ça rentrera. Enfin, j'suppose. J'espère.

"Attends regarde. " J'fait un mouvement de baguette et un bonhomme de neige surgit du sol. "Ça c'est un bonhomme de neige. C'est pas un vrai, mais c'est à ça que ça ressemble, t'en as déjà fait ?" J'demande en haussant un sourcil curieux. Je rigole quand j'comprends qu'il essaie de marchander. Il apprend vite, mais c'est peine perdue, je transigerais pas sur les chaussures.

"Bien essayé Azel, mais tu dois garder tes chaussures. J'veux pas que tu perdes des orteils à cause du froid. Toi non plus j'suis sûre." J'lui fait un sourire encore, parce qu'en fait ça m'amuse beaucoup. J'prends un peu de neige dans ma main et je lui envoie au niveau de l'abdomen. Pas trop fort, qu'il comprenne que l'jeu commence maintenant. J'peux pas toujours tout expliquer, parfois il suffit d'essayer.

"Jeter la neige comme ça, c'est une bataille de boules de neige. A ton tour !" J'me mets en position. Prête à détaler dés que les hostilités commenceront vraiment. J'arme de nouveau mes mains de neige.
Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Le gamin fit la moue, certes il était très premier degré mais il reconnaissait de plus en plus souvent quand on se moquait de lui, gentiment ou pas. Il fit la moue, boudant presque en comprenant qu'il n'aurait pas gain de cause vis à vis des chaussures. Il soupira longuement mais son attention fut détournée par une apparition faussement enneigé. Il détailla le personnage de neige, reconnaissant une autre figure emblématique de l'hiver qu'il n'avait pu croiser que sur le petit écran de sa télévision et dont il n'avait pas retenu le nom sur le coup. Il secoua la tête quand Hazel lui demanda s'il en avait déjà fait. Même en sortant seul dehors il n'aurait pas su comment modeler la neige pour lui donner la forme souhaitée. L'exercice n'était pas difficile mais il aurait sans doute eut trop peur de mal faire et de ne pas être à la hauteur même si la pression de la réussite n'avait jamais vraiment pesée sur lui, sa mère l'ayant depuis longtemps rangé dans la case "incapable qui ne pouvait que la décevoir"

Il poussa un profond soupir lorsque la brune rejeta sa requête. A ses yeux elle ne pouvait que mésestimer à quel point il détestait porter quelque chose à ses pieds. Les vêtements serrés lui faisaient le même effet mais il était toujours possible de faire autrement, pas comme avec les chaussures qui sous presque toutes leurs formes lui emprisonnait les pieds et lui donnait l'impression d'être privé d'une partie de sa liberté de mouvement.

-Pas grave, je retrouve !

Répliqua le gosse qui venait bien de comprendre la recommandation de la brune de la mauvaise façon. Il fut toutefois distrait de son histoire de chaussure par une attaque à coup de boule de neige. L'enfant eut un petit rire, l'époque ou il aurait eut peur et aurait répliqué en grognant et se cachant se faisait de plus en plus lointaine, il attrapa de la neige avec ses mains et la balança à la brune. Imitant les gestes de l'autre, tantôt il attaquait et tantôt il partait en courant, ne manquant pas d'essayer d'envoyer le plus de neige possible en direction de la jeune femme. Profitant qu'il se jetait parterre pour esquiver l'une des attaques de la brune, Azel qui était passé maître dans l'art de se débarrasser ce qui l'importunait en quelques secondes envoya valser les chaussures dans la neige. Il frissonna en sentant la neige contre ses doigts de pied mais qu'importe, ce n'était qu'un peu de neige, n'est-ce pas ?

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Understand the things I say, don't turn away from me


Mercredi 8 décembre 2021

Jamais ? Sacrilège, il va falloir que j'remédie à ça c'pas possible ! Les bonhommes de neige c'était l'essence de noël. Même-ci j'doute qu'il ai passé un réel noel depuis sa naissance. Sa mère à part l'enfermer à l'intérieur et le foutre devant la télé ne s'en est pas beaucoup occupé. A se demander pourquoi elle garder le gosse, parce que franchement... J'm'en plains pas parce qu'il est sans doute la chose la plus flippante mais aussi la meilleure qui m'est arrivée. J'vais pas l'dire trop fort c'pendant on va éviter de trop en faire.

"J'en f'rais un avec toi alors ! Mais on va s'occuper autrement pour l'moment. J'aime lui apprendre des choses qu'il a jamais faite. C'est bizarre cette envie de partager des choses à ce point avec quelqu'un. J'aurais jamais pensé pouvoir être comme ça, moi qui mets toujours une certaine distance de sécur face aux autres. Avec Azel tout a changé. Et j'me rends compte qu'en fait depuis, mes relations avec les autres ont évolué aussi. J'ai jamais été aussi proche d'Aali qu'aujourd'hui, elle est devenue une de mes meilleures amies. Si ce n'est la meilleure en fait. Je rigole quand il me dit qu'il retrouvera ses orteils suite à ma remarque. Il faudra que j'lui touche deux mots à ce sujet mais pas maintenant. Je souris en l'entendant rire, c'était con qu'un simple son puisse nous rendre heureux, non ?

"JP'tite canaille ! J'éclate de rire alors que j'me reçois de la neige en pleine figure. Je m'amuse comme une gamine et j'assume parfaitement. Il faut savoir rester un enfant. On s'échange des boules de neige, esquivant se les prenant dans la gueule par moment. Alors que je lance deux boules de neige, j'me prends les pieds dans... une des chaussures d'Azel. J'lève les yeux au ciel, sale gosse. Qu'il peut être têtu. Je sens une boule de neige m'atteindre dans l'dos. J'récupère la chaussure et lance un sort pour récupérer la deuxième.

"Dis moi Azel, qu'est ce que t'as pas compris dans on garde les chaussures ?" J'essaie d'prendre un ton sévère, c'est pas l'plus réussi. J'reconnais moi même que j'manque un peu d'mordant. "Si tu perds tes orteils, tu pourras pas les remettre à leur place et ça va t'faire un mal, tu sais ?" J'explique, je tiens à l'faire. Après quelques ronchonnades je réussis à le convaincre de remettre les chaussures. J'lance discrètement un sort dessus pour qu'il ne puisse pas les enlever cette fois. Une fois fait, elle lui fit un clin d'oeil.

"On s'bataille encore ou tu veux essayer l'bonhomme de neige, mister pieds nus ?" J'lui fait un sourire moqueur face au regard noir.

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
La neige était glaciale sous ses pieds nus mais pas de quoi fouetter un chat, Azel était de toute façon trop têtu pour admettre la moindre gêne, quand bien même ses orteils en viendraient effectivement à tomber il était hors de question de s'en plaindre. La bataille de boule de neige le distrayait de toute façon assez pour ne pas qu'il y pense, les voilà s'échangeant des boules de neige à qui mieux mieux, riant chacun leur tour et mangeant autant de neige dans la figure qu'ils en envoyaient.

C'était l'une de ses rares fois ou Azel oubliait tout de l'éducation restrictive de sa mère, se permettant de rire, de courir, de ne pas être le gosse bizarre et trop calme qu'elle l'obligeait à être. C'était quelque part libérateur et ça arrivait de plus en plus souvent. Les spectres du passé s'éloignaient de plus en plus même si Azel ne serait jamais totalement un gosse normal, du moins autant que puisse l'être un demi loup, au moins il apprenait qu'il existait autre chose que les quatre murs entre lesquels il avait passé son temps enfermé et d'autres personnes avec qui échanger que sa génitrice même si l'aspect social de sa vie était sans doute le plus difficile encore à gérer pour lui. Au moins il avait apprit à placer une confiance aveugle en l'autre Hazel et comprit qu'elle ne l'abandonnerait pas et que chacune de ses paroles n'était pas à prendre au premier degré.

Le jeu fut interrompu alors que Hazel découvrait les chaussures abandonnées dans la neige. Le petit prit une moue agacée. Il aurait mieux fait de les enterrer bien profondément ces vilaines cafteuses. L'expression qui vint se dessiner sur son visage trahissait bien ce qu'il pouvait penser de tout ça : Aucun argument ne viendrait changer ce qu'il pensait du fait de porter des chaussures. Il y a fort à parier que si ses doigts de pied venaient réellement à se décrocher il continuerait à ne penser que du mal de ces instruments de torture.

Il grommela autant que possible et essaya bien de négocier -en râlant autant que possible- mais cette fois Hazel ne se laissa pas attendrir. Le voilà à nouveau enfermé dans ses chaussures et contraint de les garder cette fois. Son plaisir même de jouer en fut entaché mais il ne boudait jamais très longtemps, du moins pas dans ces moments ou il n'était pas réellement fâché. Après une dernière moue boudeuse le gamin oublia cependant les histoires de pieds chaussé pour choisir leur prochaine activité :

-Le bonhomme de neige !


Demanda-t-il.

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Understand the things I say, don't turn away from me


Mercredi 8 décembre 2021

Je rigole en voyant le petit garçon marmonner et tenter de négocier. Sauf, que je ne fléchirais pas. Pas cette fois, jamais quand il était question de la santé de mon protégé. J'le considère comme mon fils, c'est pas pour qu'il perde des orteils où qu'il soit malade. Encore moins si j'peux l'éviter. J'sais par contre qu'il est pas vraiment fâché. Juste mécontent, j'ai l'habitude avec les horribles chaussures. J'me moque mais il me fais tellement rire à les prendre pour des instruments de torture.

"Va pour l'bonhomme d'neige, alors !" J’entraîne donc mon cher et tendre chérubin... Qui y croit ? J'veux dire c'pas un ange. J'ai beau l'adoré, j'le considère pas comme un angelot descendu du ciel. J'suis pas aussi tartufe. Faut pas se foutre du monde aussi. Bref, je l’entraîne avec moi à faire une grosse boule pour le corps du bonhomme de neige. On pousse tout les deux. J'tombe par moment et Azel aussi. C'est marrant en fait, on rigole beaucoup. S'envoyant de la neige de temps à autre.

"T'veux qu'on le mette où ?" J'passe une main dans mes cheveux, j'suis recouverte de neige. Mais j'suis juste simplement heureuse de partager ça avec le p'tit. J'regarde aux alentour avec Azel pour essayer de trouver l'endroit idéal. "Qu'est ce que tu pense de l'mettre sous ce gros arbre là ?" J'demande, proposant à Azel un coin en particulier. C'est important qu'il choisisse pour son premier bonhomme ! Une fois l'emplacement choisi nous faisons rouler l'énorme boule formant le corps jusqu'à son nouvel emplacement. Nous nous occupons de lui faire une tête et ensuite j'décide de laisser le choix à Azel.

"Une idée pour lui faire des bras, un nez et la bouche ? Ou tout c'que tu veux d'autres." J'souris avec bonne humeur. J'sais pas pourquoi ça m'a toujours mis en joie !

Lilith

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Azel avait beau râler ça ne dura pas longtemps. Il avait l'habitude d'avoir à mettre des chaussures et il savait également que c'était une obligation aussi ne perdit il pas de temps à râler et encore moins à argumenter, d'autant que ce dernier point lui était compliqué. Il se contenta donc de faire sa plus jolie moue d'enfant battu avant de revenir à quelque chose de plus intéressant : jouer.

Azel ne s'intéressait pas particulièrement à l'endroit où devrait résider le bonhomme de neige, encore qu'il essaya bien de demander à le faire dans sa chambre mais bizarrement son idée n'eut pas le succès escompté, il ne chercha même pas à négocier ce point et se mit à aider Hazel à pousser la base du bonhomme de neige sous l'arbre. Il mangea la neige un paquet de fois mais ça l'amusait plus que ça ne le contrariait. Peut-être même faisait il un peu exprès de perdre l'équilibre juste pour le plaisir de s'enfoncer dans la neige. Il prit pourtant le reste de sa tâche avec sérieux et suivi les consignes de Hazel avec un sérieux qui lui ressemblait peu jusqu'à ce qu'un bonhomme dépourvu de faciès leur fasse face.

Jouer dans la neige avait beaucoup calmé le gamin qui, s'il n'était jamais très débordant d'énergie pouvait se montrer à l'occasion un peu agité, il s'assit dans la neige en se laissant littéralement tomber dedans tout en observant le visage nu du bonhomme.

-Je veux il à des dents

Dit le petit, la mine pensive puis il attendit un peu et continua

-Puis des oreilles

En bref, tout sauf ce qui était facile à faire.

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Understand the things I say, don't turn away from me


Mercredi 8 décembre 2021

Ce gosse aura ma peau, je l'aime mais c'est une vraie canaille à ses heures. J'angoisse un peu comme toujours, je sais pas c'que j'vais découvrir sur sa mère. Mais je cherche, j'espère seulement qu'il n'en perdra pas son sourire. J'aime qu'il n'hésite plus à proposer ses idées. Qu'il n'ai plus peur que j'me fâche, ou que j'l'aime plus. Je sais que c'est pas facile pour lui, qu'il comprends pas vraiment c'que ça veut dire être lui même. Mais ça va mieux, la preuve il me propose de mettre le bonhomme de neige dans sa chambre. Je ne peux m'empêcher d'éclater de rire, et j'lui explique que je ne peux pas faire ça.

On s'amuse à donner une forme amusante au bonhomme de neige. J'reformule la phrase d'Azel qui manque encore beaucoup de vocabulaire. Même-ci cela c'est nettement amélioré depuis que je l'ai sous ma responsabilité. On termine après plusieurs changement entre rire et sérieux. Notre bonhomme de neige a une sale gueule il faut le reconnaître. Une bouche de traviole un nez fait avec une pomme de pin...  Des oreilles réalisées avec des cailloux... On finit par rentrer quand j'vois que le petit fatigue et qu'il commence à avoir froid. Il ne rechigne même pas, la fatigue semblant avoir raison de la moindre résistance. Il a bientôt dix ans, mais il est encore chétif, je sais qu'il ne pourra pas rattraper toutes les carences qu'il a eut. C'est impossible, mais il a grandi.

***

3 janvier 2022

Les semaines passent et je découvre finalement une grande partie de la vérité sur la famille d'Azel. Sa mère est morte*, j'lui en ai parlé et la discussion a été compliqué. Juste avant Noel, j'pouvais pas faire comme-ci j'savais pas. Alors j'lui en ait parlé, Noel est arrivé par dessus. J'l'ai entouré d'attention, il a eut de nouveaux jouets. J'voulais qu'il se sente aimé et désiré. J'ai pas dis toute la vérité, juste qu'elle était morte. J'ai pas parlé du suicide, il a pas b'soin d'le savoir. Quand il sera assez grand pour comprendre je lui expliquerais. Il m'a pas d'mandé pourquoi, alors j'ai esquivé.

Edward n'était pas d'accord avec mon choix, même-ci il m'a comprise. Et puis, j'ai reçu ma convocation au procès. J'ai peur, peur qu'on me prive de celui qu'je considère comme mon fils désormais. Ça me fait flipper un max, j'veux pas qu'on m'l'enlève. On s'est habitué l'un à l'autre, pour sa stabilité j'aimerais qu'on en arrive pas là. Teddy ne cesse d'me rassurer à ce sujet, j'm'occupe bien d'lui. Et il y a bien assez d'orphelin pour qu'il me laisse la garde d'Azel. Il a dit que j'm'en étais bien sorti jusque-là maintenant. Pourtant j'peux pas m'empêcher d'm'inquiéter... Surtout qu'Azel est pas dans son assiette depuis plusieurs jours et j'sais pas pourquoi.

"Hey mon grand... Tu fais quoi encore ici ?" C'est la troisième fois en moins d'une semaine qu'il s'isole et qu'il ne va pas en cours d'la journée. Ça m'surprend un peu, j'sais pas s'qui s'passe dans sa p'tite tête. Il est même assez contrarié pour manger qu'avec pas mal d'insistance d'ma part.

Lilith


*Je le mentionne juste, comme on avait dis qu'on le jouerait sur discord^^

_________________


C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme...

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Le gamin leva les yeux du sol qu'il fixait depuis... Très longtemps. Il posa son regard sur Hazel sans lui offrir même l'ombre d'un sourire. Il lui semblait que ça faisait un moment qu'il se sentait ainsi, complètement vidé de toute énergie positive. Une sensation qu'il connaissait bien pour l'avoir expérimenté plusieurs fois mais qu'il n'avait pas apprit à apprivoiser. Dans ces moments là les contacts avec autrui lui étaient difficiles, même avec Hazel qu'il adorait, même si c'était encore elle qu'il tolérait le mieux. L'enfant marmonna un truc incompréhensible en traçant les lignes du sol avec ses doigts pour se donner une contenance. Il savait que l'autre attendait une réponse un peu plus élaborée qu'un mélange de grognements pathétiques et de mots confus mais le problème c'est qu'il ne les avaient pas ces mots, rien dans son répertoire de vocabulaire n'était capable d'exprimer ce qui le rongeait avec exactitude, pas qu'il souffre de maux bien particuliers mais tout de même.

Tout avait commencé avec le départ de Prudine à qui il s'était énormément attachée. Le gamin avait très mal digéré son départ soudain, n'ayant pas eut le temps de comprendre qu'elle s'en allait qu'il s'était prit son départ comme une claque en plein visage. L'enfant n'avait pas comprit. C'était soudain, un uppercut en pleine figure qui vous laisse hébété pendant plusieurs secondes sauf que chez lui les secondes duraient des heures, des jours même sans qu'il en voie le bout. Il s'était alors refermé sur lui même, refusant de continuer à faire des efforts pour s'ouvrir à autrui. A quoi bon puisque les gens ne faisaient que passer. Autant ne pas chercher à maintenir un contact éphémère. Ca faisait bien trop mal.

L'ironie avait voulu que les nouvelles concernant sa mère lui parvienne seulement quelques jours plus tard. Sa mère... Depuis combien de temps ne l'avait-il plus vue ? Il ne s'en souvenait pas, à dire vraie, l'image même de sa génitrice était floue, pourtant apprendre sa mort n'avait pas été une nouvelle facile à digérer c'était... C'était... Eh bien là encore il n'avait pas les mots. Ca faisait mal, même s'il ne voulait pas retourner avec elle, même si elle n'avait pas été une bonne mère. C'était la seule personne avec qui il avait vécu avant Hazel. Forcément elle avait marquée sa vie. Qu'importe que ça ne soit pas qu'en positif, ils avaient un lien malgré tout.

Étonnamment il n'avait pas pleuré quand il avait apprit cette nouvelle. Il était resté le visage neutre comme s'il n'avait pas comprit. Il comprenait un peu ce qu'était l'état de mort pour l'avoir lui même donnée afin de se nourrir mais y avait il quelqu'un qui lui avait expliqué ce qu'il en était après ? Peut-être n'avait il juste pas écouté, toujours est-il qu'il ne comprenait pas mais que ça ne le mettait pas plus à l'aise.

-Je veux pas alleeeeer

Gémit le petit pitoyablement. Tiens une phrase presque complète, le gamin se découvrait au moins des ressources insoupçonnées au niveau langage quand il s'agissait qu'on le laisse déprimer en paix. En revanche ne lui demandez pas où il ne voulait pas aller, il n'en avait aucune idée. N'importe quelle proposition aurait été refusée de toute façon.

descriptionUnderstand the things I say, don't turn away from me EmptyRe: Understand the things I say, don't turn away from me

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum