Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionSi tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue. EmptySi tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue.

more_horiz
Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue.
Prudine Stanger & Liam Braeden
27 décembre

Ce soir, la lune sera à son dernier quartier, elle sera mangifique à cette période de l'année. Depuis le balcon de la chambre que nous allouent Wolfgang et Reagan, je regarde la cours intérieure du Merlin Castle. Mes sentiments sur cet endroit sont confus. Je trouve profondément généreux et altruiste ce que mes amis ont réalisé ici. C'est une chance incroyable pour les jeunes opprimés de pouvoir grandir, étudier, évoluer ici en toute sécurité et dans le respect de leur nature. Mais le loup-garou en moi sent aussi que ce n'est pas normal que la liberté s'arrête aux falaises de l'île. En contre-bas, j'aperçois une silhouette qu'il m'a déjà été donné de rencontrer. Mes fils qui gazouillent me tirent de ma rêverie, et je contemple mon oeuvre. Notre oeuvre. Ma future femme, nos deux merveilleux bébés. Dans cet endroit qui abrite aussi Reagan, Wolfgang et leurs enfants. Nous avons fêté Noël ensemble, Tarek est passé en coup de vent. Je sais qu'il est parti chercher Casey qui a soi disant quitté la meute et se trouve Merlin sait où. Ou plus justement, qui se trouve où Luna sait où. Et là, dehors, c'est un membre de sa meute que j'ai vu.

“Je peux vous laisser quelques instants ? Je te promets de m'occuper des couches après.”

J'embrasse Elisabeth et m'enveloppe dans un épais manteau avant de sortir. L'hiver s'est bien installé et il est particuièrement rigoureux sur ces terres. Mes pas couinent dès qu'ils s'enfoncent dans la neige presque immaculée. Quelques enfants, au loin, s'agitent et organisent une bataille de neige épique. Je souris. Beaucoup sont rentrés en Angleterre pour les fêtes, d'autres en revanche sont restés. Serait-ce le cas de cette jeune fille ?

“Prudine, si je ne me trompe pas ?”

Les flocons tombent sans discontinuer. Je l'ai déjà vu une ou deux fois, sans jamais prendre le temps de discuter avec elle. Elle était dans la meute de Tarek avant de venir ici, étudier au Merlin Je l'ai déjà croisée dans une salle de classe, quand je venais donner des cours de botanique exceptionnels. Mais je ne crois pas faire erreur en avançant que la botanique n'est pas son truc. Ce n'est certainement pas un hasard si elle est armée d'un bel appareil photo.

“Liam Braeden, on s'est déjà vu en botanique. Mais je suis surtout un ami de ton alpha. Dont tu es bien loin d'aileurs. Comment ça se passe pour toi, être ici et en même temps appartenir à la Lune Rousse ?”

Est-ce qu'elle se sent toujours membre de la meute ? Est-ce qu'elle lui est fidèle ? Est-ce qu'elle se doute de l'état de Tarek actuellement ou est-ce qu'elle est déjà sur le départ ? C'est très compliqué d'être loin des siens quand on est un loup-garou. Et elle, il n'y a aucun doute, elle en est une.

“Je présume qu'en cette période, tu es allée voir ton autre famille ? Je te souhaite qu'ils acceptent ta nature, et que tu es en paix avec ta louve.”

Elle a de multiples odeurs sur elle, mais pas des odeurs de loup-garou, non, des fragrances de sorciers. J'en déduis donc qu'elle n'est pas une louve de naissance, et je sais combien c'est compliqué pour les personnes qui vivent cela. D'un côté, il y a son passé, sa famille biologique, de l'autre, il y a les meutes qu'on se choisit, or l'équilibre est parfois compliqué à trouver, encore plus quand on est en phase d'apprentissage. Et j'ignore où elle en est avec sa part animale.
 

black pumpkin

_________________

Le cerveau a la pensée, le coeur a l'amour,

le ventre a la paternité et la maternité.


descriptionSi tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue. EmptyRe: Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue.

more_horiz
Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queueLundi 27 décembre 2021

Je préparais doucement le terrain. J’allais partir. J’avais eu mon rendez-vous avec la directrice du Merlin Castle, j’avais commencé à en parler à mes parents, j’avais obtenu l’accord, difficilement, auprès de Tarek : il ne me restait plus qu’à obtenir celui de la directrice de Poudlard et je pourrais retourner dans cette école. Je vivais mes derniers jours au Merlin Castle, j’en avais bien conscience. Je savais aussi que les directeurs de cette école étaient assez mécontents de voir leurs élèves partir mais je trouvais qu’au contraire, ils n’avaient pas à l’être. Ils nous avaient tous recueillis quand nous en avions besoin et voilà qu’à présent, on reprenait nos vies. Ils nous avaient tendu la main et nous avaient aidé à nous remettre sur la voie. Et puis, tout le monde ne partait pas. Certains en avaient définitivement terminé avec Poudlard et voulaient rester vivre au Merlin Castle.

Moi j’avais fait mon choix. Et j’étais heureuse que Jayce me suive. Nous étions frères de meute et il était pratiquement impensable d’être séparé de lui, même si la pilule avait été dure à avaler pour Tarek. J’avais développé une forte complicité avec Jayce et je ne me voyais pas être un jour séparée de lui. Le plus dur serait surement de ne plus dormir ensemble. Nous avions passé plus d’un an et demi à dormir côte à côte, autant dans la meute qu’au Merlin Castle, malgré l’idée de séparer les filles et garçons. Je ne doutais pas qu’à Poudlard nous contournerions également le règlement.

J’étais rentrée chez moi lundi dernier et j’avais fêté Noël avec les Wen. Un nouveau repas désastreux … J’avais cru bon de revenir un court moment au Merlin afin de prendre toutes mes affaires et laisser la place libre. Mais en voyant le soleil qui perçait difficilement les nuages, projetant une belle lumière sur la neige de dehors, j’avais vite abandonné cette tâche. Armée de mon appareil photo, je m’étais dirigée au dehors pour saisir les enfants qui jouaient avec mon appareil. Malheureusement, comme Reagan me l’avait fait remarquer, je ne pourrais emmener les photos avec moi : cela risquait de compromettre le secret du Merlin Castle. Soit je les détruisais, soit elle resterait au château.

Ne pouvant envisager de détruire mon travail, j’avais accepté que la directrice les affiche où bon lui semblait. On voyait beaucoup de paysages de l’île, en toutes saisons, mais aussi des portraits : des personnes qui riaient, beaucoup, et puis d’autres plus sérieux, qui observaient le Moon arriver ou certains qui pleuraient aux retrouvailles de leurs proches. Le Merlin Castle, c’était tout ça. Et j’étais heureuse d’y avoir contribué.

« Prudine, si je ne me trompe pas ? » Je me retournai pour voir qui m’interpellait de la sorte. Je reconnus sans mal le professeur Braeden, un loup-garou, compagnon d’Elisabeth Hiilos. Je n’avais jamais parlé avec cet homme, à part pour répondre à ses questions en cours, mais la Botanique n’étant pas tellement mon domaine de prédilection, je me faisais plutôt discrète. Je hochais la tête, baissant mon appareil photo pour tourner la tête vers lui.

« Liam Braeden, on s'est déjà vu en botanique. » se présenta-t-il. « Mais je suis surtout un ami de ton alpha. » Je haussais un sourcil. « Tarek a des amis ? » demandais-je, arrachant un sourire au professeur. « Dont tu es bien loin d'ailleurs. » remarqua-t-il avant que je ne hausse les épaules. Était-il venu me faire une leçon de morale ou bien ? « Comment ça se passe pour toi, être ici et en même temps appartenir à la Lune Rousse ? »

A nouveau je haussais les épaules mais remis le cache sur l’appareil photo et le laissais pendre autour de mon cou. « Ca se passe … » répondis-je simplement, rentrant mes mains dans les poches. Malgré ma chaleur de loup, le froid était saisissant. Je me révélais assez méfiante face à cet inconnu, pas si inconnu que ça. Je me demandais juste pourquoi il venait m’adresser la parole. Tarek avait-il changé d’avis et envoyait-il un « ami » parler à sa place ? Cela m’étonnerait. Tarek ne perdait pas une occasion pour se montrer en contact face aux membres de sa meute. C’était triste à avouer, mais j’avais toujours connu mon Alpha de cette manière : en colère ou grognon. Oh il y avait des jours où ça allait, où il riait de bon cœur quand il était avec les autres loups. Mais avec moi, il s’était toujours montré méfiant.

« Tarek est mon Alpha et le fait d’être loin de la meute me manque. » avouais-je. « Mais j’en avais une autre ici et … un loup doit faire un choix. » expliquais-je. Ma meute, c’était Jillian, Tristelle, Shino. Ce n’était peut-être pas des loups, mais c’était ceux avec qui je voulais vivre. « J’ai de la chance que Tarek ait accepté que je vienne étudier ici. » ajoutais-je avant de m’armer à nouveau de mon appareil pour saisir les enfants qui avaient entamé une bataille de boules de neiges. Ça me rappelait moi et mes frères. A la fin, Luke et Ian finissaient toujours par se mettre sur la gueule pour un oui ou pour un non.

« Je présume qu'en cette période, tu es allée voir ton autre famille ? » Je hochais la tête sans enlever mon œil de l’objectif. « Je te souhaite qu'ils acceptent ta nature, et que tu es en paix avec ta louve. » Je relevais ma tête et croisais le regard du professeur. « Je le suis. Et ils acceptent ce que je suis. » assurais-je avant de me tourner face à lui. « Pardonnez-moi, mais vous essayez de me faire passer un message ? » demandais-je en plissant les yeux. « Vous dites être un ami de Tarek : est-ce lui qui vous a demandé de me poser ces questions ? » Je croisais les bras devant moi. « Il a surement dû vous dire que Jayce et moi partons pour Poudlard. Je ne pourrais jamais renier la Meute de la Lune Rousse, elle a été très importante pour mon développement et l’acceptation de ma nature. J’ai encore beaucoup à apprendre d’eux, pourtant ce n’est pas auprès d’eux que je souhaite continuer mon apprentissage. » affirmais-je.

« Êtes-vous … un Alpha vous aussi ? » Je sentais à son odeur qu’il était un loup puissant, mais pour autant il n’avait pas ce caractère grognon de Tarek. Peut-être qu’il y avait des Alphas plus sympathiques que d’autres. 
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« What about love ? What about trust ? What about us ? »

descriptionSi tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue. EmptyRe: Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue.

more_horiz
Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer,
remue la queue.
Prudine Stanger & Liam Braeden
« Tarek a des amis ?
- Nous sommes une espèce en voie d'extinction, mais oui ! », dis-je avec un sourire sincère. La réputation de Tarek n'est vraiment plus à faire, ce qui m'étonne encore plus de sa présence ici.

Un loup doit effectivement choisir sa meute, quelle qu'elle soit. Je l'ai compris à la mort de mes parents, quand j'ai rejoint la meute de Cillian Fergal, puis quand Reagan a quitté la mienne pour en fonder une nouvelle avec Wolfgang. Mais que Tarek accepte qu'une de ses recrues fasse ses propres choix... Je crois que le pauvre va vraiment très mal.

« Pardonnez-moi, mais vous essayez de me faire passer un message ?
- Un message ?
- Vous dites être un ami de Tarek : est-ce lui qui vous a demandé de me poser ces questions ? »

Au par Merlin, elle a de la suite dans les idées ! Malheureusement pour elle, elle n'est pas réellement tombée juste. Je l'écoute néanmoins sans l'interrompre. Elle l'ignore, mais elle me rappelle vraiment quelqu'un. Je souris, amusé par son assurance et sa détermination. C'est bien, elle va en avoir besoin car elle n'a pas choisi la voie la plus facile.

« J'ai l'impression de parler à quelqu'un que tu connais bien. Tes propos, ta manière de parler... Ce sont les mêmes qu'a pu avoir Mrs Cavanaugh-Parkinson quand elle avait 17 ans, elle m'a tenu à peu près le meme discours, clamant qu'elle voulait aussi nourrir sa part sorcière, qu'elle voulait faire des études. »

J'ai l'impression que c'était dans une autre vie. Dire qu'aujourd'hui, elle gère cet endroit après avoir été tireuse d'élite de baguette magique ! Je me demande bien quelle sera la trajectoire de Prudine si elles ont les mêmes réactions.

« Êtes-vous … un Alpha vous aussi ? »
- J'ai appris à ne plus voir ce titre comme j'ai pu le faire autrefois. Je l'ai été, au sens où j'ai dirigé une meute, une grande meute. Aujourd'hui, elle est plus petite, même si elle s'est récemment agrandie. »

J'ai la chance d'être l'heureux père d'une petite fille en pleine forme et de deux petits garçons robustes.

« Rassure-toi donc, je ne suis pas là pour te faire la morale. J'ai essayé par le passé et m'en suis mordu les doigts. Et puis Tarek n'a pas besoin de moi. Je suis simplement surpris qu'il t'ait donné son accord. »

Surpris et inquiet. Il a décidé de partir avec Luna, ils avaient une piste pour retrouver Casey. Hélas, j'en ignore l'issue.

« Il semblerait que les choses s'arrangent doucement pour les gens comme nous, meme s'il ne faudra jamais nous reposer sur nos acquis. Que comptes-tu faire exactement à Poudlard ? Elisabeth et Wolfgang racontent souvent des histoires sur cet endroit. En Irlande, l'école de magie était bien plus... confidentielle. »

Nous étions peu nombreux dans cette école et ma nature fait que j'ai pu y vivre des moments compliqués. Non que je sois agité, mais parce que je ne supportais pas le manque de respect...

« Tu es prête à réaffronter tes ennemis ? »

Parce qu'il y en a forcément, il y en a toujours. Et le changement de cap instauré par Avery n'est pas pour plaire à tous. Je m'attends à un retour de baton, mais j'en ignore encore la forme.

black pumpkin

_________________

Le cerveau a la pensée, le coeur a l'amour,

le ventre a la paternité et la maternité.


descriptionSi tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue. EmptyRe: Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue.

more_horiz
Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queueLundi 27 décembre 2021

La façon dont l’homme me regardait me mettait un peu mal à l’aise. Que cherchait-il à sonder ? « J'ai l'impression de parler à quelqu'un que tu connais bien. Tes propos, ta manière de parler... Ce sont les mêmes qu'a pu avoir Mrs Cavanaugh-Parkinson quand elle avait 17 ans, elle m'a tenu à peu près le même discours, clamant qu'elle voulait aussi nourrir sa part sorcière, qu'elle voulait faire des études. » Je restais légèrement surprise face à cette révélation. Le fait que la directrice ait pu me ressembler à ce point, le fait qu’elle avait tenu tête à un autre loup pour réclamer ce que sa partie sorcière réclamait, et le fait que le professeur Braeden connaissait Mrs. Parkinson. C’était … étonnant, mais après tout, c’était une petite école ici. Tout le monde se connaissait !

Je m’interrogeais : est-ce que cet homme qui connaissait Tarek et qui avait affronté la directrice était un Alpha ? « J'ai appris à ne plus voir ce titre comme j'ai pu le faire autrefois. Je l'ai été, au sens où j'ai dirigé une meute, une grande meute. Aujourd'hui, elle est plus petite, même si elle s'est récemment agrandie. » Donc il avait été un Alpha, mais il avait décidé d’emprunter une voie différente de celle de Tarek. Ici, en Angleterre, les loups s’étaient longtemps cachés. Tarek avait été le premier Alpha que j’avais rencontré, pas brillant comme modèle. Oh il était un chef né, il savait diriger et il savait en imposer. Mais question patience et écoute, ce n’était pas encore ça …

« Rassure-toi donc, je ne suis pas là pour te faire la morale. J'ai essayé par le passé et m'en suis mordu les doigts. Et puis Tarek n'a pas besoin de moi. Je suis simplement surpris qu'il t'ait donné son accord. » Je lâchais finalement un petit rire, me détendant un peu. Au moins il se montrait honnête. Je devrais sans doute en faire autant. « Vous n’êtes pas le seul. » avouais-je. « J’ai dû m’armer de courage, de patience et de bons arguments pour tâcher de le convaincre. » expliquais-je en faisant un pas vers lui pour réduire la distance de sécurité que je m’étais imposée.

« Je suppose que la disparition de Casey a malheureusement joué en ma faveur. » Je haussais les épaules en grimaçant. J’aimais bien Casey. Elle était franche et légèrement grincheuse, mais elle m’avait beaucoup aidé. Elle ne m’avait pas laissé tomber. « Est-ce que vous avez des nouvelles ? » demandais-je malgré tout. Après tout, s’il était un ami de Tarek, il devait peut-être être au courant de quelque chose.

« Il semblerait que les choses s'arrangent doucement pour les gens comme nous, même s'il ne faudra jamais nous reposer sur nos acquis. » Je hochais la tête. « Oui les choses semblent s’améliorer lentement. Et je suis une grande optimiste aussi ! » Je me laissais à sourire. Je me sentais plus détendue qu’au début de notre conversation. Le professeur Braeden n’était pas venu me trouver pour entrer en conflit. Il voulait simplement discuter et ce n’était pas si mal que ça. Parler avec un semblable sans se faire juger. « Que comptes-tu faire exactement à Poudlard ? »

Mon regard s’éclaira. C’était la première fois qu’on me posait cette question. Je remis cette fois-ci le cash sur l’appareil photo, bien déterminée à me concentrer désormais sur ma conversation avec l’ancien Alpha. « J’ai rendez-vous avec le professeur O’Conell, en fin de semaine, pour savoir quelle année je pourrais intégrer. Je compte valider le dernier diplôme de l’école, les ASPIC, afin de pouvoir entrer à l’université. Devenir un loup-garou m’a longtemps fait hésiter sur mon avenir mais depuis que j’ai renoué avec la photographie en arrivant au Merlin Castle, je sais que c’est là-dedans que je veux me diriger. » Je souris, heureuse de pouvoir parler de ma passion avec quelqu’un. J’avais été choisie pour être la photographe au mariage de Jillian et c’était à présent Victoire Weasley qui me faisait confiance pour son mariage en février. J’avais tellement hâte. De plus, si tout se passait bien, je pourrais enfin publier les clichés sous mon véritable nom, et non sous celui d’Helen Woods.

« Elisabeth et Wolfgang racontent souvent des histoires sur cet endroit. En Irlande, l'école de magie était bien plus... confidentielle. » Je l’écoutais, n’ayant pas de connaissance sur l’école irlandaise. « Poudlard est un endroit que j’ai véritablement apprécié. J’ai vécu tellement d’aventures là-bas ! » Je souris avant de baisser un peu la tête. « Bonne ou mauvaise … » Si j’y avais rencontré mes meilleurs amis, j’avais aussi causé l’accident de Josh Bennett. « A quoi ressemble l’école irlandaise ? Est-ce un château également ? » demandais-je, curieuse.

« Tu es prête à réaffronter tes ennemis ? » Je déglutis difficilement et jetais un coup d’œil vers l’horizon où l’on voyait la mer s’agitait doucement. « Je ne sais pas si je suis prête … mais je sais ce que je veux. Et je ne veux plus que personne ne m’empêche d’être ce que je veux être. » déclarais-je avant de reporter mon regard sur le professeur. « Mr. Avery nous a promis la paix, et j’ai envie d’y croire. J’ai envie de croire que je pourrais être lavée de mes pêchés et qu’il existe un moyen pour moi de me racheter, et de montrer que même si je suis une louve, je suis aussi une sorcière. Les mentalités vont être difficiles à changer mais je sais qu’après cette Grande Terreur, les sorciers vont avoir un regard plus doux, plus compréhensif. » J’esquissais un bref sourire.

« Qu’allez-vous faire, vous ? » demandais-je en redressant la tête. « Vous allez continuer d’agrandir votre famille ici, sur cette île ? Ce n’est pas un mauvais endroit … » Je jetais un nouveau coup d’œil à l’horizon, sentant un petit vent frais venir me chatouiller les oreilles. « Je suis triste à l’idée de devoir oublier cet endroit. Mais je n’oublierai jamais à quel point il m’a aidé. » certifiais-je. « Ce n’est pas une fin, c’est un nouveau départ. Mais ça donne toujours un petit pincement au cœur. » Je haussais les épaules et à ce moment-là un phénix passa au-dessus de nos têtes, poussant son cri si particulier. Il était magnifique.  
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« What about love ? What about trust ? What about us ? »

descriptionSi tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue. EmptyRe: Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue.

more_horiz
Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer,
remue la queue.
Prudine Stanger & Liam Braeden
« Je suppose que la disparition de Casey a malheureusement joué en ma faveur. Est-ce que vous avez des nouvelles ? »

Je hausse les épaules à mon tour. Casey et Tarek... je ne suis pas certain d'y comprendre quoi que ce soit. Tout le monde dit qu'ils sont imprégnés, mais a-t-on jamais vu un vampire imprégné d'un loup-garou ? Cela ne choque pas Elisabeth, personnellement je n'ai jamais vu cela, alors j'ignore si c'est réciproque, mais je vois bien que Tarek en a tous les symptomes. Il se laisse aller. Oh, il grogne, ça, il ne sait faire que montrer les croc de toute manière. Mais qu'il laisse partir un jeune membre de sa meute sans se battre, ça n'est absolument pas normal.

« Je l'ai vu au réveillon, il a fait un passage éclair. Il est sur une piste apparamment pour retrouver Casey, il est parti avec Luna. Mais personnellement j'ignore totalement où elle est. Comment se tient la meute ? Le départ de Casey, le tien, est-ce qu'il la gère encore ? »

J'ai vécu dans des meutes, je sais comment ça se passe. Certains, s'ils sente la moindre faille chez leur Alpha, tenteront de prendre sa place. Mais si en Irlande les choses semblent compliquées, ici en revanche, je crois qu'on peut se permettre d'espérer sincèrement. Et Prudine est remplie d'espoir, et compte se lancer dans la photographie. Je me demande si Wolfgang et Reagan se rendent compte qu'ils ont permis cela, l'espoir, chez les jeunes pensionnaires.

« Et tu as réussi à convaincre la directrice ? Elle a tellement perdu que je crois qu'elle surprotège tous ses pensionnaires. Moi aussi, j'ai très mal réagi quand elle a voulu quitter ma meute, ma protection. »

Pourtant, elle sait, mieux que quiconque l'importance de nourrir chaque part de soi. Sans compter que mes proches vénèrent l'école de magie avec un enthousiasme déconcertant. Ça a l'air d'être le cas pour Prudine également.

« A quoi ressemble l’école irlandaise ? Est-ce un château également ?
- Une ruine près de Kilkenny. Pour les moldus en tout cas. Un petit château à taille humaine pour nous, en plein milieu d'une étendue verdoyante. Mais on se crapahutait souvent pour aller boire des pintes au pub. »

On a ça dans le sang, nous les Irlandais. Prudine, elle, a la foi. J'écoute son discours avec attention. J'en suis presque attendri. J'ai toujours eu l'intime conviction qu'on ne devait jamais renier qui ont est, que museler une part de nous revenait à nous condamner.

« Je pense aussi que les créatures ont de bons ambassadeurs. J'ai bon espoir, comme toi. »

Que vais-je faire ? Pour une fois, l'avenir ne m'apparaît pas rempli de combat, de bataille et de crainte. C'est étonnant, déboussolant pour moi, cette promesse de calme. Que vais-je faire ? Je n'ai plus à gronder pour maintenir mon territoire, je suis père, nous sommes protégés. Je prends une profonde inspiration.

« Je n'en sais rien, Prudine. Pour la première fois de ma vie, je n'en ai aucune idée. Je ne vis pas ici, j'ai toujours mon appartement et ma boutique sur le Chemin de Traverse. D'ailleurs n'hésite pas à passer quand tu auras besoin d'ingrédients. Je vais faire perdurer mon commerce, tout en venant ici donner un coup de main lors des pleines lunes. C'est un bon endroit. Et je compte bien agrandir ma famille. Il va déjà falloir que je passe enfin la bague au doigt d'Elisabeth. »

C'est pour bientôt, elle a repris les préparatifs de plus belle après la naissance des garçons. Je lève les yeux au ciel en même temps qu'elle quand un phénix nous surplombe. Je la comprends, oublier cet endroit, c'est un gâchis, mais je comprends l'inquiétude des Directeurs.

« Tout se passera bien, Prudine, tout se...
- Liam ! »

Je tourne la tete, inquiet par cette voix. Inquiet que mon Bêta soit ici. Je ne l'ai jamais autorisé à venir ici, sinon en cas d'extrême urgence. Cela suffit à mettre tous mes sens en alerte. Pourquoi est-il ici ? Pourquoi Wolfgang et Reagan l'ont laissé venir ? Il me tend, la main légèrement tremblante, une lettre, que je parcours et qui... Par Merlin !

« Tout ne va peut-être pas bien se passer. »

Cela ne sert à rien de cacher la vérité, alors je laisse Prudine découvrir le contenu de la lettre. Une convocation au Magenmagot, pour appartenance au camp des Insurgés. Quelqu'un nous a vendus... Quelqu'un nous a trouvés. Elisabeth... nos enfants...

« Il va falloir être très prudente... »

black pumpkin

_________________

Le cerveau a la pensée, le coeur a l'amour,

le ventre a la paternité et la maternité.


descriptionSi tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue. EmptyRe: Si tu cours dans une meute, même si tu ne peux pas aboyer, remue la queue.

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum