Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionIt's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims EmptyIt's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims

more_horiz
It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims
Jeudi 16 décembre 2021

Luke resserra les pans de son manteau. Cette nuit, la neige comptait bien envahir toute l’Ecosse et elle avait commencé à tomber depuis 16h, alors que Luke terminait ses cours avec les 3èmes années en option. Il entra dans le bar des Trois Balais et jeta un coup d’œil à sa montre. 20h06. Il était légèrement en retard, mais il doutait que Mathys soit le genre de personnes regardant sur l’heure.

Le bar n’était pas spécialement bondé, mais on trouvait quelques personnes accoudées au comptoir et trois/quatre autres groupes de personnes dans le reste du bar. Mathys lui adressa un signe de la main, les coudes sur le comptoir et Luke sourit. Il n’avait pas vu le jeune homme depuis quelques mois et une sortie entre amis ne se refusaient pas. Mathys lui avait envoyé un hibou il y avait quelques jours pour lui proposer de se boire un coup à Pré-au-Lard.

Luke se laissa tomber lourdement sur le tabouret avant de serrer la main de son ami. Calla et Bryn étaient en sécurité chez les Stanger et bientôt ils pourraient souffler totalement. La louve avait été libérée des cellules du Ministère il y avait une semaine et demie à peu près. Depuis, elle était assignée à résidence, c’est-à-dire chez Susan et Daniel Stanger. Ce dernier, avocat, faisait tout pour alléger la peine de Calla qui n’avait au final rien à se reprocher : on l’accusait d’avoir tué ses parents, or c’était faux. Et la Justice Magique était en train de le prouver. Aymen Avery avait tenu sa promesse : des Aurors avaient réussi à retrouver des Purificateurs américains et ils étaient prêts à témoigner du meurtre des Sawyer par les Purificateurs eux-mêmes. Les choses allaient s’arranger, il suffisait d’être patient.

En attendant, Luke revenait tous les soirs chez ses parents. Sa maison était de ce fait un peu à l’abandon mais il ne pouvait se résoudre à quitter Calla et Bryn.

« Alors quoi de neuf ? » demanda Luke après avoir commandé deux Bièraubeurres Ambrées. « Ça m’a étonné de te voir me donner rendez-vous à Pré-au-Lard, mais je me suis dit que l’Ecosse devait te manquer ! » se moqua-t-il en pinçant l’épaule de Mathys. « Mais j’ai une question : en lisant ton hibou, j’ai eu peur que tu ne veuilles me parler parce que tu connaissais des malheurs. Tu sais que si des grands te bousculent, je peux toujours venir leur mettre la raclée … » Il se fit craquer les jointures des doigts en riant. Mathys avait passé l’âge de se faire bousculer, bien évidemment.

« Ca me fait plaisir de te revoir ! » ajouta alors Luke alors que le serveur venait leur déposer leurs bières devant eux. Luke ne connaissait pas grand-chose de Mathys, du moins, de sa vie en dehors de Poudlard. « Tiens, j’en ai une bonne à te dire … » Il sourit avant de tourner la tête vers son ami. « Je suis devenu papa ! » Il aimait dire ça. En faites, ça le faisait même rire de l’annoncer. Bien des choses avaient changé depuis que Calla lui avait dit toute la vérité.

« Bryn a eu 2 ans en mai dernier et … ouais c’est une longue histoire. » Il en convenait à présent, ce serait trop difficile de tout raconter. Mais il sortit son téléphone portable et montra une photo de la jeune fille. « Elle est déjà aussi séduisante que son père ! » se réjouit-il.
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionIt's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims EmptyRe: It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims

more_horiz
It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victimsJeudi 16 décembre 2021

Le jeudi est un jour plutôt calme, pour les quelques sixième années en Magie Avancée : nous n’avons qu’un cours, en début d’après-midi. La plupart du temps, je m’occupe en poursuivant mes recherches, ou en peaufinant d’éventuels devoirs à rendre jusqu’à tard le soir, mais pas aujourd’hui. J’avais enfin trouvé un équilibre entre ma vie personnelle et ma vie à l’université pour sortir et inviter Luke. Je pense qu’en voyant mon hibou, il n’a tout simplement pas put résister – surtout lorsqu’on sait qu’on ne s’est pas vu depuis des mois. Je n’avais aucune idée de ce qu’avait été sa vie, depuis la dernière fois. Peut-être s’était-il assagi ? Un petit sourire, un brin ironique, pointe sur mes lèvres, je le sens. Ce n’est pas très gentil, je sais, mais je ne peux rien y faire : maturité et Luke Stanger font toujours trois dans mon esprit. Même si Luke m’a aidé, à Poudlard, je ne peux pas m’empêcher de le voir comme un grand ado. Même après tout ce qu’il a fait pour moi.

On ne peut pas dire que j’étais le plus populaire, au château, ni le plus beau ou le plus aimé. J’étais juste… moi. Rien d’extraordinaire, mais c’était déjà assez pour devenir la tête de Turc de certaines personnes. Après tout, je cumulais les malus, il faut dire : timide, peu parlant, intello de Serdaigle toujours plongé dans les livres. Oui, Luke m’avait bien aidé. Je me souviens qu’au tout début, je voyais ce grand gaillard de 6ème année comme un sauveur, un modèle à suivre. Après, j’ai appris à être un peu plus critique vis-à-vis de son comportement mais… Le fanatisme, s’il s’est transformé en admiration, a aussi laissé place à une vraie amitié. Même si je ne cache pas toujours me sentir inférieur – un peu, quand même – face à lui. Parce que si j’ai bien appris un truc de Roland, malheureusement, c’est que je suis doué pour m’écraser face aux autres. Alors que Luke, lui, est assez courageux pour se lever et se défendre.

J’étais entré dans le bar un peu plus tôt que l’heure qu’on avait fixé pour notre rendez-vous. Juste pour profiter un peu du silence et du calme de la pièce. Il n’y avait pas grand monde, en tout cas que je connaissais : la majorité des étudiants étaient sûrement en train de faire la fête, comme s’était souvent le cas le jeudi soir. Moi ? Je ne suis pas vraiment grosses fêtes, où on était encouragé à boire encore et encore. Non, vraiment, très peu pour moi. La porte des Trois Balais s’ouvre, dévoilant Luke. Je fais un petit signe de la main au jeune homme, qui vient s’asseoir à côté de moi. J’ai bien l’impression qu’il a pris un coup de vieux durant ses derniers mois, mais j’extrapole peut-être un peu trop. « Alors quoi de neuf ? » Je hausse les épaules, en souriant un peu. J’allais sûrement le décevoir quant il se rendra compte que rien ne s’était passé, dans ma vie. C’était toujours la même chose : les cours, la famille, les amis, et ainsi de suite. Non pas que cela me dérange ! Mais rien de bien excitant, pour quelqu’un comme Luke. « Pas grand-chose, tu me connais... » De toutes façons, qu’est-ce qui pouvait bien m’arriver, hein ? « Aie ! » J’ai un mouvement brusque lorsqu’il me pince. J’avais oublié ça… Même si j’ai vingt-trois ans, il doit encore me voir comme un gamin. « C’est pas l’Écosse qui me manque. » Je proteste en le repoussant, avec un sourire amusé. « C’est toi, bêta. » Je détourne le regard, un peu embarrassé. Je ne suis pas adepte des déclarations, mais il fallait bien que celle-ci sorte un jour ou l’autre. « Et t’inquiètes, je te ferai signe dès qu’on me traitera encore d’intello ! »

« Ça me fait plaisir de te revoir ! » Je ne relève pas, mais je souris intérieurement. Il lui en faut vraiment peu, pour être heureux dans ce cas-là. « Tiens, j’en ai une bonne à te dire … » Je ne peux pas m’empêcher de lever les yeux au ciel, en attendant d’entendre ce qu’il avait encore préparé comme connerie. « Tu as une nouvelle copine ? Oh, non, attends, laisse-moi deviner, tu as battu le record de celui qui descend le plus vite sa pinte de bière ? » Taquiner ainsi le jeune homme n’est pas vraiment dans mes habitudes, même si j’aime bien le faire. C’est juste… que j’ai peur qu’il le prenne mal, et que Luke se détourne de moi. « Je suis devenu papa ! » « Luke, tu me l’avais jamais fait celle-là, et elle est même pas drôle en plus. » Je soupire, pour montrer mon mécontentement, avant de boire mon verre. « Bryn a eu 2 ans en mai dernier et … ouais c’est une longue histoire. » Je faisais mine de l’écouter, mais sans accorder aucun crédits à son histoire. C’était bien trop gros, comment quiconque pouvait croire ça ? « Elle est déjà aussi séduisante que son père ! » Je m’apprête à me retourner vers mon ami, pour lui dire que les blagues les plus courtes sont les meilleurs, mais je tombe nez-à-nez… avec une photo d’un bébé. « Oh putain, Luke, t’es papa ! » J’arrive pas à y croire. Je n’arrive vraiment pas à y croire ! Pour une fois, ce n’était pas une connerie ! Luke. Père. Merlin, qu’est-ce qu’il s’était passé dans le monde pour qu’on en arrive à là ? « Mais, mais... » Je regardais Luke, effaré. C’était vraiment… vraiment trop énorme, comme nouvelle ! « Comment… Pourquoi ? » Je m’étais levé, sans m’en rendre compte. Le haut de mes vêtements était mouillé – j’avais renversé mon verre en faisant des mouvements brusques. Je n’arrivais pas à réfléchir, à imaginer Luke en… Merlin. « Désolé, je réagi peut-être un peu trop mais… Wahou. » Je me passe une main sur le visage, réalisant que je suis sans doute en train de me ridiculiser. Mais si je m’attendais à ça… ! Aussi calmement que possible, je me rassois sur au bar. Tant pis si j’ai des vêtements mouillés et puant l’alcool, tant pis si on me prend pour un demeuré. « Bah, félicitions, mec. Ça veut dire que t’es enfin devenu adulte ? » Je lui demande en lui tapotant l’épaule, sans pouvoir m’arrêter de sourire. Un bébé, quoi. Une mini-Luke. C’était incroyable, comme nouvelle.
:copyright:️ YOU_COMPLETE_MESS[/b][/color]

descriptionIt's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims EmptyRe: It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims

more_horiz
It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims
Jeudi 16 décembre 2021

Mathys leva les yeux au ciel devant l’annonce théâtrale de Luke. Il était vrai que Luke en avait pas mal raconté à une époque : à changer de nana tous les quatre matins, à faire des soirées monumentales, à faire des rencontres parfois étranges mais plus qu’intéressantes. Sauf que là, sa vie n’était plus un jeu : il était père et avait des responsabilités. « Luke, tu me l’avais jamais fait celle-là, et elle est même pas drôle en plus. » Luke secoua la tête. Non, non cette fois-ci, il ne plaisantait pas. Et pour prouver ses dires, il sortit son téléphone portable afin de montrer une photo de Bryn. « Oh putain, Luke, t’es papa ! »

Luke tapa dans le dos de Mathys qui avait manqué de s’étouffer avec son verre de Bièraubeurre. Il en avait même renversé sur son tee-shirt. « Mais oui ! J’viens d’t’le dire ! » répliqua-t-il, amusé. Pourquoi ça paraissait aussi insensé ?! « Mais, mais... Comment… Pourquoi ? » s’écria Mathys en se levant, toujours aussi surpris. « Oh voyons, Math’, faut vraiment que je t’explique comment on fait les bébés ? » répliqua Luke en riant davantage.

« Désolé, je réagis peut-être un peu trop mais… Wahou. » Luke hocha la tête, concédant que c’était une nouvelle. « Ouais j’comprends ! Barth lui-même a failli tomber du canapé la fois où je lui ai dit. » Il se moquait bien de ce moment maintenant alors qu’à l’origine, il flippait totalement. Les choses avaient bien changé depuis qu’il avait accepté toute cette réalité. Depuis qu’il avait accepté Calla dans sa vie. « Bah, félicitions, mec. Ça veut dire que t’es enfin devenu adulte ? » Luke fit semblant de réfléchir avant de déclarer : « Il semblerait ! » Il finit sa bière d’un cul sec et donna un nouveau coup dans l’épaule de Mathys pour l’enjoigner à faire de même avant de faire signe aux serveurs de les resservir.

« N’empêche ça aurait fait une bonne blague … » calcula-t-il avant de se tourner vers Mathys. « Je t’autorise à me la voler si t’veux ! » ajouta-t-il avec un grand sourire. « Bon et sinon quoi de neuf alors ? Ah oui, tu m’as dit "pas grand-chose". » se souvint-il alors que le serveur leur déposait leur commande. Des lutins de Cornouailles volaient dans les Trois Balais, foutant un boucan de fou dans le fond. Luke leur lança un sort pour les faire taire, mais les lutins se sauvèrent bien vite, tirant la langue à Luke alors qu’ils partaient se cacher dans un autre coin. « Les études se passent bien ? » demanda-t-il. « T’es en quoi déjà ? Protection Magique ? C’est bien ? Tu as un stage déjà ? » Luke n’avait jamais été très sérieux dans les études et avait seulement étudié trois années dans le cursus du Sport pour devenir professeur. Il ne s’était jamais intéressé aux autres cursus, à la différence de Ian.

« Noël approche … » commenta-t-il en jetant un coup d’œil aux fenêtres qui laissaient entrevoir les flocons qui tombaient toujours dehors. « Tu le fêtes avec qui cette année ? » Luke but une nouvelle gorgée de sa Bièraubeurre. « Au faites, Barth m’a donné deux billets pour son prochain match, le samedi 8 janvier. J’pourrais pas y assister avec Bryn, et Calla. Ca t’intéresse ? » demanda-t-il en posant les billets sur le comptoir en veillant toutefois à ce que les lutins ne viennent pas les chiper.
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionIt's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims EmptyRe: It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims

more_horiz
It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victimsJeudi 16 décembre 2021

J’essore mon haut, en essayant de reprendre contenance, sans grand succès. Je n’arrive vraiment pas y croire, et pourtant. Luke est père. C’est tellement… étrange. Il est encore jeune, pourtant. Si on me l’avait demandé, j’aurai parié que Luke se serrait casé quant il aurait atteint la trentaine, pas avant. Enfin. Pour être sincère, je ne le voyais se mettre en couple pour la durée, avoir des enfants, une maison… Non, vraiment, ça ne lui ressemblait pas. C’est comme si on me disait que j’allais arrêter le café du jour au lendemain. « Oh voyons, Math’, faut vraiment que je t’explique comment on fait les bébés ? » Je ne peux pas m’empêcher de lever les yeux au ciel, en souriant. Luke, même père, était toujours égal à lui-même apparemment. Est-ce qu’il se rend compte que j’ai déjà vingt-trois ans ? Sûrement pas… J’ai dû resté le petit gamin de Serdaigle à ses yeux.

Je me remets doucement de ma surprise. En y réfléchissant, Luke fera un super papa, j’en suis certain. Enfin, mon opinion vaut ce qu’elle vaut, on ne peut pas dire que j’ai vraiment de grand référent en la matière. Mais au moins il aime sa fille, et à l’air de beaucoup tenir à elle. Et je sais que Luke est un homme bon, même s’il le cache sous un caractère blagueur et franchement désinvolte. Je tousse un peu quant il me frappe dans l’épaule – je vais vraiment finir par avoir un bleu. « T’es sûr que tu peux te permettre de boire autant ? » Je lui demande, un peu inquiet. Ce n’est que deux Bièraubeurres, bien sûr mais… Je ne sais pas comment il va rentrer chez lui. Et je ne veux en aucun cas être tenu responsable de son état si jamais il se prend une cuite à rouler sous les tables !

« Je te laisse cette blague, merci. » Je ris un peu, en sirotant le contenu de chope. Je ne vais pas la finir cul-sec contrairement à lui. Ce n’est pas vraiment mon genre… J’ai toujours été trop sage, comparé à Luke. « J’ai pas vraiment envie de causer une crise cardiaque à ma famille, tu vois? » J’essaye d’anticiper la réaction de mes frères et sœurs, en buvant le fond de Bièraubeurre qui restait. Renn… Je crois bien qu’il n’en aurait pas grand-chose à faire. Impossible de prévoir la réaction de Shay si je lui disais avoir mis une fille enceinte. Amber… elle voudra sans doute m’apporter son aide, gentille comme elle est. Et Jordan serait bien trop heureuse de devenir tata. Quant à Roland… Je ne préfère pas imaginer sa réaction. Il verra sûrement dans un bébé un nouveau moyen de torturer plus faible que lui, et de se faire encore un peu plus d’argent. Je frissonne, en essayant de ne plus trop y penser. « Et puis sérieusement, tu me vois crédible, dans le rôle de père ? »

« Bon et sinon quoi de neuf alors ? Ah oui, tu m’as dit "pas grand-chose". »  Je prends ma seconde Bierraubeurre, faisant tourner la chope entre mes doigts tandis que Luke s’amusait à lancer un sort aux Lutins de Cornouailles qui voletaient dans le pub. Qui les avait laissé entrer, sérieusement ? « Heu… J’ai une copine ? Et je crois que c’est sérieux avec Taylor. » Je ne sais pas si il m’a entendu, à travers le tumulte causé par le départ des Lutins. Ce n’est pas bien grave si Luke ne relève pas ma dernière phrase, ça m’évitera sans doute quelques remarques de sa part. C’est toujours sérieux quand je sors avec une fille… Je n’arrive pas à m’engager si je ne suis pas sûr. Je ne sais pas si Luke comprend ce que l’adjectif que je mets derrière ma relation avec Taylor signifie pour moi.

Je lève les yeux au ciel lorsque Luke me demanda comment se passait mes études. « Je suis en Magie Avancée. Et je te rappelle que j’ai signé pour huit ans. »  Alors oui, je trouves que mes études sont bien. Sinon, j’aurai abandonné assez vite, je pense. « Tu as un stage déjà ? »  Je soupire en reposant ma chope, pour lui faire face. « T’es sûr que t’as suivi des cours à l’UMS, toi ? Les stages sont en deuxième année, pas en sixième. » J’ai envie de lui crier que je suis un adulte, maintenant, mais je ne pense pas que cela lui fera changer de regard sur moi. Et puis, Luke n’a jamais semblé passionné par les études, alors ça ne m’étonne qu’à moitié qu’il mélange un peu tout comme ça. « Je suis sur le point de redécouvrir des sorts de la période pré-colombienne… Mais je doute que ça t’intéresse, je me trompe ? » Je conclus avec un petit sourire entendu.

« Oui, c’est bientôt Noël. » J’approuve en buvant un peu, moi aussi. Je me demande bien comment va se passer la fête, cette année. Je suis toujours un peu ri-craque au niveau financier, à cause des cadeaux. Heureusement que j’ai mis assez de côté pour payer Roland, même si je vais sûrement devoir me contenter de pâtes et de café pour toute nourriture pendant quelques semaines. « Je pense qu’on s’organisera un truc en famille... » Je réponds en n’osant pas trop me mouiller. Je ne sais pas ce que les autres ont prévus. En tout cas, je ferai Noël avec eux. Ou en tête à tête avec mes bouquins de courts et mes parchemins de recherches.

« Je veux bien les places, si ça ne te dérange pas. » Je n’aurai eu jamais les moyens de me les offrir autrement, je le sais. Et puis si ça peut le dépanner… Même si je ne suis pas particulièrement fan de Quidditch, j’aime bien voir un match de temps en temps. « J’espère que Taylor aimera... » Pour une fois que je pouvais lui offrir autre chose qu’un chocolat chaud ou un repas dans un fast-food minable, je suis preneur. Et puis, si jamais ça ne lui plaisait pas, je donnerai les places à Amber et Shay. « Est-ce que c’est bizarre de vouloir emmener sa copine à un match de Quidditch ? » Je coule un regard en douce vers Luke, pour épier sa réaction. Je n’ai pas eu beaucoup de petites amies, et les sorties avec celles-ci étaient assez rares. « J’ai peur de mal m’y prendre, avec elle. » Je bois une gorgée de Bierraubeurre, en évitant toujours soigneusement de croiser le regard de mon ami. Je n’avais pas besoin de voir un lueur sarcastique dans ses yeux. « Au pire, elle sait déjà que je suis terrible sans mon café du matin mais… J’ai juste envie de faire les choses bien avec elle, tu vois ? »
:copyright:️ YOU_COMPLETE_MESS

descriptionIt's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims EmptyRe: It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims

more_horiz
It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims
Jeudi 16 décembre 2021

Ah oui, Magie Avancée. Bien sûr, bien sûr. Et il faisait des stages là-dedans ?

« T’es sûr que t’as suivi des cours à l’UMS, toi ? Les stages sont en deuxième année, pas en sixième. »
« Ah bon ?! » s’étonna Luke. « Je croyais que c’était à partir de la 2ème année. Mais bon, je n’étais pas très scolaire donc … »

Il se mit à rire. Son père avait toujours été déçu de le voir si peu impliqué dans ses études et c’était grâce à lui qu’il avait autant persisté. Sinon, aujourd’hui, il sera simplement vendeur. Les stages aidaient beaucoup aussi. Il n’était pas obligé de passer tout son temps à l’école comme ça.

« Je suis sur le point de redécouvrir des sorts de la période précolombienne… Mais je doute que ça t’intéresse, je me trompe ? »
« Disons que je ne pourrais pas me lancer dans un grand débat avec toi à moins de passer pour un idiot totalement inculte. » se moqua-t-il. « D’ailleurs … c’est quoi cette période pré-combelienne ? » dit-il.

Oh et puis c’était bien trop recherché pour lui ! Il préférait parler de Noël. Ça c’était un sujet sur lequel il pouvait s’étendre davantage.

« Oui, c’est bientôt Noël. Je pense qu’on s’organisera un truc en famille... »
« Ça c’est cool ! Je pense qu’on va faire pareil. Ça va être le premier Noël de Bryn avec nous. » dit-il fièrement.

Puis il pensa aux places de Quidditch qu’il avait en réservé. Autant en faire profiter quelqu’un !

« Je veux bien les places, si ça ne te dérange pas. »
« Aucun souci ! C’est pour ça que je te les propose ! » répondit-il gaiement.
« J’espère que Taylor aimera... »
« Ah oui, la fameuse Taylor alors … »
« Est-ce que c’est bizarre de vouloir emmener sa copine à un match de Quidditch ? »

Luke croisa le regard de Mathys et hésita.

« Tu me poses vraiment la question ? Je n’ai jamais eu de petites-amies ! » se moqua-t-il. « Mais non, j’trouve ça cool. Au moins, vous aimez les mêmes choses ! »
« J’ai peur de mal m’y prendre, avec elle. »
« Pourquoi ça ? t’es un mec bien, Math’ ! Te dénigres pas. Et puis, t’es un beau gosse. Ça y fait déjà ! »

Luke lui lança un clin d’œil, son visage se fendant d’un grand sourire.

« Au pire, elle sait déjà que je suis terrible sans mon café du matin mais… J’ai juste envie de faire les choses bien avec elle, tu vois ? »

Luke se mit à rire mais se reprit rapidement, voyant que Mathys était très sérieux en lui confiant tout ça.

« Oh … donc tu tiens vraiment à elle ? » demanda-t-il.

Il plissa le regard et hocha la tête.

« Fais attention, protège-toi. J’vais pas te donner les conseils habituels, juste ceux d’un homme au cœur brisé. »

Il sourit bien qu’une part de vérité se cachait là-dedans.

« Méfie-toi des filles. Et méfie-toi quand ça devient trop sérieux. Toi, tu t’attaches, c’est bien. Mais vérifie qu’elle aussi est attachée. L’amour ça doit être réciproque, dans les deux sens. Si vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes, l’un de vous en finira avec le cœur brisé. Et je ne veux pas que ce soit toi ! »

Il lui lança un clin d’œil avant de lui donner un coup de coude.

« Ok, bon parle-moi d’elle. Elle ressemble à quoi physiquement ? Elle est sexy ? » demanda Luke avec un sourire avant de demander au barman de les resservir. « Et genre … c’est quoi qui te plait chez elle ? Et oublie le côté physique, juste le côté mental. Qu’est-ce que t’aimes chez elle ? »
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« A million dreams is all it's gonna take, a million dreams for the world we're gonna make »

descriptionIt's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims EmptyRe: It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims

more_horiz
It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victimsJeudi 16 décembre 2021

Je souris un peu, en expliquant vaguement en quoi consistait la période que j’étudiai mais… Je sais au fond de moi que Luke ne demande que par politesse, alors je n’entre pas dans les détails, et je suis déjà plus à l’aise quant on parle de Noël – même si je me demande toujours comment Luke s’est retrouvé avec un enfant de deux ans, pourquoi il n’en avait parlé à personne. Mais je n’ose pas lui poser trop de questions. Je ne me sens pas le droit de faire ça, Luke n’a peut-être pas envie de parler, hein ?

« Pourquoi ça ? t’es un mec bien, Math’ ! Te dénigres pas. Et puis, t’es un beau gosse. Ça y fait déjà ! » Je plonges le regard dans mon verre, en ne sachant pas vraiment comment prendre le compliment. J’en ai rien à faire de la question du physique mais… un mec bien ? Vraiment ? Je n’en ai pas l’impression. Je suis juste quelqu’un de normal, de banal. Pas franchement pire, et sûrement pas meilleur qu’un autre. Est-ce que ça suffit de faire de moi un mec bien ?

« Oui, je tiens vraiment à elle. » C’est toujours comme ça. Peut-être que je m’implique trop, peut-être que je tombes trop vite amoureux, trop fort. Mais c’est comme ça, et je ne peux rien y faire. J’écoute d’une oreille les conseils de Luke. Même si j’apprécie qu’il s’inquiète autant pour moi, je n’en vois pas l’intérêt. Tout va bien, non ? Rien ne pourra nous arriver de grave, avec Taylor, du moins, j’en ai l’impression. Ou l’envie. « Ne t’inquiètes pas, tout va merveilleusement bien entre nous deux. » Sinon, elle ne me demanderait pas de venir chez elle, non ? Elle ne serait pas aussi souvent avec moi.

« Aie heu ! » Je souris, en me massant le bras. J’en rajoute, mais le coup de coude de Luke m’a donné m’a vraiment surpris. Je replonge encore une fois le regard dans mon verre, un peu mal à l’aise. J’ai pas l’habitude de parler de mes petites amies – et en même temps, je n’en ai eu que deux. Et puis avec Luke… Je sais pas, je trouve ça étrange. Mais maintenant il est rangé, il est père alors peut-être que je peux me lancer, non ? Je finis mon verre, comme si ça allait me donner du courage. Mais ça ne fait que délier ma langue. « Elle est… magnifique. Des cheveux noirs, une peau d’ébène, et un sourire… Merlin, son sourire. » Je regarde Luke, toujours aussi mal à l’aise. Mais la chaleur de l’alcool me permet de continuer, en riant franchement. « Oh, tu peux rire si tu veux. Je sais de quoi j’ai l’air. J’suis salement amoureux, c’est ça ? » De nouvelles boissons arrivent, à point nommés pour me permettre de répondre aux autres questions de mon ami. « Et genre … c’est quoi qui te plait chez elle ? Et oublie le côté physique, juste le côté mental. Qu’est-ce que t’aimes chez elle ? » Je passa la langue sur mes lèvres, pour retirer la mousse qui venait de s’y déposer. Mes yeux brillent, je le sais, mais j’arrive à faire assez abstraction pour répondre. « Taylor, elle se laisse jamais abattre, elle est toujours de bonne humeur. Et j’adore son franc-parler. Tu me connais, Luke, tu sais comment je suis. Et bien elle, c’est totalement l’inverse, et pourtant on s’entend si bien. Je crois que c’est ça qui me plaît le plus, chez elle. »

La soirée avance bien, entre les coups qu’on boit et les blagues. Je me sens un peu plus léger, parce que je n’avais encore parler de personne à Taylor. De combien elle me faisait du bien. Peut-être qu’elle va m’aider à m’ouvrir, finalement ? Mais je ne préfère pas trop m’avancer, en laissant les choses aller à leur rythme.

Samedi 22 janvier 2022

J’avais envoyé un hibou à Luke, en pensant avoir besoin de ses conseils mais maintenant, j’aimerai me rétracter. Ou tout lui dire, pour qu’il m’aide à y voir plus clair. Je n’arrive pas du tout à savoir ce que je veux, ce que je ressens réellement. Et pourtant, j’ai quand même dit oui à la proposition d’Emilia. Qu’est-ce qui n’allait pas, chez moi ?

Il est déjà là… Qu’est-ce que je devrai faire ? Je reste un instant devant l’entrée, stupidement, avant de bouger en me faisant bousculer par quelqu’un. Je m’excuse, rejoignant rapidement Luke. Je n’ai pas d’autre choix, de toute façon… Je le regarde, sans m’asseoir, en me tordant les mains. Je me rappelle très bien sa mise en garde. Je lui ai aussi dit brièvement que Taylor et moi, c’était terminé. En omettant de révéler que je m’étais envoyé en l’air avec une inconnue le soir même. Je n’avais pas envie qu’il le sache mais en même temps, j’avais l’impression qu’il pouvait m’aider à faire le point. « Luke. J’ai fait une connerie. » Je m’assois maladroitement en face de lui, incapable de me calmer maintenant que je suis lancé. Et pourtant, les mots ne sortent pas tout seuls, je dois me faire violence pour parler. « Une énorme… Il y a cette fille, elle m’a proposé de nous voir régulièrement, pour… enfin, je te fais pas de dessins. » Je déglutit, difficilement. « J’ai dit oui. Mais je crois, je crois que j’éprouve quelque chose pour elle. » Je me passe une main sur le visage. Je fais tout de travers, non. « J’ai pas pût dire non, je ne voulais pas la perdre. » La laisser seule, alors qu'elle a l'air d'aller si mal. Mon regard tombe sur celui de Luke. « Heu… je devrai commencer par le début, non ? Désolé, je suis vraiment dans un état pas possible. Je ne comprends plus rien à ce qui m’arrive. » Je n’avais fait que parler, encore et encore, sans écouter ce qu’il avait à me dire.
:copyright:️ YOU_COMPLETE_MESS

descriptionIt's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims EmptyRe: It's been a difficult year and terrors don't prey on innocent victims

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum