Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionNous devons laisser du temps au temps EmptyNous devons laisser du temps au temps

more_horiz
Nous devons laisser du temps au tempsLundi 3 janvier 2022

Depuis que j’étais rentrée à Poudlard, le 31 décembre, j’évitais pas mal de monde. Je n’avais pas la tête à bavarder. En plus, je n’avais pas encore eu l’occasion de revoir Juliette, ou même Dmitry. Mon cousin avait encore mis les feux aux poudres, en se faisant prendre en photo alors qu’il embrassait une jeune femme sous les douze coups de minuit. Si je ne le connaissais pas, je dirais bien que la photo avait été faite totalement contre son grès mais… Mais il s’agissait de Dima, après tout. On pouvait se douter que tout faisait parti d’un plan parfaitement bien huilé, pensé presque au millimètre près. Enfin, grand bien lui fasse.

J’avais pris mon parti, quant au sujet de Josh. Il faudra sans doute qu’on se laisse beaucoup de temps, et d’espace. Et ça ne pourra sans doute jamais être comme avant, bien sûr. Mais, en tout premier lieu, il faudrait que je lui dise tout, que je sois franche avec lui. Mais comment ? Comment ? Alors je l’avais évité, dans la Grande Salle, dans notre Salle Commune. Je montais dans le dortoir des filles directement, et je sortais aux aurores. Pour être sûre de ne pas le croiser. Pour retarder notre confrontation qui était inévitable.

Pour l’instant, je me retrouvais seule avec Morgan devant ma salle commune. On avait pris nos distances avec les autres, comme souvent, et il n'y avait personne à cette heure dans les couloirs des cachots. C’était vraiment plus commode pour parler, et pour être sûre que… Que je pouvais échapper à Josh. Je voulais l’aborder mais je ne savais vraiment pas comment faire. C’est d’ailleurs ce dont je parlais avec Morgan. Le jeune homme n’était pas au courant de tout – c’est mon meilleur ami, mais il ne faut pas pousser non plus – mais il était tout de même de très bon conseil. « Irina... » Je me penche vers le Poufsouffle, qui me fait un petit signe pas franchement discret, m’invitant à regarder l'entrée de ma salle commune. Il était là. Josh. Instinctivement, je me rapprocha de mon ami. Et si Josh allait faire un scandale devant nous, en prenant a parti Morgan… ? Non, c’était ridicule, il n’était pas comme ça. « Tu devrais aller le voir. » Je lança un regard interdit à Morgan. Non, non, c’est trop tôt ! « Irina. Tout de suite. » Même si c’était dit avec un sourire encourageant, le ton était sans appel.

Je me lève donc, bon gré mal gré, pour rejoindre d’un pas mal assuré Josh. Je crois que jamais je ne m’étais senti aussi mal de ma vie, même lorsque je perdais le contrôle de ma Legilimencie. Je fixais le sol des yeux. « Heu... » Je risqua un rapide coup d’œil. J’étais effrayé à l’idée de voir dans ses yeux du mépris, de la peur ou de la colère. « Je crois qu’il faut qu’on parle. » Je commence à lui tendre la main, mais j’interromps mon geste à temps. Non. Ce n’est pas le bon moment pour ça, pour un contact physique. Plus tard, peut-être. Je lui fais alors signe de me suivre en entendant sa réponse. Ça va sûrement être l’heure des reproches pour moi. Il va me falloir une bonne dose de courage, je crois. Je souris timidement à Morgan, qui lève deux pouces en l’air en signe de soutien, avant de rentrer avec Josh dans notre salle commune.

***

On a trouvé un recoin de la Salle Commune, juste devant le feu qui ronflait dans la cheminée, désert. Parfait pour mes confessions, je pense. Même si… Je suis vraiment proche de Josh, collée au mur. Et ça me mets mal à l’aise, car cette scène me rappelle beaucoup trop ce qui c’est passé dans ma chambre, pendant les vacances. Je fermes les yeux, tentant d’éloigner de mon esprit cette vision. Ce n’est pas le moment de penser à ça. « Je... » Les mots restent bloqués, comme s’il m’était impossible de formuler ma pensée. Je pourrais bien tenter avec mon don mais… il y avait trop de souvenirs parasites avec Josh pour que je m’y essaye. « Je crois que je te dois toute la vérité. » Je baisse les yeux sur mes mains, lentement. Mes joues brûlent, je me sens mal. Sur le point de pleurer. « Je ne sais pas par où commencer alors… » J’enroule une mèche de cheveux autour de mon doigt, mais même ce geste ne calme pas les battements affolés de mon cœur. « … ce serait sans doute plus simple si tu me posais des questions, et que j’y réponds. »
:copyright: 2981 12289 0

_________________

ジャンケンポン!!

descriptionNous devons laisser du temps au temps EmptyRe: Nous devons laisser du temps au temps

more_horiz
Nous devons laisser du temps au temps
Lundi 3 janvier 2022

Josh n’avait eu de cesse de chercher Irina depuis qu’il était rentré hier. Il avait pensé la trouver d’abord à bord du Poudlard Express mais il avait beau avoir fait 2 fois le train, il ne l’avait jamais trouvé. Soupirant, il avait regagné son wagon avec James et Louis qui l’avaient immédiatement rassuré en disant qu’elle était sans doute rentrée au château par un autre moyen. Après tout, les Romanov semblaient avoir le bras long pour faire ce genre de choses.

Mais le soir, il l’avait à peine aperçu au repas de rentrée et le lendemain, il n’avait pas réussi à la voir avant les premiers cours. Mais la jeune femme faisait toujours en sorte d’être assise à côté de quelqu’un pour pas que Josh n’arrive. Alors, c’était ça ? Elle l’évitait ? Alors qu’il voulait recoller les morceaux entre eux, elle cherchait à le fuir ? Josh n’y comprenait plus rien. Était-ce vraiment lui le méchant dans cette histoire ? Ou bien peut-être avait-elle appris pour lui et Jillian ? cette idée l’avait immédiatement découragé et il avait passé le reste de la journée un peu hagard. Il n’écoutait même pas le cours, déjà qu’il ne le faisait pas avant. Son regard oscillait entre Irina et la neige qui tombait à travers la fenêtre.

Mais après tout, elle n’était pas si innocente dans l’histoire. Elle s’était faite adoptée par une famille qui tirait sur des gens, des mafieux avait dit Daïchi, son fameux ex petit-copain de Mahoutokoro. Irina n’était pas innocente. Et si elle ne voulait pas recoller les morceaux, Josh méritait tout de même de savoir !

Aussi, ce lundi soir, Josh avait décidé d’essayer de trouver Irina dans la salle commune, quitte à défoncer la porte du dortoir des filles. Poings serrés, il était environ 18h00 quand il trouva Morgan Krum en train de discuter avec Irina devant la salle commune. Josh s’arrêta et vit rouge. Il sentait le sang battre à ses tempes. Alors, elle l’avait déjà remplacé ? Oh bien sûr, elle trainait déjà avec Morgan avant que Josh et elle ne … Mais Josh avait la désagréable impression de revoir Jillian avec Hamilton. Il ne pouvait pas revivre ça une deuxième fois.

Les torches vertes donnaient des lueurs fantomatiques aux trois protagonistes dans le couloir. Josh était comme paralysé. S’il bougeait, il irait certainement casser le nez de Morgan, et comme le jeune homme était tout aussi bien bâti que lui, Josh serait pas mal amoché lui aussi. Mais Morgan qui avait remarqué sa présence l’indiqua à Irina qui se décida finalement à se diriger vers lui. Elle n’osait même pas le regarder en face. « Heu … Je crois qu’il faut qu’on parle. » Les épaules de Josh se détendirent quand il croisa le regard d’Irina. La jeune femme avait le don pour le calmer directement. Est-ce qu’elle avait peur ? De lui ?

« Je crois qu’en effet ce serait pas mal. » confirma-t-il en se redressant un peu. Mais Irina lui fit un signe de tête pour qu’il la suive à l’intérieur de leur salle commune. Josh lui emboîta le pas, n’accordant aucun regard pour Morgan, les poings toujours serrés. Ils rentrèrent à l’intérieur où la pièce était plus éclairée que le couloir des cachots. Quelques Serpentards s’étaient mis à travailler dans un coin, la musique dans leurs oreilles, bien loin de se préoccuper des broutilles de Josh et d’Irina. D’ailleurs, la jeune femme l’avait emmené vers le feu. Des canapés leur tendaient généreusement les bras mais Irina ne s’y était pas installée. Josh resta là, les bras ballants, attendant le signal.

« Je... Je crois que je te dois toute la vérité. » déclara alors la jeune femme, évitant toujours son regard. Ça avait sérieusement le don de l’énerver, aussi il attrapa son menton et lui fis redresser. « Je crois aussi. » dit-il. « Je ne sais pas par où commencer alors… » avoua-t-elle en croisant son regard. « … ce serait sans doute plus simple si tu me posais des questions, et que j’y réponds. » Josh hocha la tête, les mâchoires serrées. « J’ai besoin de m’asseoir. » dit-il d’une voix neutre en s’écartant de la jeune femme pour se laisser tomber sur les canapés en cuir.

« Déjà, j’aimerais savoir pourquoi tu m’évites ? » demanda-t-il, sentant sa langue se délier. « Je croyais, je pensais … enfin, ça fait une semaine que je meurs d’envie de te parler. Je pensais qu’on pourrait le faire dans le Poudlard Express, mais tu n’y étais pas. » lança-t-il sur un ton de reproche. « T’étais où ? » ajouta-t-il d’un ton accusateur.

Il attendit qu’elle réponde avant de poursuivre. « Ok … et donc ? Tu comptais me parler quand de … de ça ? » demanda-t-il, sa voix s’étranglant un peu. Puis il posa les coudes sur les genoux, se penchant en avant. « Irina, j’ai appris des choses … J’ai rencontré Daïchi. » Il observa la réaction de la jeune femme à l’entente de ce nom. « Heureusement pour toi, il ne savait pas grand-chose sur toi. Mais il en savait tout de même un peu plus que moi, ce qui me fait poser des questions : qu’est-ce que je suis pour toi en réalité ? » Il plissa les yeux, incrédule. « J’étais juste un petit passe-temps ? Un putching-ball pour ton cousin ? » Il se frotta les mains avant de se relever pour s’approcher d’Irina, les nerfs à vif. « Je … nous deux, c’était du sérieux. C’EST du sérieux. Même si je ne te l’ai jamais dit parce que … parce que j’ai un putain d’handicap avec les sentiments, je tiens à toi. Et tu m’as menti ! » Sa dernière phrase se radoucit, comme peiné d’admettre cette réalité.

Il attrapa alors ses deux mains et demanda : « Explique-moi, Irina. Explique-moi. Tu sais que j’ai pas une famille exemplaire alors franchement dis-moi : qui sont tes parents biologiques ? Où sont-ils à présent ? Qui c’est cette famille qui t’a adopté ? Comment les as-tu rencontrés ? Et pourquoi, pourquoi par Merlin t’as tiré sur ce type ? » Sa main passa sur la joue de la jeune femme, plus doux : « T’a-t-il fait du mal ? »
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


You'll never be alone, I'll be with you from dusk till dawn

descriptionNous devons laisser du temps au temps EmptyRe: Nous devons laisser du temps au temps

more_horiz
Nous devons laisser du temps au tempsLundi 3 janvier 2022

Je lance des petits regards, à travers la Salle Commune. Jamais elle ne m’a paru aussi peu hospitalière, aussi agressive. Pourtant, je sais bien que c’est ridicule : personne ne se préoccupe de Josh, ou de moi.  Tous vaque à leurs occupations. Et en même temps, pourquoi est-ce qu’une discussion entre deux ex devrait susciter l’intérêt de nos camarades ? Je me mords un peu la lèvre : est-ce qu’on était un couple ? Un ex couple ? De futurs amis ? Je ne sais pas… Tout est encore trop confus, entre nous. Je soupire avec soulagement lorsque Josh va s’asseoir. Être aussi près de lui, c’est presque de la torture. Comme si le destin me narguait, en me mettant bien sous le nez tout ce que j’avais gâché. Les mots s’enchaînent, les reproches aussi. Je garde la tête baissée tandis que je m’assois à côté de Josh, à une distance assez raisonnable. Je ne dis rien, je laisse Josh parler. Je n’ai pas à me défendre, même moi je trouve que ce qu’il dit est justifié. Et c’est sans doute cela qui me fait le plus mal.

« Je ne voulais pas t’éviter... » Pas vraiment. En fait, si, j’avais tout fait pour l’éviter. « … c’est juste que je pensais que tu ne voulais plus me voir. » Je le regarde, dans les yeux. J’ai peur qu’il prenne ma réponse mal, j’ai si peur, mais je lui ai promis la vérité. Josh comprendra. Il comprendra ce que j’ai pensé, ce que j’ai cru voir dans le dernier regard que nous avions échangé, lors de cette fameuse  nuit. « Je suis rentrée à Poudlard le 31 décembre. Je… ma famille était invité à une fête pour le nouvel an. Je ne voulais pas y aller. » Ma voix se brise, un peu. J’avais déjà assez donné, avec les réceptions des Sang-Purs. Je détestais cette ambiance, les personnes qui étaient beaucoup trop mielleuses pour que leurs paroles sonnent justes. « Je ne voulais pas non plus fêter mon anniversaire avec eux. » Mon anniversaire, quelle blague, quand j’y pensais. On m’a attribué le premier jour de l’année, comme date de naissance, à l’orphelinat. C’était sûrement plus simple comme ça. Mais tout le monde sait que ce n’est pas vrai. Un mensonge de plus sur moi, pour changer…

« Ok … et donc ? Tu comptais me parler quand de … de ça ? » Je me passe une main devant les yeux, pour me soustraire à son regard que je devine accusateur. « Je ne sais pas. » Ma voix tremble un peu, alors que j’essaye de trouver mes mots avec peine. « Je pense que j’attendais juste le bon moment ? » Mais la vérité, c’est que je me voilais la face. Le bon moment ne serait jamais arrivé. Comment ai-je put être aussi stupide ? Comment ai-je put croire un seul moment que… ? « Irina, j’ai appris des choses … J’ai rencontré Daïchi. » Que… quoi ? Josh doit voir l’éclair de peur, peut-être de colère et d’incrédulité qui passait dans mon regard. Daichi était venue me voir, pendant les vacances mais je n’aurai jamais pensé qu’il aille voir Josh. « Horiuchi-san... » Je rougis, me détournant un peu de Josh. L’honorifique pour le désigner en japonais m’avait échappé, les vieilles habitudes ont la vie dure. Je fronces les sourcils en écoutant la suite de ce que Josh a à me dire. Ses mots sont tellement durs, tellement amères, que je n’arrives pas à riposter. Ça me fait juste mal, tellement mal, qu’il puisse penser que je me sois foutue de lui. Je ne sais pas ce que Daichi lui a raconté, pour qu’il pense ça. Je sais que c’est un bon ami, un soutien indéfectible, mais il a aussi de nombreux défauts. Comme celui de parler à la légère. Je sais que c’est quelque chose qu’on attend d’un futur yakuza, qu’il doit avoir un certain bagou. Mais c’est juste triste qu’il ait agit comme ça avec Josh, alors qu’il avait besoin de vrais réponses. « J’espère que Daichi ne t’as pas… enfin, non, laisse tomber. » Le problème n’était pas ce qu’avait put lui dire ou non Daichi. Nous devions d’abord régler ce qu’il y avait entre nous deux, avant d’inclure d’autres personnes dans l’équation.  

« Je… je n’ai jamais voulu te mentir ! » Je regarde Josh dans les yeux. J’aimerai tellement prendre ses mains dans les miennes, caresser sa joue, pour le rassurer. Pour lui dire qu’il peut me faire confiance, surtout lorsqu’il s’agit de mes propres sentiments. « Mais comment voulais-tu que je te dise ça ? » Je replie mes jambes sous mon corps, comme pour me protéger. Les conflits me tendent, je ne sais pas les gérer. A part ceux avec mon frère car lui, je sais qu’il ne partira jamais, qu’il ne me laissera jamais seule, quoi que je lui dise. « Je n’ai jamais voulu me moquer de toi, je ne savais même pas que tu avais un vrai problème avec les sentiments… ! » Qu’il me dise ou non qu’il m’aime m’importe peu, car je peux le sentir. Je pensais qu’il avait compris cela. Enfin, ça n’a plus vraiment d’importance, maintenant. L’amour c’est sûrement envolé quand j’ai tiré sur cet homme. « Tu es la première personne que j’aime, Josh, et ce n’est pas facile pour moi non plus. Je n’ai jamais été avec quelqu’un avant. Je… J’ai juste peur qu’on me laisse seule, parce que je suis comme je suis. » J’essaye de ne pas pleurer, vraiment, mais c’est dur. Je n’ai jamais aimé parlé de moi, de ma famille. J’ai tellement peur du regard des autres, de celui des proches.

« Explique-moi, Irina. Explique-moi. Tu sais que j’ai pas une famille exemplaire alors franchement dis-moi : qui sont tes parents biologiques ? Où sont-ils à présent ? Qui c’est cette famille qui t’a adopté ? Comment les as-tu rencontrés ? Et pourquoi, pourquoi par Merlin t’as tiré sur ce type ? » J’essaye de me calmer pour pouvoir lui répondre. Il a le droit de savoir. Mais je n’y arrive pas, et je sens doucement les larmes commencés à couler sur mes joues, tandis que je serre fort ses mains. « Il… Il… » Je sursaute lorsque je sens la main de Josh me caresser la joue. Ce genre de contact m’a vraiment manqué, et je n’ai plus la force de retenir mes larmes. « T’a-t-il fait du mal ? » Je me glace, instantanément. C’est le début des explications. « Non, pas comme tu le pense... » Je commence à répondre, doucement. J’essaye de poser ma voix, de me calmer, pour donner la version de mon histoire la plus détaillée possible. « Mais il voulait faire du mal à mon père. Il voulait le dénoncer à la police, le faire enfermer. » Et Ilya aurait été loin de moi. Avec Nik, on se serait encore une fois retrouvés seuls, démunis. Encore.  « Je devais le faire, tu comprends ? Ils m’ont tous donné… » Je sais que ce n’est pas une excuse, mais je voulais que Josh comprenne ma situation, à cet instant. C’était une sorte de point de non-retour, dans ma vie.

Je prends une grande inspiration. Je sais que c’est le moment, celui d’un long, très long monologue. Je regarde Josh, un peu attristée : en racontant mon histoire d’une traite, je ne vais sans doute lui laisser aucun répits. Mais il ne me laisse pas vraiment le choix. « Mes parents… c’étaient des Mangemorts. » Les larmes, qui s’étaient taris, recommencent à inonder mes yeux. C’est trop dur, de devoir tout révéler à la personne que j’aime. « Ils sont… morts. A Azkaban. Mon père… il y a environ dix ans. Ma mère, c’était il y a deux ans. Je crois. » Je caresse doucement le dos de la main de Josh, pour me calmer. Je veux oublier mes vrais parents, je ne veux pas me souvenir de ma mère.  « Ma mère était la dernière enfant des Romanov. Elle a fugué alors qu’elle était enceinte de mon frère. Si j’ai bien compris… » J’avoue ne pas avoir cherché à en savoir plus. Moins on me parle d’eux, mieux je me portes. Déjà qu’ils hantent mes cauchemars, je ne voudrais pas non plus devoir leur faire face quand je suis éveillée. « Dima. C’est Dmitry. » J’avale avec difficulté ma salive. Je sais  à quel point lui et Josh ne s’entendent pas, et j’ai peur qu’il prenne mal ce que je vais dire. « Dmitry m’a retrouvé, et à retrouvé Nik. Et ma sœur, aussi. Il voulait connaître sa famille en Angleterre, savoir où était ma mère… C’est grâce à lui que je suis partie au Japon. Que j’ai connu Daichi. Et puis, on a était adopté avec Nik par un de mes oncles. Je crois que la famille voulait réparer le mal que mes parents nous avaient fait. » J’essuie une larme, maussade. Le mal que nos parents avaient fait à Nik… je crois que je ne pourrai jamais pardonner cela. « Ma sœur n’a pas voulu être adopté. Je… je ne sais même pas où elle est. » Encore une fois, je regarde le jeune homme dans les yeux. Il doit très certainement me prendre pour une folle. « Voilà, c’est ça mon histoire, en gros. Tu comprends pourquoi je n’arrives pas vraiment à en parler, non ? »
:copyright: 2981 12289 0

_________________

ジャンケンポン!!

descriptionNous devons laisser du temps au temps EmptyRe: Nous devons laisser du temps au temps

more_horiz
Nous devons laisser du temps au temps
Lundi 3 janvier 2022

Elle pensait qu’il ne voulait plus la voir. Bon, c’était vrai qu’il était parti précipitamment et qu’il n’avait donné aucune nouvelle par hibou depuis. Mais c’était pour se laisser du temps. Dans les cas comme celui-ci où il devenait un véritable petit con, il valait mieux pour les autres de rester à l’écart. Si Josh savait se servir de ses poings avant tout, il savait aussi injecter son venin. Pas mal pour un Serpentard, n’est-ce pas ?! Irina poursuivit qu’elle n’avait pas voulu assister à une énième réception avec sa famille et qu’elle ne voulait pas fêter son anniversaire. Josh ferma les yeux. Anniversaire … Bordel, merde. Il ne pensait jamais à ce genre de conneries. Mais visiblement, Irina ne semblait pas y attacher une grande importance non plus …

Josh choisit de dévier sur un autre sujet : sa famille et … Daïchi. « Horiuchi-san... » Josh fronça les sourcils en entendant ses mots tout droits sortis d’un animé japonais. Il avait du mal à reconnaître Irina, elle qui ne parlait que très peu de Mahoutokoro. Aussi, il continua dans sa lancée. « J’espère que Daichi ne t’as pas… enfin, non, laisse tomber. » commença-t-elle. « T’espères que quoi ? Il ne m’a pas cassé la gueule ? Oh si ! Et après il m’a invité à me soûler dans un bar avec lui. Sympa ton ex … » remarqua-t-il, amère.  

« Je… je n’ai jamais voulu te mentir ! Mais comment voulais-tu que je te dise ça ? » Josh se mit à rire jaune. « J’en sais rien, t’aurais pu commencer par dire "Josh, avant que tu ne t’attaches trop à moi, il y a certaines choses que tu dois savoir sur moi". » répliqua-t-il. « Je n’ai jamais voulu me moquer de toi, je ne savais même pas que tu avais un vrai problème avec les sentiments… ! » Josh voulut se donner une gifle. Elle le savait pourtant, ou alors elle n’en avait rien à foutre de lui. Il n’était pas le garçon le plus tactile du monde, ne donnait aucun surnom débile et n’avait encore moins parlé de ses sentiments à voix haute.

« Tu es la première personne que j’aime, Josh, et ce n’est pas facile pour moi non plus. Je n’ai jamais été avec quelqu’un avant. Je… J’ai juste peur qu’on me laisse seule, parce que je suis comme je suis. » Les pensées de Josh se radoucirent. Oui, il oubliait parfois qu’Irina ne savait pas bien y faire elle non plus. Elle n’avait jamais bien fréquenté beaucoup de personnes, encore moins un garçon. Ce fut pour cela que sa voix se fit plus douce quand il lui demanda de lui expliquer sincèrement qui était sa famille. Il ne voulait plus de ses demi-mensonges, il voulait la vérité.

Il essaya de ne pas tiquer en voyant les larmes rouler sur les joues de la jeune femme. Il n’aimait pas ça. Les larmes, les pleurs, ça l’avait toujours mis mal à l’aise. Il ne savait jamais bien quoi faire à ce moment-là. « Non, pas comme tu le penses ... » répondit-elle en prenant une grande inspiration. « Mais il voulait faire du mal à mon père. Il voulait le dénoncer à la police, le faire enfermer. » Josh fronça les sourcils mais se laissa tomber à nouveau sur le canapé, sentant que le reste s’annonçait mauvais. Il hésitait à poser des questions, se disant que tant qu’elle était lancée, il ne voulait pas l’interrompre. « Je devais le faire, tu comprends ? Ils m’ont tout donné… » Josh hocha lentement la tête, même si non, il ne comprenait pas bien encore.

« Mes parents… c’étaient des Mangemorts. » Des Mangemorts. Cela lui glaça le sang rien qu’à ce nom. Ses parents et grands-parents avaient grandi avec l’idée que ce nom était terrifiant. Une horrible période, vraiment. « Ils sont… morts. A Azkaban. Mon père… il y a environ dix ans. Ma mère, c’était il y a deux ans. Je crois. » Josh laissait les doigts de la jeune femme caresser le dos de sa mère pendant qu’il écoutait son histoire. Donc, ils étaient tous les deux morts. Sa mère, il n’y avait guère longtemps visiblement mais s’ils étaient des Mangemorts, peut-être avait-elle eu de très mauvais rapports avec eux ? Josh savait qu’elle avait été dans un orphelinat et que son frère avait ensuite pris sa petite sœur à sa charge. Comment avait-elle vécu tout ça ? Toutes ces révélations ?

« Ma mère était la dernière enfant des Romanov. Elle a fugué alors qu’elle était enceinte de mon frère. Si j’ai bien compris… Dima – c’est Dmitry – Dmitry m’a retrouvé, et a retrouvé Nik. Et ma sœur, aussi. Il voulait connaître sa famille en Angleterre, savoir où était ma mère… C’est grâce à lui que je suis partie au Japon. Que j’ai connu Daichi. Et puis, on a été adopté avec Nik par un de mes oncles. Je crois que la famille voulait réparer le mal que mes parents nous avaient fait. » Les pièces du puzzle se mettaient lentement en place dans son esprit. Voilà pourquoi elle estimait autant Dmitry. C’était grâce à lui qu’elle avait retrouvé sa famille maternelle, ce dont elle ne soupçonnait pas avant. C’était grâce à lui qu’elle avait une vie aussi confortable désormais. C’était grâce à lui qu’elle avait trouvé une famille voulant bien d’elle.

« Ma sœur n’a pas voulu être adopté. Je… je ne sais même pas où elle est. » Josh ne connaissait pas trop sa sœur. Il fallait dire qu’elle en parlait très rarement et selon les dires de Nikolaï, c’était une véritable harpie. « Voilà, c’est ça mon histoire, en gros. Tu comprends pourquoi je n’arrive pas vraiment à en parler, non ? » Les lèvres de Josh s’animèrent à nouveau alors qu’il hochait lentement la tête. « Je comprends … que tu aies un passé chargé, que tu ne voulais pas en parler. Tu as vécu tellement de choses, et toute seule. » dit-il, un peu impressionné avant de replacer une mèche de cheveux de la jeune fille derrière son oreille. « Mais j’étais loin de soupçonner tout ça. Pourquoi … pourquoi tu ne m’en as pas parlé plus tôt ? Ca nous aurait évité un tas d’ennuis, tu ne crois pas ? » se moqua-t-il avec un petit sourire.

« Je comprends que ce n’était pas évident mais … Irina, tu dois avoir confiance en moi et arrêter de croire que je vais m’enfuir à la première difficulté en vue. » assura-t-il d’un ton très sérieux en exerçant une petite pression sur la main de la Serpentard. « Il y a quand même quelque chose qui me chiffonne encore. Quand as-tu su que … Ilya … était un mafieux ? » demanda-t-il, pas très sur du mot. « J’veux dire, en avais-tu conscience quand tu lui as dit que tu étais d’accord pour qu’il t’adopte ? Tu as une belle vie avec lui, tu le mérites, mais j’ai peur que ses affaires te changent en une personne … que tu ne voudrais pas être. » dit-il doucement. « Ce n’est pas rien, ce que tu as fait la dernière fois à cet homme. Es-tu sûre de vouloir vivre comme ça ? Et Nikolaï ? Il en pense quoi ? » Nik était vraiment prêt à laisser sa petite sœur tirer sur des inconnus pour défendre son père adoptif.

« Quel genre … de mafieux est-il ? Est-ce qu’il vend des armes ? Des Potions de Magie Noire ? Est-ce que … c’est dangereux ? Es-tu en danger ? » Forcément si elle se mêlait déjà de ses affaires. Il n’aimait pas beaucoup cette idée. Pourquoi ? Parce qu’il était incapable de la protéger dans ces cas-là. A part s’il décidait de la suivre là-dedans. « Est-ce que c’était pour ça que Dmitry disait que je n’étais pas taillé pour être avec toi ? Ou il y a encore autre chose ? Genre à Mahoutokoro. Il y avait des mafieux aussi là-bas ? »
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


You'll never be alone, I'll be with you from dusk till dawn

descriptionNous devons laisser du temps au temps EmptyRe: Nous devons laisser du temps au temps

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum